jackbauer 2

Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

Recommended Posts

N'oublions pas non plus que Musk a prédit que le langage serait obsolète d'ici 5 ans grâce à sa fantas(ti)que clé USB qui se branche dans la cervelle hein... ;) 

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

N'y a personnes qui descend de ces suppositoires ?

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bof..! Je suis déçu,  ça me semble pauvre et mièvre comme propagande ,mes extases  passées c'était  pour des retours qui avaient de la gueule, une belle présentation d une belle technique ,mais là il me semble que si la grande URSS était encore de ce monde elle aurait été capable de sortir un truc de ce genre , et ne ne comprends pas que ça  puisse faire vibrer des gens, même des Américains :(

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, vaufrègesI3 a dit :

Voilà, c'est simple le voyage martien, et c'est beau ! On se fait vraiment du souci pour pas grand chose :| B| xD !!

 

Ce qui me fascine, c'est comment ils comptent poser leurs mastodontes sur leurs petites pattes sur les sols sableux/instables/inégaux de Mars... Ils comptent couler une dalle de béton avant de partir ? Envoyer un bull pour niveler le terrain ? Fascinant de les voir toutes bien droites, c'est chouette la 3D, on peut imaginer absolument n'importe quoi, ça marche toujours ! B|

  • Like 3
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour descendre, ils sautent en parachute ou ils descendent à la corde à noeuds ?

Bonne soirée,

AG

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://spacenews.com/musk-emphasizes-progress-in-starship-production-over-testing/

 

Elon Musk sait aller très vite sur de multiples sujets simultanément, en cela il est fascinant.

 

Il sait aussi vendre des plannings irréalistes. Y croit-il quand il les vend ? Peut-être. Souvenons-nous de Falcon Heavy, et de Crew Dragon aussi, de superbes plannings. Et nous nous souviendrons du vol circumlunaire.

 

Finalement, et ce n'est qu'une opinion, il va bien avec l'ère trumpienne : le plus important n'est pas de dire des choses vraies, démontrées, robustes, mais de dire des choses très grosses qui font vibrer les gens qui ont envie de vibrer.

 

Jacques

Share this post


Link to post
Share on other sites

:)

Je vois que vous êtes nombreux à suivre les aventures de Tintin/Elon... Justement il vient de donner une conférence en ligne dans laquelle il fait le point sur le programme Starship.

 

Traduction automatique :

 

https://www.cnbc.com/2020/09/01/elon-musk-spacex-starship-to-fly-hundreds-of-missions-before-people.html

 

Elon Musk dit que la fusée Starship de SpaceX fera `` des centaines de missions ″ avant de faire voler des gens
PUBLIÉ MAR.1 SEPT.2020

 

POINTS CLÉS
- SpaceX développe sa fusée Starship de nouvelle génération pour lancer des cargaisons ou jusqu’à 100 personnes à la fois sur la Lune ou sur Mars.
- Mais le PDG Elon Musk a déclaré que la fusée avait de nombreux jalons à franchir avant de lancer des passagers.
- «Nous devons d’abord faire fonctionner la chose; livrer automatiquement des satellites et effectuer des centaines de missions avec des satellites avant de mettre des gens à bord », a déclaré Musk lors d’une conférence virtuelle lundi.

 

SpaceX développe sa fusée Starship de nouvelle génération pour lancer un jour des dizaines de personnes dans l’espace, mais le PDG Elon Musk a souligné que la fusée avait de nombreux jalons à franchir avant de pouvoir prendre des passagers.

«Nous devons d’abord faire fonctionner la chose ; lui faire livrer automatiquement des satellites et effectuer des centaines de missions avec des satellites avant de mettre des gens à bord », a déclaré Musk, s’exprimant lundi lors de la conférence virtuelle« Humans to Mars ».

Starship représente la priorité absolue de l’entreprise, car Musk souhaite construire un système de fusée entièrement réutilisable qui peut lancer une cargaison ou jusqu’à 100 personnes à la fois. Alors que la flotte actuelle de fusées Falcon de SpaceX est partiellement réutilisable, comme la société peut faire atterrir et réutiliser les propulseurs de la fusée, Musk espère que Starship transforme le voyage spatial en quelque chose de plus proche du voyage aérien commercial.

La taille énorme de la fusée la rendrait également capable de lancer plusieurs fois plus de fret à la fois - à titre de comparaison, alors que les fusées Falcon 9 de SpaceX peuvent envoyer jusqu’à 60 satellites Starlink à la fois, SpaceX dit que Starship sera en mesure de lancer 400 satellites Starlink. à la fois.

La société a rapidement construit ses installations à Boca Chica, au Texas, où elle a maintenant effectué de courts essais en vol des premiers prototypes de Starship. Mais le programme de développement de Starship a subi plusieurs revers explosifs au cours de la dernière année . Musk a récemment déplacé l’attention de la société sur Starship, affirmant en juin que les progrès sur la fusée doivent s’accélérer «de façon spectaculaire et immédiate» - et trois mois plus tard, l’urgence de Musk semble porter ses fruits.

«Nous faisons de bons progrès», a déclaré Musk. «Ce qui freine vraiment les progrès sur Starship, c’est le système de production ... Il y a un an, il n’y avait rien là-bas et maintenant nous avons beaucoup de capacité de production. Nous fabriquons donc rapidement de plus en plus de vaisseaux.
Lorsque Musk a dévoilé le prototype du Starship en septembre 2019, il espérait que SpaceX pourrait mettre la fusée en orbite dès mars de cette année - et même faire voler des gens en 2020. Mais son ton a changé depuis lors, comme il l’a averti lundi que le premier Starship placé en orbite «pourrait ne pas fonctionner», affirmant que SpaceX est en «territoire inconnu». Il s’attend maintenant à ce que le premier test en vol orbital de Starship ne se produise que l’année prochaine.
«Personne n’a jamais fabriqué une fusée orbitale entièrement réutilisable», a déclaré Musk.
Il a également déclaré que SpaceX n’avait pas encore beaucoup travaillé sur la conception de la cabine ou de l’intérieur du Starship pour les passagers. Notamment, Musk a souligné que SpaceX avait de l’expérience dans la création d’un «système de survie complexe capable de gérer un large éventail d’environnements», car la capsule Crew Dragon de la société a transporté avec succès une paire d’astronautes de la NASA vers et depuis la Station spatiale internationale sur un mission cet été.
Se rendre sur Mars
Les travaux à l’usine de Boca Chica se poursuivent en vue du prochain test en vol de Starship, Musk indiquant que la société commencera la construction du premier prototype de propulseur Super Heavy «cette semaine». Super Heavy est la grande moitié inférieure de la fusée Starship, qui possède la plupart des moteurs et est utilisée au début d’un lancement.

SpaceX a continué à mobiliser des fonds privés pour ses programmes, la société ayant récemment recherché près de 2,1 milliards de dollars dans un tour de table. La collecte de fonds en actions de SpaceX au cours des deux dernières années s’élève à environ 3,75 milliards de dollars, sa valorisation grimperait à 46 milliards de dollars .

À court terme, SpaceX prévoit que Starship effectue des missions en orbite terrestre basse, puis sur la Lune. Mais Mars reste l’objectif à long terme de Musk. La société atteindra la planète rouge “avec suffisamment de temps”, a déclaré Musk, mais “la question est: combien de temps cela nous prendra-t-il?”

«Et arriver sur Mars, je pense, n’est pas la question fondamentale. La question fondamentale est de construire une base, de construire une ville sur Mars qui soit autonome », a déclaré Musk. «Nous allons construire une usine, une première base sur Mars - Mars Base Alpha - et ensuite l’amener au point où elle est autosuffisante.»

«Je tiens à souligner que c’est une chose très dure et dangereuse, difficile, pas pour les âmes sensibles», a-t-il ajouté. «Il y a de fortes chances que vous mourriez, ça va être difficile, mais ce sera plutôt glorieux si ça marche.»

  • Thanks 7

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'odyssée de Musk est vraiment fascinante.

 

Il y a une compétence bluffante en gestion de projets et en technologie . Et il y a un charisme phénoménal à raconter des histoires et à y faire adhérer des gens qui ont de l'argent . Mais après tout, Amazon a bien réussi après des années de pertes ! Et Bezos ne sait plus quoi faire de son argent. Ah, si, un Moon lander, bravo !

 

Néanmoins, je n'adhère pas à la vision de la civilisation multiplanétaire. Avant de quitter notre fragile vaisseau spatial, il vaudrait mieux le maintenir en état de fonctionnement pour ceux qui resteront, et ça c'est pas gagné.

 

Peut-être est-il plus facile et moins coûteux d'envoyer quelques personnes sur Mars que de limiter le réchauffement à 2°C... :/

  • Like 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 minutes ago, starjack said:

Peut-être est-il plus facile et moins coûteux d'envoyer quelques personnes sur Mars que de limiter le réchauffement à 2°C... :/

 

De toute façon, avec la hausse du niveau des océans, le site de bocca chica dont l'altitude avoisine les 3 mètres sera rayé de la carte en 2100 si le réchauffement climatique atteint 2°C... Fin de la prod des silos a grain volants.

Mais juste un commentaire peut être idiot, Musc est tellement barré qu'il est bien fichu de réussir au moins un cargo pour l'orbite basse.

Après ce que l'on en fera....

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, brizhell a dit :

Mais juste un commentaire peut être idiot, Musc est tellement barré qu'il est bien fichu de réussir au moins un cargo pour l'orbite basse.

Après ce que l'on en fera....

 

J'ai toujours pensé que son vrai projet c'est le créneau "vaisseau cargo de transport intercontinental" (si rentabilité), ou/et placement de satellites/charges diverses pour l'orbite basse (combien de clients ?). 

Je ne crois pas que le projet de transport intercontinental de passagers soit viable économiquement, sauf ponctuellement pour des bobos friqués en mal de sensations, mais à vérifier..

Pour le reste -_-..

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, jackbauer a dit :

Elon Musk dit que la fusée Starship de SpaceX fera `` des centaines de missions ″ avant de faire voler des gens

 

Ca me semble raisonnable. Vous imaginez les dizaines de passagers de Starship, en First, Mimosa à main gauche, avant le décollage, se regarder et demander au voisin :

- Savapété ? Savapapété ?

 

 

  • Like 1
  • Haha 7

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, vaufrègesI3 a dit :

J'ai toujours pensé que son vrai projet c'est le créneau "vaisseau cargo de transport intercontinental" (si rentabilité), ou/et placement de satellites/charges diverses pour l'orbite basse (combien de clients ?). 

Je ne crois pas que le projet de transport intercontinental de passagers soit viable économiquement

 

Je ne suis pas d'accord avec toi. Personne ne croyait au Concorde, et regarde maintenant. Encore le weekend dernier, grâce à ce prodige de la technologie, en 2h on s'est offert une petite virée à New York en famille... Ou pas en fait ?! o.O

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, jackbauer a dit :

alors que les fusées Falcon 9 de SpaceX peuvent envoyer jusqu’à 60 satellites Starlink à la fois, SpaceX dit que Starship sera en mesure de lancer 400 satellites Starlink. à la fois.

 

ah oui, là je crois que chacun de nous va bien percevoir "l'utilité" de la chose... :(

  • Like 3
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, vaufrègesI3 a dit :

Ben eux, fascinés, ils écoutent religieusement les incantations de leur "Space Cowboy" interplanétaire préféré et ils regardent You Tube, c'est bon ! :

 

Gamin je rêvais devant les mêmes images, c'était il y a 35 ans... et que de progrès depuis... on est passé du simple dessin d'artiste dans Ciel et Espace à la vidéo 3D ultraréaliste sur Internet, qui n'existait pas alors ! Oui, que de progrès dans l'art de vendre du rêve ! -_- :P

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, vaufrègesI3 a dit :

J'ai toujours pensé que son vrai projet c'est le créneau "vaisseau cargo de transport intercontinental" (si rentabilité), ou/et placement de satellites/charges diverses pour l'orbite basse (combien de clients ?). 

 

Sérieusement, Daniel, quel client aurait besoin d'un lanceur de 2000 tonnes pour livrer un Chronopost ou un DHL à 10 000 km en deux heures ?

Même l'armée, je pense, n'a pas besoin de ce genre de monstre, la mode actuelle est dans le planeur hypersonique, pas besoin d'un StarPchitt pour envoyer ça..

Quant à l'orbite basse... Une seconde ISS, un hôtel de lusque, un télescope géant, une grosse sonde, une connerie ou deux en plus, ça va pas faire des centaines de vols, si ?

 

Je manque sûrement d'imagination, mais perso, je vois pas à quoi va servir ce truc...

  

Mais il y a, bien sûr, un précédent : Le Fantastique Lanceur Lourd Falcon Heavy, tellement attendue, tellement utile qu'elle a, de mémoire, volé trois fois en trois ans. Ca donne le vertige, en effet.........................................................................................................................................

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Superfulgur a dit :

Je manque sûrement d'imagination, mais perso, je vois pas à quoi va servir ce truc...

 

Je me pose les mêmes questions..

Aujourd'hui, tout laisse à penser qu'avec la Starpschiiit trop énergivore pour être rentable, Elon va droit dans le mur..

De toute façon et dans tous les cas il s'agit de marchés extrêmement limités, et je ne vois pas bien où il compte placer ses "centaines de missions".

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, vaufrègesI3 a dit :

De toute façon et dans tous les cas il s'agit de marchés extrêmement limités, et je ne vois pas bien où il compte placer ses "centaines de missions".

 

On peut même pas dire "Starlink", puisqu'en en embarquant 1000 à chaque tir, son bazar volant couperait la branche sur laquelle il est posé...

 

Bon, après, il y a c'est vrai des contre exemples : Concorde, pour la vitesse, un immense succès, l'A 380, pour la taille, un immense succès également, d'ailleurs le 747, dernier des géants, va être aussi arrêté par Boeing...

  

Clairement, Musc est à des années-lumière en avance sur tout le monde, avec son projet de Lanceur Universel Géant.

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personnellement, je suis navré de le dire, Monsieur Musk me déçoit énormément.

Avec ses multiples talents d’entrepreneur et de gourou, il aurait pu viser beaucoup plus haut que ces petites optimisations mesquines de technologies plus vieilles que moi...

Il se croit drôle en se contentant de nous décliner ses versions pétomaniaques (le méthane) de moteurs poussifs à l’Isp ridicule et à la conception moyenâgeuse voire antédilluvienne (Merlin l’enchanteur, Raptor le pas si véloce) : pathétique et vraiment d’un autre âge !

Verser dans le gigantisme (pour quel besoin effectivement, on se le demande ?) ne change absolument rien à l’affaire : son Starship prétendument révolutionnaire, lancé à l’assaut de l’espace "lointain" du Système Solaire, va se traîner lamentablement à 20km/s pour y naviguer à la même lenteur désespérante que ses prédécesseurs depuis 60 ans...

On n’a vraiment pas la même conception de la "révolution". 9_9

De fait, l’obstacle essentiel à l’exploration spatiale reste entier : les inter-minables transits interplanétaires et leur cortège de problématiques associées (le coût n’étant qu’un élément mineur de l’équation, si on le relativise à l’échelle d’une nation, et bien souvent à celle d’une collaboration internationale, sur de nombreuses années).

Donc Monsieur Musk en est encore à l’ère du bec Bunsen et de la chimie qui pue et qui fait boum : un peu court pour viser la conquête des étoiles !

Son gros suppositoire n’est rien de plus qu’une balle de fusil à la cartouche dosée pour exploser lentement, ça manque un peu de panache, bof bof bof.

Développer et mettre au point la propulsion nucléaire par fragments de fission : voilà qui mettrait véritablement l’espace lointain - et même interstellaire - à la portée de ses ambitions ! :)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Propulsion_par_fragments_de_fission

 

Edited by Alain MOREAU
forme
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, Alain MOREAU a dit :

Développer et mettre au point la propulsion nucléaire par fragments de fission : voilà qui mettrait véritablement l’espace lointain - et même interstellaire - à la portée de ses ambitions ! 

 

ça fait des dizaines d'années qu'on en entend parler, sans que jamais rien ne se concrétise... Encore aujourd'hui un programme de recherche américain vient de se voir octroyer 110 millions de dollars ; Mais pas  de démonstration avant longtemps.

Extrait d'un article consacré aux discussions budgétaires de la NASA :

(traduction automatique)

 

https://spacenews.com/nasa-space-technology-faces-potential-budget-pressure/

 

Le projet de loi de la Chambre comprenait également 110 millions de dollars pour les travaux de propulsion thermique nucléaire, dont 80 millions de dollars iraient à une mission de démonstration en vol. La proposition de budget de la NASA demandait 100 millions de dollars pour un programme global de technologies nucléaires spatiales couvrant à la fois la propulsion nucléaire et un projet de développement d'un réacteur à fission à utiliser sur la lune.

Reuter a noté dans sa présentation que, bien que le Sénat n'ait pas encore repris sa version d'un projet de loi de crédits qui inclut la NASA, l'agence s'attendait à ce qu'il adhère au langage de la Chambre concernant OSAM-1 et la propulsion thermique nucléaire. Cela pourrait créer des pressions budgétaires si le projet de loi de dépenses final maintient la technologie spatiale à 1,1 milliard de dollars au total.

«Ce qu'il fait, c'est limiter considérablement notre pouvoir d'achat pour les autres choses que nous voulons faire», a-t-il déclaré. «Nous n'avons aucune objection à ce que les technologies soient identifiées, c'est juste une question de hiérarchisation.»

Reuter a déclaré que les responsables de l'agence avaient tenu des réunions virtuelles en mai avec des comités de la Chambre et du Sénat qui financent l'agence et autorisent ses programmes à discuter des travaux sur le nucléaire et les technologies connexes, y compris une priorité à court terme pour un réacteur à fission de surface. «Nous pensons qu'il y a un peu plus de technologie à développer avant de pousser vers une démonstration en vol d'un système de propulsion thermique nucléaire», a-t-il déclaré. Les réunions, a-t-il dit, visaient «à essayer de demander un peu de soulagement dans la direction du Congrès pour nous donner un peu de flexibilité».

Dans une majoration du 8 juillet du projet de loi sur les dépenses de la Chambre qui inclut la NASA, le représentant Robert Aderholt (R-Ala.), Membre de premier plan du sous-comité des crédits du commerce, de la justice et de la science, a salué le financement supplémentaire pour la propulsion thermique nucléaire dans le projet de loi. «C'est un niveau nécessaire pour travailler à la conception d'une démonstration en vol d'ici 2024», a-t-il déclaré.

Reuter a suggéré que la NASA ne serait pas prête pour une démonstration de vol de propulsion thermique nucléaire d'ici 2024. Au lieu de cela, il a déclaré qu'il serait peut-être possible de faire une démonstration en vol de la technologie de gestion des fluides cryogéniques (CFM), qui prend en charge la propulsion thermique nucléaire et d'autres capacités. «Nous croyons en la période de 24 à 25 où nous pouvons faire la démonstration en vol de la partie CFM», at-il déclaré.

 

 

nuc.JPG

Edited by jackbauer

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir:

 

Ecoutez Musk expliquant ses vues et projets--il ne parle pas français que je sache, si vous ne comprenez pas l'anglais parlé, trouvez vous quelqu'un qui le peut comme Vaugrège13.

 

De grace arrêtez vos spéculations qui n'ont ni queue ni tête!

 

 

https://full.io/elon-musks-five-things

 

 

 

Une interview de May de cette année:

 

 

 

 

 

Il y a tellement d'interviews, d'articles et autres informations qui vous aideront à mieux comprendre.

Quand il parle de la Silicon Valley où tout rêve est permis dont il fait ou faisait partie--c'est un monde à part!    

 

Bon ciel,

Edited by roul

Share this post


Link to post
Share on other sites

La concurrence européenne dans le lancement des flottes de micro satellites arrive !

https://www.lefigaro.fr/sciences/la-fusee-vega-a-enfin-decolle-de-kourou-20200903

 

Citation

La fusée Vega, premier «charter» de l'espace pour les Européens, reporté maintes fois en raison de la météo, a réussi sa mission dans la nuit de mercredi à jeudi en plaçant sur orbite sa cinquantaine de satellites.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, roul a dit :

Quand il parle de la Silicon Valley où tout rêve est permis dont il fait ou faisait partie--c'est un monde à part!

 

 

La gueule du rêve ......   https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/12/06/les-invisibles-de-la-silicon-valley_5393357_3232.html

 

"American eyes, American eyes , View the world from American eyes
Bury the past, rob us blind ,And leave nothing behind"  
(Chanson folklorique californienne)

 

 

Une autre , juste pour toi mon Roul , https://www.youtube.com/watch?v=0m_s3WYXX5o

 

 

  • Like 2
  • Love 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Kaptain a dit :

La concurrence européenne dans le lancement des flottes de micro satellites arrive !

https://www.lefigaro.fr/sciences/la-fusee-vega-a-enfin-decolle-de-kourou-20200903

 

Citation

La fusée Vega, premier «charter» de l'espace pour les Européens, reporté maintes fois en raison de la météo, a réussi sa mission dans la nuit de mercredi à jeudi en plaçant sur orbite sa cinquantaine de satellites.

 

50 satellites ! :o
Soit autant de futures épaves qui pourront encombrer l'espace orbital à l'heure où beaucoup s'inquiètent de l'augmentation des risques de collisions du genre revers de la médaille à cette sorte de démocratisation d'accès à l'espace sans compter bien sûr les Starlink, OneWeb et autres quantité quasi industrielle de micro-nano satellites lancés entre autres par les PSLV indiens ...

 

https://www.isro.gov.in/update/01-apr-2019/pslv-c45-successfully-launches-emisat-and-28-customer-satellites

https://lanceurs.destination-orbite.net/article.php?id=1360

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, roul a dit :

De grace arrêtez vos spéculations qui n'ont ni queue ni tête!

 

Toujours aussi fin et délicat "Votre Sérénité"...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now