jm-fluo

Anciens oculaires

Recommended Posts

On 29/07/2020 at 12:04 PM, Anton et Mila said:

Si j'avais un avis à donner, et je prends comme exemple ce que j'ai, soit la bino zeiss grand prisme sur un maksutov 200mmF10, je ne prendrais ni les zeiss 24mm à 40°, ni le baader eudia 35mm à 45/50°, mais plutôt mes 2 wide scan KK 20mm/84° et deux 13mm.

Les Wide fields en bino, tout le monde ne supporte pas!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Il y a 1 heure, chonum a dit :

Oh oui, c'est purement cosmétique les d'eux fonctionnent aussi bien!


Ok, j’avais mal compris ce que tu voulais dire. J’ai pu tester il y a deux jours les Eudia 35 vs ZAO 34. Le champ des Eudia 35 est manifestement plus large et les images sont bien ciselées. Cependant, je préfère la transparence des ZAO 34 et les couleurs plus neutres. Mais je confirme que les Eudia 35 tiennent clairement la route et génèrent des images excellentes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Olili a dit :

Mais je confirme que les Eudia 35 tiennent clairement la route et génèrent des images excellentes.

Tu as raison, l'Eudia 35mm est un peu incontournable pour celui qui ne peut pas mettre du coulant 50mm. C'est une référence en la matière.

Tu n'as pas répondu pour le Glasspath 1.25X Zeiss? Tu en as un ou pas?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, Anton et Mila a dit :

Tu n'as pas répondu pour le Glasspath 1.25X Zeiss? Tu en as un ou pas?


Oui, je le possède aussi mais c’est limite pour faire la mise au point ou alors, il faut que j’ôte l’ADC mais ça ne fait pas mes affaires! Le GK 1,7x ou la Powermate 2x sont parfaitement adaptés à mes besoins. Le top reste la Powermate.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je fais court, je fais une anime demain soir.

Testé ce soir à partir de minuit.

TAL barlow x2 + TAL plössl -> 5mm face à Stellarvue SPLER (astroplan / Smyth-Barlow, tt AR spécial planétaire) 4.9mm

 

Ceci sur une 80/1000 de qualité supérieure.

Une fois la Lune et Mars sorti de l'horizon, la combinaison avec le plössl TAL est agréable et le piqué/contraste central est meilleur. La sensation d'une plus grande luminosité et pureté couleur est là (c'est subjectif)

 

Planéité (confort oculaire) de champ impeccable, fond de ciel meilleur (et la ça surprend vu les performances avérées du Stellarvue sur Jupiter/Saturne). Bonne compacité de l'ensemble.

A part le champ supplémentaire de Stellarvue et l'absence de contact avec la bonnette, tout pour la combinaison TAL.

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Hier j'ai encore fait une comparaison antre une Tal 2x (le modèle fournit avec les Newton Tal) et une ancienne Orion Shorty 2x (triplet): léger avantage (piqué) pour l'Orion qui a en plus "une" plus grande lentille donc pas de vignettage avec les grandes focales.

Edited by babar001

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Yep, la barlow TAL est calculée exclusivement comme complément aux oculaires de 6.3 à 25mm. Le field stop max est pour 22mm environ. C'est expliqué dans le livre de Kletsov et commenté dans le site de Vladimir Sacek. Faire une comparaison hors de son contexte d'utilisation n'a pas de sens.

 

Le triplet Orion n'est pas plus "piqué" mais la courbure de champ intervient fortement dans cette sensation.

Si l'usage est correctement réalisé elle donne tout son potentiel, même en photo grace au vissant.

https://www.astrobin.com/30549/?nc=all

 

Description et comparaison ici n°2 et n°4: https://www.telescope-optics.net/miscellaneous_optics.htm

Je le confirme donc.

 

La meade #140 télénégative est meilleure que la shorty : espace d'air qui corrige l'aberration sphérique.

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

Voilà les trois combinaisons que je vais mettre en oeuvre en photographie avec la "nouvelle barlow TAL" , et non l'ancienne que tu as aussi reçue Myriam avec la nouvelle, et je pense que c'est de celle-ci dont parle babar001.

Sur APO LZOS 152/1200 avec ASI ZWO 290MM: Echantillonnages déjà expérimentés avec les barlows TV 2X et 3X

 

A 0.3 " d'arc/p avec Barlow 2X

20200808_084208.thumb.jpg.64321c1744abcc075fec08c38763dd79.jpg

 

A 0.15" d'arc/p avec l'option  tirage TAL 3X

20200808_084330.thumb.jpg.688cb2d9c3d85405dc09ff0f6aba2c67.jpg

 

A 0.15" d'arc/p avec ADC ZWO (3X)

20200808_084536.thumb.jpg.d4ba89591805af7062c31fa5a9f1dd2b.jpg

 

Tout est vissant.

 

Bonne journée,

ClaudeS

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben désolé mais moi avec la combinaison d'oculaire que j'ai essayé (je sais c'est pas un oculaire dédié résolution:  un ancien Nagler 9mm type 1) j'ai trouvé l'Orion meilleur en visuel.

Et je regarde pour le piqué au centre du champ.

Il y a de fait de meilleurs combinaisons oculaire + barlow que d'autres.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 34 minutes, babar001 a dit :

l y a de fait de meilleurs combinaisons oculaire + barlow que d'autres.

et instrument, c'est sûr, ce que tu n'as pas précisé

Avec "Ancien oculaires" on pense à f/D 10 en général, minimum f/D 6 (référence au Newton de la SAF à f/D 7)

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

J'avais testé sur une "bête" achro skywatcher evostar 120mm f5 ( qui au passage donne de très belles images de juju avec un G aux alentours des 100x) et le RC est un ancien lumicon à miroir de 2".

J'avais déjà lu que certaines marques de barlow étaient optimisées pour leurs propres instruments (et oculaires).

Edited by babar001

Share this post


Link to post
Share on other sites

Restes avec ta barlow Orion Babar001.....tu as un excellent setup finalement......je passerai un jour chez toi pour récupérer tes oculaires 24.5mm qui ne valent rien. Ils seront peut-être mieux à F20 sur ma lulu avec Barlow....bon  weekend....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Ben c'est mon setup sur Vixen porta "grab and go même pas peur de la casse".

A tel point que pour l'instant ma nouvelle AP gran  turismo reste dans sa boîte ;)

A f20 c'est avec barlow? Je met en  série mes deux orion shorty et je suis aussi à f20 ;)

Edited by babar001

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 3 heures, babar001 a dit :

A f20 c'est avec barlow? Je met en  série mes deux orion shorty et je suis aussi à f20 ;)

Oui babar001, avec mes barlow 2X et 3X TV. je vois que tu as tout ce qu'il faut pour changer d'avis sur les anciens oculaires 24.5mm japonais.

Tu vas me faire le plaisir de faire une double à 1" à 2" d'arc de séparation avec un de tes HM 24.5mm ancien japonais à 250X/300X avec tes 2 barlows Orion alignées, et ta gran tourismo 130mm, et si tu me dit qu'un HM (Huygens Mittenzwey) est mauvais pour la séparation jusqu'au bord du champ, je dis bien, au bord, avec des  images parfaites au zénith, et bien vends ta 130 mm et gardes tes HM, mais j'en serai fort étonné tu vois.

Tu as une AP130 sous le coude et tu fais Jupiter avec une achro 120mmF5. Tu blagues? Tu n'a pas l'impression de perdre ton temps? ou alors tu es un fan de la télé couleur....sans rancune, .... et envoie ton adresse en message perso. Je tiens à voir ta gamme 24.5mm dans quelques mois....et fais moi un prix au kilo, je paye en liquide.

Edited by Anton et Mila

Share this post


Link to post
Share on other sites

En 2020 je pense qu'il y a des oculaires ne nécessitant pas de devoir être barloté à ce point pour travailler dans de bonnes conditions et être net jusqu'au bord.

Quant à observer avec un achro de 120mm f5, je t'invite à y regarder (dans une bonne en tout cas) car comme d'hab des gens donnent leurs avis à 5 sous sans jamais y avoir touché.

Dans les conditions dans lesquelles j'observe (pour l'instant la fenêtre ouverte ...) je ne vois pas l'intérêt de sortir la gran turismo (beaucoup moins à l'aise malgré son poids plume sur une Vixen porta, j'attends une monture azimutale un peu plus robuste)

Pas de problème tu passes quand tu veux, fais moi signe quand tu es à Bruxelles ;)

Et non je ne te fais pas un prix, si un de mes hm t'intéresse, je te le donne ;) au diable l'avarice!

Sans rancune, bien entendu...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 20 heures, babar001 a dit :

En 2020 je pense qu'il y a des oculaires ne nécessitant pas de devoir être barloté à ce point pour travailler dans de bonnes conditions et être net jusqu'au bord.

tu as raison bien évidemment, sauf que les bonnes Barlow améliorent les images dans le cas des F/D courts et mal corrigés comme ta 120/600 achro. Je te conseille de le faire. Sinon, je tente de voir simplement si les HM sont meilleurs à F/D 20 +/-5 par rapport à un ortho de type BCO par exemple sur un instrument à F8 initial comme ma lunette, et dans le cas des étoiles doubles serrées <1" d'arc et à fort contraste 2/2.5mg, du fait de la simplicité de la combinaison, un peu comme ceux qui utilisent des monocentriques par exemple. Pour l'instant, ils sont aussi bons, et le SR 4mm m'a surpris dans le bon sens....

Cela s'arrête là. N'y voit pas une remise en cause de ce qui existe aujourd'hui. Mais je ne peux pas te laisser dire que ces oculaires ne valent rien, car des générations d'astronomes les ont utilisés dans le passé, et le visuel, ils savaient ce que cela voulait dire.

Comme on dit, à F20, tout passe. Peut-être que les formules ultra simples passent mieux. A voir.

Sans rancune, bien évidemment.....

bonsoir Babar001.

ClaudeS

 

Edited by Anton et Mila
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Deuxième soir en animation avec la voisine cette fois, un ami de cette dernière et leur petite fille, tous novices.

Pour une animation et initiation à l'observation. Une belle soirée riche en questions.

 

Le parcours fut : Jupiter, Saturne, amas d'Hercule, la double Mizar de la grande Ourse, Albiréo et final sur la Lune et Mars se levant.

 

Une explication de la diffraction sur une image sompteuse de Mizar avec la barlow Tal + Brandon 12 puis barlow Tal et Tal plössl 10.

Pickering constaté : 8 , Mizar étant au-dessus du massif de la Chartreuse.

https://www.astreos.eu/estimer-la-turbulence-echelle-de-pickering.html

 

Nous avons ensuite vu ensemble ce qui se passe en défocalisant intra et extra, permettant de révéler les couleurs hors du focus principal.

3 personnes novices bien formées à qui je n'ai plus eu à partir de ce moment à expliquer les subtilités et difficultés de la mise au point en cas de turbulence.

 

Vint ensuite l'explication de la dispersion atmosphérique avec son amélioration quand les astres montent dans le ciel.

 

La petite de 10 ans, Gaïa de son prénom m'a alors bluffée en explicant comment elle avait perçu la calotte polaire martienne en jouant sur la défocalisation. Technique que j'ai mis des années à assimiler.

L'observation n'est pas seulement que de faire une bonne "map" mais aussi d'en jouer pour discriminer des détails qu'un objectif à très faible aberration de sphéricité peut apporter. Technique oubliée ?

 

De même précédement sur Albiréo, la recherche des couleurs du doublet par cette technique pour bénéficier de la luminosité supérieure d'Albiréo sur le fond des autres étoiles. La jeune novice finit par me sortir après réflection le "jaune dorée" (vert, jaune pâle, orange) d'une composante d'Albiréo et le vert-bleu de la deuxième.

 

Je suis admirative de ce que la qualité d'une combinaison instrumentrale peut déclencher chez les utilisateurs totalement inexpérimentés quand vous leur donner les "codes de l'optique et de l'observation".

 

Validation terminée, le principe de Guillaume d'Ockham reste encore valable pour ce cas.

 

Donc, le Stellarvue 4.9mm qui reste bien apprécié, et est déjà passé pour supérieur à d'autres oculaires de marque pour son excellent contraste en champ profond/planètes, ainsi que pour sa facilité d'utilisation reste dépassé par la qualité de contraste et de fidélité couleur de la combinaison barlow + plössl TAL.

 

Les couleurs sont plus riches sur la visu des doubles colorées, uniquement pour un fond de ciel un chouilla plus sombre.

Edited by lyl
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici mes derniers arrivés...  Je pense que le réticule du 10mm doit être amovible afin de profiter de la totalité du champ disponible.

 

Ces oculaires sont en coulant 31mm, mais avec une petite cale (en papier de rouleau PQ... si, si) ils s'insèrent sans problème sur les Barlow TAL x3 et x4.

 

 

IMAG1610.jpg

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 29/07/2020 à 10:36, lyl a dit :

ZAO

image.png.27e55213a32956b1010bc5c43c5d4d24.png

L'arrêt de champ fait ~24.3, la distorsion est quasi nulle du coup. Et donc le field stop est franchement visible dans le tube. (27 en général voire 27.3 max si il est dans le tube : filetage 28,5x0.6).

Pas de vignettage sur une bino gros prisme.

 

L'eudiascopique avec ses 29mm d'arrêt de champ hors coulant est forcément vignetté ou raccourci à long f/D. Les pseudo-masuyama ont également de la distorsion en barrillet de 10% max, ce qui peut expliquer la réduction de 47.5 (29/35*57.3) à 45.6° soit 4-5%. C'est très peu.


@lyl après investigations, l’anneau flouté en bord de champs avec les ZAO 34 (40° de champ) et Eudia 35 (45° de champ) est bel et bien du vignettage causé par la tête bino (et non l’ADC comme je le pensais initialement) bien que celle-ci soit une Zeiss-Baader grossfeld à larges prismes. Sans la bino, le field stop est parfaitement net dans les deux modèles.
 

C’est un peu inconfortable si le fond de ciel est encore clair ou lors d’observations lunaires. Toutefois, en planétaire une fois la nuit tombée, on ne perçoit plus ces anneaux floutés dans la bino.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, Olili a dit :

bel et bien du vignettage causé par la tête bino

Oui, c'est le vignettage le plus fort, c'est rare d'avoir un pleine illumination de plus de 22mm de field stop même sur la Grossfeld.

L'arrêt de champ (field stop) apparait flou et pour mémoire, la bino Grossfeld est conçue pour un coulant DIN-30 de microscopie, ceux qui espèrent du 29mm de l'eudiascopique Baader sans vignettage peuvent rêver.

 

Ce n'est pas gênant pour un angle apparent de 30° hors d'axe. Le panoptic 24mm de Televue a été conçu en tenant compte de cela.

22mm efficace et le reste pour du repérage. L’œil étant très peu piqué quand il dépasse 25° hors d'axe et en dessous du grossissement résolvant (2mm de pupille). Au delà de 25°, la sensibilité des bâtonnets permet de compenser.

En optique de microscopie, le champ standard c'est 18mm pour 25mm de focale (41° géométrique), 22mm pour le champ large (52°).

Comme les binoculaires sont adaptées de ce domaine vers l'astro, ça n'a rien d'étonnant. Si ça amuse la galerie de faire du grand champ, autant prendre une paire de jumelles géante, ça sera plus adapté.

Avec une tête bino on sous-entend précision / résolution sur l'image, pas la sensation d'immersion, sauf peut-être les gadgets adaptés comme la LOA Denkmeïer.

Edited by lyl
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Longueur focale 15 mm.

Les oculaires ultra grand angle avec un champ de vision de 80 ° pour les télescopes représentent un système à six lentilles bien corrigé des aberrations dans le champ de vision angulaire.

Le chromatisme du grossissement à travers le champ ne dépasse pas 0,3%, la distorsion relative: -14,8%, l'astigmatisme est éliminé, le champ est pratiquement plat et ne présente aucune réflexion lumineuse parasite.

Les oculaires présentent également une aberration fixe dans la pupille, en relation avec laquelle l'image du diaphragme de champ présente des arêtes vives et les yeux n'ont pas à se déplacer dans la direction transversale pour l'observation des zones périphériques du champ de vision.

Conception vers 2014, sortie en 2015. Yuri Kletsov voulait des grands champs sur ses catadioptres (f/8.5 à f/10 et les lunettes achro améliorées et apo). Fabriqué par NPZ (maintenant SCHVABE) jusqu'en 2017. Le stock n'est pas épuisé mais c'est principalement l'armée russe qui achète depuis 2018/2019. Non disponible pendant cette période pour les français, suite probable de la brouille avec Poutine pour les frégates françaises...

2 verres au lanthane, groupe 2 et 3 (en général les convergents): schéma 1-1-2-2 (le ciel/l'objectif est à droite sur le schéma)

C'est assez difficile à comprendre mais c'est un oculaire négatif-positif comme les hypérions asphériques (partie 3-4 similaire) sauf que l'asphérisation est remplacée par le couple tête bêche 2-3 (paire de verres crown lanthane, fort index, faible dispersion, plus de potentiel que les SK16 des crowns des TV Panoptic).

Pour comparaison : les SWAN de William Optics, plus anciens, ont le groupe 1 simplifié en une seule lentille plan convexe. Le champ est forcément plus restreint (gestion de la couleur latérale) et le f/D d'utilisation pour ces 3 raisons. (2 verres extra-lourd et un verre en plus sur le TAL).

Sur le TAL, le groupe 2-3 est moins épais grâce à l'index plus lourd du crown lanthane : Kletsov a rendu ça flat/flat et a déporté la correction chromatique sur le doublet 1. => Plus d'angle apparent & meilleure correction de l'astigmatisme : la magie des verres à fort index.

Le verre 4 fait office de barlow dont la dispersion chromatique est compensée sur le reste des verres. Le doublet 1 gère cette complexité avec brio : la forte courbure centrale est enterrée, peu de reflet interne et la courbure convexe légère côté oeil améliore le rebond sur la cornée de l'oeil humain (pénétration de lumière extérieure). Le relief d'oeil reste délicat à gérer : la focale de 15mm est le minimum. ->7.3mm de marge sur le sommet de l'oculaire, soit comme un orthoscopique de 9mm de focale. Port de lunettes correctrices exclu.

image.png.a2911486a42f4210cf8db4edf313c505.png  swans.jpg.e88e07acc46531a0c8384669d626cd01.jpg

Bill Paolini les a testés sur son XT10 f4.7 + paracorr : 80% du champ utilisable (champ de 75° correctement illuminé à f/5 pour cause de vignettage) soit 60° net, impeccable pour satisfaire la vision colorée chez l'homme. Le reste est soumis principalement à la courbure de champ.

Si on veut continuer à suivre un objet : refocus ou accomodation de l’œil, assez typique des optiques russes, par exemple les jumelles. La distorsion est faible pour l'angle total et elle est en coussinet (agrandissement relatif du champ, moins d'impression de boule qui roule). Bonne impression d'orthoscopie sur 60°. Reflets (flare, ex. La Lune en bord  de champ) contrôlé jusque f/5.5, pas recommandé en dessous.

 

D'après test russe (Ernest SPB sur cloudy nights)  :

un peu de coma négative au bord -> passe bien pour newton 200f6+ mais de préférence catadioptre (SCT/MCT) ou Cassegrain,  RC et réfracteurs plutôt long multi-usage (les vrais Fraunhöfer ont un peu de coma et sont redoutables en terrestre)

C'est un vrai grand champ, excellente correction de la couleur, confort de vision (pas de blackout ou kidney bean) . Il est un peu moins mordant (constraste & saturation) que la gamme 60-65° erflé lourd (le TAL SWA) qui est toujours un des meilleurs erflé pour catadioptre f/8+ existant.

C'est pour cela qu'il est classé dans la parenté "Achromatic Wide Field", successeur des Bertelé et Galoc.

 

Assez difficile à croire le concentré de techno dans un machin aussi sobre et rustique : pas de grip caoutchouc sur le corps de l'oculaire ni de fioritures sur la jupe...

A peine plus long qu'un orthoscopique de 18mm mais un boulevard de 3 fois la surface visible dedans.

A utiliser de façon optimale vers 2-3mm de pupille de sortie : le grossissement résolvant de Couder & Danjon et le début de la multiplication de lumière par l'instrument.

A une pupille plus petite, le piqué a été mesuré moins performant qu'un oculaire dédié planétaire° de marque mais ça met sa claque aux chinoiseries à 6 verres habituelles.

° : le SWA TAL (Erflé 60-65°) est extrêmement piqué au centre et supporte une barlow.

Edited by lyl
  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now