Rastaman

Méditation équinoxiale sur Messier et Napoléon

Recommended Posts

Une nuit entière pour les plus beaux objets du ciel

 

Lors de notre réunion du club Polaris vendredi dernier, nous avons évoqué l'éventualité de faire ce challenge ultime des astronomes amateurs, le célèbre marathon de Messier. Michel nous a même procuré le plan général de ce marathon qui débute donc à 19h et s'achève le lendemain matin à 6h.

 

On peut affirmer sans complexe que le Lorrain Charles Messier est devenu l'astronome le plus connu dans le monde, puisque chaque astronome prononce son nom au moins une fois par jour! 

Charles Messier est né à Badonviller en 1730 ( 10e enfant d'une famille de 12). Après la loi de la gravitation de Newton en 1687, puis la prédiction grâce à ces lois et à de savants calculs du retour de la comète de 1682 pour 1758 par Edmond Halley, tous les astronomes d'Europe se lancèrent dans la recherche de comètes. Charles Messier en découvrit 20 et le roi Louis XV l'appela " le furet des comètes". Pour faciliter le travail de ses collègues, Messier entreprit de créer un catalogue de tous ces objets du ciel profond que l'on pouvait observer et qui ne devaient pas être confondus avec des comètes. Il publia d'abord une liste de 45 objets, qu'il complètera par la suite jusqu'à 110: cette fameuse liste des 110 Messier est universellement connue et toujours en vigueur aujourd'hui dans le monde entier. Les trois objets les plus connus et visibles sans instrument sont M31, 45 et 13. 

 

Depuis les années 1970, les clubs d'astronomie proposent d'observer au cours d'une nuit un maximum d'objets de Messier. Le marathon de Messier ne peut se faire n’importe quelle nuit : en effet, il faut que ce soit pendant la nouvelle Lune, pour que le ciel ne soit pas éclairé par la lumière de la Lune. Et le printemps est la période la plus favorable car le Soleil se trouve entre la Vierge et la Balance, là où il masque le moins d’objets de Messier. C’est donc vers le 15 mars que les conditions seront réunies pour observer 107 des 110 objets du catalogue. La chasse commence aussitôt après le coucher du soleil avec les galaxies M74 et 77 très basses sur l'horizon Ouest dans la Baleine et les Poissons et l'amas globulaire M79 du Lièvre. Ensuite c'est la montée vers Andromède et le Triangle pour dénicher les difficiles M32, 33 et 110, puis la course se poursuit dans le Bélier, Cassiopée et Persée. La suite est plus facile: on a une bonne heure pour explorer le Taureau, la Poupe, Orion, la Licorne, l'Hydre, le Cancer et le Grand Chien. Après 21h vient le gros morceau: on a 4h pour trouver la cinquantaine de Messier situés entre le Corbeau, la Vierge et la Grande Ourse. Si l'objectif est atteint, il est l'heure de faire une sieste bien méritée de deux heures avant d'entamer le sprint final ! Il est 3h, le Serpentaire est bien monté suivi du Scorpion et du Sagittaire, c'est à nouveau la course pour décrocher une nouvelle trentaine de Messier et le temps presse parce qu'à 5h30 c'est déjà le crépuscule astronomique et le ciel est de moins en moins noir pour finir avec M2, 72 et 73 dans le Capricorne et le Verseau. Si l'on a raté M110, 76 et 103 en début de nuit, c'est le moment d'essayer de les débusquer lorsqu'ils remontent au-dessus de l'horizon nord-est pour clore en beauté ce marathon avant le retour de l'aube. Vous en sortirez épuisé d'avoir parcouru en une nuit l'équivalent de 1,645 milliards d'années-lumière!

 

Bien sûr, cette course de légende doit être minutieusement préparée à l'avance pour que l'aventure tourne comme sur des roulettes. Il faut bien connaître les constellations, s'aider d'atlas et de cartes et s'entraîner auparavant pour savoir où trouver tous ces Messier! On peut faire le marathon avec des jumelles, une lunette ou un télescope. Aux jumelles ce sera évidemment plus rapide tout comme avec un télescope équipé d'un Goto. Mais le vrai marathon de Messier se fait plutôt à l'oeil et au télescope manuel. Avec mes amis Timm et Dietmar, cette course se ferait au pas de charge et l'affaire serait vite réglée! Il faudrait que je leur propose un jour de le faire là-bas lors d'un séjour en Afrique du Sud.

 

En 1806, Messier a 76 ans et Napoléon en personne lui remit la Légion d'Honneur. Reconnaissant et désireux d'obtenir un soutien financier, le vieil astronome publie un mémoire dans lequel il dédie la comète de 1769 à l'Empereur ce qui déplut fortement à toute la communauté scientifique. Malvoyant et affaibli, Charles Messier décède à Paris le 12 avril 1817, il est enterré au cimetière du Père-Lachaise où les étoiles continuent de veiller sur lui, encore que il y a belle lurette que les étoiles ont disparu du ciel de Paris. Dommage que le bicentenaire de sa mort soit passé totalement inaperçu dans la presse spécialisée en 2017... 

 

Finalement la comète de 1769 ne s'appela jamais Napoléon et vous savez la meilleure? Il existe encore aujourd'hui une loi française interdisant d'appeler un cochon Napoléon. Vous aurez certainement lu dans mes récits Out of Stellaland que j'ai baptisé Napoléon l'un des coqs de notre ferme Stargate en Afrique du Sud, mais vous ne pouvez pas dire que j'ai enfreint la loi puisque cela se passe en territoire étranger!

 

Hier soir le ciel était bon en Lorraine et j'ai décidé en quelques minutes d'aller sur mon site habituel avec mon télescope dobson 500 pour faire ce marathon. J'ai commencé à 20h30, trop tard pour M74, 77 et 79, mais j'ai vite trouvé le bon rythme pour arriver à 57 objets jusqu'à 23h30. Puis j'ai fait une pause jusqu'à 1h. Malheureusement le ciel s'est couvert à ce moment-là et j'ai dû interrompre mon marathon. J'ai encore observé quelques galaxies de la Vierge et de la Chevelure avant de rentrer.

 

En tout cas, merci Charles Messier pour ce grand catalogue qui nous offre ce que le ciel boréal a de plus beau. Je me devais de rendre hommage à ce grand Lorrain en cette période équinoxiale où l'attrait du Sud agit sur moi comme un aimant. Le 5 avril je m'envolerai à nouveau avec Timm et de nouveaux amis allemands pour une nouvelle demi-lunaison riche en aventures et en découvertes sous le merveilleux ciel étoilé du Stellaland.

Le Petit Prince m'y appelle et il est irrésistible!

 

Un lien pratique sur le marathon de Messier <

http://www.astrosurf.com/luxorion/marathon.htm

 

Portez-vous bien et que les cieux vous soient ouverts!

 

 

" Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité."  (Antoine de Saint-Exupéry)

 

" Regardez vers les étoiles et pas vers vos pieds!" ( Stephen Hawking) 

 

Adieu Monsieur Hawking, vous allez bien nous manquer! 

 

Patrice S.

  • Like 2
  • Love 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Comme je suis allergique aux Messier (ma chronique Astrosurf peut en témoigner), il faut que j'étudie la possibilité d'un ultra-marathon NGC… O.o

 

C'est cependant très courageux de ta part (jamais tenté en ce qui me concerne).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quoi? ... du Redbull en thermos? Mais y a de l'astrodopage dans l'air! :D:P

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est fort, avec sa plume, Rastaman... rien que de le lire on a envie de sortir dès le soir-même pour tenter le marathon de Messier.

Pourtant, en tant que dessineux, passer très vite d'un objet à l'autre sans sortir les crayons me répugne :) mais c'est tellement bien écrit que je me sens prêt à faire une exception.

 

Fred.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Clap clap clap :)

Bravo et merci pour ce rappel historique et pour le timing de ce marathon.

Alors bonne chance aux futurs marathoniens ;)

Bonne journée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce bel article,

même si je suis allergique au marathon, j'apprécie le style et les informations.

 

Piotr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bel article Rastaman.

Du temps où Charles Messier n'usait pas d'échelle pour vérifier la nature des objets.

Francesco.

 

Aie... désolé, en m' inscrivant sur Astrosurf et en postant une photo sur le forum rapidement, je n'ai pas "vu" que j'étais chez les visualistes. Je retire la photo donc.

Bon, cette photo de Hale Bopp était faite avec un Minox 35E... .

Mais : dans le Vercors Hyakutake puis Hale Bopp étaient magnifiques. Je retrouvais les sensations d'émotion visuelles d'avec West en 1976.

 

Bravo encore pour ton texte Rastaman.

 

Francesco

Edited by Bungert

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yo !

super texte,

et au contraire de Yan, j'adoooooooore les gros Messier, les trucs qui claquent et qui pètent, les trucs qu'on peut visiter et revisiter encore te toujours sans se lasser, les trucs bien musclés à dessiner, ceux qu'on se promet de revoir avec encore plus de diamètre, etc.... Bref, j'aime le spectacle, le grand. Ya fort heureusement bien d’autres tachouilles respectables et velues dans d'autres catalogues.

J'me souviens jadis avoir commencé ledit marathon avé le gros dob 400 du club, du temps où il était en carton blanc, fin préparé, la pêche à fond les ballons, dans une chronologie qui se doit d'être implacable au risque d'en louper 2 ou 3, ce qui serait regrettable.

Mais les heures passant, et arrivé sur la 66° cible (de mémoire), j'me suis dit "mais quel couillon tu fais là, on vient de passer sur des galaxies sublimes, et va-zi que j'te pousse déjà à la suivante" STOP !!!!! on va profiter et arrêter ce sport pour revenir aux plaisirs gourmets, oublier les trucs qui me laissent un peu de marbre comme des amas maigrichons et revenir aux fondamentaux, les galaxies de la Vierge s'invitant à l'honneur à ce moment là.

 

néanmoins, je salue les sportifs !

Edited by serge vieillard

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à Alain, Piotr et Francesco! :)

 

> Fred,

Je comprends parfaitement... la course, la perf, le rendement: ce n'est rien pour un Michel-Ange du ciel comme toi! D'ailleurs c'est ce que je trouve toujours de si merveilleux dans l'astro, c'est cette grande diversité des genres et des styles. Il y a des gens qui ne jurent que par le soleil, d'autres sont fous des variables, c'est très bien ainsi!

 

> Daniel,

Il y a 7 heures, skywatcher a dit :

vive le GOTO :)

 

Alors là tu prends vraiment de gros risques...ne crois surtout pas que tu sois en terrain conquis dans ce forum-là, toi le paparazzi de la Galerie. Tu vas t'attirer des ennuis comme une antilope égarée au milieu des fauves :ph34r: > regarde bien qui rôde par ici: Fred, Serge, Yann etc, y a toute la crème des extrémistes profondistes tous dotés de vrais télescopes d'hommes pas comme ton machin gotoisé où il suffit d'appuyer sur on! :P:D :D

 

> Serge,

 

bien d'accord avec toi > les Messier sont en gros notre fond de commerce surtout quand on a du public et pi le marathon c'est un jeu! Mais aller à la pêche au gros comme les Abell, les Pal, les Terzian, c'est une autre paire de manches qui a un autre charme! 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yo !

oui, une autre paire de manche à y penser, à programmer, à pointer et à observer. Je fais aussi pour la satisfaction intellectuelle.

Mais quand je dessine, je veux du spectacle, du grandiose, ou du truc de caractère, fut-il ténu à l’extrême, du truc que même si je le vois, ou le soupçonne, il n'est pas certain que j'arrive à bien le retranscrire. Poser un confetti flou sur le papier ne m'a jamais procuré une grosse vibration en termes d'envie d'en faire un croquis.

Commencer à y discerner des trucs et des machins m'invite à prendre les crayons.

Donc pour moi la pêche au gros, c’est de chopper des détails dans les détails, de discerner ce qui généralement est noyé dans une "simple" observation, de retranscrire la particularité rare, etc.

Comme tout cela est bon !!!

et t'as bien raison : yena pour tous les gouts !!!

Edited by serge vieillard

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello

Tous les catalogues sont intéressants de toute manière.

C'est vrai que si déjà on arrivait à dessiner (observer) correctement tous les Messier, pour ma part, ce serait déjà une victoire.

@ Serge Vieillard :

Les petits trucs flous sont jouissifs aussi.

Quand il y en a beaucoup

Quand il y a des formes différentes

Quand leur brillance surfacique est différente...etc 

 

Regarde, t'as bien observé le quintet et autres petites couillonnettes ;)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout à fait jcb, entièrement d'accord avec toi > il y a vraiment de quoi faire avec les autres catalogues du CP. 

En Afrique du Sud nous nous amusons par exemple avec la Burbidge's Chain dans la Baleine: 4 galaxies en ligne 14,4 - 14,6 - 15,7 et 17,0! C'est chaud! :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

17,0 !!!!

Tu m'étonnes que ce doit être chaud.....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour la chaine de Burbidge, j'en ai vu 2 sur 4 depuis le sud… de l'hexagone ! On doit pouvoir faire les 4 à Stellarzarc ou depuis les Baronnies je pense. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now