FRANKASTRO64

Poster votre Refracteur favori !

Recommended Posts

Salut Yohan.

Ça fait plaisir d'avoir de tes nouvelles et aussi de voir enfin la 135 sur sa fullerscope. Oh qu'elle est belle.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonjour à tous

Une SW 120/600  sur AZ5 que j'ai "racourcie" sans la scier, pour observer à la bino sans Barlow.

. Grand champ en utilisation terrestre, solaire, lunaire et voie lactée.

Mise au point faufinée sur les porte-oculaires de la bino elle même.

IMG_5291 - Copie (2).JPG

IMG_5294.JPG

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, et je peux la remettre dans sa configuration d'origine. Il suffit de remonter la crémaillère avec ses 3 vis.

Je laisse le PO actuel en place (50,8). J'ai vérifié, çà ne vignette pas. Mais quand on a goûté à la bino!!!

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut à tous.

un instrument modeste comparé à certaines merveilles que nous voyons sur ce post.

Une 127/1200 Bresser sur monture Exos 2 que je possède depuis Septembre dernier. Finalement, un assez bon instrument pour son prix

Elle a depuis peu été équipée d'une allonge trépied car c'était un peu court.

HP

 

2006-11-13 07.47.41.jpg

  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ma petite lulu 70/700 "préférée" pour son rapport qualité prix !

Elle m'a couté 70 centimes d'euros le centimètre de diamètre !!! oculaires compris ;-)

70:700.JPG

Oculaire.JPG

Edited by jm-fluo
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, YOYOASTRO a dit :

Bonjour !  Tout comme Colmic, je ne pouvais pas rester sans réagir car moi aussi j'en ai eu des lunettes : la 60/700 de mes débuts, une  FS 102 (l'ex de Colmic d'ailleurs), une TV76, une ED80, une excellente Meade 180/9ED optimisée… puis comme vous le savez, en 2015 JB  m'a transmit la lunette du père Josset  et une magnifique 135/15. Cette dernière a été taillée par André Couder en 1949,  et tout comme la 230, elle délivre de magnifiques images planétaires.  C'est donc ma lunette favorite du moment, en attendant que la 230 soit  réinstallée sous une belle coupole ;) 

Bon ciel, Yohan

 

Bonjour Yohan,

 

Pourrais -tu transmettre mes amitiés à JB, car avec  son syndrome cela est difficile de le faire.

De la part de l'astram qui lui dessiné le domaine (avec sa belle limousine noir à l'entrée) du sir Edmond Barton Caferatta, un Anglais qui avait de la classe.

 

Bon ciel aux réfracteurs

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cher Astromoine

 La monture de cette superbe 102/1500 Unitron/Polarex ne serait-elle pas celle qui soutenait mon ancienne Perl-Royal 108/1600 il y a quelques années ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet c'était une Royal 112/1600. Mais ayant mis la main sur un tube optique Polarex, la 112 a fait le bonheur d'un autre passionné, que tu connais pour l'avoir reçu chez toi. on peut dire qu'elle est restée dans la famille.

DSCF4195.thumb.JPG.258d9c96873e1b64df413e8d59b5bc52.JPG 

Edited by astromoine
correction
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour être complet je monte aussi sur la monture Unitron une lunette de 154 /1800 fabriquée par mon ami Gilbert Masse avec le concours de Norma pour les pièces usinées.

IMG_20150414_162352.jpg

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mes précieuses (lunettes)...

 

Autrement dit, une FC100DL et une FC76DCU/Q.

 

 

20180203_114630.jpg

Edited by Fredjel
  • Like 4
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Allez, je participe avec cette photo un peu moche de la lunette Clavé 130/1908 que j'utilise à l'Observatoire de Nice. Malgré un fort chromatisme (doublet), elle a toujours donné des images fantastiques en CP lorsque la turbulence était faible. En planétaire, on est vite limité par le diamètre, alors je n'en fais jamais avec.
Il y avait aussi de l'autre coté du Cassegrain une Secrétan 110/1600, mais avec un vieux porte-oculaire et un rapport f/D pas génial, alors je l'ai remplacée par un Newton 200/800...

5abe348465ce3_clav.jpg.467b42d0467aba573207b9a2bbd35775.jpg

Faites pas attention au sac poubelle sur le porte-oculaire du Cassegrain. C'est pour la poussière.

Matthieu

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cher Astromoine ...Beaucoup de souvenirs avec cette 112/1600  qui comme tu dis est resté dans la "famille".. La monture Unitron est vaillante pour soutenir  cette 154/1800.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir à tous !

Les lunettes sont ma passion depuis que j'ai vu une image de jupiter à l'oculaire d'une AP Traveller il y a une quinzaine d'années!

J' ai depuis acheté et revendu nombres de lunettes de toutes marques, et voici sont les élues que je ne revendrai pour rien au monde!

la première achetée au puces 8€, petite merveille des années 50/60, diamètre 40  f/d 12 estampillée E.VION , avec son trépied de table qui se range dans  le tube, fabrication tout en laiton, une merveille, en plus , le doublet est trés bon:

 

IMG_9025.thumb.JPG.35b472dd39c86a6e559d342b8d2af41f.JPG

 

Ensuite une petite lunette qui ne courre pas les rue (je pense avoir acheté la dernière disponible à la vente en neuve ) , la TMB  92 SS, lunette qui a mis une claque à tous ceux qui on regardé dedans!

IMG_9024.thumb.JPG.c357a19cddc099cc0e348ec40d4d95b7.JPG

Et enfin, le graal pour moi, la TEC 140, je cherchai une AP 130 Grandtourismo et je suis tombé la dessus!

J'ai même visité l'an dernier à Denver , l'atelier ou elle est née!

IMG_6882.jpg.83b3b1a2bb6bb9c842ee9ae28911088f.jpg

 

IMG_6903.jpg.c794bfedd7ff1b75576700a97bf9eedf.jpg

Une lunette vraiment d’exception!

La quatrième, qui n'en est pas vraiment une , c'est celle là:

IMG_9026.thumb.JPG.80e2580b147a962fd4dcc27506914886.JPG

un objectif de ZIESS TELEMENTOR 80/840 à remonter dans un tube!

 

voilà pour mes petites lulus!

à+

 ps: lyl tu parle du SANCY, nous sommes peu être pas très loin ?

 

Edited by higgins
  • Like 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 30/03/2018 à 15:05, Matthieu Conjat a dit :

Faites pas attention au sac poubelle sur le porte-oculaire du Cassegrain. C'est pour la poussière.

 

salut,

 

on a inventé l'imprimante 3D pour les bouchons "improbables"...c'est mieux que le sac poubelle... :/

je dis çà, je dis rien...

 

Xavier

Share this post


Link to post
Share on other sites

Higgins : La lunette Vion est le modèle dit " des écoles". J'en ai eu une, je confirme l'excellent piqué d'image. Quant aux deux autres lunettes de véritables bijoux.

 

HeXa83 : je recherche des capuchons de protection pour mes oculaires Clavé et je n'avais pas pensé aux imprimantes 3D. Je lance une bouteille à la mer, si un membre du forum en a un qu'ii veuille bien contacter.

Edited by astromoine

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonsoir à tous!

astromoine: si tu as des infos sur cette lunette, je suis preneur car je n'ai pas trouvé grand chose sur le net quand à cette lulu!

à+

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hmm pas simple de répondre à cette question. J'ai eu quelques refracteurs et chacun avait ses avantages et inconvénients:

 

W.O.90/690: très sympa pour  un prix raisonnable, mais PO moyen! Surtout ok pour le ciel profond si on est pas pressé (fermée à 6.9), cette lunette n'aimait pas les grossissements forts.

Taka FS60: je l'ai acheté en solde, et pas gardé longtemps. Avantages: ultra légère, inconvénient: qualité optique et PO assez limite.

AP155 EDF: probablement le diamètre idéal pour une lulu, à moins d'avoir une monture de fou furieux. Elle avait de l'astig, mais au point focal c'était une tuerie. Je l'ai revendue pas cher à un gars qui voulait l'utiliser avec CCD en CP, donc ça ne le gênait pas. Elle passait limite sur la EM-400 (gros bras de levier -> vibration en vas de vent).

AP130 EDF: La meilleure lunette que j'ai eue, toute proportion (diamètre) gardée. J'ai pu la pousser à plus de 600x sans altération visible de la figure d'Airy (b2x  + pentax XO 2.5mm). Mais c'est un modèle trop intermédiaire: un peu fermé pour le CP, (mais ok avec un réducteur et pas un capteur trop grand), et  diamètre un peu limite en visuel,...

 

Bref, pas encore trouvé le modèle parfait, mais la 155 avec un le bon réducteur doit s'en approcher :-)

 

EDIT: oublié de mentionné la FSQ85 :-) Comme souvent chez Taka: très chouette optique, mais PO peu fiable. J'y montais une ST10xme + CFW-10, donc pas non plus 30kg,  le collier rotatif a du être enlevé et je devais faire attention à finir la MAP dans une direction, sinon bonjour le tilt. De plus une bague de soutient du réduc était nécessaire (une partie du réduc étant en plastique...) a du être faite sur mesure. La focale de cet instrument étant un peu petite à l'usage, je l'ai aussi revendue. Sinon super instrument question transport, c'est vraiment de l'ultra compact!

Edited by AlSvartr
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, heXa83 a dit :

on a inventé l'imprimante 3D pour les bouchons "improbables"...c'est mieux que le sac poubelle...

C'est pas faux.

Mais des fois, j'y laisse ma caméra branchée, donc ça me permet de protéger aussi ma caméra...

Puis j'ai pas encore d'imprimante 3D sous la main :(

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Matthieu Conjat a dit :

Puis j'ai pas encore d'imprimante 3D sous la main :(

y a pas un fablab en terre niçoise ?

 

xavier

 

NB : chez nous aussi, on bâche, malgré les bouchons ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour Astromoine. 

Retour de bouteille : avec un petit schéma, je peux te faire ça (tarif habituel : gratuit).

Pour Higgins.

Si tu cherches un mécanicien pour réaliser l'instrument avec ce ZEISS, je suis volontaire (même tarif que pour Astromoine).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, heXa83 a dit :

y a pas un fablab en terre niçoise ?

Oui, j'ai un pote qui en a une. J'peux lui demander...

Puis avec le temps pourri qu'on a ici, et la coupole qui prend l'eau, je bâche aussi en ce moment...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cher Higgins

 

 Je me souviens de cette lulu Vion dite "Des écoles"... Ce fut ma première lulu en 1976.. J'avais eu la 50 dans son joli coffret acajou.

l'optique était vraiment excellente... la monture très basique...un peu moins.

Elle existait effectivement en deux diamètre 42mm et 50mm.

Je crois que cette vénérable maison produisait aussi une ou plusieurs lulus de plus grande ouverture.

Mais hélas, je n'ai jamais trouvé de docs sur ce sujet.

 Quant à la TEC 140 c'est parait -il un must.

HP

Share this post


Link to post
Share on other sites

astromoine: si tu as des infos sur cette lunette, je suis preneur car je n'ai pas trouvé grand chose sur le net quand à cette lulu!

à+

 

Higgins

Concernant la petite lunette Vion modèle des écoles, elle figurait au catalogue Vion depuis le début du XXème siècle. On la trouvait aux diamètres de 40mm et 50mm. Elle était fournie comme la tienne dans un coffret en bois avec un oculaire terrestre intégrant un redresseur et un oculaire dit astronomique. La tienne doit datée d'après guerre car certaines parties sont peintes en blanc.

Voici une pub tirée de la revue des constellations de 1963.

Mon ami Gilbert Masse, âgé de 91 ans, a toujours la sienne toute en laiton, reçue pour ses 9 ans.

pub Vion.jpg

Edited by astromoine
complément
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By yann35
      Mon projet muri petit à petit...
      Je suis à la recherche un petit instrument de qualité plus nomade en complément de mon Mewlon 210 mm,
      Une Apo de 80 mm, c'est limité par rapport au diamètre puis pas vraiment de différence avec la Swarovski ATS 80.
      J'ai pensé à la TS 90/600 Photoline qui me parait pas mal, mais en nomade je ne sais pas si le triplet est une bonne solution.
      Puis-je me suis dit pourquoi pas un Maksutov de qualité, les commentaires ont l'air très bons il est compact et avec un diamètre de 150 mm (équivalent diamètre 100 apo), ça me laisse plus de possibilité. 
      Qu'est-ce que vous pensez de celui-ci : iOptron telescope MC 150/1800 OTA  ?
      Ou peut être un autre modèle que je n'aurai pas vu...
      Voilà, j'en suis là....
    • By Anton et Mila
      Je vois du nouveau de l’extrême est de la future Europe pour la photo, et photo astro pourquoi pas!
      https://photorumors.com/2021/02/04/new-rubinar-lenses-announced-from-the-russian-lzos-factory/
      Avez-vous des images faites avec l'un des anciens modèles?
    • By FroggySeven
      Je n'arrive pas à comprendre le schéma. Comment peut-on séparer l'image en deux en utilisant un prisme comme deux miroirs très rapprochés, alors que le faisceau ne semble pas collimaté à l'infini à ce niveau.
      Ou alors, si, il est bien collimaté à l'infini ?
      C'est moi qui comprend mal le schéma ?
       
      Question subsidiaire : ça fonctionne toujours comme cela les binos;
      avec un prisme qui "coupe" le faisceau image ?
       
      D'avance merci pour votre aide
       
       

    • By Arnaud T60
      Bonjour à tous
       
      je souhaite remplacer mon miroir secondaire sur mon tube Geoptik Formula 25. A première vue celui en place est collé . Quelle type de colle pour le nouveau serait il judicieux d'utiliser pour fixer le nouveau ??
       
      D'avance merci
      Arnaud
    • By CPI-Z
      Convertir une image front-d'onde en PSF est peut-être un sujet qui peut intéresser certains.
      WinRoddier, DFTFringe, Aberrator ... donne directement la PSF en fonction d'un front-d'onde donné. Mais comment cette PSF est construite ?
       
      Vous avez certainement déjà vu ce post où l'on voit l'influence de l'obstruction sur la tache de diffraction (PSF)
      http://www.astrosurf.com/viladrich/astro/instrument/sensitivity/spider-diffraction.htm
       
      En fin de page de ce lien vous trouverez la phrase :
      "The previous images were calculated with Iris software using the formula" : PSF = [ Module FFT (Aperture) ]^2
      Autrement dit, le module au carré de la transformée de Fourier de l'image de la pupille donne la PSF, c'est utiliser pour retrouver l'impact des obstructions des miroirs secondaires, araignée ...
       
      Alors j'ai fais le test avec IRIS (<fftd) et effectivement cela fonctionne

       
      J'ai voulu utiliser la même méthode pour un front déformé et comme WinRoddier permet de faire des simulations je suis parti d'une coma pure car la PSF est bien déformée (voir la capture d'écran WinRoddier plus loin).
      En utilisant la transformation de Fourier d'IRIS en appliquant directement la commande  <fftd sur l'image front-d'onde ci-dessous, voici ce que j'obtiens

      On est très loin du résultat escompté produit par WinRoddier et l'image ne ressemble pas à celle d'une coma.
      Je peux donc dire que dans ces conditions avec IRIS la formule PSF = [ Module FFT (Aperture) ]^2   ne fonctionne pas pour un front-d'onde déformé , sait à dire lorsque tous les points de la surface d'onde ne sont pas en phase, comme au travers d'une optique imparfaite ou via les turbulences atmosphériques ...
      La notion de phase ou de différence de marche optique manque dans cette application FFT directe de l'image.
       
      Dans la littérature j'ai trouvé des formules comme celles-ci

       
      ainsi que des tableaux comme cela qui résume les transformation

       
      Ayant fait plusieurs essais sans résultat et ne sortant pas de sup-optique pour interpréter ces formules j'étais bloqué.
      J'ai alors contacté plusieurs personnes dont l'observatoire de Nice et celui de Paris.
      Nice m'a renvoyé vers 2 astro-amateurs réputés, mais au final le résultat n'était pas au RDV.
      L'observatoire de Paris m'a répondu en la personne de Monsieur Anthony Boccaletti qui avec patience et courtoisie m'a bien aidé. Je ne peux donc que le remercié une nouvelle fois ici.
       
      En fait quand on sait c'est relativement simple.
      Voici l'exemple, j'ai choisie un front déformé de coma pure car la PSF résultat est bien dissymétrique comme dans le cas général des tavelures mais en plus simple.
      WinRoddier permet de faire des simulations

      L'image du front d'une coma pure sera toujours la même, ce qui change sera l'amplitude de la déformée, son PTV, ici il est de 848 nm pour la longueur d'onde de 490nm et le terme Z8(3,-1) est de 150nm
      848 / 490 = 1.73 donc le PTV exprimé en rapport d'onde est de 1.73
      La différence de marche optique (ddm) entre le point le plus en avance et le point le plus en retard est de 1.73 onde
      Voici l'image front-d'onde :  
      Avec IRIS on peut soustraire la constante correspondant au fond de l'image, le fond devient 0 (zéro), ainsi les pixels positifs on une ddm en avance de marche et les pixels négatifs sont en retard de marche.
      donc le ddm d'un pixel de l'image par la règle de trois est :  
      ddm = valeur pixel * 1.73 / 251
      La phase s'écrit    phi = valeur pixel * 2 * pi * 1.73 / 251
      L'image phi est alors proportionnelle à l'image ddm et celle de départ.
       
      L'image pupille est simplement remplie de 1 dans la pupille et de 0 hors de la pupille :  
       
      Iris permet de transformer une image en tableau avec la commande < export_asc [nom] qui produit le fichier nom.asc
      Il s'ouvre avec l'éditeur de texte et se rentre facilement dans un outil type tableur excel
      Il y a 3 colonnes, les 2 coordonnées des pixels et sa valeur,  (x , y, valeur), on peut ainsi faire les calculs nécessaires et recréer l'image résultat. La commande < import_asc [nom] dans IRIS
      Ainsi l'image phi est la même que l'image d'entrée (proportionnelle), sauf qu'au lieu d'avoir un PTV en pixel de 251, le nouveau PTV en pixel va de -5.43 à +5.43 pour cet exemple
       
      La formule de la littérature peut s'écrire    PSF = | FFT ( A*exp( i phi)) |²   ou A est la fonction pupille. Le | |² correspond au module de la FFT au carré ce qui confirme la formule de départ lorsque le front est plan (phi = 0), sans ddm
      Mais qu'en est-il du exp( i phi)
      i c'est le nombre complexe imaginaire tel que i² = -1
      et exp( i phi) = cos(phi) + i*sin(phi)
      Dans le tableur il suffit de calculer en fonction de la valeur de la colonne phi, une colonne cos(phi) et une autre sin(phi). toutes les valeurs seront alors comprises entre -1 et 1
      Et comme les valeurs pixels ne peuvent être que des nombre entier il faut les multiplier par une constante par exemple 30000 pour remplir la plage d'IRIS 16 bits (32767 max)
      On peut ainsi créer les images cos(phi) et sin(phi)
      cos(phi)              et sin(phi)
      cos(phi)_30000.fit   et   sin(phi)_30000.fit
       
      Détail qui a son importante :
      sin(0) = 0 donc le fond reste à zéro
      cos(0) = 1 donc tous les points du fond qui étaient à zéro passent à 1. Et  multiplier par 30000 ils passent à 30000. Il faut alors multiplier cette image cos par l’image pupille (constituée de pixels 0 et 1), multiplier par 0 pour retrouver le fond à zéro, le reste est multiplier par 1 pour que l’image cos reste inchangées dans la zone pupille.
       
      Je fait simplement remarquer ici qu’une FFT est indépendante de l’intensité des pixels dans la mesure où les 2 images de même format sont proportionnelle en intensité.
      Mais que faire de ces 2 images ? On en cherche qu'une la PSF !
      De plus le module d'une FFT donne toujours une image symétrique alors qu'une PSF dans le cas général pour un front non plan est dissymétrique (exemple la PSF de la coma pure)
      Il reste que la solution de faire une FFT-1 la fonction inverse de la FFT qui à partir de 2 images l'une réel ou de fréquence, l'autre imaginaire ou de phase, donne une image résultat unique.
      Il est précisé également que le fond à zéro doit être agrandi au minimum à un format couvrant 2 fois le diamètre de la pupille (< padding dans IRIS)
      Et il faut que les images soit centrer pour une FFT-1   (fonction ffti dans IRIS)
       
      Au final voici ce que l'on obtient avec les 2 images au 2048 x 2048 :
       
      Capture d'écran dans ImageJ :

       
      On retrouve donc bien la PSF recherchée .
       
      En fait la formule de départ dans la littérature pour des novices comme moi aurait pu s'écrire
      L'image PSF est la transformée de Fourier inverse mise au carré, du couple d'images ( A*cos(phi) , sin(phi)) où phi est la phase en chaque point de l'image front-d'onde et A l'image pupille (0,1)         PSF = [ FFT-1[ A*cos(phi) , sin(phi)] ]²
       
      CPI-Z
       
       
  • Upcoming Events