jackbauer 2

Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

Recommended Posts

il y a 56 minutes, Alain MOREAU a dit :

il semble que les disciples ne puissent contrôler leur émotion dès que leur idole commet un hoquet ridicule avec son bilboquet géant... 9_9 

 

Heureusement que d'autres demeurent beaucoup plus sages et stoïques :

 

beanx..jpg.f64b962c2b5a6ea9398137c200914a44.jpg

  • Like 2
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Il y a 1 heure, Alain MOREAU a dit :

Voilà pour le moins une supposition aussi hasardeuse qu’infondée : si j’étais roulé en boule pour ma part, c’était au lit, et j’y ronflais comme un sonneur, loin de l’hystérie collective du fan-club muskien ! xD

J’ai bien fait d’ailleurs car je n’ai rien raté : le spectacle était d’une médiocrité affligeante.

À en juger par la vidéo de Tim Dodd (que j’aime bien par ailleurs) postée plus haut par Jack, il semble que les disciples ne puissent contrôler leur émotion dès que leur idole commet un hoquet ridicule avec son bilboquet géant... 9_9 

Il est étrange et fascinant que ceci suffise à leur tenir lieu de raison.

En voyant cette tribu s’enthousiasmer ainsi pour une telle utopie sans comprendre ce qu’elle implique, inconsciente des réalités de son monde natif comme de celui qu’elle fantasme de la façon la plus irrationnelle, j’hésite entre pleurer de rire ou de désespoir...

 

 Que voilà une bien longue diatribe agacée et fort peu nuancée pour une innocente petite pique... ;)

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Penn a dit :

Ça n'a pas l'air facile à maîtriser les flammes, ce serait dommage qu'elle flambe après un si bel atterrissage 

Ils ont prévu des lances à incendie comme à Boca Chica pour la première arrivée sur Mars ?

  • Like 2
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, marco polo a dit :
Il y a 10 heures, Penn a dit :

Ça n'a pas l'air facile à maîtriser les flammes, ce serait dommage qu'elle flambe après un si bel atterrissage 

Ils ont prévu des lances à incendie comme à Boca Chica pour la première arrivée sur Mars ?

 

Vous n'y êtes pas, il ne s'agit pas d'un incendie. C'est juste qu'ils ont laissé tourner les moteurs au cas où il faudrait repartir ! Les élus savent ! ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Alain MOREAU a dit :

J’ai bien fait d’ailleurs car je n’ai rien raté : le spectacle était d’une médiocrité affligeante.

À en juger par la vidéo de Tim Dodd (que j’aime bien par ailleurs) postée plus haut par Jack, il semble que les disciples ne puissent contrôler leur émotion dès que leur idole commet un hoquet ridicule avec son bilboquet géant...

 

M'enfin Alain, t'as perdu ton second degré O.o ?

 

Je m'en tamponne des projets muskiens comme du PSG-Manchester mais quand je vois ce "bilboquet"  atterrir je trouve ça quand même impressionnant et je ne regrette pas ma nuit un peu raccourcie. 

 

Il y a 1 heure, Alain MOREAU a dit :

(...) ça leur éviterait de confondre rêves et réalités.

 

Heureusement que certains ont confondu rêves et réalités pour faire avancer quelques projets.

Tout n'a pas été inventé comme la tarte Tatin . 

 

Bonne journée :) 

 

  

 

Edited by Penn
fôte
  • Like 7
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Penn a dit :

Heureusement que certains ont confondu rêves et réalités pour faire avancer quelques projets.

 

Je pense qu'Alain faisait référence aux fans de Musk, et pas forcément à Musk et ses équipes.

On dit "être plus royaliste que le roi", je me demande si ce n'est pas le cas de certains fans de Musk.

Musk a un rêve, il s'en donne les moyens, mais je le pense pragmatique et résilient sur fond d'une apparence fantasque.

 

J'ai déjà connu cette situation surréaliste où, menant un projet de ton initiative, conscient des limites et difficultés, tu te vois entouré de gens parfois excessivement enthousiastes ayant bien plus la foi que toi, porteur et initiateur du projet.

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://spaceflightnow.com/2021/05/05/starship-sn15-test-flight/


Traduction automatique remaniée :


SpaceX a lancé et fait atterrir mercredi un prototype amélioré de son véhicule Starship de nouvelle génération, dans le sud du Texas, c'était le premier vol d'essai de la société Starship depuis qu'elle a remporté un contrat de 2,9 milliards de dollars avec la NASA afin d'utiliser l'engin pour débarquer des astronautes sur la Lune.


Elon Musk, fondateur et PDG de SpaceX a tweeté: «Starship landing nominal!»


La fusée en acier inoxydable de 50 mètres de haut a volé à une altitude d'environ 10 kilomètres au-dessus de l'installation de développement et d'essai de SpaceX dans le comté de Cameron, au Texas, après avoir décollé à 18h24 HAE. Environ six minutes après le décollage, la fusée a atterri verticalement sur le même site d'essai à Boca Chica Beach près de Brownsville.


Trois moteurs Raptor consommant du méthane et des propulseurs à oxygène liquide ont propulsé la fusée dans le ciel, avant que les moteurs ne s'arrêtent alors que le Starship s'approchait du point culminant de sa trajectoire. Après l'arrêt définitif du moteur, les propulseurs de commande à gaz froid et les volets d'orientation aérodynamique ont amené le véhicule dans une position horizontale pour la redescente vers le sol.


Quelques instants avant que le Starship n'atteigne le sol, les moteurs Raptor se sont rallumés pour réorienter la fusée à la verticale et l'ont fait ralentir pour un atterrissage en douceur.


SpaceX a lancé quatre prototypes de vaisseaux spatiaux pour des vols d'essai atmosphériques depuis le 9 décembre, mais les quatre fusées ont explosé pendant ou peu de temps après l'atterrissage.


Un atterrissage brutal pour le vol d'essai du 9 décembre avait été causé par la basse pression des réservoirs sommitaux alimentant les moteurs Raptor du véhicule pour l'allumage critique juste avant l'atterrissage, et l'un des moteurs Raptor n'avait pas réussi à se rallumer pour se poser lors du vol d'essai, le 2 février.


La fusée SN10 a réussi le premier atterrissage d'un véhicule Starship  à la fin d'un vol d'essai le 3 mars, mais la fusée avait explosé quelques minutes plus tard après s'être posée plus durement que prévu. Et le dernier vol d'essai du Starship s'est terminé par une explosion quelques instants avant l'atterrissage, le 30 mars, un accident causé cette fois-ci par une fuite de méthane dans l'un des moteurs Raptor.


La fusée qui a été lancée mercredi, désignée Starship Serial N°15, a été lancé avec de nouvelles mises à niveau de la conception du Starship. Le mois dernier, SpaceX a déployé le Starship SN15 sur la rampe de lancement au bord de l'océan .
SpaceX a effectué deux essais de mise à feu des moteurs Raptor du Starship; les 26 et 27 avril, autorisant une tentative de lancement cette semaine.


Elon Musk a déclaré que le prototype SN15 introduit «des centaines d'améliorations de conception» dans les structures, les moteurs, l'avionique et les logiciels.


SpaceX a déclaré mercredi dans un communiqué que les mises à niveau "permettront plus de vitesse et d'efficacité tout au long de la production et du vol." Les changements comprennent «une  avionique améliorée, une architecture propulsive mise à jour dans la tuyère et une nouvelle conception et configuration du moteur Raptor».


SpaceX développe le vaisseau spatial Starship et son énorme propulseur, appelé Super Heavy, comme système de lancement et de transport spatial entièrement réutilisable capable de transporter plus de 100 tonnes de fret en orbite terrestre basse, plus que toute autre fusée au monde.


Avec le ravitaillement dans l'espace, le Starship pourrait éventuellement transporter des personnes et de lourdes charges de ravitaillement sur la Lune et sur Mars (Par modestie plus que prudence nous excluons pour l'instant Proxima Centauri).
Le mois dernier, SpaceX avait remporté un contrat de 2,9 milliards de dollars avec la NASA pour développer une version du véhicule Starship qui devrait faire atterrir des astronautes sur la Lune via le programme Artemis. SpaceX avait ainsi éliminé les offres de Blue Origin et de Dynetics pour remporter le contrat du prochain atterrisseur lunaire de la NASA.


Selon les plans de la NASA, les astronautes quitteront la Terre dans la fusée Space Launch System et la capsule de l'équipage Orion de l'agence, puis se rendront avec un vaisseau spatial pré-positionné en orbite lunaire. Le Starship serait lancé depuis la Terre sans personne à bord.


Après avoir atterri sur la Lune, les astronautes sortiront du vaisseau et descendront dans un ascenseur jusqu'à la surface. Une fois leur travail terminé, les membres de l'équipage utiseront  le vaisseau pour revenir en orbite lunaire, s'arrimeront à la capsule Orion pour retourner sur Terre.


Après plusieurs autres vols d'essai du Starship dans les mois à venir, la prochaine mise à jour technologique majeure du véhicule se fera avec SN20, plus tard cette année, selon Musk. À partir de SN20, les véhicules Starship seront capables de voler en orbite terrestre basse avec le booster Super Heavy, et ils seront équipés d'un bouclier thermique pour résister aux températures élevées de la rentrée atmosphérique.


Musk avait tweeté plus tôt cette année que la combinaison Super Heavy / Starship aura initialement une forte probabilité de réussir son lancement en orbite, mais qu' il faudra probablement de nombreuses tentatives avant que SpaceX perfectionne les manœuvres de rentrée et d'atterrissage du Starship depuis l'orbite.


SpaceX a construit un prototype de production Super Heavy dans le sud du Texas, mais la société n'a pas encore tenté le premier vol d'essai Super Heavy.


La version orbitale du véhicule Starship aura six moteurs Raptor, dont trois moteurs avec des buses évasées élargies et optimisées pour une plus grande efficacité dans le vide spatial. Le Super Heavy aura 28 moteurs Raptor, produisant quelque 16 millions de livres de poussée, soit deux fois la puissance de la fusée Saturn 5.


L'ensemble de l'assemblage des fusées Super Heavy / Starship mesurera environ 120 mètres de haut.


Lors d'une tentative de lancement orbitale, un propulseur de premier étage Super Heavy se détachera du vaisseau, qui est à la fois un étage supérieur et un véhicule spatial, et reviendra se poser pour un atterrissage vertical, où les bras de maintien sur la tour de lancement tenteront de capturer le premier étage descendant.


Le vaisseau spatial lui, continuera en orbite et déploiera ses charges utiles, ou, se rendra à sa destination dans l'espace lointain, et reviendra finalement sur Terre pour voler à nouveau.


SpaceX a réussi à réduire les coûts de lancement avec la fusée Falcon 9, qui dispose d'un premier étage réutilisable et d'un carénage de charge utile. Mais aucune des parties n'est rapidement réutilisable, et le deuxième étage du Falcon 9 est tout nouveau pour chaque mission.


"Avec Starship, nous espérons réutiliser le tout», a déclaré Musk le mois dernier. «C'est un problème difficile pour les fusées, c'est sûr. Cela nous a pris presque 19 ans maintenant. Je pense que le design du Starship peut fonctionner. C'est une chose difficile à résoudre, et le soutien de la NASA est très apprécié à cet égard. Je pense que ça va marcher."
Musk veut finalement avoir une flotte de plates-formes océaniques pour récupérer et relancer les boosters Super Heavy et les fusées Starship.


(Le paragraphe suivant m'est pratiquement incompréhensible. Je renonce donc à essayer de le traduire et vous le laisse dans sa version intégrale de la traduction automatique.)

 

"Il est destiné à être tel que le booster puisse être utilisé, je ne sais pas, une douzaine de fois par jour, essentiellement toutes les deux heures», a déclaré Musk dans un webcast XPRIZE le mois dernier. «Et cela concerne principalement le rechargement du propulseur et le montage du navire. et puis le navire peut probablement être utilisé, en théorie, toutes les trois heures… Mais certainement toutes les, disons, six à neuf heures. Nous l'appellerons deux fois par jour pour le navire. Et nous fabriquerons plus de navires qu'il n'y a de boosters."

 

 

«Une fois que nous aurons les plates-formes spatiales, nous pourrons les positionner de telle sorte que le vaisseau puisse revenir en une seule orbite», explique Musk. «Alors peut être, nous pourrions faire trois lancements  par jour, soit 1 000 vols par an, chacun avec 100 à 150 tonnes de charge utile en orbite.»


"Je dirais que ce n'est que récemment que je pense qu'une réutilisation complète et rapide peut être accomplie", déclare Musk. «Je n’étais pas sûr jusqu'à présent, mais j'en suis certain maintenant.»
 

  • Like 3
  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Huitzilopochtli a dit :

le Starship pourrait éventuellement transporter des personnes et de lourdes charges de ravitaillement sur la Lune et sur Mars (Par modestie plus que prudence nous excluons pour l'instant Proxima Centauri)

 

Du génie! xD

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, George Black a dit :

Je pense qu'Alain faisait référence aux fans de Musk, et pas forcément à Musk et ses équipes.

 

Alors c’est très exactement cela, je n’ai pas été assez explicite.

J’avais écrit un post suite à la vidéo postée par Pulsax, dans laquelle on partage cette fois le point de vue des équipes de SpaceX ; j’y relevais la différence flagrante de comportement - enthousiaste certes (et c’est on ne peut plus légitime quand on bosse sur le projet et qu’on réussit après pas mal de déboires à marquer un essai décisif) - mais aussi, paradoxalement, réaction beaucoup plus mesurée : c’est qu’eux ont parfaitement conscience de là où ils en sont... et n’en sont pas !

C’est toute la différence entre avoir les pieds sur Terre ou - c’est une image de circonstance - planer à quinze miles :D.

Je ne l’ai pas posté pour ne pas en rajouter : erreur.

 

Penn, je ne réagissais nullement à tes propos, avec lesquels je suis fondamentalement en accord, mais à la vidéo de Tim Dodd où je trouve les réactions des gens complètement hallucinantes, excessives, disproportionnées.

 

Quand à la part de rêve, moteur de l’existence et de l’entreprise, oui, et je suis bien placé pour le savoir à titre personnel, ayant rêvé (beaucoup et toujours) osé et parfois réussi (beaucoup moins souvent mais toujours beaucoup plus que sans ce puissant moteur du rêve !) ;).

Aussi je m’autorise à dire ce que j’en pense, avec autant de légitimité que ceux qui pensent le contraire par posture de principe ou par foi personnelle, mais pas forcément pour en avoir fait plus que les autres dans leur vraie vie à eux.

Car la force motrice du rêve ne s’exprime à la concrétisation que dans le réalisme (ou pas) de la façon dont on tente de le mettre en musique.

Musk sait faire cela - c’est une qualité que je ne lui ai jamais contesté - mais au service de quoi ?

Il poursuit des buts qui ne sont pas seulement ceux qu’il annonce et qui provoquent l'hystérie immature de ses fans : le côté obscur de sa force risque de créer beaucoup plus de problèmes qu’il ne prétend en régler, à terme.

C’est inscrit dans sa façon de les aborder, les résoudre et de traiter les risques associés : par le mépris (au sens figuré, puisqu’il faut tout préciser 9_9).

Du rêve au cauchemar, la frontière est parfois indécise : ceux qui se pâment d’admiration béate aujourd'hui feraient bien de réfléchir un peu plus aux implications profondes du modèle de société selon Musk.

Mais ça, c’est beaucoup trop leur demander, aveuglés qu’ils sont par leur foi inconditionnelle.

Souvenez-vous : "leurs rêves seront nos cauchemars" ;)

Il en a toujours été ainsi depuis que la technologie a prétendu faire le bonheur des hommes au mépris de la dimension humaine de l’Homme.

Mais cela aussi, c’est juste inentendable par ceux qui ne jurent que par la technologie, et en attendent des miracles qui n’arriveront jamais tant qu’elle ne sera pas au service de l’humain et non de cette idéologie conquérante mais suicidaire du toujours plus.

Edited by Alain MOREAU
Précision
  • Like 6
  • Love 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, RL38 a dit :

Par modestie plus que prudence nous excluons pour l'instant Proxima Centauri

Oui... restons modestes, hein.xD

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, Alain MOREAU a dit :

Du rêve au cauchemar, la frontière est parfois indécise : ceux qui se pâment d’admiration béate aujourd'hui feraient bien de réfléchir un peu plus aux implications profondes du modèle de société selon Musk.

 

Quelle médisance !! pfffff...

Toi ton cerveau a surtout besoin d'accueillir un  bon petit implant de chez Neuralink !.. 

 En effet, selon Musk en principe  "l’implant peut réparer presque tout ce qui ne va pas dans le cerveau", comme par exemple d'évidence chez toi, dans ta cervelle, ça émerge manifestement de ton discours ! :| xD

 

Le dispositif miniature pourrait même permettre de se passer du langage humain !

Je cite encore les propos bienveillants de ce bienfaiteur de l'Humanité "Vous n’auriez pas besoin de parler", même si "nous pourrions toujours le faire pour des raisons sentimentales" :). Oui, c'est un "gentil" fondamentalement.. 

C'est vrai ça, qu'est-ce qu'on en a à branler des sentiments ?? Par exemple, pour le moment hommes et femmes disposent d'un organe plus ou moins fonctionnel qui permet de procréer, pas la peine de s'encombrer de tendresse, d'émotion ou même de considération..  

 

Mais même ça c'est totalement dépassé. Les progrès technologiques devraient bientôt nous permettre de concevoir un enfant d’une façon totalement robotique. Le scénario imaginé par les transhumanistes, celui de la procréation via des utérus artificiels, est en passe de devenir réalité.

 

Dans son ouvrage “Utérus artificiel”, Henri Atlan prophétise en tout cas qu’un jour, avec l’ectogénèse, “se développera rapidement une demande de la part de femmes désireuses de procréer, tout en s'épargnant les contraintes d'une grossesse.” Une nouvelle forme de liberté pour les femmes, aux côtés de la contraception et de l’IVG !! 

Certains labos nous promettent de leur côté de concevoir des enfants d’une façon encore plus artificielle, en fabriquant de toute pièce des gamètes : l’entreprise américaine OvaScience planche ainsi sur la production d’ovules à partir de cellules souches, quand la startup lyonnaise Kallistem fabrique déjà des spermatozoïdes humains in vitro, à grande échelle.. 

 

Vive "le monde selon Musk" !!

 

https://parismatch.be/lifestyle/technologie/398556/elon-musk-predit-la-fin-du-langage-humain-obsolete-dici-5-a-10-ans-selon-lui

 

https://www.cnetfrance.fr/news/procreation-du-futur-bientot-des-bebes-a-la-carte-39861608.htm

  • Sad 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, vaufrègesI3 a dit :

Dans son ouvrage “Utérus artificiel”, Henri Atlan prophétise en tout cas qu’un jour, avec l’ectogénèse, “se développera rapidement une demande de la part de femmes désireuses de procréer, tout en s'épargnant les contraintes d'une grossesse.” Une nouvelle forme de liberté pour les femmes, aux côtés de la contraception et de l’IVG !! 

 

Bah, j'ai envie de dire : à la limite, pourquoi pas ? En quoi serait-ce fondamentalement immoral ou mauvais ? 

  • Like 1
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Penn a dit :

Je m'en tamponne des projets muskiens comme du PSG-Manchester

 

C'est pas très gentil ça..

C'est bizarre, tard mardi soir y'a eu un feu d'artifice chez nous..

E0PTPf0XsAgXvA8.jpg

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, RL38 a dit :

Bah, j'ai envie de dire : à la limite, pourquoi pas ? En quoi serait-ce fondamentalement immoral ou mauvais ? 

 

Absolument ! Et le tout commandé et livré à domicile par Amazon (garantie 5 ans comme Toyota - 10 ans si option).. 

  • Like 1
  • Haha 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, vaufrègesI3 a dit :

Absolument ! Et le tout commandé et livré à domicile par Amazon (garantie 5 ans comme Toyota - 10 ans si option).. 

 

Vous esquivez la question... ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, RL38 a dit :

En quoi serait-ce fondamentalement immoral ou mauvais ? 

Immoral, je m'en tape :) Mauvais oui !

Un enfant commence sa vie dans le ventre de sa mère, fait connaissance avec elle, avec les sons extérieurs, il est nourri par elle et pas avec les saloperies qu'on injectera au foetus et beaucoup de choses découleront de cette existence pré natale ! 

A force de vouloir aller contre la nature elle finira par vous le faire comprendre ;)

Bonne soirée,

AG

  • Like 3
  • Love 1
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben oui ça  me semble une super idée, déjà  nos vaches  laitières  pondent  un veau  tous les ans sans jamais avoir rencontré  un taureau , alors pourquoi  nous les humains on devrait  se compliquer la vie avec des problèmes  de sexualité  d'abord  la sexualité  c'est  beurk ! Et puis ça nous laisserait  plus de temps  pour aller au boulot !

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 56 minutes, vaufrègesI3 a dit :

Le scénario imaginé par les transhumanistes, celui de la procréation via des utérus artificiels, est en passe de devenir réalité.

 

Troquer ma trique pour matrix, non merci.

  • Haha 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, RL38 a dit :

Bah, j'ai envie de dire : à la limite, pourquoi pas ? En quoi serait-ce fondamentalement immoral ou mauvais ? 

 

Oui, mais non. Les femmes n'ayant plus besoin de nous, tu pourras mettre ton berlingot sur l'oreille.:S

  • Haha 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 56 minutes, vaufrègesI3 a dit :

C'est bizarre, tard mardi soir y'a eu un feu d'artifice chez nous..

 

Sont plus cons que nature là-bas ! Z'ont failli cramer Notre-Dame de la garde ! 

Y'sraient aussi dans l' coup de l'incendie de la vraie, de l'unique Notre Dame, que ça m'étonnerait pas.

J'appelle la B.A.C. (Appel anonyme naturellement) :ph34r:

 

Et Penn m'en fait vraiment beaucoup en ironisant sur le plus grand drame depuis le 11 septembre 2001 !!!  :o

Mais on sait tous qu'en Bretagne, dans les tribunes, ils vomissent plus qu'ils n'applaudissent. ^_^

 

Soyez tous et toutes maudit(e)s, je vous hai(e)s de trop haine ! grrr geuk gaaa raaaaa aarrkkkk :S

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, fayolle a dit :

...tu pourras mettre ton berlingot sur l'oreille.

 

Perso, je roule en Ferrari. B|

Sitôt parti, de suite arrivé. :(

  • Haha 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, on dirait que ça mord à l'hameçon... :P

 

il y a 55 minutes, ALAING a dit :

Immoral, je m'en tape :) Mauvais oui !

Un enfant commence sa vie dans le ventre de sa mère, fait connaissance avec elle, avec les sons extérieurs, il est nourri par elle et pas avec les saloperies qu'on injectera au foetus et beaucoup de choses découleront de cette existence pré natale ! 

A force de vouloir aller contre la nature elle finira par vous le faire comprendre ;)

Bonne soirée,

AG

 

Que ce soit mauvais, c'est une opinion, pas un fait établi... :)

Une opinion qui se respecte et qui se défend (bien que sérieusement teintée d'appel à la nature et à la tradition : "on a toujours fait comme ça", "la nature c'est mieux, les produits chimiques c'est mal") mais ni plus ni moins que son opposé.

 

il y a 47 minutes, barnabé a dit :

Ben oui ça  me semble une super idée, déjà  nos vaches  laitières  pondent  un veau  tous les ans sans jamais avoir rencontré  un taureau , alors pourquoi  nous les humains on devrait  se compliquer la vie avec des problèmes  de sexualité  d'abord  la sexualité  c'est  beurk ! Et puis ça nous laisserait  plus de temps  pour aller au boulot !

 

Joli homme de paille. On est parti pour se faire la liste exhaustive des sophismes et autres biais argumentatifs? :P

Personne n'a parlé d'obligation. La possibilité, pourquoi pas. Pour quelqu'un qui est seul, pour quelqu'un qui est malade, pour quelqu'un qui le souhaite tout simplement, etc... Une genre de GPA artificielle en somme. 

 

il y a 24 minutes, fayolle a dit :

Oui, mais non. Les femmes n'ayant plus besoin de nous, tu pourras mettre ton berlingot sur l'oreille.

 

Vous croyez vraiment que si la possibilité existait, les femmes arrêteraient de coucher avec les hommes et d'avoir des enfants naturellement? 

La fécondation in vitro, ça existe déjà (spoiler alert). Les femmes peuvent déjà avoir un enfant sans l'intervention de notre berlingot, depuis un moment. Il me semble pas qu'une chute drastique des rapports sexuels homme/femme ait pourtant été observée...

 

Bref, c'est de la SF de toute façon pour l'instant, vous verrez pas ça de votre vivant, pas la peine de vous enflammer :P

 

Edited by RL38

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, RL38 a dit :

Bref, c'est de la SF de toute façon pour l'instant, vous verrez pas ça de votre vivant, pas la peine de vous enflammer :P

 

Oui, mais de  notre mort peut-être, pour le reste, ce sera difficile pour les Marseillais qui, en plus, iront tous en enfer.

 

Edited by Huitzilopochtli
  • Haha 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, RL38 a dit :

Bah, j'ai envie de dire : à la limite, pourquoi pas ? En quoi serait-ce fondamentalement immoral ou mauvais ? 

 

Il y a 2 heures, vaufrègesI3 a dit :

Dans son ouvrage “Utérus artificiel”, Henri Atlan prophétise en tout cas qu’un jour, avec l’ectogénèse, “se développera rapidement une demande de la part de femmes désireuses de procréer, tout en s'épargnant les contraintes d'une grossesse.” Une nouvelle forme de liberté pour les femmes, aux côtés de la contraception et de l’IVG !! 

 

J'ai déjà eu l'occasion de discuter avec des informaticiens transhumanistes. Ils sont persuadés que le fonctionnement cérébral se réduit à de la puissance de calcul et que le bon nombre de neurones in silico ou simulés suffira d'ici 30 ans à uploader nos consciences mortelles dans des machines.

Leurs arguments se réduisent le plus souvent à des calculs d'ordres de grandeur sur un coin de nappe.

 

Ce qui m'a toujours subjugué, c'est l'insondable ignorance de ces gens (les transhumanistes) face au fonctionnement du cerveau en terme de biologie, alors même que l'on peine encore à comprendre beaucoup de choses sur son fonctionnement et l'émergence de la conscience par exemple.

Leur dogmatisme en terme de réductibilité de la conscience à du process calculatoire est édifiante, et à vrai dire, critiqué par à peu prêt n'importe quel spécialiste des neurosciences un peu sérieux.

Quand on connait le détail du projet Blue Brain par exemple, cela incite à l'humilité face à une future immortalité numérique.

 

Il en est de même avec l'ectogenèse au-delà d'un outil pour traiter les grands prématurés, et dès lors qu'il s'agit d'envisager une conception totalement exempte d'étape biologique impliquant des parents.

Comme évoqué par Alain, aujourd'hui, on prend conscience de l'importance d'un grand nombre de paramètres, en rapport avec la mère, dans le développement de l'enfant in utero : mise en place des aires du langage, lien avec l'immunité, etc etc... Donc, en dehors de l'outil pour sauver les grands prématurés, et déjà testés sur des agneaux, une gestation de A à Z, dans l'hypothèse où elle serait concevable, recevrait probablement le même accueil que le clonage : une interdiction à l'échelle internationale en tant qu'expérimentation sur l'humain et maltraitance potentielle.

Par ailleurs, in fine, pour parler du clonage, les espoirs du clonage humain ont été également douchés par la réalité : peu de clones sont viables. On peut se demander légitimement ce qu'il en serait d'humain in vitro.

 

Donc, pour en revenir au transhumanisme, il y a deux constances :

- La peur de la mort, la peur du biologique ("c'est sale"), et je pense que cela traduit plus les névroses ou psychoses des théoriciens du transhumanisme (souvent des ingénieurs qui ont trouvé une forme de réconfort dans la machine) qu'une volonté réelle de faire progresser l'humanité.

- La naïveté de penser que tout système biologique est réductible à une machine et que le biologique est fragile et inutilement complexe.

Edited by George Black
Typo
  • Like 2
  • Love 1
  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now