• 0
GuillaumeGZ

Avis Omegon Pro Astrograph 203/800 pour CP

Question

Bonjour à tous,

 

Je cherche un bon télescope lumineux pour faire dans un premier temps de l'observation du CP puis de l'astrophoto lors de l'achat d'une monture + robuste (NEQ5 actuellement).

 

J'ai déjà une 80ED qui me permet de m'amuser un peu en planétaire mais je suis limité en CP.

 

Je suis intéressé par le Télescope Omegon Pro Astrograph 203/800 f/4. Est ce que vous connaissez ? Vous avez des retours la dessus ?

https://www.astroshop.de/fr/telescopes/telescope-omegon-pro-astrograph-203-800-ota/p,54740#tab_bar_1_select

 

Si non, que pouvez vous me conseiller svp ?

 

Merci d'avance

 

Guillaume

Share this post


Link to post
Share on other sites

6 answers to this question

Recommended Posts

  • 0

Salut... Omégon n'est pas de meilleur réputation dans le milieu de l'astronomie et des instruments! 

ils essayent de se refaire une réputation mais c'est une sous marque... materiel chinois rebadgé... 

Il y a du bon avec une marque connu qui donne de très bons résultats c'est celui la : https://www.telescopes-et-accessoires.fr/fr/telescopes/38-tube-optique-sky-watcher-200-800-linear-power.html

 

en plus la boutique est française... si jamais il y a besoin de renseignements, SAV etc.... t'es en france! ça compte ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
  • 0

Ok merci beaucoup pour ta réponse.

 

200 mm pour du visuel en CP c'est limite ou ça commence à être intéressant ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

meme une lunette de 60 en CP c'est interessant! 

mais oui un 200 ça commence a etre sympa!

oubli pas qu'a fd4 la collimation c'est extrement precis, sinon ça foire vite! 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Je te remercie, dernière question avant la commande...

 

Est ce qu'un correcteur de coma pour ce genre de télescope f/4 est indispensable pour l’observation ? Les avis divergent à ce sujet... et vu les prix, si je pouvais m'en passer dans un premier temps ça pourrait être pas mal ^^

Edited by GuillaumeGZ
faute d'orthographe

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

ça depend.... 

si tu prends des oculaires "basiques" avec peu de champ ça passe. 
si tu prends des oculaires grands champs c'est variable niveau correction , il y a des très bon (  ethos, nagler entre autre) et des plutot très mauvais! 

perso j'observe avec mon dobson a f4 avec les oculaires explore scientific en 82° ils sont vraiment surprenant pour le prix! ils sont plutot bien corrigé a se fd...mais avec le paracorr c'est bien mieux c'est sur! ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

J'utilise des Baader Hyperion 13, 17 mm et un SW basique de 8 mm.

Je vais essayer sans correcteur, et voir.

Je te remercie pour tes conseils en tout cas !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By BobMarsian
      Passé un peu inaperçu, le lancement samedi dernier du cet observatoire spatial opérant dans le domaine des rayons X, mérite un peu d'attention vu qu'il constitue l'une des rares opérations spatiales astronomiques/planétaires que le russes arrivent parfois et péniblement à concrétiser.
      Le projet initié dans les années '90s ne survivra pas aux bouleversements économiques ayant suivi la chute de l'URSS, pour renaître en 2005 à un niveau plus modeste (+ partenaires internationaux). La mouture définitive fut signée en 2009 entre l'agence russe Roskosmos et l'allemande DLR pour aboutir après moults problèmes techniques & retards divers, à un lancement dix années plus tard en passant entre temps par un pénalisant changement de lanceur : du Zenit ukrainien au Proton russe ! Date prévisionnelle du lancement 2011 !
      Le dernier lancement d'un obs. spatial russe de cet importance, Spektr-R (ondes radios) remonte à 2011 (arrêt en janv./avril 2019).  Le prochain :  Spektr-UF (UV, mirroir d'1m70), ... vers 2025.
       
      Spektr-RG (Spektrum-Röntgen-Gamma),  constructeur : Lavochkin Association,  masse = 2712,5 kg
      Coût approximatif  ~ 600 M$
      Lancement :  13/07/2019 (12:31 TU),  Baykonur
      Lanceur :  Proton-M / Block DM-03 (h = 57 m), Khrunichev
      Orbite :  halo autour du point de Lagrange L2 situé à 1,5 Gm de la Terre, côté face obscure (3 mois pour y parvenir)
      Deux télescopes X :
       - eROSITA  (Allemagne, Max-Planck-Institut für Extraterrestrische Physik ou MPE)
         Domaine : 300 - 11 000 eV,  résolution : 18 arcsecs,  champ : 0,81 deg²
         Suite de la mission allemande ROSAT (Röntgen Satellit 1990-1999) qui effectua le 1er sondage complet dans le domaine 100-2400 eV (X mous). De plus, eROSOTA est 20 à 25 fois plus sensible que ROSAT !
       - ART-XC (Russie,  IKI - Académie des Sciences)
         Domaine : 5000 - 30 000 eV,  résolution : 45 arcsecs,  champ : 0,3 deg²
      Mission :  4 ans durant lesquels l'observatoire balaiera 8 fois le ciel en totalité + 3 années centrées sur des cibles spécifiques.  1ères observations : début novembre 2019.
      Objectif :  entre autres, rechercher la signature de l'énergie sombre censée provoquer l'accélération de l'expansion de l'Univers ...
      Résultats attendus :  avec eROSITA, 80 % de nouvelles sources découvertes chaque jour soit quelques centaines, avec au final environ 100 000 nouvelles sources X provenant d'amas de galaxies, de plusieurs millions d'autres émises par des trous noirs actifs au centre de galaxies, sans compter celles venant d'étoiles à neutrons isolées ...
      Durant la 1ère année, eROSITA détectera davantage des nouvelles sources X que durant 50 années d'histoire d'astronomie dans ce domaine !
      Spektr-RG qui entre dans la catégorie d'observatoire spatial de taille moyenne, n'a évidemment pas la sensibilité de Chandra (NASA) ciblant, lui, des sources individuelles.  Il reste donc un outil complémentaire pour ce télescope et d'autres à venir. Aussi, les "mirroirs" d'eROSITA représentent une version réduite de ceux montés sur XMM-Newton (ESA).
       
      Sources :
      https://www.roscosmos.ru/media/files/srg_2019_eng.pdf
      https://spaceflightnow.com/2019/07/13/russia-launches-international-x-ray-astronomy-mission/
      https://www.skyandtelescope.com/astronomy-news/german-russian-astronomy-satellite-launches/
       




       
      Les 7 modules des "mirroirs" d'eROSITA :

      Crédit :  P. Friedrich / MPE
    • By fljb67
       
      Bonjour,
       
      Optique : téléobjectif Sigma de 400 mm de focale ouvert à 5.6 ( = ouverture maximale ).
       
       
      Je croyais - à tort donc - que le phénomène d'aigrettes était réservé aux télescopes muni d'une "araignée".
       
      Ci dessous, un crop d'Arcturus  ( pose unique, sans DOF ) :
       

       
       
      Donc, question : à quoi est dû le phénomène révélé sur cette prise de vue ?
       
      ... sachant que l'ouverture à 5.6 est la valeur maximale  et donc que le diaphragme mécanique ne peut pas intervenir à ce niveau.
       
       
       
      PS : J'ai une hypothèse genre lentille(s) déformées de part leur montage trop "serré".
       
      ¨¨
    • By Laurent51
      Bonjour à tous,
       
      Nous sommes de retour avec cette fois une belle galaxie. Nous avons choisi pour cible NGC3109. C'est une petite galaxie spirale magellanique barrée qui est située dans la constellation de l'Hydre à environ 4,35 millions d'années-lumière de la Voie lactée. La communauté scientifique est assez divisée sur son appartenance ou non au groupe local. NGC 3109 est la plus grosse galaxie d'un petit groupe de galaxie appelé Antlia-Sextans. Ce groupe comprend les galaxies Sextans A, Sextans B, la galaxie naine de la Machine pneumatique et peut-être Leo A. Les opinions sont divisées à savoir si ce groupe est gravitationnellement lié au groupe local ou s'il s'agit d'un autre groupe de galaxies.
      Sur notre capteur cette galaxie est tres grande, mais en réalisée est ne fait qu'environ 24 000 années-lumière, ce qui en fait une petite galaxie.
      les images de NGC 3109 ne montrent pas la présence d'un noyau galactique central. Les relevés de l'hydrogène neutre de cette galaxie ont révélé que son disque est déformé. La vitesse radiale de la déformation est la même que celle des gaz de la galaxie naine de la Machine pneumatique, ce qui indique que ces deux galaxies se sont rapprochées il y a environ un milliard d'années. 
      Enfin, elle renferme un nombre inhabituellement élevé de nébuleuses planétaires pour sa luminosité, et contient également une quantité importante de matière noire.
      Remarquer aussi les deux jolies galaxie sur la partie droite de l'image, en haut et en bas de NGC3109... de belles interactions entres galaxies!!
       
      Fidèle à notre façon de travailler, nous vous la proposons en version LRVB.
       
      Le coté technique:
      Télescope JANUS Sud situé à l'Hacienda des Étoiles au Chili.
      Temps de pose: Couche L en 6h40. Couche R, V et B en 1h10mn par couche. 
      Poses élémentaires de 5min.
      Les meilleures images élémentaires présentent un seing de 1.4 sec d'arc, et la moins bonne retenue de 2.4 sec d'arc. l'image finale a un seing d'environ 1.7sec d'arc.
      Télescope de type Newton de 520mm de diamètre FD 3.5.
      Echantillonnage de 0.4 sec d'arc par pixel.
      Camera ZWO 1600MM Cool.
      Filtres LRVB ZWO avec la roue à filtres de la même marque.
      Motorisation Directdrive Alcor System.
      Conception mécanique de l'ensemble du télescope (tube et monture) de Michel Meunier.
      Piloté en automatique sous PRISM V10, prétraitement sous PRISM V10 et traitement final sous CS6.
       
      Voici l'image, la full comme toujour via clic sur l'image elle meme puis les fenêtres Astrosurf:

       
      Un champ tres sympathique comme l'espace sait nous les offrir. Il suffit de pointer:-).
       
       
      Bonne astro à tous!!!!
       
       
      La JANUS Team
      Michel Meunier et Laurent Bernasconi
      http://team-janus.astrosurf.com/
      https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/

    • By tom
      Meilleurs voeux à tous les astronomes !

      20 années d'astronomie derrière moi et voilà venu le moment de lancer un nouveau projet pour s'amuser pendant les 20 prochaines années.
      J'ouvre ce post en toute modestie pour partager mes expériences et  quelques réponses sur les questions que l'on peut se poser sur ce genre de sujet sans fin à savoir : et si je refaisais mon set up ?!
      Je partage ici parce que j'ai appris énormément de choses sur ce forum en tant d'années et que ça me paraît être un juste retour des choses d'y participer à mon tour.
       
      Pour gagner un peu de temps dans ce feuilleton, ce projet a été lancé il y a déjà 3 ou 4 mois... et promet de se poursuivre pour encore au moins la même chose. Il se finira le jour de la première lumière. C'est à dire après les réglages, la/les collimations, les corrections de tilt, la mise au point électronique...etc. Je m'engage officiellement à ce que toute image non optimisée ne soit pas considérée comme première "vraie" lumière... ça promet de durer un moment.. donc. Installez vous bien et c'est parti.
       
      EPISODE 1 - Cahier des charges
      Pour entrer directement dans le vif du sujet, le setup que j'utilisais jusqu'alors avec grand plaisir était le suivant :
      Lunette : Televue 85 + réducteur televue : focale de 480mm ccd : atik 16HR - échantillonnage de 2,7'' (donc sous-échantillonné) monture : Taka EM200 temma2jr + guidage diviseur optique (marque ZWO) et Atik Titan Logiciels : prism V10 (acquisition et prétraitement) L'ensemble était relié au pc en ethernet via un silex 4000U2 avec une stabilité logicielle de l'ensemble exceptionnelle depuis 4 ou 5 ans et de bons résultats en imagerie (cf. images ci-dessous)  
      Alors pourquoi en changer si ce setup fonctionne bien ???
      je le connais par coeur et l'astronomie c'est beaucoup moins amusant quand tout fonctionne du premier coup. je sous-échantillonne depuis des années c'est un set-up pour faire du grand-champs, avec un capteur principal qui fonctionne très bien, mais qui n'est pas adapté au grand champs (petite taille, gros pixels), donc il me faut plus de focale. l'évolution des capteurs me donne envie d'essayer les CMOS en pose rapide et pourquoi pas de combiner ces poses avec des poses longues en ccd. et puis le diamètre évidemment : j'en veux plus.  
      Il a donc bien fallut se lancer et écrire un cahier des charges pour commencer à réfléchir un peu plus précisément. Voici donc mes contraintes :
      La contrainte principale et absolue est que je veux rester sur un setup mobile pour voir du pays et des amis . Cette contrainte conditionne énormément de choses à commencer par l'encombrement et le poids d'autant plus que je fais de l'imagerie et non du visuel. Deuxième chose : je conserve l'atik16HR... fidèle, efficace, très peu bruitée. Elle peut être diablement efficace en longue pose sur des nébuleuses planétaires en ciel profond et elle n'a pas dit son dernier mot.
       
      Le cahier des charges de départ du projet est donc :
      - Tube léger : maximum 12kg (hors train optique mais y compris les anneaux) - Diamètre : le maximum tout en respectant la contrainte numéro 1 - Modulable : pose rapide / Nébuleuses planétaires / Galaxies - Evolutif : correcteur/réducteur/barlow...etc - Assez rapide pour l'imagerie (F/D<5) mais avec une collimation stable… très très stable - Backfocus mini : 60-65mm pour pouvoir placer un diviseur en cas de besoin - Mise en température rapide et stabilité thermique du tube  
      La suite au prochain épisode.



    • By siegfried_M31
      Ngc6822 ou Barnard's galaxy est une galaxie de composition et de morphologie proche du petit nuage de magellan d'ou mon titre.
      Elle est distante de seulement 1,6MAL.
      Grace à l'observation des céphéides de cette galaxie on a pu determiner que sa distance la situe en dehors de notre voie lactée et de se fait elle à joué un rôle important à la re-modélisation de la vision de notre univers.
       
      Sur quatre nuits seul la 1° et la 2° ont était correcte, la météo n'a pas coller aux prévisions ne me permettant pas d'atteindre le nombre de poses prévues durant ces 2 nuits. La 3° nuit j'ai tout juste pu pointer la cible avant qu'elle fut englouti pour toute la nuit par les nuages. Donc pas de Ha.
      Problème de gradient et autre ont rendu le traitement difficile.
      Comme les regions Ha ne sortait pas du tout, j'ai décidé de passer une 4eme nuit faire du Ha et refaire la couche rouge qui avait un gradient terrible.
      C'était à m'arracher les cheveux, rien ne fonctionnait et malgré toute la patience je n'ai pu commencer ma série qu'a 3h30, la nuit astronomique se terminant à 4h! Je n'ai pris que la couche R mais avec un guidage très agité. Je ne comprends pas ce qui se passé.
      Ce n'était pas un grand succès mais j'ai éviter le pire, après la 1ere nuit je me suis apercu d'un probléme pas évident à déceler avec les flats. La raf n'as pas fonctionnée correctement et une poussière qui n'arrêtait pas de changer de place entre les prises ainsi qu'un aspect inhabituel de mes flats m'ont mis la puce à l'oreille.
      Le problème du déplacement c'est peut-être un effet de chaleur qui à mis la friction en echec. J'ai refait les flats. J'ai demonter la Raf et j'ai tout nettoyer  pour la nuit suivante. Vu l'état des flats le lendemain j'ai constater que j'ai salie le capteur ce qui m'a valu un nouveau démontage.
      L 28*600s
      R 10*600s bin2
      B 5*600s bin2
      V synthétique
      Ne voyant pas le structure Ha j'avais des doutes pour mon traitement, mais j'arrivais toujours aux même résultat.
      Je fini par trouver une image avec des couleurs semblables à mon traitement(http://www.astrobin.com/260494/0/?real=&nc=user) fait par un photographe soigneux.
      De ce fait je pense que mon traitement n'est pas si mal que ça, en LRGB ca doit être correct.
      C'est le premier objet que je n'ai pas pu cadrer en visuel, même avec des poses de 15s en binning 4 je ne le voyait pas. C'est la raison des poses unitaires à 10min.

      Sur telescopius:
      https://telescopius.com/pictures/view/42830/deep_sky/by-siegfried_m31
  • Images