xavierc

Lozère Les Esperelles Hautes nuit 1 : matin du 17 avril 2018

Messages recommandés

9 dessins : 8108 à 8116

 

Dobson 508/1920.

 

Je cherchais pour ces vacances printanières un nouveau site astro avec intérêts touristiques à proximité, mais néanmoins testé par d'autres pour la qualité du ciel.

 

Il fallait qu'il soit sur l'arc méditerranéen pour optimiser la chance de beau temps et pas trop loin en temps de voiture.

 

En effet, j'avais oublié la date de la nouvelle Lune d'avril au moment de m'inscrire à un week-end avec mon association de rollers en Bourgogne, détail qui va avoir son importance pour la suite du récit.

 

Du coup je préférais venir après ce week-end sportif plutôt qu'avant, afin ne pas reprendre le travail fatigué le lundi lendemain du week-end.

Et du coup ne pas me retrouver, étant fatigué, avec 9-10 heures de route si j'avais visé la Provence ou la Drôme.

Là j'ai eu 7 heures de route.

 

J'ai compulsé les sites du GRESAC, et en fonction des endroits disponibles louables par une personne seule, j'ai choisi :

Saint-Frézal de Ventalon dans le parc des Cévennes, site GRESAC 537. En Lozère, à mi-chemin de Mende et Alès.

longitude 3,40365° Est

latitude 44,28839° Nord

 

De part cette erreur sur la date de Nouvelle Lune, je suis tombé sur LA semaine de grand beau temps, alors que la semaine précédente fut pluvieuse en Lozère et chez moi.

Le bol! Que du ciel bleu tout le séjour, juste une arrivée de la dépression nuageuse lors du chargement de la voiture pour le retour. D'ailleurs les astropotes restés en Ile de France ont pu en profiter aussi quasi toute la semaine, grand bleu sur une grosse partie de la France.

 

Le gîte est charmant, situé dans un mini hameau pas éclairé, sur une ligne de crête entre 2 vallées et leurs ruisseaux respectifs, mais les dernières épingles sur la route sont techniques, notamment la plus haute impassable en une fois sauf avec une Smart ou petite citadine.

 

20180416_22LozereStFrezal_1.jpg

20180416_22LozereStFrezal_2.jpg

 

Par rapport aux photos que j'ai vues, un souci apparaît : où poser le télescope? Le terrain est pentu, c'est un amas de rochers un peu plus plat mais irrégulier derrière le gîte et un haut arbre et petit jardin devant.

20180416_22LozereStFrezal_3.jpg

20180416_22LozereStFrezal_4.jpg

 

Heureusement il reste la terrasse orientée sud devant le bâtiment juste de l'autre côté de la route à 3 mètres. Ce bâtiment construit à flanc sud de colline est inhabité, en cours d'installation à destination du propriétaire des lieux, donc pas de lumières intempestives à craindre des fenêtres qui donnent sur la terrasse.

20180416_22LozereStFrezal_5.jpg

20180416_22LozereStFrezal_6.jpg

20180416_22LozereStFrezal_7.jpg

20180416_22LozereStFrezal_8.jpg

20180416_22LozereStFrezal_9.jpg

 

Mon hôte Hervé Roche est d'ailleurs sensibilisé à l'astronomie par de précédents clients et désire développer cette activité, ciblant en partie sa future clientèle sur ces profils.

 

Le télescope est donc monté avant le dîner sur cette terrasse, seul site facilement praticable pour un gros Dobson par ici.

Petit inconvénient, si une autre personne marche sur la terrasse, le bois la composant vibre et ça se voit un peu à l'oculaire. Exit donc l'astrophoto au foyer ou par projection oculaire.

Mais pas de souci en observation visuelle solitaire ou photos de constellations.

 

Après une heure de sieste pour récupérer de la route et de l'installation dans le gîte et sur la terrasse pour le Dobson, je suis réveillé par des nausées, vite passées en faisant sortir l'air en surplus. Estomac de merde...

Je me recouche, n'arrive pas à me rendormir, donc je me motive et ressors à minuit. J'avais prévu un cycle de sommeil supplémentaire avec réveil programmé. Bon, je verrai bien jusqu'à quelle heure je tiens.

 

Le ciel est bon sauf au sud-sud-est (halos conjugués d'Alès, Nîmes, plaine du Rhône) sous 20° de hauteur.

20180416_22LozereStFrezal_10.jpg

20180416_22LozereStFrezal_11.jpg

20180416_22LozereStFrezal_12.jpg

20180416_22LozereStFrezal_13.jpg

 

Le vent est fort, du coup la turbulence est pourrie de 5 sur 5 sur l'échelle de Danjon, et le toit à l'ouest de la terrasse l'augmente encore quand on vise par là.

 

Je commence par des galaxies du Lion et du Cancer vers lambda Leo.

 

Observation 8108: NGC2903.

Je réobserve ma première galaxie vue au 508 avec un télescope mieux bafflé qu'à l'époque et sous un meilleur ciel.

85x, 138x, 201x. Les images sont dégradées par la turbulence.

Elle est déjà vue faible et floue au chercheur 9x50.

Elle est bleutée ciel à 85x et le bras principal est vu dès ce grossissement.

Assez brillante, étendue à bords diffus, elle montre son coeur grumeleux, et 2 bras, l'un faible, l'autre très faible à VI1. Des zones HII sont remarquées, très faibles à perceptibles mais floutées par la forte turbulence, laquelle limite donc la détection des nébuleuses et autres détails de cette galaxie en les étalant.

NGC2903obs8108.jpg

 

Observation 8109: NGC2804.

85x, 201x. Vue à 85x, elle reste faible, plus floue qu'une étoile, à 201x.

NGC2804obs8109.jpg

 

Observation 8110 : NGC2806, 7 et 9.

85x, 201x. NGC2806 est considérablement faible, à centre plus brillant, NGC2807 est faible, et NGC2809 est VI2 (vision indirecte 75% du temps). Les 2 premières sont vues aussi à 85x.

NGC2806_7_9obs8110.jpg

 

Elles vont vers l'horizon du toit à 2h.

 

Quelques chouettes hulottes apportent une note champêtre à l'atmosphère de la nuit juste troublée par le bruit du vent sinon.

Ce vent qui d'ailleurs fait bouger le tube du Dobson par moments malgré ses 73 kilos.

 

Je glisse plus à l'est et plus haut vers les galaxies de la Vierge.

 

Observation 8111 : M58.

201x, 276x, 85x, 138x.

Je voulais la revoir suite à sa structure spirale devinée au Strock 254 (sensation d'enroulement confirmé dans le bon sens).

Je la vois déjà au chercheur 9x50 faible et petite.

Au 508, elle est brillante, surtout le centre, et bleu ciel. Ses spires partielles et une bande sombre se révèlent. Après plusieurs essais de grossissement, il ressort que les spires sont mieux vues à 138x.

Elles ne sont pas si simples que ça à voir, VI2 à 5 selon la portion.

Je ne suis pas aidé par la turbulence mauvaise de 4 sur 5 à 276x.

M58obs8111.jpg

 

Observation 8112 : NGC4567 et 68.

201x, 276x, 85x. Quel beau couple que ces Siamoises!

NGC4567 est spiralée assez facile, NGC4568 est allongée et évasée et contient des nodosités.

L'ensemble plutôt faible est trop sombre à 276x, et optimal à 201x.

Elles sont même teintées en bleu ciel.

NGC4567_8obs8112.jpg

 

Observation 8113 : NGC4564.

201x. Puisque j'étais sur les galaxies Siamoises, je n'allais pas snober leur copine visible dans le même champ à 85x mais trop loin pour le champ du dessin.

A centre proéminent ponctuel plutôt brillant, elle est globalement plus brillante que ses 2 voisines mêlées.

La turbulence diminue à 3 sur 5.

NGC4564obs8113.jpg

 

Observation 8114 : NGC4550 et 51.

85x, 201x.  Elles sont évidentes à 85x. NGC4550 est assez faible à assez brillante, NGC4551 est considérablement faible.

NGC4550_1obs8114.jpg

 

A 4h, la Voie Lactée bien structurée dans le Cygne, l'Aigle et même le Sagittaire s'est bien levée.

Grâce à cet élément supplémentaire utilisé dans l'échelle de Bortle, je note du coup que ce ciel est au niveau 3 (ciel rural) de la dite échelle.

 

Je suis fatigué.

 

Le vent souffle encore mais pas sur la terrasse.

 

Observation 8115 : NGC4528.

201x, 85x. Elle est vue petite à 85x. Son centre reste un peu flou même à 201x. Elle est allongée, assez faible à considérablement faible.

NGC4528obs8115.jpg

 

La nuit est sèche, et ça sera aussi le cas pour les suivantes.

 

Observation 8116 : IC3481 et PGC41646.

276x, 201x. Elles se montrent respectivement faible à très faible et VI1 à 2 (75% à 100 % du temps mais visible qu'en vision indirecte).

IC3481_PGC41646obs8116.jpg

 

A 4h45 je tombe de fatigue, et dors 1h dans l'auto, trop fatigué pour ranger (et c'est dans ces cas qu'on fait des bêtises dangereuses pour les optiques).

L'aube est là au réveil et je vais au lit moins d'un quart d'heure après avoir bâché le télescope et remballé les autres affaires.

Je ne serai pas obligé de démonter le télescope pendant une semaine, youpi!

 

La bâche servira surtout à protéger le télescope des éventuels pollens, et des nids de guêpes constatés en fin de séjour!

  • J'aime 3
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Salut Xavier,

Voici donc la soirée des fameuses Siamoises dont tu m'as parlé aux RAP ! Leur voisine 4564 est intéressante aussi avec l'étoile en surimpression.

Le reste de la série est très chouette aussi. Je suis par contre étonné que tu n'en n'aies pas vu plus sur 2903 au vu de ton oeil entraîné.

Astronomicalement
José

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

 

Merci de partager une nouvelle fois tes intéressants travaux ! Les photos sont sympa aussi, j'aime bien la transition jour - nuit - dessins :)

 

Tu as eu beaucoup de chance de tomber sur la semaine pour la météo. Ce n'est pas couru d'avance en ce moment...

 

il y a 31 minutes, xavierc a dit :

Je ne serai pas obligé de démonter le télescope pendant une semaine, youpi!

 

Je comprends ton enthousiasme ! :D

 

il y a 12 minutes, Jose Rodrigues a dit :

Je suis par contre étonné que tu n'en n'aies pas vu plus sur 2903 au vu de ton oeil entraîné

 

J'ai bien aimé ce dessin, après je ne sais pas vraiment ce qu'on peut en attendre dans un T500. J'ai observé NGC 2903 une fois au Dob 350 une nuit de fort mistral, et une autre fois au C14 un soir de Lune gênante, ce n'étaient ni dans un cas ni dans l'autre des conditions idéales. Je retiens de ces deux observations un halo traversé par une fine barre au noyau plus brillant, avec un départ de bras ("en forme de crochet") à chaque extrémité. La nodosité dans la barre (à droite du noyau sur le dessin de Xavier) était perceptible "en forçant", celle juste en-dessous non, et le contour du halo n'était pas plus lumineux par endroits comme il l'est sur le dessin.

 

En ce qui me concerne je trouve donc le dessin plus abouti que mes observations, digne d'un plus gros diamètre dans de meilleures conditions.

 

Si tu estimes que Xavier aurait pu en tirer davantage, c'est peut-être aussi lié à la turbulence ?

 

il y a 48 minutes, xavierc a dit :

Les images sont dégradées par la turbulence

 

Sinon, les dessins de NGC 4567/8 et M58 valent eux aussi le détour !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une semaine sacrément bien remplie :)

Belles photos d'ambiance d'un site qui a l'air vraiment sympa et assez isolé.

Et naturellement les dessins de maitre Xavier, infatigable explorateur du ciel ;)

Bonne journée,

AG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Wahou! Encore un super CR :).

 

Voilà des chouettes vacances et beau CROA.

En complément d'info, quelques observations que j'avais faites sur ces mêmes galaxies ;) :

 

Pour les Jumeaux Siamois et M58, j'avais fait un CR visible ici:

acc72a10f6680d1cb4abe57db5bfcef4ee42edb7

 

J'avais observé aussi NGC 4551 et 4550 dans le même champs que M90 et M89 ici:

09bb6dcf583d50894a636b4d9a356cded6560b59

 

Sinon, pour NGC2903, j'avais fait un vrai dessin en 2015 ... Effectivement les bras spiraux sont perceptibles  :)(tout du moins près du cœur) c'est une superbe galaxie:

756faaa6bf481b554368acaf8b469f6169cf48fc

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un CROA très intéressant dans un site qui parait bien agréable/ Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



  • Contenu similaire

    • Par Sauveur
      Bonjour la compagnie
       
      Voila j'ai essaye un peu l'A7s sur quelques cible ici M101 qui pour moi est bien en temps car en deuxième partie de nuit quand les phares (lampadaire) sont éteint
       
      Alors Eq6 R Newton 200/1000 (pas de correcteur je sais c'est pas bien surtout quant on la) Sony A7s avec intervallomètre (ne pas rire j'ai pas trouver le mode bulb ) donc pose de 30 seconde ( j'ai compris le lendemain avec apt mais le faite de dépasser les trentes seconde est pénalisant niveau temp car il mouline autant que le temps de pose avant de sortir l'image   
       
      Newton 200/1000 Sony A7s (pas de correcteur de coma) 2 heures de pose par coup de 30 secondes DOF Traitement (Bibi) Siril toshop pas de dethering autoguidage au chercheur
       

       
       
      Ici une version ou un copain ma aidé on la faite un peu plus bleu 
      Newton 200/1000 Sony A7s (pas de correcteur de coma) 2 heures de pose par coup de 30 secondes DOF pré traitement Siril (toshop, pix ) pas de dethering autoguidage au chercheur
       

       
       
      Voila j'ai aussi un autre essai sous les projecteur de m31 c'est au four 
      Bein j'ai pas fais de planetaire car le seeing n'était pas tip top
       
      Merci de la visite
       
      Sauveur
       
       
    • Par JB Gayet
      Toujours dans mes dossiers archivés, vu le temps... voici une galaxie imagée en mai 2018
       
       

       
      NGC 6181, le 17 et le 22 mai 2018. Nerpio.
      C11 Edge HD, réducteur de focale Célestron x 0.72, ATIK 4000 MM, Paramount ME
      Logiciels CCD AP, MaximDL et Pixinsight (sans PhotoShoping)
      Poses unitaires de 150 secondes. 17L 17R 15G 15B.
      Astrométrie par PI :
      Résolution de 0.393’’/px
      Field of view : 26' 21.0" x 26' 21.0"
      Image center RA: 16 32 21.031 Dec: +19 49 33.40
       
       
      NGC 6181 est une galaxie spirale géante non active de type SAB(rs)c de magnitude 12, d’Hercule. Per Dreyer l’a décrite comme « plutôt brillante, plutôt large, très peu étendue, plutôt graduellement plus brillante au milieu ».
       

       
       
      Si elle est effectivement remarquable par la résolution de ses bras accessible à un télescope amateur, il est aussi à noter qu’elle présente des anomalies "vélocimétriques" intéressantes. La première étude « cinématique » de NGC 6181 date de 1965. Elle avait mis en évidence des profils de vitesse radiale asymétriques à partir d'observations en spectroscopie longue fente. Les auteurs (Burbidge et al.) avaient conclu que NGC 6181 devait être à un stade intermédiaire entre une spirale barrée et une spirale normale.
       
      Et si 1992 des observations complémentaires (toujours en spectroscopie longue fente) au télescope de 6 m du Special Astrophysical Observatory (SAO) avaient confirmé l’asymétrie des profils de vitesse unidimensionnels (Afanasiev et al., 1992), une équipe Franco-Russe a complété ces observations en deux temps (1995 et 2018), par une étude en Hα (interférométrie Perot-Fabry, télescope de 6 m du SAO) couplée à des observations en LRVB (télescope de 1 m du SAO), qui ont permis de confirmer la présence de deux phénomènes « rares » (déjà suspectés en 1995 par la même équipe). Le premier concerne une zone annulaire d'un diamètre d'environ 2 kpc où sont présents de forts mouvements radiaux de gaz (la vitesse radiale y est d’environ 100 km/s) détectés par la soustraction des courbes de rotation circulaire moyenne du champ de vitesse bidimensionnel. La forme de cet anneau est presque parfaitement circulaire et dans le plan de la galaxie. Il est situé plus près du centre que le début de la structure en spirale, qui est elle-même bien définie, mais en dehors de la région centrale dominée par le halo. Par ailleurs, la région très interne de la galaxie (à r <3 '' ou 0,5 kpc), montre une angulation d'environ 30° de l'axe dynamique majeur avec une angulation des isophotes du continuum central (étude photométrique et cinématique), ce qui suggère la présence d'une petite barre nucléaire. Je n'ai malheureusement pas d'images "parlantes", les courbes dynamiques étant toujours assez arides je trouve. Voici par exemple la carte d'isovélocité :
       

       
      Carte d'isovélocités de NGC 6181 (en km/s). La croix marque le noyau de la galaxie (Sil’chenko et al)
       
       
      Pour l’histoire, elle fut par ailleurs le siège d’une supernova découverte a postériori sur une plaque photo de juin 1926 et d’une autre SN en 1951.
       
       
       
      Sources :
       
      A Ring-like Zone of Strong Radial Gas Motions in the Disk of NGC 6181. O. K. Sil’chenko, A. V. Zasov, A. N. Burenkov, et J. Boulesteix. A&A manuscript. Novembre 2018
       
      An Expanding Ring in the Gaseous Disk of NG C 8181? J. Boulesteix, 0. K. Sil'chenko, A. V. Zasov, A. N. Burenkov. 3D Optical Spectroscopic Methods in Astronomy. ASP Conference Series, Vol. 71, 1995
       
      Supernova in NGC 8161. A. van Maanen. Publications of the Astronomical Society of the Pacific. Vol. 53, No. 312 (Avril 1941), pp. 125-127
       
       
       

       
       
    • Par guillau06
      Bonjour,
      Je continue mes traitements, avec cette fois ci deux galaxies bien connu , qui je voulais faire depuis longtemps, et que j'adore en visuel, il s'agit de la galaxie de la baleine et son baleineau 
      Prise en toute fin 2018 le 30 decembre je crois!
      J'ai eu un problème de flat, des poussières se sont invités sur le correcteur ou un filtre, et comme je n'avais pas fait de nouveau flat, bien j'ai eu une grosse poussière j'ai bricoler pour que ça se vois pas trop, mais bon le fdc aurais pu être meilleur!!! Ça m’apprendra a pas refaire des flats a chaque fois....
       
      Il y a 15x120" x3 pour les couleurs et 92x120" pour la luminance a -10° soit un peu plus de 4h30
      Newton 150/750 sur HEQ5
       

       
      Full:
      https://www.astrobin.com/full/385256/0/?nc=user
       
      Toutes critiques bienvenu
    • Par FranckiM06
      Bonjour à tous,
      Alors dans la nuit de Vendredi à Samedi, j'ai fait quelques shoots sur une galaxie que je voulais faire depuis longtemps. Malheureusement, il y a encore beaucoup de turbu par chez nous et ça en devient pénible de voir la qualité du ciel dégradé par ce mauvais Jetstream et la turbu incroyable. A chaque fois, je me trouve avec une fwhm entre 3 & 4 et la moitié des poses partent à la poubelle à cause des étoiles qui sont comme des patates
      Bref, malgré ce ciel qui n'est pas top j'ai réussi à en avoir un résultat honorable et j'en suis satisfait. Pour cette image, il y a 30 x 300s en Luminance avec le réducteur sur la TSA 120 & la 414EX :

      Franck
    • Par xavierc
       Dobson Strock 254/1200.
       4 dessins : 8449 à 8452.
       
       Je suis arrivé à 21h45, le crépuscule est encore visible.
       
       Lors de cette courte soirée avant une nouvelle journée de travail, je vais observer surtout des galaxies du Verseau.
       
       Observation 8449 : NGC7184.
       Cette galaxie n'est pas facile mais il faut avouer qu'elle est basse. Je la vois effilée à 109X, diffuse avec un centre faible à très faible tandis que le reste est VI2 à 5.
       
       
       Observation 8450 : NGC7180.
       Elle reste petite à 150X avec un centre faible à très faible tandis que le reste n'est vu qu'en vision indirecte VI1 à 2.
       
       
       Observation 8451 : NGC7185.
       Cette galaxie observée à 150X est très faible, allongée en vision indirecte et diffuse.
       
       
       Un petit vent se fait sentir mais ça ne m'empêchera pas d'observer le dernier objet de la soirée, une galaxie du Triangle.
       
       Observation 8452 : NGC669.
       Et j'ai bien fait de l'observer celle-là! Elle est hétérogène, effilée, et montre des nodosités en vision indirecte VI4, son centre faible à très faible, et ses autres extensions vues VI1 à 5 à 150X.
       
       
       Je remballe un peu après minuit car il faut bien aller travailler demain.
  • Images