JB Gayet

NGC 6131, pour test de résolution

Recommended Posts

Bon, celle-là, c'est juste de la collection. Aucun data scientifique dessus si ce n'est pour des inclusions dans des études "de masse" des galaxies du groupe local, où elle n’apparaît que comme un numéro dans des listes. Aucune info croustillante dessus, désolé. Pour le plaisir donc, mais aussi pour entrainement du traitement d'image.

 

Il s'agit d'une petite spirale de la constellation de la Couronne Boréale acquise le 15 mai 2018, choisie complètement au hasard dans TheSkyX ;)

 

C11 Edge HD, Paramount ME, ATIK 4000 MM. CCD AP, MaximDL, FocusMax et Pixinsight.

 

10 poses unitaires de 150 secondes en filtre L

10 poses unitaires de 150 secondes en filtre R

11 poses unitaires de 150 secondes en filtre G

10 poses unitaires de 150 secondes en filtre B

 

 

 

5b0bb8c768907_NGC6131C11JeanBriceGAYET.thumb.jpg.181ef179fafc547f80e3d7b2ca24de2f.jpg

Champ complet, à 0.95"/pixel

 

De type Sc (pour rappel, les galaxies spirales se subdivisent selon la proéminence de leur « renflement » central, la brillance de leur surface et le resserrement de leurs bras spiraux. Ainsi, une galaxie Sa présente un gros renflement central, une grande surface lumineuse et des bras enroulés en une spirale serrée. Une galaxie Sb montre un renflement plus petit, un disque plus pâle et des bras plus relâchés, et ainsi de suite pour les types Sc et Sd. Les galaxies barrées sont définies selon le même schéma, respectivement en SBa, SBb, SBc et SBd), elle atteint une magnitude de 13.10. Elle n'est pas très grande (comme le montre le champ ci-dessus qui est toujours le même) : 1.1' x 1.1'...

 

Bon, si vraiment on veut pousser les papiers publiés dans leurs retranchement, on peut noter qu'il apparaît que NGC 6131  présente une combinaison de pics d'émission à 850-µm (submillimétriques) avec à la fois un noyau "brillant"  et des pics d'émission au niveau des bras, alors que la majorité des des galaxies spirales présente plutôt deux pics  d'émission coïncidant avec les bras spiraux (rarement, un seul pic central).

 

 

 

5b0bc44f08da4_NGC6131crop.jpg.b00771bbfa90e57b4664f121aad290b9.jpg

NGC 6131 en mode croppée

 

Les observations submillimétrique permettent d'étudier ce qui se passe au sein des nuages de gaz, les grains de poussière absorbant et diffusant la lumière des astres très efficacement. Chauffés par leur environnement, ils émettent de l’énergie dans l’infrarouge et le submillimétrique. Plus la longueur d’onde est grande, plus on se décale vers l’infrarouge lointain, moins l’interaction avec les grains de poussière est importante, et plus la lumière a la possibilité de s’échapper de l’intérieur du nuage où l’objet céleste lumineux est dissimulé.  Parce que les étoiles naissent enfouies dans des nuages opaques de gaz et de poussière, elle sont totalement invisibles pendant leur gestation, d'où l'importance des observations submillimétrique pour l'étude de la formation des étoiles et leur évolution au sein des galaxies. 

 

Sources : 

 

R. Arthur 'The nearby field galaxy survey' , thèse 2000.

 

C. Vlahakis, S. Eales and L. Dunne "The FIR-Radio Relationship at High and Low Redshift" Mon. Not. R. Astron. Soc.

 

C. Vlahakis, L. Dunne and S. Eales "The SCUBA Local Universe Galaxy Survey – III. Dust along the Hubble sequence" Mon. Not. R. Astron. Soc. 364, 1253–1285 (2005)

 

 

 

5b0bc479989ce_NGC_6131annote.thumb.jpg.9fe9e25db87fa3caafc2d58df72311e9.jpg

 

Edited by JB Gayet
  • Like 7
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Le hasard fait bien les choses :)

Jolie petite spirale avec le texte explicatif, merci ;)

Bonne journée,

AG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Belle version mode croppée,  si les couleurs sont bien belles. :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

Dans le titre tu précises "test de résolution", c'est à dire ?

Sinon l'image montre du détail dans les bras de cette petite galaxie. Tes étoiles ne sont pas parfaitement rondes, mais ça passe.

Tu peux virer le fond de ciel de la couche RGB. Ne garder que les signaux.

Le C11HD est un bon tube de "prospection" & "découverte" ;)

 

Christian

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Justement, le test de résolution était exactement pour regarder ce que je pouvais aller chercher dans les bras avec un peu de déconvolution. 

 

Tu "vires" le fond de ciel par quel process ? une Histogram Transformation un peu brutale ? 

 

Quant aux étoiles, j'ai complètement oublié de les traiter : d'une manière génrérale, il faut les "arrondir" à quel moment ? Avant tout traitement ? 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

re,

 

Citation

Tu "vires" le fond de ciel par quel process ? une Histogram Transformation un peu brutale ? 

 

 

Non non, pas de choses compliquées : PS CS2 , tu selectionnes le fond de ciel à la pipette et "selection/couper".  Tu peux toujours revenir en arrière si ça ne convient pas...

 

 

Citation

Quant aux étoiles, j'ai complètement oublié de les traiter : d'une manière génrérale, il faut les "arrondir" à quel moment ? Avant tout traitement ? 

 

Je vais te donner un avis :  les étoiles ne se travaillent pas en post traitement mais à l'acquisition, donc un suivi impec avec des étoiles correctes sur brutes. Le suivi c'est la priorité absolue avec la surveillance du seeing (MAP..), avec ta monture cela ne doit pas être un gros soucis.

Compte tenu de ton échantillonnage il est préférable de mettre l'accent sur la maitrise des acquisitions et la surveillance. Tu n'as pas beaucoup de marge de manoeuvre avec le C11. 

Mais si toutefois tu incorpores des étoiles allongées dans le lot de traitement (cela m'arrive également je te rassure), là encore PS CS2 fait des miracles avec le "calque/obscurcir", qui peut se travailler par zones.

 

 

Christian

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca ne devrait pas être un souci, mais malgré le graissage récent des deux axes, je n'arrive que rarement à avoir un meilleur suivi , et encore, ça demande un ciel parfait.

 

Le problème vient à mon avis d'un suivi hors-axe avec Lodestar X2 sans rotateur...  Mal conseillé lors de l'achat du focuser électrique, j'ai déjà de la coma qui apparaît avec le réducteur de focal (acheté a postériori) donc ce n'est même pas la peine d'envisager tout de suite de mettre  un rotateur vu que mon train d'optique est d'ores et déjà trop long.

 

Bref, mes étoiles guides sont souvent faibles, voire très faibles même en Bin3.

 

Ca, c'est ce que j'obtiens le plus souvent désormais :

 

20180521_232005.thumb.jpg.24f9f4cf272e579faa07e0b733455bbb.jpg  20180522_022352.thumb.jpg.462841990f28ef3ef351e03491a26e20.jpg

Edited by JB Gayet

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok pour tout.

 

Tu utilises bien le red 0.7 pour Celestron HD ?

J'ai sans doute mal interprété : tu parles de suivi "hors axe", mais en réalité tu guides bien sur l'axe optique du C11 avec un DO ?

Tu utilises un focuseur electrique derriére le C11HD ? Ton backfocus est il bien respecté avec le DO et le focuser ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui exactement Christian. Et oui pour le rédacteur de focale c'est celui de Celestron qui coûte un bras...  mais en fait le focuseur électrique (qui travaille avec MaxFocus) est trop long de 1 ou 2 mm avec le réducteur de focale donc je perds tous le bénéfice du HD puisque plus dans les limites du backfocus....suis deg. 

 

Disons qu'en plud depuis 4 mois j ai un ciel VRAIMENT de m... avec des taux d'humidité de plus de 90% dès qu'il n'y a pas de nuages. J'espère que mes soucis de guidage viennent de ça. Sinon je changerai de config du tout au tout. 

 

Ce qui est vrai c'est que je me demande si le fait qu'il y ait de la coma ne pénalise pas le suivi ?

 

Tu vois autre chose ? 

Edited by JB Gayet

Share this post


Link to post
Share on other sites

ok,

 

Citation

Disons qu'en plud depuis 4 mois j ai un ciel VRAIMENT de m... avec des taux d'humidité de plus de 90% dès qu'il n'y a pas de nuages. 

 

Je ne pense pas que l'humidité puisse jouer sur le seeing (je veux dire seeing qui provoquerait une instabilité de l'étoile guide). Et tes courbes passées plus haut me semblent "calmes".

J'ajouterais qu'un ciel turbulent, un guidage sous un ciel instable ne donne pas des étoiles allongées, mais des étoiles empâtées.

Quant à la coma sur l'étoile de guidage je ne sais pas vraiment, "ça dépend" de la tronche de la coma, le guidage se fait sur le centroide et généralement ça passe avec une étoile un peu déformée (mais pas trop quand même..). 

Le fait d'avoir de la coma sur le guidage est assez curieux puisque le réducteur 0.7 offre un champ corrigé assez large, ou alors ton étoile guide est vraiment éloignée de l'axe (?). Je n'ai pas d'expérience avec les DO et il m'est difficile de te répondre.

 

Bref il serait bien de vérifier en 1er lieu l'allure de tes étoiles sur des courtes poses sans guidage : sont elles bien rondes et sans défaut sur tout le champ (= mesure de FWHM) ? Cela te permettrait de valider la correction apportée par le réducteur (ton réglage de backfocus) sur le champ de ton capteur, c'est déja cela. Si les étoiles ne sont pas rondes ou partent en sucette sur les bords il faut sans doute revoir le réglage optique.

 

Si c'est bon il faudrait peut être faire la même chose avec des durées de pose progressives et regarder ce qu'il se passe.

 

Christian

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Étonnante résolution pour cette très jolie petite spirale.

 

Bravo!

 

Daniel

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour les explications ;) et belles images ;)

JC

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à vous trois :)

 

Bon, j'ai corrigé un peu les défauts de suivi. Mieux en résultat, mais comme tu le dis assez justement, Christian, il va falloir que je travaille le suivi avant tout :) La magie de Pixinsight...

 

 

5b0c7f6e463ef_NGC6131C11JeanBriceGAYET.thumb.jpg.c3c739a2fe7f747b89af618488e9946b.jpg

 

5b0c7f6ea2c0a_NGC6131crop.jpg.4ba2f7561805df1160ae975a8bf1f956.jpg

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une sacrée belle résolution sur cette petite galaxie, super bien joué !

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

  

Le 28/05/2018 à 10:10, JB Gayet a dit :

bien, c'est vite dit ;) @Matthieu Conjat va me dire que ma couche bleue n'est pas bonne

 

Non, ce n'est pas vrai.

Si tu regardes bien, la couche rouge n'est pas géniale non plus... ^_^

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

hahaha oui oui je suis bien d'accord. J'ai pas mal progressé depuis, je pense que les prochaines devraient être meilleures. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Exactement. Ce qui n'est pas rien mine de rien... Ca aurait été beaucoup plus vite si j'avais pu imager un peu cet hiver mais la mise en route de ce téléscope sur 6 mois et le temps de m... depuis 4 mois n'auront pas aidé...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout pareil.

Du coup je ne fais plus trop d'imagerie (je traites mes vieilles images toutes pourries qui trainent sur mon disque dur), alors je fais pas mal de photométrie vu que le seeing est bof bof...

 

Edited by Matthieu Conjat

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Nicolobrica
      Poursuite de ce week-end dédié à l'astro, ou mes nuits ont été plus longues que mes jours!
       
      La première partie est ici:
       
      Voici donc la seconde nuit de ce week-end prolifique. Nous sommes dans la nuit du 20 au 21 mars dernier, et je suis aux commandes d'un 150/750PDS sur une EQM-35 pilotée via GSS.
       
      La caméra est une QHY290MM refroidie et l'acquisition est réalisée avec Sharpcap en live stacking car le but premier est l'observation. Toutes les images sont faites au gain 198/offset 74 avec des unitaires de 10s sans autoguidage.
       
      Avec le reliquat de ces observations, les brutes (que je sauvegarde systématiquement), je ré-empile ultérieurement avec Siril (qui est bien plus efficace pour retirer les traces de satellites) pour me faire des "photos souvenirs" afin de faire un catalogue d'objets du ciel profond par constellation.
       
       

      Tout a commencé dans le Lynx, avec NGC 2782:
       

      120x10s
       
      C'est a 116 millions d'a.l. que se situe cette spirale intermédiaire de 125000 a.l. un peu particulière, puisqu'il s'agit de Arp 215. Selon l'orientation on peut y voir un 6, un 9, ou une fleur si on est poète. On trouve dans ce champ LEDA 2159094 qui se trouve a 1.8 milliards d'a.l..
       
       
       
      Direction la Grande Ourse, ou je visite ensuite un très joli trio, probablement une des plus belles observations réalisées au cours de cette nuit:
       

      153x10s
       
      La star est NGC 2857, une spirale de 142000 a.l. a la magnitude de surface peu démonstrative. De type LINER, ce bel escargot est a environ 223 millions d'a.l., et c'est également le premier objet référencé dans le célèbre "atlas of peculiar galaxies", Arp 1!

      Les deux voisines sont NGC 2856 (Arp 4) une spirale barrée sise a 120 millions d'a.l. petit modèle de 38000a.l., et NGC 2854 (le joli S qui n'est autre que Arp 285) beau spécimen de spirale barrée de seulement 59000a.l. a environ 126 millions d'a.l.
       
       
       
      Puisque nous sommes dans les Arp, poursuivons la route vers NGC 3921, toujours dans la Grande Ourse
       

      120x10s
       
      En voila une qui a une gueule! Et pour cause, nous voyons ici le résultat d'une fusion de deux galaxies qui s'est produite il y a environ 700 millions d'années. Halton ne s'y est pas trompé, puisqu'il a ajouté cette galaxie dans son catalogue des galaxies particulières au numéro 224.

      Distante de 269 Millions d'a.l., cette lenticulaire est un beau bébé de 164000a.l., avec un noyau qui rayonne dans la bande UV, et cette collision a engendré la création de nombreuses nouvelles étoiles, elle est d'ailleurs aussi fichée Starbust (galaxie a sursaut de formation d’étoiles)

      Elle formerait une paire avec NGC 3916. Notons la présence d'une belle spirale, quoiqu'un peu faible, NGC 3913, toute petite avec ses 33000a.l., de type LSB (Low Surface Brightness), beaucoup plus proche puisqu’à seulement 43 millions d'a.l.

      J'aime beaucoup cet "astérisme" en forme de cœur, blindé de galaxies, juste sous 3921. On est aux alentours d' 1 Milliard d'a.l. pour les plus petites dans l’astérisme, mais si on va chiner dans la partie haute de l'image, certaines dépassent les 2.5 Mds d'a.l.! (données du NED via Aladin)
       
       
       
      La route est belle, alors on continue la visite du quartier, avec un petit groupe affilié a NGC 2857 vue plus haut.
       

      123x10s
       
      Tout a droite nous trouvons NGC 2769 spirale de type LINER qui présente une belle bande d’absorption et un joli bulbe (taille: 115000 a.l./dist: 220 millions d'a.l.). A ses côtés réside NGC 2771, spirale barrée également de type LINER, un beau spécimen hélas un peu faible car dans la classe LSB (taille: 154000a.l./Dist: 230 millions d'a.l.) et enfin tout a gauche on note la présence d'une paire en interaction, UGC 4812. NGC 2767 et 2762 sont également de la partie.

      La galaxie toute fine vue par la tranche tout en haut de l'image est LEDA 90899
       
       
       
      On retournera dans la Grande Ourse plus tard, maintenant place au Lynx!
       

      131x10s
       
      Et commençons par NGC 2500, une charmante petite spirale taille XS, avec ses seulement 33000a.l.! tout ce qui est petit est mignon dit-on, c'est assez vrai pour cette spirale barrée format mini qui selon les uns est isolée dans son bout de ciel (une galaxie du champ) et pour d'autres elle fait parti du groupe NGC 2841. On distingue dans ses bras de très nombreuses usines de production d'étoiles, il y a une certaine dichotomie entre la partie gauche et la partie droite, la première concentrant quasiment toutes les zones de formation d'étoiles, la seconde étant beaucoup moins active de ce point de vue.

      La distance estimée est d'un peu moins de 40 millions d'a.l.
       
       
       
      Arrêtons nous sur une galaxie de type magellanique, NGC 2552, dans le Lynx toujours
       

      120x10s
       
      Un objet pas facile car assez diffus, peu contrasté, et de type LSB (mag de surface supérieure a 14). C'est une petite galaxie, avec seulement 36000a.l., et elle se trouve a environ 34 millions d'a.l. (24 selon la police). Pas de noyau visible, quelques nodosités ça et la, et on aperçoit faiblement l'extension du bras. J'aime bien.

      Pas mal de galaxies qui trainent dans le fdc, je trouve des distances comprises entre 900 millions et un peu plus de 2 milliards d'a.l.
       
       
       
      On reste dans le gros chat, avec une autre galaxie qui ne se dévoile pas au premier venu, NGC 2541
       

      132x10s
       
      A peu de chose près a la même distance que NGC 2552, mais 2x plus grande (69000a.l.), mais encore plus faible avec sa mag de surface de plus de 15 (encore une LSB donc). On note la présence d'un noyau assez peu lumineux, et des bras floconneux avec de nombreuses zones Hll, surtout en partie haute. Elle aussi fait parti du groupe NGC 2841.

      On peut voir aussi en bas a gauche de l'image, une version miniature de la baleine et de son baleineau (NGC4631 pour les intimes), il s'agit de 2MASX J08150810+4913142 (a 993 millions d'a.l.) pour la plus grande, l'autre n’étant pas référencée.
       
       
       
      Il est temps de revenir vers la Grande Ourse, ou j'ai découvert la galaxie de la galette de riz
       

      120x10s
       
      Étonnante NGC 2976! La plus petite de toutes celles observées lors de cette belle nuit, avec seulement 21400a.l. Elle est très proche de nous, 12.5 millions d'a.l. et est considérée comme une galaxie spirale particulière, car on ne distingue pas vraiment de bras. En revanche, on voit de nombreux filaments de poussières un peu partout, et une jolie bande sombre en partie haute sur l'image, ainsi qu'un bon paquet de zones densément peuplées d'étoiles.

      Pour la petite histoire, il y a environ 500 millions d'années, notre galette de riz aurait été soumise à des interactions gravitationnelles avec ses grandes voisines du groupe M81, ce qui aurait déclenché une flambée d'étoiles. La petite galaxie ayant rapidement épuisé son gaz, la formation s'est arrêté, et ne reste active aujourd'hui que la zone centrale autour du noyau.

      En tous cas, une galaxie originale comme je les aime!
       
       
       
      Une dernière dans la grande Ourse avant de changer d'horizon, NGC 3893:
       

      130x10s
       
      C'est une superbe spirale intermédiaire qui pointe a environ 44 millions d'années lumière. La belle n'est pas trés grande, 58000 a.l. et est possiblement en interaction avec sa petite lenticulaire de voisine, NGC 3896 (18000a.l.). On trouve aussi PGC 36913 dans le champ, et l'étoile brillante est une variable, HT Uma. Son noyau est lumineux et abrite un trou noir de 35 millions de masses solaire, de très nombreuses zones Hll parsèment ses bras, notamment sur celui du bas, et on devine l'extension de celui du haut, sous la galaxie.

      Une belle observation, avec de jolis détails, en plus elle n'est pas avare en photons! Une belle destination de saison.
       
       
       
      La fin de la soirée approche, le ciel doit se couvrir à partir de 3h du matin et c'est effectivement ce qui va se produire avant 4h du mat'... C'est donc en sursis que nous filons dans Coma Berenice avec M100.
       

      120x10s
       
      Difficile de savoir si les conditions dégradent la vision de cette grande spirale intermédiaire de 145000a.l. (c'est la première fois que je la pointe en VA, je n'ai donc pas de point de repère) La 5ème aigrette sur l'étoile brillante en haut a droite trahit la présence de buée sur le secondaire...

      Cette SAB(s)bc est de type LINER, et serait également une galaxie a noyau actif, ce dernier est au passage très nettement plus lumineux que le reste de la galaxie. En visuel, dans un T400, la structure spirale est évidente, les zones les plus lumineuses des bras étant bien visibles. Sur cette image, cette spirale de grand style est bien détaillée, laissant entrevoir de nombreuses zones Hll ainsi que de fines extensions.

      Les dernières mesures de distances l'estiment à environ 66 millions d'années du système Sol. M100 fait parti du groupe de M87. 5 supernovæ recensées depuis 1901.
       
       
       
      Finissons en beauté, toujours dans la Chevelure de Berenice (j'adore le nom de cette constellation), avec M88, observée un peu avant M100, mais je l'ai gardé pour le dessert ici!
       

      120x10s
       
      Elle m'a beaucoup impressionné celle ci, car lumineuse et bien dense! Bien plus démonstrative qu'en visuel...

      Cette spirale est une galaxie active de type Seyfert 2 de 116000a.l. située a environ 59 millions d'a.l. Elle fait parti du groupe M88 dans l'amas de la Vierge. La plus belle observation de galaxie isolée que j'ai pu faire cette nuit la (le trio Arp 1, Arp 4, Arp 285 dans la même image à en début de post étant ma plus belle observation de "groupe").
       
       
       
      Quelques screens du live stack pris pendant l'observation
       

       

       
       
      Et les planches de tous les objets observés cette nuit la (il y en a plus que d'objets présentés ici, je n'ai pas tout mis!)
       

       
       

       
       
       
    • By Patrick Lécureuil
      Bonjour à tous
       
      Nous avons eu quelques belles nuits la semaine dernière et j'en ai profité pour une faire une région un peu à l'écart de l'amas de la Vierge, mais dont le champ me plaît bien. La galaxie vue par la tranche avec sa belle bande d'absorption est NGC 4216. Sa distance est estimée à 53 millions d'a.l. On devine à sa gauche un courant d'étoiles provoqué par les perturbations gravitationnelles  de sa petite voisine (très près d'elle à droite). Les deux autres galaxies situées de part et d'autre sont, à gauche NGC 4222, située à  75 millions d'a.l et droite NGC 4206 à 32 millions d'a.l.
      Image prise avec une lunette Takahashi FS 152 mm à f/8. Addition de 60 poses de 3 minutes à 3200 iso avec un Canon 6D Astrodon. Traitement SiriL et Photoshop.
       

       
      Patrick
       
       
    • By Bigcrunch
      bonjour ,

      je continue mes essais sur des galaxies de la Grande Ourse, avec la lunette SW80/600mm et le boitier XT2 fuji..
      les conditions étaient sensiblement meilleures , ça se ressent au traitement..
      je suis content de pouvoir obtenir ce résultat avec un APS-c , ayant pratiquer bcp avec une CCD (Atik 314L) et roue à filtres , même si le signal est moins fort 
      le résultat me ravit...
       
      toujours des poses (457) de 15 s à 6400ios..
      traitement PI of course
       
      bon dimanche 
       
      Olivier


    • By pmoine
      La moisson galactique continue
      Images faite sur 2 nuits. J'ai bougé un peu la caméra entre les 2, ce qui m'a obligé à recadre l'image finale et perdre un peu de champ...Mais il y a encore du monde ;-) Et j'ai utilisé les flats de la 2ème nuit pour l'ensemble du traitement, c'est donc perfectible de ce coté la. Je referai un essai en traitant les 2 nuits séparément avec les flats respectifs et un assemblage final, pour voir si c'est mieux .
      FSQ 106 au foyer. 101x180sec avec filtre Idas LPS
      DOF
      Siril, Photoshop et Denoise 
       
       
      Et une version recadrée pour apprécier les 2 galaxies principales. Je reste bluffé par les détails avec si peu de focale et un seing à 3", 3.5" !
       
       

       
      Philippe
    • By Guillaume BERTRAND
      Bonjour,
      En manque de ciel noir ces derniers mois... Merci le couvre feu
      J'ai tout de même pu profiter de 3 bonnes soirées courant mars et début avril 3 nuits dans 3 lieux différents du ciel pollué de la métropole nantaise à un ciel quasi noir de campagne. J'ai donc fait le grand écart entre des classiques du catalogue messier pour m'éclater la rétine jusqu'à quelques spécimens du catalogue Abell avares en photons.

      Nébuleuse de l'Esquimau : 03/05/2021 - T400x742
      Lassé par le couvre feu je fini par me résigner. Je décide de sortir le télescope dans le jardin sous un ciel péri-urbain bien pollué… J’attends l’extinction partielle des lampadaires à 00h30 HL pour pointer une cible facile. La nébuleuse de l’Esquimau (NGC2392). Bien visible sans filtre à 218x. Belle teinte bleutée. Je la dessine avec un filtre OIII à 742x en poussant le grossissement. L’OIII aide bien car mon fond de ciel est loin d’être noir même à plus de 700x. Nébuleuse planétaire quasi circulaire, une structure annulaire entourant l’étoile centrale est facilement détectée. Lorsque le seeing s’améliore cette structure en forme d’anneau se transforme en une sorte de trapèze au bord arrondi. La zone entre la coquille et l’enveloppe externe m’apparaît un peu plus sombre à proximité de la coquille.



      Nébuleuse du Hibou : 20/03/2021 - T400x218
      Je n’avais encore jamais pointé M97, nébuleuse planétaire faisant pourtant partie des classiques. Belle surprise. La nébuleuse est énorme et lumineuse. Les deux yeux du hibou sont bien visibles. Un des deux yeux (SW) m’apparaît légèrement plus contrasté ce que je n’ai pas forcement assez accentué sur mon dessin. J’ai observé la NP sans filtre, avec un UHC-S et un OIII. Le top est avec l’UHC-S.


       
      La galaxie de la baleine : 20/03/2021 - T400x218
      Observation sous un ciel de campagne moyen avec pas mal de halo sur tout l’horizon. Splendide galaxie, NGC4631 est très lumineuse et bien structurée ! Forme de baleine évidente. J’ai noté plusieurs zones HII brillantes proches du centre et quelques zones plus sombres dans l’extrémité la plus effilée. La petite NGC4627 de forme ovale est détectée à plusieurs reprises en vision directe.
       


      Le casque de Thor : 04/04/2021 - T400x166
      NGC2359 vaut vraiment le coup d’œil ! J'ai passé un peu plus d'1h30 à le croquer. Au premier regard avec un filtre OIII c'est le casque (quasi bulle) ainsi qu'une corne qui domine. Avec un peu plus d'attention je note des zones plus brillantes à la périphérie du casque. Je parviens également à discerner par intermittence 3 autres "cornes", extensions fantomatiques conférents un aspect très esthétique à cette nébuleuse. Beaucoup d'étoiles dans le champs... Il en manque beaucoup sur mon dessin.
       


      Medusa Nebula, Abell 21 : 04/04/2021 - T400x83
      Surement l’un des objets les plus faciles du catalogue Abell ? Abell 21 est détecté avec un filtre OIII sous un ciel de campagne tout juste correct et une transparence non optimale. La structure en croissant de la nébuleuse est assez facile à décrypter. Cependant beaucoup plus difficile de retranscrire la structure filamenteuse complexe qui le compose.
       

       
      Galaxie NGC2903 : 04/04/2021 - T400x218
      Au premier pointage petite déception, juste perçu le noyau allongé entouré d’un halo elliptique diffus. Je suis alors passé à autre chose. En y revenant plus tard dans la nuit et en m’attardant un peu quelques détails me sont apparus. Les spires sont visibles surtout celle du nord (en bas sur mon dessin), puis la barre en vision décalée et quelques nuances/excroissances dans les extensions rendant le halo plus tout à fait elliptique.



      Abell 33 : 04/04/2021 T400x83
      Beaucoup plus difficile qu’Abell 21, Abell 33 est vue uniquement avec le filtre OIII. Parfaitement ronde, la partie du coté de l’étoile HD83535 de magnitude 7.21 m’est apparue plus lumineuse que le reste du disque. J’ai avec le recul exagéré cette différence de contraste sur mon dessin. J’ai oublié d’enlever l’OIII pour placer les étoiles de faibles magnitude.
       

       
      Galaxie du cigare - M82 : 04/04/2021 T400x218
      Objet parfait pour finir une nuit d’observation. Après plus de 3h d’observation et dessin je ne suis plus très frais. Je décide de pointer un objet facile et esthétique. La galaxie du cigare est magnifique. Forme de fuseau allongée. Plusieurs bandes sombres et quelques condensations HII plus lumineuses vers le centre.
       
       

       
       
      Bon dimanche
       
      Guillaume
       
  • Upcoming Events