Tenkaichi

Motorisation Dobson

Recommended Posts

Bonjour,

Je possède actuellement un dobson 200 mm (https://www.astroshop.de/fr/telescope-dobson-skywatcher-n-200-1200-skyliner-classic-dob/p,4440) et j'ai pour projet de le motorisé afin d'avoir un système Goto + suivi fait maison. J'aimerais donc avoir votre avis, ainsi que des conseils !

 

Pou cela, je compte utiliser un Arduino. Les coordonnées équatoriales de l'objet à observer seront envoyées à l’Arduino qui les convertira en coordonnées alt azimutales. Par la suite les positions angulaires du tube seront lues à partir de détecteurs (magnétiques, gyroscope, ...? je ne sais pas lequel est suffisamment précis, ..), puis deux moteurs (pas à pas?) seront utilisés afin de placer le tube dans la direction calculée par l’Arduino. Une boucle permettant de calculer les coordonnées alt-az sera utilisée afin d'obtenir les coordonnées alt-az régulièrement (plusieurs fois par seconde) afin de garder l'objet dans l’oculaire.

 

Qu'en pensez-vous? Est-ce faisable du point de vue de la précision nécessaire?

 

D'avance merci ! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Je suis également débutant,  mais comme je me suis posé récemment les mêmes questions que toi, je me permets de te répondre pour dégrossir le sujet. ça fera moins de boulot pour les experts qui complèteront.

 

1) Il existe un système à base d'Arduino déjà tout fait, pas cher, open source et bien documenté en anglais : l'AstroEQ.

 

2) Il faut bien distinguer les notions de suivi et de positionnement Goto.

2.1) le suivi ne te demande qu'une carte électronique et deux moteurs. il n'a besoin dans le cas d'une azimutale que de connaitre la déclinaison pour coordonner le mouvement des deux moteurs à partir de la position de départ. Rappel : tu ne pourras pas dépasser des poses de 30 sec (ordre de grandeur à la grosse louche) sans dérotateur.

2.2) le goto exige en plus des capteurs d'angles par encodage ( boussoles numérique et gyroscope ne sont pas du tout assez précis).

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qu'est ce qu'un dérotateur?

 

Merci pour vos conseils, je vais jeter un coup d'oeil au projet onstep et AstroEq :)

 

Édit: je viens de comprendre ce qu'est un derotateur, ça a l'air de coûter assez cher ! Du coup l'idéal serait de passer sur table équatoriale motorisée je pense, non?

Edited by Tenkaichi
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans un premier temps, tu peux apprendre à gérer les moteurs et profiter du suivi pour le visuel et des poses pas trop longues, qui laissent quand même de quoi bien s'amuser déjà : dans pas mal de domaines de l'astrophotographie autres que le ciel profond (solaire, lunaire, planétaire) ça n'est pas une grosse contrainte (autre que logicielle).

 

Ensuite, tu peux peux tenter de passer à la table équatoriale... Mais tu risques de devoir résoudre des problème mécaniques dus fait que la base de ton dobson n'est pas forcément adaptée pour travailler à 45°. Dans l'ordre de diffcultés croissantes :

- ça passe tout seul à 45°

- tu arrives à bricoler la base pour la faire travailler à 45°

- tu récupères une monture DIY à fourche genre Pierre Bourge pour une bouchée de pain que tu adaptes.

- tu fabriques une monture à berceau.

- tu fabriques une monture fer à cheval

- tu fabriques un dérotateur (si tu as l'esprit pionnier ;), càd aussi  avec des résultats qui risques d'être décevants).

 

 

 

Edited by FroggySeven

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense dans un premier temps m'amuser à motoriser mes deux axes, puis je verrai ce que je ferai ^^

 

Qu'est ce qu'une monture DIY à fourche genre Pierre Bourge ?

 

Connaissez-vous des codeurs (si possibles absolus) peu cher pour la mesure d'angle? Je veux dire par là, pas des centaines d'euros...

Edited by Tenkaichi
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Tenkaichi a dit :

Je pense dans un premier temps m'amuser à motoriser mes deux axes, puis je verrai ce que je ferai ^^

C'est ce que je suis en train de faire, je serais ravi de partager mon embryon d'expérience dans ce domaine :)

Il y a 7 heures, Tenkaichi a dit :

Qu'est ce qu'une monture DIY à fourche genre Pierre Bourge ?

Une monture Do It Yourself ("fait maison") à fourche mais sur table équatoriale.

C'est bien adapté aux newtons, car ils ont un centre de gravité assez reculé (et pas 30cm de matériel de prise de vue derrière commes les Schmidt-Cassegrain par exemple).

C'est un peu passé de mode car ça a tendance à vibrer (mais ça sera toujours mieux que ton dobson sur table équatoriale !)... mais rien d'insurmontable semble-t-il.

Si tu as réussi à motoriser ton dobson, tu motoriseras ça sans problème.

https://www.leboncoin.fr/sports_hobbies/1309605491.htm?ca=22_s

 

Il y a 7 heures, Tenkaichi a dit :

codeurs peu cher ?

CécileKris s'y connait là dedans : demande-lui par Message Personnel si vraiment ça t'intéresse....

.... MAIS en fait , j'ai l'impression que comme la plupart des astros qui bricolent eux-même leur motorisation ne sont plus des débutants, ils se fichent du Goto. ça sera peut-etre le cas de nous-deux quand on aura fini de motoriser nos bouzins.

Edited by FroggySeven

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu en es à quelle étape de la motorisation du tien? :)

 

Je réfléchirai au DIY un peu plus tard ^^ Mais ça peut être un bon upgrade de monture ! 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Picastro (l'ancètre de l'astroEQ) fait tourner les moteurs à la bonne vitesse.

L'astroEQ fait tourner les moteurs pour le pointage, mais il y a un soucis à basse vitesse.

Le deux faisant ça sans micropas, c'est à dire avec des vibrations monstrueuses.

ça fait deux mois que je ne l'ai pas touché :-/  (d'autres choses urgentes en court :( )

 

Edited by FroggySeven
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si j'ai bien compris du coup, utiliser des moteurs sans micropas engendre des vibrations?

 

Je vais suivre ce sujet !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme dirait Bourvil, "ça marche forcément moins bien", sans micropas.

Mais contrairement à la 2CV de Bourvil, ça reste parfaitement fonctionnel.

C'est juste que lorsqu'on perd en résolution angulaire (d'autant plus que la focale est longue).

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça changera peut-être un jour, mais pour l'instant c'est ce qu'il y a de plus simple si tu veux profiter de l'expérience de réalisations existantes,

surtout en azimutale où il faut coordonner deux mouvements.

En équatoriale ET monture facilement alimentable en 220V, tu pourrais pourquoi pas envisager un moteur triphasé à l'ancienne,

qui tourne naturellement régulièrement et sans vibration (et en plus c'est super simple). Mais tu n'es pas dans ce cas a priori.

Si tu es une bête en électronique, il  a peut-être la piste "brushless de modellisme commandé directement" à explorer

(pour en faire une sorte de moteur triphasé très base tension).

Je mets volontairement de côté les moteurs direct drive (nécessitant aucune réduction), qui sont monstrueusement chers

(et consomment énormément à l'arrêt).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moteur triphasé à l'ancienne en 220v ,c'est quoi ?

Pour ma part à l'ancienne c'était plutôt du synchrone genre crouzet réducté .

Paul

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai dit une annerie :$ : oui c'est synchrone (j'ai pensé au triphasé pour la vitesse constante, mais c'est évidemment grotesque pour la puissance).

Share this post


Link to post
Share on other sites

En utilisant un encodeur couplé avec un engrenage de plus gros diamètre on peut arriver à une mesure angulaire assez précise (je n'ai pas fait de calculs encore) malgré la faible précision de l'encodeur (et donc le faible prix !!), non?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'y connais rien là-dedans, mais intuitivement j'aurais tendance à penser que pourquoi pas mais

1) il ne faut pas que ça rajoute du jeu

2) on a besoin pour le Goto d'une position absolue (pas 0°0'3".... à troisx360° près)

3) quitte à faire une grande roue, autant y mettre directement dessus un truc genre une feuille transparente imprimée avec les stries qui vont bien ?

     Est-ce que ce type de feuille coûte d'ailleurs si chère déjà toute faite ?

 

Nota : je ne sais même pas si le goto (avec des capteurs de position) est géré pas AstroEQ.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Justement le problème de position absolu me pose problème. Il faut une installation du dispositif la plus parfaite possible par rapport au "zéro" de l'instrument ? Donc la mesure angulaire est directement affecté par cet écart ? 

 

Une feuille transparente avec des stries? Je ne comprend ce que c'est 

 

Pour ce qui est du contrôle, j'avais envie de tout programmer moi même, c'est un peu un défi personnel aussi ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut -être,un capteur simple pour la position "home" , une fente et un capteur à fourche, pour te donner une position de départ ensuite en partant de là il suffit de compter les pas suivant la démultiplication de ton système.

Ou  à un système à diode double ,elle sont séparées de quelques microns donc si tu met sur la couronne en prise sur l'axe principal ça devrait le faire.

c'est absolu à' condition de partir toujours de cette position (à chaque démarrage du télescope )

Paul

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait avoir des capteurs angulaires impose directement une mise en station du système afin d'avoir des valeurs "justes"..

Du coup je pense à utiliser une autre méthode qui est d'utiliser une étoile de référence. En utilisant l'étoile polaire par exemple (qui ne bouge pas, ou peu?) il suffira de recalculer le déplacement nécessaire pour pointer vers l'objet désiré.

 

Je me demande cependant laquelle des deux méthodes est la plus précise? Placer une étoile e référence dau centre d'un oculaire à fort grossissement pour diminuer l'erreur ou réaliser une mise en station (qui semble délicate) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'y a pas à proprement parlé de "mise en station" pour un Dobson.

Comme tu le décris justement toi-même, on le pose n'importe comment, et il faut juste définir la position du bouzin par rapport aux étoiles (origine et axe de rotation) sans faire de corrections derrière. Inutile donc d'en choisir une en particulier (cf polaire). Il faut juste savoir lesquels ( genre 3 ou 4 ???????) on pointe.

 

Entre réinventer la roue, et se vautrer dans le presse-bouton consumériste , il y a peut-être un compromis intéressant : utiliser des programmes tout faits, mais dont on a le code source, qu'on peut comprendre et éventuellement modifier.

 

feuille transparente imprimées : https://www.google.fr/search?q=disque+pour+capteur+angulaire&client=firefox-b&dcr=0&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwj4rqOXjKnYAhUODewKHantAowQ_AUICygC&biw=1056&bih=485#imgrc=o1QmE_X8PBtNoM:

Edited by FroggySeven

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

Ben non, on pose pas le Dob n'importe comment sinon un mouvement suivant l'axe d'azimut produit une composante suivant l'axe de hauteur et inversement. Donc il faut une base réglée aux petits oignons avec un niveau posé dans deux directions perpendiculaires.

Ma méthode pour régler les codeurs: Je pointe la polaire, je note son azimut, j'appuie sur un bouton qui me remet le compteur à 0 (ou 180). J'avance de la valeur de l'azimut changée de signe et je rappuie sur le zéro (ou 180). Pour la hauteur, je pose un niveau sur le tube et je refais le 0 à l'horizontale.

NB: Je parle ici d'un montage simple travaillant sur les coordonnées azimutales à l'état pure. Les calculs sont vraiment plus simples

Edited by michelectron
compléments
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, michelectron a dit :

il faut une base réglée aux petits oignons

ça reste quand même très très loin d'une mise en station :P

 

il y a une heure, michelectron a dit :

Je pointe la polaire

un mouvement suivant l'axe d'azimut produit une composante suivant l'axe de hauteur et inversement.

Bon, là, il y a un truc que je n'ai pas compris... (pas taper :( !!! je ne dis pas que j'ai raison, juste que je n'ai pas compris).

on dirait que tu raisonnes sans goto.

Si j'ai un goto, pourquoi pointer une étoile en particulier ? Pourquoi 2 ou 3 étoiles quelconques ne feraient-elles pas l'affaire (du moment qu'on connait leurs coordonnées) ?

Si j'ai un goto, pourquoi le soft ne pourrait-il pas gérer une base non parfaitement plane ?

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui on est d'accord, je raisonne sans goto et je n'ai jamais parlé de mise en station. C'est ce que je dis en fin de post. Je trouve plus naturel de fonctionner en azimutal pur et dur. Les afficheurs affichent les coordonnées azimutales déduites des coordonnées équatoriales par l'ordinateur (ou l'arduino ) associé.

Bon, désolé si je suis hors sujet. Pour moi quand on parle d'afficher les coordonnées avec un Dob, c'est forcément azimutales. Je suis un peu bourrin sans doute.:/

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now