xavierc

Lozère Les Esperelles Hautes nuit 1 : matin du 17 avril 2018

Recommended Posts

9 dessins : 8108 à 8116

 

Dobson 508/1920.

 

Je cherchais pour ces vacances printanières un nouveau site astro avec intérêts touristiques à proximité, mais néanmoins testé par d'autres pour la qualité du ciel.

 

Il fallait qu'il soit sur l'arc méditerranéen pour optimiser la chance de beau temps et pas trop loin en temps de voiture.

 

En effet, j'avais oublié la date de la nouvelle Lune d'avril au moment de m'inscrire à un week-end avec mon association de rollers en Bourgogne, détail qui va avoir son importance pour la suite du récit.

 

Du coup je préférais venir après ce week-end sportif plutôt qu'avant, afin ne pas reprendre le travail fatigué le lundi lendemain du week-end.

Et du coup ne pas me retrouver, étant fatigué, avec 9-10 heures de route si j'avais visé la Provence ou la Drôme.

Là j'ai eu 7 heures de route.

 

J'ai compulsé les sites du GRESAC, et en fonction des endroits disponibles louables par une personne seule, j'ai choisi :

Saint-Frézal de Ventalon dans le parc des Cévennes, site GRESAC 537. En Lozère, à mi-chemin de Mende et Alès.

longitude 3,40365° Est

latitude 44,28839° Nord

 

De part cette erreur sur la date de Nouvelle Lune, je suis tombé sur LA semaine de grand beau temps, alors que la semaine précédente fut pluvieuse en Lozère et chez moi.

Le bol! Que du ciel bleu tout le séjour, juste une arrivée de la dépression nuageuse lors du chargement de la voiture pour le retour. D'ailleurs les astropotes restés en Ile de France ont pu en profiter aussi quasi toute la semaine, grand bleu sur une grosse partie de la France.

 

Le gîte est charmant, situé dans un mini hameau pas éclairé, sur une ligne de crête entre 2 vallées et leurs ruisseaux respectifs, mais les dernières épingles sur la route sont techniques, notamment la plus haute impassable en une fois sauf avec une Smart ou petite citadine.

 

20180416_22LozereStFrezal_1.jpg

20180416_22LozereStFrezal_2.jpg

 

Par rapport aux photos que j'ai vues, un souci apparaît : où poser le télescope? Le terrain est pentu, c'est un amas de rochers un peu plus plat mais irrégulier derrière le gîte et un haut arbre et petit jardin devant.

20180416_22LozereStFrezal_3.jpg

20180416_22LozereStFrezal_4.jpg

 

Heureusement il reste la terrasse orientée sud devant le bâtiment juste de l'autre côté de la route à 3 mètres. Ce bâtiment construit à flanc sud de colline est inhabité, en cours d'installation à destination du propriétaire des lieux, donc pas de lumières intempestives à craindre des fenêtres qui donnent sur la terrasse.

20180416_22LozereStFrezal_5.jpg

20180416_22LozereStFrezal_6.jpg

20180416_22LozereStFrezal_7.jpg

20180416_22LozereStFrezal_8.jpg

20180416_22LozereStFrezal_9.jpg

 

Mon hôte Hervé Roche est d'ailleurs sensibilisé à l'astronomie par de précédents clients et désire développer cette activité, ciblant en partie sa future clientèle sur ces profils.

 

Le télescope est donc monté avant le dîner sur cette terrasse, seul site facilement praticable pour un gros Dobson par ici.

Petit inconvénient, si une autre personne marche sur la terrasse, le bois la composant vibre et ça se voit un peu à l'oculaire. Exit donc l'astrophoto au foyer ou par projection oculaire.

Mais pas de souci en observation visuelle solitaire ou photos de constellations.

 

Après une heure de sieste pour récupérer de la route et de l'installation dans le gîte et sur la terrasse pour le Dobson, je suis réveillé par des nausées, vite passées en faisant sortir l'air en surplus. Estomac de merde...

Je me recouche, n'arrive pas à me rendormir, donc je me motive et ressors à minuit. J'avais prévu un cycle de sommeil supplémentaire avec réveil programmé. Bon, je verrai bien jusqu'à quelle heure je tiens.

 

Le ciel est bon sauf au sud-sud-est (halos conjugués d'Alès, Nîmes, plaine du Rhône) sous 20° de hauteur.

20180416_22LozereStFrezal_10.jpg

20180416_22LozereStFrezal_11.jpg

20180416_22LozereStFrezal_12.jpg

20180416_22LozereStFrezal_13.jpg

 

Le vent est fort, du coup la turbulence est pourrie de 5 sur 5 sur l'échelle de Danjon, et le toit à l'ouest de la terrasse l'augmente encore quand on vise par là.

 

Je commence par des galaxies du Lion et du Cancer vers lambda Leo.

 

Observation 8108: NGC2903.

Je réobserve ma première galaxie vue au 508 avec un télescope mieux bafflé qu'à l'époque et sous un meilleur ciel.

85x, 138x, 201x. Les images sont dégradées par la turbulence.

Elle est déjà vue faible et floue au chercheur 9x50.

Elle est bleutée ciel à 85x et le bras principal est vu dès ce grossissement.

Assez brillante, étendue à bords diffus, elle montre son coeur grumeleux, et 2 bras, l'un faible, l'autre très faible à VI1. Des zones HII sont remarquées, très faibles à perceptibles mais floutées par la forte turbulence, laquelle limite donc la détection des nébuleuses et autres détails de cette galaxie en les étalant.

NGC2903obs8108.jpg

 

Observation 8109: NGC2804.

85x, 201x. Vue à 85x, elle reste faible, plus floue qu'une étoile, à 201x.

NGC2804obs8109.jpg

 

Observation 8110 : NGC2806, 7 et 9.

85x, 201x. NGC2806 est considérablement faible, à centre plus brillant, NGC2807 est faible, et NGC2809 est VI2 (vision indirecte 75% du temps). Les 2 premières sont vues aussi à 85x.

NGC2806_7_9obs8110.jpg

 

Elles vont vers l'horizon du toit à 2h.

 

Quelques chouettes hulottes apportent une note champêtre à l'atmosphère de la nuit juste troublée par le bruit du vent sinon.

Ce vent qui d'ailleurs fait bouger le tube du Dobson par moments malgré ses 73 kilos.

 

Je glisse plus à l'est et plus haut vers les galaxies de la Vierge.

 

Observation 8111 : M58.

201x, 276x, 85x, 138x.

Je voulais la revoir suite à sa structure spirale devinée au Strock 254 (sensation d'enroulement confirmé dans le bon sens).

Je la vois déjà au chercheur 9x50 faible et petite.

Au 508, elle est brillante, surtout le centre, et bleu ciel. Ses spires partielles et une bande sombre se révèlent. Après plusieurs essais de grossissement, il ressort que les spires sont mieux vues à 138x.

Elles ne sont pas si simples que ça à voir, VI2 à 5 selon la portion.

Je ne suis pas aidé par la turbulence mauvaise de 4 sur 5 à 276x.

M58obs8111.jpg

 

Observation 8112 : NGC4567 et 68.

201x, 276x, 85x. Quel beau couple que ces Siamoises!

NGC4567 est spiralée assez facile, NGC4568 est allongée et évasée et contient des nodosités.

L'ensemble plutôt faible est trop sombre à 276x, et optimal à 201x.

Elles sont même teintées en bleu ciel.

NGC4567_8obs8112.jpg

 

Observation 8113 : NGC4564.

201x. Puisque j'étais sur les galaxies Siamoises, je n'allais pas snober leur copine visible dans le même champ à 85x mais trop loin pour le champ du dessin.

A centre proéminent ponctuel plutôt brillant, elle est globalement plus brillante que ses 2 voisines mêlées.

La turbulence diminue à 3 sur 5.

NGC4564obs8113.jpg

 

Observation 8114 : NGC4550 et 51.

85x, 201x.  Elles sont évidentes à 85x. NGC4550 est assez faible à assez brillante, NGC4551 est considérablement faible.

NGC4550_1obs8114.jpg

 

A 4h, la Voie Lactée bien structurée dans le Cygne, l'Aigle et même le Sagittaire s'est bien levée.

Grâce à cet élément supplémentaire utilisé dans l'échelle de Bortle, je note du coup que ce ciel est au niveau 3 (ciel rural) de la dite échelle.

 

Je suis fatigué.

 

Le vent souffle encore mais pas sur la terrasse.

 

Observation 8115 : NGC4528.

201x, 85x. Elle est vue petite à 85x. Son centre reste un peu flou même à 201x. Elle est allongée, assez faible à considérablement faible.

NGC4528obs8115.jpg

 

La nuit est sèche, et ça sera aussi le cas pour les suivantes.

 

Observation 8116 : IC3481 et PGC41646.

276x, 201x. Elles se montrent respectivement faible à très faible et VI1 à 2 (75% à 100 % du temps mais visible qu'en vision indirecte).

IC3481_PGC41646obs8116.jpg

 

A 4h45 je tombe de fatigue, et dors 1h dans l'auto, trop fatigué pour ranger (et c'est dans ces cas qu'on fait des bêtises dangereuses pour les optiques).

L'aube est là au réveil et je vais au lit moins d'un quart d'heure après avoir bâché le télescope et remballé les autres affaires.

Je ne serai pas obligé de démonter le télescope pendant une semaine, youpi!

 

La bâche servira surtout à protéger le télescope des éventuels pollens, et des nids de guêpes constatés en fin de séjour!

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Salut Xavier,

Voici donc la soirée des fameuses Siamoises dont tu m'as parlé aux RAP ! Leur voisine 4564 est intéressante aussi avec l'étoile en surimpression.

Le reste de la série est très chouette aussi. Je suis par contre étonné que tu n'en n'aies pas vu plus sur 2903 au vu de ton oeil entraîné.

Astronomicalement
José

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Merci de partager une nouvelle fois tes intéressants travaux ! Les photos sont sympa aussi, j'aime bien la transition jour - nuit - dessins :)

 

Tu as eu beaucoup de chance de tomber sur la semaine pour la météo. Ce n'est pas couru d'avance en ce moment...

 

il y a 31 minutes, xavierc a dit :

Je ne serai pas obligé de démonter le télescope pendant une semaine, youpi!

 

Je comprends ton enthousiasme ! :D

 

il y a 12 minutes, Jose Rodrigues a dit :

Je suis par contre étonné que tu n'en n'aies pas vu plus sur 2903 au vu de ton oeil entraîné

 

J'ai bien aimé ce dessin, après je ne sais pas vraiment ce qu'on peut en attendre dans un T500. J'ai observé NGC 2903 une fois au Dob 350 une nuit de fort mistral, et une autre fois au C14 un soir de Lune gênante, ce n'étaient ni dans un cas ni dans l'autre des conditions idéales. Je retiens de ces deux observations un halo traversé par une fine barre au noyau plus brillant, avec un départ de bras ("en forme de crochet") à chaque extrémité. La nodosité dans la barre (à droite du noyau sur le dessin de Xavier) était perceptible "en forçant", celle juste en-dessous non, et le contour du halo n'était pas plus lumineux par endroits comme il l'est sur le dessin.

 

En ce qui me concerne je trouve donc le dessin plus abouti que mes observations, digne d'un plus gros diamètre dans de meilleures conditions.

 

Si tu estimes que Xavier aurait pu en tirer davantage, c'est peut-être aussi lié à la turbulence ?

 

il y a 48 minutes, xavierc a dit :

Les images sont dégradées par la turbulence

 

Sinon, les dessins de NGC 4567/8 et M58 valent eux aussi le détour !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une semaine sacrément bien remplie :)

Belles photos d'ambiance d'un site qui a l'air vraiment sympa et assez isolé.

Et naturellement les dessins de maitre Xavier, infatigable explorateur du ciel ;)

Bonne journée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wahou! Encore un super CR :).

 

Voilà des chouettes vacances et beau CROA.

En complément d'info, quelques observations que j'avais faites sur ces mêmes galaxies ;) :

 

Pour les Jumeaux Siamois et M58, j'avais fait un CR visible ici:

acc72a10f6680d1cb4abe57db5bfcef4ee42edb7

 

J'avais observé aussi NGC 4551 et 4550 dans le même champs que M90 et M89 ici:

09bb6dcf583d50894a636b4d9a356cded6560b59

 

Sinon, pour NGC2903, j'avais fait un vrai dessin en 2015 ... Effectivement les bras spiraux sont perceptibles  :)(tout du moins près du cœur) c'est une superbe galaxie:

756faaa6bf481b554368acaf8b469f6169cf48fc

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un CROA très intéressant dans un site qui parait bien agréable/ Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt


  • Similar Content

    • By xavierc
       Estivales de Webastro à Aillon le Jeune (73), au sud-est du parking.
       45°38'33,78"N et 6°3'44,27"E
       Matin du 25 juillet 2019
       Dobson 508/1920
       
       6 dessins : 8840 à 8845
       
       J'ai installé le télescope après avoir dormi 2 heures, la route ayant été longue depuis Paris.
       Du coup je suis opérationnel à 1h30 mais le ciel s'est dégagé tard.
       La Lune en dernier quartier étant levée, j'observe à l'opposé.
       
       Je vais faire simple pour la première nuit, des galaxies de la Lyre, donc une toute petite zone du ciel.
       
       Observation 8840 : NGC6675.
       Vue dès 85x, elle est faible et très diffuse à 201x.
       
       
       Observation 8841 : NGC6663.
       Cette galaxie très faible et diffuse montre son centre un peu plus brillant à 201x.
       Issam dit Kiwi74 est passé me souhaiter une bonne nuit. On dirait que je suis le seul qui observe encore à 2h30.
       
       
       Observation 8842 : NGC6646.
       Vue tout de suite à 85x, elle est condensée et considérablement faible, observée avec un seeing moyen à 201x (3 sur 5).
       
       
       Un petit vent d'ouest se fait sentir.
       
       Je me repose un peu dans l'auto garée pas loin.
       J'entends pour la première fois les aboiements plaintifs des chiens de traîneaux de l'élevage en contrebas au Sud-Est, qui hurlent à la bouffe. On se croirait avec des loups dans Croc-Blanc. On accède par une petite route au virage en dessous à cet élevage.
       
       Observation 8843 : NGC6685.
       Elle reste petite à 201x, évoquant une faible étoile très floue.
       
       
       Observation 8844 : NGC6686.
       Je la trouve pas loin de la précédente et plus facile.
       A 201x, elle semble considérablement faible.
       
       
       J'ai commencé la nuit en pull, mais là à presque 4 heures du matin, il est temps de rajouter le gros manteau d'hiver par-dessus.
       J'observe une dernière galaxie de la Lyre avant que la fatigue me rattrape.
       
       Observation 8845 : NGC6702.
       Je la repère à 85x avec NGC6703 dans le même champ.
       A 201x elle se retrouve seule, considérablement faible.
       
       
       Habituellement, j'embraye sur la seconde pour un autre dessin, mais là à 4h10, je sens la main ferme de l'inéluctable sommeil se poser sur mon épaule, et je pars dormir une demi-heure dans la voiture.
       A mon réveil, c'est l'aube, je remballe les petites affaires et bâche le télescope.
    • By echosud
      Bonjour,
       
      Une version de ce champs connu ou j'ai essayé de laisser s'exprimer de FDC. Il en ressort peut être un peu clair ( suivant les écrans ) et aussi un peu trop flouté.
       
      Dans la constellation de Pegase  , NGC 7331 et le quintet de stefan
      Newton 200/1000 , moravian G2 8300 , AZEQ 6, DO
      SGP , Pix Ps
      L 38x300sec bin 1, RGB 24x200sec bin2
       
      Plus d'info : Astrobin
       
      bon ciel 
      alain
       

    • By Pulsar59
      Hello,
       
      un champ intéressant dans le Chevelure de Bérénice, fait en mai avec mon setup domestique habituel : T50 f/4, Atik One, AZEQ6, SGP qui me permet d'aller dormir avant que les poses démarrent
       
      4 heures en L, 2 en couleurs par unitaires de 300 s, traitement Siril/PS
       
      Il y a presque plus de tachouilles que d'étoiles dans le fdc.
       

       
      Full : https://www.astrobin.com/full/408956/0/?real=&mod=
  • Images