FRANKASTRO64

Oculaires TMB Super Monocentriques : avis des utilisateurs/possesseurs ?

Recommended Posts

Le 02/03/2020 à 00:00, lyl a dit :

Sauf la plage couleur importante, il faut arrêter de se prendre la tête sur la neutralité couleur pour le planétaire. Le "blanc" en visuel est un concept versatile qui n'a rien à voir avec de l'observation type birding en éclairage de jour.

C'est pas aussi simple que ça.

Ben si c'est simple. Si c'est neutre, c'est neutre. C'est binaire. Que la perception change selon les conditions et qu'une optique non neutre pénalise plus ou moins certes. Mais ce que l'on veut c'est avoir une transmission de lumière homogène et maximale sur tout le spectre. 

 

Tu prends le problème à l'envers en fait. Un fabricant incapable d'avoir un rendu des couleurs neutre a intérêt à se poser la question du pic de transmission en fonction de l'usage envisagé. Mais si tu prends du Delos par exemple chez TV, ou des Swaro dans les jumelles, c'est neutre dans l'absolu, donc ça se comporte de façon fidèle quelques soient les conditions d'utilisation. C'est ça qu'il faut viser. 

Après on est d'accord qu'avoir une petite dominante jaune ça n'a jamais tué personne. Le secondaire d'un de mes télescope est jaune et ce n'est pas la fin du monde, il fonctionne très bien. Mais ça reste un peu de transmission perdu. Et visuellement on a toujours un petit plus quand la transmission est homogène sur le spectre. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Posted (edited)
Il y a 13 heures, jldauvergne a dit :

Ben si c'est simple. Si c'est neutre, c'est neutre. C'est binaire. Que la perception change selon les conditions et qu'une optique non neutre pénalise plus ou moins certes. Mais ce que l'on veut c'est avoir une transmission de lumière homogène et maximale sur tout le spectre.

Voici la répartition énergétique de l'illuminant considéré standard

Illuminant_D65.png.71cdae2bdfe679572f34bbaa29c41087.png

L’illuminant D65 : il définit la lumière provenant d’un ciel bleu exposé au Nord, avec environ 3/5 de nuages blancs épars, vers 10 heures du matin, en septembre sous nos latitudes. Dans ces conditions, l’observateur reçoit une lumière « couleur du jour » provenant identiquement de tous les côtés de l’horizon.
Cette lumière naturelle du jour est :
1- uniforme
2- non éblouissante
3- d’un « blanc parfait »

 

a) Est-ce que c'est applicable en astronomie ?

b) Est-ce que tu estimes que les traitements optiques restituent fidèlement cette courbe et à quel degré ?

 

---------------------

Un peu de physiologie.

 

L’œil définit ainsi la notion de blanc :

Y est du à la combinaison de ce qui est reçu par les cônes L et M, B est un charnière pour la pureté de la sensation bleue (le cyan bleu ciel clair ne l'étant pas).

On est capable de jouer sur l'équilibre d'émission à 480 et ~573nm pour faire ressentir la sensation de blanc chez n'importe quel humain (mesmérisme).

Le point blanc : il s'équilibre entre le point B et le point Y qui sont des invariants pour l'humanité suivant la proportion d'énergie reçue par les récepteurs cônes de l’œil.

Source CIE (comité international de l'éclairage).

La sensation de blanc n'est pas liée à l'indice de restitution des couleurs. (fidélité de transmission sur la bande visuelle).

white-point.JPG.a55b85475e87c75b10aff9715c000d85.JPGviolet-et-invariants-F-Cyan-Yellow.png.4b48880045ac9dacc0797a2398ed4449.png

 

----------------------------

Qui est dans le vrai ?

 

Un traitement optique BBAR MCM "neutre" (10% à 380nm)

Specs-AR-BBAR.JPG.ecbae53c442d39c031eeaab53f28a362.JPG

BBAR russe (Schvabe NPZ) 440nm-680nm : le seuil est à 0.8%

NPZ.jpg.329df543a5bf07dfee8bf72c0108f94b.jpg

Scopetech multi-coated :

80a-maxi4c.jpg.b4ec7fb4add98145fdbbb913d2b32115.jpg

 

---------------

Classement : https://www.allbinos.com/allbinos_ranking-binoculars_ranking-10x42.html

Voilà, la transmission globale de la référence Swarovski. Ca ne va pas plus haut que 400nm côté bleu et c'est pour la lumière du jour.

253278_sw10x42.jpg

 

-----------------

Le fameux tableau de transmission des oculaires, assez ancien, collecté par Markus Ludes.

EPtransmission.pdf

extrait : on ne mentionne même pas plus vers le violet que 450nm.

image.png.1d9619bc51e143901dd751261059398a.png

 

Donc vu que le consensus semble être bien plus restreint que la plage visuelle totale, je réitère :

 

"Sauf la plage couleur importante, il faut arrêter de se prendre la tête sur la neutralité couleur pour le planétaire. Le "blanc" en visuel est un concept versatile qui n'a rien à voir avec de l'observation type birding en éclairage de jour."

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, lyl a dit :

b) Est-ce que tu estimes que les traitements optiques restituent fidèlement cette courbe et à quel degré ?

Tu te donnes la source que tu veux. Perso je prends le Soleil. Et oui des oculaires haut de gamme vont peu deformer cette courbe ou celle d'un éclairement directe au Soleil. Je m'en fous à la limite de la forme de la courbe de ce qui rentre. Je veux que ca ait la même forme à la sortie, c'est tout.

A quel degré je mesure, c'est difficile à dire, j'echantillone 3 points à spectre large, je n'ai pas un chromateur. Donc je n ai pas la forme dans chaque plage, juste  la moyenne. C'est basé sur un principe de test Zeiss.

 

On parle d'optiques de précision là pas de tambouille d'eclairagiste. On n'est pas intéressé que par la perception, mais aussi par une transmission optimale sur tout le spectre (donc une neutralité des couleurs vraie). 

En terme de perception, l'oeil fait sa balance des blancs et s'adapte à bien des situations. Mais même si l'oeil s'adapte à un Nagler jaune tout le monde à une sensation de quelque chose en plus dans un Pentax XW ou un Delos. Une sensation plus blanc que blanc presque des fois car meilleurs lisibilité.  

 

Ta courbe swaro illustre très bien le truc, la courbe est plate sur la plage de sensibilité de l'oeil. Il y a une gosse dans le rouge mais qui moyenne un peu la pente au dessus de 650 nm.

 

Tu peux arrêter de te prendre la tête sur la neutralité en planétaire si ce n'est pas important pp

Our toi. Ca l'est pour d'autres.

C'est comme dans les jumelles, tu vois des tests de gens qui ne percoivent pas la difference entre swaro et bushnell. Ou des gens qui adulent les Zeiss Terra. Qu'ils ne changent rien. Ils perdent de l'argent si ils prennent le hait de gamme alors qu' ils ne voient pas le difference.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By guy03
      Bonjour
      Quelqu'un connaît il les oculaires de 20mm en 31.75 masuyama et le ploss celestron en 50mm. Si vous avez des retours d'expériences, etc suis preneur! Merci. J'ai 2 de 20mm masuyama pour essayer sur la bino avec le c11, a voir le 50mm ce que cela donne.
    • By eole
      Bonjour à tous ! 
       
      après plusieurs mois de recherche pour mon premier télescope et en ayant longuement comparé le pour et le contre entre plusieurs modèle et ce que je souhaitais observer, j'ai récemment acheter un dobson 300 x1500 de chez skywatcher. Je débute encore dans ce domaine et j'aurai plusieurs question en rapport avec mon materiel.
       
      la première : je cherche un moyen efficace d'au moins le protéger contre la poussière / prendre soin du matos lorsque je le rentre dans le garage  (au sec) en attendant d'avoir un ciel claire pour observer, qui pour le moment n'arrive pas beaucoup hélas.
       
      la deuxième : d'après vous quel serait le type d'oculaire /accessoires que je pourrais prendre pour ce télescope pour compléter un petit peu plus tard? Sachant que j'ai un peu de budget mais je ne veux pas non plus me ruiné.
       
      de plus si vous avez des conseils plus général a me donner plus en général pour une débutante comme moi je suis preneuse!
       
      Cordialement.

       
    • By jpch84
      Bonjour à tous.
      J'ai un Dobson 500mm Fd3.3 et une bino baader avec son Glasspath 1.7 newton correcteur de coma dédié.
      Focale résultante Fd 5.5
      Pour un complément en fort grossissement, je voudrais une paire de 6.5 à 7mm.
      J'ai réduit le choix aux TS planetary HR (clone TMB) 58° et aux ES 52° LER
      Avantage sur le papier aux TS HR, plus de champ et plus léger, mais quid de la qualité optique adaptée a mon setup?
      Je n'ai pas d'éléments objectifs, donc si quelqu'un en a ...
    • By ClaudeS
      Bonjour à tous,
       
      Hier soir soirée dédiée à la l'observation et à la photographie de la Lune avec la lunette Mila APM LZOS 152mm Focale 1200mm. Une Lune bien haute mais une turbulence assez présente. Après ma série de vidéos que je mettrai en ligne plus tard, j'ai terminé la soirée avec une comparaison de mes oculaires 6mm.
       
      Au coulant 31.75 mm:
      Baader Classic ortho 6mm (version avec le cone ocultant long)
      Vulcano TOP Tani 6. Une des dernières versions avec l'encoche sur la jupe du coulant pour éviter la chute en cas de mauvais serrage.
       
      Au coulant 24.5mm
      HM 6mm Japan
      HM 12.5mm Japan + Barlow Televue 2X
      HM 18mm Japan + Barlow Televue 3X
       
      Je mets une carte LROC en fin de post pour indiiquer la zone observée (Monticule) près du cratère Menelaus, le cratère A pris comme repère.
       
      A 200X:
      Le monticule est vu entre les trous de turbulence sans problème près du cratère Menelaus A avec le BCO 6mm. La page de focalisation de MAP est très satisfaisante, et facile à faire malgré la turbulence.
      Pour le TANI 6mm, c'est un peu moins évident. L'oculaire est en deça du fait que cette plage de bonne focalisation est plus courte, et de ce fait l'oculaire semble plus sensible à la turbulence. @lyl doit savoir expliquer ce genre de phénomène. Moi pas.
      Pour le HM 6mm, c'est encore plus difficile, mais le monticule est aussi vu, mais c'est du sport. Pratiquement aucune erreur ne doit être faite sur la MAP avec la motorisation ZWO en vitesse lente.
      Avec HM 12.5 + barlow TV 2 X, c'est mort. Le cratère de 5 km Menelaus A est vu, mais pas le monticule.
      Avec le HM 18 + Barlow TV 3X, je commence a être géné pour voir le cratère A convenablement.
       
      Je pense qu'avec ce type d'observation assez pointue, on peut se faire une idée de la qualité d'un oculaire ou d'une chaine optique.
       
      Claude schuhmacher
       
      PS/ J'ai prévu l'amélioration du bafflage des oculaires vulcano top Tani sur l'idée apportée par @lyl dans un autre post, je ne me souviens plus lequel.
      Ici une première approche avec le televue Plossl 8mm er le BCO 10mm. Un porte filtre SUN sans filtre. J'ai noté une baisse de l'éclairement parasite. C'est assez sensible dans l'oculaire hors champ sur tous les Vulcano TOP du 4mm au 9mm. A voir si cela a un effet lors des observations.

       
      Carte LROC de la zone observée pour comparaison.

       
       
    • By zirkel 2
      Bonjour à toutes et tous,
       
      8/03/2022 : la Lune montante à 30% d'illumination, RC Takahashi/oculaires orthoscopiques Takahashi Starbase 20 et 14 mm, Baader Classic ortho 10 mm. 
      Oculaire grand champ Nikon NAV 7 mm.
      Monture équatoriale avec suivi Orion SVP GoTo.
      Je vais éviter les superlatifs pour donner de la crédibilité à mon compte rendu, après une mise en température de la Lunette et de ses accessoires, pointage et observation lunaire.
      De X 60 à X 171 (X 2.1 le diamètre) des images contrastées et particulièrement piquées. 
      Une luminosité étonnante même à X 171, de multiples détails visibles sur la surface lunaire : failles, rainures, dômes, dénivelés, petits cratères, jeu d'ombres noires et de lumière sur les pics montagneux et ailleurs... un beau spectacle qui captive l'observateur avec un réfracteur qui donne sa pleine mesure et fait oublier son modeste diamètre de 80 mm.
      Pas d'aberration optique notable, le chromatisme est infime et se fait facilement oublier.
      La Scopetech STL80-A MAXI excelle sur la Lune et démontre qu'une Lunette achromatique de grande qualité c'est possible.
      Niveau de performance très proche d'une 80 ED.
       
      On peut se demander quel intérêt à utiliser un réfracteur à long rapport f/d ?
      - Les longs rapports f/d permettent une utilisation optimale des oculaires, ils fonctionnent nettement mieux sur l'ensemble de leur champ apparent.
      - Avec une distance focale égale ou supérieure à 1 mètre, les lunettes présentent très peu de courbure de champ, cela permet d'obtenir des images "plates" agréables en visuel.
      - Un long rapport f/d permet une mise au point plus facile et franche, également moins sensible à la turbulence atmosphérique.
      - La collimation est plus facile à obtenir et à conserver.
  • Upcoming Events