ndesprez

Un réfracteur français ?

Recommended Posts

Le marché des lunettes apo courtes est déjà bien fourni.

Ce qui manque, ce sont les lunettes longues (achromatiques ou apochromatiques). Mais la demande étant faible, ce serait sans doutes difficile d'être rentable tout en tenant les prix, à moins peut-être que l'artisan soit déjà équipé pour le travail des lentilles.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Je ne connais pas la méthode de construction : tu sais polir ça ?

Das HAB-Objektiv von Wolfgang Busch

Un triplet contact (voire huilé) résiste mieux au déréglage que ceux à espacements d'air. Le diamètre aidant ça peut racourcir de beaucoup.

 

Il y a un verre dont je ne sais pas si il est encore produit : KzFN2 il servait aussi dans les objectifs semi-apo AS de Zeiss. Je ne sais pas ce que ça donne en doublet collé.

Quand on dit petit diamètre, et là il faudrait mettre la limite, je pense aussi à limiter la longueur de tube, et donc la focale.

C'est pour celà que j'ai tendance à dire que 840-870 c'est une bonne cible.

 

Pour la longueur : Norma indique le 1650mm max pour un tube.

Sur la "TeleBatron", Allessandro a prit un tube alu assez court : 55+13cm (dia 74-75mm int / 80 ext) pour les 63 de l'objectif) pour le pare-buée (le front du verre du C63-840 est à 4cm dans le pare buée). La map est assez juste avec mon RC 1"1/4 à tirant court.

J'ai un long PO baader steeltrack qui ajoute max 16/17cm (avec adaptateur 1"1/4), 8cm de plage

Total derriere la première surface de verre (approximatif, ça dépend de l'épaisseur du doublet) : 75/76cm.

Un RC 2" ajoute 11cm je pense, mon RC 1"1/4 : 69mm (7cm), j'ai donc ajouté une allonge de 4cm pour être tranquille (mais ça reste casse-pied en terrestre pour voir l'autre côté du boulevard.

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'idée c'est de s'en inspirer avec les verres qui vont bien et qui existent réellement sur étagère aujourd'hui. le design est documenté mais Busch n'a pas dit comment il s'y est pris pour le calculer, ce serait donc plutôt une nouvelle conception. il y a un ou deux documents qui traînent sur la toile et que j'ai récupéré, qui parlent un peu de la réalisation. l'intérêt c'est la moindre sensibilité au désalignement des lentilles qu'on doit pouvoir coller (un point dur : identifier le bon fournisseur pour celle dernière).

 

Edited by asp06

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok (le groupe n'est pas ouvert), je vais regarder le max de diamètre pour 2-3 focales, en partant en arrière à partir de la taille de tube : 82cm (~1/2 tube Neumann) dont 16cm de pare-buée.

La première avec 1/2 tube : ça donne 67+17+11~94cm de focale : un peu plus court que ma Vixen qui était un peu longue sans réhausseur sur l'EQ5.

Au pif je dirais 96/97mm de diamètre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

si on regarde la production star optical en matière d'objectifs en terme de qualité le strehl passe de 0,87 à 0,95 en passant de f/d=5 à f/d=15

çà ne change pas tout mais çà a une influence

pour la longueur du tube voyez al nagler et sa genesis : un petzval:D

Share this post


Link to post
Share on other sites

La colle c'est Nordland UV.

Bon votre petit truc pas cher ne me fait pas rêver là :)

Un 150/130 F/9 ?

Je pensais aussi donc à une lunette longue à l'ancienne, mais avec des verres modernes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai sorti un 130f9 à optimiser sur la page 3 : un LAF53-FK61, je peux t'envoyer ça.

Il en faut pour tous les goûts...

Edited by lyl
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pensais à ça (j'en ai déjà faire un en ZLAF53/FK61 pour un client), mais en verres non chinois.

Ou sinon un beau triplet moderne S-FPL53.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apparté : un 130mm c'est à priori le maximum pour un doublet de taille à 1.2m de focale, au-delà ça s'envole en focale comme les achro de 80mm d'antant.

Il faut passer en triplet ou en FPL-53 pour gagner peut-être le 150mm

 

Pour les accessoires maintenant : à f13,3 on commence à avoir des limites sur la taille de la pupille de sortie. Un oculaire moderne qui dépasse 62° (ex Kitakaru 45mm est à la frontière en 2", on atteint 3.4mm de pupille et déjà 47-48mm de field stop).

Ca va être compliqué en poids, prix, vignettage pour atteindre le 4mm de pupille qui est recommandé pour du champ profond (J.Texereau). -> f/11.25 le max. si on veut du champ profond correct. (mais bon ... du CP en dessous de 90mm bof bof)

Dans l'autre sens f8/f9 çe sont les oculaires pour le planétaire qui vont être de petite focale pour atteindre 2,5xD ou 3x.

 

Sur la 63mm f13, le plus petit que j'ai en formule simple c'est un ortho 5mm Célestron, que je ne me suis pas encore hasardée à démonter. Je pousserai bien encore un peu plus fort mais ce n'est pas confortable.

J'utilise un Vixen LV 4mm mais ça assombri plus que de mettre un Zeiss 10mm (P25x8 déjà barlowté) dans une barlow : ça me laisse perplexe pour une histoire de 1 seul verre de différence.

 

On va retomber encore sur les Radians/Delite ou les TMB planetary en 2.5/3.2 et 4mm qui sont vraiment fait pour ça... décidément ils avaient déjà cogité là-dessus Al Nagler et Thomas Back. (et tous les suivants similaires ...)

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon j'ai trouvé tout seul pour CFF B|

Attention à la longueur du tube : porte à faux important demande une monture solide.. et là on commence à cibler une clientèle plus réduite, c'est jouable mais il faut absolument faire la différence avec la concurrence....

... une marque française connue et reconnue serait un réel plus, je pense à Clavé, mais depuis le rachat en 1985 par Kinoptik je ne sais pas sous quel statut la marque Clavé se trouve...

Edited by zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si vous voulez mon avis, je pense qu'il faut se démarquer de la concurrence, et le prix est secondaire. Ce n'est pas avec la France que l'on sera les champions de la compétitivité (désolé d'enfoncer chaque fois le clou n'en déplaise à certains).

Dans les réfracteurs apo ou semi apo, il y a une lacune dans les longues focales...moins dans les achro. Moi, je verrais bien une apo, semi apo à F/D 12 mini avec un strehl de 0.99 mini dans le vert...avec la dénomination superplanetary ....un truc où tu as ton froc qui te tombe sur les godasses tellement c'est coupé au couteau . A vous de voir quel est le diamètre idéal entre 100 et 130mm. Pourquoi pas les trois.

Vous allez me dire la monture. Il faut une super monture. Hé bien oui il faut une bonne monture..il faut aussi faire de bonnes montures...Je crois que l'on se démarquera en faisant ce que les autres ne font pas et surtout avec une qualité au-dessus de cette référence "imaginaire" je ne sais pas si c'est la bon mot, la zeiss APQ...

Edited by schuhmacherclaude

Share this post


Link to post
Share on other sites

Normalement avant de lancer un nouveau projet, il faut lancer une vraie étude de marché : il y aura t'il de la demande pour l'offre? l'inverse peut fonctionner mais là il faut vraiment innover et se démarquer...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, schuhmacherclaude a dit :

une apo, semi apo à F/D 12 mini avec un strehl de 0.99 mini dans le vert...avec la dénomination superplanetary

Ca se tient mais c'est quasiment impossible à tenir 0.99 strehl après fabrication : plutôt 0.97. Je ne te fais pas l'affront que tu ne connaisses pas ça.

 

Super-planétaire ? :

Dans les valeurs planétaires, il y a la plage favorite raie e, 546nm, vert et d/D 587(589)nm orange, Zeiss avait l'habitude de caler les focus à peu près pareil sur cette zone.

L'oeil est au max de sensibilité dans cette zone. http://atom.lylver.org/AstroSurf/PDF/AP_Rep_08b.png

mais il y a aussi, les couleurs des planètes, des principaux objets, le confort des astronomes à propos du bleu et du violet. C'est plein de contradictions.

(d'ailleurs il faut que je corrige la pondération dans l'orange, je me suis emmelée les crayons, ça ne change rien au taille de spot -> un peu le MTF)

 

La 130/1200 (ED+LA non optimisée) n'est pas calée ainsi, c'est un compromis quand on utilise du ED+lanthane et pour laquelle on veut éviter que la couleur violette bave

0.984 max pour le vert,  0.995 max pour l'orange. Simultanément, sur la plage vert-orange, c'est à 0.9 : difficile à qualifier de super-planétaire.

 

Une 110/1000 en version FK61 devant est à 0.93 sur la plage vert-orange complète en calant le focus au mieux.

0.997 best focus en orange, 0,993 best focus en vert.

 

Les ED+LA sont des bons engins à tout faire, mais je ne suis pas certaine que ce soit le plus adapté en planétaire.

 

On y arrive mieux avec du ZKN7-FPL53 en 127/1200.

 

Voilà les rendus de Düring (LAF53-FK61) et Riccardi (FPL53+x) sur les APMs dans leurs combinaisons de matériaux

... ce n'est pas simple de comprendre ce qu'ils ont fait, uniquement que l'on se doute qu'il y a du compromis.

En diamètre plus petit, f/D plus grand, la marge de conception optique est meilleure, le choix d'accessoires va mettre sa limite.

Strehlkurve152-1200.jpg.e739f224283357ac55c75bdff3780bc4.jpgStrehlkurve140-980.jpg.75fec6a2203f384b197ec8fef56767dd.jpg

 

Bon je pense avoir jeté quelques bases, il n'y a pas que ça qui compte. J'en ai assez dit sinon j'oriente trop le débat pour le côté optique.

* je vais faire mes courses *

 

 

Edited by lyl
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super belle courbe, la verte. Mais question aux experts de l'observation visuel. On verrait une différence à l'emploi du lunette (je parle résolution planétaire) de ce type avec quelque chose d'un peu moins bon, genre la courbe rouge. Parce que si c'est pour faire l'excellence ++1 et que l'excellence - -1 c'est du pareil au même....et que l'on ne voit pas de différences.

Maintenant dans l'excellence, il faut aller certainement plus loin et faire la gamme d'oculaires qui va avec....renvois coudés, etc....ou faire comme Questar qui conseillait  l'emploi des accessoires Brandon, afin qu'on ait pas le genre de commentaires injustifiés du gars qui a mis un oculaire à 3 sous. Avec les réseaux sociaux il faut s'attendre à tout pour démolir le nouveau venu. Il faut que celui qui raconte des salades soit l’exception....

La conception de triplets est beaucoup plus difficile mais avec des longues focales cela se simplifie, question courbure des lentilles, centrage et maintien du centrage. Pourquoi pas du bain d'huile pour la stabilité et le contraste? Est-il possible d'avoir du 0.98/0.99 sur une plage très étendue...du genre 500/600 nm?

Si on prend l'exemple d'Astrophysics (ceux ne sont que des ouïes dire, je ne connais pas l'entreprise personnellement), ils ont les clients sur liste d'attente avec des prix que je trouve très raisonnables aux US pour le niveau de revenu moyen d'un gars aux US. Je serais déjà heureux que l'on puisse être au même niveau de prix qu'eux au même diamètre ce qui veut dire encore meilleur qu'eux en qualité rendu des images pour leur prendre une petite partie du marché (disons 30%). Cela ne va pas être la fortune, peut-être une trentaine de lunette par an au début.

N’hésitez pas à me contredire si je dirige les débats dans la mauvaise direction, mais je ne crois absolument pas à la production de masse en France même d'ici à quelques années. Je crois au marché de niche, petite niche au début. Question compétence, je suis persuadé que le niveau universitaire en France vaut largement celui des US ou du Japon.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, bruno thien a dit :

Ce qui manque, ce sont les lunettes longues (achromatiques ou apochromatiques). Mais la demande étant faible, ce serait sans doutes difficile d'être rentable tout en tenant les prix, à moins peut-être que l'artisan soit déjà équipé pour le travail des lentilles.

 

Bonjour,

 

Je suis bien d'accord, des formules simples (mais efficace) avec deux lentilles maximum bien calé et monté, avec une longueur focale suffisante "c'est juste l'essentiel" , de 60 à 100mm .

Il y a déjà deux clients intéressés.

 

Bon ciel aux réfracteurs 

Share this post


Link to post
Share on other sites

faut voir...quel est le marché pour des lunettes longues :

 

AP avait fait quelques 130 F9, visiblement ils n'en font plus, il doit y avoir une raison...

 

Taka à relancé le truc avec sa FC100 version longue F/D 9. Est ce que ça prend mieux que la F/D 7.4 ? je ne sais pas, mais c'est une chose à regarder.

 

Après quand on veut de l'achromatisme en longue focale, le Newton est quand même assez imbattable en rapport performance prix. C'est plus encombrant, c'est un peu moins confortable à l'oculaire, mais on a du diamètre et pas de chromatisme et peu d'obstruction. (encore moins en mettant un relais si on poussait le truc façon clavé...)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, schuhmacherclaude a dit :

On verrait une différence à l'emploi du lunette (je parle résolution planétaire) de ce type avec quelque chose d'un peu moins bon, genre la courbe rouge. Parce que si c'est pour faire l'excellence ++1 et que l'excellence - -1 c'est du pareil au même....et que l'on ne voit pas de différences.

Oui, il y a une différence, c'était le leitmotiv de TMB et d'autres fabricants qui se distinguent

Strehl par RF Royce

De mon avis, c'est la chaine optique qui doit être mesurée : là, ça se gâte...

 

Quand la quantité de lumière est disponible (planétaire) : un instrument avec la qualité ad hoc délivre la performance qui va bien.

Pour les lunettes et en visuel c'est d'autant plus vrai que j'ai montré plus haut qu'un 90mm d'entrée de gamme (d'après un instrument mesuré) peut se faire dépasser par une 68mm bien construite.

Ne pas oublier non plus que la turbulence joue plus sur l'instrument le plus gros.

Dans l'autre sens : un ciel pollué de lumière va gêner plus le diamètre plus petit.

 

Je viens de poster une demande côté spectrométrie, histoire d'apréhender mieux ce qui se passe dans les nuances de couleurs planétaires.

Sans surprise on retrouve quelques décisions de Düring : 496-610nm (498-608, ça dépend ou tu places la barre diffraction limited)

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

En revenant des courses je me suis fait la réflexion de savoir si l'on faisait fausse route ou pas...

... et je me suis dit, que dans un premier temps, on pourrait tenter le coup sur un achromat de 90mm mais de haute qualité optique et mécanique, avec un F/D autour de 10 (longueur du tube/poids qui restent raisonnables) pourquoi?

  • Parce que c'est le diamètre passe-partout pour débuter et cela permettrait un prix qui reste abordable et donc, de toucher une population plus large (débutants compris).
  • Faire un "entrée de gamme" supérieur aux autres "entrée de gamme" de la concurrence (soigner la finition générale de l'instrument).
  • Si le tube est léger, une monture de base sera suffisante.
  • La satisfaction pour l'utilisateur final (le client) de disposer d'un télescope de qualité (pas de plastique!).
  • Coûts d'investissement et de fabrication maitrisés.
  • Coûts de distribution (emballage/stockage/transport) limités.

Ce ne serait qu'un jalon d'essai, pour voir si le truc prend ou pas, sans mettre tout le monde sur la paille... libre après de monter en gamme/diamètre :)

Qu'en pensez vous?

Edited by zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonne question, mais franchement quand tu débutes et tu as le choix entre une 80ED ou une achro longue au même prix, à part quelques exceptions, la grande majorité va prendre la 80ED, bien plus polyvalente à mon avis...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, olivdeso a dit :

la grande majorité va prendre la 80ED, bien plus polyvalente à mon avis...

 

 

Ce qui est mon cas xD

Alors partir sur une 90mm ED.... Made in France.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En théorie optique, c'est faisable, après fabrication, ça va être coton à obtenir ce niveau dans une cellule optique.

FPL53-ZKN7-photopic-Lune-aberr.jpg.c09855afed694286eecf34942b5f5ba9.jpgFPL53-ZKN7-photopic-Lune-spot.jpg.081652022ff87935e64b09a9b800cd04.jpgFPL53-ZKN7-photopic-Lune-mtf.jpg.823f310c0196b339156d7ff5d43b248e.jpg

Les strehls correspondent au désir de schuhmacherclaude et volent au-dessus de 0.98 sur presque toute la plage planétaire.

90/940 type fraunhofer FPL53 / ZKN7

on peut mettre à l'échelle en 114/1200

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, zirkel 2 a dit :

Qu'en pensez vous?

C'est bien là, l'interrogation initiale. Je plussoie. Maintenant pourquoi pas de plastique ? Entre un bel acétal convenablement usiné et une bouse métallique version chinoise, je préfère le premier. J'insiste et en veux pour preuve qu'un splendide tube carbone est aussi constitué de  ... Plastique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Acétal ... on cherche vite fait et on tombe sur Delrin, utilisé par Harry Siebert.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu qu'à priori tu te diriges vers un instrument pour le planétaire, je note que souvent on utilise aussi l'info IR proche dans l'image. Est-ce que tu considères cette gamme de longueurs d'ondes dans ton optimisation?

Pour la 80ED, si je comprends bien, ce n'est pas vers une "réédition française en mieux" que Myriam se dirige...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now