jackbauer 2

Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

Recommended Posts

Sinon, ce serait pas la première fois que les américains récupèrent une capsule sur terre et non sur l'océan ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Ben tiens Kaptain, y avait toute la bouffe des réveillons de fin d'année :)

Z'allaient quand même pas gâcher tout ça ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tous cas, ils sont ravis que ça ait marché, ils disent que du coup, ils remettrons ça :

 

Citation

successful landing at 7:58am ET that helps set the stage for future crewed landings at the same site.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, jackbauer a dit :

le français y est devenu langue officielle (pour une période assez courte)

 

Pendant plus de trois siècles quand même, mais dans diverses variantes.

Il est vrai aussi que les peuples des îles britanniques de l'époque ne l'ont jamais utilisé ce qui, de fait, entraînait un fossé entre le commun et les élites (yellow jackets ?). 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites


Le Starliner est la 1ère capsule américaine a revenir se poser sur la terre ferme et pourtant il va être rebaptisé du nom d'un célèbre navire. Allez comprendre...


https://www.nasa.gov/press-release/nasa-boeing-complete-successful-landing-of-starliner-flight-test


extrait :
Le Starliner qui a atterri aujourd'hui sera remis à neuf pour la première mission opérationnelle en équipage de Boeing, après le Crew Flight Test. L'astronaute de la NASA Suni Williams, qui effectuera cette mission, a baptisé le vaisseau spatial «Calypso» d'après le navire du célèbre explorateur Jacques Cousteau.

 

 

starliner1.jpg

 

 

 

Edited by jackbauer
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/12/2019 à 20:27, roul a dit :

la nobilitée anglaise

 

Non, désolé, pas d'accord. OK, on voit partout en centre ville des "Overboards", "scooters" électriques et autres deux roues "high tec" bizarres, mais tout le monde parle aussi de "trottinettes", donc non, il n'y a pas de fatalité à utiliser l'anglais pour évoquer les nouveaux modes de transport.

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Superfulgur a dit :

Non, désolé, pas d'accord. OK, on voit partout en centre ville des "Overboards", "scooters" électriques et autres deux roues "high tec" bizarres, mais tout le monde parle aussi de "trottinettes",

 

T'as oublié les nobilettes ;)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour: Cette capsule est  trois-quatre fois plus grosse que celles du programme Apollo.

Faudra t'il se servir de protège-dents comme sur Soyus?

Je comprends pourquoi ça s'appelle "White Sands."

Starliner .jpg

Edited by roul

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Kaptain a dit :

S'il n'est visible qu'aux abonnés, dont je suis, prévenez-moi, j'en recopierai les meilleurs passages.

 

OK.. Merci d'avance Kaptain :)

 

 5e020581abd06_Capturedcran(14).png.3a074f303ac3ac46725d97cd9039a866.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, je sais pas si on a trop le droit de recopier un article comme ça mais bon...

Qu'en pense notre cher JPC ?

Je me risque :

 

Citation

ISS: un audit critique sur les capsules privées américaines

Les deux projets du programme de transport habité à destination de l’ISS cumulent les problèmes techniques.

 

Parler d’un rapport prémonitoire serait probablement un peu exagéré. Reste que l’audit réalisé par le bureau de l’inspecteur général de la Nasa et rendu public le 14 novembre dernier n’était pas tendre dans son analyse du programme de transport habité à destination de la Station spatiale internationale (ISS).

Rappelons les faits: en 2010, un an avant l’abandon des navettes spatiales américaines particulièrement coûteuses, la Nasa décide de déléguer au secteur privé la conception de capsules habitables pour se rendre vers l’ISS. Les projets Starliner de Boeing et Crew Dragon de SpaceX sont finalement retenus. Les premiers vols commerciaux sont alors prévus pour fin 2017.

Mais les deux entreprises cumulent les problèmes techniques sur «les parachutes, la propulsion et les systèmes de sauvegarde automatiques», souligne le rapport. Plusieurs accidents récents (explosion d’une capsule Crew Dragon en avril, problèmes de déploiement des parachutes pour les deux capsules, etc.) sont là pour le rappeler. Ces soucis ont d’ores et déjà causé un retard d’au moins deux ans. Et une année supplémentaire au moins est à prévoir, estime cet audit qui anticipe de grandes difficultés à dresser un calendrier fiable pour l’avenir. D’autre part, pour tenter de limiter les délais, l’agence ne cesse de réduire ses critères d’exigence sur les tests de différents composants mineurs. Le rapport craint qu’au final, cela «n’augmente le risque d’un échec significatif». Ou que cela n’entraîne des retards plus importants par la suite.

D’autre part, l’inspecteur général souligne que la Nasa a concédé en 2018 à Boeing une enveloppe supplémentaire de près de 300 millions de dollars largement injustifiée, afin d’assurer la continuité des vols vers l’ISS au cas où SpaceX et l’agence spatiale russe Roscosmos ne puissent pas assurer leur mission entre fin 2018 et août 2020. Continuité qu’elle ne pourra de facto pas assurer car il n’est même pas certain qu’un astronaute vole à bord de sa capsule avant 2021…

Cette rallonge est d’autant plus incompréhensible que la Nasa aurait pu acheter des places à bord de la capsule russe Soyouz, parfaitement opérationnelle, pour le même tarif.

Le rapport souligne par ailleurs que Boeing est déjà grassement payé: 4,3 milliards de dollars pour le développement de son engin et six missions complètes chargées d’emporter 24 astronautes jusqu’en 2024. Pour exactement le même travail, sa concurrente SpaceX ne touche que 2,5 milliards. Au final, le siège coûtera 90 millions de dollars chez Boeing, contre 55 millions chez SpaceX… ou 80 millions de dollars environ sur Soyouz!

«Marges suffisantes»

Le rapport recommande au final aux gestionnaires du programme de redéfinir leur calendrier, d’identifier les technologies les plus critiques pour s’assurer qu’il existe des «marges suffisantes» avant les vols d’essai avec équipage… mais aussi de négocier avec le Congrès une dérogation permettant à la Nasa d’acheter de nouvelles places à bord de capsules Soyouz. À moins de devoir drastiquement réduire la présence américaine à bord de l’ISS dès ce printemps.

 

  • Like 3
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Merci Kaptain !

 

Le rapport recommande au final aux gestionnaires du programme de redéfinir leur calendrier, d’identifier les technologies les plus critiques pour s’assurer qu’il existe des «marges suffisantes» avant les vols d’essai avec équipage… 

 

Tout ça est vraiment très rassurant :/:(o.O :D

 

EFk1EFZW4AAranK.jpg.69cbe1b69d97fdf7f39401af4b32d1ce.jpg

 

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un ami pas du tout astro vient de m'appeler pour me demander ce qu'il se passait dans le ciel, je sors regarder, sans conviction, et surprise : une belle grappe de miroirs alignés très nombreux d'un pan à l'autre du ciel...

Share this post


Link to post
Share on other sites

:)

Happy 2020 à tous et à toutes !!!

 

1er post rigolo grâce à Elon pour bien commencer l'année :

 

 

00ll.JPG

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

L'impact des méga-constellations satellitaires sur la recherche astronomique/astrophysique sera l'un des thèmes abordés au :

235th meeting of the American Astronomical Society, Honolulu, Hawaï, 4–8 janv. 2020

 

Wednesday, 8 January 2020, 2:15 pm HST
Astronomy Confronts Satellite Constellations
https://aas.org/meetings/aas235/press-kit#Wed_pm

 

[410] Starlink & the Astronomers.
Jeffrey C. Hall (Lowell Observatory, Flagstaff, AZ, USA.)

etc ...

 

Détail des présentations + "abstracts" :

 

410. Special Session - Challenges to Astronomy from Satellites
https://www.abstractsonline.com/pp8/#!/8993/session/133

 

410.01. The Industrialization of Space.
C. Impey; University of Arizona, Tucson, AZ.
https://www.abstractsonline.com/pp8/#!/8993/presentation/1389

 

410.02. The Emergence of Low-Earth Orbiting Satellite Constellations and Their Impact on Astronomy.
P. Cooper; SpaceX, Washington D.C., DC. :ph34r:
https://www.abstractsonline.com/pp8/#!/8993/presentation/1390

 

410.03. Mega-Constellations of Satellites and Optical Astronomy.
Patrick Seitzer; University of Michigan, Ann Arbor, MI.
https://www.abstractsonline.com/pp8/#!/8993/presentation/341

 

410.05. Radio Astronomy in a New Era of Radiocommunication.
Harvey Liszt; National Radio Astronomy Observatory, Charlotteville, VA.
https://www.abstractsonline.com/pp8/#!/8993/presentation/352

 

410.04. Satellite Constellations’ Impact on the General Public.
Ruskin Hartley. International Dark-Sky Association, Tucson, AZ, USA.
Pas d'abstract !

 

... et pendant ce temps là, les lancements de ceux de Starlink se poursuivent en 2020 à un rythme soutenu ! >:(  SpaceX tire d'abord et discute (à l'AAS) ensuite !

Edited by BobMarsian
  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour les liens.

Ce qui est un peu navrant dans tout ça, c'est que j'ai l'impression que l'idée générale c'est comment faire avec (les nuisances visibles et radio de ces constellations de satellites) en allant voir ailleurs (observer à un autre moment, une autre fréquence, une autre direction,...) :|.

C'est comme avec la pollution lumineuse des LEDs, le réchauffement climatique,... "il va falloir s'y habituer" :( car la préservation de l'environnement est secondaire devant les impératifs et force des lobby économiques...

Les Astram vont devenir comme les Koalas en Australie, une espèce menacée qu'on préservera dans quelques réserves (géographiques et temporelles) et brulera ailleurs... >:(

 

Passage de 25 starlink-1 le 31 décembre dernier depuis versailles (cf autre post):

http://www.lesia.obspm.fr/perso/nicolas-biver/ISS/starlink311219-17h23m40+5min-37mmf4-00017bx4g06.avi

 

Nicolas

  • Like 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, biver a dit :

Les Astram vont devenir comme les Koalas en Australie, une espèce menacée qu'on préservera dans quelques réserves (géographiques et temporelles) et brulera ailleurs...

Tout est dit ! ¬¬

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Le pognon, le pognon, le pognon,, le pognon….

 

Rien n'arrêtera ce désastre !

 

https://spaceflightnow.com/2020/01/02/good-weather-predicted-for-cape-canaverals-first-launch-of-2020/

 

EXTRAIT :

 

Gwynne Shotwell, président et chef de l'exploitation de SpaceX, a déclaré le mois dernier que la société pourrait effectuer jusqu'à 35 à 38 lancements cette année à partir de trois rampes de lancement en Floride et en Californie. Ce chiffre n'inclut pas les vols d'essai potentiels du véhicule Starship de prochaine génération de SpaceX.

La majeure partie des missions de SpaceX en 2020 ajoutera des satellites à la constellation Starlink de satellites à large bande de la société.

SpaceX prévoit d'exploiter le bloc initial de 1 584 satellites Starlink sur des orbites à 550 kilomètres au-dessus de la Terre. La société a reçu l'approbation réglementaire de la Federal Communications Commission pour éventuellement mettre en service un parc de jusqu'à 12 000 petites stations à large bande Starlink, et a laissé entendre dans des documents réglementaires supplémentaires qu'elle pourrait chercher à exploiter jusqu'à 42 000 vaisseaux spatiaux Starlink.

En réponse aux préoccupations des astronomes, Shotwell a déclaré que l'un des 60 satellites prévus pour le lancement lundi testera un nouveau revêtement moins réfléchissant conçu pour réduire la luminosité de l'engin spatial. Les 120 premiers satellites étaient plus brillants que prévu, ce qui a fait craindre aux scientifiques que des milliers de vaisseaux Starlink pourraient interférer avec les observations astronomiques.

L'entreprise espère commencer le service régional à large bande avec la constellation Starlink partiellement complète d'ici le milieu de cette année, une fois qu'elle aura lancé 12 missions Starlink. Selon Shotwell, le service Starlink pour les consommateurs Internet du monde entier arrivera après 24 lancements.

SpaceX n'a pas annoncé de prix pour le service Starlink.

"Tout ce que je sais, c'est que vous serez beaucoup plus satisfait de la valeur du service Starlink que de votre service actuel", a déclaré Shotwell en décembre. «Vous obtiendrez, bien sûr, beaucoup plus de bande passante pour le même prix, ou bien plus de bande passante pour moins… Vous serez beaucoup plus heureux avec cela. La valeur sera beaucoup plus grande (qu'avec les fournisseurs de services Internet actuels). »

Elle a déclaré que SpaceX construisait environ sept satellites Starlink par jour dans une usine de Redmond, Washington. La production à faible volume des terminaux d'utilisateurs au sol de SpaceX est également en cours en Californie, a déclaré Shotwell.

SpaceX travaille toujours sur sa stratégie de lancement des services commerciaux Starlink.

"D'ici à juin ... nous allons devoir le comprendre", a déclaré Shotwell. «Nous ferons des préventes comme Tesla l'a fait. L'expérience initiale sera cahoteuse. Nous ferons participer les premiers clients à ce voyage avec nous. Nous n'allons pas parler et dire que ce sera la meilleure chose qui soit. Lorsque vous obtenez un service, ce sera génial. Mais ce sera cahoteux pendant un moment.

L'armée américaine a un contrat avec SpaceX pour démontrer la capacité du réseau Starlink à fournir des données au cockpit des avions, le premier de ce que SpaceX espère être une entreprise lucrative vendant de la bande passante au ministère de la Défense.

«Je pense que nous allons probablement mûrir en tant que fournisseur, et cela ne devrait pas être cahoteux, vraiment en '21. D'ici 21, je pense que nous aurons probablement résolu la plupart des problèmes. »

 

  • Like 2
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hé bé, on est pas dans la mouise avec ça :(

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

eh, une petite projection de masse coronale lui ferai du bien à ce type!!!!!!:P

Mais malheureusement ce ne serait pas ciblé que sur les mauvais satellites......starlink.

bruno

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'suis assez d'accord avec Bruno, même s'il faut bien convenir que ça va nous mettre tous dans une merde noire : une GROSSE colère du Soleil sera peut-être nécessaire pour remettre les pendules à l'heure, si possible, de préférence, quand il sera midi en plein été au-dessus du Nebraska...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 2 heures, vaufrègesI3 a dit :

 

Le pognon, le pognon, le pognon,, le pognon…

 

 

Bonsoir,

 

Bah. . . oui!

 

Cette aventure Starlink n'était pas envisagée pour faire beau dans le ciel mais pour faire du commerce. Qui dit commerce dit pognon. Les prochains satellites seront beaucoup moins brillants.

 

StarLink a l'accord du gouvernement pour  placer 1.200 satellites.

Et en tout 4.500 si je ne me trompe pas?

C'est un projet très risqué pour la technique, la finance et la relation publique.

 

Déjà les "gamers" seront exclus de cette technologie à cause du débit demandé par ces logiciels!

 

 

Edited by roul

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

Il faudra repérer ce satellite

Shotwell a déclaré que l'un des 60 satellites prévus pour le lancement lundi testera un nouveau revêtement moins réfléchissant

Daniel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 55 minutes, Alain MOREAU a dit :

sera midi en plein été au-dessus du Nebraska...

 

Bonsoir:

Pourquoi le Nebraska?

Il n'y a rien là-bas autre que du maïs?

 

Il y a 2 heures, vindematrix a dit :

eh, une petite projection de masse coronale lui ferai du bien à ce type!!!!!!:P

 

 

Oh non ! Pas sur lui même,  mais sur tout ses satellites.

D'ailleurs je me demande si tous ces satellites vont refroidir la terre?

Edited by roul

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bon, va falloir que tu nous envoie un peu de matière étoile bien aimée...

Histoire de cramer un peu leur ardeur à tout  casser..

Je ne vais pas mettre en route un débat sur les zones ou internet ou autres projets satellitaires seraient utiles, mais enfin, faut pas non plus surdoser  notre espace orbital,

je me pose la question si vraiment des milliers de satellites vont tournoyer au dessus de nos têtes, la nasa serait elle gêner pour des lancements futurs de navettes ou vaisseaux,

on aurait une ceinture artificielle de petits astéroides. 

Bruno 

Edited by vindematrix

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now