jackbauer 2

Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

Recommended Posts

il y a 8 minutes, Cédric Perrouriefh a dit :

Les deux orthographes sont correctes d'après Wikipedia.

 

Les gars, écrivez ὕϐρις et on n'en parle plus…. xD

 

 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
il y a 10 minutes, Cédric Perrouriefh a dit :

heureux avec ce qu'on a

 

Après, aller vers ce qu'on n'a pas c'est le mouvement du désir (y compris de connaissance) et ça fait aussi partie de la vie humaine, et même de manière essentielle…. Mais on devrait pouvoir trouver des "qu'on n'a pas" qui ne détruisent pas la planète….

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Kaptain a dit :

Bon y a encore du boulot... O.o

 

3FF37BA0-3914-4585-9562-973261EB3461.jpeg.27d3358e412decc883273e275677f3f0.jpeg

 

Z'auront de toutes façons les 2 , l'énergie plus chère et le réchauffement 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Motta a dit :

Après, aller vers ce qu'on n'a pas c'est le mouvement du désir (y compris de connaissance) et ça fait aussi partie de la vie humaine, et même de manière essentielle….

 

Oui bien sûr ! C'est essentiel. Biologiquement, le cerveau humain est fait pour apprendre. C'est dans la "nature des choses" et il faut suivre ce mouvement de désir !

 

il y a 5 minutes, Motta a dit :

Mais on devrait pouvoir trouver des "qu'on n'a pas" qui ne détruisent pas la planète….

 

Oui bien sûr là-aussi. Et je rajouterais "qui ne détruisent pas non plus la nature humaine". Parce que biologiquement encore, on n'est pas des robots. Pourquoi veut-on s'extraire de la nature ? C'est là qu'est ὕϐρις ;)

 

C'est une sorte de fuite impulsive devant le réel même, devant la nature des choses. Mais on ne peut pas vivre dans un monde 100% technologique déconnecté de ce que nous sommes naturellement, comme un arbre ne peut pas vivre sans racines.

 

Bien des courants philosophiques au travers du monde et des âges peuvent plus ou moins se résumer à dire "si l'on ne peut pas avoir ce que l'on aime, il faut aimer ce que l'on a". Je discutais l'autre jour avec une psy qui m'expliquait la "dualité" entre principe de réalité et principe fantasmatique. Avec le transhumanisme, on est clairement dans la fuite du principe de réalité pour se réfugier dans les fantasmes. Sauf que la mythologie grecque, qui a une vision juste des choses, et bien d'autres courants, nous disent que quand on fuit devant le réel et la justesse, ben ça coince. La finance débridée ? Ca a coincé. Le transhumanisme ? Ca coincera. ;)

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
35 minutes ago, Cédric Perrouriefh said:

Oui bien sûr là-aussi. Et je rajouterais "qui ne détruisent pas non plus la nature humaine". Parce que biologiquement encore, on n'est pas des robots. Pourquoi veut-on s'extraire de la nature ?

 

Pare qu'on peut maintenant le faire. Disons que c'est une acceleration de l'évolution.

Sinon j'ai du mal à comprendre pourquoi tu ramènes toujours "la finance débridée" sur le tapis, c'est ton Godwin personnel ?

 

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cédric, d'accord avec plein de trucs, sauf sur la sagesse… On ne peut pas faire un monde de sagesse, ça n'a jamais existé. Il faut savoir faire aussi avec le principe de plaisir contre le principe de réalité, avec l'hubris, etc. Ça fait partie de la vie humaine, et aussi de ce qu'elle a de meilleur. Ecrire La comédie humaine par exemple, c'est fou, c'est de l'hubris. Une grande part des plus grandes découvertes scientifiques aussi, etc. Donc la complexité, c'est de penser avec ça. Bien sûr, si on s'en débarrasse, tout est plus simple à penser. Mais ça ne peut pas marcher comme ça… Je ne dis pas qu'il faut se livrer sans reste à la démesure, bien sûr, je dis qu'il faut penser aussi sa place….

 

il y a 9 minutes, chonum a dit :

Sinon j'ai du mal à comprendre pourquoi tu ramènes toujours "la finance débridée" sur le tapis, c'est ton Godwin personnel ?

 

Ça se comprend assez bien…. Je pense (Cédric me corrigera si je me trompe) qu'en somme c'est ce que disait aussi le papier que j'ai cité plus haut :

 

Cette confusion entre les qualités d’un être et ses performances est bien le fait de notre époque où l’approche économique (rentable, comptable) prime sur toute autre, y compris sur ce que le vivant a de plus précieux.

 

Et de fait, c'est une vraie question.

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, chonum a dit :

 

Pare qu'on peut maintenant le faire. Disons que c'est une acceleration de l'évolution.

 

Oui mais accélération ou manipulation ou dévoiement ?

 

Ça pose clairement les problèmes évoqués plus haut par @Tournesol…. Je ne dis pas qu'il n'y a que de mauvaises choses là (au contraire), mais s'y fier naïvement comme à l'horizon d'un bonheur ou d'un bien à venir, c'est avoir une foi dans la technique  sans doute un peu trop puissante, non ?

 

Pour ma part je maintiens quand même un truc, important : nous vivons dans un monde dont une grande part tend à éliminer tout questionnement (en acte, dans les manières de vivre) sur notre habitation, sur ce que nous faisons du monde et de notre présence au monde. La pente est de barrer cette question pour dire qu'un hypothétique avenir amélioré y apportera des réponses techniques. Mais la réponse n'est pas, ne peut pas être technique (malgré l'importance fondamentale des techniques par ailleurs). C'est une fuite en avant.

 

Si on pose ça, alors vive la technique et les techniques, leurs progrès, les innovations, oui ! Mais pas sans ce questionnement d'abord….. 

 

 

Edited by Motta
orth
  • Like 2
  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pendant qu'on discute gentillement sur la définition de la vie et tout ça, la Falcon 9 continue d'empiler les lancements avec un nouveau tir réussi le 8 Octobre.

Je suis allé sur wikipedia pour faire des stats, et il faut remonter au 3 septembre 2016 pour trouver un incident majeur (explosion de la fusée sur le pas de tir pendant un test, le cargo y est passé aussi). Ca fait donc 34 lancements réussis d'affile, ce qui me semble pas mal du tout.

 

jf

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Pendant que Musk fait gentiment mumuse avec ses fusées, heureusement que nous on s'occupe du sens de la vie hein xD

 

 

Ceci dit, oui :

 

 

Edited by Motta
  • Like 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, chonum a dit :

Pare qu'on peut maintenant le faire. Disons que c'est une acceleration de l'évolution.

 

Est-ce une obligation ? On peut le faire, mais est-ce pour autant qu'on doit le faire ? Il n'y a vraiment rien qui vous dérange (Chonum ou autres partisans) dans un monde de robots ? Vous ne sentez rien de froid, artificiel, déshumanisé ?

 

il y a 42 minutes, chonum a dit :

Sinon j'ai du mal à comprendre pourquoi tu ramènes toujours "la finance débridée" sur le tapis, c'est ton Godwin personnel ?

 

Non, si j'en parle ce n'est pas sans raison, ce n'est pas une fixette vide de sens. C'est l'exemple typique de la démesure provoquée par le désir de "toujours plus" et qui cause des dégâts. Regarde le mythe d'Icare : certains le voient négativement et diront que c'est une incitation à ne rien faire et à ne pas vouloir dépasser sa pauvre condition. Mais on peut l'interpréter différemment : à vouloir aller trop loin, on se casse la figure. Bien des traders auraient mieux fait d'y penser... ne crois-tu pas ? ;) Tout est question de proportion, de savoir où commence le "trop" dans notre vie. Des milliers de milliards de... c'est sans doute trop, la preuve en est donnée à chaque nouvelle crise ou explosion de bulle.

 

il y a 31 minutes, Motta a dit :

On ne peut pas faire un monde de sagesse, ça n'a jamais existé. Il faut savoir faire aussi avec le principe de plaisir contre le principe de réalité, avec l'hubris, etc. Ça fait partie de la vie humaine, et aussi de ce qu'elle a de meilleur.

 

Je te rassure Motta, je ne suis pas un ascète du tout du tout ;) J'aime les bons gueuletons, en particulier sous les étoiles lors des nuits d'observations ;) Etc. Tout est question de proportion bien sûr ! Puis on peut se dire que sans un grain de folie il n'y aurait pas de sagesse. Les Grecs le savaient bien, c'est pour cela d'ailleurs que Dionysos a toute sa place aux côtés des autres dieux. D'ailleurs c'est aussi une idée véhiculée par la pensée taoïste et son fameux symbole du yin et du yang : il doit y avoir un peu de folie dans un monde sage et vice-versa ;) (Les parallèles entre les philosophies occidentales antiques et les spiritualités orientales sont intéressants à étudier soit dit en passant :)). "Sans un grain de folie, il n'est point d'homme raisonnable". ;)  Et comme tu disais toi-même Motta :

 

Il y a 1 heure, Motta a dit :

Après, aller vers ce qu'on n'a pas c'est le mouvement du désir (y compris de connaissance) et ça fait aussi partie de la vie humaine, et même de manière essentielle….

 

Mais bien sûr, tout est question de savoir jusqu'où, quelle part d'hybris on garde... Il y a une différence entre les bons gueuletons sous les étoiles et le transhumanisme.

 

D'ailleurs, le jour où on sera tous des robots, on pourra plus se faire de bons banquets. Donc je suis contre le fait qu'on soit un jour tous des robots, voilà. xD

 

;)

  • Like 2
  • Thanks 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et avec explications (enthousiastes même, et alors, si y en a pas pour tout le monde dans ce fil !!! xD)…..

 

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Cédric Perrouriefh a dit :

la démesure provoquée par le désir de "toujours plus" et qui cause des dégâts

 

Il y a 7 heures, Cédric Perrouriefh a dit :

Tout est question de proportion, de savoir où commence le "trop" dans notre vie

 

Il y a 7 heures, Cédric Perrouriefh a dit :

Tout est question de proportion

 

D'accord avec beaucoup de choses que tu dis, sauf sur ça. A mon sens le problème n'est pas dans les proportions de la démesure, mais dans ses objets.

 

Encore une fois, bien des artistes, des chercheurs, etc., ont été ce qu'ils ont été, et sont ce qu'ils sont encore aujourd'hui, justement parce qu'ils n'avaient absolument pas le sens de la mesure, mais absolument pas. En ce sens critiquer Musk pour sa démesure est quelque chose qui me gêne, je suis d'accord avec @brizhell sur ça (un post quelques pages plus haut, où Bernard rappelait notamment, à juste titre, que le projet d'hypertélescope est en soi démesuré…. Ben n'empêche que si ça voit le jour, le projet ultime, l'hypertélescope dans l'espace, avec la possibilité d'imager les exoplanètes comme le souhaite Antoine Labeyrie, les applaudissements ici ne s'arrêteront pas pendant au moins trois mois, au bas mot…..) Donc la démesure sans mesure, sans pondération, fait aussi partie de la vie humaine, pas seulement la part de démesure. Il y a cette idée que si on s'en tient au principe de réalité, il y a d'un coup tant et tant de choses qu'on entreprend même pas….

 

Après, la question, donc, c'est celle des objets.

Si c'est la démesure dans l'art, dans l'intensification de la vie, la démesure dans la connaissance, etc., je suis pour.

Si c'est la démesure pour transformer l'intégralité du monde en réalités comptables et rentables, non. Parce qu'in fine ce à quoi on arrive est médiocre et inintéressant. Mais ce n'est pas la démesure en tant que telle le problème.

 

 

Edited by Motta
orth
  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Motta a dit :

A mon sens le problème n'est pas dans les proportions de la démesure, mais dans ses objets.

 

Oui je te comprends tout à fait et je suis d'accord avec toi dans ce que tu écris ensuite ;) Cette divergence est une question de terminologie et non d'idée, je pensais bien "objet" en écrivant cela. (Je trouve que le transhumanisme est un objet d'hybris plus "intensément" grave que ce qu'on rencontre dans l'art, dans d'autres branches de la science, bref dans ce que tu évoques. D'où mon usage du mot "proportion" qui se rapportait à l'intensité de la gravité ou dangerosité et qui a pu porter à confusion, désolé pour le méli-mélo ;))

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste, pour compléter les infos sur l'objet principal du fil… J'ai regardé, et la nouveauté :

 

- Premier lancement complet depuis la côte Ouest, et non Cap Canaveral. 

 

- Première récupération hors lancements à Cap Canaveral du premier étage sur la base, à 400M du lancement, et non pas au large comme avant.

 

@jackbauer 2, c'est ça ? 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai pas encore repris mon calme, mais bon, on va faire avec......

 

On 09/10/2018 at 7:31 PM, Tournesol said:

Ben qu'il faut envoyer des machines dans l'espace, et pas des humains ! C'est con une machine, donc c'est moins grave de paumer une IA qu'un humain ! Et toc ! ;) 

 

[mode coup bas On] Un peu caricatural Tryphon, vu le coût résiduel de la vie humaine à l'échelle de l'économie quand on voit le coût de la vie humaine dans l'exploitation minière du coltan en République démocratique du Congo, juste pour faire en sorte que le tantale dans les condensateurs de ton Mac ou de ton Pc ne soit pas trop cher à l’achat dans les pays riches. [mode coup bas Off]

Désolé suis en colère (même pas a cause de Super, lui me fait rire)....

On 10/10/2018 at 12:40 AM, Géo le curieux said:

Il suffit de comparer le travail effectué sur la Lune lors les six missions Apollo (au total 33 heures et demi de travail effectif lors des diverses sorties des astronautes) avec le travail effectué lors des 6 années passées sur Mars par les rovers Sipirit et Curiosity et les 13 années de Oppy (25 ans au total)

Inutile de crier, suis pas sourd....

Mais ça c'est un mauvais exemple, auquel on peut opposer le nombre de missions robotiques ayant échoué avant d'atteindre leur cible (une vingtaine si ma mémoire est bonne)... Sans compter le facteur d’efficacité sur quelques exemples comme la quantité de roches lunaire rapportées comparativement par les robots et par les hommes. Le maintien de Spirit et d'Opportunity au delà du premier hiver martien sur place tiens de l'énorme coup de bol (le vent des dust devils sur le panneaux solaires). Certaines missions robotiques sont pensées de manière a remplir un objectif bien précis, borné dans le temps, en minimisant les aléas techniques sans pour autant être considérées comme destinée à aller au delà du temps d'exécution de leur mission premières.

Le principal handicap des missions humaines, c'est bien évidemment le coût en vies, car la perte humaine est sans commune mesure avec la perte d'un robot en terme de poids moral. Mais en terme de retour sur investissement, le développement des technologies nécessitant la sécurité d'un vol humain rapporte non seulement en terme scientifique (moins que les missions robotisée, certes on en a déjà discuté sur le post consacré a l'ISS il y a 4 ans) mais tout autant si ce n'est plus en terme technologique et en terme géopolitique. Il ne faut pas se leurrer, si l'aventure spatiale humaine continue, ce n'est surtout pas parce qu'elle est justifiable aux yeux des états financeurs en terme de progrès scientifique (ce dont la plupart des contribuables se foutent comme de leur première couche culotte), mais en terme et de moteur pour l'économie du marché de la sous traitance (SpaceX en tête) et pour les brevets qui découlent de la recherche dans le domaine technologique (ça rapporte aussi des sous aux états....).

La science en soi, pour les décideurs (et je me tire aussi par là une balle dans le pied, bossant dans le sérail), n'est en rien une motivation suffisante pour envoyer quoique ce soit dans l'espace, à fortiori des  être humain. Tant que l'on aura pas pris cela en compte, cela ne sert à rien de vociférer sur les budgets respectifs des missions habitées et des missions d'exploration scientifiques.

 

 

10 hours ago, Tournesol said:

Porter des lunettes, c'est corriger un défaut qui n'est pas censé être présent en situation normale.

 

10 hours ago, Tournesol said:

La question réside dans le fait de savoir à quel moment on finit par dériver au point que ce qui n'est pas une pathologie en devient une pour des raisons sociétales.

 

@Tournesol tu sais très bien que cette première affirmation est un tantinet exagérée.... Ton age (quoique proche du mien), n'est peut être pas suffisant pour que tu ai saisi l'intérêt de porter ces appendices transhumains qui te permettent de continuer à lire l'écran de ton ordinateur pour ton propre plaisir et ta soif de connaissance, indépendamment des contraintes sociétales. 

Mais la situation normale n'est-elle pas aussi de considérer que le vieillissement des sens est une situation normale que les appendices artificiels réversibles que sont les lunettes et appareils auditifs, justifie un minimum d'accepter un transhumanisme soft ?

Entendons nos bien, je te rejoint sur l'idée que cette "religion post new age" est souvent délirante sur le fond (on est pas dans la série Retour vers le futur II ou Altered Carbon de Netflix), mais la version transhumaniste dure qui implique un opération invasive non réversible, elle existe déjà, et rend des services pour beaucoup (implant cochléaire, très impressionnant quand tu en voit les effets). Le débat sociétal qui découle n'est en rien lié à lié a la reconnaissance d'une pathologie entravant l'intégration sociétale, mais bel et bien celui de la reconnaissance d'une identité liée au respect du choix individuel de ceux qui ont décidé de rester sourd et de communiquer en langue des signes ou de ceux qui ont décidé de recouvrer un sens perdu (ou qu'ils n'ont jamais possédé).

Si ta notion du transhumanisme acceptable reste celle de la potentielle réversibilité, je la partage. Mais qu'elle soit liée a un effet de mode, c'est peut être un peu too much pour pousser le raisonnement ?

.

10 hours ago, Tournesol said:

Le risque c'est celui de la stigmatisation de celui qui n'est pas dans la norme de la supériorité ! Cette même course à la supériorité qui est en train de causer notre perte ! L'Humain est en plein hybris !

 

 C'est valable pour ceux qui n'ont pas de télescopes de grand diamètre ? Ok je sors....

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 hours ago, Motta said:

que le projet d'hypertélescope est en soi démesuré…

 

Si tu me relance la dessus, on va repartir pour 20 pages ... :D:D:D

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, brizhell a dit :

on va repartir pour 20 pages

 

Ben oui d'ailleurs….. Est-ce qu'il y a un fil récent sur l'hypertélescope ? Ça en vaudrait la peine !!! 40 pages même, 60 !!!

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, brizhell a dit :

Mais en terme de retour sur investissement, le développement des technologies nécessitant la sécurité d'un vol humain rapporte non seulement en terme scientifique (moins que les missions robotisée, certes on en a déjà discuté sur le post consacré a l'ISS il y a 4 ans) mais tout autant si ce n'est plus en terme technologique et en terme géopolitique. Il ne faut pas se leurrer, si l'aventure spatiale humaine continue, ce n'est surtout pas parce qu'elle est justifiable aux yeux des états financeurs en terme de progrès scientifique (ce dont la plupart des contribuables se foutent comme de leur première couche culotte), mais en terme et de moteur pour l'économie du marché de la sous traitance (SpaceX en tête) et pour les brevets qui découlent de la recherche dans le domaine technologique (ça rapporte aussi des sous aux états....).

La science en soi, pour les décideurs (et je me tire aussi par là une balle dans le pied, bossant dans le sérail), n'est en rien une motivation suffisante pour envoyer quoique ce soit dans l'espace, à fortiori des  être humain. Tant que l'on aura pas pris cela en compte, cela ne sert à rien de vociférer sur les budgets respectifs des missions habitées et des missions d'exploration scientifiques.

 

C'est un vrai argument, honnêtement, à mon sens. C'est un argument qui se pose explicitement comme non scientifique, mais pragmatique. Et même si je ne travaille pas du tout dans le domaine, ça me semble évident. Dans tous les domaines de la recherche les décideurs s'en foutent généralement de manière assez copieuse (il y a des exceptions bien sûr, c'est toujours plus compliqué que ce qu'on peut dire en quelques lignes…) de l'intérêt purement scientifique, ce qu'ils veulent ce sont des "retombées" diverses et variées, dont celles que tu indiques là, oui…. Et les contribuables, idem.  Donc on peut entendre que le point de vue soit différent entre l'idéal scientifique disons (le mieux possible au plan scientifique), et le point de vue pragmatique qui prend en compte la manière dont les financements arrivent, tout simplement. Donc on peut dire quelque chose comme : militons par principe pour le mieux possible au plan scientifique, mais tenons compte de ce qui se passe concrètement, sinon on n'a plus qu'à aller bouder dans une caverne en attendant que les financeurs changent….

Ça fait une situation compliquée, mais bon, le réel est ce qu'il est….

 

Il y a 1 heure, brizhell a dit :

Sans compter le facteur d’efficacité sur quelques exemples comme la quantité de roches lunaire rapportées comparativement par les robots et par les hommes.

 

En fait ça c'est une question que je me suis posée. Et kom jy konné rien, je me la pose encore. Voici : de fait, des échantillons lunaires ont été rapportés par les missions lunaires, et c'est sans commune mesure avec les poussières de poussières ramenées par les sondes à l'occasion, ou les quelques grammes en URSS de la Lune. C'est un fait. Mais : cela tient-il intrinsèquement à la présence humaine ? Je veux dire : ne pourrait-on pas concevoir des robots qui ramèneraient exactement les mêmes quantités,voire davantage, pour peu qu'on le veuille, et à moindre coût ? A la place d'Opportunity, par exemple, n'aurait-on pas pu concevoir un robot collecteur de pas mal de roche, qu'il aurait ramenée dans une fusée qui elle-même ensuite serait repartie vers la Terre ? A priori ça me semble faisable, et pour un coût moindre que la même chose faite par des humains ? Me trompe-je ? 

Après, on retombe sur le même problème. Cette question est de type scientifique. Mais une telle mission coûterait, même si moins cher qu'avec des humains, beaucoup plus cher qu'une mission robotisée "normale". Est-ce qu'il serait possible de convaincre les politiques et le public d'accepter cette dépense, sans l'excitation autour de "l'homme qui va aller sur Mars" etc., pas sûr. Et donc on en revient au point de vue pragmatique...

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, brizhell a dit :
Il y a 12 heures, Tournesol a dit :

Le risque c'est celui de la stigmatisation de celui qui n'est pas dans la norme de la supériorité ! Cette même course à la supériorité qui est en train de causer notre perte ! L'Humain est en plein hybris !

 

 C'est valable pour ceux qui n'ont pas de télescopes de grand diamètre ? Ok je sors....

 

Au fait, oui, là je témoigne pour @Tournesol, qui rappelle stoïquement à l'occasion qu'il se contente très bien de son 114. Bon, je ne sais pas comment il fait, mais on peut prendre acte du fait qu'il est cohérent sur ce point  xD …….

 

 

 

Moi au contraire d'ailleurs, au fait, je suis dans la course au diamètre. Ceci dit j'ai défendu l'hubris dans cette page. Ah, cool, ben chuis cohérent aussi alors ! xD

 

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Motta a dit :

Ouais mais y a un truc en particulier dont tu vas te priver là….. J'dis ça, j'dis rien……. xD

La même image m'a traversé l'esprit... :D

Les sens ont parfois ce petit côté giratoire, tourbillonnant, étourdissant, propre à nous mettre sens dessus dessous ! :)

M'enfin bon : Fred est un garçon sérieux, pondéré, rationnel... pas du genre à lâcher le guidon ni à perdre le contrôle ;)

Ça ne lui viendrait pas à l'idée de s'abandonner voluptueusement à ses sens en émoi juste pour s'envoyer en l'air ! xD

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, je viens de tout lire (c'est fou ce que vous écrivez pendant que je dors ! :D)

Globalement je suis d'accord avec tout le monde - sauf avec Chonum, comme je viens de l'expliquer xD

À présent au turbin : 10h de principe de réalité m'attendent, à mon corps vieillissant défendant, non artificiellement amélioré hélas !

(mais j'ai fort heureusement de délicieuses compensations quand vient enfin le repos du guerrier, qui valent bien quelques douleurs articulaires ;):))

  • Like 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Motta a dit :

Au fait, oui, là je témoigne pour @Tournesol, qui rappelle stoïquement à l'occasion qu'il se contente très bien de son 114. Bon, je ne sais pas comment il fait, mais on peut prendre acte du fait qu'il est cohérent sur ce point  xD …….

 

Je n'ai aucun besoin de compenser quoi que ce soit ! 

  • Like 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, brizhell a dit :

Ton age (quoique proche du mien), n'est peut être pas suffisant pour que tu ai saisi l'intérêt de porter ces appendices transhumains qui te permettent de continuer à lire l'écran de ton ordinateur pour ton propre plaisir et ta soif de connaissance, indépendamment des contraintes sociétales. 

Mais la situation normale n'est-elle pas aussi de considérer que le vieillissement des sens est une situation normale que les appendices artificiels réversibles que sont les lunettes et appareils auditifs, justifie un minimum d'accepter un transhumanisme soft ?

 

Justement, relis ce que j'avais écrit avant. Ici, on n'est pas dans l'amélioration, mais dans la réparation. Ce n'est pas pareil.

 

Le transhumanisme prône la mutilation volontaire pour améliorer ! C'est là toute la différence !

 

Par ailleurs, je connais très bien les courants transhumanistes ! Et pour cause, j'en ai été un fervent défenseur à une époque jusqu'à en voir les dérives systématiques de ses membres.

 

L'utilisation de prothèses à des fins de réparation n'est pas du transhumanisme. L'utilisation d'artifices amovibles, réversibles, n'est pas du transhumanisme. Le transhumaniste n'est pas dans le réversible, il est dans la modification du corps irréversible, et dans le mythe que la machine serait nécessairement mieux que le biologique, mais surtout, dans le mythe de la technicité toute puissante qui serait la clé du bonheur humain.

 

Tous les gens que je connais qui sont dans le transhumanisme trouvent dans cette philosophie une échappatoire espérée à une névrose. Un physique gracile et fragile source de frustrations et de moqueries depuis l'enfance, des problèmes de santé récurrents depuis l'enfance, une vision très dégradée ou la perte d'un membre, une difficulté de contacts sociaux, une angoisse et une peur profonde de la mort, etc... Certains développent même un dégoût morbide pour tout ce qui est biologique, ou organique. Le corps biologique est vu comme un handicap !

 

La grande particularité des transhumanistes est de croire que leur situation est une généralité, et de penser que ce qui pourrait les sauver DOIT s'appliquer à l'ensemble de l'humanité. Paradoxalement, loin de vouloir jouer les super héros et d'être seuls détenteurs de capacités augmentées, ils veulent façonner le monde à leur image pour ne plus être différents, dans un sens comme dans l'autre.

 

J'ai quitté les mouvements transhumanistes quand j'ai pleinement compris qu'ils n'avaient rien d'humanistes et que la plupart étaient dans le culte de l'Homme Supérieur, pour ne pas parler de race supérieure. En off, certains transhumanistes ne parlent pas d'extermination, bien entendu, mais de remplacement qui s'imposera par la pression sociale.

Edited by Tournesol
  • Like 2
  • Love 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now