Kaptain

Des nouvelles des allumés de la terre plate...

Recommended Posts

C'est clair qu'il a fait parlé de lui, mais malheureusement il est plus la pour apprécier tout le buzz ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

C'est un héros, mort pour que la vérité triomphe !

Un jour l'humanité lui sera reconnaissant 

 

 

0000000s.jpg

  • Like 3
  • Haha 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai la flemme de vraiment m'intéresser à ce guignol, juste quelques remarques en vrac, pour ceux qui l'ont suivi : est-il vrai qu'il ne croivait absolument pas à la Terre plate mais à simplement récupérer le ponyon des tarés qui y croivent pour pouvoir construire sa fusée ?

Quelqu'un lui a t'il dit qu'il suffit de monter sur n'importe quelle montagne pour être déjà bien plus haut que ses sauts de puce, donc que son "objectif", en plus d'être complètement débile, était complètement débile ? J'ai du mal à croire qu'un type capable de construire un truc pareil puisse être aussi con, donc il devait plutôt utiliser la débilité des autres pour financer son rêve absurde, AMHA...

Enfin, pour les fusées des angles, il me semblait qu'on pouvait voir la courbure de la Terre devant une mer sans obstacle @Alain MOREAU ???  je me trompe ? C'est combien, la "flèche" de la courbure de la Terre, disons avec un horizon marin normal, à 8 km ? 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, Superfulgur a dit :

Enfin, pour les fusées des angles, il me semblait qu'on pouvait voir la courbure de la Terre devant une mer sans obstacle @Alain MOREAU ???  je me trompe ? C'est combien, la "flèche" de la courbure de la Terre, disons avec un horizon marin normal, à 8 km ? 

 

Pythagore est ton ami.

Assimilons la Terre à une sphère de rayon R (prenons 6375 km).

Soit h la hauteur à laquelle tu te places au dessus de la surface de l'océan, la distance D à laquelle se trouve l'horizon est égale à:

D= racine ((R+h)²-R²)

 

Application numérique:

 

Horizon.JPG.2fc5f116c2f0a4519ecb59529f5f9f03.JPG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Superfulgur a dit :

C'est combien, la "flèche" de la courbure de la Terre, disons avec un horizon marin normal, à 8 km ? 

 

D'après les calculs, pour avoir un horizon à 8 km il faut que les yeux soient 5 m au dessus du niveau de la mer .

La réfraction de la lumière "relève" l'horizon d'environ 8,8%

h = D² / 3,88 ² (h en mètres et D en km)

 

La hauteur réelle des yeux se situe à 4,25 m environ pour un horizon à 8 km

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, Superfulgur a dit :

C'est combien, la "flèche" de la courbure de la Terre, disons avec un horizon marin normal, à 8 km ? 

8km, c'est trop près pour la visualiser physiquement avec des moyens simples : à cette distance l'horizon est trop déformé par la houle, dont la hauteur moyenne en haute mer est du même ordre de grandeur (5m) que la flèche de la courbure recherchée.

Par contre j'ai fait l'expérience sur mon site, situé à 100m au-dessus du niveau de la mer - dont l'horizon est donc à 35km - et là c'est parfaitement évident, dès lors que la mer est calme avec un horizon clair et dégagé : il suffit d'une règle de maçon (même pas besoin qu'elle soit très longue : 2m suffisent amplement) qu'on cale devant soi perpendiculairement à environ 2m aussi, après s'être bricolé un oeilleton de visée sur un support stable (trou d'épingle, qui possède aussi le mérite de diaphragmer assez pour obtenir une profondeur de champ suffisante et la netteté simultanée sur l'avant et l'arrière-plan).

Ainsi le bord de la règle + l'oeilleton matérialisent en très bonne et suffisante approximation un plan, dont on découvre avec effarement qu'il n'est tangent à l'horizon que sur un point, quoi qu'on fasse ! 

Si par exemple on fait toucher les deux extrémités de la règle à l'horizon, on constate de visu, sans aucune confusion possible, l'importance du bombé de sa courbure ! 

C'est absolument spectaculaire et indiscutable.

En ordre de grandeur toujours, dans ce montage rudimentaire, l'écart à la platitude est de l'ordre de mon altitude : l'équivalent d'un relief de belle taille, déjà, même vu de cette distance !

Edited by Alain MOREAU
orthographe
  • Like 6
  • Love 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, jackbauer a dit :

C'est un héros, mort pour que la vérité triomphe !

Un jour l'humanité lui sera reconnaissant 

J'aurais mis un Grand H ! ;)

 

"On apprend de ses erreurs" dit-on ! Malheureusement celle-ci lui fut fatale...

Il a juste eu la chance de "s'envoyer en l'air" avant de mourir et de "s'aplatir comme une crêpe" (en bon breton que je suis) si l'on peut dire...

 

Edited by CheWbaKKa
rajout

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'espère qu'avec le peu de hauteur qu'il a pris, il a pu constater son erreur et qu'il présentera ses plus plates excuses....

  • Like 3
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Alain MOREAU MERCI, c'est exactement ce à quoi je pensais, sauf que je croyais que ton expérience fonctionnait même sur une plage, apparemment non, donc mon impression de courbure était due au fait que je cherchais une courbure. 

Merci.

C'est drôle… Ton expérience (quand on sait que l'horizon est courbé, on peut facilement démontrer sa courbure) me fait penser à un autre truc qui me fascine depuis des décennies… Avant, les "Anciens" croivaient que la Lune était "parfaite", un truc comme ça. Or, il suffit de regarder les phases de la Lune pour montrer que c'est faux : la plupart des reliefs sont détectables au terminateur, les Appenins, Clavius, le Golf ¬¬ des Iris créent des aspérités au terminateur. Les "Anciens" quoique ça veuille dire, avaient de bons yeux, c'est pas possible qu'ils ne se soyent pas rendu compte que la Lune présentait un relief au terminateur, pourtant, on ne trouve trace de ça nulle part...

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, Kirth a dit :

Application numérique:

 

Horizon.JPG.2fc5f116c2f0a4519ecb59529f5f9f03.JPG

 

Ce tableau est instructif. Ainsi par le hublot d'un avion de ligne à altitude de croisière, on voit le sol jusqu'à 350 kilomètres environ. Dans le cockpit d'un avion qui décolle de Marseille, on peut voir Lyon à l'horizon rapidement quand il commence à prendre de l'altitude, en survolant Lyon on voit tranquillement Paris (même si c'est loin et minuscule...) c'est assez vertigineux pour le non initié ;) !

 

Le seul petit truc qui manque à ce tableau, c'est la distance de l'horizon pour la taille moyenne d'un adulte (autour de 1,70 m un truc comme ça... Bon après, on peut toujours faire le calcul soi-même ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Cédric Perrouriefh a dit :

Le seul petit truc qui manque à ce tableau

Et surtout la réfraction atmosphérique, il me semble, qui permet de voir des trucs situés bien au delà de l'horizon, comme la Corse vue depuis Nice...

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Superfulgur a dit :

Et surtout la réfraction atmosphérique, il me semble, qui permet de voir des trucs situés bien au delà de l'horizon, comme la Corse vue depuis Nice...

 

Ou le mont Canigou depuis Marseille - ou dans le cas de la photo que j'ai prise, depuis le sommet du Luberon. Bon c'est pris avec un smartphone, en cherchant un tout petit peu sur Internet on trouve bien plus sensationnel. La distance donnée par Google Earth est de 280 km !

 

 

IMG_20191005_192625.jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, enfin, le Canigou, c'est quasi 3000, c'est pas le niveau de la mer.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui bien sûr, c'est comme les montagnes corses qui sont au moins à 170 km de Nice... sans leur hauteur on ne les verrait pas comme ça !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Cédric Perrouriefh a dit :

Ou le mont Canigou depuis Marseille - ou dans le cas de la photo que j'ai prise, depuis le sommet du Luberon.

 

Ça a effectivement la couleur du Canigou. :)

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Superfulgur a dit :

est-il vrai qu'il ne croivait absolument pas à la Terre plate mais à simplement récupérer le ponyon des tarés qui y croivent pour pouvoir construire sa fusée ?

 

oui.

 

fundrising sans platiste 100 usd, avec platiste 100 fois plus. déduction vite faite.

 

maintenant il est tout plat aussi le gars...pour la beauté du geste, respect.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rappel :

A l'instar d'Alain Moreau avec sa règle de maçon, et comme j'ai déjà eu l'occasion d'en parler ici, j'ai réalisé, il y a quelques années, un dispositif pompeusement baptisé "Géosphéromètre" dont j'ai donné la description dans un N° de la revue de la SAF, L'Astronomie, lequel permet de "voir" et mesurer la flèche de la courbure transversale apparente de l'horizon, en fonction de l'altitude du point d'observation.

 

Pour un observateur placé à une centaine de mètres au-dessus du niveau de la mer, et un champ horizontal de 90°, la fèche au centre est de l'ordre de 8', soit environ, 1/4 de diamètre lunaire, difficilement perceptible pour un œil non expérimenté.

5e540091209d5_Capturedecran2020-02-24a17_53_01.png.ff5466c250e42f8c7303d7912149c8ac.png

 

Edited by Toutiet
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Toutiet a dit :

la fèche au centre est de l'ordre de 8', soit environ, 1/4 de diamètre lunaire, difficilement perceptible pour un œil non expérimenté.

 

Merci, c'était ma question… Je délire peut-être, mais il me semble que ça se voit quand on est sur une plage……………………………… 8' c'est à la louche 10 x plus grand que la résolution de l'œil… 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, car la valeur de flèche que j'ai donnée c'est pour une altitude de 100 m au-dessus du niveau de la mer. De plus, cela s'entend pour un champ global latéral de 90° qu'on a du mal à apprécier sans référence.

Au niveau d'une plage et avec l'œil à environ 1,70 m du sol, on "croit voir" quelque chose mais c'est plus subjectif que réel...

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc sur une plage à 1m70 du sol, la terre est plate !! ;)

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Toutiet a dit :

Au niveau d'une plage et avec l'œil à environ 1,70 m du sol, on "croit voir" quelque chose mais c'est plus subjectif que réel...

De la plage à hauteur d'homme on ne voit pas la courbure sur l'horizon transversal mais on la perçoit nettement en regardant aux jumelles un voilier s'éloigner de quelques kilomètres lorsque sa coque disparait sous la ligne d'horizon et qu'on ne voit que sa voile. Donc soit le voilier est en train de couler, soit la terre est ronde, ou bien les deux de toutes façons.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Trois petites expériences toutes simples aussi qui permettent de bien visualiser l'horizon terrestre surbaissé par rapport à l'horizontale d'un point élevé:

 

En croisière, à  environ dix mille mètres d'altitude, amusez-vous avec une petite bouteille d'eau à moitié pleine et couchée, à faire coïncider la position de votre œil qui regarde dehors, avec le niveau dans la bouteille d'eau.

Quand le niveau de l'eau apparaît bien comme une ligne, (vous visez alors parfaitement à l'horizontale de votre lieu), et bien l'horizon terrestre vous apparaît plusieurs degrés sous cette ligne, c'est très facile à voir.

 

Ou bien plus simple pour ceux qui comme moi évitent les avions de ligne, il suffit de monter sur un montagne d'altitude moyenne, et d'en regarder une autre d'altitude au maximum égale, ou un peu inférieure, distante de quelques dizaines de kilomètres.

Il est facile de voir que l'horizon apparaît toujours sous la seconde montagne. Le Puy de Dôme vu depuis la chaîne du Sancy par exemple...¬¬

 

Ou bien, toujours sur un sommet d'altitude même modérée, si un plafond de cumulus de beau temps se trouve à une altitude un peu supérieure à la nôtre, et que la visibilité est bonne jusqu'à l'horizon:

Alors on a sans trop d'imagination la nette impression que la surface définie par ces nuages est bien sécante à l'horizon terrestre, et en aucun cas lui est parallèle.

 

C'est simple de voir que c'est rond pourtant!

Mes deux centimes... :$

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Superfulgur a dit :

Avant, les "Anciens" croivaient que la Lune était "parfaite", un truc comme ça. Or, il suffit de regarder les phases de la Lune pour montrer que c'est faux : la plupart des reliefs sont détectables au terminateur, les Appenins, Clavius, le Golf ¬¬ des Iris créent des aspérités au terminateur. Les "Anciens" quoique ça veuille dire, avaient de bons yeux, c'est pas possible qu'ils ne se soyent pas rendu compte que la Lune présentait un relief au terminateur, pourtant, on ne trouve trace de ça nulle part...

 

C'est une bonne remarque @Superfulgur. Je pense que "les anciens"' avaient remarqué les mers et cratères lunaires, mais ils s'en foutaient !

Pire, étant croyants et superstitieux à l'extrême, ils se gardaient bien de dire que ceci ou cela n'était pas comme l'avaient dit le ou les Dieux, car c'était à coup sûr blasphémer et s'attirer le divin courroux.

 

Je cite à ce propos Xénophon 430-355 av J.C; Chap VII Les Mémorables.

Dans ce chapitre, Xénophon parle de son ami Socrate qui recommandait à ses disciples d'étudier les sciences, l'astronomie, le calcul, mais de s'arrêter à ce qu'elles offrent d'utile pour la vie. Et pour les choses qui dépassent l'intelligence humaine, il leur conseillait de recourir à la divination.

 

Passage :

Il (Socrate) recommandait aussi d'apprendre l'astronome, mais juste assez pour pouvoir reconnaître les divisions de la nuit, du mois et de l'année…afin d'avoir des points de repère pour tout se qui se fait pendant la nuit, le mois ou l'année…

Mais quant à pousser l'étude de l'astronomie jusqu'à connaître les corps, planètes et comètes qui ne suivent pas le mouvement de rotation du ciel et à se consumer à chercher leurs distances de la terre , le temps de leurs révolutions et les causes qui les produisent, il en dissuadait fortement ses disciples, parce que disait-il, dans ces recherches, il ne trouvait aucune utilité. Il avait bien assisté à des leçons d'astronomie, mais selon lui, ces études étaient de nature à consumer la vie d'un homme et à l'éloigner de beaucoup d'occupations utiles.  xD:$:o

En général, à l'égard des phénomènes célestes, il était opposé aux spéculations sur la manière dont Dieu les dirige. Il était convaincu que ce sont des secrets impénétrables aux hommes et il croyait qu'on déplairait aux dieux en recherchant ce qu'il n'ont pas voulu nous révéler. Etc…

 

Voilà un début d'explication... De toute façon, de la Grèce à Rome et à l'Europe médiévale, la science ne devait pas trop investiguer sur les plates bandes célestes et divines sous peine d'être apostat. On sait comment a fini Giordano Bruno et comment Galilée a du se rétracter pour ne pas subir le même sort.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

De toute façon, pas la peine de prêcher ici, sur AS, c'est connu, il n'y a que des antiplatistes..... :ph34r:o.OxD

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now