Carlos Burkhalter

La Rosette en HOO suite et fin

Recommended Posts

Bonjour à tous, 

 

Quelle n’est pas ma joie de pouvoir écrire ces quelques lignes. Vous n’êtes pas sans savoir que la météo est vraiment mauvaise ces derniers temps, alors poster une image devient de plus en plus compliqué. 

 

Comme à mon habitude, je vais romancer un peu ma photo en vous expliquant les conditions d’acquisition. En fait, il s’agit de la suite et fin de ma photo de la Rosette commencée dans la douleur. J’avais malgré tout une couche Ha que je trouvais jolie et j’avais alors dans mes plans de rajouter une couche en OIII. 

 

C’est ainsi que dimanche passé une fenêtre s’est ouverte. J’ai longuement hésité avant de sortir, puisque le vent annoncé devant atteindre la vitesse de 67 km/h (finalement il n’a pas soufflé si fort). De plus, le courant d’air froid sibérien devait frapper durant cette nuit. Température annoncée - 15°c. 

 

Voulant tester ma configuration par condition venteuse (histoire de savoir si ça passe ou s’il faut abandonner la prochaine fois), je décide de m’armer de courage et de sortir l’ensemble du matériel. Après une heure d’installation, tout était fin prêt. Je ne commencerai les poses qu’à 21h pour bien laisser l’ensemble se mettre à température. 

 

Après une bonne mise en station grâce au Polemaster (engin qui va bien au-delà d’un simple gadget), je lance mes poses. Je tente une première pose de 600 secondes, et là c’est la catastrophe. Les étoiles ressemblent à des patates, et surtout, la mise au point semble avoir bougé énormément. Merci le vent. 

 

Il faut réaliser que la température frôlait les -8°c.  Je sors donc au froid pour poser mon bahtinov sur la lunette et refaire la mise au point. Elle était aux fraises. Je reprends tout cela et décide de faire des poses de 300 secondes afin de minimiser l’impact du vent sur mes poses. Il souffle effectivement assez fortement. Entre 40 et 50 km/h. Malgré la compacité de ma configuration et la focale assez faible, le vent se fait ressentir sur les brutes. Celui-ci entrainant turbulences et perturbations de guidage, les brutes affichent une déplorable FWHM entre 3.4 et 4. Autant vous dire qu’on est loin de la qualité de poses du Ha … 

 

Je laisse les poses tourner car de toute manière j’y suis. Je vais dormir une heure. Finalement à 1h30 du matin, les brutes deviennent vraiment nulles. Je décide de sortir pour ranger tout le matériel. 

 

Je vous avoue que là, j’en ai chié. La température avait violemment chuté et le vent s’était encore renforcé. Je n’ai jamais eu aussi froid que cette nuit. Pour vous dire, en rangeant ma lunette (sans gants pour garder ma dextérité), j’ai perdu toute sensibilité sur deux doigts ! 

 

A 2h du matin je me couche enfin. 

 

Le lendemain, je constate que la dernière heure de poses est à mettre à la poubelle. Il me restera finalement 3h30 de poses. Pas si mal, mais franchement je suis déçu … Les étoiles et les détails sont moyens et surtout le signal est très faible. Merci la lune… 

 

Découragé je décide à ce moment là de laisser tomber le traitement. Mais c’est sans compter sur une soudaine volonté sans faille sortie de je ne sais où. Je me décide finalement à compiler les brutes. Le résultat est mauvais mais je tiens le coup et termine le traitement. 

 

Le résultat ne me satisfera que plusieurs heures plus tard. Il m’a été très difficile de faire ressortir l’OIII dans l’image finale. À force d’obstination, je pense être arrivé à un résultat convenable mais qui pourrait être bien meilleur. 

 

Je crois que je vais arrêter de causer. Merci à ceux qui sont arrivé jusqu’ici ! 

 

Le matériel est toujours le même, une Fsq-85 sur ma vénérable AZEQ6 et un ICX 814 (9.2MP)à -30°c. 

 

Sur l’image finale on a donc 2h40 de Ha et 3h30 de OIII. 

 

V6_HOO_avec_cadre_JPG.thumb.jpg.297fc8d3c67ec05b989df0fae0a00a87.jpg

 

Si vous voulez regarder la photo en meilleure qualité, suivez ce lien: https://www.astrobin.com/full/335615/0/

 

Une V2 :

 

PxEc-AgGKzkL_1824x0_1KJ8YDfW.jpg

 

 

 

 

 

 

Je vous ajoute une petite photo d’ambiance 

IMG_0816.thumb.JPG.d39d8c983ed1f0fe2cb47602fec897b6.JPG

 

J’espère que la photo vous plaira. Si je devais faire mon autocritique, je dirais qu’il faut : 

 

⁃ Travailler dans de meilleures conditions (facile à dire…) 

⁃ Augmenter le temps de poses 

⁃ Bosser plus mon traitement 

⁃ Faire attention à la tronche des étoiles en ajoutant un peu de RVB 

 

Au final je me suis donné beaucoup de mal pour la sortir celle-là ... J'espère qu'elle vous plaira :)

 

À dans 6 mois pour la prochaine photo :D

 

 

Edited by Carlos Burkhalter
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Belle image au vu des conditions sibériennes. Je pense que réduire le temps de pose pour limiter l'effet du vent n'est pas utile. La fréquence des oscillations est forte par rapport au temps de pose.

Par contre éviter les câbles qui pendent pourrait être utile.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Belle image et belle palette de couleurs !

Avec les températures actuelles, le refroidissement de la CCD est presque superflu  :)

 

Daniel 

Share this post


Link to post
Share on other sites

bravo pour cette belle rosette prise dans des conditions difficiles : )

polo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas très fan des couleurs, mais l'image a du potentiel.

Et je salue le courage et la ténacité qui ont permis de la finaliser :)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous, j'apprécie votre passage. Pour les couleurs, la palette HOO est une question de goût en effet. Perso j'aime bien mais je comprends qu'on puisse ne pas aimer :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Lonelystar78
      Bonjour,
      Je suis en train de me construire une boite à flat.
      Je me pose deux questions :
      Est-il nécessaire d'utiliser un éclairage blanc  : un éclairage couleur avec passage en N&B ne suffit-il pas?
      Comment vérifier que l'éclairage de la boite à flat est bien uniforme? Une série de photos en la faisant tourner par exemple de 180° puis soustraction des deux séries d'images pour mettre en évidence des zones non uniformes est-elle une approche satisfaisante?
       
      Merci d'avance pour votre retour
       
      PS : je précise que j'ai posté ces question hier sur le forum "astronomie pratique" sans réponse à ce moment. Aurais-je fait une erreur de publication?
       
      Cordialement
      P. Trochet
    • By yanneric
      Bonjour à toute la communauté Astrosurf !
       
      Je me présente dans la rubrique astrophotographie parce que c'est probablement là que je passerai la majorité du temps à échanger avec vous.
       
      Cela fait quelques années que je suis abonné à ce précieux magazine et que je visite à l'occasion ce site web qui recèle une richesse incroyable d'expériences et de personnalités que je n'avais pas encore pris le temps de découvrir.
      Il y a quelques membres du club d'astronomie de Nouvelle-Calédonie sur ces forums. En ce moment, on a la chance d'avoir l'ami Serge Vieillard sur notre caillou, bien connu pour ses magnifiques dessins qu'il poste dans la rubrique observation visuelle.
      En discutant avec lui au cours d'une belle observation, ça m'a motivé dans ma démarche de davantage partager et échanger avec vous.
       
      Je me suis lancé dans l'astrophoto du ciel profond il y a un peu plus de 3 ans en Nouvelle-Calédonie. J'ai commencé par lire des ouvrages de référence Legault, Lécureil et puis pas mal de choses à droite à gauche sur internet. C'est finalement en pratiquant que j'ai appris le plus, par les erreurs et l'expérience. Il y a aussi FranckIM6, qui a gardé un œil sur la Calédonie et qui m'a toujours encouragé et motivé avec ses conseils avisés.
       
      Donc voilà après quelques années de pratique, j'ai envie de discuter de tout ça, de partager mes images et mes expériences et de découvrir plein de choses avec vous.
       
      Ma dernière image c'est Lambda Centauri, réalisée en février pour vous donner une idée de là où j'en suis dans la pratique. J'aime bien le RVB mais je n'ai jamais été déçu quand j'ai utilisé des filtres à bande étroites.
      Mes images sont accessibles sur astrobin https://www.astrobin.com/users/yeb/ 
       
      Mon matos actuel c'est une lunette CFF105, une monture Mesu200 et une bonne vieille SBIG STF 8300 qui tient encore la route :-)
       
      Content de faire connaissance avec vous,
       
      Yann-Eric
       
      la full : https://cdn.astrobin.com/thumbs/YUH4ODZ09-sz_16536x16536_kWXURFLk.jpg
       

       
       
       
       
       
       
       
       
    • By jean dijon
      Bonsoir,
       
      Malgrés la lune trés génante et un vent qui me laissait peu d'espoir j'ai imagée cette comète dans la giraphe trés haute dans le ciel (68°). En visuel à cause de la lune je n'ai rien vu de spécial à part son noyau stellaire que je n'ai pas identifié
      Elle était néanmoins bien là, j'ai fait des poses de 2s avec une ASI 1600MM au foyer de mon T500.
      j'ai conservé 360 images traitement avec siril et photoshop. Pendant la video la comete s'est déplacée, J'ai empillé sur le noyau avec un médian, l'image correspond à la position de la comete à 19h 34, le nord est en haut
      voila l'image obtenue malgrés les conditions trés acrobatiques:
       

       
       
      Bon ciel
       
      Jean
    • By jean-marc hiryczuk
      salut a tous
      voici une image de la semaine dernière
      image prise avec l'epsilon130 avec  35X3MN de pose Zwo178 couleur
      Jean marc

    • By JMBeraud
      Bonjour ou bonsoir à tous,
       
      Pour continuer de fêter la naissance de mon « nouveau » jouet, et après Jones-Emberson et PuWe1, je vous propose LoTr5, soit Longmore-Tritton 5, ou PN G339.9+88.4.
       
      Pour ceux qui ne la connaissent pas, il s’agit d’une nébuleuse planétaire de la Chevelure de Bérénice. LoTr5 a été découverte par A. J. Longmore et S. B. Tritton en 1980 sur les plaques photographiques du UK Schmidt Telescope (1.2m) opérant à Siding Spring en Australie.
       
      Quelques recherches nous donnent les informations suivantes. Elle a la plus haute latitude galactique des NP connues, à peine à 1.5 degrés du pôle nord galactique. Sa distance a longtemps été en question, GAIA donnant une distance de 1650 AL par mesure de parallaxe, et elle mesure 1.8AL de « diamètre » (sa structure est en fait bipolaire).
       
      Cette nébuleuse est habitée par un système d’étoile binaire comprenant une étoile géante en rotation rapide, et d’une sous-naine ou naine blanche, cette dernière étant responsable de l’ionisation de la nébuleuse à la longueur d’onde de 500.7nm, qui lui donne sa couleur bleue-turquoise caractéristique. Cette naine est d’ailleurs une des plus chaude connue, avec une température estimée entre 100 et 150 000K (ou degrés C donc).
      Pour l’anecdote une image haute résolution de la binaire de LoTr5 a été tenté en 1999 avec le HST mais sans succès, sans que l’on sache si la cause en était leur très faible angle de séparation ou la très faible magnitude de la naine chaude.
      Dernièrement des recherches penchent vers un troisième larron accompagnant le couple décrit plus haut.
       
      Pour plus d’information (en anglais) sur les derniers rebondissements dans la recherche de la nature des étoiles centrales de LoTr5 : https://arxiv.org/pdf/1801.06032.pdf
      Un poster intéressant aussi ici : https://www.sea-astronomia.es/sites/default/files/archivos/proceedings13/ViaLactea/poster/poster_allera.pdf
       
      Pour cette image j’ai cumulé un peu plus de 9 heures de pose, avec le matériel et conditions suivantes :
      - T410mm, F/D 3.8, Wynne 3 pouces au foyer, tube construction personnelle avec araignée + PO Axis Instruments
      - A7S défiltré par Richard, refiltré Astrodon, Filtre Duo Narrowband (STC)  OIII Ha
      - Echantillonnage 1.18"/pix
       - ciel urbain
      - 3200ISO – DOF
      - 1114x30" = 9h17’ – les soirs des 20, 22, 31 mars et 1er avril. Je devrai tenter des brutes de 60s voire plus, car le star eater ne se verra à mon avis pas du tout (étoiles non « ponctuelles »). Je gagnerai en S/B et en temps de traitement de script Siril (23h de moulinage là, quand même).
      Acquisitions par wifi via PRISM10, prétraitement et traitement Siril. Courbes sous PS, mais je ne suis pas spécialiste. Je la laisse donc plus ou moins « bio », mais je pense qu’elle en a peut-être sous le pied avec un meilleur pilote. 
       
      Je n'ai pas regardé sa magnitude surfacique mais tout comme PuWe1, elle n’est pas visible sur une brute de 30s :

       
      ...sauf si on tire les curseurs un maximum on devine un truc méga faiblard :

       
      En espérant qu’elle vous plaise, elle est ténue, moi j’adore au moins sa couleur, et y’a un peu de monde derrière !

       
      Un poil plus boostée (mais étoiles moins fines, il faut que j'apprenne les masques)

       
      Petit zoom:

       
      Zoom boosté:

       
      Couche Rouge :

       
      Couche Verte :

       
      Couche Bleue :

       
      Jean-Marc
  • Images