Messages recommandés

Posté(e) (modifié)

Salut à tous,

L'arrivée d'un Flextube 305 dans mon équipement a provoqué la réapparition d'une envie disparue depuis plus de 20 ans : observer le ciel profond en visuel... :)

Ces derniers temps, j'ai consacré beaucoup de temps à apprendre ou ré-apprendre tout ce qui se rapporte à cette discipline fort éloignée de mon activité habituelle qui est l'imagerie planétaire. Je suis même en train de me constituer un équipement minimal en oculaires grand champ... et même un filtre UHC ! Et j'ai une question technique pour les observateurs visuels qui peut m'aider à prendre une petite décision.

Récemment, j'ai acquis un oculaire ES 68° 24 mm. Comme j'observe la plupart du temps dans une grande ville (dont le ciel en post-front froid est cependant loin d'être aussi dégueu qu'on pourrait l'imaginer) et que j'ai passé 40 ans, j'ai choisi cet oculaire parce que, outre son prix très compétitif à l'achat, il fournit une pupille de sortie de 4,9 mm mieux adaptée à un assombrissement du fond de ciel ainsi qu'à mon âge vu que normalement, je ne suis plus censé pouvoir profiter d'une pupille très large. Ainsi qu'un champ réel assez sympa supérieur à 1°. Malheureusement, il y a pas mal de coma avec ce newton ouvert à F/5 mais ça c'est un autre problème.

Or, j'ai également dans ma malette un "super plössl" Meade 4000 de 32 mm. Il est issu de la dernière série à 5 lentilles fabriquée au Japon dans les années 1990, et il est d'excellente qualité.

image.png

 

Cet oculaire a un champ apparent de 50° mais un champ réel identique à l'ES 68 24 (plus grand champ réel possible en 31,75 mm). Par contre la pupille de sortie grimpe à 6,5 mm.

L'autre problème que j'ai, c'est qu'à plus de 4 mm de pupille, le léger astigmatisme de mon oeil diminue la qualité des images (0,5 dioptre - les étoiles les plus faibles peuvent disparaître...). J'ai acquis une lentille de Dioptrix Televue qui s'adapte parfaitement sur l'ES, mais pas sur le Meade 32. Je sais qu'on peut commander une lentille correctrice ad hoc chez Pierro Astro, mais je me demande si cela en vaut la peine, alors j'aurais besoin de vos témoignages sur l'utilité d'une pupille de 6/7 mm. Est-ce qu'une telle taille de pupille peut servir:

- Dans un ciel noir au minimum, mais jamais en ville ?

- Sur certains objets faibles et très étendus (lesquels ? Grandes galaxies et nébuleuses...)

- Est-ce que passé 40 ans ça ne vaut tout simplement plus la peine ?

Merci,

Christophe

 

Modifié par Christophe Pellier
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je ne peux pas répondre à la question, mais en supposant que la pupille de ton oeil atteigne exactement celle de l'oculaire, il y aura un vignettage au moindre décentrement de l'oeil. Je pense qu'il est très difficile d' exploiter toute la luminosité d' un télescope au grossissement minimum. Toutefois il est agréable d'observer un grand champ. 

A grossissement égal, entre un grand diamètre au grossissement minimum, dont une partie du cône de lumière est perdue à cause du décentrement, et un plus petit, utilisé avec une plus petite pupille, dans meilleures conditions de contraste, cela peut certainement réduire l'écart attendu.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense aussi que tu auras bien du mal à exploiter une telle pupille, mais l'intérêt pourrait être l'utilisation d'un filtre pour les nébuleuses, là tu n'auras pas de problème de contraste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai le même ES et le même meade mais en 40mm.

Ça fait un bout de temps que je n'ai pas utilisé le meade  plus que quelques secondes pour me dire que non, ça le fait vraiment pas ;)

Un 24 à 70° génère un peu de coma mais rien de vraiment méchant sur mon 250 à 4,8.

Peut-être aussi une sensibilité différente à ce problème.

Quand je suis en ville(Rennes) le 24 ne sort que rarement pour suivre l'ISS ou pour trouver des étoiles ou planètes de jour.

En général, pour les grandes nébuleuses et les galaxies depuis la ville,  je cherche plus certaine zones à détailler au 14 ou 7mm quand le ciel le permet, sinon je les garde pour la campagne. 

En ville et CP je suis plus petits amas, nébuleuses planétaires, étoiles doubles ou repérages de cheminements pour trouver des petites choses que je perçois parfois et que je pourrai mieux voir lors d'une sortie  sous un meilleur ciel.

Et tout ça plutôt à de forts grossissements.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Christophe,

Loin d'être le mieux placé pour te répondre (aucune expérience en grande ville, et très peu en ville moyenne, Annecy), je te dirais que c'est cuit pour pas mal d'objets du ciel profond avec ta panoplie, surtout ceux requérant un grand champ. Une parade dans ces conditions est de grossir un peu plus pour gagner en contraste mais ce jeu peut vite s'arrêter suivant la brillance surfacique de l'objet. Sur certains objets, tu aurais peut-être avantage à ajouter une Barlow 2x  sur tes 24 ou 32mm, cela peut être gagnant et surtout ça te corrigera dans le même temps ton léger astigmatisme. Autrement, pour une utilisation simple de tes oculaires, l'adjonction de l'UHC ne peut être négatif pour certaines nébuleuses les plus émissives et brillantes ainsi que pour les NP comme le souligne Deneb.

Fabrice M.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Bonsoir 

Moi non plus dans la théorie j'applique ce qui est la : 

http://astro-carl.com/imprimer.php3?id_article=88

 

Mais parfois je sort des sentiers battus et je vais me frotter à quelques extrêmes. 

En théorie ta pupille de sortie à 40 ans est de 6mm, pour moi ça passe ! 

Un élément surprenant je n ai pas trouvé un défaut de coma très marqué sur ce tube ! 

Mais ça constitue pas une réponse précise désolé 

 

Fredo :)

Modifié par fredo38

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

 

6 ou 7 mm, c'est le diamètre maximal théorique de la pupille dans le noir complet... Mais en pratique, lors d'une soirée d'observation, quel est le diamètre réel de sa pupille ? Je ne sais pas s'il existe un moyen de le savoir... Déjà, il est bien connu que cette ouverture diminue avec l'âge, mais même, cela ne suffit pas pour savoir concrètement, en temps réel, quel est le diamètre de sa pupille... perso je considère que 6 ou 7 mm ça fait vraiment beaucoup, même pour une personne jeune. Je redoute les problèmes de vignettages mentionnés par Nicolas (plus les problèmes d'astigmatisme causés par mon oeil...).

 

Mon oculaire à plus grand champ réel me donne une pupille de 4,3 mm seulement, mais ce grossissement suffit pour rentrer M42 en entier dans le champ, par exemple, et c'est magnifique :) Je n'ai pas besoin de plus, mais je pense que 5mm convient tout à fait, pas la peine d'aller chercher plus... une pupille entre 4 et 5 mm assombrit le fond de ciel, donc le contraste sera préservé, en plus en grossissant légèrement plus, on voit un peu plus de détails, ce qui peut rajouter aussi au contraste.

 

Le mieux d'après moi c'est d'avoir un oculaire avec une pupille entre 4 et 5 mm, mais un grand champ apparent, au moins 70°. Je n'observe plus qu'avec ça, et c'est comme ça que j'ai M42 qui rentre entière dans le champ même en grossissant 80 fois.

 

Pour ce qui est de l'astigmatisme de l'oeil, il y a aussi intérêt à garder une pupille de sortie pas trop large, pour qu'il soit moins marqué. S'il est vraiment trop gênant il faut observer en gardant ses lunettes (j'ai horreur de ça), d'où l'intérêt d'avoir un oculaire avec un grand tirage (20 mm c'est bien). En conclusion, un oculaire de 70° avec un tirage de 20 mm qui donne une pupille de 4 - 5 mm, c'est ce que je recommanderais. Par exemple sur mon 355/1650, le XW 20 fait parfaitement l'affaire ;)

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai pas de 300mm, pas d'astigmatisme, pas de SP32mm ni d'ES24mm (encore que mon panoptic de 24mm doit s'en rapprocher) et le site que j'utilise est préservé.

Mais, à mon sens, ton 32mm ne te sera utile que lorsque tu chercheras à détecter des cibles très peu contrastées (à la limite du ciel et de ton télescope) et un peu étendues (entre 5 et 10', ça correspond à l'angle optimal couvert par ce grossissement de 45x). Dans tous les autres cas de figure (détection de détails internes plus petits, détection d'objet plus petits), le 24mm sera plus confortable. Dans le cas d'une recherche de détection d'objets limites mais plus étendus, il faut diminuer le G mais la pupille de sortie sera physiologiquement bridée, donc tu ne gagneras pas grand chose à grossir moins...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à tous pour vos avis ! Je pense aussi que ce 32 mm ne me servira pas vraiment... le cas échéant il me suffira de garder mes lunettes. 

Je ferai quelques tests toutefois la prochaine fois que je passerai sous un bon ciel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 07/01/2018 à 10:35, Cédric Perrouriefh a dit :

une pupille entre 4 et 5 mm assombrit le fond de ciel

 

Hello "Cédric" (je sais plus comment t'appeler sur le forum :P ),

Tu as super bien résumé la question! Je me permets juste de rebondir sur ton point ci-dessus car il me semble que ça dépend des conditions d'observations: il faut forcément une pupille plus petite pour "éteindre" le fond de ciel en banlieue éclairée qu'au Restefond! Donc la pupille de 4-5mm c'est pour la Sinne? Et si oui, au Restefond (ou équivalent) ce serait quoi l'optimal dans ton expérience?

Dis-moi si c'est pas clair, il est 7h30 au bureau et la nuit a été courte ;)

A bientôt j'espère (si le temps veut bien faire un effort...),
Amaury

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, j'ai toujours entendu dire qu'en ville, il faut grossir plus pour réduire la pupille et éteindre le fond de ciel. Autrement dit, les grands champs ça serait plutôt pour la campagne ou la montagne. Après c'est un raisonnement purement théorique, je parle sans savoir car n'observe jamais en ville.

 

Il se peut aussi qu'en ville la pupille de ton oeil soit, de toute façon, moins dilatée qu'à la campagne ou la montagne à cause de la lumière ambiante (selon où tu es en ville ! Après si c'est un endroit tellement éclairé que ta pupille ne dépasse pas 2,5 mm, autant ne pas faire d'astro ;)).

 

Au Restefond, il n'y a pas besoin d'obscurcir le fond de ciel, mais la question de savoir si 6 ou 7 mm ne font pas trop se pose toujours : peut-être que la pupille de ton oeil sera plus petite, même en pleine obscurité, d'où d'éventuels problèmes de vignettage... 6 - 7 mm ça me semble vraiment extrême dans tous les cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très intéressant, je connais assez bien le phénomène pour avoir eu quelques nuits d'observation (moins de 5) ou l'on ne voit quasiment pas ses pieds. Pour mes yeux 7mm c'est utile mais uniquement sur un champ assez restreint.

C'est là que je me suis aperçue de la zone aveugle en vision scotopique.

Ca reste quand même rare d'utiliser efficacement 7mm de pupille.

 

Dans le détail : je suis très contente toutefois de mon 53,5mm plein champ 2" (presque 50°).

J'ai eu la plus belle image d'andromède avec mon apo f/6 (9mm de pupille), je ne pense pas que ce qui dépassait les 7mm ait servi à quelque chose, par contre, le fait d'avoir l’œil bien positionné et qui n'a pas besoin de tourner évite quelques aberrations.

Donc à forte pupille, je me demande si les grands champs sont utiles.

La deuxième impression qui me reste est à 5mm de pupille sur le double amas de Persée avec le dob 203 et un ES 30mm 70°. Je n'aimais pas trop cet oculaire sur l'apo 80 mais j'ai compris pourquoi par la suite (sensible à la courbure de champ)

Ca conforte mon impression qu'il y a probablement une incompatibilité pupille maxima et champ large (>50°). Je reste entre 3 et 5 mm en CP sauf besoin exceptionnel.

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a une heure, lyl a dit :

Ca conforte mon impression qu'il y a probablement une incompatibilité pupille maxima et champ large (>50°)

 

Très intéressant, et à valider avant de considérer l'achat d'un Nagler 31mm à 700€...!

 

Il y a 1 heure, Cédric Perrouriefh a dit :

Au Restefond, il n'y a pas besoin d'obscurcir le fond de ciel, mais la question de savoir si 6 ou 7 mm ne font pas trop se pose toujours : peut-être que la pupille de ton œil sera plus petite, même en pleine obscurité, d'où d'éventuels problèmes de vignettage... 6 - 7 mm ça me semble vraiment extrême dans tous les cas.

 

Merci ! Il faut absolument que je mesure ma pupille max... Ensuite en situation d'obscurité quasi totale comme au Restefond je pense qu'on doit pouvoir viser "Pupille Max-0.5mm" (pour prendre une marge).

 

Sinon les oculaires à PS de 6-7mm sont bien utiles pour maximiser le champ réel et faire du "saut d'étoiles" quand on a un gros tromblon et pas d'Ethos dans son arsenal ;)

Surtout en banlieue éclairée où les étoiles "repères" ne sont pas légion. J'ai noté que pour être confortable il me fallait ~1.4° de champ réel (oculaire de 30mm avec pupille de 6mm). Avec ça le fond de ciel est dégueu mais la navigation est facile.

A+

Amaury

 

 

Modifié par FiatLux

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne l'ai pas encore fait mais j'ai pensé à ça: salle de bain, devant le miroir, éclairage minimum, avec un mètre ruban!

Reste à trouver le mètre ruban :P

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

on l'a fait dans les toilettes au club : on a un extra-terrestre.

10mn dans le noir et photo au flash : c'est violent.

Image1.png.a8e211cd7f418d4fad4a98b12165d2e7.png

 

Le Nagler 31 va bien pour nous sur le dob ES 406, c'est surtout pour le champ.

Modifié par lyl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonne question, pour l'adaptation pupillaire je dirais plutôt un changement assez rapide de diamètre vu que c'est purement musculaire. Quelques secondes au plus.

En revanche l'adaptation rétinienne sera beaucoup plus longue.
Amaury


 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 29 minutes, lyl a dit :

Le Nagler 31 va bien pour nous sur le dob ES 406, c'est surtout pour le champ.

 

Salut Lyl,

Je digresse mais que penses-tu du dob Explore Scientific? Je m'étais renseigné dessus (version 305mm) auprès d'une célèbre enseigne et ils m'en avaient dit pis que pendre ("tient pas la collimation, à moins de le bricoler", "rouille" etc.).

Avez-vous eu ce genre de souci avec?
A+
Amaury

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

 

Il y a 4 heures, Cédric Perrouriefh a dit :

Au Restefond, il n'y a pas besoin d'obscurcir le fond de ciel,

 

Si si ! ;)

le fond de ciel est toujours un peu lumineux, y compris sous un ciel exceptionnel.

Même au Restefond  les Dentelles du Cygne (à titre d'exemple) sont blafardes, alors qu'en mettant un filtre OIII ça devient un sacré spectacle ; c'est bien la preuve que le fond de ciel peut être encore largement éteint dans ces conditions pourtant optimales.

 

Fred.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui tu as raison ;) On va dire qu'il n'a "pas besoin", ou plutôt moins besoin comparativement à beaucoup d'autres sites ;) Mais certes, il y a partout moyen d'assombrir !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, lyl a dit :

10mn dans le noir et photo au flash : c'est violent

 

Ha ben oui, je disais "un petit moment", mais j'avais mal lu... 10 min ça suffit donc ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Ne confondez pas l'adaptation du diamètre de la pupille et le temps de fabrication de la rhodopsine ni le temps maxi pour atteindre la sensibilité maxima.

C'est 20mn la constitution du stock et ensuite le maxima est à 45mn. Plus tu es jeune, plus c'est rapide. En plus en lumière faible, c'est à 20° de la fovea qu'on est le plus sensible. (faut en profiter pour tester la vision décalée)

 

Ils n'avaient pas envie non plus de squatter les WC aussi longtemps.

10mn c'est bien pour la pupille, je dirais même qu'elle peut rapetisser ensuite si la lumière ambiante monte un peu trop (une simple clope à 20m ça me gêne ...)

 

Pour ma part, je n'ai jamais eu de nuit totalement noire.

J'ai vécu à côté de la forêt toute mon enfance : c'est dans les bois que ça devient difficile. Moi j'arrive (enfin j'ai pas testé depuis l'an dernier) à courrir à la lumère de la voie lactée sans me vautrer.

 

Quand au dob ES, on a eu un problème de collimation complètement décalée en le remontant, une fois sur 10 environ. Je pense que ça tient à du jeu sur les tubes : un petit grain de sable qui empêche de visser complètement par exemple.

Pas un soucis sur la construction, mais à l'usage.

Modifié par lyl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 56 minutes, lyl a dit :

Moi j'arrive (enfin j'ai pas testé depuis l'an dernier) à courir à la lumière de la voie lactée sans me vautrer.

Soit prudente quand même !

Un accident est si vite arrivé :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant