• 0
Tenshiro

Débuter en astrophoto

Question

Bonjour à tous et à toutes.

 

Je fais de l'observation depuis 4 ans et j'aimerai passer à l'astrophoto.

Je possède un Mak 127 de chez Orion (https://www.astroshop.de/fr/telescope-maksutov-orion-mc-127-1540-starmax-eq-3/p,6173) et un Newton 200/1000 (https://www.astroshop.de/fr/telescope-skywatcher-n-200-1000-explorer-bd-neq-5/p,14991).

Je pense commencer l'astrophoto planétaire et photographier les éléments les plus lumineux du ciel profond.

On m'avait conseillé la Touptek Deep Sky Color (https://www.astroshop.de/fr/appareils-de-prise-de-vue/camera-touptek-gpcmos02000kpa-deep-sky-color/p,51866#tab_bar_1_select).

Mais j'ai également repéré sa grande sœur la Touptek G3M290C (https://www.astroshop.de/fr/appareils-de-prise-de-vue/camera-touptek-g3m290c-color/p,55506#tab_bar_1_select).

Seraient-elles adaptées pour l'utilisation que je veux en faire ?

Passer de 15 ips à 126 ips serait-il si significatif pour justifier une telle différence de prix ?

Je ne trouve aucun avis sur ces caméras.

La Touptek G3M290C semble pourtant pouvoir concurrencer certaines  ZWO plus coûteuses.

 

Que pensez-vous de ces caméras ?

Quels conseils me donneriez-vous, sachant que j'espère pouvoir exploiter la puissance de ma futur caméras pendant un certain nombre d'années avant de passer à une autre étape ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

35 réponses à cette question

Messages recommandés

  • 0
Le 25/01/2018 à 17:41, Masmich a dit :

Prends un UV-IR standard, sa bande passante est celle du  rayonnement visible du bleu-violacé au rouge profond, tu peux donc tout imager.

Pourquoi choisir un filtre UV/IR plutôt qu'un filtre IR simple? N'y a t-il pas un risque de trop filtrer la lumière?

 

Aussi, pourquoi le filtre IR est-il indispensable en planétaire?

 

Sinon Tenshiro, tu peux trouver la 224MC pour pas trop cher, ici: https://fr.aliexpress.com/item/ZWO-ASI-224MC-Couleur-Cam-ra-D-astronomie/32848022389.html?spm=a2g0w.search0104.3.1.61f86414vAIazG&ws_ab_test=searchweb0_0%2Csearchweb201602_4_10152_10151_10065_10344_10068_10342_10343_10340_10341_10084_10083_10618_10305_10304_10307_10306_10302_5722316_5711212_10313_10059_10184_10534_100031_10629_10103_10626_10625_10624_10623_10622_10621_10620_10142%2Csearchweb201603_36%2CppcSwitch_4&algo_expid=6ff98727-b96a-4cec-93a6-3975d466f3b3-0&algo_pvid=6ff98727-b96a-4cec-93a6-3975d466f3b3&transAbTest=ae803_5&priceBeautifyAB=0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
il y a 5 minutes, Larbucen a dit :

Aussi, pourquoi le filtre IR est-il indispensable en planétaire?

Svp, ne confondez pas filtre IR avec IrCut ou IrBlocking ;)

Dans le cas présent, vous parlez de filtre iRCut qui coupe le rayonnement infrarouge.

Et un IrCut n'est pas utilisé qu'en planétaire mais partout, sauf si on image avec un filtre IR ;)

Bonne soirée,

AG

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
il y a 5 minutes, ALAING a dit :

Dans le cas présent, vous parlez de filtre iRCut qui coupe le rayonnement infrarouge.

Merci beaucoup pour ce correctif rapide. Mais alors, pourquoi le filtre IRCut est-il indispensable pour imager?

Modifié par Larbucen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Les capteurs sont un peu sensibles aux IR, d'une part cela fait baisser la résolution de l'image, d'autre part ça "délave" un peu le contraste des couleurs, alors on leur interdit d'entrer dans la caméra grâce à un filtre IR cut ou UV-IR cut.

La plupart des caméras planétaires couleur sont dotées d'origine d'un tel filtre, sous forme d'un hublot d'entrée aux reflets rosés.

 

MM

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Ah, oui je comprends. Mais alors, pourquoi choisir un filtre UV/IR plutôt qu'un filtre IR simple?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
il y a 25 minutes, Larbucen a dit :

Mais alors, pourquoi le filtre IRCut est-il indispensable pour imager?

 

Parce que le rayonnement infrarouge ne se focalise pas au même endroit que la lumière visible ( pour faire simple ) et donc les images seront de moins bonne qualité.

De plus, la colorimétrie sera un peu dans les choux si on image en couleur en gardant les IR.

 

il y a 11 minutes, Larbucen a dit :

Ah, oui je comprends. Mais alors, pourquoi choisir un filtre UV/IR plutôt qu'un filtre IR simple?

 

On a dit IrCut >:( pas IR !

Peu importe, le principal est de filtrer les IR, les UV ne sont pas trop gênants ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Le 25/01/2018 à 17:41, Masmich a dit :

Prends un UV-IR standard, sa bande passante est celle du  rayonnement visible du bleu-violacé au rouge profond, tu peux donc tout imager.

" On a dit IrCut >:( pas IR ! " Ok, ok. Mais ça ne répond toujours pas à ma question. Pourquoi choisir un filtre UV-IRcut plutôt qu'un filtre IRcut?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Oui, AlainG a raison, en toute rigueur j'aurai dû écrire "UV-IR cut" :$. Dans la conversation courante entre personnes qui connaissent bien un sujet on prend parfois des raccourcis qui peuvent, hélas, égarer les débutants. Désolé...

La façon de l'écrire varie suivant les sources : UV-IR cut, UV IR-cut, UV IR cut, etc..., mais bon, tout le monde comprend.

 

En planétaire un IR cut ou un UV-IR cut (qu'on appelle aussi "Luminance" du fait du spectre qu'il laisse passer) auront le même effet puisqu'il s'agit là d'éliminer les IR.

Si le filtre est destiné à rester sur la caméra planétaire et qu'elle ne fait que ça, ça peut être un IR cut.

L'UV-IR cut, lui, pourra aussi servir dans deux autres cas, c'est pourquoi il est souvent choisi (du coup il se balade entre les imageurs et les oculaires):

- en photo du ciel profond, sur les capteurs non filtrés (ou défiltrés,) les UV peuvent affecter les images, un peu comme les IR en planétaire.

- en observation visuelle prolongée du soleil avec un filtre Astrosolar sur un Newton. L'astrosolar filtre mal les UV et sur un Newton il n'y a pas de verre pour le faire (les lentilles des oculaires sont insuffisantes, mais un objectif de lunette est un bon filtre UV cut, une lame de SC ou de Mak aussi). Dans cette configuration le risque de cataracte précoce, en cas d'observations fréquentes et prolongées, est faible mais on préfère prendre toutes les précautions en mettant un UV-IR cut.

 

Voilà voilà.....

 

MM

  • Merci 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Merci MM, Larbucen a sa réponse.

Je sais que je suis un peu tatillon, veuillez m'en excuser, mais il faut être précis sur le vocabulaire.

C'est le seul moyen de bien  comprendre de quoi on parle ;)

Bonne journée,

AG

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Merci. Cela répond tout à fait à ma question.

 

En effet, on trouve dans le commerce des filtres UV-IR cut et des filtres IR cut uniquement. Donc, c'est bien qu'il y a une différence. Je la connais maintenant.

 

Ayant un Newton et étant équipé avec un filtre Astrosolar, je ne savais pas que l'utilisation de UV-IR cut pouvait protéger mes petits yeux. Ca aussi, je l'apprends.

 

Je ferai également attention au vocabulaire. Je voulais bien sûr toujours parler des filtres IR cut. Le filtre IR,  si il est très fort, ne laisse passer que très peu de lumière du spectre visible. C'est donc son opposé. N'ayant pas d'HST dans mes cartons, j'en resterai à l'UV-IR cut que je viens de commander suite à vos conseils.

 

Merci à vous deux.

Modifié par Larbucen
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant