biver

Première comète interstellaire de l'histoire?

Recommended Posts

il y a 55 minutes, biver a dit :

Je n'ai jamais vraiment cru à un gros noyau pour cette comète

 

C'est du reste ce qui est posé dans ce fil depuis un certain temps que la taille est plutôt modeste...

 

Cf. par exemple déjà en septembre :

 

Le 29/09/2019 à 00:33, dg2 a dit :

Notre sympathique caillou, il fait quelle taille ? Je lui mets 1 km de rayon, à mon avis c'est plutôt plus que moins

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Il y a 1 heure, biver a dit :

Je n'ai jamais vraiment cru à un gros noyau pour cette comète (c'est souvent du domaine des novices qui associent le caractère exceptionnel de l'objet (du fait de son orbite) à la volonté d'en faire un "gros" objet...)

Pour comparaison je prendrais les 2 comètes à longue période C/2012 S1 (ISON) et C/1999 S4 (LINEAR), qui étaient 3x à 1x plus active que 2I/Borisov à la même distance du Soleil, et qui se sont totalement volatilisées à l'approche du Soleil, ce qui permet d'avoir une estimation (par intégration de la masse perdue) de la taille de leur noyau:

en gros Rayon(ISON) ~ 0.4km et Rayon(C/1999 S4) ~ 0.38 km (à partir de l'intégration de la perte d'eau vue par SWAN/SOHO, et d'autres mesures).

Donc la mesure de Jewitt et al. donnant R=0.2 à 0.5km pour 2I me parait tout à fait réaliste...

(Je ne pense pas que la comparaison à des comètes à courte période comme 67P, qui aurait donné un rayon de 3-4km, serait réaliste, d'autant plus que l'activité n'a pas beaucoup augmenté à l'approche du périhélie comme dans le cas des vieilles comètes périodiques. Ni même comparer à Hale-Bopp (500x plus active donnerait alors un noyau de 1.6km de rayon pour 2I en proportion) ne me paraitrait très justifié)

 

Un léger bémol, désolé :$ : en proche IR (K-band 2-2,5 microns) où les observations sont moins perturbées par l'effet de la coma, l'estimation de la taille du moyau se rapproche de celle de Hale-Bopp soit rn = 1,5 km  (pour un albédo présumé à p = 0,07 mais non mesuré en IR) et ce d'après l'étude effectuée selon les observations faites au télescope Gemini South (8,1 m, Cerro Pachón - 2 715 m, Chili) ...
     
"FLAMINGOS-2 infrared photometry of 2I/Borisov"
Chien-Hsiu Lee (NSF's OIR Lab) et al.
https://arxiv.org/abs/1912.05628 (11 déc. 2019) ---> Research Notes de l'AAS (3 déc. 2019)

 

Comment expliquer cette différence notable avec l'estimation donnée dans le papier de Jewitt et al.  ?

 

2I-Borisov_Lee-et-al._2019-12_Fig.1.png.ab55b3ef1422d40a665b92aa50fc13e7.png

Crédit :  Lee et al., 2019

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cet article de Lee et al. (que je ne connais pas contrairement à l'équipe de Jewitt), suppose qu'en bande K (2.2 µm) il ne voit que le noyau nu et aucune poussière...! Les poussières sub-microniques contribuent moins à cette longueur d'onde, mais les plus grosses poussières (Jewitt dit que celles de 100µm dominent...) contribuent encore, mais comme elles ne sont pas chassées par la pression de radiation solaire et vont moins vite,... j'imagine qu'elles restent plus près du noyau et peuvent très bien contribuer encore à 90% du signal... de toute manière cette note n'évoque même pas la contribution des poussières au signal, et en tous cas ne montre pas de PSF comparée étoile / comète à 2.2 µm pour démontrer l'absence ou non de coma :|.

Donc je dirais que à 2.2µm ils démontrent que r < 1.5km, compatible...

Nicolas

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En attendant possiblement les mesures de WISE, et à des lambdas IR plus élevés / sub-millimétriques :  Spitzer et ALMA (hélas, Herschel n'est plus là !) ...

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut aller au-delà de 3-4 µm pour passer du rayonnement solaire réfléchi au continuum thermique des poussières ou du noyau (qui dépend alors moins de l'albédo)... Un proposal ALMA exécuté il y a une semaine visait le continuum (des poussières!) entre 3 et 0.8mm de longueur d'onde... peut-être qu'ils ont une meilleure idée des contribution respectives poussières/noyau s'ils ont détecté quelquechose?

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Deux jours après celle de Jewitt et al., nouvelle étude de 2I/Borisov d'après les observations faites les 12 octobre, 16 novembre et 9 décembre, avec le télescope Hubble muni de sa caméra WFC3/UVIS (résolution 0,04" d'arc).
Autant dire qu'à ~ 2 UA (9 déc. ~ dist. min. avec la Terre), le noyau est encore loin d'être résolu d'autant plus qu'il reste largement obscurci par une coma particulièrement dense et donc non détecté. Cependant la limite supérieure de son diamètre a pu être estimé à 1-2 km. Dans tous les cas, sa période de rotation apparaît très lente (>> 10 h) ...

 

"Evolving Coma Morphology of Interstellar Comet 2I/Borisov with Deep HST Imaging"
Bryce T. Bolin  (Caltech)
https://arxiv.org/abs/1912.07386 (13 déc. 2019) ---> MNRAS Letters

2I-Borisov_Bolin_2019-12_Fig.3.png.ed9ac9fd14ae03f92074c80074bc9ee1.png

 

Par rapport à celle publiée par Jack, jeudi 12 (p.12), ces images montrent davantage de détails au niveau interne, un jet semble se dessiner ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste un histoire de traitement (retrait d'une coma moyenne lissée).

Mais je ne ferais pas trop de pub pour ce Bryce Bolin, qui se comporte un peu comme un rapace, en publiant l'exploitation des résultats des observations préparées par les autres: les observations HST on été proposées / préparées par Jewitt, Weaver, Agarwal et 3 autres (http://www.stsci.edu/cgi-bin/get-proposal-info?id=16009&observatory=HST) et Bolin n'en fait pas partie.

C'est le 2e article qu'il soumet qui analyse une partie de ces observations, avant la fin du programme (dernières obs. hier?)

(Ce que je dis m'a été justement dit par Hal Weaver lui-même)

... c'est trop facile de cueillir la récolte de ce que les autres ont planté... :( - même si la règle d'un DDT HST reste que les données sont publiques immédiatement...

Au passage j'avais envoyé un mail à B.Bolin a propos d'erreur de calcul de taux de production de poussières dans son premier article - il n'a jamais répondu, mais d'un autre côté je ne crois pas que son article ait été accepté/publié! (il prend le risque de se voir bloqué par un referee qui fait parti des Co-I :ph34r:)

 

Sinon un nouvel article soumis (https://ui.adsabs.harvard.edu/abs/2019arXiv191206161L/abstract) annonce la détection de C2 - toujours pas flagrante... le rapport C2/CN est 0.2 ce qui est dans le domaine des comètes "carbon depleted" de notre système solaire (un peu plus pauvre en C2 que 67P), mais pas complètement atypique non plus...

 

Nicolas

 

  • Like 4
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

MPEC 2019-X94 : OBSERVATIONS AND ORBITS OF COMETS AND A/ OBJECTS
https://minorplanetcenter.net/mpec/K19/K19X94.html  (8 déc. 2019)

 

===> 12 objets A et I dont 5 avec e > 1 :

 

    A/2017 U7  (Pan-STARRS 1)
Epoch 2020 May 31 - T 2019 Sept. 13
q  6.4195922    e  1.0030602    Incl.  142.61931    H  8.3
From 420 observations 2017 Aug. 18 - 2019 Nov. 27

 

    A/2019 O3  (Palomar Mountain - ZTF)
Epoch 2021 Mar. 7 - T 2021 Mar. 8
q  8.8184338    e  1.0023716    Incl.  89.81271    H  10.0
From 80 observations 2019 May 14 - Dec. 1

 

    A/2019 Q1  (Mt. Lemmon Survey)
Epoch 2020 July 10 - T 2020 July 19
q  4.9971398    e  1.0010108    Incl.  155.72175    H  12.5
From 112 observations 2019 Aug. 28 - Dec. 3

 

    A/2019 U5  (Pan-STARRS 1)
Epoch 2023 Apr. 6 - T 2023 Mar. 29
q  3.6230280    e  1.0019710    Incl.  113.52729    H  10.0
From 43 observations 2019 Oct. 11 - Nov. 24

 

   2I/Borisov  =  C/2019 Q4
Epoch 2019 Dec. 23 - T 2019 Dec. 8
q  2.0065621    e  3.3567959    Incl.  44.05262
From 2161 observations 2019 Mar. 17 - Dec. 7

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste une petite formule pour faire la grosse différence entre 2I et ces objets A/:

Vitesse à l'infini = 29.785*racine((e-1)/q) km/s

Donc près de 2 ordre de grandeur d'écart en général avec 2I - avant de tenir compte des perturbations planétaires.

Sinon ces objets A/ sont aussi intéressant à suivre, ce sont des objets qui viennent sans doute du nuage de Oort (d'autres sur des orbites un peu plus courtes) - voir le 1/a original - et qui sont soit des comètes inactives du fait de la distance au soleil, soit des objets de nature astéroïdale, ce qui demanderait des mesures spectraux pour voir de quel type ils se rapprochent...

Nicolas

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, jackbauer a dit :

Un nouveau papier sur arXiv ; Je laisse notre spécialiste commenter 9_9

 

 

Je suis là.

En gros, ils trouvent Q(C2) = 1.1×1024 mol s−1, Q(NH2) = 4.8×1024 mol s−1 and Q(CN) = (1.8±0.2)×1024 mol s−1, c'est assez clair, même si on peut ergoter sur le 1.8+-1024 mol s-1, que je trouve un peu sous évalué, mais bon, c'est juste un travail préliminaire, ça va.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, Superfulgur a dit :

En gros, ils trouvent Q(C2) = 1.1×1024 mol s−1, Q(NH2) = 4.8×1024 mol s−1 and Q(CN) = (1.8±0.2)×1024 mol s−1, c'est assez clair, même si on peut ergoter sur le 1.8+-1024 mol s-1, que je trouve un peu sous évalué, mais bon, c'est juste un travail

 

ergotons ergotons Mon Nouvel Ami, car ça en vaut la peine !  xD :P

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur le Blog du Doc', commentaire de deux papiers respectivement publiés dans The Astrophysical Journal Letters et Astronomy&Astrophysics. Le premier des deux articles, ayant déjà été discuté plus haut dans ce topic par le véritable et unique Spécialiste, traite des caractéristiques physique du noyau de 2I / Borisov,  quand le second spécule sur son étoile d'origine.

 

http://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2020/02/analyses-de-donnees-sur-le-voyageur.html

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela met peut-être effectivement en évidence la fragilité d'un petit noyau, mais cela reste des petits sursauts pour des amateurs expérimentés: passer de m=17.5 0 à 17.0 (en gros) c'est pas un gros sursaut qui va secouer les foules :/

 

Sinon dans les semaines à venir quelques article(s) sur la composition de la comète vont sortir.

Nicolas

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Arno C
      Bonjour,
       
      Voici C/2019Y4 d'hier soir, avant les nuages ...
      elle gagne légèrement en coma (isophot) et en luminosité.
      Pour comparaison, vous avez le 24 et le 28 
       
      T250 qhy2pro  15X60s (temps de poses et traitement identiques)
      traitement iris
      arno
       
      le 28 03 2020

      le 24 03 2020

       
      version isophot
      le 28 03

      le 24 03

       
       
    • By astroluma
      Bonjour à tous,
       
      Image faite dans la nuit du 25  au 26 mars.
      Temps de pose : 720*15s
      Le materiel utilisé est un newton 250/1200  equipé d'une caméra ZWO294
      Ensemble du traitement fait avec Siril
      1 image obtenue avec un empilement par somme et l'autre avec rejet sigma clipping.
       
      Dommage que le confinement m'oblige a imager depuis mon ciel pollué, il doit y avoir moyen de mieux faire ressortir la queue.
       
      Lionel
       
      l
    • By Arno C
      Bonjour,
      j'ai délaissé les comètes pour aller voir du coté de M81 qui cache de jolies galaxies.
       
      j'ai du jouer avec Bigourdan dans la nuit pour recaler la monture qui partait de travers avec des poses de 240s et du coup seule ic 2574 est véritablement regardable. les autres sont affectés de dérives et de défauts divers. 
      Ce soir c'est dodo, car depuis lundi je n'ai pas beaucoup dormis et c'est sans compter une occultation mercredi à 5h34 du mat.
      Repos 45 min avant la sonnerie du réveil à 4h45 pour arrêter la ccd et installer l'asi 224 à sa place, vérouiller sur la cible, régler au mieux et jeter un coup d'oeil sur le triptyque planétaire au levant.
       
      je vais devoir refaire mes DARK car je n'ai plus de régulation de température sur ma cam (de -23 en debut de nuit à -27°c pour IC2574) , donc ça dévie sévèrement  
      T250 + eq6goto
      QHY2pro à -25°C
      Temps de poses de 120s et 240s  par set de 30
      Arno
       
      M81 pour copier AlainG  

       
      ngc 3147

       
      ngc 3684 et 3686

       
      IC2574
       
      Concernant l'occultation : 1021 flamario prévue à 5h34,50 à + - 10s
      l'occultation a été ultra courte... j'ai comme un doute ...

    • By SLO
      Bonjour,
      Voici une image prise lundi soir de la comète C/2019 Y4 ATLAS . Pour l'intégration sur le noyau que j'ai trouvé désastreuse avec DSS j'ai testé avec Astrosurface et là miracle.
      Encore un grand merci à Lucien pour cet outil fantastique   
      Celestron 8, réducteur 0,63 et APN Fuji XT-1. 60 poses de 30 seconde à 3200 ISO traitées avec Astrosurface, Siril et Photoshop.

      Stéphane
       

    • By Arno C
      Bonsoir,
      Voici C2019Y1, avant qu'elle ne disparaisse dans les branches du chêne au fond du jardin...
      la fenêtre de tire est limitée par le mur de l'obs et par la végatation  
       
      c'est en bin2 
      arno

      Au téléphone 

  • Images