lyl

Deux modèles plössls Kitakaru et Tal

Recommended Posts

Posted (edited)

Certes, mais j'avoue que j'ai été surprise aussi, d'autant que c'est loin du sujet spécifique des oculaires

La revue de détail me semble une explication nécessaire.

 

Le bas de gamme a tellement l'habitude de fourguer des accessoires qui ne demandent qu'à être remplacés que là il faut bien montrer que ce n'est pas un OTA tout nu.

 

Si on avait marqué TV plössl ou TV barlow dans la liste, ça aurait moins choqué et on sortirait sa calculette plus facilement. Idem, j'ai oublié qu'il y a un pied colonne, c'est moins transportable (quoique) mais mieux pour circuler autour du télescope.

Et l'optique du chercheur (pour en avoir un) est loin d'être merdique et même de bonne qualité par rapport à ce qui se fait au Japon. Les russes ont des bons verres qu'on voit facilement dans tous les accessoires.

------------

Question optique "russe" de tout poil : j'ai un chercheur coudé 50mm avec l'intes MN68, et il est pleine ouverture, sans chromatisme en comparaison avec un chercheur-guideur Orion qui est diaphragmé à l'intérieur, la luminosité n'a rien à voir. Je m'en sers parfois quand j'ai la flemme de sortir la 80mm, c'est une vraie mini-lunette avec un focuser hélicoïdal.

Bon là c'est du 30mm mais quand je vois un hélicoïdal sur la photo de ce dernier et le support bien complet, c'est loin d'être une plaisanterie.

--------------------

Corps d'un guideur Orion à 70-99€ à côté d'une version chercheur 50mm russe (forte chance que ce soit du NPZ comme pour TAL, c'est de l'accessoire standard). A droite le diaphragme du chercheur Orion qui réduit le diamètre et donc la couleur latérale et autres aberrations. Nan mais, même si on est pleine ouverture au centre, ça sent le surplus de lentilles de je ne sais pas où.

Chercheur russe : notez le support à vis à touche,  monté sur rail à prisme donc mobile (deux emplacements gaucher/droitier sur le télescope)

Plus long (50mm f/4), à prisme, rotatif pour l'angle (cf vis de blocage de la rotation) et focuser hélicoïdal en 1"1/4.

L'objectif du chercheur est traité FMC ... supporte un oculaire de 3mm ! (x66). Je suis prête à parier que ce n'est pas du BK7-SF2 ou BK7-SF5, probablement ce qu'ils font bien : BAK1-SF5 ou PSK2-SF5. Fait en masse l'objectif collé à ce diamètre ne coûte pas beaucoup.

L'autre à côté, c'est même pas la peine d'en parler.

Ça vaut combien à votre avis ?

IMG_20200609_122815.jpg.99a022d7ca77af20cd8b2550366380ef.jpg IMG_20200609_122952.jpg.5d8bd10b0a05a9d630238f1ca8172974.jpg

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Posted (edited)

"Laisse tomber Myriam.....certains oublient que la qualité à un prix, qu'elle soit Japonaise, Russe, Américaine ou Française, et même chinoise..."

 

je ne critique pas la qualité je critique les prix trés élévés pratiqués aujourd'hui.

Avant on disait; c'est du russe costaud, bonne qualité et pas chers.

Optiek Van Grootven en vendait en Belgique à des prix convenables.

Aujourd'hui ça reste costaud de bonne qualité mais les prix se sont envolés.

 

Ici un Tal 1 d'occase: https://www.2dehands.be/a/audio-tv-en-foto/optische-apparatuur-telescopen/m1559779234-tal-1-telescoop.html?c=08c285449651fa109c354bbabe740c1b&previousPage=lr

Et j'en ai touvé un, toujours d'occase à moins de 100 euros, que j'ai offert à une de mes petites filles.

 

Alors oui, ils sont fournit avec deux plossl meilleurs que les Plossl génériques mais faut pas pousser non plus, un chercheur convenable (mais un chercheur ça ne sert qu'à.... chercher et je sais de quoi je parle j'ai eu les chercheurs de 50mm Tak, et un jeu de filtres colorés - un peu gadget pour une petite ouverture.

 

 

 

Edited by babar001

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 7 heures, babar001 a dit :

Et j'en ai touvé un, toujours d'occase à moins de 100 euros, que j'ai offert à une de mes petites filles.

Personne ne peut contre-dire que tu as eu de la chance, si des gogos s'en débarrassent ce n'est pas de toute façon le prix du neuf.

Après la chute du mur de Berlin : tous les prix des optiques à l'est du Mur ont pris une grosse augmentation, méritée.

Comme après la guerre de 40-45, il y a eu 30 ans de prix désopilants très bas sur les oculaires erflés et autres grands angles issus des surplus des militaires.

En plus comme c'est du robuste, ça a résisté.

exemple.

 

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, non c'était bien après la chute du mur de Berlin qu'on pouvait encore trouver ces Tal en Belgique chez Optiek Van Grootven à des prix convenables.

Maintenant était-ce un vieux stock, lui seul pourrait le dire. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Exact, j'avais essayé d'acquérir une TAL 100-R (la version basée sur l'objectif semi-apo raccourci, bien meilleur que celui de la Vixen 102M) à une époque et j'étais tombé sur Van Grootven mais ce n'était déjà plus possible. Je n'ai pas vérifié ce qu'ils étaient devenus.
Quoiqu'il en soit, si on peut profiter encore des occasions sur ces matériels, c'est toujours le bienvenu mais ça se fait de plus en plus rare.

La loi de l'offre et la demande... mais  je refuse qu'on dise on est profiteur de guerre ou du malheur des autres. Un deal est un deal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Si on devait lister tous les C11/C9.5/C8/ Meade 8/10/skywatcher vendus à des prix plancher en seconde main on aurait pas fini. Personne n'oblige à payer 1K€ un petit TAL, ou 9K€ pour une 152LZOS ou 16K€ pour une 152 TAKA apo. Les prix se font en fonction de l'offre et de la demande si le produit est bon ou exceptionnel.  

Il y a 1 heure, babar001 a dit :

Non, non c'était bien après la chute du mur de Berlin qu'on pouvait encore trouver ces Tal en Belgique chez Optiek Van Grootven à des prix convenables.

c'est vrai, j'y était chez eux...mais la qualité était un peu juste. Le focuser de la lulu 125 mm avait des points durs. Je n'ai pas acheté....pourtant elle n'était pas chère. Après la boite belge à mis TAL "out" pour des pb de délai de livraison. Plus aucune confiance.

Edited by Anton et Mila

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Dommage, le concept à l'ancienne n'a pas vécu, il y a de beaux restes et ça n'est pas dit que Schvabe ne relancera pas la production.

Par exemple sur un télescope/lunette de 10cm à f/8, c'est excellent, même le violet se sort pas du cercle d'Airy. (estimation d'après https://www.telescope-optics.net/miscellaneous_optics.htm ). Diff.limited à f/6.

Barlow seule à gauche (f/8, ultra-contrastée : tout dans le disque et très ressérré). Simulation d'un 17mm avec barlow sur un dobson f/6 à droite, Pour un oculaire de 8.5 mm équivalent, le champ sur 20° hors d'axe est très bon. Couleur latérale invisible pour les amas et nébuleuses. champ presque plat (confort pour l'oeil)

image.png.04d392808aff6536f6ff91d50a69d697.pngimage.png.ca94044e1a4dcb351942a93c205cedbd.png

avec un 10mm dans la barlow : grossissement recommandé. Le champ planétaire est couvert. Un peu de courbure dans l'autre sens mais qui reste sous 0.63 dpt; comme recommandé à 2/2.5mm de pupille.

image.png.17d10f0e85f8133183552d08070cb00d.png

Cette combinaison est différente de celle pratiquée sur les oculaires habituels. La barlow reste externalisée, elle reste compensatrice d'aberration mais la méthode est différente. L'intérieur du fût de barlow est façon appareil photo (noircissement/alignement).

La courbure ne gêne pas pour photographier une planète (champ restreint) mais à mon avis problématique sur un champ de la taille de la Lune.

Exemple de photo avec du matériel TAL comprenant la barlow dans la chaîne.

https://www.astrobin.com/261689/?nc=all

image.png.aaadadc5b685bfc77f2ccd6102055baa.png

Il est vrai que les barlows/powermate Televue permettent de descendre plus bas en f/D mais pas avec un rendu coloré aussi bon, ce sont des verres encore plus lourd, à un moment ça limite. Un scope f8 est plus adapté à ça. (voir le lien Adtrobin, c'est bluffant de voir Venus avec de la couleur orange-brune dans l'atmosphere)

Edited by lyl
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

A 2800$ le tube de TAL 250K, cela peut donner à réfléchir, mais la focale à F8.5 me semble courte avec trop d'obstruction, mais un TAL KLEVTSOV 250 F12/F15, cela pourrait être une belle alternative économique au TAKA Newlon DK 250mm, mais cela ne le remplacera pas certes, mais serait un bon challenger sur lequel je miserais volontiers.....avec la revente de mon maksutov STF 200mm F10.

Une idée à lancer à Konstantin Myriam....:D:D

Edited by Anton et Mila

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Le 250 n'est pas trop obstrué, similaire au Celestron pour du f/8.5, justement basé sur la théorie et des tests

http://rus.telescopes.ru/articles/article1.phtml

Citation

Probablement pour ces seules raisons, les fabricants augmentent le diamètre du miroir secondaire dans les modèles à grande ouverture relative, réduisant ainsi l'asphéricité de la plaque et l'aberration sphérochromatique qu'elle introduit, ainsi que les tolérances de décentrement de ses éléments. Cependant, un ombrage central important est alors introduit, ce qui conduit à une baisse de contraste lorsque des détails fins d'objets célestes sont observés. Nous soulignons que dans les modèles 8 et 10 pouces de télescopes Schmidt-Cassegrain récemment introduits par Meade avec une ouverture relative de 1: 6,3, l'ombrage central atteint 18,5% de la surface de l'ouverture effective du système, par opposition à les 12% permis par la théorie de la diffraction. De tels télescopes ne conviennent pas pour observer la structure fine des nébuleuses et les petits détails à faible contraste à la surface de la Lune et des planètes.

Attention ... c'est un instrument plutôt orienté photo.

Il a fait l'objet d'une longue période de 7 années pour tests et exploitation. La version commerciale est conservative (f8.5 au lieu de f/7)

Citation

An experimental model of a telescope with an effective aperture diameter of 300 mm (1:9.6) was constructed and tested in 1980 [7]. In 1987 a similar instrument was given to the Krasnoyarsk National Observatory (see Fig.4). The work with these instruments showed that they provide images of exceptional quality without visibly noticeable traces of a colored halo either in the center or on the edges of the field of view and permit the observation of fine low-contrast details in images of the Moon and planets.

Tycho (TAL-250k + barlow x2)

image.png.e6ac4bbb6018a6282c889279bea6a8ef.png32f9276f-3d78-4a89-aab4-5c4829f47e71.gif

Comme c'est sous brevet, Vixen a du changer le correcteur pour son Mr Plus VMC260L, à f/11.5 (verres russes non dispo chez eux ...)

https://www.cloudynights.com/topic/522407-vixen-vmc200l/

image.png.55c04ce3fc8b6ccb1d218013bb03d7e9.png

Dans ce cas, le VMC260L est plus proche de ce que tu cherches, mais l'obstruction reste à 34%

Edited by lyl
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Finalement, j'ai fait une petite simulation, ce fut un peu laborieux mais on arrive à quelque chose d'intéressant en modélisant la chaîne complète.

Je pensais initialement que la correction apportée par la barlow x2 TAL s'occuperait de la courbure des instruments mais c'est l'oculaire qui est corrigé. C'est donc universel comme si on prenait un oculaire moderne avec barlow intégrée car la barlow Tal est compacte.

 

L’œil fait facilement l'adaptation jusqu'à 3dpt (3 dioptries) quand il est jeune, avec l'âge on aime son confort : vision reposée avec peu d'effort si le champ est quasiment plat :

Initialement les TAL plössls de 6,3 à 25mm sont conçus avec astigmatisme minimal et 1,5 dpt de courbure à 20° de l'axe. C'est pas énorme (<3dpt) mais ça fatigue l’œil lors de longues contemplations.

 

Volontairement, je prends un instrument avec un peu de coma, c'est sans risque : voici ce que ça donne sur un newton 200f/6.

 

La chaîne avec un 10mm a un champ courbe positif, compensation incomplète, avec le 17mm c'est surcompensé ; le tout dans une marge toute mince de 1/2 dioptries, inférieure au TV plössl natif et équivalente à celle du plössl Clavé.

Ca fait une gamme de 3.75mm à 12.5mm de focales utilisables à f/D court.

 

En passant, le piqué est remarquable sur tout le champ, les nébuleuses/amas à 0.7D comme à 1.25D en planétaire. La couleur bleue foncée c'est 455nm (la limite du bleu qui ne gêne pas)

 

On peut pousser un peu sur les dobsons rich field à f/5 sans soucis. Avec la qualité de fabrication avérée des TAL, on peut "barlowter" le 25mm également. Ensuite, pour des focales réelles de 32 et 40mm, j'ai vu dans des tests sur http://astro-talks.ru que la formule était différente. Kletsov pense avant tout au confort optique.

 

 

Réflexion faite, ça ressemble totalement à une évolution avec les ingrédients à disposition chez eux de ce que la SAF a fait dans les années 50 avec la barlow et les plössl Clavé.

Ceci sans se soucier d'intégrer une barlow dans l'oculaire, ça coûte un peu moins cher au final sans rogner sur la qualité.

Comme d'habitude : comportement très russe visant à rationaliser sans faire de chichis.

C'est pas non plus des combinaisons oculaires type BST à 60° pour lesquelles il ne vaut mieux pas creuser quant au piqué réel de ces oculaires courants qui sont fait avec des verres classiques moins lourds.

Sur le graphe au-dessus on est dans un domaine ou les aberrations ne sont pas perceptibles, juste la qualité de l'image qui est dans le domaine de l'excellence du centre au bord.

image.png.d25ee94c289c8a72b6396497c106b33d.png

--------------------------------------

Pour comparaison, si je mets un plössl TV à la place (les caractéristiques sont accessibles par les informations du brevet)

Pour le 10mm (n'existe pas, c'est pour le calcul), Le TV plössl ne se marie pas bien avec la barlow TAL, à voir pour d'autres focales.

image.png.60f92d91c3b7b29572b72b03b4523a2f.png

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

J'ai reçu les oculaires. C'est du stock qui date un peu. Mais pas de surprise.

 

Test rapide, l’œil à l'oculaire sur un chercheur 50f/5.

Jupiter et son manège, anneau de Saturne. Les couleurs sont pétantes.

La double Albiréo saturée. Des étoiles de couleur dans le champ comme avec mes jumelles Leitz. ponctuelles jusqu'au bord, pas de mouettes

 

Construction optique

A f/5 sur le 32, avec la courte focale, le relief monte haut et le champ n'a pas de problème de courbure.

Il faut toutefois se mettre à la bonne distance, sinon kidney bean, j'aurai aimé une bonnette plus longue, Je vais regarder ce que j'ai d'autre.

Dans le 32mm la Lune de côté se reflète dans l’œil et le reflet rebondit en étant dispersé. On se peut s'en prémunir pas de soucis autre.

 

Le 10mm est confortable et la bonnette couvre bien : là c'est inattendu. Peut-être que le 7.5 vaut le coup, pas comme le TV plössl 11 et 8 qui me laisse avec l'impression de ventouse et de difficulté pour le 8.

Et la Lune à x25 qui explose la rétine. pfiou...

A compléter avec un plus gros instrument mais le ciel ne veut pas ce soir.

 

Question mécanique, un peu de d'inspection par démontage de la jupe.

Ben là c'est bien fini.

C'est de l'alu anodisé satiné, le grip caoutchouc semi-dur.

L'intérieur de la jupe est précis, l'intérieur semble couvert d'une doublure noire granuleuse (alu sablé ou autre sensation douce comme du plastique : je verrai demain)

Bafflage impeccable donc, filetage 5 tours pour les filtres, creux derrière, field stop dans la masse, filetage pile à longueur 5 tours pour attache la cellule.

Qualité appareil photo.

IMG_20200701_003750c.jpg.2af8dcfe607a37a4a0fc784b10bce747.jpg

---------------------------------

Rustique mais.

Lentille côté œil du 10mm : 8mm de diam., environ 1mm d'épaisseur pour le haut de la cellule.

Field stop, ~8.5mm -> ~49°

IMG_20200701_090908.jpg.d14eafe602712e26524e208c8d04fab1.jpgIMG_20200701_090823.jpg.8099ff4278a3c3e9c5f661439d4cc5a6.jpgIMG_20200701_090943.jpg.370686522f4f4fe2a1ae15cd682204c2.jpg

Cellule chromée, droite, anodisé/peint, cavité en retrait derrière le filetage filtre. Le field stop est poli et anodisé.

IMG_20200701_091135.jpg.d922011c2caaf6f0f33da875b32d18dc.jpgIMG_20200701_091208.jpg.37a666560782b4f013180616a6bb5aca.jpg

Pour le 32mm, la lentille côté œil est dimensionnée à 25mm, pas de soucis d'accès au champ, il y a de la marge, côté champ, field stop de 27.5 et idem cavité dans la jupe.

Soit 49°. La cellule est striée et de plus grand diamètre que le field stop :cavité avant et après le field stop comme sur les ZAO : vrai bafflage. La lentille d’œil du 32mm semble plate et le traitement fait apparaître un reflet violet, il est différent du 10mm qui lui tire vert le vert-bleu.

Donc confirmation que la formule est différente, l'appellation sur le corps est également différente. plossl/super-plossl.

IMG_20200701_091821.jpg.13d7904c7a9a44c4d4cb2fc719eccfc2.jpgIMG_20200701_091722.jpg.b16c40bd9f4cb8d86cd9e2b2a3fa88ac.jpgIMG_20200701_091739.jpg.f561478f44f6c7b8a2e7396fc2bc8811.jpg

 

Observation de jour, je reste à f/5, histoire de torturer un peu cette optique simple qui est censée fonctionner correct vers f8.5 sur le TAL 250K.

Le rendu coloré du 32mm est très neutre, c'est un régal à 6,4mm de pupille de sortie sur le 50f/5, tout ressort vif et saturé. Je vois les défauts de couleur latérale de l'achromat au bord. (bleu pacifique). L'oculaire 32 a une légère distorsion coussinet au bord, il faut chercher. Côté netteté, j'ai cherché, il y a une petite zone autour du field stop qui ressemble a du vignettage : le champ est un peu plus grand à f/5 du à ça.

Le 10mm est également neutre, à l’œil nu les fleurs de courgettes sortent toutes les nuances du vert-jaune au jaune d'or. Les tomates qui murissent donnent toutes les nuances orange-rouge. Détails sur les nuages avec le 32mm, moins avec le 10.

 

En comparaison avec le Brandon 12 et l'ortho 9 Scopetech, c'est surprenant, le 10mm est plus confortable, moins tunnel (le risque à f/5 et achromat court) et c'est le voile chromatique du Brandon devient prédominant. La correction couleur est plus pure sur le TAL. Je n'ai jamais trouvé mieux, c'est devant le TV plössl et même un Clavé.

C'est curieux car même avec la couleur latérale, ça sort mieux qu'avec le Scopetech.

Dur de prendre en défaut sauf le 32 qui a une bonnette un peu courte à mon avis. Je verrai sur la 80/1000 (le relief va baisser de qq mm)

 

Edited by lyl
  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Testé cette nuit

En lunaire.

Les conditions d'humidité forte ont gêné pendant la nuit (orage en soirée) mais j'ai pu faire de bons tests après désembuage.

Le 32mm et le 10mm montre un piqué/contraste exceptionnel.

Ils n'ont pas échappé à la formation de buée, le 10mm en particulier mais c'est du à la proximité des lentilles par rapport à l’œil.

Pratiquement simultanément dans le champ j'ai pu observer Copernic, le Sinus iridium, Gassendi avec un rendu des textures du sol lunaire sans égal par rapport à d'autres oculaires que j'ai.

En barlow x2 / x2.5 (Dakin), c'est à dire à x200 x250, tout le champ visible offre un niveau de contraste élevé, quasiment pas de dégradation hors d'axe.

Planétaire.

Jupiter : j'ai attendu 1h15 que la dispersion atmosphérique diminue mais un halo de diffusion du à l'humidité a gâché le rendu des couleurs lessivant les oranges et rouges. Néanmoins, j'ai pu assister au passage d'un satellite près du disque de Jupiter sans perte par la diffusion.

Saturne plus tolérante, s'affichait un jaune clair avec quelques bandes indistinctes. Les planètes restent basses et encore peu éloignées des pics montagneux pour moi. Le piqué était là mais pas le rendu couleur.

 

Couleurs du 32mm, belle saturation mais pareil, l'humidité gâche un peu les jaunes-oranges sur Albiréo. Le bleu acier sortait bien.

Bref conforme au ressenti en lumière du jour : les meilleurs plössls tout confondu dans lesquels j'ai pu observer. Pas de surprise par rapport à la dégradation hors d'axe sur la Scopetech f/12.5 (avant de mettre en barlow l'un et l'autre). Utilisable à f/5 sur un champ central.

 

Edited by lyl
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, lyl a dit :

belle saturation mais pareil, l'humidité gâche un peu les jaunes-oranges sur Albiréo.

 

Le 01/07/2020 à 01:03, lyl a dit :

Le 10mm est également neutre, à l’œil nu les fleurs de courgettes sortent toutes les nuances du vert-jaune au jaune d'or. Les tomates qui murissent donnent toutes les nuances orange-rouge

 

Un peu décevant sur le doré habituellement éblouissant d'Albiréo, mais d'un point de vue botanique ces oculaires me semblent excellents  :) !  

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Oui, c'est étrange qu'ils ne soient pas plus connus, probablement un effet de mode. En dessous de 82°, pas grand monde ne s'y intéresse et après ça ronchonne 2 ans après quand l’œil est éduqué.

Pour ma part, j'avais envie d'une valeur sûre pour le planétaire mais quand tu vois qu'ils ont des erflés avec du verre optique de cette qualité, ça donne à réfléchir à 10-15° de plus pour les nébuleuses et les amas qui ont des exigences moindre en contraste et plus en transparence.

Quand je vois déjà la différence sur la traitement AR du 32 face au 10mm, je me dis que les russes font du sur-mesure, pas du démultiplié de la même formule.

Reste à comprendre quand même qu'ils le font en fonction des instruments qu'ils commercialisent à côté.

Edited by lyl
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, lyl a dit :

Oui, c'est étrange qu'ils ne soient pas plus connus, probablement un effet de mode.

 

J'avais pris contact avec le service client export de chez TAL à Novossibirsk il y a deux ou trois ans.

Je leur avais posé la question que leur matériel d'excellente qualité n'était pas trés connu par chez nous en Europe.

Ils m'avaient répondu que dans leurs mentalités héritées de l'ère communiste, ils étaient conditionnés à ne pas faire de vagues ni à sortir du rang.Leur marketing s'en ressentait donc à leur image.

 

Mais ils m'ont quand même précisé aussi qu'au Royaume-Uni leurs produits plaisent bien et que c'est un marché porteur pour eux.

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Merci de cette information Oliver

 

De mon côté, j'ai nettoyé tout le matériel qui a été couvert de buée hier.

J'ai démonté les plössls.

Confirmation : le 32mm est de formule différente, c'est un flat/flat et il est bien multi-couche.

violet (Hy je pense), cyan (Oiii je pense), jaune et orange. -> centrage anti-reflet très orienté grand champ

Connaissant les verres, le fait que ce soit plan sur les faces externes et le calage, je pense pouvoir déterminer avec plus de précision la formule. Le 32mm a des doublets qui font 28mm de diamètre et 12 d'épaisseur. La partie entérrée est très courbe. Le spacer fait 5mm

Le 10mm est le classique indiqué, avec un traitement antireflet planétaire. (bleu, vert, jaune-orange, rouge). 4,5mm d'épais, courbure enterrée plus faible que extérieure, 10mm de diamètre extérieur. Le spacer fait un peu plus de 2mm (2.2 je pense)

Edited by lyl
  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, lyl a dit :

Confirmation : le 32mm est de formule différente, c'est un flat/flat et il est bien multi-couche.

violet (Hy je pense), cyan (Oiii je pense), jaune et orange. -> centrage anti-reflet très orienté grand champ

 

Est-ce que tu penses que cet oculaire pourrait convenir sur ma lunette ancienne 102/1650 mm stp?

Cela compléterait mon oculaire Huygens-Mittenzwey de focale 32 mm.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Et par rapport à un excellent ortho?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, oliver55 a dit :

Cela compléterait mon oculaire Huygens-Mittenzwey de focale 32 mm.

Ton champ à f15 est-il suffisament plat avec cette focale?

J'attends un HM 18mm et un HM12.5mm en 24.5mm du Japon. Les 10  9 et 6 Tani Japan sont vraiment bons en définition à F24 sur tout le champ. J'attends de voir pour le contraste sur la lune par rapport aux orthos.

Personnellement,  sur une achro à F20 il ne devrait pas y avoir mieux comme oculaires si les traitements sont bons, avec de bonnes lentilles bien polies.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Piqué comparé, bord de champ à f/5, focal 32mm. D'après rétro-engineering sur la forme flat/flat (TAL CTK3 + TF1)

TAL vs Tele Vue (d'après brevet)

Note : la dimension pour voir un spot ponctuel est une boite de 0.08, j'ai fait rentrer le spot violet 435nm.

Ca colle bien avec les mesures effectuées par ErnestSPB (Cloudy Nights) ~35um sur le 25mm

A vous de juger de la supériorité du verre au lanthane.

image.png.cec1b08ddd604478bc357e07a689d1fa.png

--------------

Comme quoi il faut parfois démonter les optiques pour être sûr, Bill Paolini avait eu le 40mm, c'est dans son compte-rendu, mais il indique la forme convexe des lentilles extérieures sur le 17mm seulement. On peut comprendre d'après les reflets de l'image en dessous qu'il a généralisé.
Toutefois, j'ajoute donc que le 32mm et le 40mm sont d'une formule différente, le champ résultant serait trop courbe pour l’œil sinon. (sur les TAL 150, 200 et 250k)

Les plus petites focales bénéficient d'un strong flint plus lourd (TF10 ~ Schott SF6) qui réduit l'astigmatisme mais ajoute un peu de courbure supportable par l’œil.

 

Ce qui est fun également c'est que j'ai retrouvé des couleurs similaires de l'anti-reflet en cherchant différents angles. Ca a du amuser Bill quand on lui a passé la photo mais c'est indicateur de la façon dont les russes fonctionnent.

Couleurs : l'orange (600-620), le bleu foncé (~ 455-480), le jaune vert (~560-570, le cyan (~ 495-505). Le violet sur mon image plus haut n'était pas franchement représenté. (quoique sur le 25mm ça apparait). Manque le rouge sur la photo.

image.png.9f87c60e642de67b13c73b72a1c0caa4.png  IMG_20200701_091821.jpg.13d7904c7a9a44c4d4cb2fc719eccfc2.jpg

Edited by lyl
  • Like 3
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By BobSaintClar
      Tout bon amateur de binos astro connaît les Nikon WX 7x50 et 10x50 :
       
      Des jumelles d'exception, dotées d'un champs de vision XXL excellemment corrigé, offrant des vues inouïes de la voie lactée...
      ... pour la modique somme de 5.000 euros, à la louche. On ne va pas chipoter avec les centaines.
       
      Toutes deux sont une démonstration du savoir-faire de Nikon. Elles sont évidemment utilisables, avec trépied (deux kilos 5, de mémoire. Ca commence à peser, à bout de bras), en nocturne comme en diurne. Mais in fine, qui parmi nous peut se targuer d'en avoir une paire (si je peux me permettre) ? Voire deux ?
      Ces jumelles, c'est un peu comme les sacs Louis Vuitton, les parfums Chanel ou les montres Rolex : les acquérir, c'est déjà un accomplissement. S'en servir, à la limite, c'est presque... secondaire.
       
      Seulement voilà : même si c'est "pour la frime", leurs caractéristiques sont absolument uniques et sur le ciel, elles déchirent ! Je peux en témoigner, j'ai eu la chance d'essayer les deux modèles, lors d'une très belle nuit de l'automne dernier. Alors, on se prend à rêver : pourrait-on les louer ? Pas que je sache. Pourrait-on les voler ? Sans doute, mais je ne m'y risquerais pas. Pourrait-on les bricoler, comme ça, hop, sur un coin de table, avec deux-trois lentilles qui traînent ?
       
      Bah oui, en fait. Faut juste être un peu con (BobSaintClar, à votre service), et oser (ça va de paire, comme les jumelles). Vous savez, mettre en pratique le genre d'idée qui nous traverse parfois le crâne et qu'on chasse d'un "si ça marchait, ça se saurait" mi-fainéant, mi-condescendant...
       
      Posons le problème, par exemple avec les WX 10x50 : nous avons donc des jumelles de diamètre objectif 50mm, grossissement 10x, champs apparent de 76,4° presque parfaitement corrigé, relief d’œil confortable (15,3mm). On peut les refaire, pour trois francs six sous ?
       
      Voyons voir : il nous faudrait une petite lunette de même diamètre, mettons à F/D 4, sans courbure de champs notable et bien corrigée contre le chromatisme. On lui mettrait un bon oculaire 18-20mm de champs apparent 76° (ou plus, soyons fou), avec un dégagement de 15mm (ou plus, bis repetita placent) et voilà, nous aurions notre demi-jumelle...
       
      La lunette avec les caractéristiques demandées, on oublie : s'il y en a, elles sont hors de prix (une Borg ou Taka 50 avec correcteur/réducteur de champs, vous m'en mettrez deux, c'est pour m'offrir). En revanche, plusieurs objectifs photo répondent "présent" ! Pour n'en citer qu'un, optiquement bon, monté en M42 (donc facile à équiper d'un po) et ne coûtant quasiment rien : le Pentax Takumar 200mm F4 en monture vissante. J'en ai acheté un sur Yahoo ! Auction Japan pour - roulement de tambour - 2400 yens, soit 19 euros. Je pourrais survivre à l'achat d'un second.
      Comment lui adjoindre un porte-oculaire ? Ben avec un accessoire de ce genre, trouvé sur Amazon.com pour 20 euros (bordel, c'est encore plus cher que le cailloux...). Ca se visse directement au cul du Pentax.
      Et l'oculaire ? Il y a plein de prétendants, au coulant 31,75. Il m'a bien fallu faire un choix, casser la tirelire en achetant un exemplaire à la fois "bon" et "pas trop cher". Après quelques heures de web-lecture, je me suis décidé pour le Baader Morpheus de 17,5mm. Il était accessible à ma bourse, propose 20mm de dégagement oculaire et 76° d'un champs apparent plutôt bien corrigé, si j'en crois ses critiques.
       
      Bref : sur le papier, ça marche. Mais en pratique ? Déjà, ça ressemble à quoi ?
      A ça :

      (Quand je vous disais "sur un coin de table"...)
       
      Mécaniquement, rien à redire : pas de collage, d'alignement douteux, de risque de déboîtement intempestif. L'oculaire est maintenu par un serrage vis/clamp ring, le po est vissé sur le pas M42 de l'objectif. Le tirage optique est idéal, on fait la mise au point à l'infini avec une marge confortable.
       
      Et optiquement ??
      Et bien... ça fonctionne. Ca fonctionne même étonnement bien, au point qu'on ne peut que s'interroger : pourquoi ne voit-on pas ce genre de montage plus souvent ?
      Je n'ai pas choisi cette combinaison (télé de 200 à F4, oculaire Morpheus 17,5) par hasard : le but, dès le départ, était d'émuler les Nikon WX10x50 ! En théorie, mon "bricolage" a des spécifications très proches :
       
      Diamètre des objectifs : 50mm - contre 50mm
      Grossissement de 11,4x - contre 10x
      Pupille de sortie de 4,4mm - contre 5 mm
      Champs apparent de 76° - contre 76,4°
      Dégagement oculaire de 20mm - contre 15,3mm
      Vision inversée - contre redressée (sur des jumelles astro, on s'en bat les rétines)
       
      En pratique, tout se joue sur la qualité de l'image proposée. Je n'ai pas pu tester ma lunette "demi-jumelle" sur le ciel (météo pourrie), juste viser de nuit les lumière lointaines - lampadaires, pour l'essentiel - que je peux voir sans quitter mon jardin. J'en saurai évidemment plus quand les nuages daigneront FOUTRE LE CAMPS (crispations faciales frénétiques), mais pour l'heure :
       
      Transparence : difficile d'en juger en visant des lampadaires, mais c'est au moins correct, puisque je n'ai rien remarqué. Je comparerai avec mes Nikon EII 8x30.
      Détails, piqué de l'image : là encore, ça me semble nickel au centre, très peu dégradé sur les bords (je détaille ci-après)
      Couleurs : s'il y a une dominante, je ne l'ai pas notée. A refaire de jour, évidemment.
      Dégradation centre/bords : ça se joue essentiellement sur ce critère, avec un tel champs apparent ! Franchement, c'est une bonne surprise : il y a une dégradation modeste, plutôt moins marquée que dans mes 8x30 ! Elle tient essentiellement à une légère courbure de champs, qui défocalise l'image. L’œil compense sans soucis, mais si vous tenez vraiment à ne regarder que sur les bords, il est plus confortable de jouer sur la mise au point. Dès lors, les "petits cercles flous" redeviennent des points et ce, jusqu'à disparaître : pas de coma, pas d'astigmatisme : c'est juste bluffant.
      Chromatisme : nul au centre, faible sur les bords. Il est sensible au placement de l’œil : si vous êtes bien dans l'axe, il est négligeable.
      Vignetage : aucun. La pupille de sortie est belle, bien ronde, sans lumières parasites (pas de prismes). Les lumières ponctuelles, défocalisées, forment de beaux ronds qui demeurent tels quels jusqu'au bord extrême du champs.
       
      Conclusion provisoire : les résultats préliminaires sont très encourageants. Suffisamment pour que je poursuive l'expérience jusqu'au bout. Je vais donc doubler la mise, monter une seconde lunette Baader/pentax et l'accoupler - je ne sais pas trop comment, je vais y réfléchir - à la première pour former une véritable paire de jumelles. Elles seront adaptées à mes yeux (écart oculaire fixe de 63mm, je ne vais pas me lancer dans la fabrication d'un lien articulé) et seront dotées de quelques caractéristiques inédites, pour des jumelles de cette catégorie :
       
      Un prix - relativement - ridicule
      Des diaphragmes, pour faire varier la pupille de sortie (je ne vois pas très bien à quoi ça peut servir, mais qui sait ?)
      Des objectifs dotés d'un pas vissant M58, pour y coller des filtres
      Des oculaires interchangeables
       
      Voilà ! Je vous tiens au jus
    • By GG
      Salut salut !

      12 ans que j’ai pas posté... J’ai quand même retrouvé mon password ! J’ai fait un gros break dans ma pratique, pour en favoriser d’autres (notament la pratique de la paternité...) et j’ai envie de m’y remettre. Bref.

      Entre temps, j’ai quand même pas mal joué avec mes jumelles et j’aime assez la vision binoculaire. J’aurais bien essayé sur mon téléscope. J’ai un peu lu différents posts mais je préfère poser la question avec mon matériel en particulier pour ne pas faire de boulettes. J’ai du matériel modeste et je compte me contenter de ça. Si après je sort plus de une fois par an, j’investirai, mais pour l’instant non. Que de l’occasion et/ou du chinois. Et j’ai bien pigé qu’avec ce diamètre tout du moins, ça se limite au planétaire.

      J’ai un Mak Orion de 102, des Vixen LV et des LVW (pas si bas de gamme du coup). Notamment un LV25 de 50° et un LV40 de 42°.

      Est-il pertinent de doubler ces deux derniers ? Eventuellement le LVW17 de 6 kg ? D’occasion biensûr.
      Est-il pertinent de mettre une bino sur un Mak 102 ?
      Ca va pas faire un peu lourd ? Et si oui, y a-t-il une solution ?
      Faut il un glasspath (là je découvre) si j’utilise un renvoie coudé ? Lequel ?
      Si je cherche une bino d’occasion, y a-t-il une limitation en fonction du champs des oculaires ou autre chose sur le téléscope ?

      Voilà c’est un peu fouillis, mais je redébute !

      Merci d’avance & bonne soirée.
      GG
    • By oliver55
      Je suis myope et porteur de lunettes de vue.
      Je peux bien sûr enlever mes lunettes pour observer à l'oculaire.Cela ne me dérange pas.
       
      Je me suis rendu compte (ou c'est peut-être une impression) que le champ apparent des oculaires est un peu moins important quand je porte mes lunettes que sans.
       
      Cela sert-il donc à quelque chose que j'investisse un jour dans des oculaires à champ large (65 degrés et plus) ?
    • By freredoc
      Bonjour, après beaucoup de lecture, je compte faire l'acquisition de deux oculaire : un de 3.5mm et 1 d'environ 12.5mm
      Après avoir vu les différent produit, je compte donc acheter les omegon redline SW qui coute chacun 129€. 
      https://www.astroshop.de/fr/oculaires/omegon-oculaire-redline-sw-13mm-coulant-31-75-mm-50-8-mm/p,33237
      https://www.astroshop.de/fr/oculaires/omegon-oculaire-redline-sw-13mm-coulant-31-75-mm-50-8-mm/p,33237
      En effet, je peux difficilement mettre plus d'argent, et le champs apparent me convient. Or, j'ai lu plein de mauvais commentaires sur les omegon et particulier les entrée de gamme. (et astroshop)
      Je voudrais donc savoir si c'est un bon choix ou non, et si il y a réellement un intérêt pour des champs apparent pour un grossissement de 3.5mm ( je sais sur qu'au delà de 70° c’est inutile)
      Et si je pouvais avoir un avis pour le 13mm, si le baader hyperion et réellement mieux ou pas ? ( https://www.maison-astronomie.com/oculaires/2141-oculaires-baader-hyperion.html )
       
      Merci d'avance pour vos aides !
    • By RL38
      Bonjour à tous,
       
      Mon nouveau scope ne possédant pas de "ratelier à oculaires" et fatigué de devoir faire des aller-retour entre la table et le PO, je me mets à la recherche de solutions alternatives.
      J'ai vu que certains utilisaient un gilet type pêche/chasse avec plein de poches, pourquoi pas.
      Des bananes dédiées semblent aussi exister mais, outre le fait que je trouve ça cher pour ce que c'est (https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-astronomie/rangements-et-protections/sac-banane-geoptik-pour-oculaires_detail), j'ai un peu peur que tout s'entrechoque là-dedans... En en modifiant une pour "molletonner" l'intérieur peut-être?
       
      Bref, si vous voulez bien partager vos petites habitudes à ce sujet, ça serait top!
       
      Bon ciel,
      Romain
       
      EDIT : en ce qui me concerne, j'ai une série d'oculaires ES 82° en 30/18/11/8.8/6.7mm + un barlow + filtres UHC/OIII. On pourrait aussi ajouter le réducteur 2">1.25" et le cheshire aux accessoires à avoir sous le coude.
  • Upcoming Events