xavierc

Lozère Les Esperelles Hautes nuit 2 : 17 au 18 avril 2018

Messages recommandés

 15 dessins : 8117 à 8131
 
 Dobson 508/1920.
 
 J'ai commencé la nuit en montrant rapidement quelques objets faciles à mon hôte Hervé Roche dans le crépuscule nautique avancé. Bien que néophyte, il voit l'écart sur M82 par rapport au télescope 150 d'un autre astronome la semaine dernière.
 La nuit est plus stable que la veille (seeing moyen à 3 sur 5), le fait d'avoir éloigné le télescope de 2 mètres du toit à l'ouest a-t-il joué?
 
 Les premières cibles sont des galaxies du Sextant dont ses plus lumineuses.
 
 Observation 8117 : NGC3115.
 La Galaxie du Fuseau est vue au chercheur 9x50 très faible.
 85x, 201x, 276x, 138x.
 Le centre est très brillant. Elle est très contrastée, pleine de nodosités. La turbulence en échelle de Danjon est de 3 sur 5 à 276x.
 Par contre je ne lui ai pas vu de couleur.
 NGC3115obs8117.jpg
 
 J'ai chaud avec le manteau mais il permet d'avoir les oculaires à portée de main ce qui est un avantage certain quand on observe perché sur un escabeau.
 
 Observation 8118 : NGC3142.
 201x. Elle est petite, faible, et l'étoile brillante à côté gêne.
 NGC3142obs8118.jpg
 
 La Voie Lactée d'hiver est facile à l'ouest entre les Gémeaux et Persée à 23h.
 
 Observation 8119 : NGC3156.
 201x, 85x, 402x, 276x. La galaxie est assez faible à considérablement faible. Son coeur est bien détaché. Elle est évidente à 85x. La turbulence est moyenne à 201x (3 sur 5).
 NGC3156obs8119.jpg
 
 Observation 8120: NGC3165 et 66.
 201x.
 Le duo formé par NGC3166 et NGC3169 est en réalité un trio qui ne tient pas sur le même dessin en vue rapprochée.
 NGC3166 est assez brillante et diffuse, NGC3165 est très faible à VI1 (vision indirecte 100% du temps) et allongée.
 NGC3165_6obs8120.jpg
 
 Observation 8121 : NGC3169.
 201x, 276x, 138x. A 201x et plus, la forme incurvée du coeur m'intrigue. Je verrai demain sur les photos que c'est dû à une bande de poussières. A 138x, le halo externe est bien plus étendu et vu en décalé seulement. Cette galaxie est assez brillante à assez faible.
 NGC3169obs8121.jpg
 
 Le Corbeau passe au méridien, le bon moment pour regarder ses galaxies.
 
 Observation 8122 : NGC4038/39.
 85x, 138x, 201x, 276x. Les Antennes ou plutôt devrais-je dire le Coeur se montrent bien ce soir. Elle sont 4° plus hautes que vers chez moi.
 Elles sont assez faibles à considérablement faibles, optimales à 201x. Les nodosités sont détaillés à 276x, et réagissent faiblement en OIII et très faiblement en HBêta. Ce test est amusant, ça les fait "blinker".
 Le couple est bleuté ciel à 85x et déjà bien séparé à ce grossissement.
 NGC4038_9obs8122.jpg
 
 Observation 8123: NGC4027.
 85x, 138x, 201x, 276x. Elle est vue quasi de suite à 85x. Elle devient trop sombre à 276x. Oh la belle simple spire!
 Considérablement faible, la galaxie montre sa spire dès 138x. Une belle surprise! D'ailleurs c'est un objet Arp, Arp 22. La liste est plus loin dans mon classeur programme d'observation pour me permettre de vérifier in situ.
 NGC4027obs8123.jpg
 
 La nuit est berçante avec le chant de l'eau des ruisseaux au nord et au sud. Je leur rendrai visite lors de 2 randonnées.
 
 Je fais une petite incartade dans la constellation limitrophe de la Coupe (Crater, Crt en latin).
 
 Observation 8124: NGC3981.
 85x, 201x. Elle est vue dès 85x, et allongée faible à très faible.
 NGC3981obs8124.jpg
 
 Je ne néglige pas d'observer la nébuleuse planétaire bien connue du Corbeau.
 
 Observation 8125 : NGC4361.
 85x, 201x, 276x. La nébuleuse reste assez faible à 85x. Elle réagit fortement en OIII et faiblement en HBêta.
 Sans filtre, l'étoile centrale est considérablement faible à faible et proéminente dans la nébuleuse, laquelle semble une peu turquoise à 85x.
 Grossir 276x est inutile sur cet objet alors trop sombre.
 C'est dur de voir dans quel sens s'enroulent les extensions en forme de spire. Les bords sont diffus. J'ai du mal à décrypter cet objet, il faudrait qu'il soit plus haut dans le ciel.
 NGC4361obs8125.jpg
 
 Le Corbeau se couche derrière la montagne vers 2h30.
 
 Je passe la suite et la fin de la nuit sur l'amas de galaxies Abell 1367 du Lion, bas vers 5h.
 
 Observation 8126 : PGC36619.
 201x. Elle est minuscule, faible à très faible, à centre ponctuel dur. Elle est plus floue que les étoiles, heu pourquoi je dis ça, elles sont nettes par cette turbulence de 3 sur 5!
 PGC36619obs8126.jpg
 
 Observation 8127 : NGC3861 et consort.
 201x. NGC3861 montre son centre faible et son pourtour VI1 à 5, PGC36622 est très faible, PGC36610 est VI3.
 NGC3861obs8127.jpg
 
 Observation 8128 : PGC36672.
 201x. Elle est petite et très faible.
 PGC36672obs8128.jpg
 
 Observation 8129 : NGC3860 en famille (nombreuse).
 201x, 276x. NGC3860 est faible, et accompagnée par pas moins de 6 galaxies rejetons, toutes du catalogue PGC :
 PGC36589 est très faible à VI1, PGC36565 est VI2, PGC1604354 est VI4, PGC94330 est très faible, et enfin PGC36549 est très faible à VI1.
 NGC3860obs8129.jpg
 
 Observation 8130 : NGC3837 et autres.
 201x. Y a du monde sur ce dessin! Du côté NGC, j'ai observé NGC3837 faible et vue comme une étoile floue, NGC3842 considérablement faible, NGC3841 très faible et râtée au début, NGC3840 faible et diffuse, NGC3844 faible, NGC3845 itou, NGC3851 très faible. Un UGC s'est glissé dans le groupe, c'est UGC6697 très faible et fine. Les PGC sont un couple, PGC36468 VI4 et PGC36457 très faible.
 Au total 10 galaxies. Champ spectaculaire et vertige cosmologique garantis!
 NGC3837_51obs8130.jpg
 
 L'ensemble est bas à la fin mais il reste un peu de nuit.
 Que faire?
 
 Bon, j'ai menti, porté par l'enthousiasme du CROA, je finis la nuit non pas sur Abell 1367 mais sur un amas globulaire de la Chevelure de Bérénice, fini aux forceps dans l'aube.
 
 Observation 8131 : M53.
 85x, 201x, 402x. L'amas globulaire est repéré au chercheur 9x50 ponctuel et considérablement faible.
 Au Nagler 26 (85x), c'est déjà un festival! Il est bleuté ciel et bien résolu, brillant, avec des étoiles assez faibles à perceptibles. Il est riche, 2 zones compactes se disputent la place dans son coeur.
 Sa richesse le rend stressant à dessiner avant que le couperet de l'aube l'efface au profit de Phoebus.
 M53obs8131.jpg
 
 L'étui à piles de la planche à dessins sera à recoller, son plastique a lâché côté bas du contact. J'ai dû presser manuellement ce contact sur les derniers dessins, pas pratique!
 
 Ca y est, je suis dans le rythme, je n'ai pas été fatigué cette nuit.

  • J'aime 2
  • J'adore 2
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Ha chouette voilà la suite qui arrive ! :)

 

M53, NGC 4038/9, 4027 et 4361 sont particulièrement esthétiques (chapeau spécialement pour 4361, les détails n'y sont pas évidents à voir même dans le sud ! Un T500 ça doit bien aider tu me diras ;))

 

Et les "familles nombreuses" de galaxies : toujours un régal !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Merci Cédric.

 

La suite arrive peu à peu, je suis en flux tendu!

J'ai juste terminé la remise au propre du dessin de M53 ce matin pour publier le CROA ce soir!

Modifié par xavierc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, super chouettes dessins… Merci de partager ici ;)...

 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Infatigable randonneur du ciel le Xavier, avec encore une sacrée collection :)

Bonne journée,

AG

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Encore une très beau CR, avec plein de cibles totalement inconnues ;).

 

Pour NGC 3115, les Antennes, NGC 4361 et M53, pas de soucis celles-là je les connais ;). D'ailleurs, tu as vu beaucoup de détails dans les Antennes et dans NGC 4361 que je n'ai jamais vu avec un 300. Ça permet de mesurer l'apport de lumière que permet un 500 9_9.

J'ai déjà observé aussi NGC 4027 toute proche des Antennes. Pour info, cette galaxie a été surnommée le "Crabe Violoniste" par RIGEL33, il n'y a pas très longtemps sur le forum astrophotographie ;). Je trouve que c'est pas mal comme surnom. Sa silhouette correspond bien à ce crabe à une pince.

 

Pour tout le reste, c'est du totalement inconnu...

Je vais noter toutefois NGC 3169 dans mes cibles à pointer un jour, en raison de ton commentaire concernant sa forme incurvée. Ça peut être intéressant. Cette galaxie fait partie du Herschel 400 mais je ne l'ai jamais observée.

 

Merci en tout cas pour toutes ces infos, et tout ces dessins :).

 

Yves

Modifié par yves65

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Content que ça t'inspire Yves!

 Au 300 tu devrais déjà voir pas mal de galaxies d'Abell 1367 comme moi à l'époque du Strock.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Notre infatigable Xavier a encore frappé ! :) un catalogue à lui tout seul.... bravo!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 52 minutes, xavierc a dit :

Content que ça t'inspire Yves!

 Au 300 tu devrais déjà voir pas mal de galaxies d'Abell 1367 comme moi à l'époque du Strock.

 

Ah mais je suis un âne  :$ !

J'ai du lire trop vite ton CR. Je n'avais pas reconnu que ton dessin était celui de cet amas de galaxies. Le numéros NGC ne m'ont pas fait tilt... Et je n'avais pas vu dans le premier message tu citais ce n° Abell 1367.

C'est l'Amas du Lion, bien sur, je l'ai déjà observé ;).

Du coup j'ai cherché dans un autre de mes classeurs, et j'ai retrouvé un dessin que je n'ai jamais remis au propre. Tant pis, je viens de le scanner quand même. Comme ça tu vois mon crobard original ;). Il date du 29 mars 2016 au T305.

Effectivement j'avais bien vu quelques galaxies. Sept au bas mot. Toutes des NGC ;):

 

180531104425455723.jpg

 

Modifié par yves65

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



  • Contenu similaire

    • Par xavierc
       11 dessins : 8365 à 8375.
       
       Dobson 508/1920
       
       Je prends quelques photos d'ambiance cette nuit qui sera marquée par une forte humidité.
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       Le croissant lunaire de 30% se tient à côté de Jupiter.
       
       J'observe d'abord 2 amas ouverts de l'Ecu de Sobieski.
       
       Observation 8365 : NGC6664.
       85x, 138x. Il est riche, avec une curieuse disposition des étoiles les plus brillantes sur 2 flancs à angle droit.
       
       
       Je subis un premier passage de nuages.
       
       Observation 8366 : NGC6631.
       138x. Cet amas tout en longueur montre bien ses étoiles faibles bien qu'un nuage gêne pendant ce dessin.
       
       
       Nous entendons la fête de la colonie de vacances, bien sonore sous le teepee dans le vallon de la station.
       Elle se finit à 23h, rendant à la nuit sa quiétude.
       
       Le télescope de 508 est ensuite pointé vers des galaxies du catalogue Arp dans Hercule.
       
       Observation 8367 : NGC6052.
       85x, 276x, 402x. C'est Arp 209, vu dès 85x. Elle semble déjà hétérogène à ce grossissement, ce qui est évident à plus fort grossissement,
       avec cette forme de C parcouru de nodosités perceptibles à 402x.
       La galaxie considérablement faible est condensée.
       
       
       Observation 8368 : UGC10310 ou Arp 2.
       138x, 201x, 276x. Cette galaxie est ténue, difficile à détaillée, VI1 et assez indistincte.
       
       
       A 1h30 d'autres nuages traînent sur l'Aups.
       Afin d'éloigner la menace, j'enchaîne quelques galaxies Arp dans Pegase.
       
       Observation 8369 : NGC7678 ou Arp 28.
       85x, 201x, 276x. Assez faible à 85x et bleuôtée, elle a un centre très faible, un bras VI2 avec des nodosités. Le reste est diffus, VI4 à 5.
       
       
       A 2h je ressens les premiers signes de fatigue.
       
       Observation 8370 : groupe de NGC7578.
       276x, 402x. Ce groupe difficile est Hickson 94 mais aussi Arp 170.
       NGC7578A très faible, PGC70836 vue VI3 à 4, et PGC70943 vue VI2 escortent la faible NGC7578B.
       
       
       A 2h30 je dois désembuer le miroir secondaire avec le sèche-cheveux mais ne peux rien pour le papier à dessin mouillé.
       Je suis le seul levé.
       
       Observation 8371 : NGC7588.
       276x. Elle fait comme une très faible étoile floue.
       
       
       Observation 8372 : NGC7597/98/602
       276x. Le trio contient NGC7597 faible à très faible, NGC7598 très faible, et NGC7602 faible et petite.
       
       
       La buée est incessante à 3h50.
       
       Observation 8373 : NGC7625 = Arp 212.
       276x et 402x. Je la vois immédiatement, assez brillante et bleutée à 85x. Sa structure spirale asymétrique se pare de 2 nodosités en grossissant.
       
       
       Les galaxies de la Baleine m'accompagnent jusqu'à l'aube à 5h.
       
       Observation 8374 : NGC45.
       201x et 138x. Trop sombre à 201x, elle est optimale à 138x, très diffuse et peu contrastée.
       
       
       Observation 8375 : NGC59.
       85x, 201x. Elle est vue considérablement faible à faible à 85x, diffuse.
       
       
       Je dois me reposer dans l'auto 30 minutes avant d'avoir la force de ranger les affaires dégoulinantes d'eau.
    • Par xavierc
       9 dessins : 8348 à 8356.
       
       Dobson 508/1920
       
       En début de nuit, Georges anime pour le public de 7 à 8 personnes.
       Laurent, le dernier des Mosellans, fait les 100 pas près de moi. Je l'envoie tourner un peu plus loin, je risquais de lui donner involontairement un coup de cage secondaire en tournant le télescope dans l'obscurité de la nuit.
       
       En préambule, je vise un amas globulaire d'Ophiucus.
       
       Observation 8348 : NGC6356.
       Il m'apparaît assez brillant et bleuté à 85x.
       Ses étoiles sont très faibles à perceptibles à 276x.
       
       
       Je me dépêche d'observer ensuite un amas ouvert du Sagittaire, qui va se coucher dans la montagne de l'Aups.
       
       Observation 8349 : NGC6540.
       Je l'explore à 201x, partiellement résolu et laiteux avec ses étoiles qui ressortent faibles à perceptibles.
       
       
       Je tente aussi Mars encore bien grosse après son opposition de fin juillet mais si basse.
       
       Observation 8350 : Mars.
       Encore située dans le Capricorne avec un diamètre confortable de 23.3", elle est victime de la forte turbulence.
       Le filtre rouge 23A permet d'en tirer quelque chose à 631x : une zone autour de la calotte polaire et une bande irrégulière sur la surface (Mare Cimmerium /Thyrrenum?).
       
       
       Je passe une demi-heure à dormir dans l'auto.
       Bien revigoré, je suis d'attaque pour regarder les faibles galaxies de l'amas Abell 2197 d'Hercule.
       
       Observation 8351 : NGC6184.
       Elle est faible, condensée et en même temps diffuse à 201x.
       Là une explication est nécessaire : elle est condensée par sa luminosité concentrée vers la zone centrale, mais diffuse par ses bords évanescents et flous.
       
       
       Observation 8352 : NGC6180.
       Je la vois faible à 201x, accompagnée de PGC58397 vue 100% du temps mais en vision décalée (VI1).
       
       
       Observation 8353 : NGC6175.
       La NGC faible à très faible et diffuse est escortée de 2 galaxies PGC58373 vue VI1 et nette et PGC58378 à 201x.
       
       
       Observation 8354 : NGC6173/74.
       NGC6173 est considérablement faible à diffuse et NGC6174 (=PGC58350) très faible à VI1. PGC58377 vue VI3 complète ce duo.
       Grossissements de 201x et 276x.
       
       
       A 3h30 elles sont trop basses pour que ça vaille le coup de continuer à les observer.
       Thomas et Georges remballent.
       
       Voici l'objet phare de cette nuit, nébuleuse planétaire connue de la Baleine.
       
       Observation 8355 : NGC246.
       Vue très faible au chercheur 9x50, elle répond fortement au filtre OIII et faiblement en HBêta à l'oculaire du 508.
       Je note une coloration verdâtre pomme sans filtre à 85x sur ce disque irrégulier assez faible.
       La forme générale type mortadelle ou crâne est déjà bien visible sans filtre.
       Elle est complexe à détailler à 201x et 138x et devient ciselée en OIII, magnifique!
       
       
       Fatigué à 4h40, je termine toutefois par une galaxie du Sculpteur dans l'aube.
       
       Observation 8356 : NGC150.
       Assez faible à considérablement faible à 201x, diffuse, elle résiste suffisamment longtemps à l'arrivée de l'aube pour que j'y soupçonne un bras, confirmé le lendemain par les photos. Je note aussi sa coloration bleuôtée ciel. Il faudra que j'y revienne en pleine nuit.
       
       
       Thomas puis Georges démontent leur télescope (chacun a son 400).
    • Par RIGEL33
      L’apprentissage astronomique des tout-petits
       
      A la demande du centre de loisirs du Teich sur le Bassin d’Arcachon (33), les animateurs d’ASTRONOMIE GIRONDE 33 étaient conviés à faire une découverte de l’astronomie aux tout-petits. En 2015, les animateurs s’étaient déjà déplacés pour les 6-11 ans, mais là il s’agissait de s’occuper des 3-5 ans. Le défi fut relevé.
       
      Après le repas de midi pris à la cantine avec les enfants, nous eûmes trois quarts d’heure pour l’installation dans la cour de l’école maternelle où opérait le centre de loisirs durant les vacances. L’été indien était bien installé depuis plusieurs jours et nous pûmes bénéficier d’un beau ciel bien dégagé et de températures très douces.
       
      A 14h, on commença par 13 enfants de 4-5 ans qui ne faisait pas la sieste. Une première approche fut faite avec les lentilles de lunettes astronomiques suivie d’une initiation de l’observation à l’oculaire. Un des animateurs fit de l’acquisition à la webcam sur les protubérances du Soleil. Le succès fut immédiat car les enfants n’avaient à fournir aucun effort pour voir vivre notre étoile.
      Puis on leur proposa de dessiner les taches et éruptions du Soleil sur un cercle, simulant l’astre diurne, déjà mis sur papier.
      Pour finir, on leur proposera des tirs de fusées à aspirine avec fabrication de capsules Apollo simplifiées. C’est, à n’en pas douter, l’atelier qu’ils préférèrent.
       
      A 15h15, on passa aux plus jeunes : 14 enfants de 3-4 ans. On décida de laisser tomber l’astrodessin solaire pour se concentrer sur l’initiation de l’observation à l’oculaire, bien plus délicat quand il s’agit d’expliquer en premier comment fermer un œil sans fermer l’autre. Mais avec beaucoup de patience, les petits bouts y arrivèrent. La fabrication des capsules Apollo prit un peu plus de temps qu’avec le premier groupe et nous pûmes terminés sur les tirs qui, là aussi, les ravirent.
       
      A 16h, il était l’heure du goûter et les enfants nous quittèrent avec, comme pour le premier groupe, pour chacun une paire de lunette à éclipse et leur fusée. Ils semblaient assez contents de leur après-midi. Les encadrants nous confirmèrent l’intérêt des enfants qui sont restés, malgré leur jeune âge, assez concentrés sur l’activité, ce qui n’arrivent pas à tous les ateliers qui leurs sont proposés.
       
      De notre côté, nous fûmes satisfaits d’avoir pu apprendre quelque chose à ces jeunes, très jeunes padawans. Leur en restera-t-il quelque chose d’ici à la fin de l’année… personne ne le sait vraiment mais on l’espère fortement !
       

       
      .
       
      .
       
      .
       
      .
       
      .
       
      .
       

      Crédit photo protubérance solaire : Dominique Durand
  • Images