biver

Première comète interstellaire de l'histoire?

Recommended Posts

Il y a 20 heures, jackbauer a dit :

planéticienne

On dirait plutôt "planétologue" dans une bonne traduction...

Désolé, on n'a pas trop pris le temps de faire une communication en France avec l'INSU/CNRS... :|

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

https://www.nasa.gov/feature/goddard/2020/nasa-s-swift-mission-tallied-water-from-interstellar-comet-borisov

 

Un nouveau communiqué de la NASA, concernant les observations du satellite SWIFT
Ils doit bien s'amuser celui qui rédige le communiqué... :D
Je ne sais pas combien de fois dans ma vie j'ai lu cette comparaison avec une piscine olympique : je n'ai pas la moindre idée de sa contenance, et je doute fort qu'il y ai une personne sur mille qui le sache !!!

 

extraits :

"...Au pic d'activité, Borisov a versé huit gallons (30 litres) d'eau par seconde, suffisamment pour remplir une baignoire en environ 10 secondes. Au cours de son voyage à travers le système solaire, la comète a perdu près de 61 millions de gallons (230 millions de litres) d'eau - assez pour remplir plus de 92 piscines olympiques. Alors qu'elle s'éloignait du Soleil, la perte d'eau de Borisov a chuté - et ce, plus rapidement que n'importe quelle comète précédemment observée. Xing a déclaré que cela pourrait avoir été causé par une variété de facteurs, notamment l'érosion de la surface, le changement de rotation et même la fragmentation. En fait, les données de Hubble et d'autres observatoires montrent que des morceaux de la comète se sont rompus fin mars.
(...)
"...Les mesures de production d'eau de Swift ont également aidé l'équipe à calculer que la taille minimale de Borisov est d'un peu moins d'un demi-mile (0,74 kilomètre) de diamètre..."
 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 09/05/2018 à 21:31, compustar a dit :

pour vérifier rien ne vaut une petite animation avec 8 poses de 300s - zone cropée et agrandie a 200%
magnitude 19.6 / 19.7 annoncée par le MPC....je confirme

Compustar ! Balaize ! B|

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 07/11/2018 à 06:14, jackbauer 2 a dit :

Un « scénario exotique » – expression utilisée par les deux chercheurs – serait qu’« Oumuamua pourrait être une sonde totalement opérationnelle envoyée volontairement près de la Terre par une civilisation extraterrestre »

La principale objection à cette hypothèse est que Oumouamua est passé trop vite et pas assez longtemps  près de la Terre pour faire une étude sérieuse.... B|

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elles tomberaient même chez nous ! 9_9

 

"Possible Interstellar meteoroids detected by the Canadian Meteor Orbit Radar"
Mark Froncisz, Peter Brown & Robert J. Weryk
https://arxiv.org/abs/2005.10896  (21 mai 2020)

 

Sept années et demi d'observation (2012-2019).
Sur 11 millions d'orbites de météroïdes enregistrées ---> 5 candidats interstellaires hyperboliques (> 3σ) !
===> flux estimé :  6,6 × 10E−7 météoroïdes/km²/h  soit 2 × 10E−7 kg !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci, mais j'y crois pas trop... cela parrait aussi étrange qu'un vaisseau alien à mon avis.

Le hic principal c'est que leur objet perd 80% de sa masse, tout en étant un mélange de glace de H2 à 3K et de matière réfractaire qui aurait gentillement rétréci d'un facteur ~2 sur ses axes dans perdre le moindre fragment ou émettre la moindre quantité de poussières détectable ?

Quand on voit que 2I/Borisov a perdu des fragments en mars dernier et présentait une composition à la marge légèrement différente de la moyenne des comètes du système solaire... pourquoi 1I serait complétement différent de tous les objets solides vu directement dans l'univers?

A mon avis l'hypothèse des accélérations non gravitationnelles de 1I/'Oumuamua, sur des mesures assez difficiles vue la faiblesse de l'objet et peu nombreuses, est à tempérer pour éviter des interprétations trop spéculatives...

 

Je préfère toujours les articles dont la majeure partie des hypothèses sont basées sur des observations que des inobservables... (personne ne l'a vu le H2...):S

 

Nicolas

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un communiqué de l'ESO (en français) :

 

https://www.eso.org/public/france/news/eso2106/?lang

 

La première comète interstellaire pourrait être la plus "pure" jamais découverte

 

De nouvelles observations réalisées à l'aide du Very Large Telescope de l'Observatoire Européen Austral (le VLT de l'ESO) indiquent que la comète vagabonde 2I/Borisov, qui n'est que la deuxième et la plus récente visiteuse interstellaire de notre système solaire, est l'une des plus " pures " jamais observées. Les astronomes pensent que cette comète n'est probablement jamais passée près d'une étoile, ce qui en fait un vestige intacte du nuage de gaz et de poussière dont elle est issue.

 

 

eso2106a vlt.jpg

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Désolé pour les fans de la polarimétrie et des poussières cométaires, mais je ne suis pas d'accord avec les conclusions présentées ici - ou du moins les comparaisons et le moyen dy arriver.>:(

Si on regarde la composition réellement mesurée en spectrométrie UV à radio (là où on observe des raies d'émissions de molécules et radicaux bien identifiés), 2I/Borisov ne ressemble pas particulièrement à Hale-Bopp (pas le même rapport CO/HCN), mais je lui donnerais plutôt un point commun avec C/2009 P1 (Garradd) une comète du nuage de Oort à longue période (~116000 ans), qui a montré une augmentation du rapport CO/H2O au cours du temps comme 2I, pouvant suggérer un effet dû à la pénétration de l'onde thermique dans le noyau, et avec une abondance CO/H2O atteignant des valeurs très élevées (>60%...) après le périhélie - cette asymétrie n'était pas vue sur Hale-Bopp. 

Je pense que l'effet d'annonce doit être modéré par le fait qu'il n'est basé que sur quelques mesures non représentatives de la caractérisation globale de la comète - j'aime pas quand avec des mesures de polarisation de la lumière par des poussières éjectées du noyau, on dit qu'on mesure la composition du noyau... :|

Nicolas

  • Like 2
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'avais pas encore eu accès aux articles: le 2e de Yang et al. compare bien 2I à C/2009 P1, même si les interprétations ne sont pas toujours les mêmes, mais oublie de citer la comète C/2016 R2 (PanSTARRS) comme comète ou le rapport CO/H2O est bien plus élevé que dans de 2I... c'est un peu comme si vous disiez que les éléphants étant les plus grands animaux... en oubliant que la baleine bleue (clin d'oeil aux comètes bleues ;)!) est un peu plus grande...!

Nicolas

  • Like 1
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Genre d'hypothèse mise avant par Ciel & Espace (1) qui doit en laisser plus d'un perplexes sachant qu'un papier (2) sorti une dizaine de jours plus tard contrecarre totalement celle-ci !

De quoi se demander la pertinence de certains articles possiblement là pour faire le buzz du moment plutôt que d'ériger une vérité scientifique solide, admise et vérifiée ...

 

(1) "Et si l’astéroïde interstellaire Oumuamua était couvert d’azote glacé ?" (18/03/2021)
https://www.cieletespace.fr/actualites/et-si-l-asteroide-interstellaire-oumuamua-etait-couvert-d-azote-glace
Réf. :  "1I/‘Oumuamua as an N2 ice fragment of an exo‐Pluto surface"
Alan P. Jackson & Steven J. Desch, Journal of Geophysical Research: Planets (16/03/2021)

 

(2) "The Mass Budget Necessary to Explain `Oumuamua as a Nitrogen Iceberg"
Amir Siraj & Abraham Loeb (Department of Astronomy, Harvard University, Cambridge, MA, USA)
https://arxiv.org/abs/2103.14032 (25-28/03/2021)

"Here, we show that the mass budget in exo-Pluto planets necessary to explain the detection of `Oumuamua as a nitrogen iceberg chipped off from a planetary surface requires a mass of heavy elements comparable to the total quantity locked in stars, making the scenario exceedingly unlikely."

 

PS :  Abraham Loeb  aka  Avi Loeb, connu pour sa thèse sur 1I/ʻOumuamua qu'il estime de nature artificielle pour de multiples raisons.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est amusant dans cette réponse de Siraj et Loeb, c'est qu'ils veulent montrer que la probabilité d'avoir des 'Oumuamua constitués essentiellement de glace de N2 est très faible... et si on faisait le même raisonnement basé sur notre connaissance du système solaire, quelle serait la probabilité d'avoir un vaisseau extraterrestre (type voile solaire) [qui est leur hypothèse]?.... je crois que ce serait le zéro absolu :P!:

 - des plutons avec de la glace de N2, on en connait (Pluton, Triton... et d'autres KBO, et des collisions ça existe dans la ceinture de Kuiper)

 - des voiles solaires interstellaires de 100m de long - on n'en a pas encore lancé une seule... et quand bien même quelle fraction des 'Oumuamua cela représenterait?

Nicolas

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By astrocomets
      3 décembre 2021, il est 5h35 (légales) et la comète Leonard vient de passer près de l'amas globulaire Messier 3.
       
      Une première image brute posée 10s à 32000 iso au foyer de C14 (diamètre : 355 mm, focale : 3910 mm) de l'Observatoire Charles Fehrenbach. APN Sony Alpha 7s, rien que pour patienter en attendant les traitements.
       
      Bonne comète.

    • By airbus340
      Bonsoir à tous ,
       
      Voici la star du moment faite dans la nuit du 01/12/2021 entre 3:30 et 5:30 TU 
      ZWO ASI 294 MM PRO 
      196 x 30 "
      Pas de DOF ( ça va viendre ...)
       
      Ph

    • By eroyer
      Bonsoir,
      lundi soir, les prévisions météo étaient bonnes pour le lendemain matin, j'ai donc programmé le réveil à 4h30 pour tenter de voir la comète C/2021 A1 Leonard. Finalement, une envie pressante m'a décidé à me lever à 3h30. En pantoufles par -2°C, j'ai aperçu sans difficulté la comète aux jumelles 15x70 malgré le croissant de lune qui illuminait le ciel. Malgré sa petite taille, la forme caractéristique d'une comète avec sa coma et un début de queue était visible. Cela m'a incité à sortir les jumelles 25x100 sur le trépied pour faire un dessin.
      Les conditions d'observations s'améliorent de jour en jour avec le départ de la lune et le rapprochement de la comète. Si on peut bénéficier d'un trou dans les nuages dans les prochains jours, ça vaut le coup de se faire violence et de se lever tôt.
       

       
      Eric
       
    • By Patrick Lécureuil
      Bonjour
       
      Ce matin lever à 4h pour tenter cette belle comète. Le petit vent de nord était bien rafraichissant et surtout gênant pour l'autoguidage...
      Mais une fois tout installé et prêt à déclencher, le brouillard est tombé en quelques minutes. 
      Je n'ai pu faire que 9 poses d'une minute à 4000 iso avec un Canon 6D au foyer d'une lunette Takahashi FS 152 mm à f/6.
      Traitement SiriL et Photoshop.
      En espérant qu''elle tienne le coup, car elle semble donner des signes de fragmentations...
      En espérant aussi que le météo soit de la partie, ce qui n'est pas simple en décembre...
       

       
       
      Ce matin, le 30 à 3h30 les conditions étaient bien meilleures que la veille. Du coup j'ai refait une image en additionnant 20 poses de 1 min à 4000 iso, toujours avec une lunette Takahashi FS 152 à f/6 et le 6D. Traitement sous SiriL et fusion de deux photos sous Photoshop, une registrée sur les étoiles et l'autre sur la comète.

       
      Patrick
       
    • By Volcryn
      Salut à tous,
       
      La fenêtre de mon bureau donnant sur l'Est, et comme il faisait -2°C dehors vers 3h30 du matin,
      j'ai donc installé le matériel à l'intérieur de mon bureau pour imager C/2021 A1 avec
      Canon Eos700D + Sigma 70-300 sur monture Vixen SP.  Ci-joint le résultat : 40 poses de 30" (20 minutes au total) avec le Sigma réglé sur 70mm de focale ouvert à 4.5 et 800 Iso. Traitement Iris avec DO (pas de flat) et un peu de DDP. La zone à 100 % où la comète flirte avec NGC 4631
       

       
      Volcryn 
       
       
  • Upcoming Events