jackbauer 2

Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

Recommended Posts

 

Bon, en vrai, ça doit faire partie du concept, d'emmener aussi ce qu'il faut pour revenir…. Et oui, forcément, ça complique encore l'affaire… Mais bon ça c'est supposé depuis le départ dans tous les projets d'exploration humaine de Mars…..

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Quote

Un truc que j'ai pas compris : comment compte-t-il refaire le plein sur Mars pour repartir au retour ?...

En fabricant les carburants in situ. La BFR marche au methane et a l' oxygene. L' oxygene peut etre obtenu par electrolyse de l' eau des reserves de glaces souterraines peu profondes 2H2O-->2 H2 + O2, et le methane par reaction dite de Sabatier.  il s'agit de prendre du CO2, abondant dans l'atmosphere de Mars, et de le combiner avec de l' Hydrogene H2, soit embarqué, soit plus probabalement celui obtenu par electrolyse de l'eau martienne. CO2 + 4H2 --> CH4 + 2H2O  

 

Robert Zubrin a construit un prototype de ce reacteur. Evidemment il faut de l'eau ou de la glace accessible sinon ca ne marche pas. Ensuite je n'ai pas trop compris non plus, est ce que l'idee est deposer une BFR vide avec le reacteur dans un endroit ou la glace affleure, et de synthetiser une situ pour remplir les reservoirs de cette BFR, et d'envoyer ensuite une deuxieme BFR avec passagers, ou est-ce que Musk compte envoyer une seule BFR habitee, qui devra refaire le plein pour elle meme ? Dans ce dernier scenario, il n'y a pas droit a l'erreur, mais avec Musk on ne sait jamais.

Edited by Richard Guillaume
Lavoisier
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Robert Zubrin a critiqué le plan de Musk.  Quel est en effet l'interet de deposer 100 tonnes sur Mars et de faire redecoller ces 100 tonnes  après deux ans,  si c'est simplement pour le retour de quelques passagers (certainement pas 100 passagers comme Musk le dit, plutot 6 -10) . Un vehicle de retour assez grand pour embarquer 6 ou 7 astronauts suffit largement, avec rendez vous en orbite avec un vaisseau plus grand, comme pour les missions Apollo. Et dans ce cas il n'y pas besoin de fabriquer du methane in situ.  

Zubrin a raison sur ce point, mais neanmoins je trouve que l'option de fabriquer les carburants in situ est interessante.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des fois, souvent même, chus content d'être vieux par rapport à tout ce qui se passe !

Mais je voudrais bien vivre assez pour assister à ça :)

Magne ton c.. Musk, j'ai plus trop le temps ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autrement dit, il faut construire une petite centrale nucléaire sur Mars ! Ou une centrale thermique à... charbon ? Pétrole? Eoliennes ? Solaire ? 9_9

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Richard Guillaume a dit :

En fabricant les carburants in situ. La BFR marche au methane et a l' oxygene. L' oxygene peut etre obtenu par electrolyse de l' eau des reserves de glaces souterraines peu profondes 2H2O--> H2 + O2, et le methane par reaction dite de Sabatier.  il s'agit de prendre du CO2, abondant dans l'atmosphere de Mars, et de le combiner avec de l' Hydrogene H2, soit embarqué, soit plus probabalement celui obtenu par electrolyse de l'eau martienne. CO2 + 4H2 --> CH4 + 2H2O  

 

 À ma connaissance, cette technologie et ce projet de fabrication de carburant in-situ  est d'abord celui imaginé par Robert Zubrin, puis celui du projet de vol habité vers Mars de la NASA. 

D'ailleurs la mission "Mars 2020" va tester cette technologie car elle emportera l'expérience technologique "MOXIE" (Mars Oxygen ISRU Experiment). Cet équipement de type "ISRU" (c'est-à-dire utilisation de ressources in situ) doit tester la production d'oxygène à partir du dioxyde de carbone omniprésent dans l'atmosphère martienne. On envisage de produire d'une part l'oxygène consommée par les astronautes, d'autre part ce gaz utilisé comme comburant et le méthane utilisé comme carburant par la fusée qui doit permettre à l'équipage de quitter la surface de Mars. En amenant sur le sol martien 6 tonnes d'hydrogène et en le combinant avec du dioxyde de carbone puisé dans l'atmosphère de Mars on peut créer en 10 mois jusqu'à 112 tonnes d'un mélange de méthane et d'eau.

 

Autant que je me souvienne, dans le projet initial de Musk nommé "ITS" pour "Système de Transport Interplanétaire", les navettes posées verticalement sur Mars devaient retourner sur Terre en se ravitaillant grâce à des "vaisseaux citernes" en attente en orbite martienne. Dans le nouveau projet "BFR" le premier vaisseau à destination de Mars doit transporter dans sa cargaison une petite "usine de propulsion" utilisant la technique Sabatier... donc sans aucune expérimentation préalable ! :S 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

« … car rien ne se crée, ni dans les opérations de l'art, ni dans celles de la nature, et l'on peut poser en principe que, dans toute opération, il y a une égale quantité de matière avant et après l'opération ; que la qualité et la quantité des principes est la même, et qu'il n'y a que des changements, des modifications. »

— Lavoisier, Traité élémentaire de chimie (1789), p. 140/141

Il y a 5 heures, Richard Guillaume a dit :

2H2O--> H2 + O2

 

Pauvre Lavoisier et hop, 2 atomes d'hydrogène disparus dans la nature.

 

Christophe

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 17/04/2018 à 20:17, Christophe H a dit :

Pauvre Lavoisier et hop, 2 atomes d'hydrogène disparus dans la nature

 

Ben non, les 2 atomes d'hydrogène sont remplacés par de la matière noire :D

On peut pas en vouloir à Lavoisier, à son époque on ne connaissait pas la matière noire.

A bon, et aujourd'hui ? Ça fait plus de 40 ans qu'on la cherche, pas grave, on est sûr qu'elle existe (comme Dieu).;)

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut ajouter aussi 2 antiprotons et 2 positons dans la boucle et le tour est joué?

 

Christophe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour vivre (ou revivre) le lancement de TESS

 

19'45 : décollage de la Falcon 9

26'30 : retour du 1er étage sur la barge

1h09'30 : TESS se sépare du 2ème étage

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un autre succés remarquable pour SpaceX. En dehors de la mission TESS, traitée dans le fil sur les exoplanétes, j'aimerais savoir si la fusée était une F9 réutilisée et si elle compte dans la série de 7 vols réussis que doit faire une F9 non-modifiée, c'est à dire 7 fusées F9 absolument identiques, que demande la NASA pour la qualifier pour les vols habités, avec évidemment la capsule Dragon2 au sommet.

Et j'ai été voir les prix sur Wikipedia. Un lancement F9 coûte 60 Millions de dollars, quand la mission TESS elle meme coûte 220 Millions (incluant ou pas le lancement je ne sais pas).

Et la F9 peut lancer 4 tonnes vers Mars.

L'Atlas V (Un lanceur possible pour la capsule NASA Orion) , tout comme Ariane 5, sont lancés aux alentours de 200 millions de dollars. Le pire est encore la SLS bloc1 qui couterait par vol au moins 500 millions de dollars. A mon avis de non-expert, c'est mort tout cela. Le programme SLS a déjà  couté 11 milliards à la NASA qui prévoit 14 vols de SLS avant d'envoyer une capsule Orion 'vers' Mars, et non pas sur Mars,  aux  alentours de 2030 ou 2040...personne n'y croit plus, sachant que les surcoûts, du genre de ceux occasionés par le programme F35, sont vus comme des prises d'otages du congrés Américain, et le principe maintenant c'est "il n'y a rien de pire que de dépenser 11 milliards en pure perte, si  ce n'est de dépenser 22 milliards en pures pertes".

Si la NASA peut garder sa capsule Orion c'est déjà beau.

A moins bien entendu d'une exigence du congrés de dernière minute arrive. Du genre : ramenez le coût du lancement d'une SLS à 200 millions de dollars ou c'est fini. Pourrait on en dernière minute faire un premier étage de SLS réutilisable ? non, il faudrait tout recommencer.  Et même à 200 millions dollars la SLS bloc1 n'est toujours pas competitive par rapport à une FH ou une NewGlenn.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait le secteur spatial se normalise avec un secteur privé plus compétitif et performant qui émerge quand la demande s'accroit. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Richard Guillaume a dit :

j'aimerais savoir si la fusée était une F9 réutilisée

 

Non, le 1er étage était neuf ; Il est possible que ce soit la dernière fois que cette version (block 4) ait été utilisée. Space X va passer à une nouvelle version (block 5) plus performante, peut-être lors du prochain lancement, début mai.

En ce qui concerne le prix des lancements, il ne faut pas trop se fier aux chiffres évoqués ici et là : les vrais tarifs sont tenus secrets, comme quand Airbus et Boeing passent des contrats avec les compagnies aériennes. Ce qui est certain c'est qu'avec la réutilisation des 1ers étages SpaceX va pouvoir proposer des tarifs très avantageux pour les client privés, et faire payer plus cher la NASA ou le Pentagone !

 

A noter qu'il n'y a aucune info sur une éventuelle tentative de récupération du deuxième étage (que semblait évoquer Musk sur Twitter)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il va y avoir plus d' offre que de demande en fait. Pour les lanceurs lourds, en plus de la FH, il y la NewGlenn et bien sûr la BFR. Ca fait beaucoup.

Dans le domaine des capsules,  il y a le modèle Orion de la NASA, la Dragon2 de SpaceX,  un modéle russe, un européen et le Dream Chaser.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, Richard Guillaume a dit :

Dans le domaine des capsules,  il y a le modèle Orion de la NASA, la Dragon2 de SpaceX,  un modéle russe, un européen et le Dream Chaser.

 

+ la CST-100 Starliner développée par Boeing ...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah pardon, autant pour moi. J'avais vu l'image mais pas lu le lien. J'avais rêvé de deux morceaux différents, mais non, c'est le même…..

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

y'a pas de soucis ! 9_9

 

"Of course I still love you" est de retour au port avec le 1er étage qui a lancé TESS :

 

 

000za.jpg

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, jackbauer 2 a dit :

"Of course I still love you" est de retour au port avec le 1er étage qui a lancé TESS :

 C'est fabuleux , incroyable   !!!!  :o

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un article paru dans Le Monde cette semaine

C'est la seule commande engrangée par Arianespace depuis le début de l'année...

 

 

1.JPG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now