• 0
CedricSavoie

Conseil sur matos (débutant)

Question

Bonsoir à tous. :)

je me présente, je suis un savoyard passionné de sciences en général mais depuis peu mon désir d'approcher l'astronomie amateur me fait de l'œil.

Après la lecture et le farfouillage d'infos sur le net afin de comprendre comment fonctionnait la découverte du ciel ainsi que les différents outils pour le découvrir, je me suis donc lancé dans la recherche d'un optique qui correspondrait à mes attentes.

Bien entendu il m'était indispensable de me tourner vers vous et vos expériences afin de ne pas faire d'erreurs...

Rentrons désormais dans le vif du sujet. :D 

Pour commencer, je vis en campagne donc pas trop de pollution lumineuse. 

Apres étude des différents optiques, je souhaite m'orienter vers une lunette de type "réfracteur achromatique" pour ne pas avoir à faire de multiples réglages à chaque sortie. Donc Exit les réflecteurs et leur colimation.

Les Apo ont l'air top mais trop chers pour moi pour commencer.

Le domaine d'application serait les planetes, un peu de nature (et oui les montagnes voisines sont magnifiques ^^) et pourquoi pas un peu de ciel profond histoire de me donner un petit aperçu de ce que c'est...

Mon budget est d'environ 500€ tout compris. 

Voilà, vous savez tout. 

J'ai vu le modèle BRESSER AC102/1000 ou le 102/1350 . Qu'en pensez vous pour démarrer ?

Bonne ouverture  pour la lumière et grande longueur focal pour le grossissement.

Rapport f/d intéressant. 

Ils me semblent pas trop mal (sauf erreur de ma part) au vu de leurs spécificités.. 

 

Bien entendu, je suis ouvert à toutes vos propositions, à votre expérience et vos conseils ^_^.

Merci d'avance !!!

 

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

71 answers to this question

Recommended Posts

  • 0

Bsr Cédric,

 

Tu trouveras ci-dessous quelques exemples de photos prises avec mon Set up que je t'ai indiqué dans un post précédent.

 

Sauf M51 qui est avec une lunette guide sur monture EXO2 où était également le Mak, les autres photos ont été prises avec la config comprenant la monture AZ GOTO.

 

ATTENTION CES PHOTOS SONT LA RESULTANTE DE TRAITEMENTS DE PLUSIEURS PHOTOS PRISES AVEC LE MAK 127 SW : CE N EST PAS CE QUE L ON VOIT A L OCULAIRE (SURTOUT POUR LE CP) MEME SI EN PLANETAIRE CELA SE RAPPROCHE

 

ces photos ont été prises à 1.200 m Alt (hors de PL) dans les Pyrénées basques

JUPITER.jpg.880a409f020fab752c625d8bafddd633.jpgjupiterSATURNE.jpg.26bf53b04be52fb501bb79ef9bf6ad6c.jpg      LUNE.jpg.b2b53bc9cd18ef959f57f9592590bc08.jpg       SUN2.jpg.8a471396f9de52dd2d04109c270abc80.jpg

5a25bb37b4e9e_M42.jpg.c434af5480c20a9e051c33fbb0091670.jpgM42

5a25bb3ce3547_M51BIS.jpg.bfdd52c19bd18183086e2be6f98a7604.jpgM51M51.jpg.3335d1d7bfa788db8a289796829fb413.jpgM51M81.jpg.d4653140f30f2fc220f888a1459eccd7.jpgM81

 

Tu trouveras ci-dessous des vidéos de gars plus doué que moi avec un Mak SW :

 

 

 

bON FUTUR CIEL

 

 

 

 

Edited by FRANKASTRO64
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
  • 0

bonjour et bienvenue... 
Bon choix mais plus il y a de diametre,plus il y aura de détails.... vu la "qualité du ciel selon toi je regarderais vers quelque chose de plus gros et pourquoi pas un petit maksutov 127mm?!? 

du diametre,aucun besoin de reglage de optiques, redoutable en planétaire.... seul point moins bon c'est pas orienté pour du grand champ... mais avec quelques oculaires on se fait plaisir! 

http://laclefdesetoiles.com/maksutov-cassegrain/2224-telescope-maksutov-sky-watcher-127-1500-eq3-2.html

il faut attendre l'avis des copains ici... ils t'en diront plus sur tes choix ou pas :D

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

salut cedric et bienvenu

les lunettes dont tu parles sont un bon choix pour commencer,vois egalement la 150 achromat  de bresser,bien plus lumineuse un peu plus chere aussi mais y en a d'occase

avec ce diametre tu vas te faire plaisir ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonjour, 

Entre les deux modèles, le chromatisme sera mieux corrigé sur la plus longue. Cependant la plus longue est vraiment longue, j'ai vu que bresser la faisait sur exos 2 ou exos 1. Je pense que l'exos2 est plus stable et plus pour des tubes plus longs.

Sinon, j'avais lu des bons retours sur la qualité optique en nocturne de la 127 1200 je pense que les optiques des 102 sont bonnes également. 

Comme le dit breizhatao et xavier2, le diamètre permet d'augmenter la definition, mais le chromatisme est plus difficile à resorber avec des diamètres importants. 

 

Edited by guilaume
Oubli

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Planétaire débutant ? Mak, mak, mak ! Tu as des 125SLT pour 300€ dans les petites annonces. Ou alors un dobson 250 d’occase, bien dans ton budget. La collimation, une fois qu’on t’a bien expliqué, c’est vraiment pas sorcier, faut pas s’en faire un monde, ça s’apprend. Et 100mm, c’est pas assez, très vite...

 

http://www.leboncoin.fr/sports_hobbies/1346938367.htm?ca=12_s

 

http://www.leboncoin.fr/sports_hobbies/1346283522.htm?ca=12_s

Edited by Kaptain

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Rebonjour, si tu pars sur la 102/1000, elle est à 200€ sans monture (+6.50€ de port vers la france)ici: https://www.astromarket.org/koopjeshoek/messier-ar-102-1000-optical-tube

Tu as chez first light optics l'eq5 à environs 280€ + 28€de  port:

https://www.firstlightoptics.com/skywatcher-mounts/skywatcher-eq5-deluxe.html

Ce qui te fait une monture plus stable que l'exos 1 pour environs 20€de plus port compris.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Merci pour vos contributions. Cela fait plaisir de voir l'entre aide qui règne ici.

 

Donc si je comprends bien, il faut miser sur une bonne ouverture pour plus de précision. De plus de type "Mak"qui serait top pour le planétaire. 

Mais je ai peur qu avec le collimation de ce genre d'outil, cela devienne fastidieux et range mon envie de découvrir les cieux au placard (ce qui serait bien dommage) 

N'oublions pas que je n'ai encore jamais regardé dans un telescope.hi hi 

Je préfère démarrer avec un appareil moins compliqué et persévérer, plutôt que de me dégoûter avec du trop sophistiqué et abandonner.  

Au pire je pourrai changer de matériel avec le temps non ? 

Sinon comme dit Guilaume, partir sur un achro de 127 ce qui garantira du détail et de la définition et cela reprendra l'ouverture du mak. Par dessus y joindre une monture potable... et roule...😊

N'oublions pas que je aimerai faire un peu de paysage quand même. 

Petite question supplémentaire... Le pouvoir separateur à t il une importance capitale lors de la comparaison de matériel ? 

Faut il qu il soit le plus important possible ?  

Encore merci pour vos réponses ; )

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Rebonjour, 

Des éléments en vrac:

 

Le mak est un instrument qui à priori tiens bien la collimation. Il a l'avantage de tenir sans pb sur une eq3-2 ou une az4 car assez compact et léger. 

Pour du diurne, je ne connais pas trop le comportement des lunettes achro, mais je suppose que les aberations chromatiques doivent être bien presentes.

Le dobson pour observer la nature, ce n'est pas pratique, à moins de se coucher par terre.

La collimation, si qqn te montre ou si tu es patient, ca se fait. De plus ça n'est pas obligatoire tout le temps.

Pour ce qui est d'une achro de 127mm, tu risque fortement de depasser le budget de 500€. (700€sur le site de bresser), or sur un budget de 700€, il y a des alternatives qui peuvent être plus interessantes à explorer.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonjour à toi,

 

Plutôt du même avis que Xavier2 et Guillaume,

 

Pour le budget que tu as, un catadioptrique comme un Maksutov présentera  moins de chromatisme qu'une lunette achromatique à diametre et F/D de même ordre de grandeur.

- un 127/1500 ou 127/1900 de chez SkyWatcher, Bresser ou autres collerait pas mal à ton CDC et budget...

en plus d'être transportable facilement, meme en sac à dos pour observer la nature en ballade pieds/vélo/voiture...

- Les Mak sont reputés pour la stabilité de leur collimation d'usine.

 

* Planétaire/lunaire ++++

* Ciel profond pour de petites cibles (nébuleuses planétaires, amas globulaires, petites tachouilles galactiques de quelques min d'arc à dizaine de min d'arc...) ++++

* Ciel profond pour de larges cibles typiquement comme M31 ou observation de pans entiers de la voie lactée ++: mais juste pour une question de champ accessible limité. Danc ce dernier cas, compléter ce Mak avec une paire de jumelles décente, genre 7X50, serait nickel...

 

Cela, avec les bagues qui vont bien, peut faire un téléobjectif très puissant à moindre frais, pour de la photo animalière...

Et accessoirement, ce sont des instruments qui se revendent, me semblent-ils, assez facilement....

 

à+,

Lambda

 

 

 

Edited by lambda

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

c'est (comme le dit Guilaume) l'avantage du mak.... la collimation ne bouge quasiment pas ! ( bon sauf si tu envisage le paris dakar avec!) 
un bon diametre, redoutable en planetaire et 127mm ça commence a etre sympa en ciel profond. 
après c'est sur que si tu sais pas jouer avec 3 vis le dobson est moins bien... et pourtant avec 500 euros on trouve des 250mm qui en montreront bien plus ;) 

mais c'est plus gros, plus lourd aussi qu'un mak 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

pour ne pas avoir à faire de multiples réglages à chaque sortie. Donc Exit les réflecteurs et leur colimation.

 

C'est quand même rude !

 

Mais si tu tiens à avoir une lunette (notamment pour observer la nature ─ et là en effet un télescope est moins adapté), je trouve que les deux choix indiqués sont bons (un long F/D permet de ne pas être embêté par le chromatisme). Maintenant, attention que le diamètre ne sera « que » de 100 mm, ce n'est pas folichon pour les planètes notamment. En ciel profond ça me paraît moins handicapant car il existe des objets adaptés aux petits diamètres, notamment les amas ouverts. D'ailleurs je pense que tu devrais t'intéresser un peu plus au ciel profond vu la qualité de ton ciel.

 

De plus de type "Mak"qui serait top pour le planétaire.


Non, ce qui est top en planétaire, c'est le diamètre et la qualité optique. La configuration optique n'a pas d'importance sinon d'ordre pratique (les Maksutov ont comme qualité d'être bien plus compacts que les lunettes).

 

Si tu peux te permettre d'acheter une lunette 127/1200, j'ai déjà regardé dedans, j'ai été agréablement surpris en ciel profond où elle rivaliserait presque avec un Dobson 200 mm. Elle se sentirait bien sous ton ciel de campagne...

 

Mon avis personnel mais subjectif : en demandant d'observer la nature, tu compliques le choix. Ce serait moi, la nature s'observerait avec des jumelles, quitte à choisir des jumelles assez puissantes.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

   Salut Cédric ,

 

mes petites remarques de débutant .... (3 mois de pratique avec un instrument)

 

Les planètes , y'en a déjà pas beaucoup et elles sont très peu visibles pour l'instant , faudra attendre ce printemps pour pouvoir en profiter plus

 

Si tu as un bon ciel , il y a toujours quelque chose à voir en ciel profond et pour ça , plus tu as de diamètre , plus tu verras de choses  (pour ça , un dobson c'est bien mais quasi inutilisable de jour pour du terrestre , le (faux) problème de la collimation d'un newton ne doit pas intervenir dans ton choix , ce n'est qu'un réglage qui fait un peu peur au début mais tu finiras par y arriver)

 

C'est vraiment pas simple de s'y retrouver dans toutes les optiques quand on part de rien , mon conseil , lit un max les forums , les expériences des utilisateurs , les retours sur tel ou tel matériel ... une mine d'info pour y voir un peu plus clair

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

perso en campagne j'opte pour du diametre ! 

un telescope de bon diametre t'en montera bien plus tant en planétaire qu'en ciel profond ! 

250mm c'est autrement plus sympa que 120/127mm et meme 150mm :D

ça se transporte aussi facilement qu'une monture equatoriale avec un tube dessus, la mise en station en moins. 

il existe plein d'outils pour la collimation ( cheshire, laser etc...) avec quelques minutes d'entrainement tu peux faire cela en 2 minutes sur le terrain. il suffit juste de jouer avec quelques vis.... 
Maintenant si tu peux, essaye de voir si il y a pas un club astro dans ton coin. 

ça serait pas mal que tu puisse par toi meme observer dans differents instruments, voir les avantages, les inconvénients de chaque instrument avant de te lancer dans cet achat ;) 

 

+1 avec bruno pour observer la nature! 

Edited by xavier2
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 2 heures, xavier2 a dit :

250mm c'est autrement plus sympa que 120/127mm et meme 150mm :D

 

+10000 ! Un bon 250, c’est un engin qu’on garde toute la vie, même si on achète plus gros plus beau ensuite.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bon pour synthétiser, dans l'ensemble....

-vous me conseillez de me pencher sur un réflecteur plutôt qu'un réfracteur; avec si possible un gros diamètre vu la qualité du ciel par chez moi pour ouvrir mon mon champs d'objets à regarder et ne plus se cantonner au planétaire et que le collimation est une "fausse" peur.

- des jumelles pour la nature ,plus adapter qu'un télescope. (Donc critère à retirer de mon choix)

- Les choix:

* Le mak: pas besoin de trop le bidouiller avec encombrement réduit avec bonne performance mais tout de même limité.

*Newtonien: bon diamètre avec gros potentiel mais mise en station+collimation. Assez encombrant.

*Dobson: gros diamètre avec gros potentiel mais pas de mis en station (+simple). Un peu de collimation de temps en temps. Mais gros encombrement. 

 

Pour l'encombrement, c'est pas un problème, je ne compte pas l'enmener en haut du mont blanc. ^^ mon jardin me suffira. 

Donc apres tout ça...je suis perdu. :D je repars avec plus de questions, qu'en arrivant. 

C'est bon signe, ça veut dire que j ai pleins de choses à apprendre.

 

 

Bref, je dois revoir mon choix et plutôt m'orienter vers un dobson d après vous ?! ( facilité d'utilisation pour débutant, grosse ouverture pour voir un paquet de choses) Peut on faire un suivit d'astre avec ce type de monture ? Est ce indispensable vu que je ne compte pas faire d'astrophotographie ?

Dans mon budget de 500€ voila ce qu'on trouve: 

-Télescope Dobson Bresser N 200/1200 Messier Hexafoc. 459€

-Télescope Dobson GSO N 250/1250 DOB. 535€ 

- Omegon Dobson N 203/1200 DOB. 379€

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

  Un peu dans les mêmes conditions que toi (novice , jardin , bon ciel) je ne regrette vraiment pas mon dobson (200/1200) , mis en place (et rangé) en 5 min , facile d'emploi , yaka pousser le tube , le suivi s'apprend rapidement et le luxe , on observe assis !!!

 

 Si tu n'a pas peur de l'okaz (et un peu de patience pour en trouver un pas trop loin de chez toi) , avec 500 Euro , tu peut trouver un 250 , un poil plus performant pour un poil plus d'encombrement ; je voulais au début un 250 mais trouvé un 200 en okaz près de chez moi (merci parrain !   :D) à très bon prix   ...  je ne regrette rien , super content de mon achat

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

j'ai un bon ciel ici... pas de pollution lumineuse quasiment . sauf au nord et à l'Est. 
J'utilise un dobson aussi c'est vraiment bien! aucun soucis pour le suivie! 
L'avantage du dobson c'est son diametre et sa simplicité d'utilisation. 

 

tu pose, tu pointe et tu observe. avec des oculaires de qualités grand champ ( ça viendra plus tard) tu peux faire plein de truc sympa avec un 250mm! 

après un système de collimation c'est simple au final....et puis il y a les membres du forum pour aider au besoin. ;) 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Ok, je vais regarder du côté des dobson. 

Il y'a il des marques ou modèles à éviter ? 

Encore merci à tous. Je vous tiendrais informé de mon choix prochainement. ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

niveau dobson dans tes prix il y a quelques options sympas: 

http://laclefdesetoiles.com/dobson/2051-telescope-perl-dumbbell-dobson-254-1200.html

 

ou ça 

 

https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/marques/skywatcher/telescopes-dobson/telescopes-dobson-skywatcher-skyliner_detail

 

ou celui la avec quelques options en plus sympas comme la mise au point démultipliée et un système d'équilibrage plus precis ... utile si il y a des oculaires bien lourds 

https://www.telescopes-et-accessoires.fr/fr/telescopes/694-dobson-kepler-gso-254-1250.html

Edited by xavier2

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Citation

je ne compte pas faire d'astrophotographie

 

En visuel pur, le dobson est roi, rapport performances/prix absolument imbattable, c’est tout le génie de cette formule.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 9 heures, xavier2 a dit :

Maintenant si tu peux, essaye de voir si il y a pas un club astro dans ton coin. 

ça serait pas mal que tu puisse par toi meme observer dans differents instruments, voir les avantages, les inconvénients de chaque instrument avant de te lancer dans cet achat ;) 

 

Bsr Cédric,

 

tout d'abord bienvenue à toi !

 

Les copains t'ont tout dit et t'ont bien conseillé !

 

Le plus important est d'aller voir un club Astro à coté de chez toi pour :

  1. te rendre compte de visu des instruments aux fins de voir avec quel type tu es le plus à l'aise pour commencer
  2. bénéficier des conseils des membres de ce club qui vont te conseiller en t'indiquant où ils se fournissent !
  3. certains clubs ont des prix préférentiels chez certains fournisseurs et revendeurs

Apparemment, tu es en Savoie donc pas loin de la montagne : comme moi dont le spot principal d'astro sont les Pyrénées basques voire les Hautes Pyrénées.

 

Il faut te poser la question, si tu vas te déplacer en montagne pour observer !

 

Je ne vais pas te conseiller car les copains avant moi l'ont très bien fait mais je vais te faire part un peu de ma pratique et de mon vécu.

 

Parmi mes tubes, celui que je sors souvent en nomade "Montagne" est mon Mak SW 127/1540 car il va aussi bien sur une monture Star Adventurer (SA) de SW qu'il m'arrive de prendre en rando montagne que j'utilise aussi comme téléobjectif avec un redresseur terrestre pour shooter, en diurne, les aigles ou les izards (un équivalent du bouquetin des Alpes) mais aussi cela me permet de shooter du CP et des planètes avec un setup ultraportable. En ultra nomade pour le CP pur, je sors alors avec la SA ma SW ED 80/400 (lunette). Il m'arrive encore d'utiliser mes jumelles Astromaster 25X80 pour flaner dans le ciel nocture profond ou planétaire car c'est un bon complément du Mak comme te l'as dit un copain Astrosurf car plus ultra portable t'as pas !

 

En revanche, quand je bouge en montagne avec un spot pas trop éloigné de la voiture ou sur mon spot breton où je suis pour le boulot, je sors le matos classique suivant ce que je veux voir ou shooter :

  1. ma lunette Petzval Bresser Messier 152/760 sur une EQ6( si photos) ou sur une EXOS2 (si visuel) pour du CP à grand champ et du planétaire
  2. mon Mak SW 127 pour lune & Planétaire car il a vraiment une super formule optique très piqué et super contrasté qui dépasse une lulu au même diamètre selon moi !
  3. mon nouveau tube Ritchey chrétien Orion 203/1650, que j'ai acquis d'occase grâce au PA d'Astrosurf, pour shooter du CP ou me prromener dans les détails planétaire.

 

Donc tu peux voir que j'utilise aussi bien des réflecteurs que des réfracteurs d'autant plus que j'ai commencé avec un réflecteur PERL Newton 114/900 (que j'ai toujours mais que je n'utilise plus) grâce auquel j'ai appris la collimation. Ensuite j'ai eu une lunette Achro 90/1000 puis un Télescope C8 Orange que j'ai revendus au bout de deux ans car ils ne m'allaient pas pour ce que je voulais faire !

 

Bref, l'important est de te faire plaisir et d'avoir un tube que tu sors souvent !

 

Tiens nous au courant & bonne visite au Club astro à coté de chez toi !

Frank

Edited by FRANKASTRO64

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 13 heures, CedricSavoie a dit :

Le pouvoir separateur à t il une importance capitale lors de la comparaison de matériel ? 

 Bsr,

 

Personne me semble-t-il ne t'as répondu sur ce sujet : je vais mettre mon grain de sel !

 

Le pouvoir séparateur est en fait le pouvoir de résolution ou de séparation de ton instrument. c'est donc le pouvoir de distinguer les détails. Il peut être caractérisé par l'angle ou la distance minimal(e) qui doit séparer deux points contigus pour qu'ils soient correctement discernés.

 

D'après ton cahier des charges et pour un premier achat ce n'est pas un paramètre primordial même si il est important car il y a deux paramètres plus important à d'abord considérer que sont le diamètre et la focale sauf si tu nous avais dit que tu veux faire que du CP et plus particulièrement faire de l'observation d'étoiles variables et d'étoiles doubles.

 

En effet, le diamètre est important, surtout en visuel comme te l'ont dit les copains, car plus ton diamètre est grand plus tu aspires des photons mais en contrepartie tu deviens plus sensible aux perturbations atmosphériques comme la PL et surtout les turbulences dues à la hauteur des objets célestes (planètes et objets du CP) que tu vises et/ou aux flux laminaires d'air que tu traverses pour observer. Ainsi, la qualité de ton ciel est important : pour en savoir plus regardes le tuto joint - qualite_du_ciel.pdf

 

Pour ce qui est de la focale:

  • plus ta focale est grande, plus tu auras un grossissement important mais qui plafonnera à 2,5xDiamètre, sachant que manipuler un instrument à grande focale est plus compliqué que de manipuler un instrument à focale courte, d'autant plus qu'il est plus difficile (car cela demande plus de matos et de précisions) de réduire une focale sur un instrument que de l'augmenter. Pour le planétaire, la Lune et le soleil, il faut mieux une longue focale pour avoir plus de détail car la réduction de champ qu'occasionne une longue focale n'est pas gênant, ce qui n'est pas vrai pour le CP !
  • plus ta focale est courte, plus ton instrument est lumineux et a un champ de vision élargie ce qui est recherché pour les objets du CP car certains d'entre eux comme NGC 7000 North America sont très étendus et ne demandent pas un fort grossissement . Comme je te disais au point ci-dessus, il est plus facile de manipuler des instruments à courte focale et de les rallonger en rajoutant un élément comme une Barlow qui va te multiplier simplement ta focale par X2, X3 voire X5 sans obligatoirement changer ta mise au point instrumentale; ce qui n'est pas le cas quand tu réduis une focale en y ajoutant un réducteur de focale qui modifie ton plan focal de mise au point pouvant le faire sortir de ton chemin optique de ton instrument d'où le fait des tubes allonge à mettre en place pour garder ton plan focal de mise au point accessible pour ta mise au point avec ton focuser.

Ainsi, j'espère t'avoir aidé en t'éclairant pour tes paramètres de choix qui montrent qu'il n'y a pas d'instrument parfait car suivant leurs formules optiques, tout instrument a ses défauts optiques avec les quels il faut jouer suivant ce que tu veux observer comme objet !

 

Bon Ciel à toi

Frank

 

Edited by FRANKASTRO64

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Le ‎30‎/‎11‎/‎2017 à 22:28, CedricSavoie a dit :

Mon budget est d'environ 500€ tout compris. 

 

 

Il y a 18 heures, xavier2 a dit :

pourquoi pas un petit maksutov 127mm?!? 

 

Il y a 15 heures, Kaptain a dit :

Planétaire débutant ? Mak, mak, mak

 

Il y a 11 heures, Bruno- a dit :

les Maksutov ont comme qualité d'être bien plus compacts que les lunettes

 

Bsr Cédric,

 

VA DANS LES PA D'ASTROSURF : TU AS UN MAK 127 EN VENTE à 280€ :

 

Prends contact avec Christian car il me semble connu sur Astrosurf . De plus, les Astram sont des gens précautionneux avec leur matos.

 

Enfin, pour ce qui est du prix, tu devrais pouvoir négocier un peu car il est à 319€ sur deux sites sérieux d'achat que je connais pour leur avoir acheté du matos :

Donc de tout façon, il te restera du pognon pour la monture et un ou deux oculaires de meilleurs qualités que ceux fournis !

 

Dis nous ce que tu auras fait !

 

Bon Ciel

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Merci Frank pour tes posts et tes impressions concernant les différents outils d'observation.

Je vois que je suis bien entouré et conseillé☺.

Pour apporter un peu de précision...

Je ne compte pas trop bouger avec mon telescope ; surtout du jardin. Si ce n'est que 2 voir 3 fois dans l'année quand je sors avec les copains faire de la pêche en lac de montagne l'été. 

Pour revenir au "dob" il semblerait que cela soit un bon compromis "qualité dobservation/prix" vu les nombreux commentaires.

Mais reste à faire accepter à ma femme un tube d un mètre de long dans le salon à côté de la terrasse😅. Je commence à lui amener la chose tranquillement.

Pour le mak cela semble cool aussi vu l'encombrement réduit (discret dans le salon) et la possibilité de faire de la nature terrestre avec un redresseur d'image :) . Ce que je ne savais pas.(Un + vu que cela faisait parti de mes critères au début du post).

Maintenant j aurais deux questions(en fait plus)  qui me tarodent.... 

- Concrètement en ciel profond, on voit quoi ?? Des Galaxy avec leurs bras ? 

Des nébuleuses légèrement colorées ?

Ou tout est gris... ? 

Car honnêtement si c'est pour voir que de tres légères tâches grises très loin ( je ne veux offencer personne en disant cela) je prefererai un outil plus petit de type "mak" petit et polyvalent mais qui me permettrait de découvrir le ciel (planètes,lunes,légèrement le CP)mais aussi contempler la nature. Je sais que beaucoup ici me  conseil de prendre une paire de jumelles pour ca.

Et par la suite investir dans un gros diamètre pour approfondir ma connaissance des cieux lorsque j'aurais acquis les bases de l astro. 

Mais il est vrai que rien ne vaudrait un tour dans un club pas très loin de chez moi... 

A chercher prochainement. 

Sinon dernières questions mais qui n'ont rien à voir avec mon choix...

Comment ce fait il qu il soit possible de faire de l astrophoto sur CP avec des apo de petites ouvertures par rapport à un réflécteur de gros diamètres ? 

Qui techniquement devrait être mieux car entenoir à lumière donc de détails et contraste. 

Et surtout pourquoi certains optent pour de l apo plutôt que du réflécteur ? alors que cela est quand même plus cher en apo.😕

 

Merci !!! ☺☺☺

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 22 heures, FRANKASTRO64 a dit :

en contrepartie tu deviens plus sensible aux perturbations atmosphériques comme la PL et surtout les turbulences dues à la hauteur des objets célestes (planètes et objets du CP) que tu vises et/ou aux flux laminaires d'air que tu traverses pour observer.

 

Attention, cette phrase est souvent mal comprise.

 

Si on compare un 200 mm et un 400 mm, normalement le 400 mm doit montrer des détails deux fois plus fins. À cause de la turbulence, il montrera, disons (ça dépend des jours), des détails une fois et demi plus fins. Mais il montrera quand même des détails plus fins !

 

Concernant la pollution lumineuse, je trouve que c'est trompeur de prétendre qu'un grand diamètre est plus sensible. Le 400 mm reçoit en effet quatre fois plus de lumière parasite que le 200 mm, mais il reçoit aussi quatre fois plus de lumière céleste que le 200 mm. Le rapport signal/bruit est donc identique. En réalité, tous les instruments sont affectés de la même façon par la pollution lumineuse : celle-ci cause une perte de magnitude qui est exactement la même pour tout le monde.

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Il y a 4 heures, CedricSavoie a dit :

- Concrètement en ciel profond, on voit quoi ?? Des Galaxy avec leurs bras ? 

Des nébuleuses légèrement colorées ?

Ou tout est gris... ? 

Car honnêtement si c'est pour voir que de tres légères tâches grises très loin ( je ne veux offencer personne en disant cela) je prefererai un outil plus petit de type "mak" petit et polyvalent mais qui me permettrait de découvrir le ciel (planètes,lunes,légèrement le CP)mais aussi contempler la nature. Je sais que beaucoup ici me  conseil de prendre une paire de jumelles pour ca.

Et par la suite investir dans un gros diamètre pour approfondir ma connaissance des cieux lorsque j'aurais acquis les bases de l astro. 

 

 

En effet, le ciel profond, en visuel, est essentiellement fait de tache grises. Tu peux t'en rendre compte en regardant les dessins présentés dans le sous-forum sur l'observation visuelle. Les galaxies ne montrent pas facilement leurs bras spiraux. L'une des plus faciles est M51. Pour moi, en plaine : je ne vois pas de bras au 200 mm, juste la silhouette générale ; au 250 mm je vois les portions des deux bras principaux, comme deux parenthèses décalées ; au 300 mm je vois la structure complète.

 

Je trouve que c'est une bonne idée de commencer petit pour découvrir l'astronomie, et de repousser à un peu plus tard le télescope ultime.

 

 

Il y a 4 heures, CedricSavoie a dit :

Comment ce fait il qu il soit possible de faire de l astrophoto sur CP avec des apo de petites ouvertures par rapport à un réflécteur de gros diamètres ? 

Qui techniquement devrait être mieux car entenoir à lumière donc de détails et contraste. 

Et surtout pourquoi certains optent pour de l apo plutôt que du réflécteur ? alors que cela est quand même plus cher en apo.😕

 

Bonne question, mais pas facile de répondre en quelques mots...

 

1) En photo, on accumule les photons. L'œil travaille en instantané, en gros il fait des poses de 1/25è de seconde. En photo, les poses sont longues, voire très longues. Si on pose 10 minutes, mine de rien ça fait 600 secondes, donc 15.000 fois 1/25è de seconde : on capte 15.000 fois plus de lumière qu'en visuel. Or des poses de plusieurs heures ne sont pas rares. Voilà pourquoi l'astrophoto donne de bons résultats même à petit diamètre.

 

2) Il faut expliquer maintenant pourquoi un plus grand diamètre n'apporte pas toujours, et là c'est compliqué.

 

Il y a le problème de l'échantillonnage : imaginons qu'avec un 200/1000 j'utilise un capteur qui donne des pixels de 1" sur le ciel. J'achète un 400/2000 : un télescope avec un diamètre 2 fois plus grand et le même rapport F/D, donc une focale 2 fois plus grande. Eh bien le même capteur donnera des pixels de 0,5" sur le ciel. De sorte que, certes, je capterais 4 fois plus de lumière, mais celle-ci sera distribuée dans des zones 4 fois plus petite (un carré de 0,5" de côté est 4 fois plus petit qu'un carré de  1" de côté). L'un dans l'autre, ça se compense : si je garde le même capteur, la détectivité sera identique. En fait, si je veux gagner, il faut utiliser un capteur qui a de plus gros pixels. Or ça coûte bien plus cher (la mode est d'ailleurs aux pixels riquiquis, ainsi le constructeur peut annoncer une floppée de mégapixels).

 

Et il y a le problème du suivi. Un télescope de 200 mm a un pouvoir séparateur théorique de 0,6". Mais en longue pose, ce pouvoir séparateur n'est jamais atteint car, pendant les dizaines de minutes de pose, le suivi ne peut être aussi parfait : un coup de vent, la turbulence, une légère erreur de suivi vite corrigée... tout ça fait que, en pratique (et surtout à cause de la turbulence) on aura, mettons, 2" de résolution. Ceci avec le 200 mm. Et maintenant, si je passe au 400 mm ? Eh bien si je garde la même monture, comme celle-ci sera surchargée, les erreurs de suivi vont être amplifiées, donc la résolution sera plus mauvaise. Et donc la lumière des étoiles va s'étaler encore plus que ce que je disais au paragraphe précédent.

 

En fait, l'astrophoto à gros diamètre (300 mm ou 400 mm, par exemple) donne de meilleurs résultats que l'astrophoto à diamètre moyen seulement si 1° on utilise un capteur à gros pixels, 2° on utilise une monture la plus précise possible pour ce gros diamètre. Le point 2° est possible, mais c'est hors de prix.

 

Compte tenu de l'offre en matière de capteurs et de montures, les astrophotographes qui ne roulent pas sur l'or (dont le budget est un nombre à 4 chiffres, disons) utilisent avec bonheur des diamètres modérés. D'autant que ça suffit pour obtenir de bons résultats. Les petites lunettes apochromatiques sont bien adaptées car elles sont relativement légères, donc le suivi précis est possible avec des montures « normales », et elles ont des qualités optiques qui permettent la photo à grand champ. Avec elles, on peut exploiter tout le potentiel de l'instrument. Alors qu'avec un 400 mm, par exemple, c'est très difficile et très cher.

 

Edited by Bruno-
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now