jackbauer 2

INSIGHT : sonder l'intérieur de Mars

Recommended Posts

Il y a 10 heures, vaufrègesI3 a dit :

OK, en effet, pardon.. car au niveau du vocabulaire la mini soucoupe volante WTS a été malencontreusement -_- baptisée "bouclier" de protection thermique et éolien".

C'est bien !  Tu as remarqué la nuance. xD

 

C'était pour éviter toutes confusions .  :P

Edited by Huitzilopochtli
Ajout commentaire

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

 

Il y a 1 heure, leonardcauvra a dit :

Et la "taupe" (dispositif allemand), vous savez si elle sera bientôt mise en oeuvre ?

Claude

 

 

C'est là :

https://mars.nasa.gov/news/8402/nasas-insight-places-first-instrument-on-mars/?site=insight

 

Extrait :

Puis, début janvier, les ingénieurs s’attendent à ce que le bras robotique place le bouclier anti-vent et thermique sur le sismomètre afin de stabiliser l’environnement autour des capteurs.

En supposant qu'il n'y ait pas de problèmes inattendus, l'équipe InSight prévoit de déployer la sonde thermique sur la surface martienne d'ici la fin janvier. HP 3 se trouvera du côté est de l'espace de travail de l'atterrisseur, à peu près à la même distance de l'atterrisseur que le sismomètre.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,


Bien que SEIS ait été déposé sur le sol martien, il reste bon nombre d'opérations à effectuer avant que le séismomètre soit pleinement opérationnel et que les scientifiques puissent commencer à sonder le coeur de la planète rouge.


Dans un premier temps, il s'agira de parfaitement positionner le sismomètre à l'horizontal. Pour ce faire, le sismomètre est supporté par un berceau de mise à niveau motorisé extrêmement précis, le « Cradle », conçu par le CNES. C'est une cage tripode dans laquelle le sismomètre est inclus. La hauteur de ses pieds est modulables ce qui permettra de compenser les inégalités du terrain. 


Pour les caractéristiques du sismomètre stricto sensu :


https://insight.cnes.fr/fr/INSIGHT/Fr/GP_seis.htm


Naturellement, SEIS était éteint pendant la phase de dépose au sol.


Une fois l'horizontalité de l'instrument assurée, les trois capteurs sismiques très large bande (Very Broad Band - VBB) et leurs senseurs thermiques associés devront être centrés et calibrés.

Les trois capteurs sismiques courtes périodes (Short Period - SP), à l'inverse des VBB, sont d'ors et déjà actifs.

Une fois les six capteurs réglés et coordonnés, leurs mesures serviront à caractériser le niveau de bruit du site que l'on souhaite, naturellement, le plus faible possible. De la même façon les perturbations engendrées par le câble reliant SEIS  au lander seront évaluées. Le câble est muni d'une prise permettant au bras robotique de le manipuler et de le repositionner dans l'hypothèse où les vibrations qu'il induirait vers le sismomètre serait trop importantes. Lorsque les conditions auront été jugé satisfaisantes, le câble sera entièrement déroulé.


Le déploiement se terminera alors par la mise en place du bouclier WTS (« Wind and thermal shield » en anglais), la protection thermo-éoloienne viendra couvrir l'instrument, et dont la jupe à la base devra parfaitement épouser les reliefs du sol  prêt de SEIS, pour l'isoler totalement de l'environnement martien. 


Il faudra ensuite attendre l'installation de la sonde thermique allemande HP3 avant d'entreprendre tests et réglages du sismomètre.


Au terme de tout cela, seulement, les premières observations sismiques pourront être entreprises.
 

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une excellente vidéo informative sur le fonctionnement de SEIS.  

 

 

 

On peut y adjoindre un commentaire que Nirgal (Alias Philippe Labrot) a publié sur le Forum de la conquête spatiale,  et qui ajoute deux "petites remarques" à ce qui est dit dans la vidéo :


- "Le CNES est une agence spatiale, et en tant que telle, ce n'est pas elle qui possède une expertise sur les sismomètres, mais des laboratoires, comme l'IPGP en France (c'est d'ailleurs pour cela que beaucoup de matériel sur les capteurs à longue période VBB portent un copyright IPGP). Le CNES a joué plusieurs rôles dans la mission : il a financé SEIS, a joué le chef d'orchestre, et a réalisé l'intégration de l'instrument avant de le livrer à la NASA. Il joue également un rôle très important dans les opérations (la plupart des gens que l'on voit sur les photos SISMOC sont en ce moment au JPL). Mais l'expertise en sismologie (conception instrumentale et analyse des données) vient presque obligatoirement de laboratoires."

 

- "La vidéo met à l'honneur les pendules sismiques VBB, qui sont au cœur de l'instrument, et qui, de part leur sensibilité à une large gamme de fréquence, vont fournir des données scientifiques majeures. Mais SEIS embarque également trois autres capteurs sismiques développés par l'Imperial College de Londres (et l'Université d'Oxford), qui sont situés à l'extérieur de la sphère, dans des petites boites. Ces capteurs sont aussi ingénieux que les VBB, mais bien différents. Ils sont très petits (de la taille d'une pièce de 2 euros), et contrairement aux VBB, ils n'ont pas besoin d'être nivelés. Deux des capteurs SP ont fonctionné durant la phase de croisière, et les trois fonctionnent désormais sur Mars. Bien que couvrant une bande de fréquence plus étroite et moins adaptée à la sismologie profonde, ils ont renvoyé aujourd'hui (SEIS ayant été définitivement libéré au sol) les premières données sismiques de la surface de Mars depuis le début de la conquête spatiale. Je trouve dommage qu'on les passe sous silence en France. L'une des raisons, c'est que les anglais n'ont pas jugé nécessaire de produire des ressources (photos, animations, modèles 3-D) comme celles qui existent pour les capteurs VBB (les fameux sons liées aux vibrations des panneaux solaires sous le vent ont aussi été fournis par les capteurs SP)."
 

  • Like 3
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Ce panorama 360°dans lequel on peut se balader combine le selfie, composé de 11 images prises par sa caméra de déploiement d’instruments pendant le travail du Sol 10 (7 décembre 2018  https://mars.nasa.gov/resources/22211/insights-first-selfie/?site=insight  auquel ont été ajoutées 86 images de paysage prises au Sol 14

(11 décembre 2018).

Certaines parties du panorama sont retouchées.

 

https://www.360cities.net/image/mars-panorama-insight-solar-day-10/vr

 

 

Source :  https://www.360cities.net/image/mars-panorama-insight-solar-day-10

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, vaufrègesI3 a dit :

Ce panorama 360°dans lequel on peut se balader combine le selfie

 

C'est splendide, Daniel, et je continue, je sais pas pourquoi, à trouver les images de Insight plus "réelles" que celles des sondes précédentes.

 

Sinon, ce 360 me laisse perplexe : il donne l'impression que la sonde est posée pile sur une zone circulaire sablonneuse, entourée de zones fortement caillouteuses. A la réflexion, je suppose que c'est un effet de perspective, le panorama amplifiant la zone proche aux dépends de l'horizon, mais l'effet est étonnant.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 C'est tout simplement l'atterrissage de la sonde qui a bouleversé le sol autour d'elle.

A part ça c'est toujours le même désert monotone...

  • Confused 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Superfulgur a dit :

Sinon, ce 360 me laisse perplexe : il donne l'impression que la sonde est posée pile sur une zone circulaire sablonneuse, entourée de zones fortement caillouteuses. A la réflexion, je suppose que c'est un effet de perspective, le panorama amplifiant la zone proche aux dépends de l'horizon, mais l'effet est étonnant.

 

 

il y a 20 minutes, jackbauer 2 a dit :

C'est tout simplement l'atterrissage de la sonde qui a bouleversé le sol autour d'elle.

 

Certainement pas au point de chasser tous les gros blocs rocheux!

 

L'effet de perspective accentue le fait, mais selon la news du 30 novembre (lien ci-dessous) il faut surtout considérer que cette mission est née sous une très bonne étoile !!

 

https://mars.nasa.gov/news/8395/mars-new-home-a-large-sandbox/?site=insight

 

EXTRAIT (c'est moi qui surligne) :

 

"... ils ont déterminé que le véhicule était légèrement incliné (environ 4 degrés) dans un cratère d'impact peu profond rempli de poussière et de sable. InSight a été conçu pour fonctionner sur une surface présentant une inclinaison maximale de 15 degrés.

"L'équipe scientifique espérait atterrir dans une zone sablonneuse avec peu de roches depuis le choix du site d'atterrissage, nous ne pourrions donc être plus heureux", a déclaré Tom Hoffman, responsable du projet InSight chez JPL. "Il n'y a pas de pistes d'atterrissage ou de pistes sur Mars, donc descendre dans une zone qui est fondamentalement un grand bac à sable sans gros rochers devrait faciliter le déploiement des instruments et fournir un excellent endroit pour notre taupe pour commencer à creuser."

 

 

Edited by vaufrègesI3
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, jackbauer 2 a dit :

C'est tout simplement l'atterrissage de la sonde qui a bouleversé le sol autour d'elle.

A part ça c'est toujours le même désert monotone...

 

Pas complètement Jack.

 

InSight s'est posé dans une petite cuvette sablonneuse, vestige d'un vieux petit cratère.

Je ne nie pas que l'atterrissage ait eu des effets localement, dont le plus important est des excavations faites par la rétropropulsion sous le lander.

Quelques cailloux de tailles modestes ont aussi été chassé par le souffle à proximité, mais globalement le site n'a pas été grandement bouleversé.

Dans les alentours, il y a pas mal de tels petits cratères qui parsèment la plaine, qui elle, est plus caillouteuse.

 

Trop tard ! Je reprends à mon compte les explications données par Daniel. :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, vaufrègesI3 a dit :

dans un cratère d'impact peu profond rempli de poussière et de sable.

 

Ah oui, j'avais oublied, merci ! C'est absolument fou quand on regarde le 360, du coup…

 

Bonnes fêtes, les gonzes, à propos !

 

Je pense surtout à l'aut', là-bas, qui se bourre de Rhum sous son cocotier de Noël !

 

Joyeux Noël !

 

S

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Superfulgur a dit :

Je pense surtout à l'aut', là-bas, qui se bourre de Rhum sous son cocotier de Noël !

 

Pas du rhum, plutôt une sorte de "vitriol des tropiques"..

Ch'ai même plus comment elle s'appelle son île.. Martinez ?... Sanchez ??.. Suarez ???..

 

Joyeux Noël Super.. et pi Alain Moreau aussi, là bas sur son radeau !  -_-

  • Thanks 1
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec les verres, tu te fracasses,

Mais par ces vers, tu nous les casses. :P

 

A moins que ce soit l'inverse ?.. o.O

 

Bisous festifs. :x

  • Like 2
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Huitzilopochtli a dit :

Avec les verres, tu te fracasses,

Mais par ces vers, tu nous les casses. :P

À celui que le vert tracasse

J'offre le rouge d'une rascasse

Ou bien le blanc d'une bécasse :

À chaque soupe sa carcasse...

Et à chaque verre sa plus belle robe

Jusqu'à ce que le sol se dérobe

Car il en faut pour tous les goûts

(Les rats festoient sous les égouts)

Comme des vins il en va des vers :

Les bons ne traînent pas en verres !

xD

  • Love 3
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En ce jour de nwèl

Permettez qu'avec vous je trincasse

D'ici en Martinique

Où le rhum est divin

(Où pour la rime, pas vraiment dégueulasse)

 

 

Edited by serge vieillard
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'eus peur qu'il eut dû rentrer plus tôt que prévu le Sergiot...

Toujours sous le Soleil des tropiques dès que la météo fraichit ici... rentré d'une sortie par -3°C en beauce, mais trop turbulente pour jeter un coup d'oeil sur Mars,je me suis contenté de la voisine 46P.

Joyeux noël, mais quand revient-on à Insight? Quand le shut-down sera levé?

 

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now