symaski62

comète C/2017 K2

Recommended Posts

http://www.aerith.net/comet/catalog/2017K2/2017K2.html

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/C/2017_K2_(PANSTARRS)

 

Diamètre du noyau :  18 km

 

Object Data Page  ( https://ssd.jpl.nasa.gov/horizons.cgi )

 

JPL/HORIZONS                PANSTARRS (C/2017 K2)          2019-Sep-16 09:05:37
Rec #:90004309 (+COV) Soln.date: 2019-Aug-30_07:15:46   # obs: 1637 (2013-2019)
 
IAU76/J2000 helio. ecliptic osc. elements (au, days, deg., period=Julian yrs):
 
  EPOCH=  2458297.5 ! 2018-Jun-28.0000000 (TDB)    RMSW= n.a.
   EC= 1.000356591340322   QR= 1.807447853414116   TP= 2459934.3926858259
   OM= 88.24602693680218   W= 236.0565228160738    IN= 87.54582022887195
   A= -5068.681285927102   MA= -.0044707646256383  ADIST= 9.999999E99
   PER= 9.999999E99        N= 2.731E-6             ANGMOM= .032709058
   DAN= 8.19059            DDN= 2.31977            L= 271.8862335
   B= -55.9785284          MOID= 1.10018003        TP= 2022-Dec-20.8926858259
 
Comet physical (GM= km^3/s^2; RAD= km):
   GM= n.a.                RAD= n.a.
   M1=  6.       M2=  n.a.     k1=  6.     k2= n.a.     PHCOF= n.a.
 
COMET comments 
1: soln ref.= JPL#26, data arc: 2013-05-12 to 2019-08-22
2: k1=6.;

 

m1 = 1.0 + 5 log d + 10.0 log r   (bleu)  =>  total

 

m1 = 6 + 5 log d + 6 log r  (rouge) => noyau 

 

image.png.1dc96a40b84e73edf36e973d5ddda18c.png

Edited by symaski62
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Te plains pas Alain, toi au moins tu devrais la voir. Nous on va se faire narguer par cette comète toute faiblarde dans le ciel de l’hémisphère Nord pendant 4 ans. Et quand elle va commencer à gagner sérieusement en luminosité elle sera dans ton hémisphère Sud... :P

Mag 19, je peux essayer mais ça va pas être facile de lui tirer le portrait depuis mon jardin bien pollué.

 

jf

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est sans doute un peu tôt pour "faire des plans sur la comète"... sur sa luminosité quand elle sera 8x plus près du Soleil!

Mais l'article/observation HST de D. Jewitt doit sans doute inciter à la prudence: la comète n'est probablement pas si grosse et actuellement du type "hyperactive" car probablement couvertes de glaces comme CO2 et CO en surface alors qu'elles sont bien plus en profondeur dans les comètes qui sont déjà passées près du Soleil comme Hale-Bopp, probablement d'activité comparable à une distance similaire mais avec un noyau bien plus gros (70km de diamètre)  - C/2017 K2 à moins de 2 UA du Soleil sera peut-être plus similaire à une comète plus ordinaire, de magnitude absolue 3-5 au lieu de 1

(J'ai pas encore fait le calcul... :()

Nicolas

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Nicolas,

Le lien que tu cites (wikipédia) écrit "K2, est une comète à trajectoire hyperbolique et à longue période"

Si la trajectoire est hyperbolique n'est-il pas étonnant de parler de période ?

 

 Sauf à considérer qu'une période infinie reste une période.

 

D'autant plus que quelques lignes plus loin il est écrit "La comète C/2017 K2 (PANSTARRS) est une comète non périodique qui suit une orbite hyperbolique".

 

Hubert

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Hubert,

Je n'ai pas directement parlé de la période orbitale de C/2017 K2, mais si cela vous intéresse, allez voir les éléments aux MPC:

http://www.minorplanetcenter.net/db_search/show_object?utf8=✓&object_id=C%2F2017+K2

Qui donnent les valeurs barycentriques (avant perturbation par les planètes du systéme solaire) avec un

1/aorigine = 0.00003028+-0.0000094 (MPEC 2017-V13), soit une orbite qui se ferme à Q=66000+-20000 UA, donc dans le nuage de Oort!

(Mais elle reviendra beaucoup plus vite car elle ne repartira "que" à 1782 UA (période passant de 6millions d'années à 27000 ans! ;)

(Hui, Jewit et Clark donnent Q=55000+-26000 UA dans leur article dans l'Astronomical Journal)

 

Nicolas

 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour compléter, l'article de Jewitt (ApJL d'octobre 2017, observation HST), donne un rayon maxi de 9km pour un albedo de 4%, mais quelques km2 de CO à la surface suffiraient à expliquer l'activité observée, et je pense que cela peut bien être le cas: si on a une surface couverte de glaces (H2O,CO,...) dans les proportions observées dans les autres comètes, un rayon de 2km peut être suffisant, et l'activité de surface va diminuer avec l'épuisement du CO puis CO2 jusqu'à être celle d'une comète normallement 100% active (au mieux) en dégazage d'eau au  périhélie ce qui donerait une comète de m0=4 pour n=4 au périhélie ou 5 pour n=3 plus réaliste (le JPL utilise m0=6.4 pour n=2.4).

Donc cela donnerait une comète de magnitude 8 au pérhélie (un peu du style d'une C/2009 P1 (Garradd) en 2011-2012, mais moins bien placée (surtout pour les observateurs de l'hémisphère nord))... :(

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

corrige   :)  

 

avant 

m1 = 6.4 + 5 log d + 6 log r  (rouge) => noyau 

 

après

m1 = 6.3 + 5 log d + 6 log r  (rouge) => noyau 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une image faite il y a 48h  pour illuster un peu le sujet  , la comète se trouve dans le Dragon

pas évident d'imager vu la météo actuelle sur la Normandie. la comète était à peine dans les 35° d'altitude :(

j'ai fais 12 poses de 300s , mais seules les 5 premières étaient exploitables.  j'ai verifié que c'était bien la comète en faisant un blink sous Iris entre la 1er et la 12 ème image ( 1h d'intervalle )

par comparaison avec des étoiles du champ , je dirais mag 19 / 19.3 ....à la louche :)

 

web_c2017k2_20180314.jpg

Edited by compustar
  • Like 5
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors là, chapeau ! Fallait vraiment aller la chercher :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

petit up sur le sujet, avec une image faite il y a 48h

comète a 14.15 UA, donc un peu plus de 2 Milliards de kms

quand même bien lumineuse a cette distance, enfin mag 18.5 environ

 

 

 

 

 

AS_c2017k2_20180419.jpg

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Petit Ours et Pascal03

 

Exploit : non, suffit de faire : GOTO et de lancer 10 poses de 300s :):)

je vais continuer à la suivre pour voir un peu l'évolution de son éclat

pour l'instant vu la distance pas de coma..

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, compustar a dit :

Exploit : non, suffit de faire : GOTO et de lancer 10 poses de 300s :):)

 

Si, si Exploit car après, il faut la trouver la comète dans l'image...:D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même pas, car j'utilise Thesky6 , et le soft me dit ou se trouve la comète sur mon image

un truc de fainéant ce soft :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

@compustar Vraiment chouette, ça me tente de plus en plus ce genre de manip... les surveys automatiques ne laissent plus de masse de marge de manoeuvre, mais il y a toujours une chance de détecter de nouveaux objets.

 

 

Edited by AlSvartr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alsvartr : sans vouloir polluer le post original de notre ami symaski62 tu peux retrouver mes images cométaires ici :

http://www.astrosurf.com/compustar/cometes2018.html

je m'éclate bien a chasser ces comètes  :)

ça change des sempiternelles Pleiades / M31  que je vois depuis 40 ans :(

 

et on peut faire encore plus extrême avec les TNO, KBO ....mais la c'est chaud , faut du diamètre !!!

le dernier objet imagé :

 http://www.astrosurf.com/compustar/kbo12.html

 

la page principale ici : http://www.astrosurf.com/compustar/RC406b.html

 

On pourra ouvrir un autre post si besoin

Bonne lecture

 

 

 

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, compustar a dit :

ça change des sempiternelles Pleiades / M31  que je vois depuis 40 ans

 

Oui mais y'a plein de comètes dans M31 ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By JB
      Hello everybody
      Je poste des images de cet été que j'ai enfin traitées, OK je suis pas rapide mais bon pas facile de caler çà dans l'emploi du temps...avé le boulot, les gosses , toussa toussa...
      Donc du 17 au 20 juillet denier j'étais en WE chez mes beaux-parents dans le lot et garonne, qui s'est prolongé involontairement car on a du s'autoconfiner et se tester à cause de contact covid... çà a eu du bon car il faisait beau, et çà m'a laissé le temps de shooter Neowise! Pas facile car bien que le ciel soit bon là-bas, les arbres étaient génants et j'ai du déplacer le matos au cours des soirées... J'avais mis le 1000d et le 70d en batterie, le 1000D faisant des timelapse avec le samyang 14mm pendant que le 70D posait avec les objos de 50mm et 70-200, avec ou sans suivi...
      Petit Timelapse avec comète puis voie lactée : comète au 1000D, VL au 70D
       
      https://vimeo.com/462233140
       
      Images tirées du TL : comète : 30x30S à iso1600, Voie lactée : 11 poses de 30S à iso 3200, sans suivi
       
      Puis images de la comète au 70D :
      - 70D avec canon 70-200L à 70mm, 14 poses de 5s sans suivi à iso2500
      - 70D avec canon 70-200L à 135mm, 15 poses de 15s avec suivi eq6
      - Même choses avec des poses plus longues de 25S
      On voit que les arbres n'étaient pas loin J'en ai d'autres, mais pas fini de traiter
       





    • By nico 06
      salut,  il faut que j'en trie pas mal car j'ai enchainé les sorties pour la voir un max malgré la météo qui jouait des tours....donc diverses photos prises pres de chez moi ou meme de chez moi. Ce n'est pas le top qualité mais je les ai faite avec mon vieux bridge canon sx10is, qui ne supporte pas de monter à 800 iso, et qui enregistre directement en jpeg....
      J'ai egalement eu juste le temps de tester au telescope avec mon atik, la queue est sympa malgré le champ réduit et le noyau saturé. J'avais pris divers temps de poses mais je suis une quiche en fusion avec degradé et tout le toutim....mais j'ai tout gardé pour le jour où je saurais.
       
      Je mets aussi un time lapse que j'avais fait en juillet quand elle apparaissait tres peu de temps avant le lever du soleil. il semble me rappeler que c'etait sur 20 min env.
       
      https://youtu.be/pjJEn5m3S6U
       
      a plus
       

       

       

       

       

    • By FranckiM06
      Bonjour à tous,
      Bon devant la quantité incroyable de superbes images que vous avez tous pris de cette comète, voici ma petite image prise hier au soir vers 23h00. Il y a que 5 brutes de 60s à 1600 iso avec mon Nikon D610 & la TSA 120 : 
       

    • By COM423
      Après les photos d'ambiance et plutôt en grand champ (ou sur pied fixe) quelques images plus détaillées de C/2020 F3 (Neowise) quand elle n'était encore visible que (trop !) peu de temps le matin.
      Ce qui marque au premier coup d'oeil, c'est la couleur orangée et bien sûr la zone centrale sombre (fausse ombre) dénuée de poussières dans l'axe central :

      (08 juillet 2020, 51 poses de 05s à 800 ASA au C5 à F/5 + EOS 600D)
      mais en poussant les contrastes, on voit apparaître la queue de sodium (rouge) :

       
      Confirmation le lendemain cette fois au téléobjectif de 300 mm :

      (09 juillet 2020 : 30 poses de 15s à 800 ASA au Zuiko 300 mm à F/4.5 + EOS600D)
      Entre la large queue de poussières (jaune) et la queue de plasma (rouge), on devine faiblement la queue de gaz (plasma), d'où le titre de ce post !
       
      Un essai la même nuit avec un Nikon P900 et son super-zoom optique (2000 mm) auquel tenait mon fiston et prise entièrement par lui :

      (15 poses de 4s en // sur le C5)
      Le résultat est sympa, dommage qu'il n'y ait pas de Raw sur cet APN ce serait encore mieux.
       
      La queue de sodium était bien détectable les 8 et 9 juillet au matin.
      Je ne l'ai plus le 11 juillet mais ce matin-là j'ai eu beaucoup de nuages et c'est peut-être juste pour çà que je ne la détecte déjà plus.
       
      Le 14 juillet, en revanche, dans des conditions correctes, je ne la vois plus non plus : ce fut donc vraisemblablement une queue assez éphémère.
      La comète n'en est pas moins belle :

      (la comète se lève sur la colline, 3 poses de 15s à 400 ASA au C5 à F/5 + EOS600D)
      Un compositage plus long révèle, en poussant les seuils, l'évasement très net de la queue de poussières :

      (14 juillet 2020, 52 poses de 05s à 800 ASA au C5 à F5 + EOS600D)
       
      Au téléobjectif, les images révèlent le développement de la queue de plasma qui prend de l'ampleur :
       

      (14 juillet 2020 : 7 poses de 30s à 800 ASA avec l'Olympus-Zuiko 300 mm à F/4.5 + EOS300D)
       
      confirmée avec le télé 135 mm à F/4 :

      (6 poses de 15s à 400 ASA au 300D)
      malheureusement par ciel déjà très éclairci, pas facile de voir les streamers de plasma bleu sur un fond de ciel bleuissant...
       
      Heureusement, il deviendra possible ensuite de la suivre plus longtemps et dans un ciel plus sombre, le soir
       
    • By COM423
      Salut à tous les astrams,
      Bon pour le scoop c'est bien sû raté, j'ai près de deux mois de retard mais ce n'était pas le but.
      Le temps passe très vite et 2 mois c'est le délai qu'il m'a fallu pour trouver le temps de traiter (et apprendre au passage à me servir de Siril) toutes les images des séances d'observation de la comète C/2020 F3 (Neowise) quand elle n'était encore véritablement visible que le matin seulement. Je n'ai pas encore traité les séances du soir, ce sera pour plus tard.
       
      Je partage donc ici les premiers résultats pour ceux qui sont intéressés.
       
      * Première observation pour moi le mercredi 08 juillet 2020 à l'aurore, j'espérais en fait, au départ, juste la voir au moins une fois car je n'avais un créneau que de quelques jours à peine pour l'observer depuis ma terrasse avant qu'elle ne me nargue continuellement ensuite, dans sa course de remontée vers  le ciel du soir, en  s'obstinant à se cacher sous mon horizon local (j'ai des obstacles au Nord et une colline à l'Ouest...).
      Alerté par les premiers retours d'observateurs, je commençais bien sûr à envisager de poursuivre les observations en nomade par la suite et un tel spectacle m'en a bien sûr immédiatement convaincu :
      Neowise003_2020F3_28mmVenus_300D_05s_montage.tif
      (compositage de 9 poses de 05s à 800 ASA avec un vieil EOS300D et (encore plus vieux) Zuiko Olympus 28 mm ouvert à 2.8 pour cette première photo).
       
      Comme tous ceux qui ont eu la chance de l'observer à ce moment-là, j'ai été surpris par 3 choses :
      1/ la couleur orangée très marquée de la tête,
      2/ la fausse ombre au milieu de la queue,
      3/ et le spectacle magique à l'oeil nu, avec une tête étincelante et un départ de queue parfaitement visible (sur 2° environ) même dans le ciel bleuissant de l'aurore.
       
      Elle est si brillante qu'un petit compositage de poses courtes, sur pied fixe, au Téléobjectif 300 mm F/4.5 se révèle déjà bien intéressant (encore 9 poses de 05s) :
      Neowise004_pp_800ASA_p18deg_C2020F3_Tele300mm_300D_05s_stacked_amelioree.tif
       
      * Seconde séance dès le lendemain, jeudi 09 juillet, c'est frustrant de disposer de si peu de temps d'observation :
      - quand le ciel est encore sombre, elle est trop basse sur l'horizon
      - et dès que sa hauteur devient intéressante, le ciel s'éclaircit déjà !
      Mais, le spectacle vaut la peine de se lever tôt tant elle est resplendissante juste avant le lever du Soleil :
      Neowise009_pp_200ASA_p17deg_C2020F3_300D_Obj50mm_05s_00001_amelio.tif
      (2 poses de 05s à 200 ASA au 300D+Zuiko 50 mm ouvert à 2.8)
       
      J'ai du coup guetté chaque nuit de la semaine et me suis même levé plusieurs fois en vain, juste au cas où...
       
      * Troisième observation le samedi 11 juillet, dans des conditions moyennes avec des passages nuageux au  moment le plus propice aux d'observations. J'espérais tenter de mieux voir la queue, du coup c'est raté. Juste pour le souvenir, voici une pose unique de 30s à 1600 ASA au 300D+Zuiko 200 mm à F4 :

      J'aurais tant aimé avoir plus de poses, maudits nuages !
       
      * Quatrième session matinale le mardi 14 juillet, la comète s'est décalée vers le nord et n'est déjà plus visible de ma terrase. J'improvise un site d'observation tout proche ,car la comète n'est observable que peu de temps et çà ne vaut pas le coup de partir trop loin du coup.
      Arrivée en avance sur site, puis je la cherche avec de plus en plus d'impatience à partir de 02h25 utc quand mon attention est attirée par une sorte de "cirrus vertical" au ras d'une petite colline plus à gauche de l'endroit attendu et je comprends alors que je me suis trompé dans les repérages faits de jour pour estimer l'endroit où elle se lèverait.
      La dernière fois que j'ai vu la queue d'une comète se lever, c'était 23 ans plus tôt avec Hale-Bopp.
      Oui aucun doute, C/2020 F3 est bien elle aussi un grande comète :
      Neowise019_r_pp_1600ASA_p14deg_EOS300D_lever_queue_Tele300mm_30s_stacked_amelio.tif
      (2 poses de 30s à 1600 ASA, 300D+Zuiko 300 mm)
      et quelques minutes plus tard, la tête apparaît :
      Neowise020_r_pp_800ASA_p14deg_lever_queue_Tele300mm_30s_stacked.tif
      (3 poses de 30s à 800 ASA, 300D+Zuiko 300 mm)
       
      La comète semble (déjà) un peu moins brillante que la semaine précédente, mais on la voit encore superbement alors que le ciel bleuit et c'est un spectacle hyptonisant :
      Neowise023_pp_400ASA_p14deg_C2020F3_voitures_50mm_montage.tif
      (8 poses de 5s à 400 ASA, 300D+Zuiko 50 mm)
       
      Neowise025_pp_C2020F3_oliviers_cadrage2_montage.tif
      (6 poses de 05s à 400 ASA, 300D+Zuiko 50 mm)
       
      Elle commence à faiblir mais va devenir observable plus longuement et par ciel plus sombre à condition d'avoir un horizon NW puis W bien dégagé, le spectacle ne fait donc que commencer.
       
      A suivre...
  • Upcoming Events