jackbauer 2

Hayabusa 2 à l'assaut de Ryugu

Messages recommandés

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Il y a 9 heures, Mercure a dit :

Ouais ben si tu la retrouves n'hésites pas.

 

Trois clics et je tombe dessus ! B|

Mais il y a ici une chose fort déplaisante, et moi aussi étant susceptible...

En conséquence, plutôt que d'engager le fer en cette période de fêtes et d'amour, je ferme ma gueule. ¬¬

 

Et de toute manière, cela n'a guère d'importance, je pense. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon ben je suis pas doué, j'avoue. Mais surtout pas d'extrapolation, et encore moins de fer STP, il yen a beaucoup trop autour de nous.

Je dis plus rien. ^_^

 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ haya2e_jaxa

Aujourd'hui (29 décembre), l'opération de conjonction solaire est terminée! Dans la HPR (Home Position Recovery) de contrôle d’orbite actuel, un allumage des propulseurs d’environ 14 cm/s a été effectué et nous sommes retournés à la position d’origine à une altitude d’environ 20 km de Ryugu. À partir de là, la deuxième moitié de «l'opération de proximité» commence ! :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

★ Statut Hayabusa2 dernière semaine 2018 (publié le 04/01/19) ★


Cette semaine, après la conjonction solaire ayant interrompu les opérations,  Hayabusa2 est parfaitement revenue à sa position de "parking" (HP) à 20 km de l’astéroïde. Même si cette situation était similaire à celle qu'elle était lorsque nous avons approché l'astéroïde en juin, la manoeuvre restait délicate car il n'y avait aucune place pour l'erreur. 


La veille du Nouvel An, le 31 décembre se déroulait la dernière opération de l'année. La distance à l'astéroïde a pu être mesurée de nouveau avec le LIDAR et nous en sommes revenus à des activités courantes sans aucun problème. Le début de la nouvelle année est un jour férié au Japon, mais les opérations à grande échelle commenceront bientôt par des ajustements en vue du prochain touch-down.
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vague nouvelle made in Japan :

Une première tentative de touch & down serait réalisée dans la deuxième quinzaine de février .

Test ? ou tentative de prélèvement ? Nous l'ignorons encore...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Les japonais ont nommés différents sites de l'astéroïde ; Le thème retenu est celui des contes pour enfants...

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Voila l'endroit où H2 va faire sa première tentative de touchdown :

(soit la zone entourée de rouge, soit celle entourée de vert)

 

 

Modifié par jackbauer 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,


Quelques nouvelles de la sondes japonaise :


★ Statut Hayabusa2 (semaine du 14 01 19) ★


Le 16 janvier, nous avons effectué un test de propulsion pour les RCS (propulseurs chimiques) en vue de l'opération SCI (impacteur). 
Après avoir séparé l’élément de frappe lors de l’opération SCI, l’engin spatial devra se cacher rapidement derrière l’astéroïde pour éviter les débris générés par l’impact. Cela implique un allumage des propulseurs RCS pendant environ 20 secondes dans les directions ± X et ± Z, période au cours de laquelle une force de translation de plusieurs dizaines de N s'exercera sur l'engin spatial. 


Ce test vérifiait si le contrôle d’attitude et les fonctions du sous-système RCS fonctionnaient comme prévu lors de cette contrainte importante tout à fait inhabituelle et circonstanciée. Bien que le test n'ait duré qu'environ la moitié du temps de propulsion nécessaire à la future opération de prélèvement, les sous-systèmes de contrôle d’attitude et du RCS ont fonctionné presque comme prévu et nous avons acquis de précieuses données pour l’opération réelle.

 

Commentaires personnels :


Ce test était donc effectué pour préparer l'opération de prélèvement qui se ferait après la création d'un petit cratère permettant de recueillir un échantillon de l'intérieur même de Ryugu.  Si l'on en croit le planning actuellement disponible, cette tâche compliquée n'interviendrait que fin mars, début avril.


Mais avant cela, dans la troisième semaine de février, Hayabusa2 devrait déjà réaliser un touch down pour faire un "simple" prélèvement d'échantillon en surface...
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On reconnait (il me semble) Francis Rocard sur ce twit de la Cité de l'espace à Toulouse ; ça devait être intéressant (conférence sur MASCOT)

 

 

Modifié par jackbauer 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 Extrait du Tweet : "Un gros rocher d’environ 130 m de large au pôle sud de Ryugu."

 

Gros rocher du nom de Otohime Saxum selon cette carte de Ryugu légendée par Phil Stooke (UMSF) 

 

index.php?act=attach&type=post&id=44146

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Retour vers Hayabusa2.


Une nouvelle image prise par MASCOT  accompagnait une communication faite pendant la 50 ème édition de la Lunar and Planetary Science Conference 2019. 


Cette communication concernait les données recueillies par MARA, le radiomètre équipant le petit lander européen, et qui avaient pour objectif de mesurer les évolutions de T° sur un site précis de Ryugu, cela pendant un cycle complet jour/nuit (Inertie thermique de la surface).


https://www.hou.usra.edu/meetings/lpsc2019/pdf/1267.pdf


L'image prise par la camera de MASCOT a été ici traitée par Emily Lakdawalla qui en a ôté l'ellipse colorée représentant la zone où MARA avait effectué son relevé.


index.php?act=attach&type=post&id=44206

 

  • J'aime 3
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est le 22 février que la sonde va tenter son premier touchdown pour prélever des échantillons :

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A la fin de l'année dernière la JAXA s'est livrée à un test en laboratoire sur l'opération de prélèvement d'échantillon,  en fonction des nouvelles données recueillies in situ par Hayabusa 2 et ses divers atterrisseurs.

 

On le sait désormais, sur la surface de Ryugu, il n'y a pratiquement pas de régolite, mais plutôt cailloux et graviers de tailles centimétriques ou plus. Cette constatation inquiétait quelque peu les ingénieurs japonais sur la capacité du système d'échantillonnage à prélever une quantité significative de matériau sur l'astéroïde. 

 

Sous l'autorité du Professeur Hideaki Miyamoto, les chercheurs ont reconstitué artificiellement la matière présente à  la surface de Ryugu et, dans une chambre à vide, ont tiré un projectile similaire à celui qui devra éjecter le matériel dans le collecteur puis dans les chambres de stockage, lors de l'opération prévue en fin de semaine.

 

Les résultats de cet essai sont encourageant, ce d'autant plus que lors de l'échantillonnage réel, la microgravité devrait permettre de collecter une quantité de matière sensiblement plus importante que pendant le test.

 

http://www.hayabusa2.jaxa.jp/en/topics/20190214e_Experiment/

 

 

Modifié par Huitzilopochtli

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un lien pour suivre ce soir en direct cette première tentative de prélèvement  :

 

 

Je ne serai pas en mesure de suivre ce directe car devant me lever très très tôt demain matin. D'autres se substituerons pour commenter, je l'espère...

Modifié par Huitzilopochtli
Ajout commentaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 @haya2e_jaxa

 

[TD1-L08E1] February 21 at 19:10 JST. We have confirmed the speed of the spacecraft has slowed to 10cm/s. Altitude is about 5,000m. From here, we are in a slow approach to Ryugu. Gate 2 is confirmed as “GO” to continue the operation as now.

 

201902211220.jpg

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

https://www.cieletespace.fr/actualites/hayabusa-2-commence-sa-perilleuse-descente-vers-l-asteroide-ryugu

 

Le site de C&E nous livre des infos intéressantes

extraits :

 

"...Joint par téléphone au centre de contrôle de l’agence spatiale japonaise, le planétologue Patrick Michel (observatoire de la Côte d’Azur) trahit une certaine fébrilité. « Il y a vraiment de la tension, car le début descente a été plus compliquée que prévu. Il faut dire que manoeuvrer une sonde de 600kg pour qu’elle touche une zone de 6 m de diamètre sur un astéroïde distant de 300 millions de km, ça n’est pas si simple. Nous pouvons encore décider d’interrompre la descente à tout moment... »

Guidée par son télémètre laser, Hayabusa 2 descend presque à l’aveugle à 40 cm/s vers un astéroïde qui s’est révélé particulièrement sombre. « Les marqueurs naturels, rochers ou autres, qui pourraient nous servir de repère ne sont pas très efficaces car le sol est vraiment très très noir » explique l’astrophysicien. Et par malchance, la borne artificielle lancée par Hayabusa 2 dans la zone d’atterrissage prévue s’est déplacée. « Nous ne savons pas exactement ce qu’il s’est passé, elle a peut-être rebondi. Toujours est-il qu’elle est hors de la zone. Une zone d’ailleurs particulièrement étroite, qui a obligé l’équipe de navigation de repenser entièrement la stratégie de descente ! » explique l’astrophysicien.

(…)

« Pour le moment, nous contrôlons la sonde quasiment en temps réel [elle se trouve à 19 minutes-lumière, NDLR]. Mais dans un peu plus d’une douzaine d’heure, lorsqu’elle sera suffisamment proche de Ryugu, elle passera en mode autonome » reprend Patrick Michel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant