• 1
FroggySeven

Pourquoi faire des offsets s'ils "sont" déjà dans les darks ?

Question

Il y a un truc que je ne comprends pas malgré mes lectures et autres visionnages de vidéo.

Si j'ai bien compris, une image est la superposition de quatres signaux :

 

- le "faux bruit" (car constant,  donc même si visuellement ça y ressemble, en fait c'est un signal)                                               

      qu'on cherche à enlever en faisant des offsets.

- le faux bruit (car constant pour une température donnée, et un temps d'expo donné,

                        donc même si visuellement ça y ressemble, en fait c'est un signal)   

      qu'on cherche à enlever en faisant des darks.

- le vrai bruit

     qu'on cherche à enlever en multipliant les photos

     (et présent également dans les darks et les offsets,

     d'où la nécessité d'également multiplier les darks et les offsets).

- le signal qui se subdivise encore en trois parties

     des bords sombres dus au vignetage (cf flats pour une configuration donnée)

     des taches sombres dues aux poussières (cf flats pour une séance donnée)

     un signal fidèle.

 

Attention : les flats, même s'ils ont moins de bruit car non sous-exposés... en ont quand même.

Or, faute d'adapter parfaitement la luminosité de la surface photographiée pour les flats,

ceux-ci se font généralement avec autre temps de pose... donc nécessitent un jeu de darks spécifiques.

 

Mais l'Offset est présent également dans les darks, non ????

Donc en soustrayant le dark à la photo, on soustrait aussi l'offset à la photo.

Pourquoi se donner la peine de faire des offsets, alors ????

Edited by FroggySeven
rajout faux bruit=signal, & dark flat

Share this post


Link to post
Share on other sites

5 answers to this question

Recommended Posts

  • 1

Bonne question, tu as bien noté que l'offset et le signal thermique sont eux meme des signaux.

 

Je te confirme que si tes master dark et dark flat sont bons, il n'y a plus trop d'interet de corriger les offset independamment. (a part la curisoité de regarder les offset eux meme)

 

Par confre tu as oublié les dark flat.

Plus d'info ici:

http://deepskystacker.free.fr/french/theory.htm#Calibration

 

Il n'est pas mentionné non plus la possibilité de faire des defectmap a partir des darks, mais certains softs font ca en auto

Edited by DOLGULDUR
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
  • 1

Je ne me souviens plus bien... Ce n'est pas lorsqu'on fait des darks de temps de pose quelconque que les offsets deviennent utiles, alors que si on fait des darks de même temps de pose que les poses unitaires, la soustration image-dark les annule ?

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 1
Il y a 5 heures, Bruno- a dit :

Je ne me souviens plus bien... Ce n'est pas lorsqu'on fait des darks de temps de pose quelconque que les offsets deviennent utiles, alors que si on fait des darks de même temps de pose que les poses unitaires, la soustration image-dark les annule ?

 

 

Bien vu, si tu veux generer un dark a temps de pose T2=2xT1 a partir d'un dark realise avec un autre temps de pose T1, le scaling x2 doit se faire sur le dark corrige d'offset (l'offset restant a priori constant).

 

Par contre, de maniere generale, extrapoler des darks a partir de conditions differentes (temps de pose different, temperatures differentes,...) doit se faire avec un peu de recul et un minimum de prudence, apres avoir valide le protocole sur des tests car tous les capteurs ne reagissent pas forcement pareil et il y peut aussi y avoir des soucis dus a la dynamique, bruit de quantification, pixels chauds etc....

 

Est-ce que l'extrapolation de dark ameliore ou deteriore le rapport sinal/bruit ?

Si on prend l'ecart quadratique moyen (EQM) entre une valeur V et sa mesure bruitee V+e, on obtient: e2

Si maintenant on prend l'EQM de cette mesure multiplie par m, on obtient: (mV-mV-me)2=m2e2

on a multiplie la variance du bruit intrinseque par m2, donc son ecart type a ete multiplie par m, le ratio moyenne signal/ecart type bruit reste inchange.

 

La theorie nous dis donc que, a temperature constante, il peut etre interessant de generer un dark maitre a tres haut rsb a partir d'un grand nombre de mesures et/ou de mesures longue pose, et ensuite de faire le scaling approprie.

 

Dans la pratique, je n'ai pas fait le test, mais en gerant correctement les pixels chauds ca peut etre une manip interessante a realiser.

 

Pour en savoir plus sur le dark current (en anglais):

 

Pour resumer, le bonhomme conseille de faire de tres bons darks, i.e de 2 a 3 fois plus de d'acquisitions pour les darks que pour les images, et aussi il conseille d'utiliser le dithering, pour etre moins sujet aux variations de comportement des pixels.

 

Edited by DOLGULDUR
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Ah ok : les offsets, c'est plutôt une façon de corriger / d'affiner les darks , p'être bien en rapport avec une histoire de dynamique... 'faut que je digère tout ça.

 

... Et que je retourne bosser le cours ;)

pour les notions de dark flat O.o et de defectmap :/

 

MERCI :)

Edited by FroggySeven

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Génial je crois que j'ai enfin compris :-P !!!

 

Les bouquins que j'ai lus insistent beaucoup sur des questions faciles, mais je les trouve étonnament légers sur ces notions quand même pas du tout évidentes.

 

MERCI :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Astreau
      Bonjour à tous,
      Représentant d'une association d'astronomie au sein de ma société et de mon comité d'entreprise, j'ai participé à une initiation à l'astrophotographie avec nos confrères de la SAML à Lure. Depuis, j'ai pris un peu le virus et essaye de m'initier à ces techniques.
      Le set-up : Dobson 355/1650 avec barlow 2X. Capture du 24/07 avec une ASI120MC. entre 70 et 80 images empilées sous AS et retraitées sous Iris (Masque flou, ondelettes et gaussien). Pas de dark, flat et/ou de filtres car je n'ai pas encore réussi à les faire. Je ne suis pas sûr que ma collimation soit très bonne. Je vous remercie par avance de vos remarques et conseils .
      Je joins également les brutes . J'ai encore un peu de mal à gérer les différents formats dans le logiciel de capture (ASICAP)
      Bien à vous
      Jupiter.bmp
      jupiter-brute.tif
      saturne brute.tif
      saturne.bmp
    • By STF8LZOS6
      Je mets en ligne cette image reçue aujourd'hui. Elle est belle n'est-ce pas?
       
      https://www.cidehom.com/apod.php?_date=190817

    • By tosi philippe
      Depuis le retour du Chili, je bataille avec les images de ces instants magiques... Dans la panique de la vallée d'Elqui avec plusieurs centaines de milliers de personnes, difficile de se frayer un chemin dans toute cette effervescence !
      Une fois sur place mais pas à l'endroit souhaité en altitude, la monture n'étant pas exactement en station le soleil s'est un peu déplacé d'un cliché à l'autre...j'ai donc repris les images en les recalant.
      5 images fusionnées sous Photomatix 6 Pro puis retouche sous CS6, j'ai essayé de garder l'aspect naturel de ces moments uniques...
      Zoom Nikon de 200-500 mm F/5.6 à 250 iso utilisé à 500 mm de focale, cadrage aléatoire, j'aurais du tourner de 90 ° (je n'y ai même pas pensé tant le spectacle était beau ! tant pis...)
      Poses de 1sec , 1/15, 1/125e et 1/250e de sec afin de sortir qq détails sur notre satellite...pas facile comme type d'image quand on n'a jamais fait cela !
      Grosse turbulence liée à la vallée et à la hauteur de l'astre du jour...13°
      Phil
      Site perso : http://www.photoastro.com/
       

    • By cricri
      Salut à Tous,
       
      Toujours assez turbulente, cette météo ! Mais bon, il ne faut pas toujours s'arrêter à ça
       
      J'ai donc ressorti le C9 après le retour de vacance pour imager les 2 géantes gazeuses.
      Rien d'extraordinaire donc en terme de définition, malgré l'ADC, cela reste un peu pateux; Il faudrait vraiment que je me mette à la dérotation
      Setup : C9 sur AVX, barolw x2 Televue, ADC ZWO, ASI 120 MC
      Jupiter avec Ganymède, juste avant qu'elle ne passe derrière et on distingue des nuages bleutés au niveau de la bande équatoriale nord.

       
      Puis Saturne,
      même setup, on distingue comme une perturbation sur le quart gauche haut des anneaux ( sur la photo). Je ne sais pas si c'est une perturbation réelle ou un artéfact, cela apparait sur les autres images faites dans la soirée...

       
      Voilà pour la moisson de cette soirée dont j'ai bien fait de profiter parce que depuis, les nuages sont devenus plutôt...envahissants
       
      Cricri
       
       
    • By Thibault37380
      Bonjour, Jusqu'à la semaine dernière je pratiquais l'astrophoto avec mon 550d.
      Je n'avais alors aucun problème pour faire l'alignement sur 3 étoiles, je centrais l'étoile dans l'écran arrière en zoomant en x10 pour calibrer ma monture afin de me servir du goto.
      j'ai fait dernièrement l'acquisition de l'ASIAIR et de l'ASI183mm. 
      L'ASIAIR demande à ce que la monture soit déjà alignée pour s'y connecter…..
      Mais comment aligner la monture si je n'ai pas d'appareil d'acquisition pour centrer l'étoile proposé par la raquette ?
      Dois-je installer mon 550D pour faire l'alignement et risquer de faire bouger la monture en installant l'asi183 après ?
      Si vous avez la solution !!!! Suis preneur !
      Merci
       
  • Images