FiatLux

Carnet d'observations

Messages recommandés

Ha d'accord, M97 à côté de M108 donc ! ;) Je ne savais pas que M108 s'appelait "planche de surf". Ils trouvent des noms à tous les objets ;) J'ai vu une photo de M108 récemment, très bel objet en effet. Je ne me souviens pas si je l'ai ou non observée il y a cinq ou six ans lors de ma dernière vague d'observations... en tout cas, pas récemment, ça me donne envie d'essayer à une prochaine soirée ;) On a un beau programme pour ton prochain passage :D

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui les noms sont parfois assez drôles :D

 

Sinon après moult cogitations j'ai trouvé exactement la ligne d'oculaires qu'il me faut pour le T300:
- Explore Scientific 14mm 100°

- Explore Scientific 9mm 100°

- Explore Scientfic 5.5mm 100°

- Zoom Nagler Televue 3-6mm pour le planétaire

 

Les Explore Scientific ont régulièrement bonnes presse et sont "donnés" à côté des TV (~300€ pièce).

 

Evidemment je vais pas tout acheter d'un coup car malgré tout ça douille - > $$$$$$$$$  mais j'envisage de prendre le ES14 ou le ES9 prochainement  (j'hésite entre les deux focales).

J’enchaînerai plus tard avec le 5.5mm et je terminerai par le Televue (je suis moins intéressé par les planètes que le CP comme tu le sais).

 

A+ 

Amaury

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très courtes observations de la lune samedi et dimanche soir, avec focus essentiellement sur Clavius (3ème plus gros cratère de la face visible avec ses ~230km de D):

- A 72x au T130 (samedi) : en plissant les yeux et dans les trous de turbu j'arrive à distinguer Clavius N et J, environ 12km chacun.

- A 300x au T300 (dimanche): la vue n'a rien à voir à ce grossissement (évidemment) et je distingue Clavius O (4km) lorsque le seeing est bon.
 

J'ai aussi profité du T300 pour observer un peu la magnifique vallée de Schröter.

Je sens que je deviens petit à petit sélénophile :D

Modifié par FiatLux
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Samedi soir, beau temps et super séance d'observations chez les zigomars jusqu'aux environs des deux heures du mat ;)

 

Arrivée vers 18h ou 18h30, avec juste ce qu'il faut de jour pour bricoler tranquillement le bestiau. Une bonne heure de mise en température et une collimation après, on entame les hostilités avec quelques classiques qu'on ne présente plus : les multiples nébuleuses d'Orion, M42, 78, NGC 2024... Mais au bout d'un moment ça perd de son charme, toujours les mêmes objets...

 

Après un petit temps mort, je cède à la tentation de lancer les moteurs et le GoTo...

 

M1, grossi 80 fois, c'est juste pour vérifier que  le GoTo n'est pas dans les alléluias... Puis NGC 2371, nébuleuse planétaire dans les Gémeaux qui me narguait depuis un bon moment. Cette fois elle n'a plus fait sa maline. Il faut dire qu'elle est plutôt discrète, au milieu d'un champ stellaire peuplé, grossie 80 fois seulement on peut la prendre pour un petit groupe de deux ou trois étoiles très serrées. A 360 fois par contre, elle dévoile une structure évidente, très particulière. L'étoile centrale est prise en sandwich entre deux parois symétriques en forme de haricot. Le contour de chacun de ces deux arcs qui se font face est net vers l'extérieur et plus évanescent à l'intérieur, ainsi l'étoile donne l'impression de baigner dans un gaz ténu. Par endroits, surtout vers leurs extrémités, la courbure des lobes s'accentue, ce qui donne une impression de torsion. C'est vraiment un très bel objet ! :)

 

Puisqu'on est dans le secteur, je pointe ensuite l'Esquimau qui présente un niveau de contraste rarement atteint dans mon 350. L'étoile centrale est nettement séparée de la première couche de gaz par un anneau sombre. L'éclat de la première couche, l'intérieure, est irrégulier, avec des "pics" sur la moitié inférieure, autour de 6 heures. La couche externe, moins brillante, est séparée de la précédente par un nouvel espace sombre comparable à celui qui encercle la centrale, mais qui grignote cette enveloppe par endroits. Je n'espérais pas avoir une si belle vue de l'Esquimau avec mon matériel sur ce cite. Bonne surprise :) (grossissement unique de 360 fois, sans filtre).

 

Pour rester dans les nébuleuses planétaires, je rends ensuite visite à une autre récalcitrante, IC 2165 dans le Grand chien. J'ai bien fait de garder le Delos 4,5 même pour le pointage car sinon elle serait passée inaperçue encore une fois ! >:( Objet sphérique, tout petit, sans détail. Je retiens surtout sa jolie couleur bleu-vert.

 

Allez, une petite dernière avant de partir à la chasse à la mouette, NGC 2022 dans Orion que j'avais déjà observée avec ce télescope il y a cinq ans. Grossièrement sphérique, on "ressent" sa structure annulaire plus qu'on ne la voit. L'anneau dense marque quasiment le contour de la nébuleuse, mais pas tout à fait, il y a encore autour de lui une très fine pellicule de gaz plus ténu. L'étoile centrale ne saute pas vraiment aux yeux.

 

IC 2177, dernier essai sur cette nébuleuse, qui a confirmé mes observations précédentes et m'a conforté dans la conclusion que cet objet n'est vraiment pas exploitable depuis ce cite avec sa pollution lumineuse sur l'horizon sud. On ne distingue rien d'autre qu'un très discret halo autour d'une étoile brillante. Je le raye de ma liste d'objets intéressants depuis la Sinne.

 

M82, pour retrouver espoir... Ha oui, pas déçu du voyage ! A 360x, elle traverse tranquillement les 72 degrés du Delos. Le contraste est ébouriffant comme tout à l'heure sur NGC 2392, rare... en plus de la séparation centrale de poussières que l'on voit tout le temps, il y a maintenant un "Y" qui morcelle le haut de la galaxie, haut qui se prolonge d'ailleurs à perte de vue en vision décalée dans le sens longitudinal, mais semble coupé net dans sa largeur, laissant supposer la présence d'une bande d'absorption rectiligne. Le bas de la galaxie, en dessous de la coupure triangulaire, est divisé en au moins deux parties de luminosité décroissante en s'éloignant du centre. Elle en jette cette M82... le ciel vers le nord-est, surplombant le haut Var et les Alpes du sud, est noir d'encre.

 

Autre galaxie, NGC 3628, membre du trio du Lion (qui ne pouvait pas rentrer entier dans le champ à 360x ! :D). Galaxie longue, fine, ciselée, on suppose la présence de son immense bande d'absorption. A refaire une prochaine fois pour mieux la détailler.

 

Je me souviens aussi d'être passé rapidement sur M65, M97, je pense n'avoir oublié personne. ;) 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour le CROA Fred!! Moi pendant ce temps là j'étais au lit avec +39 (j'ai fini par attraper le même virus - type grippe - que les kids).

Heureusement ma femme a tenu le choc, sinon ç'aurait pas été beau à voir à la maison :D

 

Ta description de NGC2371 fait envie! Et celle de M82 aussi: il faudra que je la repointe à la Sinne!


Le lion est de plus en plus haut, ainsi que la vierge. La saison de la chasse à la galaxie est ouverte! :)

 

A bientôt (normalement je serai à la soirée adhérent du 16, j'espère que tu pourras venir)

Amaury

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hé bien :( bon rétablissement ! :) 

 

Je serai à la Sinne vendredi, mais malheureusement pas le beau temps d'après les prévisions actuelles... c'est pas grave, il y aura quand même un diapo, puis ça peut changer en 4 jours... ;)

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cédric, es-tu content de ton Delos 4.5 ? Lors de ce choix de focale (entre 4 et 5mm), je me suis porté sur le même oculaire que toi en balayant d'un revers de main le tentant 4,7 Ethos et son champ pharaonique. Chose que je n'ai jamais regrettée... Avec ce Delos, j'ai l'impression d'avoir un Pentax "américain" !        Fabrice M.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui Fabrice, je suis très content de ce Delos, ainsi que du 10mm d'ailleurs.

 

Je partage ton avis au sujet des Ethos, je ne suis pas un fan absolu de ces oculaires. 100° ça ne sert pas trop s'il n'y a pas le dégagement qui va avec, or sur beaucoup d'Ethos il n'y est pas, justement, tu es obligé de coller l'oeil pour avoir droit à autre chose qu'un "trou de serrure". Dommage...

 

Les Delos comme les Pentax XW ont un champ plus petit, mais 20mm de dégagement, ce qui est très agréable (en plus de la qualité optique irréprochable). Ce sont d'ailleurs les deux seuls modèles d'oculaire que je possède et je pense que ce n'est pas demain la veille que j'achèterai un Ethos ;) (j'utilise juste de temps en temps ceux de mon club...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Concernant le dégagement oculaire, on n'est pas tous logés à la même enseigne apparemment. Personnellement, 20 mm, c'est trop, je n'arrive pas à stabiliser les mouvements de ma tête et le champ danse en permanence. Je préfère plus court où je peux appuyer mon arcade sourcilière contre le bord de la bonnette (je ne la rétracte jamais, pour ne pas salir la lentille d'oeil non plus) et être à la bonne distance avec une grande stabilité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant