RIGEL33

Un groupe galactique en interaction 

Recommended Posts

Un groupe galactique en interaction 

 

Lors du week-end du 23-24 février 2018, la météo nous avait encore gâtés et nous permis de faire un peu d’imagerie ciel profond. Comme la Lune était plutôt présente, nous avons décidé de ne pas aller sur le site du Mémorial mais plutôt de faire de l’astrojardin en utilisant nos filtres CLS (anti-pollution lumineuse). Le premier soir, nous avons tous deux pointé la ceinture d’Orion. Denis n’eut que des ennuis techniques, à tel point qu’il songeait sérieusement à revendre tout son matériel. Quant à moi, aucun souci majeur si ce n’est les cheminées des voisins dont les fumées s’étaient invitées sur toutes les poses. Tout le travail de la soirée était bon pour la poubelle. Pour Denis, heureusement, la fin de soirée fut plus souriante et nous nous sommes promis de remettre ça dès le lendemain.

Le samedi soir, nous voilà tout deux à pointer les « nébuleuses de Bode », au nord, plus connues sous le nom de Groupe de M81.

 

Le groupe de M81 est un groupe de galaxies dont le centre est situé dans la constellation de la Grande Ourse à environ 11,8 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Plus d'une trentaine de galaxies ont été identifiées au sein de ce groupe, dont M81 et M82 sont les plus notables. Elles furent découvertes par Johann Elert Bode le 31 décembre 1774, puis indépendamment par Pierre Méchain en 1779 qui les signala à son ami Charles Messier.

Les galaxies M81 (en haut à droite), M82 (à gauche) et NGC 3077 (en bas à droite) sont en interaction gravitationnelle étroite entre elles causant la formation de filaments d'hydrogène atomique entre ces galaxies ainsi que l'effondrement gravitationnel de gaz interstellaire au cœur de M82 et NGC 3077, provoquant au sein de ces dernières un sursaut de formation stellaire.

 

Ce soir-là, j’ai pu pousser le vice à tenter des poses unitaires à 3 mn… et cela a plutôt bien marché. C’est sûrement dû à la position près de Polaris qui a permis ce bon suivi.
L’image en résultant est plutôt sympa mais il faudra que je retente ce trio sans filtre CLS ;)

 

Photo prise le 24 février 2018 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 350D défiltré (avec filtre CLS) au foyer d’une lunette 100/900 Skywatcher sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto, ni autoguidage). 

55 poses de 3 mn – 15 DOF – ISO 800 – IRIS et Toshop.

 

m818210.jpg

Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.

  • Like 4
  • Love 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

 bravo pour cette image ! je pense que tu peux sortir plus des extensions de M81 vu ton temps de pose ! ;)

polo

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci :) 

Le souci c'est que les défauts montent plus vite que les extensions... bruit, couleur, etc...

Est-ce dû au filtre CLS ou aux voiles de fumées de cheminées ? 

Je retenterais dans un ciel plus propre ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens, une étudiante en vadrouille par ici :)

Et avec une bien belle image et un agréable récit ;)

Bonne soirée,

AG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben dis-donc, tu bombardes les images là !!! xD
Sympa ce trio galactique. B|

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

:lol: Eh oui, j'ai réussi à me mettre à jour sur pas mal de choses... du coup, je profite de quelques heures de liberté pour trier et empiler les données en retard nux.gif

Et j'ai pas mal de boulot de ce côté-là W_CAME%7E1.GIF  0050.gif

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo toujours magnifique de voir ces photos ;)

JC

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Matthieu Conjat
      Bonjour à tous,
       
      Je suis en train de terminer ma toute dernière campagne de mesure des variables de  la galaxie d'Andromède, après 2018, 2019 et 2020.
      J'ai utilisé le Cassegrain de 400 mm de l'Observatoire de Nice (coupole Schaumasse) avec une QSI 583 ws au foyer primaire à f/5, avec des séries d'une trentaine d'images de 2' de pose (~1h par mesure), sans filtre. Les prétraitements sont fait avec Iris, et la photométrie avec un logiciel que j'ai écrit, qui me permet de faire de la photométrie automatique sur plusieurs images, et plusieurs étoiles en même temps.
      Dans cette dernière partie qui me manquait, j'ai trouvé 59 variables, donc ~31 céphéides, 9 pulsantes à longue période (Mira, supergéantes...), 6 binaires à éclipses (de notre Voie Lactée apparemment) et 4 novae (dont M31N 2021-08a, une récurrente de période ~4 ans que je suis le 1er à avoir détectée lors de ce nouveau sursaut )
      J'ai commencé cette campagne il y a 150 jours (juillet), et j'ai pu faire 34 nuits.  J'aurais pu en faire d'avantage, mais il faut que les conditions soient optimales (faible turbulence essentiellement) pour mesurer correctement des étoiles qui vont jusqu'à la magnitude 21.
      Je finirai ces mesures d'ici la fin de l'hiver, pour essayer d'affiner les mesures sur les variables à longue période.
       
      Les 4 champs:

       
      Finalement, depuis 2018, j'ai trouvé ~295 variables, dont 160 céphéides, 65 pulsantes à longue période >100 jours, 15 novae, 16 binaires à éclipses, et ~35 irrégulières.
      La plupart d'entre elles étaient déjà répertoriées, mais certaines sont classées comme amas globulaires (sans variation, donc), comme simple étoile non variable, ou comme région HII... Une mise à jour des catalogues s'impose 
      La variable m31dv7, trouvée cette année, était connue comme pulsante (une RR lyrae de notre galaxie), mais sa période officielle (1.277 jours) est fausse (ça lui fait 2 pics par période, incompatible avec une pulsante).
       
      Beaucoup d'entre elles sont accessibles à un télescope de 20cm de diamètre, donc n'hésitez pas à tenter votre chance.
      Dans quelques semaines, je mettrai à jour mon post sur M33, car depuis cet automne, je suis passé de 172 à 242 variables répertoriées
       
      Voici quelques-unes des céphéides de cette année (magnitude 18 à 20.5):

       

       

       

       

       

       
      Des pulsantes à longue période:

       

       
      La nova M31N 2021-08a (qui a présenté plusieurs sursauts assez évidents en 2 mois:

       
      2 binaires à éclipses:

       

       
      La RR lyrae m31dv7:

      Et le champ pour les retrouver:

       
      Matthieu
    • By sebseacteam
      Bonsoir,
       
      Toujours le C8 en mode ciel profond.
      Avec le réducteur f6.3
       
      NGC891 a déjà eu ma visite avec d'autres setups.
       
      Là on s'en approche plus.
       
      Direction Andromède pour ceux qui la cherchent encore....
       

       
      Les infos:
       
      Celestron C8 + réducteur f6.3
      Asi294mc pro + filtre Optolong L-pro
      sur HEQ5 Rowan
       
      112x120s
      Gain 120
      -10°C
       
      Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, PS.
       
      Une brute de 120s:
       

       
      Le tout mouliné et mijoté:
       
       

       
      Fond de ciel pas top top, réducteur assez sale, pas bien corrigé pas les flats...
      on fera mieux plus tard   
    • By ANAKLO
      Voici donc mes essaies les plus convaicants en pose rapide ! Au T520 de l'asso copernic et la 462MC !
      Ce soir là était mauvais niveau seeing. Donc c'est plus de la purée qu'autre chose pour ce type de prise de vue et ce diamètre.
       

       
      Nous commençons par M33 - La Galaxie Du Triangle en pose rapide, en "grand champs" avec le 350D, puis montage des deux.
       
      ASI 462MC, 100*2.5sec (38%) -4min- , 330 de gain


      Avec l'eos 350D, 85*30sec (50%) - 42min- , à 800 iso

       
      Montage des deux poses

       
      ---------------------------------------
       
      M31 - La Galaxie D'Andromède
       
      note : c'est un objet très difficile à photographier à cause de son fort contraste
       
      ASI 462MC, filtre IR 850, 100*1.8 (20%) - 3min- , gain 270

       
      ---------------------------------------
       
      M1 - La Nébuleuse Du Crabe
       
      ASI 462MC, 100*2.65sec (38%) -4min- , gain 330

       
      ---------------------------------------
       
      Voici donc mes images en pose courte ! Il manque beaucoup de pose mais c'est déjà prometteur !
      J'ai quelques questions,
      Quel gain est le plus optimal ? Un filtre UHC permet-il de réduire la taille des étoiles, et/ou, améliorer les nébulosités ?
      Merci d'avance ! Je compte revenir avec 1h sur le trapèze. ça va être du lourd !
    • By sebseacteam
      Bonsoir,
       
      Changement de calibre en ciel profond.
      Après avoir testé la lunette 80ED, le newton 150/750, place à plus gros pour des cibles plus petites : le C8 203/2000 + réducteur f6.3
       
      Direction NGC7331 et ses copines, dans Pégase:
       

       
      Les infos:
       
      Celestron C8 + réducteur f6.3
      Asi294mc pro + filtre Optolong L-pro
      sur HEQ5 Rowan
       
      80x120s
      Gain 120
      -10°C
       
      Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, PS.
       
      Une brute de 120s:
       

       
      image finale:
       

       
       
       
       
    • By jpl34390
      Bonsoir, voici M  74 prise dans la soirée du 29.11.2021, de mon domicile dans le nord l'Herault.
      182 poses de 40 secondes,iso 800
      lunette Evostar 100 ED
      monture NEQ 5 goto
      Canon 550 D non défiltré
      pas d'auto guidage.
      traitement Siri, Gimp .
      Bon ciel à vous,
      Jean Pierre.
       

  • Upcoming Events