jackbauer 2

ESO : annonce spectaculaire (?) le 16 octobre

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Nous en saurons plus à partir de 18h !

La conférence de presse ESO depuis l:Italie est bien maintenue !

 

to follow

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, danielo a dit :

Décevant : on ne sait pas si c'est la fusion de deux trous noirs ou deux étoiles à neutron...

Bon attendons, il y a peut-être autre chose...

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que la vidéo dit, c'est qu'on ne sait pas si la fusion de deux étoiles à neutrons donne une étoile à neutrons ou un trou noir, ce n'est pas la même chose. A priori, la collision de deux étoiles à neutrons produit un signal gravitationnel assez sale, qui empêche de savoir ce qui est issu de la fusion. Et comme la masse maximale d'une étoile à neutrons est de l'ordre de trois masses solaires, on ne sait pas avec certitude ce qu'il résulte de la collision de deux étoiles à neutrons de 1,4 ou 1,5 masse solaire. Par contre, dans tous les cas, il y a une possibilité de contrepartie optique, sans doute un peu décalée par rapport au signal gravitationnel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Etonnant, dans le cas de la coalescence de 2 TN ils sont capables de déterminer la masse de chaque TN et de celui qui en résulte...

Lors de la fusion de 2 étoiles à neutron il n'y a pas d'info à tirer du "ringdown" ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'observation de l'évènement dans toutes les longueurs d'onde par des dizaines d'observatoires sur Terre et dans l'espace :

 

 

00vir.jpg

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, jackbauer 2 a dit :

L'observation de l'évènement dans toutes les longueurs d'onde par des dizaines d'observatoires sur Terre et dans l'espace :

 

 

00vir.jpg

 

Fantastique!

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://dcc.ligo.org/public/0146/G1701993/008/infographic-fr.pdf

 

Un docu (en français) qui résume les formidables avancées que permettent l’évènement GW170817

 

- GW170817 permet pour la première fois de mesurer directement le taux d'expansion

de l'Univers avec des ondes gravitationnelles

- Détecter les ondes gravitationnelles émises lors d'une fusion d'étoiles à neutrons

permet d'en apprendre plus sur la structure de ces astres étranges

- Cet événement "multi-messagers" confirme que des fusions d'étoiles à neutrons peuvent produire des sursauts gamma courts.

- L'observation d'une kilonova a permis de montrer que les fusions d'étoiles à neutrons sont

responsables d'une part de la production des noyaux lourds (comme l'or) dans l'Univers

- Observer à la fois les ondes gravitationnelles et électromagnétiques produites par

cet événement montre de manière convaincante que les ondes gravitationelles voyagent à la même vitesse que la lumière

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est une magnifique découverte, mais il y a une chose que je ne comprends pas : il est dit que les étoiles à neutrons proviennent de l’effondrement d’étoiles géantes. Or dans le cas qui nous occupe une des deux fait 1,1 masse solaire. Comment se fait-ce ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lorsqu'une étoile de plusieurs masses solaires termine sa vie en explosant en supernovae, c'est uniquement le cœur qui s'effondre sur lui-même, le reste est soufflé dans le cosmos... Si le ce qui constitue le cœur qui s'effondre dépasse une certaine masse (1.4 masse solaire je crois) plus rien n'arrête le processus et ça devient un trou noir ; En deca de cette masse on a une jolie étoile à neutron !

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est génial...

 

Dites, les hypothétiques civilisations "proches" de quelques années voire dizaines d'années lumière de cette belle pétarade, qui ont donc pris des bouffées de gamma pendant une seconde, il en reste quoi des gonzes là-bas?

 

JMarc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, jackbauer 2 a dit :

Lorsqu'une étoile de plusieurs masses solaires termine sa vie en explosant en supernovae, c'est uniquement le cœur qui s'effondre sur lui-même, le reste est soufflé dans le cosmos... Si le ce qui constitue le cœur qui s'effondre dépasse une certaine masse (1.4 masse solaire je crois) plus rien n'arrête le processus et ça devient un trou noir ; En deca de cette masse on a une jolie étoile à neutron !

 

1,44 masse solaire, c'est la masse maximale d'une naine blanche. Au-delà, la gravité va surpasser la pression de dégénérescence des électrons, et le cœur s'effondrera en étoile à neutron. On l'appelle limite de Chandrasekhar.

La limite au-delà de laquelle le cœur s'effondre en trou noir est plus élevée, mais elle n'est pas si clairement définie je crois, et elle a un nom que j'ai oublié.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjours, le fait que l'on observe toutes ces longueurs d'ondes, ainsi que les ondes gravitationnelles en même temps, plaide peut être en faveur de l'existence du graviton? Car elles se déplacent à la vitesse de la lumière...

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça tend surtout à prouver qu'elles se déplacent à la même vitesse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now