jackbauer 2

Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

Recommended Posts

Pardon ! :$

Je le laisse quand même ici pour vous inciter à vous intéresser davantage à l'opération de sauvetage d'HP 3. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Le 16/10/2019 à 13:33, den b a dit :
Le 25/05/2019 à 02:34, jackbauer 2 a dit :

SpaceX prévoit 6 lancements x 60 = 360 satellites cette année ; Le double l'année prochaine !

Et cela ne va pas s'arranger  :( : https://spaceflightnow.com/2019/10/15/documents-suggest-spacex-may-launch-30000-more-starlink-satellites/

 

Dire aussi que la constellation Starlink va devenir un outil efficace pour effectuer ce qu'on appelle du high-frequency trading (HFT) où ces messieurs de la haute finance vous pouvoir s'enrichir encore plus vite dans un monde où les ordres boursiers d'achats-ventes fonctionnent au niveau de la milliseconde en suivant des algorithmes complexes ...
Visiblement, ces gars-là ne regardent pas souvent le ciel nocturne, d'ailleurs leurs bureaux restent éclairés toute la nuit ! >:(

 

https://blogs.cfainstitute.org/marketintegrity/2019/06/25/fspacex-is-opening-up-the-next-frontier-for-hft/
https://www.reddit.com/r/SpaceXLounge/comments/9fvuqq/the_real_moneymaker_for_starlink_is_high/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Là on est plus dans le domaine spatial, mais cela va devenir banal apparemment : vivement les premiers accidents de drones qu'on reçoit sur la tronche !!

 

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/wing-filiale-dalphabet-google-devient-la-1ère-société-à-livrer-par-drones-aux-etats-unis/ar-AAJ48ba?ocid=spartandhp#image=1

 

Wing, filiale d'Alphabet (Google), est devenue cette semaine la première société à livrer par drones aux Etats-Unis, dans la petite ville de Christiansburg, qui avait été choisie pour ce premier test américain grandeur nature.
(...)
Les drones jaunes et blancs sont chargés de leurs paquets dans un centre local appelé "nid", où les employés de Wing peuvent placer jusqu'à 1,3 kg de produits, livrables dans un rayon de 10 km. Ils ne se posent pas dans le jardin des clients; ils s'immobilisent à bonne hauteur et font descendre leur cargaison par un filin.
De multiples entreprises veulent lancer des services similaires, notamment Amazon, UPS et Uber Eats. Mais c'est Wing qui avait obtenu le première licence de l'agence fédérale de l'aviation (FAA) américaine, qui autorise les pilotes de Wing à contrôler de multiples drones en même temps.

 

 

AAJ4i3G.jpg

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On n'arrête pas la conn. . . le progrès :)

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plus on balance de trucs en orbite, plus ça écrante le soleil, plus ça réduit le réchauffement planétaire... faudrait savoir, à la fin!!!

Edited by Jijil
  • Like 1
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

Citation

Oui, il n'existe aucune réglementation, sauf sur les fréquences utilisées.

 

Ce n'est pas tout à fait exact, en tous cas pas si simple.

 

Le traité de  l'espace de 1967, dans son article 1, consacre le principe de liberté d'exploration et d'utilisation de l'espace; néanmoins ce droit concerne les états et pas les entreprises, qui , elles, doivent être autorisées par leur état de rattachement.

De ce fait, seuls les USA (état de rattachement de Space X) peuvent lui interdire de mettre en orbite 30 000 satellites. 

 

L' article 6  du  fameux traité institue la responsabilité de l'état qui effectue le lancement et l'article 7 le rend responsable des dommages en résultant. Voir aussi la convention de 1972  qui précise ce point.
 

En dehors du traité de 67, il existe un certains nombre d'accords internationaux, mais qui concernent pour la plupart l'exploitation des corps célestes et pas l'orbite terrestre.
 

Par ailleurs, il n'existe actuellement encore AUCUNE jurisprudence internationale sur l'utilisation de l'espace.

 

EDIT : Pourquoi est ce qu'on ne peut pas répondre à un message directement ? Il faut aller copier-coller la citation à la main, et on perd l'auteur originel.

Edited by Fcm
conjug.
  • Like 2
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, Fcm a dit :

Pourquoi est ce qu'on ne peut pas répondre à un message directement ? Il faut aller copier-coller la citation à la main, et on perd l'auteur originel.

 

 

Après avoir  sélectionné le texte, un bouton "Citer ceci" apparaît.  Cliquer sur ce bouton et le texte est copié en réponse, précédé par le pseudo de l'auteur..

(comme ci-dessus)..

 

En tout cas, merci pour les infos concernant la règlementation spatiale.. C'est très intéressant..

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Monsieur Musc a annoncé l'envoi prochain de 42 000 satellites dans l'espace, mais dans le monde réel, Space X n'a rien lancé depuis bientôt trois mois…

   

On sent bien là, à quel point c'est décisif, de pouvoir lancer et relancer des norias de Falcon réutilisables, c'est clair.

 

 

 

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et au fait, son bidon en ferraille qui doit monter à 25km, ça en est où ? ? ? ;)

AG

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Superfulgur a dit :

On sent bien là, à quel point c'est décisif, de pouvoir lancer et relancer des norias de Falcon réutilisables, c'est clair.

Bien sûr, il est parfaitement évident que le but de tout ce merdier est uniquement de créer une pompe à fric phénoménale.

Il est facile d'estimer le jack-pot : à raison de 60 satellites par lancement, sans tenir compte du taux de fiabilité déjà acté de seulement 95% de satellites opérationnels à poste (même si on passait à 100% - un taux idéal totalement irréaliste, au prix d'un surcoût rédhibitoire, l'option étant là de produire en série à "pas cher"- ça ne changerait aucunement fondamentalement la donne), ni d'un taux d'échec résiduel des lancements, ni du taux de renouvellement des satellites en fonction de leur durée de vie moyenne, la seule mise à poste parfaite de la constellation complète représente la bagatelle de 700 lancements de Falcon 9 !

Une paille !

Surtout que je lis dans Wiki, en ouverture du laïus consacré au déploiement de la première tranche de 12 000 satellites :

"La constellation Starlink doit comporter à terme 12 000 satellites répartis sur trois niveaux d'ici le milieu des années 2020" 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Starlink

Ça suppose donc à minima d'opérer 40 lancements par an de Falcon 9 exclusivement pour ce déploiement, soit 1 lancement tous les 9 jours... pour qu'en 2025 tous soient à poste.

Plus une dizaine à une quinzaine de lancements supplémentaires pour compenser les 600 à 900 défaillances initiales, probables statistiquement sinon incontournables - mais c'est quasi négligeable à ce stade de démesure.

Sachant que pour l'instant la première salve n'est pas encore équipée pour émettre en bande Ka, ni pour que les satellites puissent communiquer entre eux (ce qui est vital).
Il est ainsi peu probable qu'ils maigrissent beaucoup, même en s'efforçant de suivre Musk dans son optimisme immodéré (allez : soyons fous ! :D

Tout comme je doute fort que la Falcon 9 bloc 5 améliore significativement ses perfs, étant déjà bien optimisée à ce stade de son développement.

Ensuite, il y a le déploiement des 30 000 satellites suivants : au même rythme, voire en l'accélérant par quelque optimisation supplémentaire dont il a le secret, ça nous pousse au minimum dans les années 2035...

(il faudrait pour cela qu'il tienne ses délais, et même les raccourcisse - tandis qu'en pratique ça a toujours été le contraire : ils ont toujours dérapé ! Aucun homme sensé ne peut plus croire à ses calendriers prévisionnels délirants xD)

Années XX35 à partir desquelles ils faudra commencer à pallier d'une part à l'obsolescence des premières versions, d'autre part à leur limite de durée de vie ; il ne semble pas aberrant d'estimer le renouvellement de la flotte autour de 7% l'an, si l'on se base sur une durée moyenne d'exploitation de 15 ans par satellite - ce qu'on atteint actuellement sur du matériel beaucoup plus onéreux...

Cela nous fait donc 2 800 satellites par an à remplacer, soit environ 47 lancements, sachant qu'il faudra commencer à remplacer les premiers avant même d'avoir terminé le déploiement complet de la flotte initiale...

Pas mal, moi je dis ! Pas mal du tout... ;):D 

Edited by Alain MOREAU
  • Like 5
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un peu le mouvement perpétuel quoi :)

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une remarque en passant, qui montre aussi la folie de tout ceci, car elle anéantit à elle seule l'estimation précédente : pour mettre en place initialement la noria, on peut effectivement réaliser des tirs groupés de 60 satellites à la fois, parce qu'ils vont tous évoluer à la queue leu leu sur la même orbite ; chaque tir se contente donc de mettre le lot sur une trajectoire commune, puis en quelques jours/semaines, avec une minime dépense d'énergie, on les espace progressivement sur cette orbite pour qu'ils s'y répartissent régulièrement, afin d'occuper une des très nombreuses inclinaisons différentes, sur 3 altitudes différentes, indispensables à la couverture complète de la constellation.

Chaque tir peut ainsi se permettre de viser une seule orbite spécifique, d'optimiser sa charge en fonction, et donc d'économiser à la fois le carburant du lanceur et celui des satellites.

Maintenant on va faire comment pour remplacer progressivement ceux qui tombent en panne un à un, de façon aléatoire, à des altitudes et sur des inclinaisons totalement différentes, dispersées, imprévisibles ?

On ne va plus pouvoir faire des tirs groupés, là. Ou alors il va falloir les doter individuellement de capacités propulsives tellement lourdes, onéreuses, et contre-performantes, que ça devient complètement utopique !

Quelqu'un a une idée pertinente à me soumettre pour réaliser ce prodige d'un coup de baguette magique ?

Parce que là j'ai beau chercher, je ne vois pas... o.O

Edited by Alain MOREAU
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 53 minutes, Alain MOREAU a dit :

Quelqu'un a une idée pertinente à me soumettre pour réaliser ce prodige d'un coup de baguette magique ?

Parce que là j'ai beau chercher, je ne vois pas... 

 

Une idée, mais j'en sais pas plus...

Et si on prenait le problème à l'envers ;)

SpaceX a prévu un taux de panne pour chaque niveau d'altitude et lance plus de satellites que nécessaire pour avoir de la redondance ????

 

Ajout

C'est ce qui se fait pour la constellation des Iridium Next : il est prévu des satellites "spares" pour chaque plan orbital.

Edited by iblack
Ajout
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut-être est-ce le modèle, effectivement ?

Je ne vois pas comment faire autrement.

Il faut alors sacrifier délibérément un lot complet de satellites dès qu'un certain pourcentage sur ce lot n'est plus opérationnel (en pratique dès que leur nombre encore fonctionnel n'est plus suffisant sur cette orbite pour maintenir la continuité du service), le désorbiter, puis le renouveler automatiquement...

Dans ce cas, on est doublement dans le mouvement perpétuel évoqué plus haut par Alain : car statistiquement, ça marche un peu comme une loi de décroissance radioactive, ce truc-là !

Pour que ça ait une chance de fonctionner, il faut à la fois que les défaillances restent physiquement dispersées (pour éviter la formation d'un "trou") et un taux de redondance élevé, genre 200% : quel gâchis phénoménal !

(en même temps, on s'en fout, hein : c'est pas comme si on commençait à manquer de ressources et d'énergie pour balancer toutes ces merdes dans l'espace ! xD)

C'est bon, ça ! Excellent, même : ça consomme un max de Falcon ! Il va être content monsieur Muskle :D

Il va pleuvoir sur Terre plus de poussière de satellites que de météorites, bientôt...

  • Like 2
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, Alain MOREAU a dit :

Peut-être est-ce le modèle, effectivement ?

 

La continuité de service avant tout, le client paie il est donc roi ;)

On fait de même sur Terre pour les services qui doivent être dispo 24h/24h,  365j/365j, redondance du matériel sur le site principal et un site distant de DRP (Disaster Recovery Plan) en cas d'incident majeur sur le site principal (catastrophe naturelle, incendie, ...).

 

il y a 26 minutes, Alain MOREAU a dit :

quel gâchis phénoménal !

 

Bien d'accord ! Mais crois-tu que les utilisateurs accepteraient une interruption de service pendant plusieurs heures (voire jours/semaines) ?

Ben oui on en est là, on peut dire merci aux utilisateurs qui veulent tout, tout de suite et en continu.

Perso je suis resté près d'une semaine sans internet (panne suite à un orage), m'en suis pas porté plus mal...

 

Pour info, pour Iridium Next le nombre de satellites de secours est de 10%, je te laisse en tirer les conclusions ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, iblack a dit :

le client paie il est donc roi ;)

De quoi ? ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, iblack a dit :

Bien d'accord ! Mais crois-tu que les utilisateurs accepteraient une interruption de service pendant plusieurs heures (voire jours/semaines) ?

Ça, c'est mon lot quotidien, chaque semaine et chaque année, pour ainsi dire ;)

Les clients-payeurs acceptent tout, dès lors qu'on ne leur en laisse pas le choix : tout le monde s'accorde à penser qu'un seul opérateur aura les reins assez solides pour régner in fine sur ce marché global.

Il sera dès lors, pour un temps, le maître de ce monde-là.

Ça lui irait bien, à Musk, vous ne trouvez pas, un titre de "Maître de la Terre, de la Lune, de Mars et autres Mondes et Colonies Minières du Système Solaire, pour les siècles des siècles" ?

Moi je le verrais bien en "Gourou de Secours" interplanétaire pour sa tesla en orbite (merci Super, pour lui avoir attribué ce surnom gonflé sans t'être dégonflé :))

On va juste bien rigoler le jour d'une grosse fâcherie du Soleil, s'il s'agace de nos agitations micro-co(s)miques : m'étonnerait que les 42 000 satellites "économiques" de la constellation StarLink soient blindés contre ce genre de pépin...

Note bien que ça risque dans le chaos de devenir le cadet de nos soucis, les jeux en ligne par satellites ; il se pourrait alors que SpaceX soit réquisitionné de force sur les X années suivantes par un gouvernement de crise aux abois, pour traiter des problèmes autrement vitaux que connecter les scorpions du fin fond de la Libye aux dernières tribus premières des derniers lambeaux de foret amazonienne, acculées aux Andes, mais seules encore capables de s'auto-suffire...

(peut-être qu'il ne restera qu'eux, d'ailleurs, finalement, au terme d'une vertigineuse hécatombe planétaire ?)

Ce serait un cocasse et magnifique retournement du destin, une chute éblouissante et théâtrale, à la mesure de sa démesure minuscule, après que notre "civilisation" les ait exterminées quasi jusqu'aux dernières !

  • Like 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, jackbauer 2 a dit :

Un article de l'AFP :

 

https://www.frenchweb.fr/les-avancees-de-spacex-posent-la-question-du-vide-juridique-regissant-lespace/381433

 

Les avancées de SpaceX posent la question du vide juridique régissant l’espace

 

En même temps, la question de la régulation des innovations technologiques a toujours existé ! Un jour, on a inventé le code de la route, et la signalisation...

 

 

  • Like 4
  • Love 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, jackbauer 2 a dit :

la question du vide juridique régissant l’espace

 

Bien que ce soit faux, d'une certaine manière, que l'on affirme que le vide régisse l'espace, je peux le concevoir.

Le vide juridique lui, ne régit rien, mais permet tout. B|

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est là que nous pouvons voir que

1) les inventions ne sont pas utilisées partout (même un siècle après)

2) la technique d'imagerie s'est très notablement améliorée

 

et donc dans l'espace il va falloir du temps avant que cela ne change... ou alors une grosse catastrophe

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, marco polo a dit :

et donc dans l'espace il va falloir du temps avant que cela ne change... ou alors une grosse catastrophe

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/29/2019 à 07:32, jackbauer 2 a dit :

Les avancées de SpaceX posent la question du vide juridique régissant l’espace

 

Le pays qui a envoyé le plus de satellites en un lancement sont les Indes, si je me souviens correctement 120.

SpaceX est loin d'être le seul acteur dans l'espace.

De toute façon ces satellites et débris retomberont éventuellement pour faire des magnifiques étoiles filantes!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chopé sur une vidéo de SpaceX, la réponse à tes questions, monsieur Moreau : c'est très simple, ils ne vont pas arrêter de lancer des satellites !!! Et ils les fabriqueront plutôt "cheap", pour limiter les coûts...

 

Space_X.JPG.3cd55f0291be016ef26fef0f8fcd3bf2.JPG

 

On se demande s'il est prévu de les désorbiter en fin de vie pour qu'ils aillent cramer dans l'atmosphère. Espérons-le... :/

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now