jackbauer 2

Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

Recommended Posts

Il y a 12 heures, STARBIRD a dit :

Traduction : la pompe à chaleur fournit plus d'énergie qu'elle n'en consomme.

La PAC fournit des calories qu'elle pompe en dehors de son cycle (énergie gratuite) à partir des KWh que le compresseur consomme. C'est à dire que pour produire le même nombre de calories que va produire la PAC avec un COP 3 en consommant 1 KWh, il faudrait 3 radiateurs à effet joule de 1 KWh chacun. Mais il est clair qu'on ne peut pas stocker cette énergie gratuite, sinon on aurait un système miracle.

 

Il y a 12 heures, STARBIRD a dit :

Plus concrètement, plus de 60 % de la production de chaleur ou d’eau chaude fournie par la PAC est d'origine
renouvelable.

La seule production (domestique je précise) d'électricité d'origine renouvelable que je connaisse est celle produite par des panneaux photovoltaïques, voire une petite éolienne. Une PAC ne produit pas des KWh, elle en consomme pour produire des calories.

Par ailleurs, pour 1 KWh d'énergie finale d'électricité produite, il faut X 2,58 fois plus d'énergie primaire consommée, c'est le fameux coefficient qui est actuellement remis en question par la DGEC (Direction générale de l’énergie et du climat) pour rendre l'électricité plus "honorable".

Edited by Adlucem
Précision

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Tant qu'on aura pas fait d'avancéeS MAJEURES du côté du stockage de l'électricité, l'électricité renouvelable (hors hydraulique) sera toujours confrontée aux problèmes d'intermittence.
Remontées d'eau, batteries Li, volants d'inertie, etc. Il y a énormément de travaux de recherche qui sont effectués mais on a pas encore ce qu'il faut au vu des échéances climatiques.

Jancovici (que je conseille également d'écouter) en parle bien. L' intermittence impose d'avoir en permanence un secours immédiat qu'on ne sait faire qu'avec: du nucléaire, du gaz ou du pétrole ... et on ne réduit donc pas leur nombre.

Perso je mise beaucoup sur la fusion (dans le futur), même si on sera tous morts avant  de pouvoir en profiter :D 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Pulsarx a dit :

Tant qu'on aura pas fait d'avancéeS MAJEURES du côté du stockage de l'électricité, l'électricité renouvelable (hors hydraulique) sera toujours confrontée aux problèmes d'intermittence.

 

Pas seulement… Notre civilisation, en gros, fonctionne au pétrole… On a dépassé le peak oil, il va falloir remplacer le pétrole par d'autres trucs, l'énergie la plus fantastique, c'est… l'atome. Les Verts, qui veulent nous débarrasser des fossiles ET du nucléaire, sont des fous dangereux. 

Il faut tous les envoyer à Tchernobyl, ces débiles, dans l'immense parc naturel qu'est devenu la région de la centrale depuis qu'il y a pu personne. Ils pourront recréer une civilisation de chasseurs-cueilleurs en sandalettes de cuir, comme à Notre Dame des Landes, ce sera parfait.

 

 

  • Like 1
  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Superfulgur a dit :

Il faut tous les envoyer à Tchernobyl

 

Ce qui est bien avec Supersavoyardenchaussettes*, c'est à la fois l'originalité de sa pensée, la concision de son esprit et la radicalité des solutions proposées...

*faut pas chercher pourquoi

 

il y a 11 minutes, Superfulgur a dit :

On a dépassé le peak oil, il va falloir remplacer le pétrole par d'autres trucs

 

Pas forcément... Si tu prends l'équation de Kaya, en divisant la population par 10 tu repousses l'extinction du pétrole dans 400 ans 9_9

Je pense que certains ont poussé leurs pions vers cette solution. Ils pourront même rouler en Tesla rouge pour le greenwashing

 

et hop, on retrouve le sujet initial :)

  • Like 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et avec 10000 satellites, on aurait pu faire un four solaire géant pour alimenter une centrale sol....... oups re-dérive :) 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, spoutnicko a dit :

des mines dignes du grand canyon!

 

Les mines de charrbon ou de terres rares , c'est pas mal non plus

 

 

Il y a 10 heures, spoutnicko a dit :

des parcs d'attraction pour touristes qui veulent des sensations!

 

une aubaine pour l'écosystème

 

Il y a 10 heures, spoutnicko a dit :

une centrale de retraitement de la taille d'une ville!

 

Combien de m3 de béton pour tenir les mats , combien d'hectares de stérilisés pour des millénaires ?

 

Il y a 10 heures, spoutnicko a dit :

enfin, question pour les partisans du 100% nucléaire

 

Perso , je suis 100% décroissant , en attendant le nucléaire est le moins pire

 

Il y a 10 heures, spoutnicko a dit :

pour la sécurité des sites, les ingés ont calculés des évènements exceptionnel qui n'arrivent que tous les qq siècles, ils ont pris un coeff de sécurité qui fait que les centrales sont OK avec des évènements exceptionnels qui n'arrivent qu'un fois tous les 2000 ans, mais qui ne seront pas OK avec des évènements purement inamiginables qui ne sont jamais arrivés! genre un truc qui n'arrive que tous les 10 000ans! avec plus de 400 centrales nucléaires dans le monde, quelle est la fréquences attendues des accidents nucléaires dus à des évènements qui n'arrivent que tous les 10000 ans? combien de Fukushima allez vous connaitre dans les années de vie qu'il vous reste?

 

 

 

Avec ce qui va nous tomber sur la gueule avec le réchauffement c'est pas quelques bombinettes qui vont changer grand chose , on n'est plus dans les statistiques mais dans la certitude d'une catastrophe globale , pas dans 100 ou 200 ans mais dans 10 ou 20

 

Si en France on veut baisser nos émissions de CO2 , c'est pas en plantant des éoliennes , ni en faisant rouler des voitures électriques mais en arretant de brûler du pétrole ou du gaz pour se chauffer

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Pulsarx a dit :

Tant qu'on aura pas fait d'avancées MAJEURES du côté du stockage de l'électricité, l'électricité renouvelable (hors hydraulique) sera toujours confrontée aux problèmes d'intermittence.

 

Le nucléaire n'assure que la continuité de la production, mais ne peut rien contre l'intermittence de la consommation.

Même avec du nucléaire, les turbines à gaz sont donc nécessaires.

Par ailleurs, pour les sources d'énergie intermittentes, il existe également ce qu'on appelle le foisonnement.

Enfin, il y a des mécanismes de trading, qui permettent à de gros producteurs (centrales) ou consommateurs (industrie) de moduler leur production/consommation (on appelle cela l'effacement).

 

Si les énergie renouvelables on comme principal défaut leur intermittence, les centrales nucléaires ont un autre gros défaut : il n'est pas facile du tout de moduler leur production.

 

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour tes injonctions, mais j'ai déjà eu l'occasion d'apprendre le sujet lorsque j'ai bossé pendant 30 mois chez RTE sur un projet (nomme Optimate) modélisant l'introduction en Europe des énergies renouvelables, et particulièrement en France, où le problème est d'avantage crucial du fait de la prévalence du nucléaire (cf §2 de ton document). Et si ce projet existait, c'est justement parce que les opérateurs de réseaux avaient les miquettes quant à l'intermittence.

 

Le suivi de charge tel qu'il a été conçu ne répond pas à tous les besoins. Les variations importantes doivent être programmées. Les variations impromptues ne peuvent être que minimes. Ce n'est pas pour rien qu'on se trimballe encore des centrales thermiques en France, alors que notre parc nucléaire a quelques dizaines d'années. Il n'y qu'à partir de la génération III que les centrales nucléaires peuvent faire mieux du point de vue de la flexibilité. Or, en France, il n'y en a encore aucune (on attend l'EPR). Et la quasi-totalité des centrales de cette génération a subi d'énormes retards, avec les coûts associés (cf EPR...).

 

Enfin, si le suivi de charge était la panacée, RTE ne serait pas obligé de recourir au trading (mécanisme d'ajustement).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Oodini a dit :

Le nucléaire n'assure que la continuité de la production, mais ne peut rien contre l'intermittence de la consommation.

Même avec du nucléaire, les turbines à gaz sont donc nécessaires.

 

Tu es sûr de ton coup, là ? Si je regarde une journée lambda en France, je vois l'hydraulique passer en moins de douze heures de 4 à 12 GW, c'est pas ça, plutôt, la gestion de l'intermittence en France ?

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est aussi ça, mais je voulais insister sur le fait qu'on utilisait encore du thermique (gaz, charbon...), uniquement pour bénéficier de leur flexibilité, alors que ce n'est plus trop dans l'air du temps...

Edited by Oodini
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Oodini a dit :

Le nucléaire n'assure que la continuité de la production, mais ne peut rien contre l'intermittence de la consommation.

 

Donc t'es en train de dire que c'est bien l’intermittence qui pose problème, pas le nucléaire...

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, iblack a dit :

Donc t'es en train de dire que c'est bien l’intermittence qui pose problème, pas le nucléaire...

 

C'est une façon de voir les choses.

La consommation est intermittente. C'est comme ça.

Et le nucléaire ne peut à lui seul gérer cette intermittence.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Oodini a dit :

C'est une façon de voir les choses.

La consommation est intermittente. C'est comme ça.

Et le nucléaire ne peut à lui seul gérer cette intermittence.

 

Ça fait près de 45 ans que le nucléaire gère très bien ça, le problème est survenu depuis qu'on a décidé d'introduire  des énergies renouvelables (éoliennes  et autres panneaux PV) dans le mix énergétique...

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, iblack a dit :

Ça fait près de 45 ans que le nucléaire gère très bien ça, le problème est survenu depuis qu'on a décidé d'introduire  des énergies renouvelables (éoliennes  et autres panneaux PV) dans le mix énergétique...

 

Si on a recours à des centrales thermiques, c'est justement parce que le nucléaire ne gère pas très bien ça.

Et ce qu'il ne gère pas bien non plus, ce sont ses déchets, et le démantèlement de ses centrales.

 

De toute façon, toute source d'énergie a ses défauts.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Oodini a dit :

De toute façon, toute source d'énergie a ses défauts.

 

Sur ça on est d'accord.

Ceci dit il faut gérer les priorités, veut-on combattre le RC ?

Si oui, ne pas toucher au nucléaire pour le moment, on en sortira après. Les écolos se gourent, ils se tump de combat  !

Edited by iblack
  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, iblack a dit :

Si oui, ne pas toucher au nucléaire pour le moment, on en sortira après.

 

C'est ce que dit Jancovici, le nucléaire indispensable comme énergie de transition.

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 58 minutes, iblack a dit :

Ceci dit il faut gérer les priorités, veut-on combattre le RC ?

Si oui, ne pas toucher au nucléaire pour le moment, on en sortira après. Les écolos se gourent, ils se trompent de combats  !

 

En France, la mise en cause du nucléaire n'a pas grand chose à voir avec le réchauffement climatique. Il est plus lié aux déchets.

Cela dit, si le cycle de vie des éoliennes donne un bilan CO2 est assez bien connu, ce n'est pas le cas des centrales nucléaires, pour les quelles il existe une très grande variabilité selon les études (facteur de 1 à 100...). On considère toutefois qu'il est plus faible que celui des éoliennes.

 

Je pense de mon côté qu'il faut d'avantage agir au niveau de la consommation, plutôt que de s'écharper sur le débat nucléaire/éoliennes.

 

Reconnaissons toutefois aux écologistes d'avoir amené dans le débat public des problématiques importantes, et d'avoir influencé les décisions politiques. Pour le meilleur et pour le pire...

Edited by Oodini

Share this post


Link to post
Share on other sites

on peut etre  d'accord que le nucléaire c'est indispensable, sans accepter de gober que le nucléaire c'est propre, et que c'est sur!

 

on a pas le choix je crois pour le moment, en particulier pour le RC. apres, il faut juste accepter qu'avec le nombre croissant réacteur, d'autres merdes vont arriver. perso, ca ne me satisfait pas de me dire: croisons les doigts pour que ce soit loin...

 

et ce qui m'horripile, c'est quand on conclu que le nucléaire, c'est mieux que les eoliennes parce que c'est vraiment trop moches ces machins et que les ecolos sont des superdangereux à vouloir des eoliennes

 

et le gros levier, c'est de réduire la consommation, donc télétravail pour tout le monde, rationnalisation des déplacements, isolation des baraques, etc...

Edited by spoutnicko
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, spoutnicko a dit :

on a pas le choix je crois pour le moment, en particulier pour le RC

 

Surtout pour l'après pétrole… C'est notre addiction au pétrole, notre plus grand problème, pas le RCA...

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et puis comme il le dit bien, attention à l'amalgame fait énergie = électricité. 
Ça focalise le débat et met en retrait le mastodonte que sont les transports dans les émissions ...

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Superfulgur a dit :

C'est notre addiction au pétrole, notre plus grand problème, pas le RCA...

Pas sûr. Y'a pas si longtemps, les milieux autorisés pensaient que le pire scénario du GIEC était le pire scénario. Maintenant, on s'accorde à dire qu'il était plutôt très optimiste. 

Si ça se trouve, d'ici 10 ans, le RCA et ses épiphénomènes auront réglé pour longtemps notre problème d'addiction au pétrole...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now