jackbauer 2

INSIGHT : sonder l'intérieur de Mars

Recommended Posts

il y a 52 minutes, BobMarsian a dit :

Au contraire, je les trouve tristes et ternes, manquant de contraste et de luminosité :(

Moi aussi ! ;)

Et comme ceci  ?

Insight-1.jpg.0aeb1415efcdcab6830b77b85dc10d40.jpgInsight-2.jpg.2633159b53ddcf587ffe92d8eb5e1c76.jpg

 

Jean-Jacques

  • Like 1
  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

C'est clair comme de l'eau de roche , eu égard à la tournure des commentaires sur la couleur environnante, plus ou moins seyante au teint de la sonde,   "Insight"est manifestement " immobile dans l'élément immobile"....9_9 

 

En attendant de faire des petits trous, activité qui nous l'espérons tous, occasionnera davantage d'enthousiasme que de déprime! 

 

Demain sera un autre "sol".....;)

 

Amitiés

Edited by hamilton

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

https://mars.nasa.gov/news/8396/nasas-mars-insight-flexes-its-arm/?site=insight

 

Extraits :

 

"Aujourd'hui, nous pouvons voir les premiers aperçus de notre espace de travail", a déclaré Bruce Banerdt, enquêteur principal de la mission au Jet Propulsion Laboratory de la NASA à Pasadena, en Californie. "Au début de la semaine prochaine, nous allons l'imager avec plus de détails et créer une mosaïque complète."

 

/../

 

"Nous avions un cache sur l'Instrument Context Camera (ICC) , mais la poussière a quand même réussi à atteindre l'objectif", a déclaré Tom Hoffman de JPL, gestionnaire de projet chez InSight. "Bien que cela soit regrettable, cela n'affectera pas le rôle de la caméra, qui consiste à prendre des images de la zone située en face de l'atterrisseur où nos instruments seront éventuellement placés."
Le placement est critique et l'équipe procède avec prudence. Deux à trois mois peuvent s'écouler avant que les instruments aient été localisés et calibrés.

 

/../

 

Au cours de la dernière semaine et demie, les ingénieurs de mission ont testé ces instruments et systèmes d'engins spatiaux, s'assurant qu'ils sont en état de fonctionner. Un couple d'instruments enregistre même des données: le capteur de pression a détecté une chute de pression atmosphérique, éventuellement causée par un "diable de poussières". Ceci, avec un magnétomètre et un ensemble de capteurs de vent et de température, fait partie d’un ensemble appelé le sous-système de capteur de charge utile auxiliaire, qui collectera des données météorologiques.

D'autres images du bras d'InSight devaient être publiées ce week-end. Cependant, les images ont été momentanément interrompues pour reprendre le lendemain. Au cours des premières semaines dans sa nouvelle maison, InSight a reçu pour consigne de redoubler de prudence. Tout événement imprévu déclenchera donc ce que l’on appelle une défaillance. Considéré comme une routine, il provoque l’arrêt de la mission et demande l’aide des opérateurs sur le terrain.

 

"Nous avons effectué des tests approfondis sur Terre. Mais nous savons que tout est un peu différent pour l'atterrisseur sur Mars, donc les défauts ne sont pas inhabituels", a déclaré Hoffman. "Ils peuvent retarder les opérations, mais nous ne sommes pas pressés. Nous voulons être sûrs que chaque opération que nous effectuons sur Mars est sûre. Nous avons donc configuré nos moniteurs de sécurité de manière à être assez sensibles au départ."

Les ingénieurs des engins spatiaux avaient déjà pris en compte dans leurs estimations le temps supplémentaire nécessaire au déploiement des instruments pour tenir compte des retards probables causés par des défaillances. La mission principale de la mission est prévue pour deux années terrestres, ou une année martienne - suffisamment de temps pour recueillir des données à partir de la surface de la planète rouge.

Edited by vaufrègesI3
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'espère qu'on aura un panorama assez complet des "lointains" pour pouvoir contempler un nouveau paysage martien. 

:)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, vaufrègesI3 a dit :

POUR MÉMOIRE :

 

VIKING1 - 1976 

 

La vision ces autres mondes reste un vrai choc, même, quand manifestement dans le cas de l'exploration martienne, la haute définition permet maintenant de nous procurer un sentiment de quasi proximité,quand bien même ces les panoramas ne sont qu'un reflet (riche certes de données géologiques) d'un milieu fondamentalement hostile ( c'est peu dire!).

 

Que l'on soit un enfant de la Terre nourri de rêveries ou de science, ou d'un peu des deux...9_9, et au-delà même donc du recueil de données au service d'une meilleure connaissance de notre univers, il est des premières fois qui marquent. Ce fut ainsi dans mon cas quand les sondes russes Venera 13 et 14 ont fait un tounch down en enfer et quand l'atterrisseur Huygens a donné l'incroyable image d'un Titan, légendaire pour n'importe quel astronome!:o.

 

Les missions en cours sur Mars relèvent encore de la prouesse technique, celle qui va s'enclencher avec Insight ira encore plus loin dans les entrailles du corps exploré, mais c'est aussi un fait que  nous avons été tellement abreuvés de panoramas, de configurations géologiques toutes plus photogéniques les unes que les autres,  que j'ose aussi avouer que le maintien de mon  intérêt doit vraiment résider dans le savoir à venir (ce serait mensonge de dire que d'autres paysages martiens époustouflants, n'entretiendront pas encore mon amitié pour les autres mondes ;)

 

Mais le charme de la première fois est tellement fugitif...:$

 

Amitiés

 

 

 

 

venus-venera-13-don-pmitchell.jpg

 

Titan.jpg

Edited by hamilton
  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci encore Kaptain. :)

Tu es le seul à avoir réagi... un peu plus haut. :D 

A un moment, j'ai bien cru que je n'étais plus drôle. :$

Share this post


Link to post
Share on other sites

James a fait un remarquable travail en effet :)

 

J'ai essayé de m'y coller mais … argh. Trop de shifting entre les images, c'est assez difficile de corriger tout ça. Mais j'ai pas dit mon dernier mot !

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai essayé de faire ça. Je ne suis pas totalement satisfaite du résultat mais j'ai fait du mieux que je pouvais ^^

 

Sol10_pano_b.jpg

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 49 minutes, Fourmi103 a dit :

J'ai essayé de faire ça. Je ne suis pas totalement satisfaite du résultat mais j'ai fait du mieux que je pouvais ^

 

Non ! non !

C'est vraiment pas mal pour une débutante ! ;)

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Du coup, vu que je débute :D, j'ai finalement décidé de faire une carte postale.

 

Après tout :)

 

Sol10_InSightPostcard-768x416.jpg

 

(Lien sur l'image)

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, jackbauer 2 a dit :

Curieux ce caillou qui se déplace tout seul

 Les turbulences de l'atterrissage ont eu de probables conséquences. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

A rapprocher du Mystère résolu des roches de la Vallée de la mort?;)

 

Amitiés

mystère-des-rochers-de-la-Death-Valley.jpg

Edited by hamilton

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben sur cette image postée vendredi à 13h25 par Daniel, on voit vachte bien les stries radiales laissées par le souffle de l'atterrissage ; rien d'étonnant à ce qu'un petit caillou se fasse rouler dans la même direction sous cet effet :

 

SOL 8 5 DEC.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

InSight "entend" les vents martiens !!

 

 

 

 

https://mars.nasa.gov/news/8397/nasa-insight-lander-hears-martian-winds/?site=insight

 

EXTRAITS :

 

Les capteurs InSight ont capturé un faible grondement envoûtant causé par les vibrations du vent, estimé entre 5 et 7 km / h le 1er décembre, du nord-ouest au sud-est. Les vents correspondaient à la direction des traînées de diable de poussière dans la zone d'atterrissage, qui ont été observées depuis l'orbite.

"La capture de cet audio était un traitement non planifié", a déclaré Bruce Banerdt, enquêteur principal d'InSight au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA à Pasadena, en Californie. "Mais l'une des tâches de notre mission est la mesure du mouvement sur Mars, et cela inclut naturellement le mouvement provoqué par les ondes sonores."

 

Deux capteurs très sensibles de la navette ont détecté ces vibrations du vent: un capteur de pression atmosphérique à l'intérieur de l'atterrisseur et un sismomètre sur le pont de l'atterrisseur, en attente de déploiement par le bras robotique d'InSight. Les deux instruments ont enregistré le bruit du vent de différentes manières. Le capteur de pression atmosphérique, qui fait partie du sous-système de capteurs de charge utile auxiliaire (APSS), qui collectera les données météorologiques, a directement enregistré ces vibrations dans l’air. Le sismomètre enregistrait les vibrations de l'atterrisseur causées par le vent se déplaçant au-dessus des panneaux solaires de l'engin spatial, qui mesurent chacun 2,2 mètres de diamètre et dépassent des côtés de l'atterrisseur comme une paire d'oreilles géantes.

/../

Lorsque des tremblements de terre se produisent sur Terre, leurs vibrations, qui se répercutent à l'intérieur de notre planète, la font "sonner" de la même manière qu'une cloche crée un son. InSight va voir si les tremblements, ou les séismes, ont un effet similaire sur Mars. SEIS détectera ces vibrations qui nous parleront de l'intérieur profond de la planète rouge. Les scientifiques espèrent que cela conduira à de nouvelles informations sur la formation des planètes de notre système solaire, voire de notre propre planète.

/../

"Le lecteur InSight agit comme une oreille géante", a déclaré Tom Pike, membre de l'équipe scientifique InSight et concepteur de capteurs à l'Imperial College London. "Les panneaux solaires situés sur les côtés de l'atterrisseur répondent aux fluctuations de la pression du vent. C'est comme si InSight se couvrait les oreilles et entendait le vent de Mars battre dessus. Lorsque nous avons examiné la direction des vibrations de l'atterrisseur provenant des panneaux solaires, la direction du vent prévue sur notre site d'atterrissage. "

/../

Contrairement aux vibrations enregistrées par les capteurs à courte période, l'audio de l'APSS est d'environ 10 hertz, en deçà de la plage de l'audition humaine.

L'échantillon audio brut du sismomètre a été libéré sans modification; une deuxième version a été augmentée de deux octaves pour être plus perceptible à l'oreille humaine - surtout lorsqu'elle est audible sur un ordinateur portable ou des haut-parleurs mobiles. Le deuxième échantillon audio de APSS a été accéléré d'un facteur 100, ce qui l'a décalé en fréquence.

 

Un son encore plus clair de Mars est à venir. Dans quelques années, le rover Mars 2020 de la NASA devrait atterrir avec deux microphones à bord. Le premier, fourni par le JPL, est spécifiquement inclus pour enregistrer, pour la première fois, le son d’un atterrissage sur Mars. La seconde fait partie de la SuperCam et sera capable de détecter le son du laser de l'instrument lorsqu'il zappe différents matériaux. Cela aidera à identifier ces matériaux en fonction du changement de fréquence du son.

 

IDC - SOL 12 - 9 DÉCEMBRE 2018 :

 

5c0d6fbabf7f2_SOL12B.png.f1652d1095147b45b6821c549e7c6987.png

 

 

5c0d7007820b2_SOL12F.png.c4baaff024d44b8c6804886744529558.png

 

 

5c0d73a099e4c_SOL12C.png.10507b4ad7fa3e80ee7c92cc87b81705.png

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now