biver

Première comète interstellaire de l'histoire?

Recommended Posts

Bonjour,

 

Avec toute la prudence nécessaire sur une série de mesure de seulement 6j, la circulaire MPEC 2017-U181 annonce la découverte de la comète C/2017 U1 (PanSTARRS) dont les premiers élément orbitaux suggèreraient qu'elle ne vient pas de notre système solaire. Découverte le 18 octobre dernier elle serait passée à 0.25 UA du Soleil le 9 septembre dernier - mais comme c'est un objet intrinsèquement très faible, elle n'aurait été découverte qu'à l'occasion de son passage près de la terre il y a une semaine (magnitude 20).

Les éléments orbitaux donne une solution qui nécessiterait dans tous les cas une excentricité de l'ordre de 1.2 (1.18 à 1.19 JPL/MPC) ce qui n'a jamais été observé.

Cela représente un excès de vitesse de 4km/s au périhélie (88 au lieu de 84km/s pour une orbite parabolique) et 25km/s loin du Soleil (elle croisera le nuage de Oort dans moins de 10000 ans à la vitesse de 25km/s alors qu'une comète met habituellement 2 à 3 millions d'années pour faire le trajet!:o)... j'ai pas regardé la direction d'où elle viendrait... il y a-t-il une étoile à 25km/s par rapport au soleil dans la direction en question?

 

A suivre, peut-être que cela n'est que spéculation et une (mini-)comète bien de chez nous mais qui a subit une accélération (énorme) pour une raison (forces de réaction de dégazage sur un mini noyau cométaire?) à élucider...

 

Nicolas

(http://www.minorplanetcenter.net/mpec/K17/K17UI1.html)

 

  • Like 7

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

En regardant avec Horizons (JPL) d'où viendrait la comète (position il y a 2 ou 4 siècles,...) cela donne 18h50 +35°  (pas loin de Vega) à -25.5 km/s et la direction de l'APEX vers lequel se dirige le système solaire est 18h +30° ! donc à quelques degrés près c'est la direction et pas loin de la vitesse (Le soleil se déplace à environ 20km/s dans cette direction par rapport à l'environnement local) dans lesquelles on s'attendrait à voir arriver une comète interstellaire de l'environnement galactique local...!

D'ailleurs Véga se rapproche de nous à 13.8 km/s... (edit: et non pas 20.6 comme j'avais trouvé trop rapidemet sur une requete de vizier) donc qui sait, c'est peut-etre une exocomète du sytème Végaien! :ph34r:

Edited by biver
Mauvaise vitesse radiale de Véga ...
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste pour être sûr : ce n'est pas la première comète avec une orbite hyperbolique, n'est-ce pas ? (Mais jusqu'à présent, lorsque l'orbite était hyperbolique, c'était une comète de notre Système Solaire qui avait été perturbée par un rapprochement avec une grosse planète ou quelque chose de ce genre, c'est bien ça ?) (Ah oui, en relisant ton message tu dis que ce serait possible ici mais avec une accélération énorme, donc c'est ça qui fait la différence.)

 

Edited by Bruno-

Share this post


Link to post
Share on other sites

vega est vue par le pole chez nous, est ce que cela a des implications pour les orbites de comète qui viendraient de ce système? (pas claire ma question ...)

Edited by asp06
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, asp06 a dit :

vega est vue par le pole chez nous, est ce que cela a des implications pour les orbites de comète qui viendraient de ce système? (pas claire ma question ...)

 

Si c'est clair : tu veux dire que la trajectoire de la comète est perpendiculaire au plan du disque qui entoure Véga, si la comète vient de là-bas... 

Et tu te demandes si c'est possible...

 

S

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah : rien ne s'oppose à ce que des comètes à longue période en provenance d'un nuage d'Oort externe soient sur des orbites polaires.

De plus ce sont celles qui sont le plus susceptibles de s'évader du système à la suite d'une faible perturbation gravitationnelle, notamment d'origine stellaire : on vient de voir par exemple dans une étude récente que dans les derniers millions d'années un paquet d'étoiles se sont approchées assez du Soleil pour perturber sérieusement les trajectoires de comètes du système externe.

Aucune raison de penser qu'il en soit autrement pour celui de Véga.

Et puis rien ne prouve que cette comète rapide ne vienne que de Véga : elle peut venir de plus loin, Véga n'étant que la dernière bande d'un billard cosmique pour cette boule-là...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alain MOREAU "... ce sont celles qui sont le plus susceptibles de s'évader du système à la suite d'une faible perturbation gravitationnelle, notamment d'origine stellaire ..." : ok, merci. cela donne du poids à l'idée qu'elle vient peut être réellement de la bas.

 

Superfulgur "Et tu te demandes si c'est possible..." :en fait c'est alain moreau qui m'a compris  ;) la comète a plus de chances de venir d'une inclinaison proche du pole d'un autre système. il est fort parce que ma question était vraiment mal posée ..

Edited by asp06

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'objet a été reclassé en asteroide du fait qu'il apparait ponctuel sur des images à longue intégration.

D'un côté cela expliquerait mieux comment un si petit objet (moins de 200m ?) ne se serait pas complètement volatilisé en passant à 0.25 UA du Soleil, d'un autre cela renforce encore sa nature interstellaire puisqu'il n'aurait pas pu subir de forces non-gravitationnelles dûes au dégazage. Reste juste des erreurs systématiques et importantes (6") dans l'astrométrie pour le garder dans le système solaire, mais c'est peu probable.

 

S'il vient de Véga, reste à lui conférer une vitesse d'éjection importante (il manque 12km/s en vitesse à l'infini depuis Véga, mais c'est moins que les 25.5km/s chez-nous)... Mais on est là pas loin du gain conféré aux sondes spatiales quand on profite des frondes gravitationnelles en survolant des planètes pour les accélérer, non?

(Voyager 2 s'éloigne du système solaire à ~15km/s)

 

Reste aussi l'hypothèse fantaisiste (?:ph34r:) d'un vaisseau spatial envoyé par les habitants du sytème de Véga (ou autre), vers la Terre il y a 300000 ans, mais qui l'on raté de peu (0.16 UA)... un vrai OVNI (xD de quoi faire polémique!)... on attend les spectres pour connaître la nature de l'objet!

 

Nicolas

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Depuis des milliards d'années que notre système se ballade dans la galaxie j'imagine qu'il doit posséder un paquet d'objets qui ne sont pas nés autour du Soleil....

 

 

00000000000Comet-PanSTARRS-1.gif

Edited by jackbauer 2
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

il y a 49 minutes, jackbauer 2 a dit :

Depuis des milliards d'années que notre système se ballade dans la galaxie j'imagine qu'il posséder un paquet d'objets qui ne sont pas nés autour du Soleil....

 

Oui, mais ce "paquet" ne représente sans doute pas grand chose parmi les centaines de milliards d'objets divers et variés qui constituent notre système solaire..

D'où la difficulté de les repérer et l'intérêt que peut représenter leur découverte.. 

Edited by vaufrègesI3
J'avais écris "galaxie" à la place de système solaire

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il ne possède peut-être rien du tout (en comparaison à ce qui est né avec le soleil)... car comme l'illustrerait cet objet, des milliards d'objets errants qui ont pu traverser notre sytème solaire, la plupart avaient sans doute une énergie cinétique / vitesse trop importante pour être capturés... 25km/s d'excès à la libération du système solaire, c'est beaucoup (aucune de nos sondes spatiale n'atteint guère plus de 15km/s, je crois), et pourtant le Soleil se déplace à 20 km/s par rapport au voisinage...

Nicolas

Edited by biver
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Je m'interroge sur une hypothèse envisagée initialement par Nicolas au sujet de l'excès de vitesse orbitale constaté pour cet objet (4km/s au périhélie).

En effet, il évoquait le phénomène de dégazage du noyau cométaire pour expliquer cette "anomalie". J'ai du mal à imaginer cela possible, d'abord, dans la mesure où la rotation du noyau devrait faire varier sensiblement l'angle du vecteur d'accélération provoqué par le dégazage. De cette façon, ce serait  essentiellement un facteur modifiant la rotation de la comète plutôt  qu'une accélération de sa vitesse orbitale. 

Ensuite, accélérer de 4 km/s la masse d'un noyau cométaire (même modeste) me semble hors de portée des forces générées par ce genre de phénomène.

Il est vrai aussi que pour dire cela,  je ne me fonde que sur l'intuition et non pas sur des calculs rigoureux...

 

De plus, si cet objet est finalement un astéroïde, la question ne se pose plus.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les "accélérations non-gravitationnelles" sont observées sur un grand nombre de comètes en perturbant leur orbite. Le dégazage affecte aussi les périodes de rotation (67P accèlère sa rotation en diminuant la période de 21min à chaque périhélie). Mais c'est souvent des effets cumulatifs sur plusieurs mois et pour C/2017 U1 gagner 4km/s quand le gaz s'échappe à moins de 1km/s c'est baucoup... (il faut juste dégazer bien plus que la masse de ce qui restera de la comète... et dans le bon sens! ^_^).

Pour les comètes perturbées par leur dégazage, cela ne modifie que de quelques jours au plus la date du passage au périhélie suivant (6-7 ans plus tard pour des périodiques), et là effectivement ce serait une modification supérieure à l'infini! Mais cela reste un petit objet tout de même (H=22.2 soit un diamètre de 70 à 200m pour un albédo de 50 à 5%) et donc facile à perturber.

Nicolas

(A noter, sur https://projectpluto.com/temp/2017u1.htm

avec les dernières obs. l'excentricité initiale est > 1 à 71 sigmas, soit une probabilité de 99.99999.... % (selon leur calculs))

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Merci pour ta réponse. :)

 

il y a 50 minutes, biver a dit :

... pour C/2017 U1 gagner 4km/s quand le gaz s'échappe à moins de 1km/s c'est baucoup... (il faut juste dégazer bien plus que la masse de ce qui restera de la comète... et dans le bon sens! ^_^).

 

 

C'est effectivement pour cela que l'hypothèse me paraissait fragile.

Share this post


Link to post
Share on other sites

RDV avec Rama ? ;) 

 

Excellent roman de Sir Arthur C. Clarke , et ça tombe bien je suis en pleine relecture de ce classique de la SF...

Petit HS, mais ce sujet de Nicolas Biver m'a fait rêver :), une comète / astéroïde interstellaire venant du système de Vega...

arno

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mince alors, l'univers ne serait pas non plus Solaire centré.

 

On s'en doutait un peu  aussi. xD 

 

Bien que ce ne soit pas dans l'air du temps, de toute façon comme nous sommes seuls cela n'a aucune importance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et vers quelle destination se dirige ce bolide interstellaire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nicolas, j'y connais rien, à ces trucs, mais un ami astronome me disait qu'on ne saurait jamais si cet objet vient d'une autre étoile, parce que si il était en orbite solaire, mais très loin, alors ça pourrait être une perturbation stellaire qui l'aurait amené sur cette orbite de libération... Tu en penses quoi ?

 

S

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils ont loupé RAMA...c'est vraiment dommage, alors qu'on aurait pu dérouter BepiColombo....

;)

 

Il eut fallu faire (ou pu faire ) un spectre de la bête et y trouver une composition différente de celle du Soleil....

 

Flute encore, l'EELT était pas prêt...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans être spécialiste en dynamique, j'y crois pas trop. Maintenant les mesures confirment bien son excentricité actuelle et passée (1.19 avant d'être proche du Soleil), et donc la vitesse de ~25km/s avec la quel A/2017 U1 est arrivé dans le système solaire. C'est pas loin de la vitesse orbitale de la Terre autour du Soleil, donc je dirais que pour être un objet du système solaire lointain (nuage de Oort vu la direction d'où il vient), il aurait dû être perturbé par une étoile de taille solaire passée à moins de 1 UA il y a ~20000 ans (a priori je ne connais pas de candidat!), ou plutôt un Jupiter passé à moins de 150000 de km de l'objet, et/ou que l'objet perturbeur (étoile/jupiter) se déplaçait aussi à une vitesse importante du même ordre de grandeur (~25km/s) vers nous - mais dans ce cas il serait bien plus probable d'avoir un objet vagabond interstellaire de 200m qu'un plus gros...

 

L'avis d'un spécialiste en dynamique serait utile, mais perso, d'autant plus que l'objet vient de l'APEX à une vitesse proche de celle du Soleil dans cette direction, je crois beaucoup plus à un objet étranger au système solaire qu'on croise fortuitement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour la direction de départ, A/2017 U1 file en direction de Pégase (23h52 +24°45')... d'ici une cinquantaine d'années il aura rattrapé les sondes Voyager... (en distance héliocentrique)

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Superfulgur a dit :

Nicolas, j'y connais rien, à ces trucs, mais un ami astronome me disait qu'on ne saurait jamais si cet objet vient d'une autre étoile, parce que si il était en orbite solaire, mais très loin, alors ça pourrait être une perturbation stellaire qui l'aurait amené sur cette orbite de libération... Tu en penses quoi ?

 

S

 

Je pense qu'il y a aussi un autre élément important qui tendrait à prouver que cet objet ne provient probablement pas du nuage de Oort, des confins du système solaire.

C'est le fait qu'il soit plus certainement du type astéroïde que cométaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La présence d'objets inactifs voire rocheux venant du nuage de Oort, n'est pas exclu, et je crois qu'on a quelques exemples (et l'histoire mouvementé du début du système solaire (Modèles de "Grand Tack" et de Nice,...) n'exclut pas la présence d'objets non glacés dans le nuage de Oort).

Donc même si la fraction d'objets inactifs venant du nuage de Oort n'est pas nulle, je ne prendrais pas l'argument de type astéroïdal comme permettant d'exclure que l'objet vient du nuage de Oort (mais ça va toujours dans le sens d'un objet interstellaire).

Pour ceux lisant l'anglais, la page dédiée de Bill Gray sur https://projectpluto.com/temp/2017u1.htm

répond à beaucoup de questions mieux et plus en détail que moi... et même bien chiffrés.

 

En tous cas l'origine interstellaire de l'objet ne parait faire plus aucun doute! Réjouissons-nous d'en être témoins, et c'est là que l'astronomie peut en faire rêver plus d'un... penser qu'on était à 2 doigt de toucher un objet formé autre part dans la galaxie, peut-être bien avant notre système solaire...9_9

 

Maintenant, si on pouvait trouver une étoile / système stellaire d'où il viendrait, se serait formidable!

 

Nicolas

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By COM423
      Bonsoir les amis,
       
      C/2019 T4 (ATLAS) est une comète moyennement brillante, qui sera bientôt au périhélie (le 09 juin) et remonte surtout peu à peu en déclinaison (là elle était à -13°).
      Je tenais à l'imager du coup cette lunaison, et elle s'ajoute à la (longue) liste des comètes du moment en conjonction avec des galaxies
       
      J'avais vu que NGC 3831 était dans le même champ qu'elle en ce soir du 08 mai, bon elle est loin d'être transcendante mais c'est toujours intéressant une conjonction et finalement, il y en a quelques autres, dont une qui m'a vraiment intrigué par son aspect et sa couleur bleutée : je l'ai retrouvée sous l'appellation 2MASX J11423118-1257592.
       
      * Commençons par le champ annoté avec les protagonistes principaux :

       
      * Et le crop de cette nouvelle conjonction :

       
      J'ai mesuré la comète vers m1=12,7, elle a une chevelure de 1,6' de diamètre et une queue de 4,1' vers PA=233° (le Nord est vers le bas de l'image).
       
      Je suis un simple contemplatif en matière de galaxies et absolument pas un spécialiste, et je trouvais que la galaxie 2MASX J11423118-1257592 avait un aspect inhabituel : du coup, j'ai fait quelques recherches et appris au passage un terme nouveau : c'est une ELG pour "Emision-Line Galaxy". Ce terme désigne des galaxies lointaines et indique qu'elles forment des étoiles à haute cadence. Elle est de mag 17,3.
      Elle reste discrète sur mon image, voici comment la montre Aladin Lite :

       
      * Pour conclure, voici le champ complet si vous avez envie defaire un tour sur la full :
      ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet/Nouvelle fenêtre pour la voir à 100% )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Le 08 mai entre 19h58 et 21h05 utc
      21 poses de 03min à -20°C et Gain 120, Temps d'intégration de 01 h 03 min
       
      Traitement Siril 1.0.1, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené à : 2"/pixel
       
      Bonne nuit.
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      La comète 116P/Wild 4 faisait partie de mes cibles prioritaires en cette lunaison du 30 avril, car elle est assez photogénique et presque à son maximum d'éclat aux alentours de la mag 13.
      De plus, elle a développé une faible antiqueue, phénomène signalé sur le forum dès le 24 mars dernier par @airbus340.
       
      J'ai eu de la chance, le soir où je l'ai imagée, car elle traversait un champ avec pas mal de galaxies , jugez plutôt :

       
      * Voici le crop sur les galaxies de gauche :

       
      * et celui sur la comète près de la galaxies fantomatique SDSSJ093514.28+170944, juste en-dessous. On la voit à peine sur mon image, mais elle n'est pas très marquée non plus sur l'image Simbad que j'ai mise juste à côté pour comparaison  :
       
       
      * Si l'envie de parcourir la full vous titille, la voici :

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Haut
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Le 24 avril entre 19h40 et 22h40 utc
      34 poses de 05min à -20°C et Gain 120, Temps d'intégration de 02 h 50 min
       
      Traitement Siril 1.0.1, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené à : 2"/pixel
       
      Le médaillon en haut à droite montre une version contrastée de la comète sur laquelle on voit bien :
      la chevelure de 1,2' de diamètre la queue dirigée vers PA=117° (à gauche) d'environ 3,6' de longueur une excroissance sur une longueur de 0,7' vers PA=190°, bien marquée et la faible antiqueue vers PA=295°, bien plus faible mais détectable sur 1,9' de longueur  
      C'est fou le nombre de conjonctions galaxies/comète qu'il y eu ces derniers temps, un régal de les combiner
       
      Bonne soirée.
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      C'est fou le nombre de conjonctions en ce moment !  Les comètes qui me tiennent à coeur sont souvent passées près de galaxies, l'occasion d'essayer de soigner l'image de cette rencontre et aussi de découvrir au passage des objets du ciel profond, comme NGC 4676A-NGC4676B (que je connaissais pas) qu'on surnomme les galaxies des souris :

      Il y a d'autres galaxies dans ce champ, voici un extrait de celui-ci avec l'annotation des principales :

       
      Si vous voulez vous balader dans la full, voici l'image complète :

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Haut
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Nuit du 25 au 26 avril entre 23h40 et 01h55 utc
      42 poses de 03min à -20°C et Gain 120, Temps d'intégration de 02 h 06 min
       
      Traitement Siril 1.0.1, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené à : 2,28"/pixel
       
      Je n'ai pas pu conserver l'échantillonage natif, l'image n'est pas de bonne qualité. Il y avait de la turbulence cette nuit-là et je me demande aussi si la foc n'a pas un peu bougé (?).
      A cette échelle réduite, çà reste présentable
       
      La comète conserve l'aspect noté le mois dernier par  @airbus340, avec une longue queue et un petit panache marqué à 90°.
       
      Bonne nuit.
    • By COM423
      Bonjour,
       
      Nouvel épisode dans la rencontre entre des comètes et des galaxies, cette fois-ci je vous propose la célèbre comète 67P/Churyumov-Gerasimenko visitée par Rosetta qui est clairement sur le déclin mais présente encore une queue bien visible, parmi quelques galaxies faibles.
      J'ai foiré mes acquisitions et je m'en veux : je me suis aperçu à la 19ème pose que l'ASIAir n'appliquait pas le dithering entre les poses guidées et qu'elles étaient toutes parfaitement alignées !
      J'avais déjà eu ce souci une fois, juste après une mise à jour du firmware et pensais que c'était lié à çà.
       
      En fait, non : il faut a priori juste s'assurer de bien mettre "Light" dans la séquence Autorun. La précédente nuit d'observation, j'avais fait des flats à l'aurore et c'était resté sur "Flat" : dans un tel cas, l'ASIAir lance bien les poses guidées, sans souci, mais il ne fait pas le dithering.
      J'ai compris quand j'ai vu que les fichiers sauvegardés avaient été rangés dans un répertoire "Flat" (normalement c'est un répertoire "Light"), et nommés Flat_etc au lieu de Light_67P_etc comme quand c'est bien configuré.
       
      Sur le coup, j'ai pensé à un bug et ré-initialisé le boîtier puis tout coupé et relancé, avant de comprendre où était mon erreur.
      J'ai donc perdu du temps et n'ai pu rajouter que 5 poses au-delà des 19 impactées, sauf que la comète était alors bien plis basse et les images bien moins bonnes, à tel point que je n'en ai retenu qu'une seule au compositage...
       
      Le compositage qui suit est donc pire qu'une série sans dithering, puisque les poses étant guidées, ce sont toujours les mêmes pixels qui ont reçu le signal, il n'y a même pas la dérive de base de la monture. j'étais assez inquiet du résultat, qui est, au final, acceptable même si je n'ai pas pu pousser le contraste comme je l'aurais fait avec du dithering.
       
      Et c'est d'autant plus regrettable que le seeing était très collaboratif ce soir-là : sans ce souc, je serai donc resté à l'échantillonnage natif de 1,25"/pixel mais là c'est trop bruité...
       
      Bon assez de bla, bla, place au résultat :
       
      * Le crop sur la comète et les galaxies les plus proches :

       
      * et le champ complet :

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Haut
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées SANS dithering
       
      Le  30 avril entre 19h58 et 21h00 utc
      20 poses de 03 min à -15°C et Gain 120, Temps d'intégration de 01 h 00 min
       
      Traitement Siril 1.0.1, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené à 2"/pixel
       
      On récupère notamment une autre galaxie en bas à droite que je n'ai pas pris le temps d'identifier à ce stade.
       
      Je vous souhaite de bonnes observations pour ceux qui ont du ciel clair
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      La comète 104P/Kowal faiblit, je vous l'avais montrée près d'une nébuleuse le 07 mars (1), la voici un mois plus tard cette fois dans le champ de la galaxie UGC3691 :

       
      * Crop sur la comète qui a pas mal perdu de sa superbe en un mois :

       
      * Crop sur UGC 3691 alias PGC 20214, que j'ai découverte pour ma part à l'occasion de cette observation et que je trouve bien photogénique :

       
      * Et voici donc le champ complet si vous voulez vous balader dedans, conservé à l'échantillonage d'acquisition car le seeing était conciliant ce soir là et pour les détails dans la galaxie :
       
      ( Clic Droit puis Ouvrir Nouvel Onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à 100% )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Haut
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
       
      Le  04 avril entre 19h22 et 21h10 utc
      53 poses de 90s à -20°C et Gain 120, Temps d'intégration de 01 h 19 min 30 s
       
      Traitement Siril 1.0.1, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage natif : 1,25"/pixel
       
      Très bonnes observations et bon week-end
       
      (1) : si vous ne l'aviez pas vue, c'est ici
       
  • Upcoming Events