jmr

Le temps astronomique, humain et quantique

Messages recommandés

Il y a 1 heure, Bruno- a dit :

Le temps s'écoule parce qu'il existe une vitesse maximale possible.

 

Non plus :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Bruno- a dit :

Ben si.

 

Ben non ! :D En fait, c'est rigolo, avec Kaptain, en gros ce que vous dites c'est : "quelque chose existe à cause que ce quelque chose a une limite".

 

C'est un petit peu comme si on disait : "Pourquoi est-ce que l'on grandit ? Parce que l'on mesure une certaine taille !"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas du tout, je dis que le temps existe car l'univers change, et que ces changements, théoriquement réversibles, ne le sont pas de fait, c'est tout. Le verre brisé ne reviendra jamais se recoller et remonter sur la table, intact, de lui-même. Je ne parle nulle part de limite...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui la question de l'irréversibilité peut intervenir pour dire l'émergence du temps en physique, dans une description assez classique. E. Klein le fait par exemple, notamment ici :

 

http://ciret-transdisciplinarity.org/bulletin/b12c5.php

 

Il faut noter cependant qu'EK note lui-même la difficulté de la chose, la question de l'irréversibilité intervenants sur différents plans qui ne sont pas unifiés, et par ailleurs, à partir d'un certain niveau seulement. Cette dernière question est fondamentale, c'est ce qui motive l'idée du temps comme propriété émergente : le temps ne serait pas une propriété fondamentale, mais une propriété qui émerge seulement à partir d'un certain niveau.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'abondance d'écrits sur le temps, aussi bien philosophiques que scientifiques est bien la preuve du trouble qu'il suscite  . 

Dieu n'existe pas mais faut bien reconnaître qu'Il a bien fait les choses ! ;)

 

  • J'adore 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 19 minutes, Alain 31 a dit :

Dieu n'existe pas mais faut bien reconnaître qu'Il a bien fait les choses ! ;)

 

Un petit poème de LaoTseu qui à travers le Sens balise le Temps

 

Le SENS s'écoule sans cesse.
Mais dans ses effets il ne déborde jamais.
C'est un gouffre sans fond, il parait être l'ancêtre de toutes choses.
Il émousse leur tranchant.
Il démêle leurs noeuds.
Il tempère leur éclat.
Il s'unit à leur poussière.
Il est profond et semble pourtant réel, Fils de qui, je ne sais.
Il paraît être antérieur à DIEU
Lao Tseu

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, jmr a dit :

Le SENS s'écoule sans cesse.
Mais dans ses effets il ne déborde jamais.
C'est un gouffre sans fond, il parait être l'ancêtre de toutes choses.
Il émousse leur tranchant.
Il démêle leurs noeuds.
Il tempère leur éclat.
Il s'unit à leur poussière.
Il est profond et semble pourtant réel, Fils de qui, je ne sais.
Il paraît être antérieur à DIEU
Lao Tseu

 

Le "sens" ? Dans le texte, il doit plutôt être dit le "tao" je suppose, qui est plus souvent traduit par "la voie" mais qui est en fait un concept assez obscur et indéfinissable ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très bien ce papier de Klein, merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Cédric Perrouriefh a dit :

Le "sens" ? Dans le texte, il doit plutôt être dit le "tao" je suppose, qui est plus souvent traduit par "la voie" mais qui est en fait un concept assez obscur et indéfinissable ;)

 

Il s'agit de la traduction de Richard Wilhelm édité par la Librairie de Medicis

Je trouve que ce poème  décrit d'une autre façon  le Temps  avec cette notion d'écoulement inexorable .
Si je peux oser : Peut-etre que le Temps, c'est la Vie de l'univers !!!:S

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je connaissais un autre poème de Lao Tseu, à propos d'un homme qui s'endort, ou qui se réveille, mais je me souviens pas exactement ...

En tout cas c'était profond.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 13/03/2018 à 23:56, PascalD a dit :

Je connaissais un autre poème de Lao Tseu, à propos d'un homme qui s'endort, ou qui se réveille, mais je me souviens pas exactement ...

En tout cas c'était profond.

Profond comme quoi?:D

 

Amitiés 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 17/03/2018 à 12:50, hamilton a dit :
Le 13/03/2018 à 23:56, PascalD a dit :

En tout cas c'était profond.

Profond comme quoi?:D

 

Un trou noir ?

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce lien...

L'histoire du temps c'est quelque chose ;), en plus raconté par Thibault DAMOUR (Si Einstein m'était conté...) ce n'est plus des Expériences de pensée mais des délires de pensée (chap 4 : Le jeu du monde einsteinein ) :D.
Bref ma compréhension s'arrête à la déviation de la lumière dans un champ gravitanionnel, à la modification de fréquences  (et donc du temps) dans un champ gravitationnel.   Pour le reste, je décroche complétement :(

 

Exemple d'un de mes délires de pensée  :  Serait-il possible de voir le même objet à des âges différents, dans ce cas, la lumière de l'étoile rebondirait par exemple sur des miroirs gravitationnels...xD

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 33 minutes, jmr a dit :

Exemple d'un de mes délires de pensée  :  Serait-il possible de voir le même objet à des âges différents, dans ce cas, la lumière de l'étoile rebondirait par exemple sur des miroirs gravitationnels.

 

Voir "l'Univers chiffonné" de JP Luminet.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, jmr a dit :

Serait-il possible de voir le même objet à des âges différents, dans ce cas, la lumière de l'étoile rebondirait par exemple sur des miroirs gravitationnels...

Tout à fait : c'est déjà le cas des mirages gravitationnels classiques, quand la "lentille" n'est pas centrée sur l'objet en arrière-plan.

La différence de marche entre les différents parcours de la lumière se traduit par des décalages temporels entre les multiples images reçues simultanément du même objet...

Poussé à l'extrême, un mirage pourrait voir la lumière repartir d'où elle vient, exactement comme sur un miroir (au voisinage d'un trou noir par exemple, la lumière peut littéralement "s'enrouler" autour ! Comme l'ont montré en 2006 les simulations d'Alain Riazuelo).

Voir ici l'article de Jean-Pierre Luminet dans La Recherche de mars 2018 à ce sujet : http://www.larecherche.fr/astrophysique/de-la-simulation-numérique-à-la-première-image

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour les liens. :)

 

Histoire de revenir sur terre xD Existe-t-il des objets particuliers accessibles à l'amateur en visuel et en imagerie ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant