Messages recommandés

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Yo !

quel coquinou ce Nicolas, le voila déjà à la besogne martienne,

 et de quelle façon !!!!

ben ça promet

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme tu dis Serge, et la saison ne fait que commencer :)

Bonne soirée,

AG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Superbe, et que de détails ! On reconnait bien là ton style caractéristique !

Tu arrives donc à avoir beau temps "là-haut" à Versailles ! J'y ai vécu 7 ans sans faire d'astro mais malgré le choc climatique venant de Provence, je ne me souviens pas de météo aussi pourrie que cette année à Lyon ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Nicolas,

 

quelle quantité de détails, ça bourgeonne de partout !

Tu viens relancer l'envie de la pointer, ces derniers temps je n'ai eu que des images pourries sur Mars (malgré le gain en taille apparente) et la motivation de se lever avant 5h s'en est trouvée émoussée.

Y'a plus qu'à y retourner alors :)

 

Fred.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, biver a dit :

Bon pas autant de détails qu'à l'opposition de 2003 ou les craquelures de la CPS étaient visibles

 

C'est parce que c'est trop tôt dans la saison. Mars a passé son équinoxe de printemps austral il y a 3 jours ;)

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, biver a dit :

Bon pas autant de détails qu'à l'opposition de 2003 ou les craquelures de la CPS étaient visibles (peut-être avec un peu plus de diamètre) ou aux oppositions aphéliques de 2010-2014 avec un diamètre comparable :(, mais au moins les formations principales étaient bien reconnaissables ;)

 

Dire que j'envie ton coup de crayon et ton coup d'oeil...:o;) reste peu de choses, ce je ne sais quoi qui laisse encore quand même une part belle à la rêverie, sans préjudice des détails restitués ( j'ai encore du mal à croire que tu chopes tout ça!!!)

 

Moi et mes rêves, j'en suis réduit à imaginer la réalité de ce que tu vis avec bonheur et que tu partages,   à jouer parfois avec la "réalité" ( créativité ou dépit amoureux? :/)

 

Exemple, cette lune de décembre 2016, un peu détournée....:ph34r:

 

Amitiés 

 

 

 

MARS GROS PLAN.PNG

lune mars decembre (2).PNG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yo !

je réagis à ta remarque Hamilton : "j'ai encore du mal à croire que tu chopes tout ça!!!"

en effet, ça sème le doute, on doute car c'est totalement hors norme,  inédit, en un mot extraordinaire, au sens que, outre que c’est merveilleux, c’est vraiment pas ordinaire du tout. Ce genre de dessins et rare, très rare, et bien peu sont ceux qui peuvent rivaliser avec cela (il(s) se reconnaitront(ra));)

et en effet, ça peut être ressenti comme une duperie au regard des observations plus "traditionnelles", y compris par des observateurs aguerris, de ceux aussi qui expriment bien des avis sur le piqué de tel machine comparée à une autre, de tel bidule par rapport à autre chose., mais qui pourtant n'accèdent pas à ce niveau de détail (et de très loin !!!)....

et pourtant....

Ce qu'il faut bien voir avec le Nicolas, ce coquinou, c’est que VRAIMENT, mais alors vraiment, on ne joue pas dans la même cours. Quand tu arrives à aligner non sans difficulté 1h d'observation, lui en a déjà engrangé guillerettement plus d'une cinquantaine ( au minimum !!!!), ne laissant AUCUN répit au moindre créneau météo, aux agendas de ministre que chacun d 'entre nous est soumis ou de ses flèmes passagères (et durables....)

Son télescope ne refroidi JAMAIS, sa détermination est absolue, son endurance hors norme, et cela depuis déjà un paquet de décennies, près d'un demi siècle déjà. L'astro, c’est sa vie : quand il a fini de bosser sur ses chères comètes à Meudon, il file dans la campagne pour continuer à les traquer en "amateur".

On ne peut comparer l’apprenti mélomane au club de piano du village avec le concertiste international, la p'tite danseuse pathétique en tutu rose à l'étoile du Bolchoi, le gars qui se met plein de bonnes convictions au sport avec un quintuple médaillé aux JO - fut-il dopé.

Alors oui, disons modestement qu'on n'a pas vraiment le même "métier", le même passif, la même expérience du ciel, en tout cas la même implication que le commun des  mortels. et ça, ben ça se respecte !

Et ça se traduit par ces chefs-d’œuvre qui peuvent laisser baba (en tout cas, je reste TOUJOURS baba d'admiration devant)

  • J'aime 4
  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 va falloir avoir de bonnes conditions pour faire mieux ,même avec une caméra! bravo nicolas ! :)

 polo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, serge vieillard a dit :

le gars qui se met plein de bonnes convictions au sport avec un quintuple médaillé aux JO - fut-il dopé.

 

xDxD

L'image est bien trouvée :P (les autres aussi d'ailleurs)

La nuance, c'est que le sportif de haut niveau il a un truc tangible à nous mettre sous le nez, un chrono incontestable qui prouve que sa perf est possible.

Alors que le drame pour Nicolas, c'est qu'on ne peut pas se brancher à son cerveau pour vérifier ce qu'il analyse.

Et même si on ne remet pas en cause son honnêteté, on peut toujours le soupçonner d'avoir été naïvement victime d'une illusion, "rappelle-toi des canaux martiens"... tout en oubliant que la vision est un sens qui s'éduque, surtout quand le sujet observé est toujours le même.

 

Bon, je pense qu'en écrivant "j'ai encore du mal à croire que tu chopes tout ça!!!" Hamilton ne voulait pas remettre en cause quoi que ce soit, ni l'honnêteté ni l'exactitude de l'observation, mais plutôt qu'il exprimait son admiration.

On va dire que c'est pour ceux qui le pensent sans le dire :)

 

Fred.

 

  • J'aime 2
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je confirme l'incroyable abnégation et le talent hors norme de Nicolas...on avait partagé un stage astro  estival il y a 30 ans à Aniane, et déjà il croquait du Mars  ( entre autres ) alors en route pour une de ses meilleures oppositions, même en plein jour à l'aube, après toute une nuit passée déjà à décortiquer le beau chapelet planétaire de cet été 1988 ( Jupiter, Saturne, Mars se succédaient ) avec les totems de l'observatoire de l'époque, un 300 et un 400,..déjà le coup de crayon était impressionnant...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bien Nicolas vaut bien un tel hommage, t'as bien fait de te lâcher Serge. On pourrait même parler dans son cas d'éternelle jeunesse...  car l'observation visuelle assidue, c'est éprouvant...

Fabrice M.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as bien  raison de préciser le propos Fred, c’est exactement ça : saisir l'occasion pour exprimer une pensée assez forte qu'il me faut parfois exprimer avec force.

Et la notion d'assiduité rime avec la connaissance pointue du sujet, facilitant d'autant l'analyse de l’observation, tel le vieux diction chinois rappelé dans l'excellllllentissime ouvrage "ASTRODESSIN" qui dit " on ne dessine bien que ce que l'on connait bien". C'est tellement vrai -sacrés chinois .....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Nicolas !

 

Magnifique dessin, comme d'habitude. Beaucoup de détails pour 13" d'arc, c'est remarquable. Dommage que Mars se lève si tard ... mais la saison semble ouverte !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 26/05/2018 à 15:25, fred-burgeot a dit :

Bon, je pense qu'en écrivant "j'ai encore du mal à croire que tu chopes tout ça!!!" Hamilton ne voulait pas remettre en cause quoi que ce soit, ni l'honnêteté ni l'exactitude de l'observation, mais plutôt qu'il exprimait son admiration.

On va dire que c'est pour ceux qui le pensent sans le dire :)

 

Merci fred!  C'est c'la oui...;).

 

Tu as bien tout compris qu'est-ce ma phrase et ben qu'elle voulait en fait ,comment dirais-je...signifier!

 

D'ailleurs, quand je dis enfin : (je me cite :$

Le 25/05/2018 à 19:32, hamilton a dit :

j'en suis réduit à imaginer la réalité de ce que tu vis avec bonheur et que tu partages,   à jouer parfois avec la "réalité" ( créativité ou dépit amoureux? :/

 

cela corrobore, et traduit me semble-t-il , mon admiration inconditionnelle du travail de notre Maître à tous (pas vraiment en ce qui me concerne, puisque je suis bien dans l'incapacité de produire un tel travail de moine "copiste" qui transcende si bien  les choses du ciel....faute de talent et de courage...:/

 

Moi aussi , dans mon domaine d'élection je suis parfois subtil, mais pas aussi stratosphérique cependant que notre ami! :o9_9

 

Amitiés et vive la pluralité du monde des astrams!!!!;)

 

 

 

 

 

 

Modifié par hamilton

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Je confirme l'incroyable abnégation et le talent hors norme de Nicolas...on avait partagé un stage astro  estival il y a 30 ans à Aniane, et déjà il croquait du Mars  ( entre autres ) alors en route pour une de ses meilleures oppositions, même en plein jour à l'aube, après toute une nuit passée déjà à décortiquer le beau chapelet planétaire de cet été 1988 ( Jupiter, Saturne, Mars se succédaient ) avec les totems de l'observatoire de l'époque, un 300 et un 400,..déjà le coup de crayon était impressionnant...

 

Je m'en souviens  fort bien j'étais un des animateurs de ce stage et l’acuité visuelle de Nicolas ainsi que son coup de crayon m'avaient époustouflé.

Il a en plus bien progressé depuis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 29/05/2018 à 09:20, Piotr Szut a dit :

Je m'en souviens  fort bien j'étais un des animateurs de ce stage

C'était déjà il y a quasiment 2 oppositions périhéliques martiennes!

Je vois que circulent ici des lecteurs (et d'autres dessinateurs talentueux!) qui m'ont suivi depuis quelques temps... Sinon oui, ce mois de juillet 1988 avait été pas mal martien en fin de nuits à Aniane... des souvenirs de Mars en fin de nuit dans les 200-300mm qui ne s'oublient pas!

 

Sinon, n'en rajoutez pas trop!

Dans le dessin planétaire on en veux toujours plus et l'imagerie numérique nous pousse de plus en plus à nous dire qu'on rate encore beaucoup de chose... frustrant parfois, mais motivant d'un autre côté. Cette opposition s'annonce difficile ou frustrante de métropole a priori avec la faible déclinaison de Mars, c'est pourquoi il ne faut pas rater les belles opportunités.

Mais vu les opposition précédentes (par ex: http://www.lesia.obspm.fr/perso/nicolas-biver/MARS/mars2403-240312.jpg  ) je me dit qu'à près de 14", si la turbulence l'autorise il devrait déjà y avoir un bon potentiel!

 

Merci à tous,

 

Nicolas (en colloque à Rhodes ;) - sans télescope :( mais avec du ciel bleu)

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 25/05/2018 à 12:44, etoilesdesecrins a dit :

Tu arrives donc à avoir beau temps "là-haut" à Versailles ! J'y ai vécu 7 ans sans faire d'astro mais malgré le choc climatique venant de Provence, je ne me souviens pas de météo aussi pourrie que cette année à Lyon ...

 

J'ai fui Versailles pour échapper à la grisaille ben Lyon c'est effectivement pas mieux du moins cette année, allez on y croit encore d'autant que j'attends un nouveau dobson :) 

 

Pour revenir au sujet je n'ai jamais vu autant de détail sur Mars c'est impressionnant ce que tu fais !

Modifié par jgricourt

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le temps passe vite... j'ai réobservé Mars ce matin - l'image avait du potentiel mais ça "vibrait" en permanence :(

Le diamètre apparent dépasse déjà celui de l'opposition de 2014 et dans 15j celui de 2016 ! Faut pas trainer!

Nicolas

 

mars030618.jpg

  • J'aime 3
  • J'adore 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une Mars avec la lumière cendrée, le top :)

Bonne journée,

AG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ces dessins sont superbes...  Il est évident qu'il y aura toujours des pros très assidus et des amateurs dilettantes..

Je fais parti de cette seconde catégorie.. Avec des périodes de flemmes parfois durables.

Ceci-dit, l'amateur plus modestement équipé et moins talentueux peu passer de bons moments derrière son instrument et c'est cela le plus important.

Vendredi dernier (le 1er Juin) une accalmie dans cette météo épouvantable même dans le Sud... J'ai eu une bien agréable séance derrière la lulu  à observer Jupi pendant 2h30..

d'autant que les images sont restées très instables pendant une bonne heure et puis... subitement, les détails ont commencé à apparaitre ainsi que la teinte légèrement brune des bandes équatoriales et l'ombre d'un satellite... Un bon souvenir, j'en ai même fait un petit croquis dans un carnet... Sans commune mesure avec les dessin de Nicolas ...

 

Mars approche... On va tous être prêt...même si elle sera bien basse cette année..2020 sera meilleure.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je confirme hercule, d'un coup la turbu a chuté de façon impressionnante sur Jupiter, à peu près au moment ou Io est passé devant le disque.

J'ai mis cela plus ou moins sur la mise en température, mais avec 100 mm ça va vite normalement.

Spectacle magnifique et tellement rare en ce moment !

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



  • Contenu similaire

    • Par xavierc
      Nuit du 6 novembre au 7 novembre 2018.
      Terrain d'observation la Canelilla à l'Hacienda des étoiles au Chili, région du Coquimbo.
      Strock 254/1200
      16 observations : 8549 à 8564.
       
      Je commence la nuit en observant Mars qui est quasiment au zénith dans le Capricorne.
       
      Observation 8549 : la planète Mars.
      Malgré son diamètre décroissant à 11,3 secondes d'arc, elle me montre beaucoup de détails avec une turbulence moyenne ce qui me change des observations en France, où elle était basse cette année.
      Les images sont en effet assez stables dans le crépuscule.
      La petite calotte polaire Sud est vue immédiatement ainsi que quelques nuages sur le limbe.
      L'observation se fait d'abord sans filtre puis avec le filtre rouge pour renforcer le contraste des formations puis le filtre bleu pour bien confirmer les nuages.
      Je la grossis directement à 480X.

       
      Mes compagnons d'observation Pierre et Bruno sont là, ainsi que Raymond le propriétaire de l'observatoire et du site.
      Pierre est arrivé en silence derrière Bruno pour demander qui était là et ça a fait sursauter ce dernier, ce qui nous a tous bien fait rire. Le puma des Andes a encore frappé!
      Puis je commence les observations ciel profond de cette nuit avec déjà la réobservation de plusieurs objets.
       
      Observation 8550 : NGC6397.
      Cet amas globulaire est situé dans la constellation de l'Autel, dit Ara en latin, qui va bientôt se coucher.
      Il est déjà visible au chercheur 9X50 comme une large tache assez brillante à centre plus brillant.
      A l'oculaire Nagler 16 à 75X il est aussi assez brillant.
      C'est une explosion d'étoiles à 75X et 109X où il est déjà très résolu.
      Quel calvaire à dessiner, il est vraiment très riche!

       
      Sur la même carte de l'atlas Uranometria 2000, je glisse un peu plus vers l'Est ce qui vu l'orientation du ciel revient ici à glisser un peu plus vers le haut, pour regarder un autre amas globulaire dans la constellation du Télescope (sous le Sagittaire en déclinaison).
       
      Observation 8551 : NGC6584.
      Dans cette constellation inventée par l'abbé Lacaille, cet amas globulaire apparaît au chercheur 9X50 comme une étoile floue très faible.
      A 75X, il est assez faible à considérablement faible, bleuôté, et en poussant le grossissement à 150X, je note un début de résolution et des lignes non résolues d'étoiles.
      Pas mal pour un amas globulaire dont les étoiles les plus brillantes seraient de magnitude 15,5 d'après le Deep Sky Field Guide, catalogue associé à l'Uranométria.

       
      Je poursuis mes observations d'objets avec l'amas de galaxies de la Dorade, notamment ses composantes les plus spectaculaires.
      Je rappelle que cette constellation située vers le pôle céleste Sud est celle où se trouve la plus grosse partie du Grand Nuage de Magellan.
      En s'éloignant du pôle à partir de cette galaxie satellite, on tombe sur cet amas bien plus lointain.
       
      Observation 8552 : NGC1515.
      Cette galaxie allongée est considérablement faible à 75X, et à 150X les extensions ont tendance à s'effacer.
      109X est le grossissement optimal pour voir des nodosités dedans.
      A proximité, une galaxie satellite orbite autour d'elle, NGC1515A qui est vue VI2 à 150X.

       
      Observation 8553 : NGC1566.
      Cette galaxie spirale est le joyau de l'amas de galaxies de la Dorade.
      Elle est assez faible à 75X où l'enroulement des spires est déjà perçu.
      A 150X, le bras Est est vu en vision indirecte VI1 tandis que le bras Ouest apparaît moins facilement en vision indirecte VI2 à 3.  
      J'ai grossi 75X, 109X et 150X pour détailler cet objet alors qu'un peu de fatigue se fait ressentir à quasiment 1h du matin.

       
      Je vais me reposer un peu dans l'observatoire à l'occasion d'une pause casse-croûte.
       
      Observation 8554 : IC2066.
      Je grappille cette galaxie VI1 à 109X dans le champ de la précédente. Elle était déjà perçue dès 75X.

       
      Je me rapproche d'Alpha de la Dorade pour regarder un couple de galaxies de cet amas.
      Observation 8555 : NGC1596 et NGC1602.
      NGC1596 est vue assez faible, très effilée, et a pour voisine NGC1602 qui est très faible et diffuse.

       
      Je prends quelques photos à côté avec le bridge Panasonic, avec des temps de pose de 15 secondes à 1600 ISO, et les résultats sont plutôt étonnants avec ce ciel de folie.
      Observation 8556 : NGC1581.
      Cette galaxie est faible, petite et allongée à 109X et 150X, avec une turbulence à 1 ou 2.
      Les images sont de cristal.

       
      Je change de constellation, pour me diriger vers les constellations qui correspondent à notre ciel d'hiver, destination la Colombe.
      Cette constellation se situe au pied sud-ouest du Grand Chien et affleure à peine l'horizon dans nos contrées d'Europe du Nord.
      Mes cibles dans la Colombe sont deux galaxies très intéressantes.
       
      Observation 8557 : NGC1808.
      A 75X, elle est bleutée et en grossissant plus à 109X sa structure spirale est supputée, puis confirmée à 150X.
      Un bras Nord est très faible à VI1 tandis que le bras Sud est flou et VI1 à 2.

       
      Observation 8558 : NGC1792.
      Cette galaxie observée assez brillante à 75X est bleutée.
      A 109X et 150X, elle m'apparaît grumeleuse. Bizarre.
      L'examen de photos sur Internet le lendemain m'apprendra que c'est une galaxie spirale effectivement très grumeleuse avec plein de nodosités, au point de rendre sa structure spirale peu lisible.

       
      Je vais maintenant quitter ces galaxies assez lointaines pour explorer l'une des deux galaxies satellites de notre Voie Lactée qu'on a la chance de pouvoir voir depuis notre site chilien.
      Il s'agit du Petit Nuage de Magellan dans le Toucan.
       
      Observation 8559 : NGC220/222/231.
      J'observe un enfilement de 3 amas ouverts à 75X, 109X et 150X.
      Le plus à l'ouest NGC220 est considérablement faible à faible.
      Celui du milieu NGC222 est faible.
      Le plus oriental NGC231 est très faible et révèle des étoiles à la limite en vision indirecte 4 à 5 en poussant le grossissement à 150X.
      C'est un groupe intéressant.

       
      Je suis désormais tout seul à cette heure-ci.
      Il est 4h15 du matin.
      La seule présence, si on peut dire, est le ronronnement des instruments en remote qui sont tous au travail.
      Ces instruments sont une nouveauté du site de la Canelilla qui propose l'hébergement de télescope de particuliers ou de clubs.
      Je poursuis mon exploration des amas ouvert du Petit Nuage de Magellan avec le couple suivant.
       
      Observation 8560 : NGC241/242.
      Ce couple NGC241 et 242 est dessiné à 75X et 150X. Ils sont faibles et minuscules, mais n'oublions pas que ces amas ouverts se situent à près de 190000 années-lumière de nous.

       
      Observation 8561 : NGC248/256/265.
      Nous avons là un mélange d'objets : les nébuleuses NGC248 et 256, et l'amas globulaire NGC265.
      Plus précisément, NGC248 est très faible et réagit bien en Oxygène 3 et pas du tout en HBêta.
      NGC256 est considérablement faible et ne réagit à aucun des deux filtres cités.
      NGC265 reste très faible, diffus et en vision indirecte son centre est plus brillant.

       
      Observation 8562 : NGC269.
      Cet amas globulaire observé à 150X est très faible et très diffus dans l'aube qui est de plus en plus présente.

       
      J'arrête là les observations d'objets faibles du ciel profond mais profite encore de l'opportunité d'observer deux belles étoiles doubles.
      Je les repère grâce au Pocket Sky Atlas, vu que j'ai oublié ma liste d'étoiles doubles australes à la maison, bien joué...
       
      Observation 8563 : thêta de l'Éridan dit aussi Acamar.
      Cette double est brillante à 75X et 343X où elle me montre ses deux composantes respectivement très brillante et brillante, séparées de 8,2 secondes d'arc.
      Une bien belle double très brillante, assez large mais incolore, avec une turbulence qui par contre se dégrade à l'aube, de 4 à 5 sur l'échelle de Danjon.

       
      Enfin, le dernier objet de la nuit est une autre étoile double dans le Phénix.
      Observation 8564 : dzeta Phoenicis.
      Cette étoile double du Phenix est inégale et serrée à 75X.
      Je vais les séparer plus franchement à 343X avec une composante brillante et une composante considérablement faible orangeâtre, séparées de 6,4 secondes d'arc.

       
      Il est 5h50, je descends me coucher.
       
      La suite des photos touristiques : le 28 octobre 2018 la réserve de Humboldt partie 2.
       
      Au nord de Punta de Choros, paysages côtiers magnifiques.

       
      Et encore des cactus.

       

       
      Une plage magnifique et vide, il faut dire que l'eau est fraîche ici à cause du courant de Humboldt qui remonte de l'Antarctique.

       
      Autre fresque à Punta de Choros, je reconnais nos amis les guanacos.

       
      Et le renard de Magellan.

       
      Un petit phare au sud de Punta de Choros.

       
      Un panorama pour illustrer ce lieu magnifique.

       

       
      Punta de Choros depuis le phare.


       
      Goéland

       
      Sur une autre plage pleine de coquilles vides, un huîtrier d'Amérique.

       
       
       
      Pélican.

       
      J'ai eu la chance de réunir sur cette photo un pélican, 2 goélands et un courlis corlieu.


       
       
       
    • Par M28
      Bonsoir  à  toutes et tous  ,  
       
      Comme  vous  voyez  …………….  hé  ben  ……………  ça  continue   ,  incroyable ………..  nan  ?         
      Newton maison de 400  ,  miroir  SkyVision  de  400  F/D 4  en  Zérodur     ,  capture   avec  Genika Astro  , traitement  complet   avec   AstroSurface  V0.93   .
       

      Mars  en  RGB  le  19/03  à  18h30  TU  ,  Barlow  TV  Powermate  de  X5      +  ADC  MK2  PA  +  caméra  ASI 224MC   ,  image  à  100%  .  beaucoup  de  turbu  cette fois   ,  moins  bonnes  conditions  que  celles  du  16/03    
       

      le  petit  GIF  allégé   ,  un  peu  de  déchet  ,  de  11  images  de  18h26  à  19h22  TU  .  traitement  complet  avec  AstroSurface   ,  remise  en  ligne  des  images  et  recentrage    ,  pas  encore  parfait  …………..  mais  ça  va  venir ……………….           
       

      simulation  avec  Winjupos  le  19/03  18h30  TU  .
       
      Michel  
    • Par Loup Lunaire
      Bonjour les lunaires,
       
      Désolé d'avoir été absent mais le ciel m'a bien mobilisé en plus en manque alors !
      Vous ne rêvez pas c'est bien du bleu blanc rouge que vous allez voir et même  avec un jet en plein milieu.
      C'est dur dur de focaliser en IR et proche UV (W47), mais bon je pensais obtenir quelque chose de particulier hormis la couleur propre à ces longueurs d'onde, mais non rien de congrès.
      Et puis deux dessins pour accompagner puisque réalisé après les prises de vues
       
      ON se régale de la beauté sélénique..
       
      Bon ciel lunaire
       
       

       
       

    • Par M28
      Bonsoir  à  toutes et tous  ,  
       
      Ben……  je  regrette  pas  d ' être  resté   ,  malgré  un  vent  de  malade  qui  n'à  jamais  molli  de  la  soirée  !   !  et  qui  me  faisait  sortir  la  p'tite  bestiole de  la  fenêtre  de  capture  ,  j'ai  du  passer  à  plus  grande  à  mi  session   et  même  là  ,  ça  sortait  quand  même  ,  un  truc  de  ouff   ,  heureusement  que  la  transparence  était  bonne  ce  soir   ,  sinon ………….  maison !  !             
      Newton maison de 400  ,  miroir  SkyVision  de  400  F/D 4  en  Zérodur       ,  capture   avec  Genika Astro  , traitement  complet   avec   AstroSurface  V0.93  .
       

      Mars  en  RGB    le  16/03   à   18h49  TU   ,  j'ai  perdu  30mn  à  voir  si  j'allais  y  aller  où  pas     ,   Barlow  Powermate   TV  de  x5      +  ADC  PA  ,   +  caméra  ASI 224MC   ,   image  à  la  taille  de  capture        
       

      une  autre  version   ,  avec   un  nouveau  traitement  et   1  Resize  de  1.2 …………..  c'est  vous  qui  voyez    
       

      la  même      avec   Resize  : Factor  x1.5    dans  AstroSurface  
       

      une  autre  ,  la  deuxième  à  18h53  TU  à  100% …………….  j'en  ai  15  pourvu  qu'elles  soit  pas  toutes  comme  ça     la  sortie  ?….. vite …….        
       

      le  petit  GIF  comme  prévu  de  12  img  de  18h48  à  19h35  TU  ,   à  la  taille  de  capture   ,  traiter  avec  AstroSurface  ,  crop….remise  au  centre  et  tout  le  bazar   ,   finition   de  recentrage  avec  Iris   (  merci  Valère     )  …..Iris  ,  qui  à  fait  ce  qu'il  à  pu   ………..  bien  agiter  avant  de  s'en  servir            
       

      simulation  avec  Winjupos  le  16/03   à  19h00  TU  .
       
      Michel   
    • Par M28
      Bonsoir  à  toutes et tous  .
       
      J'ai   à  remis   ça  hier  soir  ,  pour  pas  laisser  Lucien  et  Polo   à  leur  à  leur  triste  sort…………     un  beau  ciel   clair  ,  ça  commençait  plutôt  bien  , mais  c'était  sans  compter  sur  cette  satanée  turbu  et  ces  maudits  avions          
      Newton maison de 400  ,  miroir  SkyVision  de  400  F/D 4  en  Zérodur       ,  capture   avec  Genika Astro   , traitement   avec  AstroSurface  V0.92   .
       

      Mars  en  RGB  le  11/03   à  18h55 TU  ,  caméra  ASI 224MC   +  ADC   PA  ,   image  à  100%   ,  échan  00.09 ….F/D 20,56   .
       

      celle  du  dessus   ,   une fois  x1.5   et  une  fois   x2   avec  AstroSurface   . 
       

      à    19h27 TU  . image  à  100%   .
       

      simulation  avec  Winjupos  le  11/03  à  19h00 TU  .
       

      la  p'tite  animation   de  12  images    (  bien  pourries     )   de  18h32  à  19h32  TU  , traitement   AS!3  avec  un   Drizzle  de  1.5  , et qui  balance  comme  toujours     j'ai  d'la  marge  je  ne  peux  que  progresser     
       
      Michel  
  • Images