Nebulium

La Saturne de Polo du 6 août retraitée au filtre neuronal

Recommended Posts

 

Bonjour à toutes et à tous :)

 

Le remarquable film de Polo pris ce dernier 6 août a fait l'objet de multiples expérimentations dans ce fil puis dans celui-là consacré à l'oculaire électronique de ms

J'ai commencé à essayer  sur  l'un des derniers résultats de Polo obtenu par traitement du film expérimentalement débruté au Neat, présenté en p 6 du fil de ms :

 

 

saturne neb 2.png


une autre méthode (peu utilisée me semble-t'il) à savoir l'utilisation d'un filtre à réseau neuronal.
Sommairement, son  principe consiste à réaliser dans un premier temps un apprentissage du filtreà l'aide d'une image de référence "idéale" censée  représenter le résultat que l'on voudrait atteindre et dans un deuxième temps à appliquer ce filtre éduqué à l'image à traiter.

Evidemment, l'utilisation efficace de ce procédé requiert lui-même un sérieux apprentissage de la part de l'opérateur, mais voici déjà un tout premier résultat de bleusaille en la matière, obtenu à partir  de réglages par défaut.

J'ai choisi comme image de référence la Saturne du Pic publiée ici simplement réorientée et redimensionnée à la taille de l'image de Polo :

 

SatPoloI1.png.a367c863ffc075c777149c07fe77c3b9.png

 

De gauche à droite :
- Le traitement de Polo
- Sa reprise avec le filtre neuronal
- La référence utilisée.

Ensuite, après expérimentation de quelques réglages,  je m'occuperai de la reprise du traitement de Polo avec le film non débruité publié en p 5 de son fil :

 


saturne 6 août 20h54tu.bmp

Edited by Nebulium
  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Neb,

compare.jpg.ccc0d1c2ef5d23a5e3b9005fbc0d958b.jpg

Tes neurones sont un peu trop 'à fond les manettes' !

 

Lucien

 

 

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben disons que celle à Polo est mieux, désolé Neb, mais c'est quoi ces artéfacts bleu clair et rouille au terminateur et le long de Cassini? le seul truc peut-être est que ta Cassini est un tantinet mieux tranchée :)...

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour jean ! :)

lucien a raison est sa version est très belle ! ;)

influencer le traitement d'une image avec une autre image de référence ,ça fait un peu tricherie  par le système !

il faut rester dans le naturel et pas vouloir plus que le contenu du film , j'aime mieux une version douce et sans artefacts!

après  rien n'empêche et c'est tout ton mérite de tirer plus de ce film ! ;)

polo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une Cassini mieux tranchée ?

C'est bien aussi un problème : c'est plus net que ça ne devrait être selon les lois de l'optique en vigueur !

Trop net ce n'est bon que pour les cartes postales éventuellement, mais pas pour des images à caractère scientifique.

PIF, PAF et rePIF...dans le pif et ça saigne dur...

...

Bon c'est vrai que l'on est sur une "Galerie d'Images" et donc je présente toutes mes excuses, je retire tout ce que j'ai dit : veux pas être brulé sur le bucher moi !

Et ça saigne, la vache !

 

Lucien

compare1.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Attention avec les neurones à ne pas obtenir une très belle image finale « vraisemblable », plutôt qu’une image plus moche mais « réelle ». Problème déjà soulevé par quelqu’un sur le fil de MS.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais c'est génial !

Mais bon autant prendre l'image de droite tout de suite :)

Pasque celle traitée aux neurones n'est pas du tout celle de Polo, il n'y a qu'à voir juste l'ombre sur l'anneau :(

  • Thanks 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello :)

 

Merci à tous pour votre visite et vos commentaires.

En fait, je me suis intéressé à cette affaire de réseaux neuronaux en parcourant la version traduite par Gogo du tuto teuton consacré aux fonctions spéciales de Fitswork.

Je ne connaissais rien à l'affaire, mais je vois que ce n'est pas le cas de Lucien qui nous montre un résultat bien  plus plaisant que mon tout 1er jus.
Il a peut-être utilisé une fonctionnalité de son futur super-logiciel ? Il me souvient pourtant d'un nom plus mythologique que Mimile ;) ???

Déjà, ce rapide premier jus utilise une image de référence obtenue par redimensionnement et rotation pour coller géométriquement à l'image à traiter.
Il serait plus convenable de se fabriquer une image de référence calculée par Aberrator selon les éléments optiques du scope de Polo à partir d'une HST, mais celle au  T1m de  DP pourrait aussi bien convenir.
Et puis l'image à traiter aurait dû être plutôt un empilement non traité, pour valider le filtre seul.

Cependant, à ce niveau, on peut légitimement se demander quels sont les éléments de l'image de référence clonés lors du traitement.
Je pensais (naïvement ?) que l'intelligence du réseau neuronal donnerait un résultat ayant  la "gueule" de la référence au point de vue rendu général en dynamique et résolution (quitte à inventer de faux détails, comme les méthodes à base de fractales).
Mais le rendu dans les deux versions (FW et Mimile) de l'ombre du disque sur l'anneau, comme l'a remarqué AlainG, m'a mis la puce à l'oreille à propos d'un clonage abusif qui tient du décalquage !

Donc au stade actuel, ou bien j'attends trop du procédé ou bien je l'utilise mal.
A la relecture du tuto, il me semble finalement que ce filtre "universel" ne ferait qu'émuler un ou plusieurs filtres spécifiques  en cascade, en partant d'une image à traiter typique et de son résultat après traitement. par ces divers filtres. Une fois le filtre  neuronal calculé, on pourrait  l'appliquer en "batch" à une série d'images comme les brutes d'un film.
Cela ressemble à ce que j'avais fait avec le NeatVideo : prétraitement du bruit des brutes avant empilement.


Je pensais faire quelques autres manips avant d'abandonner, mais j'aimerais bien avoir l'avis de gens plus éclairés sur le sujet.

Lucien ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour jean ! en tous cas ton film corrigé par neat image est très beau !

j'attendais une version de 10.000 images corrigées de Ms avec les satellites ou sans  pour voir si on pouvait en tirer plus que le film original ?? j'attends !

si lucien passe par ici ou repasse plutôt !

bon dimanche ! :)

polo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Neb,

 

Pour les neurones à Mimile, c'est de ton image agrandie qu'il s'agit !

Les réseaux de neurones pour traiter des images ?

On met beaucoup de choses fort différentes dans les réseaux de neurones et l’auto-apprentissage.

Dans le cas présent, ça ne me semble pas adapté car à trop vouloir coller à un modèle, on y prendra des détails qui ne sont pas sur l'image à traiter.

Cependant, pour des traitements de style : contraste, couleur globale, diminution du bruit...les réseaux de neurones peuvent convenir.

 

Je reviens sur l'aspect netteté des images car c'est l’attrape-tout cette histoire.

Ici on juge trop souvent les images par rapport à cette fichue netteté que l'on confond volontiers avec la notion de résolution.

Alors que l'une est une simple impression de piqué, l'autre se mesure de façon technique avec des critères précis.

D'ailleurs de nombreuses images amateur sont trop nettes par rapport à l'instrument qui les a produites !

C'est toujours la même question : pourquoi fait-on des images astronomiques ?

Pour plaire au plus grand nombre ou bien dans un but technique/scientifique ?

 

Lucien

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Lucien a dit :

C'est toujours la même question : pourquoi fait-on des images astronomiques ?

Pour plaire au plus grand nombre ou bien dans un but technique/scientifique ?

 

Avant tout pour plaire à soi-même cher Lucien, le reste . . .

Bon dimanche cher ami,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello :)

 

=> Polo

 

Citation

ton film corrigé par neat image est très beau !

 

Merci Paul ! :)
Mais le gros du mérite te revient !

 

Voici un rappel de ton traitement, à gauche sur le film "naturel", à droite sur le débruité  :

 

 

Presse-papier02.png 

 

 

En fait, la seule (pseudo-?) avancée de cette histoire pourrait être l'intérêt de prétraiter en bruit le film avant empilement :
- A focale de prise de vue donnée, possibilité de temps de pose plus courts pou des images plus figées.
- Hypothèse d'un meilleur travail des logiciels d'empilement sur des images moins bruitées.

 

Il conviendrait alors de tester les divers filtres proposés par exemple par VirtualDub, le NeatVideo étant probablement l'un des plus intéressants quand on en maîtrise les réglages

 

Citation

j'attendais une version de 10.000 images corrigées de Ms avec les satellites ou sans  pour voir si on pouvait en tirer plus que le film original ?? j'attends !

 


J'ai peut-être manqué l'annonce de l'ouverture du site de ms annonçant la naissance d'EVA

Il me semble bien qu'il t'a emprunté ton film, tu devrais lui demander des droits d'auteur  ou mieux encore, un échantillon gratuit de son (futur) oculaire! ;)

 

omen_17.gif

 

Zoom !

 
sat_polo_1.png

 

Le site www.gpu-vision.com décrit un système de vision électronique assisté par GPU du nom d’EVA (Electronic Vision Assistant) qui met en œuvre les processus d’acquisition et de traitement d’images.

A gauche une image brute de Saturne et à droite l’image obtenue après 3 secondes d’intégration (300 images brutes consécutives), les satellites apparaissent comme quand la planète est vue à l’oculaire dans un trou de turbulence, c’est l’effet recherché par EVA en vidéo assistée

 

=> Lucien

Merci pour ton éclairage :)
Effectivement, je m'étais fait une piqûre de bonheur avec ces neurones :)

 

Citation

Je reviens sur l'aspect netteté des images car c'est l’attrape-tout cette histoire.

Ici on juge trop souvent les images par rapport à cette fichue netteté que l'on confond volontiers avec la notion de résolution.

Alors que l'une est une simple impression de piqué, l'autre se mesure de façon technique avec des critères précis.

D'ailleurs de nombreuses images amateur sont trop nettes par rapport à l'instrument qui les a produites !

 

Oui, nous avons eu de nombreuses discussions à ce sujet ! Il est dommage que les images chez IS et cie s'en soient évaporées :(

 

 

 

=> AlainG

 

Lucien dixit :

Citation

pourquoi fait-on des images astronomiques ?
Pour plaire au plus grand nombre ou bien dans un but technique/scientifique ?


 
AlainG :

Citation

Avant tout pour plaire à soi-même . . .

 

Ce pourrait être le mot de la fin ! :D:D:D


Bon dimanche, chers amis ! :)
 

 
Je reviens sur l'aspect netteté des images car c'est l’attrape-tout cette histoire.

Ici on juge trop souvent les images par rapport à cette fichue netteté que l'on confond volontiers avec la notion de résolution.
Alors que l'une est une simple impression de piqué, l'autre se mesure de façon technique avec des critères précis.
D'ailleurs de nombreuses images amateur sont trop nettes par rapport à l'instrument qui les a produites !
 
Edited by Nebulium

Share this post


Link to post
Share on other sites

Neb,

 

tu disais :

En fait, la seule (pseudo-?) avancée de cette histoire pourrait être l'intérêt de prétraiter en bruit le film avant empilement :
- A focale de prise de vue donnée, possibilité de temps de pose plus courts pou des images plus figées.
- Hypothèse d'un meilleur travail des logiciels d'empilement sur des images moins bruitées.

 

-->  La plupart des algorithmes performants dans ce domaine TE DEMANDENT une estimation du niveau de bruit de fond à cet effet !

Voir par exemple dans AS2/3 pour ne citer que celui-ci  le NOISE ROBUST...

On conçoit mal un programmeur de ces algorithmes qui oublierait cet aspect de la technique.

 

Lucien

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, Lucien a dit :

La plupart des algorithmes performants dans ce domaine TE DEMANDENT une estimation du niveau de bruit de fond à cet effet !

Voir par exemple dans AS2/3 pour ne citer que celui-ci  le NOISE ROBUST...

On conçoit mal un programmeur de ces algorithmes qui oublierait cet aspect de la technique.

 

Je manque d'expérience sur ces logiciels que je pratique trop épisodiquement et sur des films d'autres astrams.

Je voulais dire qu'intuitivement, les algos  qui font appel à une sorte de morphing pourraientravailler avec une meilleure précision de repositionnement sur des images moins bruitées avec comme conséquence évidemment un empilement plus net.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui Neb,

 

C'est tout le problème du Morphing sur des références géométriques peu fiables et c'est toute la difficulté de programmation.

A ceci plusieurs parades :

- construire par un premier mini-empilement une image améliorée qui servira de référence,

- flouter les images individuelles un peu, pour réduire les incertitudes,  ( le  "un peu" est très difficile à estimer )

- faire les deux à la fois

- faire un 1er empilement pour construire une image de référence et s'en servir pour un deuxième empilement final...

- jouer sur la taille des zones de morphing pour accrocher des détails se détachant du bruit de fond...

Tour ceci ne comporte pas de réponse valable dans tous les cas de figure.

 

C'est sûr que faire du morphing sur des images individuelles au bon rapport signal-bruit c'est nettement plus facile.

 

Lucien

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonsoir jean et bonsoir lucien ! :)

je vais faire payer des droits d'auteur à ce brave Ms ! ;)

l'année prochaine , ce sera très dur de faire mieux ! restera jupiter !! ;)

polo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now