• 0
FroggySeven

C'est une nébuleuse ce machin du côté d'Orion ?

Question

Suite à une deuxième séance cette nuit,

je suis allé regardé mon tout premier essai de cet hiver...

Et du coup je me pose des questions sur ce que j'ai cru alors être un nuage

(il y en avait pas mal cette nuit là).

 

Merci de me déniaiser :)

 

59c0d4e4880bd_Orion1seccarrassombri.thumb.JPG.940d66241614a37df09b37eda7559e1b.JPG

59c0d4e26f84a_Orion1seccarrassombriSERRE.JPG.6bc70907fe1ce6ae0149726abb4e7176.JPG

Sony a7II à 1600ISO 1sec sur pied (plus j'avais déjà du flou de rotation de la Terre)+ Mitakon 85mm f:1.2

Edited by FroggySeven

Share this post


Link to post
Share on other sites

7 answers to this question

Recommended Posts

  • 1

il s'agit de M42 la grande nébuleuse d'orion

un nuage de gaz éclairé par des jeunes étoiles très chaudes

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
  • 2
Guest

Quand tu ne sais pas, tu envois ton image sur Astrometry.net, et le site trouve ou se situe ton image dans le ciel...

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Oui... voilà !            Mais pourquoi ?

 

nota : il y a d'énormes franges bleues (tirant légèrement sur le violet)

sur les étoiles à forte magnitude, beaucoup de vignetage.

Mais je suis impressionné par l'absence de coma à pourtant f/1.2

DSC01247.thumb.JPG.5d46dfc685bc4d8d64c803e632631892.JPG

 

 

Edited by FroggySeven

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

J'avais trouvé le centrage exceptionnellement coïncident pour une nébuleuse non-connue mais ton plan large me rassure (sinon t'aurais dû jouer au loto)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

J'aime beaucoup ces images grand champ qui servent de référence "pédagogique" quand tu apprends le ciel à des débutants ou des non astronomes.

Les habitués ont toujours tendance à aller droit au but ^^

Le ciel à la jumelle, c'est souvent oublié

Bravo

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By jeffbax
      Salut à tous,
       
      je vous présente une image qui m'a donné du fil à retordre. @lamothe philippe avait fait près de 25h de prises sur le fantôme avec son RC de 350 mm avec sa Moravian G2-4000 et l'ASI 294 MC Pro. Des images difficiles à exploiter en raison du fond de ciel et de l'absence de flats qui rendaient très difficile l'extraction du signal. Il me les a passées pour essayer une chirurgie.
       
      J'en ai bavé, avec un flat synthétique sous CS, puis des masques précis (plusieurs seuils) et un travail de fourmi avec l'outil densité pour extraire la luminance. La récupération des couleurs a aussi été coton avec la forte dominante verte due au vignettage. Plusieurs neutralisations partielles avec masque et un passage sous REGIM ont été nécessaires.
       
      Au final, le résultat ma plait, même si on voit que le FDC a souffert et que les basses lumières montrent un bruit inégalement parsemé à certains endroits, en raison des masquages partiels.
       
      Bref, beaucoup de temps sur cette image, mais un sauvetage réussi. J'ai quand même gardé quasiment 20 h de poses (145 x 5mn avec la 294 et 85 x 5mn avec la G2).
       
      La voici :
       

       
       
      FULL et détails ici :
       

       
       
      UN GRAND MERCI A  @lamothe philippe pour ses images. Pour vous donner une idée, on part des images (réduites) ci-dessous, stretchées et alignées. J'ai passé celle à la 294 en Bin 2 pour améliorer un poil le RSB :
       

       
       

       
      Bonne soirée.
       
      JF
    • By frank-astro
      Bonsoir,
      Une petite question svp.
      J'utilise une ASI 1600MC Pro et un Canon EOS 760d pour mes photos astro.
      L'EOS avec un Samyang 16mm et l'ASI1600 avec une Megrez72 + flattener ou un C9.
      J'aimerais m'équiper d'une filtre du type L-pro et si possible l’utiliser sur mes 2 configs.
      Je pense prendre un L-Pro clips EOS (monté sur l'EOS) et une bague adaptatrice EOS-clip vers M48 pour le C9 ou la Megrez + Flattener.
      A votre avis, ça marche ou pas ? Pour l'EOS, oui mais la bague ?
      J'ai un doute sur la bague ESO-Clip M48 sur la Megrez +Flattener ?
      Merci par avance,
      Frank
       
    • By LucaR
       Bonjour,
       
      A terme j'aimerais changer d'imageur pour aller vers une solution caméra monochrome ou couleur + filtres. Pas tout de suite, mais je commence à réfléchir dès maintenant car d'expérience il vaut mieux réfléchir longtemps avant d'investir dans des trucs chers 🙂
       
      Pour commencer j'ai donc essayé d'estimer une la taille de pixels idéals. Je sais que ce n'est pas le seul critère, mais c'est déjà un à prendre en compte! 
       
      Après avoir fouillé les docs à droite à gauche Voici mon raisonnement.
       
      => J'aimerais savoir ce qu'en pensent les expérimentés parmi vous: j'ai bon ou je fais fausse route?
       
      Si c'est bon j'en ferais sans doute un tuto simplifié en le généralisant (d'où cette présentation) - ce que j'ai trouvé jusqu'à présent dans le domaine était plutôt complexe pour mathématiciens confirmés!
       
      1) Besoin pour le CP longue pose 
       
      Mon setup actuel: lunette 102/714 triplet + réducteur 0,75 + AZEQ6 avec l'imageur Canon 650D non défiltré.
       
      Je calcul d'abord mon besoin en CP longue pose car c'est ma priorité.
       
      Le calcul me dit que le pouvoir séparateur de mon instrument sur la longueur d'onde moyenne 550 est à 1,36".
       
      On considère généralement que l'amplitude de la turbulence en longue pose est compris entre 2" (meilleurs conditions) et 4" (pires conditions). C'est supérieur à mon pouvoir séparateur, c'est donc le facteur limitant. En effet, des détails qui bougent trop pendant les poses longues entraines forcément du flou: même voir plus petit dans du flou ne permet pas de voir plus que... du flou !
       
      Un autre facteur limitant est la qualité du suivi + guidage. Pour simplifier on va considérer que j'arrive à une amplitude d'erreur de 2,5" ce qui est considéré comme une bonne qualité mais pas inconcevable avec mon AZEQ6 si je paramètre bien les choses.
       
      Je peux donc considérer qu'en CP, selon la turbulence mon pouvoir de résolution sera compris entre 2,5" (limite de mon suivi) et 4" (fortes turbu)
       
      Le critère de Nyquist dit que l'échantillonnage (nombre de seconde d'arc par pixel de caméra) doit être situé entre 1/3 et la moitié du pouvoir de résolution. Si je n'ai pas fait d'erreur de calcul (je vous passe les détails :-)), ça me donne :
       
      => à turbu faible (résolution max) : échantillonnage idéal entre 0,8"/px et 1,25"/px
      => à turbu forte (résolution min) : échantillonnage idéal entre 1,3"/px et 2"/px
       
      Je dirais donc que le meilleurs échantillonnage se situe aux alentours de 1,2"/px à 1,3"px, ce qui pourrait satisfaire à peu prêt toutes les conditions - disons 1,25. 
       
      => Est-ce que ça vous semble une bonne stratégie de choisir ce "juste milieu" là?
       
      Un autre calcul me dit que la taille des pixels correspondant à 1,25"/px avec ma focale est 3.2 micromètres. J'imagine que c'est moins "grave" de sur-échantillonner que sous-échantillonner, donc je considère 3,2 micromètre comme une limite supérieure à ne pas (ou pas trop) dépasser. A noter au passage que les pixels de mon APN actuel font 4,29 microns => clairement je sous-échantillonne!
      Si on regarde les capteur Sony existant par exemple, ça me dirigerait donc vers ceux à 2,9 microns ou à la rigueur 3,75 mais pas plus, ou éventuellement 2.4.
       
      => Capteur Sony en 2.9: IMX290, IMX327, IMX462 ; en 3.75: IMX224, IMX185, IMX385, IMX533 ; en 2.4: IMX178, IMX183
       
      2) Planétaire
      Voyons ensuite ce que ça donne pour le planétaire (pas prioritaire pour moi) ou le CP courte pose.
       
      On considère que si on film à plus de 10 images par secondes (je pense que toute les caméra le font?) la turbulence en pose courte est comprise entre 0,5" et 2" avec une moyenne à 1", ce qui est cette fois inférieur à mon pouvoir de résolution qui devient donc le facteur limitant (même net je ne peux pas voir plus petit).
       
      D'autres formules encore donnent pour chaque taille de pixel de caméra une focale maximum au delà de laquelle il n'est pas la peine de monter sur mon instrument (avec Barlow) car ça conduirait à du sur-échantillonnage inutile d'un côté, mais aussi de la perte de champs en vain puisque des pixels en trop seraient "gâchés" => pas optimisé, quoi.
       
      Pour 2.4m c'est 1094mm. J'y arrive avec Barlow x1.5 (si ça existe?), ou x2 avec le réducteur 0.75 = 1071, soit 97% du max
      Pour 2.9m c'est 1322mm => réducteur + barlow 2.5 = 1339mm, 101% du max
      Pour 3.75m c'est 1710mm => barlow 2.5 = 1785mm, 104% du max
       
      Ce qui là aussi aurait tendance à avantager la taille 2.9m, qui permet le plus de s'approcher de la valeur idéal. 
       
      Conclusion
      Bref ma conclusion de ce raisonnement c'est qu'avec ma lunette et ma monture, l'idéal en terme de taille de pixel de caméra est un des trois capteurs à 2.9 micromètres IMX290, IMX327, IMX462 (si on s'en tient aux Sony) - mais que les capteurs à 2.4 ou 3.75 restent envisageable si d'autres critères (sensibilité...) militent plus en leur faveur. Mais ces autres critères je les verrais dans une deuxième temps 🙂
       
      Pour compléter je suppose qu'il faudrait aussi voir en quoi le binning pourrait influer sur ce raisonnement, mais je n'ai pas encore assez compris cette technique pour en parler 🙂
    • By Jean-Claude Mario
      Bonjour à tous, voici une image de la nébuleuse de la bulle en version SHO prise avec l'Astrosib 360 + Moravian G4-16000, ECH= 0.63"/px  acquisitions en automatique avec Maxpilote, traitement pixinsight et Photoshop.
      J'ai posé 71 x 10 minutes pour la ha, 16 x 10 minutes pour le OIII, et 23 x 10 minutes pour le SII, soit environ 18 heures de pose dans mon ciel au SQM à 19.5.
       
      En début de mois nous avons fait quelques tests de traitements en commun avec @jeffbax et @litobrit sur une image qui n'a pas aboutie, elle concernait la bulle en grand champ faite avec la TEC 140 (trop de gradient et de halos sur les étoiles, ça fait parti du jeu ......);  j'avais également réalisé des brutes sur la bulle avec le 360 version plan serré;  avec Bernard nous avons réalisé deux versions (Jeff venait de passer pas mal de temps sur une version perso de la bulle, il devait avoir avoir un peu les yeux qui piquent sur cet objet), voici donc la version de Bernard, c'est du SHO "conventionnel" mais travaillé à la façon de Bernard, j'aime beaucoup les couleurs aux tons chaud qui me font penser à des tableaux peints aux couleurs de l'automne. pour la résolution il est resté assez soft dans son approche ce qui donne une image vaporeuse à souhait:
       
      Version de Bernard :
       

       
       
      Pour ma part la version présentée est une version SHO dans laquelle une partie du h-alpha a été intégré dans la couche rouge pour booster cette teinte dans les nuages. cela démontre qu'à partir des mêmes brutes ont peut obtenir deux version différentes qui sont pourtant bien le reflet du même objet :
       


      Jean-Claude Mario.
    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Je reprends du service sur Sélène, en vous proposant une image assez moyenne dans l'ensemble , c'est difficile de retirer un ciel voilé.
      J'aurai bien voulu une belle lumière, néanmoins elle reste d'ocre.
      J'espère que vous aimez ?  PetitOurs n'est plus trop présent à faire des images.
       

       
      Bon ciel lunaire
  • Upcoming Events