lyl

Optique semi-apo 180/1682

Recommended Posts

A la demande par mail de Zeubeu

http://atom.lylver.org/AstroSurf/Design Optique/DOUBLETS/Semi-Apo180/

719/305/302/-1400, espace d'air 1mm en KZFS2 et FK51A, f9.34, les courbures ne sont pas trop étranges.

semi-apo 1.99, super piqué en vert. Le point focal est replié dans le bleu, c'est peut-être mieux ressenti que simplement semi-apo.

On peut sans doute monter un peu le diamètre il y a  un peu de marge.

semi-apo-planetaire180-aber.jpgFront d'onde Jaune-verdâtresemi-apo-planetaire180-spot.jpg

semi-apo-planetaire180-MTF.jpg

---------------------------------------

Note technique : la capacité de cet objectif vient de l'association pointue des deux verres Schott

FK51A 1.48794 ve 84.07 (ED) PeC 5450
Pd,C 0.3062, Pe,d 0.2388, Pg,F 0.5359

 

N-KZFS2 1.56082 ve 53.83 (non-ED, special) PeC 5444
Pd,C 0.3061, Pe,d 0.2383, Pg,F 0.5419

 

Pour les matheux et pour rassurer Stéphane (Zirkel 2), Orion comprend des concepteurs chez eux  :

C'est le grand écart de nombre d'Abbe ve > 30  et les faibles différences de dispersion du Rouge au Jaune-verdâtre (C-e) qui procure ce résultat.

Critere de dispersion chromatique : (PeCFK51A - PeCKZFS2 ) / (veFK51A -  veKZFS2) = 19,8.10-6

Je ne vois pas souvent cette association car la dispersion  g-F est un peu forte pour réaliser une apochromatique : en visuel et particulièrement planétaire nous n'en avons pas forcément besoin ... :P

 

Pour comparaison si associé avec

S-FPL53 1.43985 (e) ve 94.49 PeC 5454

Pd,C 0.3066, Pe,d 0.2388, Pg,F 0.5340

Critere si association KZFS2 : Cdc = 24,6.10-6 moins bon donc sur la plage planétaire

 

Nouveaux verres qui n'étaient pas dans les conceptions du débuts du siècle : lanthane flint (LAF), fluoro-crown (FK), phosphate crown dense (PSK), flint court spéciaux (KzFSx : de nouveaux n°), certains ne semblent pas avoir d'intérêt pour les profanes, mais Schott et d'autres travaillent à améliorer les associations potentielles.

Voici leur position sur la courbe générale (qui n'est pas celle de travail pour les associations de verres)

 

old-new-schott.png new-schott.png.497bbf786cf596b63e5e8698ecc9fe52.png

Voici deux des courbes de travail pour les associations, ici dans la partie difficile du réglage en visuel de Bleu à Jaune verdâtre. Associer ceux qui ont la même dispersion, mais le plus grand écart horizontal.

DISPERSION2.PNGRPD_diagram.pngPgF-Schott.png

Ce n'est que la moitié des outils, l'autre est celui des écarts d'index, les premières courbes, un bon écart d'index favorise la gestion des courbures.

 

Un autre bon verre un peu anormal que j'utilise souvent (non-ED, special)

N-KZFS4 1.61664 ve 44.27
Pd,C 0.3006, Pe,d 0.2378, Pg,F 0.5590

 

Conclusion :

Il est juste bien dommage que des constructeurs/assembleurs comme APM ou CFF (désolée pour Pal Gyulai que j'estime beaucoup, il semble préférer les f/D plus courts et donc se concentre sur les triplets) fasse appel à des opticiens qui ne se servent que de verre chinois ou japonais, ce n'est pas forcément les "meilleurs" sur le papier qui vont apporter la meilleure solution (en visuel bien sûr).

donc : 180 f9.34 à comparer à 152 f8

C'est bien dommage que LZOS ne vendent plus en Europe : avec leur association OK4 - OF1 ils font eux, une 200 f10 apo

Le marché de l'optique visuelle astronomique n'est pas celui de la photo

Quant au bulldozer chinois, je me pose la question de savoir si il regarde plus loin que de copier (pas toujours bien) un design pointu.

CQFD

 

N-KZFS4 innovation 2015

BREVET DE 102015119942 A1 du 18 Novembre 2015

Citation

Ici, les verres selon l'invention peuvent caractérisé par des coûts de production plus faibles en raison de la réduction des coûts de matières premières et de leurs processus,

 

Edited by lyl
justification choix des verres

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Je viens de discuter avec Mike I. Jones on Cloudy Nights

Un autre Behemoth existe à partir de verres Ohara S-BSM81 + S-FPL55 + asphérisation 2eme surface

coût relatif Ohara : environ 20/21 dépendant du fournisseur. (c'est du Lanthane en frontal : N-LAK21 (Schott) / H-LAK4L (CGDM) /LACL60 (Hoya) et un verre spécial S-FPL55 (un peu moins cher que le 53 car index légèrement moins performant)

Donc à vérifier le coût chez Schott, ça peut être plus cher (...) et regarder l'amélioration qu'une asphérisation peut apporter.

L'asphérisation fonctionne pour contenir le bleu/violet. Il ne faut pas trop la pousser car le résidu chromatique global en prend un coup :

apo au sens moderne et le f/D raccourci un peu

voici la tête du spot avec la couleur bleue 448nm bien contrôlée.

Behemot-180f927-asph-spot.jpg RPD_diagram180f927.png.01847e78271aab57851b5c172f3dca1c.png

 

Un grand merci à Mike Jones pour ses idées "à la Zeiss"

Ce qu'on fait gros, on peut le faire plus petit :P

strehl-180f927.jpg

 

Edited by lyl
asphérisation

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un peu d'inquiétude quand j'ai retrouvé la conception de Zeiss antérieure pour l'Apoklaas 200f10

Néanmoins, ils n'ont pas les mêmes outils de maintenant ni les études sur la vision humaine. Je l'ai recalculée en automatique en 180/1670

Apoklaas Fraunhöfer vs Planetary Steinheil

1) Grand Champ (version aspherique) vs Zeiss

La différence avec la pondération couleur de nos jours : quasiment aucune.

180-1661-acoma-asph-mtf.jpg180-1670-Z-mtf.jpg

2) Spot planétaire : mon calcul est corrigé de la coma (à gauche), Zeiss laisse filer un résidu faible

180-1682-acoma-spot2.jpg180-1670-Z-spot2.jpg

 

Ils savaient faire, le calage LMS est parfait aussi sur la méthode Zeiss... c'est quand même un compromis extraordinaire.

Avec l'asphérisation on gagne en piqué couleur sur les couleurs extrêmes.

Ca contient un petit halo

asphérique vs sphérique (droite) : franchement pas évident.

Je dirais grand champ pour asphérique et planétaire pour la sphérique.

180-1661-acoma-asph-spot.jpg180-1682-acoma-spot.jpg

calage couleur Zeiss vs calage planétaire.

Zeiss contient le violet extrême via un réglage de raies colorées (=> facilite la fabrication)

Je contiens autour du bleu 448nm et le HA : c'est plus affiné, impossible à faire sans des outils de calcul de masse ni des machines de polissage numérique. Je n'ai pas mis la version asphérique : elle est intermédiaire -> correction contraste meilleure qui n'est pas visible sur le focus.

calage-zeiss.jpgcalage-plan%C3%A9taire.jpg

 

C'est, je pense, pour la répétabilité de la technique de fabrication que le design est légérement décalé de l'optimal, sauf le calage essentiel du contraste. Sans doute le fruit de tests et retours. C'est époustouflant par rapport aux outils de fabrication à disposition.

Aujourd'hui, on va analyser les fronts d'onde par ordinateur en phase de contrôle.

Précédemment, c'est tout par comparaison, foucault, interférométrie...

Franchement, vu les surprises en relisant des historiques, il ne manquerait plus que les tailleurs ait gratté au-delà du calcul papier, en asphérisant par-ci par là pour satisfaire mieux l'outil de contrôle.

 

 

 

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Un autre big design hyper classique, djgilley m'a demandée au cas ou il ait envie de faire son monstre par lui même.

Une revue du triplet NASA en moins bien c'est sûr

à f/17.3 et 250 mm ça vaut la TAL 100RS : RC=4.4

pour une 250mm
r1, 1.187, e1= 5/1000, BK7 (x1)
r2, 0.2484, e2= 2.7/1000, KZFS4 (x18) => x9 du à l'épaisseur
r3, 0.2466, e3= 5/1000, BAF10 (x4,7)
r4, 0.9241

http://atom.lylver.org/AstroSurf/Design Optique/TRIPLETcolle-ou-1200planetaire/djgilley-254mm/10 inch f17 tripletc.len

triplet-classique-254f17.3-RC4.4.jpg Les verres sont classiques, pas de surprise avec le BAF10 car il va dans le tube. Les courbes sont assez plates.

Un BK7 F2 à 100f10 est moins courbé certes...

TABLE 11:  ACHROMAT DOUBLETS: GENERAL SPECIFICATIONS FOR BK7/F2 GLASS (in units of focal length)
Type 	aplanat 	R1 	t1 	M1 	R2 	AIR (M2) 	R3 	t3 	M3 	R4
FRAUNHOFER 	YES 	0.6 	0.011 	BK7 	-0.36 	0.001 	-0.363 	0.007 	F2 	-1.51

Il faudrait que je vérifie avec les verres voisins du BK7 car il faut plutôt pousser la plage 507-614 (K7,K10,BK10,K5)

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Le triplet similaire à Ceraglioli 230f13, augmenté à 254mm f13.03

articulé autour de N-KZFS4

pas de verre ED. mais un Kz => diminue l'aberration sphérique.

254f13.03-apo-triplet.jpg.e20d433b2af73535c22816cac986e4e6.jpg

254f13.03-apo-triplet-spot.jpg.c84a1f81a12fcc0a354a28a55e925557.jpg

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Triplet apo, non ED, pas d'asphérique : 120mm f10.5

 

739.5 / 15 / N-SK4 / -238.8 # biconvexe

-238.8 / 6.5 / N-KzFS4 / 238.8  # biconcave

.1 / air

239.5 / 12.4 / N-BAF4 / flat # plan convexe

 

strehl 555nm : ~1

strehl F et C >= .9

120apof105.jpg.bb00675500fcd989640cd68d8e0323e2.jpg

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites



  • Similar Content

    • By fljb67
       
      Bonjour,
       
      Optique : téléobjectif Sigma de 400 mm de focale ouvert à 5.6 ( = ouverture maximale ).
       
       
      Je croyais - à tort donc - que le phénomène d'aigrettes était réservé aux télescopes muni d'une "araignée".
       
      Ci dessous, un crop d'Arcturus  ( pose unique, sans DOF ) :
       

       
       
      Donc, question : à quoi est dû le phénomène révélé sur cette prise de vue ?
       
      ... sachant que l'ouverture à 5.6 est la valeur maximale  et donc que le diaphragme mécanique ne peut pas intervenir à ce niveau.
       
       
       
      PS : J'ai une hypothèse genre lentille(s) déformées de part leur montage trop "serré".
       
      ¨¨
    • By tom
      Meilleurs voeux à tous les astronomes !

      20 années d'astronomie derrière moi et voilà venu le moment de lancer un nouveau projet pour s'amuser pendant les 20 prochaines années.
      J'ouvre ce post en toute modestie pour partager mes expériences et  quelques réponses sur les questions que l'on peut se poser sur ce genre de sujet sans fin à savoir : et si je refaisais mon set up ?!
      Je partage ici parce que j'ai appris énormément de choses sur ce forum en tant d'années et que ça me paraît être un juste retour des choses d'y participer à mon tour.
       
      Pour gagner un peu de temps dans ce feuilleton, ce projet a été lancé il y a déjà 3 ou 4 mois... et promet de se poursuivre pour encore au moins la même chose. Il se finira le jour de la première lumière. C'est à dire après les réglages, la/les collimations, les corrections de tilt, la mise au point électronique...etc. Je m'engage officiellement à ce que toute image non optimisée ne soit pas considérée comme première "vraie" lumière... ça promet de durer un moment.. donc. Installez vous bien et c'est parti.
       
      EPISODE 1 - Cahier des charges
      Pour entrer directement dans le vif du sujet, le setup que j'utilisais jusqu'alors avec grand plaisir était le suivant :
      Lunette : Televue 85 + réducteur televue : focale de 480mm ccd : atik 16HR - échantillonnage de 2,7'' (donc sous-échantillonné) monture : Taka EM200 temma2jr + guidage diviseur optique (marque ZWO) et Atik Titan Logiciels : prism V10 (acquisition et prétraitement) L'ensemble était relié au pc en ethernet via un silex 4000U2 avec une stabilité logicielle de l'ensemble exceptionnelle depuis 4 ou 5 ans et de bons résultats en imagerie (cf. images ci-dessous)  
      Alors pourquoi en changer si ce setup fonctionne bien ???
      je le connais par coeur et l'astronomie c'est beaucoup moins amusant quand tout fonctionne du premier coup. je sous-échantillonne depuis des années c'est un set-up pour faire du grand-champs, avec un capteur principal qui fonctionne très bien, mais qui n'est pas adapté au grand champs (petite taille, gros pixels), donc il me faut plus de focale. l'évolution des capteurs me donne envie d'essayer les CMOS en pose rapide et pourquoi pas de combiner ces poses avec des poses longues en ccd. et puis le diamètre évidemment : j'en veux plus.  
      Il a donc bien fallut se lancer et écrire un cahier des charges pour commencer à réfléchir un peu plus précisément. Voici donc mes contraintes :
      La contrainte principale et absolue est que je veux rester sur un setup mobile pour voir du pays et des amis . Cette contrainte conditionne énormément de choses à commencer par l'encombrement et le poids d'autant plus que je fais de l'imagerie et non du visuel. Deuxième chose : je conserve l'atik16HR... fidèle, efficace, très peu bruitée. Elle peut être diablement efficace en longue pose sur des nébuleuses planétaires en ciel profond et elle n'a pas dit son dernier mot.
       
      Le cahier des charges de départ du projet est donc :
      - Tube léger : maximum 12kg (hors train optique mais y compris les anneaux) - Diamètre : le maximum tout en respectant la contrainte numéro 1 - Modulable : pose rapide / Nébuleuses planétaires / Galaxies - Evolutif : correcteur/réducteur/barlow...etc - Assez rapide pour l'imagerie (F/D<5) mais avec une collimation stable… très très stable - Backfocus mini : 60-65mm pour pouvoir placer un diviseur en cas de besoin - Mise en température rapide et stabilité thermique du tube  
      La suite au prochain épisode.



    • By Jean-Baptiste_Paris
      Salut à tous, 
       
      J'ai enfin eu la chance le we dernier de réaliser la première lumière de la 16200 !  
       

       
       
      Montée sur la TSA 102 avec le montage suivant : réducteur - bague CA-35 - bague M54 - DO - RAF - CCD
       
       
      Le tirage est un peu supérieur à celui optimal du réducteur (90,5mm au lieu de 83,5mm) mais le réducteur est assez tolérant... OU m'a conseillé de tester avec la bague allonge 19 et sans, pour voir ce qui est optimal. Je n'ai pas eu encore l'occasion de faire le test sans la bague allonge. 
       
       
      Le guidage s'est fait au DO avec la AtikGP. Pas des conditions exceptionnelles niveau ciel, mais suivi correct malgré tout. 
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
      Voici l'image que j'obtiens (en empilant 18 poses de 900s en bin1, Ha 3,5nm - pas de DOF - juste un STF sous Pix pour visualiser) : 
      Clic sur l'image pour la full (jpeg). 
       

       
      Je constate que l'aspect des étoiles n'est pas parfait sur les bords : 
       

       
      Du coup, j'ai passé l'image dans CCDInspector, mais j'aurais besoin de votre aide pour analyser ces images : 
       
      Sur une série de 18 brutes non calibrées : 
       

       

       
      Sur l'image empilée : 
       

       

       
      Je vous avoue que j'ai un peu de mal à me faire une idée... c'est pas moche, mais pas optimal non plus ! 
       
      Pour moi ce n'est pas du tilt car les étoiles ne sont pas déformées dans la même direction... donc c'est sans doute lié à la distance entre le réducteur et le capteur (?). 
       
      Est-ce que ça vous semble acceptable ou est-ce qu'il est possible d'améliorer les choses ?
       
      En sachant qu'à moins de changer de DO, je ne vais pas avoir beaucoup de latitude sur le tirage mécanique derrière le réducteur. 
      Tout est vissé, donc normalement il doit y avoir très peu de tilt. 
       
      La bague CA-35 fait 30mm, peut-être qu'une bague plus courte sur mesure chez Skyméca me permettrait de diminuer un peu le tirage... 
       
      Merci beaucoup pour vos lumières !!!  
       
      jb
    • By MEDION42
      Bonjour, 
       
      Je voudrais savoir si certains d'entre vous ont pu comparer la Synguider 2 par rapport à la première version. La Synguider 2 est elle plus performante ?
       
      Personnellement, j'ai testé la version 1 avec un bilan mitigé. 
       
      Je l'utilise d'un balcon orienté au sud. Je n'ai donc pas la possibilité de mettre en station avec l'étoile polaire. ma lunette est une TEC 140 sur une monture CGEM. J'utilise la Synguider 1 sur une lunette guide de 80/400.
       
      J'ai pu obtenir des autoguidages corrects mais ces derniers temps je n'y arrive plus sans que je comprenne pourquoi.
       
      Merci d'avance pour votre retour d'expérience.
       
      Bon ciel. 
       
      Patrick  
    • By Dav78
      Salut,
       
      J'ai depuis quelques semaines une lunette TS Optics Imaging Star 71 que j'ai commandée chez Pierro.
      La lulu est nickel, et les résultats me conviennent.
      J'ai cependant un petit souci de tilt que je n'arrive pas à régler, et c'est là que j'ai besoin de votre aide ou de vos conseils 
       
      Le PO est en 2,5 pouces, il y a un correcteur intégré, et le FF est bien corrigé.
      Il y a un système de correction de tilt au bout du PO, avec la bague rotative à 360. Il me semble que cette ensemble est fixé au PO par une connexion de type M63.
       
      Il y a donc 3 séries de vis pour régler le tilt, avec pour chaque série, deux tirantes et une poussante, enfin je crois.
      Je vous ai mis une petite photo, ainsi qu'un schéma du système de réglage de tilt et du capteur de l'APN (A7S). Le point de vue est depuis la lunette vers le capteur, comme sur la photo.
      Je vous ai également mis une image correspondant à deux photos : une orientée à 0°, et l'autre à 90 (à peu près).
      Sur cette image, que j'ai réorientée (flip vertical) pour matcher avec le schéma et le capteur, on voit bien qu'en bas à gauche les étoiles sont un peu allongées, et celles en haut à droite sont hors focus, ce qui semble en gros correspondre à l'axe de tilt à corriger.
      Le pbm c'est que je n'arrive pas à tout bien corriger, ce qui semble être lié à la position des vis de réglages : quand je dévisse les deux séries en bas à gauche, ça corrige bien les étoiles allongées, mais ça empire la perte de focus en haut à droite.
      Il faudrait qu'une série de vis soit localisée pile poil en bas à gauche. 
      J'ai bien pensé à mettre des spacers en M63 entre le PO et le système de réglage de tilt pour essayer de bien positionner les vis, mais je n'en trouve pas...
       
      J'espère que j'ai été clair dans mon explication.
       
      Des idées les copains ?
      Merci!
       
      La photo du système et le schéma avec photo en fond.
       


       
      La photo à 100% pour voir où sont les défauts.

       
       
  • Images