• 1
FroggySeven

algorithme d'interpolation

Question

J'aimerais pouvoir programmer une interpolation pour voir comment cela améliore un algorithme d'augmentation du piqué par empilement d'images décalées (qui pour l'instant, étrangement, fonctionne quand même en sur-échantillonnant sans interpolation :S ).

1) Est-ce que mon algo (B) est-il un classique ? Si oui comment s'appelle-t-il ?
    Ou au contraire pourquoi n'est-il jamais utilisé / quel défaut conceptuel aurait-il ?
    PRINCIPE : la couleur du centre est calculée en moyennant la couleur des 4 coins. Ensuite dans chacun des 4 triangles  (qu'on devine) la couleur varie linéairement entre les 3 sommets.

2) Quelles sont les autres algorithmes classiques ?

3) Accessoirement, comment se fait-il qu'avec Gimp je ne voie aucune différence  
   entre les algos linéaire(C) / cubique(D) / sinc lanczos3 machin-truc (E) ?
 

A) option rééchantillonnage SANS interpolation de GIMP       B) algo perso "toit à 4 pans"
(pour montrer de quelles couleurs je pars ici)
59d3f0ff72e32_comparaisoninterpolation.jpg.7488f3800da6c998afef556776ed7d5c.jpg

C) linéaire Gimp                                       D) cubique Gimp                     E) sinc lanczos3 Gimp

Edited by FroggySeven

Share this post


Link to post
Share on other sites

6 answers to this question

Recommended Posts

  • 0

Salut,

 

Compte tenu du niveau technique de la question, je te suggère de la poser non pas dans la rubrique débutants, mais dans astronomie pratique.

 

Cdlt

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
  • 0

Tu semble avoir compris ce que represente l'interpolation bilineaire.

Pour les autres methodes, je t'invite a lire cet article d'avex que je trouve assez bien ecrit: http://www.avex-asso.org/dossiers/wordpress/?page_id=3169&lang=de_DE

 

Pour aller plus loin, je pense qu'il faut vraiment s'interesser aux bases des mathematiques du traitement du signal, a savoir:

-Les series de Fourier pour les signaux a bande limites

-La vitesse de convergence de la serie en fonction de la regularite de la fonction (classe de derivabilite)

-Comment passer du monde de la transformee de Fourier continue appliquee au signaux continus, vers le monde des signaux discrets periodiques a TFD discrete periodique en utilisant les series de Fourier

-Le lien entre la theorie de Fourier / le noyau sinc / les signaux a bande limites

 

Tu trouvera une bonne introduction sur ces sujet dans les cours de Bruno Torresani.

 

Une fois que tu aura compris a quel point la theorie de l'echantillonage et de l'interpolation sont intriques, tu pourra regarder ce qui existe de plus exotique (RKHS d'abord, echantillonages aleatoire et parcimonie ensuite) la les math commencent a devenir un peu plus velus.

Si tu ne veux pas aller aussi loin, tu peux regarder du cote des splines, qui ont des proprietes tres interessantes, en particulier a travers cet article

 

La on est encore dans des travaux qui ont plus de 10 ans. Pour le fun aujourd'hui la super resolution est presque devenu un art, ex avec des generative adversarial network, on arrive a faire ce genre de choses regarde page 15 en particulier.

On apprend au reseau de neurone a recreer de l'information frequentielle perdue a partir de training sur des modeles existants.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

kirth : Bien noté, la prochaine fois (ici c'est résolu) pour ce type de questions, j'utiliserai l'autre rubrique.

 

DolGulDur : Merci pour toutes ces infos (qu'il va me falloir un moment à digérer ;)) !!!

ça a des débouchés scientifiques, ce genre d'approches basés sur une "banque d'images possibles" ?

ça me rappelle mon enfance, quand je regardais le matin dans la pénombre mes habits posés sur le dossier de ma chaise, et essayait d'y reconnaitre quelque chose, animal ou autre...

... pour m'apercevoir ensuite en plein jour qu'avec les ombres ce n'était évidemment pas du tout le volume que j'avais imaginé.

Bref, pour détailler les feuillages d'une forêt sur une photo c'est génial,

mais est-ce encore de l'information pertinente (c'est bien une question, hein, je n'ai pas la réponse !) ?

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

RESOLU :

- "Mon" algo est un "pur" linéaire jamais utilisé en photo "esthétique" car les diagonales sont très moches.

- Ce que Gimp appelle une interpolation linéaire est en fait une interpolation bilinéaire,

 algorithme pas plus gourmant en puissance de calcul, et accessoirement nettement plus élégant / facile à programmer (mais  qui accorde trop d'importance à / étale trop / la moyenne des coins ???).

- on ne peut pas voir  la différence avec l'interpolations cubique ou autre, en partant de 4 pixels seulement, car celles-ci utilisent des points adjacents au delà des coins.

Edited by FroggySeven

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Dolguldur : ça me rappelle aussi la justification des choix visuels des premières interfaces informatiques sur l'airbus A320. Ils ne voulaent pas "faire joli", rajouter des informations extrapolées, pour ne pas faire croire au pilote que la machine en savait plus qu'en réalité. Par exemple le relief était représenté de façon très grossière (surface polygonale de couleur parfaitement uniforme), pour que le pilote garde en tête que la machine fournissait des données approximatives.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 34 minutes, FroggySeven a dit :

Dolguldur : ça me rappelle aussi la justification des choix visuels des premières interfaces informatiques sur l'airbus A320. Ils ne voulaent pas "faire joli", rajouter des informations extrapolées, pour ne pas faire croire au pilote que la machine en savait plus qu'en réalité. Par exemple le relief était représenté de façon très grossière (surface polygonale de couleur parfaitement uniforme), pour que le pilote garde en tête que la machine fournissait des données approximatives.

 

 

Oui, je pense que tu tiens bien la le probleme inherent aux methodes d'interpolations.

Elles ont toutes pour but de "deviner" du contenu frequentiel.

 

Une des approches commune pour poser le probleme de superresolution/interpolation est de le considerer probleme d'inpainting (retrouver de l'information simplement effacee), mais dans le domaine de Fourier.

 

A partir de la, la seule solution est d'utiliser des apriori pour remplir le spectre manquant, sans toucher au spectre existant:

 

-sinus cardinal: l'apriori est que le signal est a bande limite, donc qu'il est egal a son approximation par serie de Fourier avec un nombre fini de polynomes trigonometriques de degres finis. Cela correspond a considerer la partie cachee du spectre de Fourier comme etant nulle.

 

-polynomial (ex: splines, lagrange, bernstein (bezier)...): l'apriori est que le signal d'origine suis une courbe de regularite limitee. Par regularite on entends souvent la classe de la fonction, soit son nombre de derivees non nulles. Cela correspond aussi a considerer que la representation du signal dans une base polynomiale donnee est nulle a partir d'un certain point. Le nombre de points utilise par direction correspond au degre maximum du polynome.

 

-Methodes parcimonieuses simple ou structuree, avec ondelettes, apprentissage de dictionaires ou approche rang faible, etc... en echantillonage aleatoire : On considere que la representation du signal d'interet comporte peu de termes non nuls une fois exprimee dans une base donnee (non necessairement orthogonale), mais a la differences des approches precedentes, ce ne sont pas forcement tous les termes superieurs a une certaine complexite qui sont nuls, et les autres non nuls.

 

-Methodes d'apprentissage type GAN: on entraine deux systemes a l'aide de donnees reelles: le discriminateur doit reconnaitres les images credibles des images non realistes, et le generateur est entraine a generer des images qui arrivent a tromper la vigilance du discriminateur. Ainsi, a partir d'une bonne base de donnee, on peut carrement remplir l'information manquante par de l'information que le discriminateur aurait considere comme plausible.

 

Bref tous ces outils peuvent etre appliques a l'astronomie, (d'ailleurs beaucoup le sont deja) dans le contexte d'un algo de dithering.

J'avoue que j'aimerais bien ecrire mon propre solveur pour ce type d'outil. Ca prends du temps, mais j'y arriverais:)

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Galileo242512
      Bonjour, 
      Bon tout est dit dans le titre. 
      Je possède un Dobson 305mm GSO deluxe et aimerai essayer L'astrophoto (planétaire voir CP). J'ai un petit budget 250€ donc les CCD je peux oublier. 
      D'où ma question est ce que un Canon 360d ou 1000d serait bien sûr ce télescope ?
       
       
      Cordialement, 
      Bon ciel 
    • By eos65
      Bonsoir, 
      Comme beaucoup je suis dans l’attente, l'automne est là et le temps maussade également. Donc histoire de patienter, quelques images sur mon site de prédilection (Hautacam Hautes-Pyrénées) 
      Très bon week-end à vous tous, amicalement 
      Joel 




    • By anticythere
      Bonjour à tous...
        depuis peu, j'ai repris l'astro, dans le but de me mettre à l'astrophoto et visuel assisté.. j'ai donc fais l'achat d'un newton 200/800 skywatcher sur HEQ5 et d'une camera ASI385MC.
      je dois bien avoué que j'ai galérer un peut de passer du dobson AZ au monture equatorial.
       
        je vais vous partagez mes premiere acquisition d'image... vous noterez que je ne parle pas de photo, ça serais insultant "mdr"
      j’espère en tirez quelques bon conseil.. afin de m’améliorer et continuer à vous poster le résultat de mon apprentissage.
       
      PS: désoler, je suis sur que c'est blinder de faute d'orthographe, je m'applique, mais je suis une vrai quiche.
    • By YugnatD
      Bonsoir à tous,
       
      Dans le cadre de mon diplôme de technicien en électronique, j’ai refait toute l’électronique de gestion des moteurs de ma monture NEQ5 (avec kit de motorisation).
      J’y ai aussi intégré un système de régulation automatique (PID) pour empêcher la condensation d’apparaître sur les miroirs du télescope.
      Le projet est assez volumineux, car j’avais comme consigne de faire le projet par module (peut-être que je ferais une plaque plus petite qui contient toute l’électronique).
       
      Le tout est contrôler par deux microcontrôleurs (un pour les moteurs, et un pour la régulation de température), mais une raspberry pi est présent sur la carte, afin de contrôler la camera de guidage lors des séances de photo. Donc le suivi du ciel peut fonctionner sans la raspberry pi pour économiser de l’énergie, mais elle est nécessaire pour le guidage (avec PHD2).
       Lorsque la Raspberry pi est allumé, il est possible de contrôler la monture à distance à partir d’une page web.
       
      J’ai aussi ajouté un serveur Stellarium afin de créer un système GOTO, mais le télescope ne pointe pas au bon endroit (je ne sais pas d’où ça vient, peut-être les calculs...).
      Sur la photo du projet, il manque des boutons afin de contrôler manuellement le déplacement des moteurs (RA, DEC), le connecteur pour les boutons est bien présent sur la carte, mais je n’ai pas encore fait le câblage.
       
      Dans le PDF du projet, les moteurs fonctionnent en demi-pas, depuis je les aie passés en 1/8, ça a réduit les vibrations, et la monture fait moins de bruit.
      Au début j'avais intégrer un écran à la carte, mais je me suis rendu compte qu'il n'était pas très utile, donc j'ai décider de l'enlever. 

      J’espère que vous trouverez ce projet intéressant, si vous avez des remarques à faire n’hésitez pas.
       
      Lien GitHub : https://github.com/YugnatD/Astrophotography-Assistant
       
      Je reposte mon projet dans le forum AstroPratique comme on me l'as conseillé.
      2019_diplome_Dietrich.pdf



    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Hier soir voilà la lune qui sort enfin des nuages, l'occasion de l'apprécier même si tardive car le travail arrive alors....
      Une image avec une nouvelle méthodologie de la couleur, le tous sous ASTROSURFACE, en expérimentation en sorte utilisant à la fois le HDR, le local contrast equalize histogram et la color saturation (sur Image Tools).
       
      Je l"a trouve resplendissante avec ses couleurs, un côté un peu vintage .
      Ne cherchez pas la résolution, elle n'est pas terrible.
       

       
      Bon ciel lunaire
  • Images