jldauvergne

Première lumière de l'optique adaptative low cost au Pic du Midi

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Cette multiplication du même post est-elle due à l'optique adaptative? xD...

 

Je réitère ce que j'avais écrit sur l'un des autres postes: incroyable cette différence, ça va donner pour sûr :D...

Edited by baroche
  • Thanks 2
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de voir la vidéo ( française) suis nul en anglais , c'est passionnant et un gros M..... pour la suite de l'aventure 😉

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon , ben là , c'est clair  et  net  , très parlant  , Bravo à toute l'équipe pour cet excellent  travail et ce magnifique résultat   ;)

 

Michel

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

çà marche!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!  vraiment très prometteur cette affaire ;)

Edited by jp-brahic
  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour répondre à @ALAING

Dans le T1M il y a 3 miroirs. Rien n'a été changé, ça se passe en sortie. L'image passe par 3 miroirs de plus dont un déformable. C'est un instrument au Foyer en somme. 

EN gros c'est simple. On prend la lumière au foyer, elle passe sur un miroir déformable et se partage en deux avec une partie allant vers un analyseur de front d'onde de type Shack Hartmann et l'autre moitié vers la caméra. Le miroir déformable et l'analyseurs sont en boucle fermée. 
J'explique un peu plus comment ça fonctionne ici 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

pourquoi que la moitié du front d'onde ? cela veut dire qu'une partie du signal n'est corrigée?

je suppose qu'il faut un calculateur super rapide ...

 

olivier

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Bigcrunch a dit :

pourquoi que la moitié du front d'onde ? cela veut dire qu'une partie du signal n'est corrigée?

je suppose qu'il faut un calculateur super rapide ...

 

olivier

Non, ça veut dire que tu prends une partie de la lumière pour analyser l'autre partie pour imager, mais sur le même front d'onde. 
On a fait des tests avec des lames semi réfléchissantes, une 50/50 et une 10/90. Elles sont callées sur le spectre visible et ne laissent passer que 20 à 30% de l'IR vers la caméra. 
Ce n'est pas idéal du tout, c'est vraiment une phase de validation et c'était hyper positif. 
La seule difficulté a été d'aligner l'instrument avec le télescope car ce n'est pas encore une version de série. On était plus en mode banc optique. 
 A terme dans la roue il y aura plusieurs lame dichroïque pour faire la mesure en visible et corriger en IR. Dans ce cas on aura 100% du visible vers le SH et 100% de l'IR vers la caméra. On peut aussi faire l'inverse, ou couper ailleurs dans le spectre. 
Il faudrait un calculateur plus rapide idéalement pour être vraiment en temps réel. Là il y a un temps de calcul qui fait que l'on corrige au mieux à 100 hz, même si l'analyseur tourne à 1000 hz. L'enseignement des tests c'est que l'on corrige presque tout à 100 hz, et que même une correction à 5hz sur une cibles moins lumineuse ça reste intéressant. 

Edited by jldauvergne

Share this post


Link to post
Share on other sites

au pic aller à 100 Hz ça ne sert probablement pas à grand chose vu que le temps de cohérence des cellules turbulentes y est assez souvent plus grand que 10 ms. il sera intéressant de voir le comportement de l'oa en présence de forts courants jets.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Christophe Pellier a dit :

Le résultat est excellent ! On va voir ce que ça va donner sur d'autres cibles, mais ça va être une avancée majeure :)

Pour le moment on a fait que Uranus, et des étoiles en plus de Mars. 

Je n'ai pas trop d'inquiétude que le fait que l'on y arrivera sur Jupiter par intercorrélation des détails entre les souspupilles. La cible pour laquelle j'ai un doute c'est Vénus quand elle fera plus de 15", car il n'y pas de détails de surface et si on ne diaphragme pas le champ du SH, les images des microlentilles vont se chevaucher les unes les autres. A Moins de faire de l'intercorrelation sur la pointe du croissant peut être. A voir, on avance un peu dans l'inconnu. 
Il faudra voir aussi quel est le compromis sur l'angle d'isoplanétisme pour les cibles étendues. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, asp06 a dit :

au pic aller à 100 Hz ça ne sert probablement pas à grand chose vu que le temps de cohérence des cellules turbulentes y est assez souvent plus grand que 10 ms. il sera intéressant de voir le comportement de l'oa en présence de forts courants jets.

Je pense que l'on connait déjà un peu la réponse. Ce type d'OA ne fera pas de miracle dans ce cas. Mais souvent au Pic on est en dehors. 
Dans tous les cas, ce sont aussi les jets qui sont susceptibles de nous empêcher d'aller vers des cibles étendues. Dans ce cas là il sera toujours intéressant de corriger les défauts statiques du télescope et  gérer la turbu plutôt en lucky imaging. Ca reste des questions ouvertes, il faut expérimenter. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo, c'est un très bon début ! :) je vous souhaite beaucoup de réussite !

 

Et pour l'observation visuelle, quelle sera la différence ressentie ? On aura aussi l'impression d'observer dans un ciel avec une turbulence fortement réduite ? 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Cédric Perrouriefh a dit :

Bravo, c'est un très bon début ! :) je vous souhaite beaucoup de réussite !

 

Et pour l'observation visuelle, quelle sera la différence ressentie ? On aura aussi l'impression d'observer dans un ciel avec une turbulence fortement réduite ? 

 

Chute, tu vas réveiller le puristes du visuel non assisté, ils sont très bavards ces jours ci :) 

Ca fonctionnerait aussi à priori, mais il faudra faire la manche aux Ethos avant d'avoir de quoi se payer un oculaire comme ça :)
J'ai aussi des vidéos qui montrent avec OA vs sans OA, la différence est très nette. On aurait la même en visuel. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ha ben ça m'intéresse drôlement votre concept, j'espère qu'il se démocratisera dans les prochaines années !

 

Je suis un peu (beaucoup ;)) "puriste du visuel non assisté", mais là il y a quand même une différence majeure avec eVscope, quand on met son oeil à l'oculaire, on reçoit toujours la lumière originale de l'objet, et pas une image électronique reconstituée par un écran, à moins que je n'ai rien compris au concept ;) Corriger la turbulence, c'est une action mécanique, même s'il y a de l'électronique derrière pour calculer, ce n'est pas choquant dans le sens qu'au bout du compte on perçoit toujours les photons partis de l'objet :) Garder ce contact direct, ça compte beaucoup psychologiquement pour certains "visuelleux" dont moi...

 

Au contraire c'est très bien de corriger la turbulence, ce fléau qui empêche de grossir et de profiter. Ça c'est une vraie belle innovation louable. Le jour où les prix auront baissé, recontactez moi ! :D:D 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce premier résultat sur Mars est vraiment excellent, j'imagine sur une Juju ou Saturne : Je me demande combien faudra-t-il d'années pour que ce système se démocratise et devienne abordable ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now