jackbauer 2

INSIGHT : sonder l'intérieur de Mars

Recommended Posts

La dernière opération de martelage par PaulH51 (UMSF) :

 

 index.php?act=attach&type=post&id=45450

 

Lente progression démontrant la prudence avec laquelle cette session a été entreprise, puis légère rétroaction prouvant le bien fondé des précautions prises par les opérateurs.

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

https://www.dlr.de/blogs/en/all-blog-posts/The-InSight-mission-logbook.aspx


Journal de bord, le 23 décembre 2019


Joyeux Noël et bonne année, tout d'abord

 

image.png.6e905e5017b929ab13714c99851d77bd.png

 

Crédit: NASA / JPL-Caltech
Comme vous pouvez le voir sur l'image (sol martien 380), nous avons replacé la taupe, presque là où elle en était fin octobre (sol 322). La méthode utilisée pour ramener la taupe était son épinglage avec le godet comme nous l'avions déjà fait au sol 318 lorsque nous étions passés de cette technique à la pression sur la surface avec le godet du bras robotique. Vous vous souvenez peut-être que l'épinglage avait été abandonné lorsque la taupe dépassait de la surface d'à peine un centimètre, et que l'épinglage n'était plus sûr. Nous sommes maintenant à nouveau proche du point où l'épinglage présente un risque, celui-ci étant que la pelle (ou godet) exerce une pression horizontale sur la taupe. Lorsque la taupe s'enfonce trop profondément, le godet peut riper au-dessus de la taupe et ainsi endommager son attache.
 
Nous sommes revenus à la position initiale avec des séries de martelages aux sols 346, 349, 366, 373 et 380, en choisissant avec soin le nombre de coups de marteau à effectuer. (Vous remarquerez peut-être que le temps entre les sols de martelage est récemment passé de 3 à 7 car l'équipe a dû alterner opérations tactiques et opérations de surveillance.)
 
A Noël, HP3 a été programmé pour effectuer un certain nombre d'opérations en plus du martelage. Nous devons faire trois mesures d'étalonnage avec le radiomètre, une mesure de conductivité thermique et une mesure de température en utilisant les capteurs thermiques de la taupe. Celles-ci aideront à caractériser les propriétés thermiques du régolithe.
 
Bien que nous n'ayons pas encore été en capacité de faire une mesure du flux de chaleur, les opérations de la taupe permettent de tirer des conclusions et d'établir des modèles sur les propriétés du régolithe et du duricrust. A partir du taux de pénétration, nous avons calculé une résistance de la croûte de duricrust de 300 kPa qui serait compatible avec une porosité > 50%  et cela tenant compte de la théorie de pénétration dynamique du cône. Cette valeur est proche de la résistance de la croûte dure estimée à partir de notre coupe précédente en surface.
 
L'explication la plus convaincante (du moins pour moi) pour le recul de la taupe suppose que la croûte dure repose sur du sable sans cohésion. Parce que la charge verticale s'était dissipée entre les sols 322 et 325, la taupe a rebondi lorsque nous avons martelé pendant le sol 325 (par manque de friction sur la coque). Pendant le mouvement ascendant d'un rebond du sable a coulé et a rempli partiellement le trou de forage. Cela s'est répété lors du rebond suivant et ainsi de suite. La taupe s'est alors déplacée lentement vers le haut. Le mouvement s'est arrêté lorsque la pointe n'était plus dans le sable mais était revenue au niveau du duricrust, par le bas. Si cette hypothèse est correcte, le mouvement total vers le haut de la taupe fournit une estimation de l'épaisseur du duricrust, environ 20 cm.


Après Noël, nous reprendrons nos opérations pour aller plus profondément. Nous déciderons de l'opération finale dans la semaine du 6 janvier, mais les plans envisagent de pousser sur l'arrière de la taupe pour la faire descendre de quelques centimètres de plus, puis de presser sur le régolithe et de marteler pour voir si la taupe est suffisamment enfoncée pour progresser d'elle-même et/ou remplir la fosse. Toutes ces options sont sur la table. 
 

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce sont les petits hommes verts qui vivent en dessous, qui repoussent l'intrus !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now