eroyer

Taille de miroirs plans

Recommended Posts

De mon côté, je finis l'après-midi avec un petit chanfrein sur le premier disque, il faut bien commencer.

Le chanfrein bien régulier fait un poil moins que l'épaisseur de la mine de mon crayon à papier rechargeable (0.7mm) soit 0,5mm

Il est un peu plat, plutôt 30° au lieu de 45°.

Barre à aiguiser Fällkniven DC4 diamant 25um / corindon synthétique aggloméré (équivalent 4000 ~5um)

Le chanfrein est visible au flash au-dessus du A. temps pour les deux faces : 30mn environ. Le disque fait 130mm c'est du borofloat 33 similaire au pyrex (verre tendre)

Le petit tour à bille est bien utile, le verre a finalement suffisamment adhéré avec quelques gouttes d'eau.

Note : la face diamant fait des cratères, c'est bien pour 3 minutes, pas plus.

Ce n'est pas toute la surface, mais je suis impressionnée de la vitesse à laquelle ça a rodé le disque.

chanfreinA.jpg.cd12c9a0f2d7819202bdcda99c46bf53.jpg

-------------------------------------------

Le chanfreinage du disque C

ça gratte vite avec la face diamantée, ça sort de la poussière. Plutôt une consistance laiteuse invisible avec la face corindon.

IMG_20180812_105153.thumb.jpg.a3a07062fadfc5e89383a3425ae22a67.jpg IMG_20180812_105727.thumb.jpg.68c516071a3dfdbb496676360cb03c14.jpg

C'est régulier avec le tour, par contre le passage avec la face diamantée fait de l'arrachage ~0,2mm, je régularise, sans chercher à rattraper, c'est la pente et le 1/2 mm qui m'intéresse, ça se doucira en dessous naturellement je pense. Au besoin, je reprendrais plus large mais au corindon uniquement.

IMG_20180812_111918.thumb.jpg.4173745e75a652bd09ad583551a91d3b.jpg IMG_20180812_111915cratere.jpg.48efc504a7ecb275baecc619569ae172.jpg

 

 

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Chouette, un nouveau projet qui démarre. Ton chanfrein est plus propre que le mien. La barre au diamant c'est une bonne idée, ça doit être moins laborieux que ma petite pierre à aiguiser.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hop encore une petite, je vais pas tout poster mais les sensations sont intéressantes.

Pendant les courses la soupe semble revenir au centre comme une vague. On sent qu'elle se charge de débris. J'ai rajouté de l'eau : ça a failli rester collé. J'ai arrêté peu après.

Apparemment le verre dessus (le A) n'est pas usé aussi uniformément que le B, je ne dois pas être assez régulière dans les rotations du disque au-dessus.

Le dépoli est presque complet après une séchée de 30mn au K320.

IMG_20180812_144659.thumb.jpg.091db06560da446cb0a09969869d7629.jpgIMG_20180812_150518.thumb.jpg.dcfa4c61b79681a984666f67063545e4.jpg

 

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Grave erreur. Tu n'aurais pas du les dépolir si vite. Je vois encore un peu les franges sur le miroir A, il était parfaitement plan. Quel dommage....xD

plans_lyl.JPG.4677bc37bf37aaa5285a6b17857b4a4a.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est mon torchon ! :x

 

C'est récupéré, j'ai mis un soupçon d'abrasif en plus : la soupe est resté grise.

Mais le truc sympa c'est que je les ai laissé secher une fois rincé : je voyais des franges en cercle en incidence 45/50° : elle venait du néon que j'ai sur le mur.

Sans doute la couche mince d'eau avant évaporation complète.

Hop je range, ç'est dimanche. Les torchons à la machine de demain et les disques dans le placard ou personne ne va.

Et le tour tout crado, j'ai collé à la poix qui pue, il a fait un séjour dehors. C'est infect et âcre cet odeur de Gugolz dés que tu le tiédi.

IMG_20180812_162206.thumb.jpg.bbffb00c121d3642b2aca52b854ec4e7.jpg

------------------------

Fin du premier cycle au carbo 320 : les disques B et C collent entre eux avec un simple film d'eau. Séparation tranquille sous le robinet.

------------------------

Petit contrôle au sphéromètre : je suis en dessous de la sensibilité sur les 6 surfaces (5um). Je finis ce cycle de carbo et je passe au suivant.

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca avance, première passe de W1 (25um) en cours, un des 3 disques a déjà les deux séchées. Une maladresse et ça colle : une ou deux gouttes d'eau sur la partie ouverte et on attends quelques secondes pour que ça reglisse.

Contrairement à la photo, c'est bien uniforme, là c'est de l'humidité.

IMG_20180815_173409.thumb.jpg.e6e280e9f209c37e7e28ae23f7416dbb.jpg

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super de se lancer dans le taillage polissage.

 

Attention à ces histoires de collage de disques entre eux. ça part aux gros grains, mais ensuite ça va ventouser sévère aux dernières poudres. Le mieux est de ne pas trop prolonger les séchées, et de vaporiser un peu d'eau (avec un peu de liquide vaisselle), ça facilite la glisse...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Sébastien, je note patience je crois que ça convient aussi.

Pour l'instant ils sont tous pareils, j'ai quelques piqures en surface bien dispersées. Je continue en W1

diffusion.jpg.e9932c27f52a37ee4a4b7f2ed89d5ee1.jpg

---------------------------------

Petite mésaventure ce jeudi : un petit choc sur la tranche d'un disque a fait sauter un éclat et révélé une anomalie de surface qui était masqué par le dépoli sur le diamètre.

Il y a eu un autre éclat à l'intérieur de moins d'un millimètre révélant une micro-bulle. J'ai commencé à rogner un mm au bord du disque concerné pour retirer la cavité et jauger de l'homogénéité du blank. Sans gravité : ça "sonne" correctement quand on rabote et la consistance est là. C'est une forme de pyrex donc, c'est quand même rare que ça s'effrite. ça me prend du temps, encore 1/2h pour s'assurer d'un chanfrein correct. Je dois repasser au moins 3x en W1 donc pas d'inquiétude.

 

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Système D : récupération d'un meuble pour utilisation en cabinet lumineux pour voir les franges.

Le verre dépoli n'est pas top, c'est un dessous de plat de table à dépolir un peu mieux au carborundum

Il manque la lentille de fresnel à positionner en bas. Je vais changer la position des étagères. Quelques petits trous en plus ça ne détruira pas le meuble.

cabine.jpg.d4a685040301731a2505ea50b825ebf4.jpgdepoli.jpg.c966d91f43fbcc16a896810be2ee010e.jpg

--------------------------------------------------

Je termine la dernière paire au W1 prochainement. j'ai eu une vilaine vallée en courbe due au carbo 320  pour laquelle il a fallu les 3+3 dessus/dessous au W1 pour qu'elle s'atténue.

Ca colle de plus en plus rapidement, vu la petite taille j'ajoute goutte d'eau par goutte d'eau pour maintenir le glissant et la bonne répartition de la soupe. Ce n'est pas un problème de déchet, ça gratte encore à la fin de la 1/2h : le timing est bon. Bien répartir l'émeri sans trop en mettre partout prend deux minutes en y allant doucement et en limitant les mouvements pour éviter de creuser le centre.

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas bête d'utiliser un meuble tout fait. De mon côté j'essaie d'utiliser DFTFringe pour exploiter les interférogrammes ,voir ici : https://www.cloudynights.com/topic/629915-dft-fringe-and-3-flats/

Du côté du polissage, je galère un peu avec des défauts de bord, mais j'en suis à 1/2 frange, voir même presque 1/4 de frange.

 

Sinon aujourd'hui, j'ai essayé le test avec de l'eau comme plan de référence. Ce n'est pas facile à mettre en oeuvre. On peut dire que j'ai bataillé pour arriver à avoir des franges. Au final, c'est très difficile à voir et inexploitable pour des mesures. La faute à lampe, ou autre chose que j'aurais du faire. Voici ma meilleure photo. Si si, en cherchant bien on voit les franges...

A_water_web.JPG.999873f57b86ca10215cd559293b19c2.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas évident en effet. J'en ai fini au W1, les vallées ont été aplanies.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Le fluo vert de chez Philips est monté, ... ça brille fort, j'ai un peu sous-estimé le rendement, c'est assez franc comme raie, on le voit sur l'objectif du smartphone qui bave en bleu (sur-ex) mais pas d'arc en ciel de couleur. La référence c'est plutôt sur la réflexion sur le mur, intensité plus "normale".

IMG_20180820_092945.thumb.jpg.bfe9dacc716983c1ec6f973aefcc7605.jpgIMG_20180820_093007.thumb.jpg.acd99d57f0f9395dde557c40e67024c3.jpgTL-D-green.jpeg

 

 

 

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas encore fini mais ça commence à ressembler à quelque chose pour la cabine. La lentille de fresnel est pas terrible, on verra bien.

Un petit morceau de bois à mettre à la place de l'étagère qui est sortie vers l'avant et je remonte la dite étagère pour masquer un peu mieux.

IMG_20180823_132803c.jpg.787f27827def57dc4c0f323b26713db8.jpg

Emeri 15u, la diffusion diminue, loin de la transparence pour l'instant mais l'état de surface devient dificile à voir à l'oeil nu.

transparence.jpg.a726d3d840afbb915ae22099cced42c8.jpg  transparence2.jpg.3c41cb57802e34c5cb2bf11804c84382.jpg

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Depuis quelques jours, j'avais du mal à avoir des mesures fiables et je ne comprenais pas pourquoi le résultat de mes retouches était si aléatoire. En creusant un peu plus, j'ai finalement mis le doigt sur le problème. Le simple faite de manipuler les miroirs pour les mettre dans l'interféromètre perturbe grandement la mesure. J'ai fait une animation pour illustrer ça. Les miroirs n'ont pas été travaillés et sont au repos dans l'interféromètre depuis plus de 24h. Je pose mes mains sur le disque de dessus pendant 1minute, je les enlève, puis j'enregistre ce qui se passe pendant 1/4 d'heure (une photo toute les 30 secondes) :

interfero_refroidissement480.gif.e3f6cae8ff7d5c21c72265487200d86d.gif

Résultat : ça bouge et pas que d'un dixième de frange !!! je me suis bien fait avoir sur ce coup là. Il faut attendre au minimum 5 minutes pour que ça se stabilise. Mais au moins maintenant, je vais pouvoir être plus confiant dans mes mesures et je vais pouvoir enfin progresser.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je voulais faire du genre experte, je dirais "Bien sûr c'est évident !"

Par expérience, j'ai vu le chromatisme fortement changer sur l'objectif SF2/BK7 de Telemator. 15mn de mise en température.

J'ai pris des disques en simili-pyrex pour limiter ça.

Mais on ne coupera pas au fait de laisser au repos les verres le temps nécessaire à la stabilisation. Ceux que j'ai font 15mm, quasiment athermiques donc au pif je dirais 1mn/mm d'épaisseur sur les petits diamètres <150mm

 

Pour information à côté du sujet : les bonnes lunettes astros (photo en particulier) sont maintenant construites en se basant sur des formules athermiques. Le focus change mais globalement la correction se maintient pendant la mise en température. Seules quelques optiques très haute gamme ne bougent pas (15mn/1/2h)

Pour la curiosité : un précis technique Schott  et un article de Mike

---------------------------------------

Vu que ça a tendance à faire une sévère succion entre les verres avec l'émeri 15u, le quadrillage mousse anti-dérapant fait bien l'affaire.

aggripant.jpg.5344e23ba803dcaad2097c5289b37d48.jpg

 

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

on peut ajouter une goutte de glycérine à l'eau du mélange abrasif pour éviter de se faire trop peur quand les disques commencent à montrer des velléités de collage en fin de séchée.

Edited by asp06
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

De mon côté, j'ai fait des séchées plutôt courtes : 5 ou 6 minutes maximum avec les abrasifs fins. Je préfère ne pas prendre le risque de coller les verres.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Eroyer bravo tu as fait la preuve qu’avec l’eau l’interférométrie fonctionne bien, et effectivement le plus difficile c’est la stabilité de l’environnement, mouvement de l’air, mouvement de l’eau, températures  …
Pour un Bath sur un miroir concave c’est pareil.
Juste en plaçant un doigt sur le miroir la dilatation se voit on peut vérifier le sens bosse creux.

Juste une question, as-tu optimiser le diamètre de la source en fonction de la focale de la lentille paramétrant la résolution et le contraste des franges ?
Et attention aux paramètres dans DFT.

Pour une mesure, je recommande de moyenner une série de front-d’onde (franges de même direction) et aussi de changer de direction des franges 90°. Donc c’est très long en capture.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rhoo c'est décidé, séchée S sur B (2eme pour B au 15u)

C'est collé sans prévenir après le 5eme ajout de goutte d'eau. Hop noyade...

et achat glycérine.

colle.jpg.14a8ad9f7c4a4dee0ade7aba8b9f2aac.jpg

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

comme il s'agit de verre ordinaire poli à la main, dès que la séchée dure le risque de gripper les disques augmente beaucoup.

Edited by asp06

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un peu de souvenir de chimie orga.J'ai trouvé un mélange eau / pentylene glycol (C5H12O2 pentane 1-5 diol) / glycérine(C3H8O3) dans mes cosmétiques en attentant la vraie glycérine.

La couche flottante est nettement plus mince, ça glisse bien et ça colle à la surface. En fait ça ne bloque plus mais ça gratte fort (>160 plus visqueux que l'eau)

L'eau ne s'évacue presque plus par les bords, je pense que "ça sèche" moins vite. Par contre, comme ça gratte plus comme avec le carbo, je sens les écarts de surfaces global (bosses/creux) changer plus vite.

SInon, le dépoli s'en va progressivement, en incidence rasante, ça commence à produire un reflet

----------------------

9um, 1ere passe complète, je réduis les séchées à 15mn (20mn sur le 15um) malgré la présence de glycérine, il devient difficile de contrôle la force de grattage en fin de séchée, la couche d'eau réduisant, on creuse en plus de réduire les bosses. J'ai la bonne sensation maintenant, il ne s'agit pas que ça frotte toute la surface mais les plus hauts sommets. (le toucher sur le verre du dessus informe bien)

La diffusion du laser est moindre en surface et on commence à percevoir les anneaux de newton interne au laser de colli baader.

Pour mémoire, je vais beaucoup plus vite avec le plateau de potier°, pour l'instant, ça se passe bien, mais la conduite à tenir changera peut-être après le premier contrôle qui n'est pas pour de suite... vacances en fin de semaine prochaine.

baader.jpg.a3a866ab648cabca37a034133dcf8ce1.jpg

° : des huits avec le verre dessus et un rotation lente presque constante du verre dessous. Le mouvement en 8 provoque une rotation du plateau que j'accompagne pour contrôler la force/résistance de l'abrasion. Vitesse légèrement variable, on profite de la glisse, mais surtout j'évite de forcer, ça ne me fait plus de tranchées pour l'instant.

----------------------------------------------------

9um : 2 passes + un doublon AB BA face arrière pour éliminer un reliquat de vallée que je pensais disparu.

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, CPI-Z a dit :

Juste une question, as-tu optimiser le diamètre de la source en fonction de la focale de la lentille paramétrant la résolution et le contraste des franges ?

Non je n'ai rien optimisé du tout, d'ailleurs je ne sais pas faire. Je me suis contenté de reprendre le montage qui marchait à peu près bien avec 2 disques de verre en remplaçant le disque de dessus par de l'eau. C'était amusant à faire mais inexploitable en pratique. Je suis revenu à la bonne vieille méthode avec 3 disques. Ce serait probablement mieux avec une autre source de lumière (plus puissante en tout cas) et peut-être en optimisant comme tu dis.

Pour DFTFringe, je laisse tous les polynômes de Zernike cochés sauf piston, tilt et coma. J'avais un doute sur le defocus qui est décoché par défaut, mais je pense qu'il faut le cocher dans le cas de miroirs plans.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, eroyer a dit :

Non je n'ai rien optimisé du tout, d'ailleurs je ne sais pas faire. Je me suis contenté de reprendre le montage qui marchait à peu près bien avec 2 disques de verre en remplaçant le disque de dessus par de l'eau. C'était amusant à faire mais inexploitable en pratique. Je suis revenu à la bonne vieille méthode avec 3 disques. Ce serait probablement mieux avec une autre source de lumière (plus puissante en tout cas) et peut-être en optimisant comme tu dis.

Pour DFTFringe, je laisse tous les polynômes de Zernike cochés sauf piston, tilt et coma. J'avais un doute sur le defocus qui est décoché par défaut, mais je pense qu'il faut le cocher dans le cas de miroirs plans.

 

Inexploitable en pratique ?
Quel dommage. C’est d’autant plus regrettable que ton premier essai est prometteur.

 

De plus, comparer les résultats de 2 méthodes de contrôle complètement différentes et si les résultats sont cohérents c’est gage de validité.

 

Analyser des franges avec la bonne vieille méthode de la règle pour quantifier la linéarité de franges, c’est …

 

Quand je parlais d’optimiser la source, par exemple tout est là :

Fizeau_un_interferometre_de_fizeau_corrige_sptembre_2009.pdf

 

Le diamètre du verre et la focale de la lentille étant donnés (donc le F/D), le diamètre et la cohérence de la source sont primordiaux. Par exemple on ne peut pas utiliser une diode laser dont la cohérence est insuffisante. La lampe à valeur de sodium classique est bien meilleure.

Les aberration géométriques générées par la lentille rentrent aussi en jeu. Une Fresnel est moins bonne qu’une lentille simple plan convexe en verre. La position de la source sur l’axe optique aussi.

 

Quand j’évoquais les paramètres dans DFT je faisait principalement allusion aux paramètres de configuration et en particulier au fait d’utiliser l’eau : indice 1,33 (déminéralisée) qui influe la différence de marche, l’inter-frange, 1/1,33 = 0,75 donc 1/2 onde = 0,375, l’interfrange = 0,375 = 3/8.
Et dans DFT utiliser le bouton pour contrôler les surfaces planes.

Donc en partant simplement de l’igram que tu as posté (que je suppose en basse résolution par rapport a l’original), voici déjà une estimation :

L'Igram :

flat-0.jpg.e87d55b999143507fd3cc7a721211f86.jpg


La configuration :

5b81cf9b805a8_Flatconfiguration.JPG.eede03edd6669e658fa2761dc7224ab9.JPG

 

Capture d’écran :

5b81cfb0a9f0e_Flat-0-cran.JPG.e4d2908c87e182b898e282b8e0155de3.JPG

 

Le rapport :

Report-flat-0.pdf

 

Bon, je ne sais pas si les bosses et les creux sont dans le bon sens, s'il ne faudrait pas inverser le frond-onde. Mais les profils semblent déjà significatifs et la forme générale donnée

Alors inexploitable ?


PS : Dans DFTFringe, normalement les zernikes piston tilt et defocus sont systématiquement à décocher. Comas le plus souvent, au risque de faire disparaître les comas principales générées par l’optique contrôlée.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

décocher le defocus pour un plan? c'est spécifique au mode "plan" de dft fringe peut être?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'y  pas de "defocus" ou de zernike affichés dans l'outil d'analyse de plan dans DFTFringe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now