JB Gayet

NGC 6131, pour test de résolution

Recommended Posts

Bon, celle-là, c'est juste de la collection. Aucun data scientifique dessus si ce n'est pour des inclusions dans des études "de masse" des galaxies du groupe local, où elle n’apparaît que comme un numéro dans des listes. Aucune info croustillante dessus, désolé. Pour le plaisir donc, mais aussi pour entrainement du traitement d'image.

 

Il s'agit d'une petite spirale de la constellation de la Couronne Boréale acquise le 15 mai 2018, choisie complètement au hasard dans TheSkyX ;)

 

C11 Edge HD, Paramount ME, ATIK 4000 MM. CCD AP, MaximDL, FocusMax et Pixinsight.

 

10 poses unitaires de 150 secondes en filtre L

10 poses unitaires de 150 secondes en filtre R

11 poses unitaires de 150 secondes en filtre G

10 poses unitaires de 150 secondes en filtre B

 

 

 

5b0bb8c768907_NGC6131C11JeanBriceGAYET.thumb.jpg.181ef179fafc547f80e3d7b2ca24de2f.jpg

Champ complet, à 0.95"/pixel

 

De type Sc (pour rappel, les galaxies spirales se subdivisent selon la proéminence de leur « renflement » central, la brillance de leur surface et le resserrement de leurs bras spiraux. Ainsi, une galaxie Sa présente un gros renflement central, une grande surface lumineuse et des bras enroulés en une spirale serrée. Une galaxie Sb montre un renflement plus petit, un disque plus pâle et des bras plus relâchés, et ainsi de suite pour les types Sc et Sd. Les galaxies barrées sont définies selon le même schéma, respectivement en SBa, SBb, SBc et SBd), elle atteint une magnitude de 13.10. Elle n'est pas très grande (comme le montre le champ ci-dessus qui est toujours le même) : 1.1' x 1.1'...

 

Bon, si vraiment on veut pousser les papiers publiés dans leurs retranchement, on peut noter qu'il apparaît que NGC 6131  présente une combinaison de pics d'émission à 850-µm (submillimétriques) avec à la fois un noyau "brillant"  et des pics d'émission au niveau des bras, alors que la majorité des des galaxies spirales présente plutôt deux pics  d'émission coïncidant avec les bras spiraux (rarement, un seul pic central).

 

 

 

5b0bc44f08da4_NGC6131crop.jpg.b00771bbfa90e57b4664f121aad290b9.jpg

NGC 6131 en mode croppée

 

Les observations submillimétrique permettent d'étudier ce qui se passe au sein des nuages de gaz, les grains de poussière absorbant et diffusant la lumière des astres très efficacement. Chauffés par leur environnement, ils émettent de l’énergie dans l’infrarouge et le submillimétrique. Plus la longueur d’onde est grande, plus on se décale vers l’infrarouge lointain, moins l’interaction avec les grains de poussière est importante, et plus la lumière a la possibilité de s’échapper de l’intérieur du nuage où l’objet céleste lumineux est dissimulé.  Parce que les étoiles naissent enfouies dans des nuages opaques de gaz et de poussière, elle sont totalement invisibles pendant leur gestation, d'où l'importance des observations submillimétrique pour l'étude de la formation des étoiles et leur évolution au sein des galaxies. 

 

Sources : 

 

R. Arthur 'The nearby field galaxy survey' , thèse 2000.

 

C. Vlahakis, S. Eales and L. Dunne "The FIR-Radio Relationship at High and Low Redshift" Mon. Not. R. Astron. Soc.

 

C. Vlahakis, L. Dunne and S. Eales "The SCUBA Local Universe Galaxy Survey – III. Dust along the Hubble sequence" Mon. Not. R. Astron. Soc. 364, 1253–1285 (2005)

 

 

 

5b0bc479989ce_NGC_6131annote.thumb.jpg.9fe9e25db87fa3caafc2d58df72311e9.jpg

 

Edited by JB Gayet
  • Like 7
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Le hasard fait bien les choses :)

Jolie petite spirale avec le texte explicatif, merci ;)

Bonne journée,

AG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Belle version mode croppée,  si les couleurs sont bien belles. :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

Dans le titre tu précises "test de résolution", c'est à dire ?

Sinon l'image montre du détail dans les bras de cette petite galaxie. Tes étoiles ne sont pas parfaitement rondes, mais ça passe.

Tu peux virer le fond de ciel de la couche RGB. Ne garder que les signaux.

Le C11HD est un bon tube de "prospection" & "découverte" ;)

 

Christian

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Justement, le test de résolution était exactement pour regarder ce que je pouvais aller chercher dans les bras avec un peu de déconvolution. 

 

Tu "vires" le fond de ciel par quel process ? une Histogram Transformation un peu brutale ? 

 

Quant aux étoiles, j'ai complètement oublié de les traiter : d'une manière génrérale, il faut les "arrondir" à quel moment ? Avant tout traitement ? 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

re,

 

Citation

Tu "vires" le fond de ciel par quel process ? une Histogram Transformation un peu brutale ? 

 

 

Non non, pas de choses compliquées : PS CS2 , tu selectionnes le fond de ciel à la pipette et "selection/couper".  Tu peux toujours revenir en arrière si ça ne convient pas...

 

 

Citation

Quant aux étoiles, j'ai complètement oublié de les traiter : d'une manière génrérale, il faut les "arrondir" à quel moment ? Avant tout traitement ? 

 

Je vais te donner un avis :  les étoiles ne se travaillent pas en post traitement mais à l'acquisition, donc un suivi impec avec des étoiles correctes sur brutes. Le suivi c'est la priorité absolue avec la surveillance du seeing (MAP..), avec ta monture cela ne doit pas être un gros soucis.

Compte tenu de ton échantillonnage il est préférable de mettre l'accent sur la maitrise des acquisitions et la surveillance. Tu n'as pas beaucoup de marge de manoeuvre avec le C11. 

Mais si toutefois tu incorpores des étoiles allongées dans le lot de traitement (cela m'arrive également je te rassure), là encore PS CS2 fait des miracles avec le "calque/obscurcir", qui peut se travailler par zones.

 

 

Christian

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca ne devrait pas être un souci, mais malgré le graissage récent des deux axes, je n'arrive que rarement à avoir un meilleur suivi , et encore, ça demande un ciel parfait.

 

Le problème vient à mon avis d'un suivi hors-axe avec Lodestar X2 sans rotateur...  Mal conseillé lors de l'achat du focuser électrique, j'ai déjà de la coma qui apparaît avec le réducteur de focal (acheté a postériori) donc ce n'est même pas la peine d'envisager tout de suite de mettre  un rotateur vu que mon train d'optique est d'ores et déjà trop long.

 

Bref, mes étoiles guides sont souvent faibles, voire très faibles même en Bin3.

 

Ca, c'est ce que j'obtiens le plus souvent désormais :

 

20180521_232005.thumb.jpg.24f9f4cf272e579faa07e0b733455bbb.jpg  20180522_022352.thumb.jpg.462841990f28ef3ef351e03491a26e20.jpg

Edited by JB Gayet

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok pour tout.

 

Tu utilises bien le red 0.7 pour Celestron HD ?

J'ai sans doute mal interprété : tu parles de suivi "hors axe", mais en réalité tu guides bien sur l'axe optique du C11 avec un DO ?

Tu utilises un focuseur electrique derriére le C11HD ? Ton backfocus est il bien respecté avec le DO et le focuser ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui exactement Christian. Et oui pour le rédacteur de focale c'est celui de Celestron qui coûte un bras...  mais en fait le focuseur électrique (qui travaille avec MaxFocus) est trop long de 1 ou 2 mm avec le réducteur de focale donc je perds tous le bénéfice du HD puisque plus dans les limites du backfocus....suis deg. 

 

Disons qu'en plud depuis 4 mois j ai un ciel VRAIMENT de m... avec des taux d'humidité de plus de 90% dès qu'il n'y a pas de nuages. J'espère que mes soucis de guidage viennent de ça. Sinon je changerai de config du tout au tout. 

 

Ce qui est vrai c'est que je me demande si le fait qu'il y ait de la coma ne pénalise pas le suivi ?

 

Tu vois autre chose ? 

Edited by JB Gayet

Share this post


Link to post
Share on other sites

ok,

 

Citation

Disons qu'en plud depuis 4 mois j ai un ciel VRAIMENT de m... avec des taux d'humidité de plus de 90% dès qu'il n'y a pas de nuages. 

 

Je ne pense pas que l'humidité puisse jouer sur le seeing (je veux dire seeing qui provoquerait une instabilité de l'étoile guide). Et tes courbes passées plus haut me semblent "calmes".

J'ajouterais qu'un ciel turbulent, un guidage sous un ciel instable ne donne pas des étoiles allongées, mais des étoiles empâtées.

Quant à la coma sur l'étoile de guidage je ne sais pas vraiment, "ça dépend" de la tronche de la coma, le guidage se fait sur le centroide et généralement ça passe avec une étoile un peu déformée (mais pas trop quand même..). 

Le fait d'avoir de la coma sur le guidage est assez curieux puisque le réducteur 0.7 offre un champ corrigé assez large, ou alors ton étoile guide est vraiment éloignée de l'axe (?). Je n'ai pas d'expérience avec les DO et il m'est difficile de te répondre.

 

Bref il serait bien de vérifier en 1er lieu l'allure de tes étoiles sur des courtes poses sans guidage : sont elles bien rondes et sans défaut sur tout le champ (= mesure de FWHM) ? Cela te permettrait de valider la correction apportée par le réducteur (ton réglage de backfocus) sur le champ de ton capteur, c'est déja cela. Si les étoiles ne sont pas rondes ou partent en sucette sur les bords il faut sans doute revoir le réglage optique.

 

Si c'est bon il faudrait peut être faire la même chose avec des durées de pose progressives et regarder ce qu'il se passe.

 

Christian

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Étonnante résolution pour cette très jolie petite spirale.

 

Bravo!

 

Daniel

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour les explications ;) et belles images ;)

JC

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à vous trois :)

 

Bon, j'ai corrigé un peu les défauts de suivi. Mieux en résultat, mais comme tu le dis assez justement, Christian, il va falloir que je travaille le suivi avant tout :) La magie de Pixinsight...

 

 

5b0c7f6e463ef_NGC6131C11JeanBriceGAYET.thumb.jpg.c3c739a2fe7f747b89af618488e9946b.jpg

 

5b0c7f6ea2c0a_NGC6131crop.jpg.4ba2f7561805df1160ae975a8bf1f956.jpg

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une sacrée belle résolution sur cette petite galaxie, super bien joué !

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

  

Le 28/05/2018 à 10:10, JB Gayet a dit :

bien, c'est vite dit ;) @Matthieu Conjat va me dire que ma couche bleue n'est pas bonne

 

Non, ce n'est pas vrai.

Si tu regardes bien, la couche rouge n'est pas géniale non plus... ^_^

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

hahaha oui oui je suis bien d'accord. J'ai pas mal progressé depuis, je pense que les prochaines devraient être meilleures. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Exactement. Ce qui n'est pas rien mine de rien... Ca aurait été beaucoup plus vite si j'avais pu imager un peu cet hiver mais la mise en route de ce téléscope sur 6 mois et le temps de m... depuis 4 mois n'auront pas aidé...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout pareil.

Du coup je ne fais plus trop d'imagerie (je traites mes vieilles images toutes pourries qui trainent sur mon disque dur), alors je fais pas mal de photométrie vu que le seeing est bof bof...

 

Edited by Matthieu Conjat

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By PhM34
      Bonjour à tous,
       
      Après avoir traduit plusieurs documentations techniques en français (ASIAIR PRO, PHD2) que j'ai déjà mis en ligne sur ce forum, je vous annonce avoir mis au point et construit un boitier de régulation des résistances chauffantes pour nos optiques que je souhaite partager avec vous.
       
      Les principales caractéristiques du boitier ASTRO Dew-Point 4+1 (voir sa datasheet ) :
       
      Piloter par une Arduino Micro. Il n'y a pas de réglage par potentiomètre de la puissance émise vers chacune des sortie pour résistances chauffantes, c'est automatique et gérer par la valeur du point de rosée calculée toutes les 10 secondes en analysant les valeurs relevées de température, humidité relative et pression atmosphérique au travers du petit orifice situé sur le dessus du boîtier. La voie RC1 est réservée à l'optique principale avec la plus grosse résistance. Les trois autres sorties (RC2 à RC4) sont partiellement multiplexées. Cela est intéressant pour une utilisation sur batterie. Une cinquième voie, réglable manuellement par potentiomètre, est disponible pour un éclairage rouge à LED ou pour une résistance chauffante à réglage manuel (PWM). Alimenté soit par une prise Sky-Watcher ou un jack 5,5mm, l'embase non utilisée devient une sortie 12V disponible. En option : une sortie +5V DC 2A sur embase jack disponible pour un accessoire. Datasheet complète décrit ce boitier en détail (pdf)  
      Je fourni tout le dossier de fabrication avec :
      Dossier de fabrication complet avec schéma de principe, plan de câblage et nomenclature complète Notice de montage, de contrôle et de mise en route Source du programme fournie (éventuellement modifiable par vos soins) Modèle 3D complet sous SketchUp offert juste pour votre plaisir Quelques circuits imprimés vierges disponibles en quantité limitée (voir la nomenclature) et, sur demande, fourniture des fichiers Gerber.  
      Tous ces fichiers et documents sont téléchargeables sur mon site : www.galaxiaproximus.fr
       
      Souhaitant que ce développement vous soit utile...
      Philippe
       
      Quelques vues de l'ASTRO Dew-Point 4+1
       








    • By NicoF
      Bonjour 
       
      Voici un deuxième essai de la configuration SW 130/900 + A7S
       
      Cible M51, bon je ne suis pas au niveau des quelques post que je viens de voir passer sur le forum.  L'image manque clairement de poses les nuages sont arrivés rapidement dans la nuit.
       
      Le matériel:
      SW 130/900
      A7S standard non défiltré,
      Monture bricolé
       
      30s de pose unitaire 1h30 cumulé, 50% de déchet. Il est clair qu'à F7 il faudrait 3 à 4 fois plus, du coup le bruit monte beaucoup.
      J'ai utilisé le filtre HLVG de Photohop qui fait des miracles pour tuer le bruit vert (merci @jeffbax du tuyau)
       
       
       

       
      Ca doit se lever ce soir, je vais tenter de profiter de cette semaine de vacances pour cumuler plus de poses, j'éditerai le post (je l'espère).
       
      Bonne journée,
      Nicolas
    • By frank-astro
      Bonjour,
      Petit retour à la photo suite à une bonne période d'observation visuelle. Voici le très classique M13 pris cette nuit au C9 et à l'ASI1600MC (60x60s). Traitement SIRIL + Photoshop, gestion Stellarmate.
      M13_C9-ircut-ASI1600mc.60x60s-20210420 by frankastro, sur Flickr
      Bonne journée,
      Frank
    • By jean-marc hiryczuk
      Salut
      image prise en rvb avec des astrodon
      les poses pour la couleur 9X5MN par couche 
      luminance  15X5MN sur l'epsilon130 et l'Atik460
      Jean marc

    • By JMBeraud
      Bonjour ou bonsoir à tous,
       
      Etant comme beaucoup amateur de pétouilles galactiques, je vous propose trois amas sympathiques, vite fait pour voir ce que ça donne en face de mon lampadaire, et à l'A7S. Je rêve de faire de même en montagne avec un capteur à petits photosites, un jour peut-être. En attendant je me régale et m'étonne toujours de ce que l'on peut choper dans son jardin...
       
      Le premier est Abell 1656, amas bien connu de la chevelure de Bérénice. Il est distant de 320 Millions d’A.L. pour un rayon d’environ 10 A.L. Il contient plus de 1000 galaxies … L’amas est visuellement dominé par deux elliptiques supergéantes NGC4874 et NGC4889. Quelques infos et vue rapproches sur la page wiki : https://en.wikipedia.org/wiki/Coma_Cluster
       
      Je n’ai pris que 45min, ce qui clairement est un peu frustrant, mais j’y reviendrai là c'est sûr…
       
      Conditions :
      - T410mm, F/D 3.8, Wynne 3 pouces au foyer, tube construction personnelle avec araignée + PO Axis Instruments
      - A7S défiltré/refiltré Astrodon, Filtre OPtolong L-Pro
      - Echantillonnage 1.1"/pix
       - ciel urbain SQM zenith 20.35, sur cible 20.20
      - 3200ISO – DOF
      - 90x30" = 45 minutes le 1er Avril
       

       
       
      Le deuxième est l’amas du Lion, ou Abell 1367 distant de 390 Millions d’A.L. Il possède environ 100 galaxies dont NGC3842, la plus brillante au centre de l’amas. Il compose, avec l’amas ci-dessus, le superamas de la Chevelure de Berenice.
      Même matériel, 252 x 30sec soit 2h, le 7 Avril 
       

       
       
      Le troisième est Abel 576 est un amas situé dans le Lynx, à 550Millons d’A.L environ.
      Même matériel, mais 307 x 30sec soit 2h30 de pose les 31 mars et 1er Avril:

       
      Il a été détecté dans cet amas deux groupes de galaxies ayant chacun une direction et une vitesse différente (3300Km/sec d’écart mesuré). XMM les a cartographiés et schématiquement cela donne ça:

       
      Quelques détails ici : https://www.esa.int/ESA_Multimedia/Images/2007/07/Abell_576 et beaucoup plus (trop) technique ici: https://arxiv.org/pdf/astro-ph/0007126.pdf et plus récent ici: https://arxiv.org/pdf/0706.1073.pdf
       
      Voilà, merci d'avoir lu jusqu'au bout, en espérant que ce post vous a été agréable, cette petite parenthèse faite sur les pétouilles, je retourne aux NPs…!
      Jean-Marc
  • Upcoming Events