Jose Rodrigues

Une superbe nuit de Septembre: NGC 7479, NGC 7293 et M77

Recommended Posts

Salut la compagnie,

En cette belle soirée de mercredi, nous sommes allés observer avec Carlos afin de passer une bonne soirée et qu'il teste sa nouvelle caméra.

J'ai commencé ma soirée en lançant des poses puis suis monté observer, je commence par préciser de je vais probablement oublier des objets ou rater l'ordre chronologique pour d'autres, la session a été longue et la nuit de sommeil très courte.

La première cible de la soirée sera l'amas globulaire M15 sur lequel je passerai un petit moment.

Me remémorant l'astrosurf Magazine de ce mois, je pointe le petit astérisme Picot 2 qui offre une vision assez agréable à l'oculaire.

Je pointe ensuite Ngc 7479 également présentée dans l'Astrosurf Magazine de ce mois.
Alexandre Renou la décrit ainsi: "[...] Au TN250x85, assez moyennement visible, elle semble encore plus allongée selon un rapport cette fois de 3 à 4/1, avec un centre plus dense. Une petite étoile de magnitude 11 est visible dans le prolongement de la barre à 3' d'arc Sud-Sud-Ouest [...]"
Je dessine donc cette galaxie que voilà:

6535-1506034001.jpg

Je remonte ensuite pour m'offrir une balade dans les dentelles du cygne avant de changer radicalement de cap pour aller cueillir la rose de Caroline.

Ce soir le ciel est bon, la pollution lumineuse ne monte pas trop haut. Il faut dire que la pluie de ces derniers jours a considérablement déchargé l'atmosphère. D'ailleurs en parlant d'horizon sud, voici le verseau qui arrive en position assez intéressante, j'en profite pour tenter Helix qui se montre assez bien. Je ne l'avais jamais vue comme ça mais je n'ose pas la dessiner, l'objet en impose.

Il est l'heure d'aller manger, j'en profite pour pointer M31 à la lunette et lancer des poses pour le reste de la soirée.

[...]

De retour après un moment, je me réacclimate gentiment en me baladant à l'oeil nu puis en pointant M31. La vision est vraiment superbe avec les bandes sombres qui s'étendent loin et une sensation de profondeur qui lui confère un aspect tri-dimensionnel impressionnant. Le ciel est décidément bon ce soir.

Je repointe Helix et m'attelle finalement à la dessiner. Je n'aurais peut-être pas l'occasion de la redessiner de si tôt. On a beau être (officiellement) en été la température n'est pas du tout clémente -le thermomètre de la voiture indiquait 3°C au moment de rentrer- et dessiner sans gants n'est pas très agréable, mais la gêne est aisément compensée par la beauté de la vision qui s'offre à moi.

large.NGC7293_T250_17-09-20.jpg.7a755cbb2ae19a71f01f9c47c2f28ed2.jpg

Une fois le dessin terminé, nous prenons une pause café sans éclairage (et en gardant mon bonnet sur l'oeil avec une main par dessus pour être sur) afin de nous réchauffer.

Nous ressortons et Carlos reste en haut pour faire un peu de visuel, du moins moins brièvement que pendant les quelques passages en sortie d'écran qu'il a fait avant. Nous passons sur M31, M33 qui montre NGC604 très facilement avant de passer à NGC891 qui est terne mais très esthétique.
Nous nous offrons une balade dans la Baleine en commençant par un objet situé dans la constellation du Sculpteur :be: avec la galaxie éponyme. nous remontons ensuite visiter NGC246 qui est une nébuleuse planétaire intéressante que j'avais dessiné l'année dernière. Je note "l'absence" de Mira qui doit être près de son minimum ne ce moment et pointe M77. Ce fut une belle claque. je m'atelle donc à la dessiner. Voici donc mon dessin de M77:
6535-1506034216.jpg

Je pointe ensuite NGC1499 qui se voit comme une zone plus dense au Hβ. Je descends ensuite sur NGC1514 qui est une jolie planétaire dans le Taureau. Il faudra que je lui tire le portrait à l'occasion mais là ma main est encore engourdie. Carlos retourne à ses poses et je pense donc pointer M42 qui est encore bas mais dont les couleurs sont tellement fascinantes qu'on ne peut s'en passer mais m'abstiens au dernier moment pour essayer la tête de cheval avant. Il  avait bien une zone plus sombre avec le Hβ mais ça ne cassait pas trois pattes à un canard. Je pointe donc M42 et m'en délecte un moment avant de remonter pour une visite à NGC772.

Je tente de pointer NGC 1300 dans l'Eridan mais c'est un échec.
Le froid commence à l'emporter sur Carlos qui est en chaussures de ville, nous refaisons une pause à l'intérieur.

De retour je repointe M42 qui a pris de la hauteur puis montre la cascade de Kemble à Carlos avant de ranger, le froid ayant obtenu sa victoire. Nous rangeons (merci encore pour ton aide Carlos) et je rentre à 5h20.

Astronomicalement
José

Edited by Jose Rodrigues
  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Salut José, 

 

Pareil que Piotr ! ;)

 

A quel objet fais tu référence quand tu parles de la Rose de Caroline ? Il me semble qu'ils sont plusieurs à porter cette appellation. Est-ce qu'il s'agit de NGC7789 ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très belles observations.

7479 est une belle spiralee mais o combien difficile car les bras sont assez diaphanes.

Helix est spendide surtout pour un 250.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très belle série de dessins, tu exploites vraiment ton 250 mm à fond !

Pour NGC 1300 c'est sûr qu'à nos latitudes françaises ce n'est pas évident de la voir car elle n'est pas très haute dans le ciel ...  Elle est large et peu contrastée, il faut vraiment avoir un ciel parfaitement transparent pour commencer à la distinguer.  Même dans mon T381 mm depuis le sud de la France je n'ai pas vu grand chose, voilà un dessin :

 

ngc1300-T381-md2.png

Edited by laurent13

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le dessin de M77 me laisse sans voix. Que de détails dans un  T250. Super !

Quelle était ta Mvlon Jose ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By zirkel 2
      Comme promis hier soir un 'tit CROA, setup utilisé Lunette Orion 80 ED + monture AZ ES Twilight I + Oculaires Pentax XW 10 (X60) mm et 5 mm (X120) et Morpheus 6.5 mm (X92) depuis ma terrasse orientée sud sud-est.
      Terrasse très sensible aux vibrations c'est assez agaçant, je sais à l'oculaire dès que mon voisin sort sur la sienne, j'ai pu atténuer le phénomène en ajoutant sous les pieds des patins en caoutchouc "maison" mais ce n'est pas encore ça (visible sur la photo à la fin du CROA)... si vous avez une idée???
      Pour le coté positif : un ciel d'une clarté exemplaire et une turbulence quasi inexistante et donc des images pfiouuuuuu !!! ça donnait très bien, je n'ai même pas sorti la 102/1000 Bresser, la 80 ED ce suffisait à elle même et de toute façon la Twilight I est trop juste en capacité de charge.
       
      Pour l'observation, j'ai remonté le terminateur de pôle sud au pôle nord en prenant largement mon temps, que ce soit aux Pentax XW ou au Morpheus les images étaient magnifiques, j'ai utilisé à 75% du temps le XW 5 mm qui me donnait X120 avec un champ de 0.6°, que dire? un piqué et un contraste de très haut niveau, j'étais captivé par l'image délivrée! je dois dire que le 6.5 mm Morpheus est également excellent avec un champ plus confortable de 0.8° même si j'ai préféré le plus souvent le XW 5 mm et son grossissement m'offrant plus de détails.
      D'ailleurs j'ai regretté de ne pas avoir son petit frère en 3.5 mm (X170) qui me permettrait d'atteindre pratiquement 2D en flirtant avec une pupille de sortie de 0.5 mm  (à la limite de 0.4 mm de ps qui sont je crois un maximum???) parce que hier soir la 80 ED en avait (très) largement sous le pied...
       
      Donc j'ai pu observer/contempler : le magnifique Clavius et les incontournables Tycho et Maginus, au sud de la mer des Nuées les cratères Hesodius et Pitatus,, dans le même secteur j'ai essayé de voir la rainure de Birt (pas facile avec 80 mm la rainure, le cratère de Birt lui c'est facile) et bien sûr le célèbre Mur Droit qui ressortait sans aucune difficulté.
      En continuant de suivre le terminateur et de façon large pour remonter vers le nord , je tombe sur Eratosthène et l'extrémité ouest des impressionnants Monts Apennins, je teste ma Lunette sur les cratelets Gambart B et C, dans ce secteur des cratelets il y en a tout un champ !
      Toujours en remontant je cherche en tomber sur une chaine de cratelets qui me permet de trouver le rampart de Beer qui me sert de point de repère pour observer le cratère de Timocharis, je vous conseille de l'observer celui là avec attention.
      Pour finir, au nord, la Mer des Pluies et sur sa rive au nord le non moins célébrissime Platon, je termine par les Monts Ténériffe et le Mont Pico.
       
      Voilà une très bonne soirée d'observation en mode confinement qui ne m'a pas empêcher d'avoir une pensée pour celles et ceux qui se battent au quotidien contre cette saloperie de Covid-19 (dont ma petite amie infirmière...)
       
      Je leur dédicace ce CROA.... que Sélène veille sur eux...
       
      Stéphane.
       

    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Une région lunaire que je n'avais pas eu l'occasion de faire , tous comme plusieurs milliers qui reste à découvrir et à dessiner.
      J'ai attendu que notre ciel soit obscure pour commencer à travailler, bien haute mais la turbulence c'est fait ressentir à la fin étant dans l'axe de l'habitation et ce dégagement thermique.
      Il y a deux problème dans ce dessin , je n'ai pas eu le temps de le terminer car Sélène est passé derrière la maison impossible de l'a voir !
      Second problème, la position du cirque Birt n'est pas bien placé.
      Il y a avait pas mal de choses différentes à représenter, le mur droit ,des cirques, petits cratères , formations déchiquetées, surfaces plans...
       
       
      Le matos:
      AIRWOLF Bresser Messier AR90/900  -Abbe 9mm + barlowx2 TAKAHASHI
      Papier noir, crayons faber-castell polychromos avec du blanc, des gris, noir.
      (inachevé à cause d'un manque de visibilité)
       

       
       
       


       
      Bon dessin lunaire
    • By yves65
      Bonjour à tous,
       
      J'espère que votre confinement se passe bien. Pour ma part, comme la plupart des agents du CNRS je suis en télétravail. Mais comme j'ai la chance d'avoir un observatoire à deux pas de mon jardin équipé d'un T305. La semaine dernière, j'ai pu profiter de trois belles nuits étoilées à Visker, pour faire un peu d'observations visuelles .
       
      Je vous présente ici 12 nouveaux dessins de galaxies (classés par ordre de numéro NGC).
       
      En dehors du premier dessin de M 65 qui a été fait au mois de février, les 11 autres dessins ont été fait après mes observations de la nuit du 24 au 25 mars, et reconfirmer lors d'une deuxième observation la nuit du 26 au 27 mars. Pour certains d'entre eux, je suis revenus dessus une troisième fois lors de la nuit du 28 au 29 mars.
      J'ai donc observé 2 ou 3 fois en quelques jours, chacune des galaxies décrites ci-dessous.
       
      M 65 (NGC 3623)
      Galaxie dans le Lion. Magnitude 9,3.
      Au cours des deux soirées du 15 et du 18 février, j'ai observé assez longuement la galaxie M65, membre du célèbre Triplet du Lion, comprenant M65, M66 et NGC 3628.
      Le but était d'en faire un dessin car c'est la seule galaxie du trio que je n'avais jamais dessinée seule.
      Quelques détails de structure sont perceptibles dans cette galaxie spirale, notamment la barre le long du noyau, inclinée par rapport au petit axe de la galaxie.
      On devine des départs de bras spiraux de chaque coté de la barre, et une bande sombre de poussières du coté est. Une étoile d'avant plan, de magnitude 14,5 environ est perceptible à fort grossissement en plein dans la bande sombre.
      J'ai utilisé deux oculaires, donc deux grossissements au cours de cette observation. Hypérion 8mm (150x) pour la galaxie, et Nagler 5mm (240x) pour les étoiles les plus faibles.
       

       
       
      M 96 (NGC 3368)
      Galaxie dans le Lion. Magnitude 9,3.
      M 96 fait partie du trio de galaxies Messier M 95/M 96 /M 105 qui sont situées dans un champ de moins de 1,5°. (En fait il y a même 5 galaxies avec NGC 3384 et 3389.)
      Comme pour M 65, j'ai choisi de dessiner M 96 car c'est la seule du trio que je n'avais jamais dessinée pour elle même.
      M 96 est une galaxie de forme ovale dont le grand axe est orienté presque nord-sud. La taille totale de la galaxie est très difficilement perceptible car les parties externes sont de très faible luminosité. Mais elle possède un noyau brillant quasi ponctuel.
      La zone centrale est difficile à appréhender en visuel. En premier lieu, on devine un cœur avec une barre lumineuse sur un axe oblique SE/NO. Mais on perçoit en fait deux axes lumineux dans le cœur de la galaxie, qui forment donc une sorte de croix.
      Cette sensation prête vraiment à confusion, car tantôt on pense voir une barre inclinée, tantôt une barre alignée avec le grand axe de la galaxie. Du coup, j'ai représenté une sorte de X lumineux sur mon dessin au centre de la galaxie, qui reproduit cette sensation.
      Par ailleurs, un bras spiral est perçu sur le bord du cœur, coté nord-est.
       

       
       
      M 109 (NGC 3992)
      Galaxie dans la Grande Ourse. Magnitude 9,8.
      M 109 est une des galaxies les plus faciles à trouver du ciel. Elle est située à seulement 0,6° de Phekda, une des sept étoiles du Grand Chariot. (Celle qui est en bas à gauche du fond de la « casserole ») Il suffit de pointer cette étoile et on voit la galaxie. C'est sans doute un des Messier les plus faciles à pointer sans Goto. D'ailleurs, Phekda  est tellement brillante, qu’il vaut mieux la sortir du champ pour observer la galaxie. J'avais déjà dessinée cette galaxie en 2007 mais je ne l'avais jamais remis au propre sous forme Jpeg.
      M 109 est une spirale barrée qui dévoile bien sa structure. La barre est évidente en vision directe. Elle est constituée par un bulbe brillant et circulaire, d’où partent deux aigrettes s’étendant de chaque coté sur un axe NE/SO. Cette barre est inclinée par rapport au grand axe de la galaxie.
      Quatre étoiles assez brillantes, parfaitement alignées, bordent la galaxie coté nord.
      Les bras spiraux (qui apparaissent très fins et très enroulés sur les photos) ne sont pas visibles. On ne perçoit qu’un nuage ténu de forme allongé, entourant la barre centrale.
       

       
       
      NGC 4088
      Galaxie dans la Grande Ourse. Magnitude 10,6. Elle appartient au catalogue des 110 NGC.
      NGC 4088 est une superbe galaxie de forme atypique, dont les bras spiraux sont complétement déformés. Elle appartient au catalogue Arp, sous le numéro Arp 18.
      En imagerie, sa forme évoque celle d'un oiseau pécheur en train de plonger dans l'eau, avec ses deux ailes recroquevillées le long du corps.
      Je l'avais déjà observée au T254 mais jamais au T305. A l'oculaire, la forme est complexe à déchiffrer, mais on y arrive à force de persévérance en vision décalée. Au premier regard, on distingue une galaxie fantomatique allongée sur un axe est-ouest.
      Après quelques minutes, on devine une forme asymétrique, comme tronquée au nord-ouest. Un nodosité brillante est vue épisodiquement vers le centre. Une bande de poussières sombre longeant le bord de la galaxie est perceptible au sud-est. La pointe nord-est est légèrement recourbée.
      Tout proche au sud, on devine aussi la galaxie NGC 4085 (Mag 12,4). Elle est plus petite et a l'aspect d'un fuseau fin et fantomatique.
       

       
       
      NGC 4214
      Galaxie dans les Chiens de Chasse. Magnitude 9,8. Elle appartient au catalogue des 110 NGC.
      C’est une galaxie irrégulière de forme vaguement rectangulaire. Des détails de structure sont perceptibles à l’oculaire. Elle possède un noyau brillant allongé,  de forme convexe coté est, et concave coté ouest.
      Les deux extrémités nord et sud de la galaxie sont recourbées. Le coté nord est courbé vers l’est, et le coté sud est courbé vers l’ouest. Cette galaxie se situe à proximité de la superbe NGC 4244.
       

       
       
      NGC 4414
      Galaxie dans la Chevelure de Bérénice. Magnitude 10,1. Elle appartient au catalogue des 110 NGC.
      C'est une petite galaxie assez brillante, de forme allongée sur un axe nord-sud. Elle possède un noyau brillant ponctuel.
      Après de longues minutes d'observation, l’enroulement de ses bras spiraux est deviné, surtout au sud. Des zones sombres semblent perceptibles le long du noyau, à l’est et à l’ouest.
       

       
       
      M 85 et NGC 4394
      Couple de galaxies dans la Vierge. Magnitude 9,2 et 10,9.
      M85 est une grosse galaxie lenticulaire très brillante, légèrement ovale. Elle possède un noyau d'aspect stellaire. Une étoile d'avant plan est visible au nord sur le bord de la galaxie.
      Son compagnon NGC 4394 est plus ténue. C'est une spirale barrée dont on ne voit que la barre à l'oculaire, ce qui lui donne l'aspect d'une galaxie allongée sur un axe nord sud avec un noyau ponctuel.
       

       
       
      NGC 4535 = La Galaxie Perdue
      Galaxie dans la Vierge. Magnitude 10. Elle appartient au catalogue des 110 NGC.
      C’est une spirale vue de face. Elle est quasiment de forme circulaire, et son aspect est vaste et ténu à l’oculaire. Les bras spiraux ne sont pas visibles avec le T305.
      Elle forme un couple avec NGC 4526, une galaxie spirale vue par la tranche de magnitude 9,7 qui appartient aussi au catalogue des 110 NGC.
      Ces deux galaxies sont proches de la galaxie elliptique M 49 qui est visible dans le même champ à 50x, à l’ouest.
      Comme aucune des 3 galaxies ne montre de détails de structure, j'ai dessiné les 3 en grand champ à faible grossissement.
       

       
       
      M 58 (NGC 4579)
      Galaxie dans la Vierge. Magnitude 9,8.
      Galaxie spirale barrée de forme allongée. La barre est visible à l'oculaire, mais je n'ai pas réussi à voir les débuts de bras spiraux à chaque extrémité.
      Elle est située toute proche des Jumeaux Siamois que l'on voit dans le même champ à faible grossissement.
       

       
       
      NGC 4567/68 = Les Jumeaux Siamois
      Galaxies dans la Vierge. Magnitude 10,8 et 11,3.
      Les Jumeaux Siamois, NGC 4567 et 4568, sont deux galaxies en interaction. Ce couple de galaxies est visible dans le même champ que M 58 à faible grossissement, sous la forme d’une tache floue aux contours indéfinis.
      Il est situé à coté d’une quatrième galaxie, NGC 4564.
      A 150x, les Jumeaux Siamois, forment deux taches bien distinctes en vision décalée, qui se touchent à une de leurs extrémités. Les noyaux des deux galaxies sont visibles sous forme de zones légèrement plus brillantes.
      Toujours en vision décalée, un trait sombre est perceptible au niveau de la zone de contact. L’ensemble est assez esthétique et évoque la forme d’un Palmito.
      La galaxie vue par la tranche NGC 4564 est visible dans le même champ. Elle possède un noyau ponctuel d’aspect stellaire.
       

       
       
      M 94 (NGC 4736)
      Galaxie dans les Chiens de Chasse. Magnitude 8,2.
      C'est une galaxie spirale vue de face. Son noyau de forme circulaire est énorme et extrêmement brillant. Le sens d'enroulement des bras spiraux est perceptible le long du noyau.
       

       
       
      NGC 5247
      Galaxie dans la Vierge. Magnitude 10.
      J'ai gardé la meilleure pour la fin. Cette galaxie est une incroyable découverte ! Ca faisait longtemps que je n'avais pas eu une pareille surprise !
      Je n'avais jamais observé cette galaxie auparavant car elle ne fait pas partie du catalogue des 110 NGC, ni du catalogue Herschel 400. C'est un dessin de Nicolas Biver, vu ici sur Astrosurf , qui m'a mis la puce à l'oreille l'an passé, et qui m'a fait connaitre l'existence de cette galaxie.
      NGC 5247 est un spirale vue de face. Je l'ai observée longuement au cours des 3 nuits claires de la semaine dernière. Le ciel n’était pas toujours excellent mais je pense pouvoir confirmer la présence de deux grands bras spiraux visibles à l’oculaire.
      Cette galaxie fait un peu penser à M 83 qui est d'ailleurs située dans la même zone du ciel. Mais NGC 5247 est plus haute sur l'horizon, delta -17°, alors que M 83 est à delta -30°. Du coup, c'est peut-être plus facile en France de voir les bras spiraux de NGC 5247 que ceux de M 83.
       

       
      Voilà pour cette fois,
      J'espère que tout se passe bien chez vous, en cette période de confinement qui est partie pour durer...
       
      Bon ciel à tous ,
      Yves
       
    • By biver
      Quand il ne reste plus que ça à voir de sa fenêtre..., parce que je suis encore au bon azimut pour ça!
      (Nord en bas)
       
    • By Cyp
      Salut à tous !
       
      Troisième observation de la semaine, c'était samedi soir. Cette fois, la cible était le couple de galaxies NGC 3226 & NGC 3227, toujours dans le Lion.
       
      Les conditions météo ont été plus capricieuses que les fois précédentes. Ciel clair en début de soirée, puis quelques passages nuageux, puis voile d'altitude, puis bouché. La transparence n'a donc cessé de se dégrader au cours de la soirée. Je n'ai pas pu mener mon observation comme je l'aurais souhaité ; elle a été fortement dégradée, puis écourtée. J'ai ainsi eu beaucoup de mal à mettre mes notes au clair. Je n'ai pas pu m'attarder sur certains détails entr'aperçus ni approfondir l'observation. Il me faudra sûrement y revenir pour m'assurer de mes dires et éventuellement y apporter des modifications.
       
      Par exemple, les galaxies paraissaient initialement bien pâlotes puis, durant quelques secondes, très bien visibles ; pour s'estomper à nouveau, voire totalement disparaître par moment. Plutôt frustrant, et compliqué pour qualifier la visibilité d'un détail... Autant dire que je ne suis ici sûr de rien.
       
      Et avec la Lune qui s'en vient, pas sûr de pouvoir vérifier ça rapidement.
       
      Page web : https://www.cypouz.com/croa/200328/ngc-3226-ngc-3227
       
      Objet : NGC 3226 et NGC 3227
      Type : Couple de Gx
      Constellation : Lion
       
      AD : 10h 23' 30,4" (NGC 3227)
      Déc. : +19° 51' 53" (NGC 3227)
       
      - Date, heure, durée : 28/03/2020, 22:43 TU, 45'
      - Lieu, altitude : Juliénas (69), 158 m
       
      - Vent très faible, 11 °C
      - T2 (mvlonUMi 5,84), P2, S2/77×
       
      - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10
       
      Observations :
          77x (champ de 38'), H = 60°;
          
          - NGC 3227 : Gx oblongue aux limites floues, vue VI1, orientée NNO aux dimensions estimées à 2,5' × 1'.
          
          Un noyau stellaire de mV estimée à 12, vu VI2, est entouré par une faible couronne diffuse oblongue de luminosité L2.
          La couronne semble parfois présenter un très léger gradient de luminosité vers le centre.
          
          - NGC 3226 : Gx circulaire aux limites floues, vue VI1, au diamètre estimé à 1' et positionnée dans le prolongement NNO de l'axe principal de NGC 3227. Les deux noyaux sont séparés d'une distance estimée à 2' tandis que leurs couronnes semblent en contact.
          
          Un noyau stellaire de mV estimée à 13, vu VI3, apparaît au centre d'une faible zone circulaire vue VI5d, elle-même auréolée par une faible couronne diffuse circulaire.
          La Gx semble parfois légèrement allongée, orientée ENE aux dimensions estimées à 1,2' × 1'. Son axe principal apparaît alors perpendiculaire à celui de NGC 3227.
       

  • Images