FRANKASTRO64

Poster votre Refracteur favori !

Recommended Posts

Le 17/09/2018 à 11:59, ndesprez a dit :

Une autre version d'une GP : rare ! 

180917120837313199.png

Je laisse les amateurs s'exprimer :P

 

Bonjour,

 

Ah oui c'est une version avec un liseré rouge, j'ai dû donner un coup de bombe de peinture sur son équivalent Chinois ce week-end pour avoir une belle monture comme neuve.

 

Bon ciel aux réfracteurs

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Aujourd'hui le goto règne en maître : avant, il y avait cette monture. C'est discret mais bien visible. Le système porte le nom de Stellarguide : quelques exemplaires seulement commercialisés en France. Sinon dessus, mon petit réfracteur équipé d'un Sungun couleur flashi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je m'exprime: l'herbe est vachement verte chez toi!

 

et puis, un dispositif de projection solaire quand y a pas de tache, est-ce bien raisonnableO.o

 

Sinon, en 2001, j'ai modifié ma GP avec un système FS2 de chez Astroelectronic. Le rêve absolu, et pas besoin d'encodeur....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez, je remonte ce post dédié aux amoureux des réfracteurs pour vous montrer ma fidèle lulu depuis 2003.

Ne la cherchez pas dans les catalogues.

Manifestement rien à voir avec vos merveilles "hight-tech triplapochroedfluo..." ;)

 

Après ma participation aux RCE de Paris, je lui offre davantage de prendre l'air dans mon jardin; l'associant à mon regain d'intérêt pour le ciel, et de courage :ph34r: ( fait froid!) .

Samedi soir, sur un premier quartier de lune pourtant relativement basse sur l'horizon, je me suis baladé sans chercher à identifier les reliefs un peu oubliés :$ mais les noms se bousculaient (Copernic, Eratosthène, Appenins, Catherine, Aristarque, Sérénité, Tranquillité, Fécondité, Clavius....oubliés...un peu...beaucoup!:o..mais ça revient!

 

Une fois à température, un petit filtre bleu ( une tonalité plus grise ) et au 32 mm, c'était bien joli, simplement.

 

Sur les Pléiades encore plaisant piqué agréable ( un 40 mm me permettrait d'embrasser l'ensemble), et pour finir sur Orion, un salut à Bételgeuse et Rigel, juste pour évaluer la régularité  des disques d'Airy ( une vieux souvenir :D), sur la nébuleuse, un léger nuage bleuté était perceptible et ses quatre étoiles au coeur. 

Heureux, de 23h à 1 h, loin de la fièvre habituelle du samedi soir;)

 

Notre histoire  continue donc!

 

nb: dédié à Jean, dont l'humour, les compétences techniques et artistiques furent salutaires, j'ai deviné  qu'il m'accompagnait encore ce samedi....

 

Amitiés

 

 

IMGP8412.JPG

IMGP8413.JPG

IMGP8414.JPG

IMGP8415.JPG

IMGP8416.JPG

IMGP8419.JPG

  • Like 1
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/07/2018 à 01:37, FRANKASTRO64 a dit :

Connaissez-vous cette belle de 160mm de diamètre et de 2400mm de focale qui aura 100 ans l'an prochain ?

 

image.png.660e3db09555c8f87645f161bda4db72.png

Au-delà de l'aventure technique plus que remarquable de la rénovation de ce chef-d'oeuvre artisanal, je recommande l'interview de Pierre Bourge jointe sur le site dédié au projet.

Réalisée en 2008,elle reste, avec des mots simples, avec les "R" roulés comme le ferait un vieux conteur ,d'une actualité troublante, voire inquiétante. 

 

Je retiens de ce personnage digne,modeste,  une sorte de rébellion contre les ordres etablis la dégradation de la condition humaine ,et son expression aux accents un peu prophétiques "La science n'est pas l'avenir de l'homme, c'est même le contraire "..

 

A ma façon, je dirais que la science est come une arche bâtie par l'homme  pour avancer dans les océans d'ignorance, aborder des îles, des continents de savoirs .La navigation , la compétition n'est pas une fin en soi, les connaissances  doivent  affranchir un jour les rameurs de leur fardeau, améliorer leur condition.

 

Quand j'observe le ciel,je regarde à quel point la terre qui m'entoure mérite de rester belle, à l'instar des merveilles données à voir,là-haut ! Et comme là-haut, que chacun y trouve sa place.!

 

Construire ma lunette a été avant tout une "aventure" humaine, des moments de doutes, de rigolade, de bricolages, de reglages scientifiquement pifometriques...jusqu'au ravissement des premières lumieres et des objets miraculeusement plutôt bien définis.

 

AMITIÉS 

 

 

 

Edited by hamilton
  • Like 1
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous

 

ça me fait plaisir de voir remonter ce post ! Merci à vous !

 

@jm-fluo je crois en avoir vu une en vente aux enchères japonaises il y a deux ou trois semaines !

 

enfin, je viens d'acquérir une Meade LXD 102ED F9 Made in USA (à Irvine Cal - US) de 1994 que je dois récupérer dans quelques jours en Belgique !

 

Bon Ciel à tous

 

Frank

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cher Jean-Marc

Moi non plus, je ne l'ai jamais vu.. Je ne sais pas s'il en ai arrivé en Europe... Pourtant ce triplet semi-apo (modestes à l'époque) devait surement être plus apo que pas mal d'apos qui révèlent du chromatisme...

enfin, bon..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, FRANKASTRO64 a dit :

je crois en avoir vu une en vente aux enchères japonaises il y a deux ou trois semaines !

Frank, tu me retrouver l'annonce, merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, hercule poirot a dit :

Pourtant ce triplet semi-apo (modestes à l'époque) devait surement être plus apo que pas mal d'apos qui révèlent du chromatisme...

C'est sûr ça surtout avec son ouverture relative F/D à 15 !!

ça laisse rêveur sur le résultat en visuel !!!!

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut JD

Sympa d'avoir de tes nouvelles

Je vois que tu t'es bien "consolé"de la perte de ta FS152NSV  ;-)

REF.png

  • Like 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Encore de belles lunettes bande de chanceux que vous êtes, une Takahashi part si , un super achromat par là...

 

De belle choses en perspective à voir

 

Bon ciel

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Loup Lunaire a dit :

Encore de belles lunettes bande de chanceux que vous êtes,

C'est sympa de voir qu'il y a de belles lunettes en métropole ;-)

Je crois savoir qu'il y a aussi une TEC 200 ED qui traine sur notre territoire  :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

en effet en effet... Cette 185 CFF est une bombe. Justement, je regrettais la FS mais je voulais encore plus gros ; le plus gros portable à bras d'un seul homme. :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, JD a dit :

le plus gros portable

Je suis dans la même réflexion et 180mm semble être la limite en "nomade" ;-)

Comment tu as fixé ta lunette sur la monture taka ?

Ça m'intéresse avec ma J-PZ ;-)

Edited by jm-fluo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, hercule poirot a dit :

Oui, on n'a pas à se poser la question si la monture sera assez forte pour la lulu......

C'est évidemment, la monture est sous dimensionnée !!! ça reste un avis personnel :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même la NJP est sous-dimensionnée pour la CFF. A cause de sa longueur...

Les colliers CFF sont équipés de série d'une queue d’aronde Losmandy. Et celui à qui j'ai acheté la NJP avait équipé sa monture d'une platine Losmandy. Donc je n'ai rien eu à faire...

 

Les CFF ont un tel back focus que je peux observer en bino nue et un renvoi coudé 2 pouces.

Je peux aussi utiliser un gros oculaire type Ethos 21avec un réducteur astrophysics.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les caractéristiques:

Noyau de verre utilisé - FPL55; 
Ouverture claire - 185 mm; 
Longueur focale - 1260 mm; Ratio de focale - 6,8; 
Longueur focale - 1610 mm; Rapport de focale - 8,7 - Série super planétaire. 
Qualité optique

Dimensions:

Longueur minimale - à partir de 1160 mm (bouclier de rosée complètement rétracté) *; 
Longueur maximale - jusqu'à 1800 mm (bouclier de rosée complètement étendu) *; 
Mise au point arrière - 220 mm; 
Diamètre du tube - 185 mm; 
Diamètre du bouclier de rosée - 217 mm; 
Poids - 18 kg, anneaux compris.

Même ta version 6,8, sur N-JP est sous dimensionnée !! tes remarques sont très intéressantes ;-)

Mais bon je garde quand même ma J-PZ ;-) par sa portabilité ;-) charge utile 30kg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Combinaisons extra-plaisir +++:

Double Taka grand-champ avec a7s sur la petite FS60 et ASI1600 sur la FSQ106:

IMG-6135.JPG.c323e1ca97b83aec59a12878b99d9dde.JPG8A374939-9706-40E0-993C-63AEA9D9F13A.thumb.JPEG.f3528cb40e06da68af4d4c7d5350b76d.JPEG

 

Et rarissime occasion d'une nuit pour du visuel et photo avec un ami dans le Gers sur sa monture qui est aussi fabuleuse, montées en parallèle AP150edf et AP130gtx :x

IMG-4037.thumb.JPG.ab4325118c14e0d0d462b77123893828.JPG

 

Clear skies!

Olivier

  • Like 3
  • Love 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit hors sujet à propos de la cff, c'est normal que le diamètre du tube soit le même que celui de l'optique ? 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By yann35
      Mon projet muri petit à petit...
      Je suis à la recherche un petit instrument de qualité plus nomade en complément de mon Mewlon 210 mm,
      Une Apo de 80 mm, c'est limité par rapport au diamètre puis pas vraiment de différence avec la Swarovski ATS 80.
      J'ai pensé à la TS 90/600 Photoline qui me parait pas mal, mais en nomade je ne sais pas si le triplet est une bonne solution.
      Puis-je me suis dit pourquoi pas un Maksutov de qualité, les commentaires ont l'air très bons il est compact et avec un diamètre de 150 mm (équivalent diamètre 100 apo), ça me laisse plus de possibilité. 
      Qu'est-ce que vous pensez de celui-ci : iOptron telescope MC 150/1800 OTA  ?
      Ou peut être un autre modèle que je n'aurai pas vu...
      Voilà, j'en suis là....
    • By Anton et Mila
      Je vois du nouveau de l’extrême est de la future Europe pour la photo, et photo astro pourquoi pas!
      https://photorumors.com/2021/02/04/new-rubinar-lenses-announced-from-the-russian-lzos-factory/
      Avez-vous des images faites avec l'un des anciens modèles?
    • By FroggySeven
      Je n'arrive pas à comprendre le schéma. Comment peut-on séparer l'image en deux en utilisant un prisme comme deux miroirs très rapprochés, alors que le faisceau ne semble pas collimaté à l'infini à ce niveau.
      Ou alors, si, il est bien collimaté à l'infini ?
      C'est moi qui comprend mal le schéma ?
       
      Question subsidiaire : ça fonctionne toujours comme cela les binos;
      avec un prisme qui "coupe" le faisceau image ?
       
      D'avance merci pour votre aide
       
       

    • By Arnaud T60
      Bonjour à tous
       
      je souhaite remplacer mon miroir secondaire sur mon tube Geoptik Formula 25. A première vue celui en place est collé . Quelle type de colle pour le nouveau serait il judicieux d'utiliser pour fixer le nouveau ??
       
      D'avance merci
      Arnaud
    • By CPI-Z
      Convertir une image front-d'onde en PSF est peut-être un sujet qui peut intéresser certains.
      WinRoddier, DFTFringe, Aberrator ... donne directement la PSF en fonction d'un front-d'onde donné. Mais comment cette PSF est construite ?
       
      Vous avez certainement déjà vu ce post où l'on voit l'influence de l'obstruction sur la tache de diffraction (PSF)
      http://www.astrosurf.com/viladrich/astro/instrument/sensitivity/spider-diffraction.htm
       
      En fin de page de ce lien vous trouverez la phrase :
      "The previous images were calculated with Iris software using the formula" : PSF = [ Module FFT (Aperture) ]^2
      Autrement dit, le module au carré de la transformée de Fourier de l'image de la pupille donne la PSF, c'est utiliser pour retrouver l'impact des obstructions des miroirs secondaires, araignée ...
       
      Alors j'ai fais le test avec IRIS (<fftd) et effectivement cela fonctionne

       
      J'ai voulu utiliser la même méthode pour un front déformé et comme WinRoddier permet de faire des simulations je suis parti d'une coma pure car la PSF est bien déformée (voir la capture d'écran WinRoddier plus loin).
      En utilisant la transformation de Fourier d'IRIS en appliquant directement la commande  <fftd sur l'image front-d'onde ci-dessous, voici ce que j'obtiens

      On est très loin du résultat escompté produit par WinRoddier et l'image ne ressemble pas à celle d'une coma.
      Je peux donc dire que dans ces conditions avec IRIS la formule PSF = [ Module FFT (Aperture) ]^2   ne fonctionne pas pour un front-d'onde déformé , sait à dire lorsque tous les points de la surface d'onde ne sont pas en phase, comme au travers d'une optique imparfaite ou via les turbulences atmosphériques ...
      La notion de phase ou de différence de marche optique manque dans cette application FFT directe de l'image.
       
      Dans la littérature j'ai trouvé des formules comme celles-ci

       
      ainsi que des tableaux comme cela qui résume les transformation

       
      Ayant fait plusieurs essais sans résultat et ne sortant pas de sup-optique pour interpréter ces formules j'étais bloqué.
      J'ai alors contacté plusieurs personnes dont l'observatoire de Nice et celui de Paris.
      Nice m'a renvoyé vers 2 astro-amateurs réputés, mais au final le résultat n'était pas au RDV.
      L'observatoire de Paris m'a répondu en la personne de Monsieur Anthony Boccaletti qui avec patience et courtoisie m'a bien aidé. Je ne peux donc que le remercié une nouvelle fois ici.
       
      En fait quand on sait c'est relativement simple.
      Voici l'exemple, j'ai choisie un front déformé de coma pure car la PSF résultat est bien dissymétrique comme dans le cas général des tavelures mais en plus simple.
      WinRoddier permet de faire des simulations

      L'image du front d'une coma pure sera toujours la même, ce qui change sera l'amplitude de la déformée, son PTV, ici il est de 848 nm pour la longueur d'onde de 490nm et le terme Z8(3,-1) est de 150nm
      848 / 490 = 1.73 donc le PTV exprimé en rapport d'onde est de 1.73
      La différence de marche optique (ddm) entre le point le plus en avance et le point le plus en retard est de 1.73 onde
      Voici l'image front-d'onde :  
      Avec IRIS on peut soustraire la constante correspondant au fond de l'image, le fond devient 0 (zéro), ainsi les pixels positifs on une ddm en avance de marche et les pixels négatifs sont en retard de marche.
      donc le ddm d'un pixel de l'image par la règle de trois est :  
      ddm = valeur pixel * 1.73 / 251
      La phase s'écrit    phi = valeur pixel * 2 * pi * 1.73 / 251
      L'image phi est alors proportionnelle à l'image ddm et celle de départ.
       
      L'image pupille est simplement remplie de 1 dans la pupille et de 0 hors de la pupille :  
       
      Iris permet de transformer une image en tableau avec la commande < export_asc [nom] qui produit le fichier nom.asc
      Il s'ouvre avec l'éditeur de texte et se rentre facilement dans un outil type tableur excel
      Il y a 3 colonnes, les 2 coordonnées des pixels et sa valeur,  (x , y, valeur), on peut ainsi faire les calculs nécessaires et recréer l'image résultat. La commande < import_asc [nom] dans IRIS
      Ainsi l'image phi est la même que l'image d'entrée (proportionnelle), sauf qu'au lieu d'avoir un PTV en pixel de 251, le nouveau PTV en pixel va de -5.43 à +5.43 pour cet exemple
       
      La formule de la littérature peut s'écrire    PSF = | FFT ( A*exp( i phi)) |²   ou A est la fonction pupille. Le | |² correspond au module de la FFT au carré ce qui confirme la formule de départ lorsque le front est plan (phi = 0), sans ddm
      Mais qu'en est-il du exp( i phi)
      i c'est le nombre complexe imaginaire tel que i² = -1
      et exp( i phi) = cos(phi) + i*sin(phi)
      Dans le tableur il suffit de calculer en fonction de la valeur de la colonne phi, une colonne cos(phi) et une autre sin(phi). toutes les valeurs seront alors comprises entre -1 et 1
      Et comme les valeurs pixels ne peuvent être que des nombre entier il faut les multiplier par une constante par exemple 30000 pour remplir la plage d'IRIS 16 bits (32767 max)
      On peut ainsi créer les images cos(phi) et sin(phi)
      cos(phi)              et sin(phi)
      cos(phi)_30000.fit   et   sin(phi)_30000.fit
       
      Détail qui a son importante :
      sin(0) = 0 donc le fond reste à zéro
      cos(0) = 1 donc tous les points du fond qui étaient à zéro passent à 1. Et  multiplier par 30000 ils passent à 30000. Il faut alors multiplier cette image cos par l’image pupille (constituée de pixels 0 et 1), multiplier par 0 pour retrouver le fond à zéro, le reste est multiplier par 1 pour que l’image cos reste inchangées dans la zone pupille.
       
      Je fait simplement remarquer ici qu’une FFT est indépendante de l’intensité des pixels dans la mesure où les 2 images de même format sont proportionnelle en intensité.
      Mais que faire de ces 2 images ? On en cherche qu'une la PSF !
      De plus le module d'une FFT donne toujours une image symétrique alors qu'une PSF dans le cas général pour un front non plan est dissymétrique (exemple la PSF de la coma pure)
      Il reste que la solution de faire une FFT-1 la fonction inverse de la FFT qui à partir de 2 images l'une réel ou de fréquence, l'autre imaginaire ou de phase, donne une image résultat unique.
      Il est précisé également que le fond à zéro doit être agrandi au minimum à un format couvrant 2 fois le diamètre de la pupille (< padding dans IRIS)
      Et il faut que les images soit centrer pour une FFT-1   (fonction ffti dans IRIS)
       
      Au final voici ce que l'on obtient avec les 2 images au 2048 x 2048 :
       
      Capture d'écran dans ImageJ :

       
      On retrouve donc bien la PSF recherchée .
       
      En fait la formule de départ dans la littérature pour des novices comme moi aurait pu s'écrire
      L'image PSF est la transformée de Fourier inverse mise au carré, du couple d'images ( A*cos(phi) , sin(phi)) où phi est la phase en chaque point de l'image front-d'onde et A l'image pupille (0,1)         PSF = [ FFT-1[ A*cos(phi) , sin(phi)] ]²
       
      CPI-Z
       
       
  • Upcoming Events