frank-astro

Questions concernant une ASI 1600 mc Pro (ou équivalent)

Messages recommandés

Bonjour,

Le club vient d’acquérir une ASI1600 MC Pro. Je l'ai testé hier soir et j'ai pas mal de questions. L'entres-vous aurait-il le temps de m'aider svp ?

Dans l'ordre :

1) J'utilise Firecapture pour l'acquisition. Quelles sont les valeurs préconisées (gain, gamma, luminosité etc) ?

2) Quelle format utilisez-vous ? Fit ?  Doit-on préciser le nb de bit ou est-ce définie par la cam directement ?

3) Pour Débayeriser, vous utilisez quelle combinaison utilisez-vous ?

4) J'ai justement capturé en FIT mais à l'ouverture des fichiers sous Iris, ils sont en N&B ou la prévisualisation est bien en couleur. Je merdouille donc quelque part.

 

Merci par avance,

Frank

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Bon ben je galère... :(

J'arrive à avoir une image couleurs 16b avec Sharcap (RGB24B) en fit mais impossible avec Firecapture.

Sous Firecapture, si je choisi le format fit, celui-ci est en monochrome.

Je vais donc passer sous Sharcap mais j'aurais bien voulu comprendre, help !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Bonjour,

Ben je pense que c'est normal si tu capture en raw 8 ou 16 bits : ça s'affiche en NB, mais les couleurs sont bien là, il faut juste debayeriser l'image au traitement. PIPP fait ça, mais aussi DSS.

 

D'une manière générale et pour répondre à tes questions, perso je préfere sharp cap, en raison de ses modules annexes (plate solving, alignement polaire, aide à la map, etc...) Pour firecapture, le seul avantage c'est la fonction de dithering automatique pratique pour le lucky imaging du ciel profond.

Il faut enregistrer en fit, sous forme de fichier SER (plus facile de manipuler un fichier unique que des dizaines d'images)

Les caractéristiques de gain sont à voir en fonction de la durée de pose que tu utilises. la profondeur (nombre de bit) est à cocher avant de commencer les prises : 8 ou 16 bits.

 

Si ça peut t'aider, il y a des tutoriels un peu partout sur internet pour le ces logiciels

 

Eric

Modifié par eric97417

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Eric,

Merci pour tes infos. Effectivement, j'ai fini par comprendre que la couleur était encapsulée dans le FIT. J'ai donc tenté de dematricer l'image avec SIRIL. Sauf que les couleurs ne sont pas correctes; quel que soit la combinaison RVB >:(

J'ai ensuite tenté avec FitsWorks et là, miracle, ça marche.¬¬

Sous Iris, je ne sais pas comment faire.O.o

Sous DDS, pas de couleur non plus >:(

 J'ai ensuite envoyé un message sur le forum de ZWO qui m'ont confirmé, pour le CP, de mettre le gain à 0 et d’utiliser le RAW16.

Reste maintenant à svoir comment traiter cette image ?

 

Peut-on la traiter sous Iris (que j'aime bien car je le connais pas trop mal) ?

Doit-on dématricer la série avant traitement ?

Un petit tuto de la marche à suivre serait vraiment cool...

Frank

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Bon,  je continue à chercher une solution.

Pour le moment :

 

Solution A :

1) Capture avec Sharcap en RAW 16b

2) Debayerisation sous Fistworks ((VRBV) et enregistrement en Fit 16b

3) Registration et empilement sous iris

4) Finition sous Photoshop

 

Solution B :

1) Capture avec Sharcap en RAW 16b

2) Debayerisation  PIPP (BGGR) et enregistrement en PNG

3) Registration et empilement sous DSS

4) Finition sous Photoshop

 

Solution C :

1) Capture avec Sharcap en RAW 16b

2) Traitement complet sous SIRIL (dematricage  BGGR) et enregistrement en Fit

3) Rehaussement DDP sous IRIS

4) Finition sous Photoshop

 

 

La solution C me parait la plus simple.

Modifié par frank-astro

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu ne peux pas avoir vrbv sous un logiciel et bggr sous l'autre. Ce réglage est lié à la façon dont les filtres r g b sont réparti sur le capteur, il est obligatoirement le même quelque soit le logiciel.

Je n'est pas cette caméra mais sur le site ZWO il est écrit que c'est une matrice GRBG (VRBV si tu préfère).

 

Pour les formats de fichier ça dépend :

    - ciel profond pose longue : raw 16bit (.fit)

    - ciel profond pose courte : raw 8bit (.fit)

    - planétaire : raw 8bit (.ser)

    - lunaire et solaire c'est moins claire entre raw 8bit (.ser) et raw 16bit (.ser)  à toi de tester.

 

Niveau logiciel il y a siril qui est arrivé depuis peu sous windows et qui fonctionne très bien (https://free-astro.org/index.php/Siril/fr). Sur le site de SIril il y a le mode d'emploi qui décrit bien toutes les étapes du traitement.

Entre tes étapes 1 et 2 tu devrais ajouter le prétraitement (DOF). 

Les logiciels de traitement savent tous faire la débayérisation pas besoin de rajouter pipp (plutôt utile pour le prétraitement en planétaire) ni fitsworks.

 

Pour l'histoire du dithering de firecapture en pose courte pour moi ça ne sert pas à grand chose. En ne faisant pas d'autoguidage c'est l'erreur périodique de ta monture qui va faire le dithering en AD et éventuellement l'erreur de mise en station qui va le faire en Dec... à moins que tu est une super monture en poste fixe.

 

Pour la finition si tu as déjà photoshop OK sinon tu as la dernière version de gimp qui vient de sortir et qui est très bien (et gratuite).

 

Lionel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Merci Lionel d'avoir pris le temps de me répondre.

Je viens de refaire le test et j'ai bien sous Fitsworks Vert / Rouge / bleu / Vert pour avoir image de la bonne couleur alors que sous SIRIL et PIPP, je dois mettre BGGR. L'interprétation n'est peut-être pas le même entre ces deux logiciels mais peu importe, j'ai enfin de la couleur :D.

Comme indiqué dans ma solution C, je découvre SIRIL et comme tu le précises, il me parait très bien (j'aimais pourtant bien IRIS :$). Je vais continuer avec ce soft qui me fera toutes les traitements.

Pour le dithering, même en étant en poste fixe, ma monture n'est effectivement pas parfaite... Je vais donc conserver Sharcap pour le CP et Firecapture pour le reste.

 

Enfin, voici quelques infos demandées sur le forum de ZWO si cela peut servir à d'autres :

 

Exemple de Setup (ASi 1600 MC pro) :

exposure time: depand on your target.
gain: 0 for long exposure, 300 for lucky imaing.
brightness: 10 for gain 0. 50 for gain 300.
R and B weight: R about 55-65, B about 90-99

 

Formats à utiliser (ce que tu préconises aussi):

RAW16 for DSO
RAW8 or RGB24 for planetary.

 

Les choses sont un peu plus claires maintenant, y'a plus ka !

 

 

Modifié par frank-astro

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si tu dois spécifier une matrice différente dans Siril c'est probablement parce que l'image est stockée à l'envers de la convention, et donc que la matrice de bayer est lue à l'envers. Il y a une option dans siril pour lire les images à l'envers et éviter ce problème, dans le deuxième onglet des options, en bas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Comme le dit @Vincent-FA c'est une histoire de comment le logiciel range les données.

Donc il te suffit de cocher l'option ici (qui il est vrai était pas/peu claire dans la version 0.9.8.3 car je ne savais pas que autant de logiciels enregistraient à l'envers, mais j'ai corrigé ça dans la prochaine version).

 

Capture du 2018-05-24 08-10-14.png

Modifié par lock042
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, Siril semble prendre le pas actuellement, surtout en lucky imaging du ciel profond, mais j'ai déja traité avec DSS par tranches de 1000 images, ça fonctionne également... La registration sous DSS est tout de meme assez redoutable, fournissant des données de qualité d'image assez précises (pour le tri), et l'alignement est très précis.

 

Le 16b sur le ciel profond courtes poses, je suis pas fan, le volume de données et bien plus important, pour une différence avec le 8 bits quand meme minime.

 

Eric

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Merci pour toutes ces informations. Très intéressant tout ça.

 

Mais je n'ai pas (plus) de souci avec SIRIL, il dématrice correctement. C'est avec DeepSkyStacker que j'ai un souci. Mais de toute façon, désormais, je vais utiliser SIRIL qui me parait très bien.

Modifié par frank-astro

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Il y a 3 heures, eric97417 a dit :

Oui, Siril semble prendre le pas actuellement, surtout en lucky imaging du ciel profond, mais j'ai déja traité avec DSS par tranches de 1000 images, ça fonctionne également... La registration sous DSS est tout de meme assez redoutable, fournissant des données de qualité d'image assez précises (pour le tri), et l'alignement est très précis.

@exaxe17(désolé de te citer :p) traite des SER de 60 000 images en une passe avec Siril :).

Pour ce qui est du tri il est possible de le faire en fonction de la FWHM (très précis) ou de la rondeur de l'étoile (fonctionnalité présente à partir de la 0.9.9)

Modifié par lock042

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je promet d'essayer Siril  sérieusement, mais changer d'environnement logiciel à mon age, c'est à risque... :D 

 

E.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Pour ce qui est du tri il est possible de le faire en fonction de la FWHM (très précis) ou de la rondeur de l'étoile (fonctionnalité présente à partir de la 0.9.9)

 

Version 0.9.9  ? et on la trouve où cette 0.9.9 ? je ne vois que la 0.9.8 add3 ?

 

E.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, eric97417 a dit :

Version 0.9.9  ? et on la trouve où cette 0.9.9 ? je ne vois que la 0.9.8 add3 ?

Elle va sortir bientôt.

Elle est pour l'instant disponible pour les utilisateurs de linux en version beta.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



  • Contenu similaire

    • Par Laurent51
      Salut à tous,
       
      Je me suis fait une petite analyse rapide entre deux sites d'observation sur la magnitude limite entre deux instruments proche.
      - Le site en France est l'observatoire des Engarouines (télescope Janus Nord). C'est un T500 FD3. Site dans le Vaucluse assez proche de la vallée du Rhône. à environ 350m d'altitude, en campagne. Pollution lumineuse assez importante qui ne s'arrange pas avec les années. Le seing longue pose au mieux est de 1.7 sec d'arc, le seing moyen d'environ 2.5/2.7 sec d'arc. Au delà de 3sec d'arc, on observe pas:-). Ah, une mesure du fond de ciel en été talonne à Mag 20.8, au mieux 21 au zenith, dans la zone la plus noir du ciel.
      - Le site du Chili, est celui de l'Haciendas des Etoiles. (ou se trouve le télescope Janus Sud). C'est un T520 FD3.5. C'est un site assez classique des possibilités amateurs au Chili. Altitude de 1550m, biensur au milieu de nul part avec pour ainsi dire aucune pollution lumineuse. Le seing longue pose a permis des images unitaire à 1.0 sec d'arc, le seing moyen est entre 1.5 et 2.2 sec d'arc, à 2.5 sec d'arc, on observe plus. Je n'ai pas de mesure du fond de ciel pour le site, mais bon, aucun doute la dessus, c'est excellent.
       
      Information importante, les cameras CCD sont des ZWO1600MMC sur les deux télescope. Filtre L en place. Donc échantillonnage de 0.5 pour Janus Nord et 0.4 pour Janus Sud.
      Les mesures sont réalisés avec Prism V10, avec la meme méthode.
       
      Premiere analyse faite sur deux images de Janus Nord.
      Image de gauche à 12h30min de pose, et image de droite 10h20min de pose.
      On voit que toutes les étoiles (S/B mini 3db) jusqu'à mag 22 sont mesurés avec 10h de poses… un peu plus mag 22.5 avec 12h de poses et un seing meilleur.
      Et on peut dire que la mag limité (avec des étoiles inferieur à 3db va jusqu'à 23, peutetre 23.5 mag. 
       

       
       
      Maintenant voici une analyse sur une image du télescope Janus Sud.
      Image 10h de pose.
      On voit que toutes les étoiles (S/B mini 3db) jusqu'à mag 25 sont mesurés avec 10h de poses.
      Et on peut dire que la mag limité (avec des étoiles inferieur à 3db) va jusqu'à 26, peutetre 26.5 mag. 
       

       
       
      Conclusion:
      Clairement, il n'y a pas "photo". Le seing et la noirceur du ciel fond toute la différence. Rien de bien nouveau au final:-). Tout est logique.
      En France sur un site excellent (le PIC par exemple), le gain sera du meme ordre, la différence se jouera par la suite uniquement sur le nombre de nuit utilisable.
      10h de pose cumulé est déjà tres important, on voit qu'il va devenir de plus en plus difficile de gagner une magnitude…
      Mag 26 pour un telescope de classe T500 avec un échantillonnage de 0.4 sec d'arc... c'est énorme!!! Vive le Chili!!!!
       
       
      Amitiés à tous,
      Laurent Bernasconi
    • Par sotram
      Bonjour,
      Ayant une profonde envie de me mettre sérieusement à l’astrophotographie après une année entière de visuel avec un 150/750 sur eq3-2 et un peu d'astrophotographie planétaire :

       ET ayant fait le tour sur une grande partie des forums sur le sujet, il me faudrait maintenant des conseils plus spécifiques:
      Avec un budget de ~1500€, je pense être sur à 90% de partir sur la HEQ-5 Pro SynScan GoTo, elle me semble la plus adaptée pour ce que je recherche. Cependant, pour le tube j'ai quelques petites idées mais j'aimerais un tube qui me permettrait de faire de l'astrophotographie du ciel profond ET planétaire ET du visuel planétaire, (d'où le "Saint Graal"  ). Je sais que le 150/750 est un bon tube pour cela mais je suis dans l'obligation de changer le mien parce que le PO ne me permet de faire une map avec un apn, (MERCI MIZAR ET TOUS LES FABRICANTS QUI LE FONT EXPRÈS !), donc autant que je vende l'ensemble.
      J'ai donc à l'esprit:
      -un  Orion N 203/790 Astrograph OTA : https://www.astroshop.de/fr/telescopes/telescope-orion-n-203-790-astrograph-ota/p,25385#tab_bar_1_select => Mais je doute que ce genre de tube soit à l'aise sur une HEQ-5 mais sinon il me parait quasi-parfait. (d'après astroshop il fait 8kg)
      -un  Orion N 150/610 Astrograph OTA : https://www.astroshop.de/fr/telescopes/telescope-orion-n-150-610-astrograph-ota/p,53488#tab_bar_1_select => Il me parait aussi parfait mais je n'ai jamais vu personne faire quoi que ce soit avec.
      [=> Pour les deux au-dessus serait-il possible de faire de l'autoguidage avec une webcam logitech c270 au chercheur sachant que je suis totalement novice sur le sujet ?]
      -Ou bien une lunette apo qui me permettrait de faire du planétaire et du ciel profond mais je doute que ca rentre dans mon budget + le fait que je n'y connais pas grand chose en lunette astronomique .
       
      Voilà, j'espère que vous pourriez m'aiguiller vers un choix convenable et raisonnable, 
      Merci d'avance pour votre compréhension !
      Cordialement,
      Sotram
    • Par danielo
       Salut,
       
      je reviens d'un voyage inoubliable au Népal (trek et alpinisme) dans la région transhimalayenne du Dolpo (célèbre depuis le film "Himalaya, enfance d'un chef"). Au programme, quinze jours de marche en bivouac, un sommet peu connu  et trois cols d'altitude (5700, 5200 et 5500m), non loin du massif du Dhaulagiri (8167m). J'en ai profité pour faire quelques astro-paysages (même si en novembre la VL décline vite).
       
      Poses de 30" avec Pentax K-1 mode astrotracer empilées avec Sequator, objectifs Pentax 24-70 ou Samyang 12 fisheye à  f/2.8. J'ai choisi un traitement "light" global, pas de traitement séparé sur le ciel et le paysage pour plus de naturel.
       
      La première du village de Terang à 3600m d'altitude
       
      /
       
      Les trois suivantes prises du village de Mukot à 4000m d'altitude
       

       
      pas de "light painting" de ma part sur celle-ci, mais un habitant qui se baladait avec une lampe de poche 😉
       

       
       

       
       
      La dernière prise depuis un camp à 4900m, la "petite" montagne est le Dhaulagiri II à 7751m d'altitude.
       

       
       
      J'ai hésité à faire un traitement plus musclé sur le ciel pour faire ressortir plus la VL, dites-moi ce que vous en pensez 🙂
       
       
      Pour finir, deux images non-astro (parmi des centaines d'autres...), le panoramique à 360 degrés depuis le sommet du Mukot HImal (6087m)
       

       
      Un autre pano depuis le col du Mu La à 5700m
       

       
      Dan
    • Par Loup Lunaire
      bonjour les lounaires,
       
      Hier pas en forme pour publier mes images, d'ailleurs je ne suis pas sortis.
      Je commence par cette lune croissante,  et quelques capture et comparatif entre la ZWO et ALTAIR et je constate que l’échantillonnage est trop important même avec une barlow x2 !
       
      Bon ciel lunaire
       

       

    • Par biver
      Une petite photo, A7s foyer du T407 34 poses de 2 à 1.6s, le 18.2 novembre à 60km de Paris (mais dans le jour levant):
      C/2018 V1 (Macholz-Fujikawa-Iwamoto), qui stagne en magnitude (8.5-9) et risque de ne pas survivre à son périhélie:

       
      Et pendant la nuit 64P/Swift-Gehrels, une autre comète "verte", photographiée avant la période de brouillard le 13 novembre:
       

  • Images