jackbauer 2

Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

Recommended Posts

Il y a 4 heures, Cédric Perrouriefh a dit :

Ha trop bien ! C'est reparti sur les chapeaux de roues ce fil, miam, va y avoir de la lecture intéressante je sens :D

 

Oui mais non....o.O Comme il y'a maintenant consensus , les uns et les autres se contentent, non sans un certain talent :D, d'illustrer l'impasse, en l'espèce, d'une prétendue conquête de la belle rouge et le quasi millénarisme contenu dans les prophéties annonçant la fin du monde dont auquel qu'on finira tous pollués, atomisés ,cyborgizés....

Rien de nouveau sous le soleilB|....La routine quoi!

 

 

Amitiés 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
il y a 42 minutes, FiatLux a dit :

Y'en a franchement marre de ces sarcasmes Superglufur

>:(>:(>:(

 

C'est une allusion Super Subtile à Stephen Hawking, qui considérait le contact entre nous et "eux" comme un immense danger potentiel.

 

B|B|B|

 

Je sais pas pourquoi je te réponds, d'ailleurs, puisque tu as quitté, dixit, ce "forum d'abruxxx"

 

:P:D:S

 

 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, vaufrègesI3 a dit :

La légende de l'homme qui s'est fait "tout seul" alors même qu'il a bénéficié et bénéficie encore de milliards de subventions publiques (voir plus haut j'ai cité quelques chiffres).. c'est du marketing et du foutage de gueule. Point

 

Faut se calmer Vaufy, se renseigner un peu et pas forcément prendre pour argent comptant les infos d'un site reprenant mot à mot un article d'un journal largement subventionné par la pub des majors de l'automobile et  des pétroliers qui haïssent  Musk.

 

Et si on s'en tient au strict Spatial voilà tout ce que le LA Times trouve à redire :

On a smaller scale, SpaceX, Musk's rocket company, cut a deal for about $20 million in economic development subsidies from Texas to construct a launch facility there. (Separate from incentives, SpaceX has won more than $5.5 billion in government contracts from NASA and the U.S. Air Force.)

Waouh !! 20 millions de $ de subventions  pour construire un site de lancement dans un trou paumé et encore essentiellement sous forme de réductions d'impôts à venir. En Virginie c'est quand même mieux avec leur programme Zéro Gravity Zero Tax ou mieux le 

Spaceflight Liability and Immunity Law ! Tout un programme. 

Quant aux contrats avec la NASA et l'US Air Force c'est pour au minimum 26 lancements. J'appelle pas vraiment ca de la subvention...

Ariane 6 par contre va nous coûter au minimum 4 M d'€ rien que pour le développement, avec zéro vol, ça  c'est  de la vraie "subvention" ! 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, FiatLux a dit :

Néanmoins c'est légitime de se demander si c'est un bon investissement de l'argent public de chercher à trouver des traces de vie sur mars... N'y a-t-il pas mieux à faire?

Je pense à ceux qui meurent de maladies encore incurables, qui souffrent de la faim, du froid etc. Et quid de la recherche sur les énergies alternatives etc.

Donc la vie sur mars "kénennanapété", a part toi et quelques autres (dont moi d'ailleurs :D )?

 

Ce qu'il y a d'intéressant là, c'est la question de la "légitimité". Légitime en fonction de quoi ? Et dans quelle hiérarchie ? Parce que des activités humaines qui ne s'occupent pas des secteurs prioritaires dont tu parles là, il y en a des milliers et des milliers. Or nous avons vécu dans une civilisation qui plaçait, avec plus ou moins de constance, depuis plusieurs siècles, la connaissance en haut de la hiérarchie des activités humaines… Dans cette perspective, s'il y avait des choses à supprimer au regard des urgences, ce n'était pas ça.

Mais les choses pourraient changer… Déjà ne plus réfléchir en fonction de l'avancée des connaissances mais d'"investissement de l'argent public", bon...

 

Ce n'est pas polémique du tout ce que je dis là Amaury. Je dis simplement qu'il y a une hiérarchie implicite, soit on la revendique, soit on peut la relativiser, mais alors…...

 

Edited by Motta
Reûponse sérieuse finalement….
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, vaufrègesI3 a dit :
Il y a 17 heures, bentley a dit :

En parallel: Christophe Colomb (rêveur) avait eu le support financier de la reine d'Espagne

Ah ouaih.... bien sûr, OK, allons y gaiement  :  Elon Musk.. le Christophe Colomb du 21ème siècle !!!!!!! :D-_-

 

On part de loin là, c'est trop compliqué.. 

 

Malheureusement tu n'as pas compris ou je ne me suis pas bien expliqué:  la NASA est l'égal de Christophe Colomb financé par l'état pour explorer, Musk est les trois premiers vaisseaux allant au nouveau monde financé par le commerce.

 

"The original Susan Constant, Godspeed and Discovery set sail from London on December 20, 1606, bound for Virginia. The ships carried 105 passengers and 39 crew members on the four-month transatlantic voyage. A 17th-century source noted that a total of 71 people were aboard the Susan Constant, 52 aboard the Godspeed and 21 aboard the Discovery. The expedition was sponsored by the Virginia Company of London, a business venture that had been organized to form a colony in Virginia. The fleet reached the Virginia coast in late April and, after two weeks of inland waterway exploration, arrived at the selected settlement site on May 13, 1607."

 

Cette premiere expédition n'a pas survécu, mais la deuxième avec le Mayflower l'a été:

 

"In September 1620, a merchant ship called the Mayflower set sail from Plymouth, a port on the southern coast of England. Typically, the Mayflower'scargo was wine and dry goods, but on this trip the ship carried passengers: 102 of them, all hoping to start a new life on the other side of the Atlantic."

Edited by bentley

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, bentley a dit :

all hoping to start a new life on the other side of the Atlantic."

 

Je confirme, l'Amérique, du Nord au Sud, est fantastique...

 

Un eldorado...

 

Mars, par contre... Comment dire.... Nan, rien, c'est mieux.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, bentley a dit :

la NASA est l'égal de Christophe Colomb financé par l'état pour explorer, Musk est les trois premiers vaisseaux allant au nouveau monde financé par le commerce

 

Rien que ça ! Mazette tu m'en vois tout émoustillé.

 

;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Cédric Perrouriefh a dit :

Ben perso, non. J'aime la Terre, le lieu où je suis né, celui où j'ai grandi. J'aime les pinèdes de Provence dans l'ombre paisible desquelles j'ai passé tant d'heures étant enfant (déjà, quand j'ai vécu un an en Grande-Bretagne, j'ai souffert niveau climat, alors dans l'espace... :D)

 

Heureusement que NOS ancêtres du fin fond de l'Afrique n'ont pas tous pensé comme toi! Certains d'entre nous sont explorateurs pour satisfaire leur curiosité et nous faire avancer.

Edited by bentley
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, bentley a dit :

Heureusement que NOS ancêtres du fin fond de l'Afrique n'ont pas tous pensé comme toi! Certains d'entre nous sont explorateurs pour satisfaire leur curiosité

 

Ha certes. Et en plus ils ne voyageaient pas en Bentley ;)

 

Nan mais en fait eux, ils n'avaient pas l'intention d'aller dans l'espace. Ils ont peuplé la Terre, et ils ont bien fait. Moi aussi j'aime voyager sur la Terre, preuve que je suis un primate comparable à nos ancêtres qui ont quitté l'Afrique ;)

 

Mais peut-être qu'en ayant peuplé toute la surface du globe, l'Homme a fait le maximum de ce qu'il pouvait faire, biologiquement, non ? Pourquoi imaginer que les choses n'ont pas de limite ? 

 

Quand on fait une marche en montagne, on monte, on monte, on monte. Jusqu'au sommet. Quand on a atteint le sommet, on perd son énergie à bondir pour essayer d'aller encore plus haut ;)

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso, je vois quand même un énorme avantage à débarquer des colons sur Mars comparativement à l' Amérique.

Y z'auront pas besoin d'exterminer les martiens pour leur piquer leurs terres ;)

 

  • Like 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, ALAING a dit :

Y z'auront pas besoin d'exterminer les martiens pour leur piquer leurs terres ;)

 

Ça c'est certain et bien dit, bien qu'on sait jamais--mais l'homme moderne sortant d'Afrique avait fait la même chose avec les Néandertals.

 

Au retour du sujet pour clarifier les rôles de la NASA et les compagnies privées et commerciales, ces dernières reçoivent des subventions de la NASA parce que la NASA ne peut pas faire elle même du commerce, et qui plus est ne peuvent  pas être en concurrence avec la première.

Développer deux grandes fusées parallèlement n'est pas de la concurrence car ces deux fusées seront utilisées différemment, l'une pour l'exploration scientifique et l'autre purement commerciale.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'utilité de chercher la vie ailleurs que sur Terre paraît quand même assez évidente, à tous points de vue. Mais bon...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Gilles44 a dit :

Faut se calmer Vaufy, se renseigner un peu et pas forcément prendre pour argent comptant les infos d'un site reprenant mot à mot un article d'un journal largement subventionné par la pub des majors de l'automobile et  des pétroliers qui haïssent  Musk.

 

Oui c'est ça, sans aucun doute : On a donc les méchants majors de l'industrie qui complotent contre "l'homme du futur", le gentil  Elon Musk..  C'est vachement crédible ^_^.. C'est fou combien désormais les Tesla encombrent les routes du monde entier :D ! Il est vrai que la BFR va bientôt "livrer les colis à la place des camions" (je cite hein):/.

 

Sinon tu as peut-être manqué ce billet de Sylvestre Huet déjà posté plus haut dans ce fil. Pour ta gouverne je replace le lien ici :   

 

http://huet.blog.lemonde.fr/2018/02/12/privatiser-lespace-chimeres-et-milliardaires/

 

  • Like 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Cédric Perrouriefh a dit :

Quand on fait une marche en montagne, on monte, on monte, on monte. Jusqu'au sommet. Quand on a atteint le sommet, on perd son énergie à bondir pour essayer d'aller encore plus haut

 

Elle est bien celle-là, je la retiens !!! On voit bien le personnage bondir, ça fait cartoon….

 

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Nostra a dit :

Ce que j'ai du mal à comprendre c'est pourquoi s'opposer avec tant de verve à toute volonté de progresser dans cette voie là?

Eh bien je ne répondrai que pour ma part à cette question, mais voici pourquoi en ce qui me concerne :

C'est trop tôt et nous n'en aurons jamais les moyens si nous persistons à vouloir mettre la charrue avant les boeufs.

Je suis assez d'accord avec ton intervention sur le fond, et je crois que si nos rêves "d'ailleurs" sont prématurés, c'est d'abord pour cela qu'ils ne sont pas viables à court terme, comme tout ce qui vient au monde vraiment prématuré (entendons par "court terme" le siècle ou les quelques siècles qui viennent, en ordre de grandeur).

La nature élimine sans pitié tout ce qui est prématuré, tant qu'une seule au moins des fonctions vitales permettant à un organisme de survivre dans son environnement n'est pas entièrement fonctionnelle et auto-suffisante. Le parallèle avec une implantation martienne (ou lunaire) est pour moi évident.

Bien sûr, dans le cas d'une prématurité pas trop extrême, on parvient parfois, grâce à une assistance extérieure très lourde, à sauver la vie qui tente de s'accrocher, mais au prix d'une dépense énergétique et d'une consommation de ressources exogènes économiquement irrationnelles parce que totalement disproportionnées à l'échelle non plus seulement de l'individu mais de la collectivité toute entière - à supposer même qu'elle y consente dans un premier temps.

Dans le cas d'un humain, on peut comprendre cette tentative pour des motifs affectifs. Et seulement dans les proportions marginales qu'une société humaine peut assumer en fonction de ses ressources disponibles (pas question en effet de mettre en péril durablement la survie de tous pour sauver coûte que coûte quelques-uns, incapables au-delà du raisonnable de s'assumer en toute autonomie)

Dans le cas d'une société, persister dans cette attitude illogique deviendrait rapidement suicidaire si les ressources vitales lui sont comptées.

Transposée de l'individu à l'humanité, la logique d'une implantation extra-terrestre n'a de sens que pour tendre rapidement vers une totale autonomie, faute de quoi elle deviendra vite une charge insupportable pour sa planète-mère.

Bien sûr les hyper-irréalistes me traiteront de vieux débris défaitiste et usé - voire d'anti-progressiste profondément nuisible, alors que je défend en réalité tout le contraire !

Prématuré, simplement : encore beaucoup trop loin de la maturité pour être viable.

Je pense que pour que ces rêves-là aient la moindre chance de devenir un jour réalité, il faut d'abord traiter les problèmes vitaux de l'humanité sur Terre.

Ici, et maintenant.

Pire, je pense que ces rêves-là sont pour l'instant nuisibles - en ce sens qu'ils entretiennent l'illusion selon laquelle la solution à nos problèmes terrestres immédiats va venir de l'espace !

Dans l'esprit de l'humain inconscient des abîmes d'espace et de temps qui nous séparent des mondes les plus "proches", et par le jeu pervers des médias dont le fond de commerce est justement de jouer de ses émotions pour le rendre addict à leurs boniments, commence insidieusement à se faire jour l'idée dangereuse qu'on ira bientôt s'installer sur d'autres planètes "lointaines" (comme la Lune, quoi, en gros), ces f(a,u?)meuses exoterres dont il entend de plus en plus souvent parler comme s'il s'agissait de la porte à côté, des trucs qu'on trouve à la pelle et qui regorgent d'eau, d'atmosphères respirables et probablement de vie luxuriante.

Derrière ce mirage fallacieux on cherche à dissimuler notre impuissance de plus en plus manifeste, dramatiquement lourde de conséquences, à gérer nos maigres ressources dans l'immensité solitaire et glacée où nous errons et dont nous serons pour encore très longtemps - voire à jamais - prisonniers...

Prendre soin de notre planète ne semble plus aussi vital au vulgum pecus, à présent qu'on découvre des exoterres par milliers dans les  "zones habitables" de leurs étoiles : autant de mondes vierges à conquérir, qu'il n'y a plus qu'à aller cueillir pour nos vaillants Elon Musk et consorts, Christophe Colomb des temps modernes...

Fastoche ! o.O

Mon réalisme à moi, c'est d'être convaincu que si nous ne procédons pas dans l'ordre, nous sommes tout simplement foutus à très court terme.

Même dans l'hypothèse hyper-optimiste où la survie d'une poignée d'humains devienne possible sur Mars ou ailleurs dans quelques décades, elle demeurera encore si dépendante technologiquement et économiquement de sa "base-arrière" terrestre, que les arguments colonisateurs de Musk relèvent pour moi, pour longtemps encore, de la pure utopie.

Pourquoi pas à trèèèèèèès long terme une expansion extraterrestre en effet, après avoir surmonté tous les problèmes vitaux qui se posent d'ores et déjà à l'humanité sur Terre et qui requièrent d'être traités en priorité absolue...

Mais ces problèmes-là n'attendront pas pour devoir être résolus que nos progrès technologiques aient rendu possible une authentique colonisation du système solaire.

Quand nous aurons enfin appris à gérer intelligemment et durablement nos ressources, c'est à dire à nous comporter autrement qu'en prédateurs aveugles incapables de penser plus loin que la satisfaction immédiate de nos pulsions - si cela arrive jamais - peut-être nous serons-nous donnés une nouvelle chance d'aller plus loin...

Peut-être...

Mais comment croire, qu'incapables de résoudre les problèmes cruciaux créés par notre développement anarchique et incontrôlé sur Terre, dans un environnement naturel absolument idéal pour nous permettre d'y vivre, nous parvenions miraculeusement à y échapper ailleurs, avec cette même psychologie et ce même comportement qui nous caractérisent, dans des conditions environnementales abominables en comparaison ?

N'y aurait-il pas là une faille logique obligatoirement fatale ?

Je partage entièrement l'avis de Motta plus haut : "l'Humanité" avec un grand H qui parviendra à cela n'aura plus beaucoup de rapport avec celle que nous vivons aujourd'hui.

Je ne crois pas une seconde que la "conquête" spatiale telle que nous la pensons aujourd'hui soit de nature à nous sauver ni ne puisse se concrétiser d'aucune des façons que nous imaginons.

Je crois au contraire que si nous "n'atterrissons" pas très rapidement en totale lucidité dans notre réalité du moment, nous n'aurons jamais le temps ni le loisir de passer à l'étape suivante : nous serons morts avant (en tant qu'espèce, j'entends).

Les rêveurs, les créateurs, les artistes, ont toujours apporté beaucoup de choses précieuses aux humains ; ils sont l'expression la plus manifeste du génie créatif et de l'inventivité qui caractérise notre espèce.

Cependant il a toujours été vérifié qu'il ne faut jamais laisser en leurs seules mains le pouvoir de décider de nos destinées collectives : il faut leur associer impérativement des esprits pragmatiques et cartésiens, pour qu'un pourcentage même modeste de leurs idées novatrices aient la moindre de chance de se concrétiser sans provoquer les catastrophes que dans leur enthousiasme aveugle ils ont été incapables d'imaginer ou d'anticiper...

Comme dit plus haut déjà aussi : les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles, voilà ce qui fonctionne le mieux, et rien d'autre.

Le rêve imagine une infinité de possibles ; le pragmatisme en concrétise - au mieux - quelques-uns.

On a besoin des deux pour avancer tous ensemble sans faire n'importe quoi !

  • Like 3
  • Love 1
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Cédric Perrouriefh a dit :

Quand on fait une marche en montagne, on monte, on monte, on monte. Jusqu'au sommet. Quand on a atteint le sommet, on perd son énergie à bondir pour essayer d'aller encore plus haut

 

Je sais pas si tu fais de la montagne, Cédric, moi, un peu, et c'est pas ça du tout qui se passe. 

 

Quand on arrive en haut (pour certains après des années, voire des décennies de rêve) c'est la "redescente" dans tous les sens du terme... C'est un peu le "post coitum animal triste", en fait.

 

C'est d'ailleurs, entre autres, ce qui est arrivé à Aldrin sur la Lune, ce qui l'a plongé dans l'alcool et la dépression. Les himalayistes connaissent bien ça, souvent, ça les pousse à la surrenchère et ça finit mal.

 

J'ose pas imaginer l'immense dépression qui attend les gonzes qui iront (je fais semblant d'y croire) sur Mars : une fois là-bas... "Tout ça pour ça"... Un désert monochrome, pas de vie, pas d'air, pas de vent, pas d'odeur de terre mouillé et d'embruns, pas de cris d'oiseaux, pas d'histoire, rien.

 

Je pense sincèrement que la plupart des pseudos volontaires (style cette débilité de Mars One) pour aller vivre là bas idéalisent et fantasment Mars. Ils n'ont aucune idée de ce qui les attendraient vraiment.

 

S

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Alain & SF : on est tous d'accord qu'on ne sera jamais aussi bien que sur notre magnifique terre, que si on veut protéger l'espèce humaine et la vie en générale c'est d'abord ici que ça se passe. 

Mais bon à la base on est sur le post FH !!! Et sur la capacité technologique de SpaceX de nous amener ( ou pas ) sur Mars.

Apres, pourquoi y aller et pour y faire quoi : mission scientifique, colonisation...c'est un autre débat. Mais sans vecteur, on peut toujours rêver, alors je suis pas mécontent que SpaceX (et son escroc de patron qui torpille les finances du contribuable américain) se penche sur le sujet et nous propose, rapidement, des solutions innovantes et qui en plus fonctionne !!

Faut quand même être un peu pisse-froid pour pas s'émerveiller de l'exploit technologique réussi par se lancement de se FH et de ses 2 boosters atterissant à Cap Canaveral.

Alors j'attends avec impatience les premiers sauts de puce de la BFR et l'aventure humaine qui l'accompagne. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, vaufrègesI3 a dit :

Oui c'est ça, sans aucun doute : On a donc les méchants majors de l'industrie qui complotent contre "l'homme du futur", le gentil  Elon Musk..  C'est vachement crédible ^_^.. C'est fou combien désormais les Tesla encombrent les routes du monde entier :D

 

Tu as bien tord, dans l'état où elles sont construites,  elles pullulent et se répandent, d'ailleurs la Tesla est loin d'être les seules toutes électriques.

Tes accusations et complots sont bien bizarres et tu parles de crédibilités?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Gilles44 a dit :

(et son escroc de patron qui torpille les finances du contribuable américain)

N'importe quoi--absolument ahurissant.

Si facile de critiquer sinon insulter les autres pays--comme si la France n'a jamais fait de subventions au secteur plus ou moins privé comme l'EDF et nos centrales nucléaires, notre SNCF, nos autoroutes, Arianne, Airbus et tant d'autres.

SpaceX n'est pas subventionné mais reçoit énormément de contrats pour envoyer du matériel à l'ISS et autres sondes de communications et même militaires, à des compagnies étrangères. Le congrès américain voudrait éventuellement faire de la NASA une compagnie privée, mais ce n'est pas pour demain.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les vaufrègesI3 et compagnie sceptique, lisez Jules Verne: "De La Terre A La Lune."

Une lecture très instructive et historique: 

https://fr.wikipedia.org/wiki/De_la_Terre_à_la_Lune

 

Et puis "Au Tour De La Lune."

https://fr.wikipedia.org/wiki/Autour_de_la_Lune#Résumé

 

On aime tous les aventures, les découvertes, satisfaire notre curiosité, ça fait partie de notre ADN!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, bentley a dit :

On aime tous les aventures, les découvertes, satisfaire notre curiosité, ça fait partie de notre ADN!

 

Oui ! Comme les enfants qui aiment croire au merveilleux : Le père Noël, la petite souris, ... et puis on grandit pour sortir de la pensée magique, mais certains ne grandissent pas et ont besoin de s'inventer un ami imaginaire démiurge, ou de croire aux ETs qui viennent nous visiter avec bienveillance, ou sinon de s'inventer des idoles bien terrestres...

 

Il y a 7 heures, Gilles44 a dit :

Faut quand même être un peu pisse-froid pour pas s'émerveiller de l'exploit technologique réussi par se lancement de se FH et de ses 2 boosters atterissant à Cap Canaveral.

 

Personne ici ne s'émerveille pas. S'émerveiller ne veut pas dire tout gober comme un naïf !

 

Je note que depuis le début, certains ici ignorent systématiquement ce que moi et d'autres disont : Mars est un enfer ! A côté, le désert d'Atacama est une oasis, un paradis. Ce n'est pas une figure de style.

Que Musk puisse envoyer des gus sur Mars, je n'en doute pas le moins du monde. Et pour être franc, n'importe qui, la NASA, l'ESA, pourraient le faire aujourd'hui !

 

Si on s'assoit sur les conditions de sécurité et tout le reste, c'est parfaitement faisable. Or, Musk, actuellement, s'assoit allègrement dessus et omet complètement ce volet.

 

Faire arriver en vie des gens sur Mars, et faire en sorte qu'ils ne crèvent pas en moins d'un mois sur place complètement irradiés, ou victimes de suicides par dépression (il faut reprendre l'Histoire spatiale), ou de meurtres par pétage de plomb (idem, il faut reprendre l'Histoire spatiale), c'est une autre histoire.

 

Les faire arriver sur place, avec suffisamment d'infrastructures pour assurer leur survie, demande une débauche de moyens financiers qui dépassent de loin le fait d'expédier les quelques fusées de SpaceX.

Et il est curieux de voir que vous feignez d'ignorer ou de voir ce que l'on vous dit à ce sujet.

 

Etre prêt à voir des gens se suicider pour satisfaire à vos rêves traduit un humanisme douteux.

Edited by Tournesol
  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faudrait quand même répondre un peu à cette simple question : pourquoi, après tant d'enthousiasme, n'a-t-on plus jamais refoutu le pied sur la lune ? A votre avis, les Gilles44 ?

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il a pourtant marché sur la Lune il y a 65 ans, mais son opinion est faite, définitivement ! Même si la chute est dure. ;)

 

 

 

 

3603747287.jpg

2439817991.jpg

 

Et vingt ans après, il y a donc quarante cinq ans, le même message, par un type qui sait de quoi il parle.

 

51tT-kEkSmL._SX332_BO1,204,203,200_.jpg

 

J'adore ce titre. "Retomber sur terre".

 

Et puis un bouquin que je vous recommande, qui montre qu'on s'est déjà fait avoir sur toute la ligne avec la Lune. "Marquetting the Moon" . Saine lecture, un peu poil à gratter quand comme moi on a vécu la Lune en direct, et orienté sa vie à partir de cet événement fondateur. Fondateur de quoi finalement? Je sui loin d'avoir répondu à cette question, comme beaucoup sur le forum finalement. :P

 

Je vous laisse déguster la présentation du bouquin. ^_^ Comment on fabrique une épopée et ses héros...

 

 

Marketing+Moon_home_graphic_012014.jpg

 

Finalement depuis l'Iliade et l'Odyssée, c'est toujours la même histoire. Et on aime bien se faire berner. Fut elle une Odyssée de l'Espace. Avec un retour douloureux à Ithaque. En antithèse revoyez "Into the Wild", surtout la fin ^_^.

Edited by Bernard Augier
  • Like 2
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now