fred-burgeot

Mars, depuis Ténérife

Messages recommandés

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Superbe, à la vue de l'évolution de la tempête, tu devrais voir plus facilement la surface dans les semaines qui viennent, même si ça ne sera pas encore complètement transparent.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah ben voilà de belles vacances bien remplies et "intéressées" :);)

Superbes dessins de notre proche voisine :)

Et une suite à venir j'imagine ;)

Bon voyage,

AG

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à vous deux ;)

Alain, oui, il y aura une suite dans quelques jours ! Pour le moment le télescope est empaqueté est prêt pour le voyage en soute.

 

Fred.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon voyage dans l'hémisphère sud, à quelques encablures du Serge V. (mais il n'a pris que son 250) - donc tu vas encore nous en mettre plein la vue de Mars! La région qui était visible ces dernier jours (Solis lacus à Aurorae Sinus) est la plus fascinante car dominée par Valles Marineris et les volcans de Tharsis, et plein de détails potentiels, mais qu'est ce qu'il sont dur à sortir dans la tempête! :( - rien de très satisfaisant depuis mon horizon où Mars jongle avec les branches des arbustes...

Et l'éclipse de Lune, tu as pu en profiter?

 

Nicolas

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Magnifique. Que de détails. Si j'en voyais le quart je serais déjà content.

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à vous deux,

 

Nicolas, c'est vrai que cette portion martienne est a priori la plus gratifiante en termes de formations visibles sur la planète. La tempête (et le manque de hauteur en France) ne sont pas de la partie pour nous laisser entrevoir cette richesse, malheureusement.

Pour l'éclipse : oui je l'ai vue depuis le Teide, très belle ! Mais rien dessiné, j'en ai profité en famille.

 

Eric, merci ;) j'insiste à propos du filtre rouge, non seulement il permet de "transpercer" la poussière mais en plus il réduit la turbu (la turbu diminue en allant vers les grandes longueurs d'ondes) et il réduit aussi la dispersion atmosphérique. Donc, c'est tout bénef.

 

Fred.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Frédéric,

Quel magnifique entraînement avant ton grand saut en Afrique du Sud! On peut dire que tu as fait chauffer les crayons à fond! :D

 

Mais le grand choc est pour demain soir quand tu verras Mars à une hauteur de 88° avec une Voie Lactée gigantesque et dantesque!

:P

Bon voyage!

 

Patrice

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 magnifique fred ! et l'animation en plus :!! c'est excellent ! :)

 polo

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à vous trois :)

 

Pascal, disons que quitte à monter au volcan, autant faire le max pour que ça vaille le coup.

 

Patrice, voir les planètes passer au zénith, oui c'est une expérience frappante. D'ailleurs le passage proche du zénith est assez marrant avec un Dobson : on le tourne en azimut de quasi 180° en quelques minutes, l'image à l'oculaire en fait autant. Mais c'est pas à toi que je l'apprends.

 

Merci Polo. Tes deux compteurs sont impressionnants !

 

Fred.

 

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trés chouettes ces dessins.. hier-soir, c'était pas folichon..forte turbu toute la soirée... N'ai vu que la calotte.

On verra ce soir si c'est plus calme.

HP

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, fred-burgeot a dit :

Merci Polo. Tes deux compteurs sont impressionnants !

 

 pas autant que tes somptueux dessins ! ;)

 

 polo

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coucou Fred,

A chaque fois que je braque Mars, je mets systématiquement le rouge sur tes conseils ; le jaune est pas mal aussi. Après la disette de juillet, ça va mieux désormais et on recommence à voir quelques formations. Mais je trouve tout ça faiblement contrasté, comme si c'était pas mon truc les planètes ! J'ai  bien aimé aussi tes infos sur l'implantation du télescope en fonction de la qualité de seeing. C'est la première chose à penser à mon avis pour vous autres, les fines lames du planétaire.

Et puis, le jour de l'éclipse de Lune, c'est bien toi que j'ai aperçu aux Miyauchi, nous étions juste en face l'un de l'autre, étant alors sur les hauteurs du Roque de Los Muchachos ! Au coucher de soleil, on voyait l'ombre du sommet de la Palma progresser irrésistiblement vers la mer en direction de Tenerife.

Tes prochains dessins de la planète rouge risquent d'être aveuglants, je mettrai le filtre rouge...    Fabrice M.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Fabrice,

 

malheureusement la poussière prend tout son temps pour se déposer et les contrastes restent bien faibles, même si en effet les mers recommencent à apparaitre sous la forme de taches grisâtres. Mais on est encore loin du compte...

Donc oui, le filtre reste d'une aide plus qu'appréciable pour préciser les contours.

 

Je me doutais bien que pour l'éclipse, tu étais de la partie :) je l'ai trouvée d'une belle couleur et bien sombre. Et l'observer depuis la caldeira ajoute à l'ambiance surréaliste.

 

Fred.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Hercule et Serge pour votre passage.

Serge, sans cette fichue tempête on aurait accédé à des images plus fines encore, mais tu en as aussi fait les frais depuis l'Afrique du Sud.

Heureusement le bon seeing du spot à Ténérife a permis de se faire plaisir tout de même.

 

Fred.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Fred,

 

excellentes images !

Pour ma part, quasi rien sur Mars à part l'étonnement le premier soir de ce diamètre apparent fabuleux !

Hier soir encore, au 300, rien du tout vers 22 h puis une zone gris bleutée sur le disque vers minuit, légère mais évidente. Ah ! quand la tempête s'ajoute à la très faible hauteur, même au 300 je n'ai pas vu les 10 % des autres années à la 80ED ou à la 100 !

 

Par contre sur Saturne c'était toujours aussi net, ciselé, propre !

Modifié par etoilesdesecrins

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Etoiles,

 

en ce moment, vers minuit on a la portion la plus désertique de Mars, pas la plus gratifiante. La zone plus foncée dont tu parles est peut-être Mare Sirenum. Le challenge est de détecter Olympus Mons qui apparait sous la forme d'un point sombre.

Encore quelques soirées et Solis Lacus sera bien placé au moment du passage au méridien.

 

Puisque tu parles de Saturne : tu ne trouves pas qu'elle est beaucoup plus gratifiante, plus facile au T300 qu'à la L100 ?

 

Fred.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si si bien sûr !

Toutefois la L100 en montre de bien belles images jusqu'à 200 X environ : différence de couleur anneau / disque, ombres faciles sur anneau et disque, Cassini étendue sur l'anse, bande brune sur le disque. Je pense deviner l'anneau de crêpe. La différence par rapport à la 80ED m'avait assez marqué.

Mais au T300 c'est encore autre chose : tout cela est plus évident, Cassini parcourt quasi tout l'anneau, l'anneau de crêpe interne n'est pas difficile, la structure atmosphérique n'est plus une simple bande et se complexifie quelque peu, mais surtout l'impression de relief est intense assortie à la grande netteté vers 170 X. Et curieusement de mémoire elle me paraît plus grande qu'à la lunette. Les couleurs sont aussi plus nuancées. Je ne sais pas si à ce diamètre le pôle hexagonal est accessible mais il me semble deviner un assombrissement.

L'autre soir au crépuscule 6 petites têtes d'épingles à côté sans forcer (Titan plus brillante, mais étaient-ce toutes des satellites ?), jamais autant à la L100

Modifié par etoilesdesecrins

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



  • Contenu similaire

    • Par Gildas974
      UN AMAS ET UNE ETOILE MULTIPLE DES VOILES
       
       
      Bonjour à tous,
       
      La Lune est certes gênante pour faire du ciel profond, mais elle n'entrave guère l'exploration d'amas brillants et d'étoiles doubles. Je me suis éloigné du halo lumineux de notre satellite pour naviguer dans des mers plus australes : direction la constellation des Voiles. 
       
       
      Gamma des Voiles ou plus poétiquement Suhail Ibn  Hassan Al Chaouashi.
       
      C'est un joyau d'étoile multiple du sud.  L'étoile principale est une géante bleue de magnitude +1,7.
       
       

       
       
      Voici à présent le dessin réalisé à la FC100 et un grossissement de 30X. L'étoile principale semble baigner dans un joli halo bleu en vision indirecte, et ce malgré la clarté du ciel.
       

       
       
      NGC 2547 un bel amas des Voiles. 
       
      Pour finir, voici un autre joyau de la même région. L'amas NGC 2745 est en effet voisin de l'étoile précédemment décrite.  Il est de toute beauté même lorsque le ciel est trop lumineux à cause de la Lune gibbeuse. 
      Voici tout d'abord la carte pour localiser l'amas : 
       
       

       
      Et voici le dessin réalisé avec le même instrument, à un grossissement de 18X.
       

       
      Bon ciel à vous tous !
       
      Gildas.
       
    • Par xavierc
       Dobson Strock 254/1200.
       9 dessins : 8453 à 8461.
       
       Je me suis un peu reposé avant de venir, n'ayant pas récupéré totalement de la nuit d'hier donc je suis arrivé à 22h45.
       Je commence par d'autres galaxies du Verseau comme la nuit précédente.
       
       Observation 8453 : NGC7723.
       Cette galaxie est évidente à 75X et je la détaille à 109X, 150X et 218X.
       Elle est intéressante, faible à très faible, car je la soupçonne spirale mais ça reste dur à analyser.
       
       
       J'ai mis juste la veste mais pas le pull, la température étant moyennement fraîche.
       Le silence de la nuit est troublé un moment par un groupe de camions bruyants qui passe sur la route départementale pas très loin.
       
       Observation 8454 : NGC7727.
       Cette galaxie condensée est considérablement faible à faible avec un centre net. Elle pourrait ressembler à une étoile floue à faible grossissement, mais à 150X le doute n'est plus permis.
       
       
       J'ai fini par mettre le pull et carrément le manteau car le froid devient vif alors qu'il est quasiment minuit.
       
       Observation 8455 : NGC7717.
       Je détaille une autre galaxie du Verseau.
       Elle est petite, faible et condensée à 150X, à proximité d'une étoile jaunâtre qui egaie un peu le champ.
       
       
       Je subis un petit coup de barre.
       Comme souvent dans ce cas, je dors une demi-heure dans la voiture avant de m'attaquer à un groupe de galaxies mais cette fois-ci dans Pégase.
       
       Observation 8456 : groupe NGC7383 à 7390.
       Je compte cinq galaxies dans ce groupe : d'abord une première ligne composée de NGC7387 qui est vue VI2 et de NGC7389 vue VI1.
       La seconde ligne presque parallèle à la première est constituée de NGC7383 qui est vue VI1 à 2 puis de NGC7385 qui est faible et enfin de la très faible NGC7386.
       
       
       Observation 8457 : NGC7432.
       Cette galaxie est observée à 150X et 218X. Il y a besoin de beaucoup la grossir car elle est petite et reste très faible à VI1, repérée à 150X et diffuse.
       
       
       Décidément, j'entends encore des camions, il y en a beaucoup qui passent par ici cette nuit, est-ce un transport de moisson?
       
       Observation 8458 : NGC7611.
       Cet univers-île montre son centre facile et faible, mais son enveloppe externe n'est vue qu'en vision indirecte 75% du temps donc VI2 à 150X. Une étoile là aussi jaunâtre traîne à proximité dans le champ.
       
       
       Les bruits de la nuit deviennent plus naturels avec un hibou petit-duc mais aussi une vache qui fait du bruit dans l'étable.
       
       Je suis de nouveau un peu fatigué, du coup je m'offre une autre sieste courte.
       Au réveil, je change de constellation mais pas de type d'objet puisque je vais aller voir d'autres galaxies mais côté Baleine.
       
       Observation 8459 : NGC151.
       Cette galaxie est très faible, diffuse et assez allongée à 150X, avec une zone plus brillante assez large.
       
       
       Je virevolte vers une autre constellation qui est l'Éridan, dans sa partie nord, pour aller regarder 2 galaxies après avoir mis les gants tellement le froid s'intensifie.
       
       Observation 8460 : NGC1140.
       Celle-là, elle ressemble plus à une étoile floue faible, et à 150X sa nature galactique ressort mieux alors qu'à 109x ce n'était pas si évident.
       
       
       Je suis encore fatigué mais je résiste, on arrive à la fin de la nuit à 4h du matin.
       
       Observation 8461 : NGC1084.
       Je termine la nuit, alors que la Lune s'est levée vers 4h15 en croissant dans le Lion, sur cette galaxie considérablement faible à faible dont la structure spirale se dévoile à 150X et surtout à 218X.
       Ses spires vues uniquement en vision décalée sont respectivement VI3 et VI5, ce qui signifie vues 50% du temps dans le premier cas et moins de 10% pour l'autre.
       
       
       Il est 4h40 du matin.
       Je suis trop fatigué pour continuer, du coup je range le télescope et dors dans l'auto quelques heures avant de rentrer.
       En remballant, je constate beaucoup d'humidité sur les affaires.
    • Par xavierc
       Dobson Strock 254/1200.
       4 dessins : 8449 à 8452.
       
       Je suis arrivé à 21h45, le crépuscule est encore visible.
       
       Lors de cette courte soirée avant une nouvelle journée de travail, je vais observer surtout des galaxies du Verseau.
       
       Observation 8449 : NGC7184.
       Cette galaxie n'est pas facile mais il faut avouer qu'elle est basse. Je la vois effilée à 109X, diffuse avec un centre faible à très faible tandis que le reste est VI2 à 5.
       
       
       Observation 8450 : NGC7180.
       Elle reste petite à 150X avec un centre faible à très faible tandis que le reste n'est vu qu'en vision indirecte VI1 à 2.
       
       
       Observation 8451 : NGC7185.
       Cette galaxie observée à 150X est très faible, allongée en vision indirecte et diffuse.
       
       
       Un petit vent se fait sentir mais ça ne m'empêchera pas d'observer le dernier objet de la soirée, une galaxie du Triangle.
       
       Observation 8452 : NGC669.
       Et j'ai bien fait de l'observer celle-là! Elle est hétérogène, effilée, et montre des nodosités en vision indirecte VI4, son centre faible à très faible, et ses autres extensions vues VI1 à 5 à 150X.
       
       
       Je remballe un peu après minuit car il faut bien aller travailler demain.
    • Par xavierc
      Pour bien commencer cette année 2019, je vous adresse mes meilleurs voeux et partage la suite de mes observations de l'automne 2018.
       
       Dobson Strock 254/1200
       
       7 dessins : 8415 à 8421.
       
       Ce soir, je n'ai pas emporté le télescope de 508 à cause d'une contrainte le lendemain matin m'empêchant d'observer toute cette nuit donc je prends le Strock.
       La lune se couche à mon arrivée à 22h35.
       
       Je commence en allant chercher dans le Petit Renard des objets d'un type inhabituel pour cette constellation à savoir des galaxies.
       
       Observation 8415 : NGC7052.
       La galaxie est vue faible et allongée à 75X et j'ai confirmé à 150X sa forme, notamment en vision indirecte, car elle est assez diffuse.
       
       
       Observation 8416 : NGC7080.
       Cette galaxie est nettement plus diaphane que la précédente, pas sûre à 75X, étant très faible à VI1, peu condensée à 109X.
       
       
       A noter que ces deux galaxies sont dans le Petit Renard du côté qui jouxte Pégase, ceci expliquant du coup la présence de ces galaxies à cet endroit-là de la constellation.
       
       Observation 8417 : Mars.
       480x.
       
       
       Comme lors de la dernière nuit, des chiens se manifestent encore par leurs aboiements au nord-est assez loin heureusement.
       Puis je me dirige dans une constellation réputée pour ses objets galactiques à savoir le Verseau.
       
       Observation 8418 : NGC7600.
       A 150X, elle est évidente avec un centre considérablement faible à faible et un halo bien diffus autour.
       
       
       En plus des chiens cette fois-ci c'est les vaches qui deviennent bruyantes.
       
       Observation 8419 : NGC7606.
       Je l'observe à 109X et 150X, elle commence à montrer du détail.
       Si ce n'est pas déjà fait, il faudra que je l'observe au Dobson de 508 aussi car au 250 je vois déjà une structure spirale avec des nodosités qui sont en VI 4 à 5 à 150X tandis que la galaxie est faible et diffuse.
       J'arrive à voir tout ça malgré un coup de fatigue et de la buée intermittente sur l'oculaire.
       
       
       Je dors debout après ce dessin, du coup je préfère aller dormir couché dans la voiture sur la banquette arrière et je ne me réveille qu'au bout de 3h, heureusement il fait encore nuit.
       Je rends visite à mon réveil à la comète Giacobini-Zinner 21P qui est encore dans le Cocher comme la précédente nuit.
       
       Observation 8420 : Comète Giacobini-Zinner.
       Sa position est intéressante pour une photographie grand champ car elle est à peine à un demi-degré avant de passer sur M35 le bel amas ouvert des Gémeaux.
       Le centre et la coma de la comète sont plutôt faibles tandis que sa queue étirée est faible à perceptible et diffuse.
       Le noyau a été placé à 4h44.
       J'ai essayé plein de grossissements à savoir 75X, 109X et 218X.
       
       
       Le froid s'accentue et j'ai mis mes gants.
       Je termine la nuit sur une petite galaxie d'Andromède
       
       Observation 8421 : NGC662.
       J'observe cette galaxie condensée à 150X où elle m'apparaît très faible à VI1 avec l'étoile brillante dans le champ qui gêne.
       L'aube semble poindre.
       
       
       Un hibou et son chant régulier sont assez proches et m'agacent un peu pendant 5 minutes à cause de cette régularité.
       Le camion de lait est passé aussi, je suis allé me protéger les yeux plus loin.
       Je remballe avant l'aube effective car aujourd'hui je dois passer à la banque pour envoyer mon virement au Chili afin de payer mon séjour du mois de novembre.
       Voilà pourquoi je n'avais pas pris le Dobson de 508 cette nuit car sinon je n'aurais pas pu dormir beaucoup avant d'aller à la banque.
    • Par Michel Deconinck
      Bonjour à tous
      Voici une suggestion pour un petit jeu astronomique et planétaire.
       
      L'idée principale est d'organiser une observation globale de la comète 46P Wirtanen un peu partout dans le monde et au même moment.
                               
      L’observation :
      Partout dans la partie du monde plongée dans la nuit, à la même date et à la même heure, il est demandé d’indiquer la position du pseudo-noyau de Wirtanen devant l’arrière-plan stellaire.
      La date et les heures sont le samedi 29 décembre à 5h15, 5h30 et 5h45 TU, attention c’est en temps universel.
      J'ai choisi le 29 décembre à cause d’une Lune distante, pas trop brillante, et d’un bon champ comprenant des étoiles de référence, dans la constellation du Lynx, relativement bien visibles.
      La couverture de la zone de nuit est indiquée ci-dessous, principalement des îles Hawaï à l’Europe centrale, l’ensemble du continent américain est complètement couvert du Cap Horn à l’Alaska. 
       

       
      Bien entendu cela se fera par ceux pour qui les obligations familiales ne sont pas trop contraignantes et si le temps le permet, deux gros "si" durant cette saison, et tout particulièrement dans l'hémisphère nord.

      L’exercice consistera à indiquer le plus précisément possible la position du pseudo-noyau par rapport aux étoiles en arrière-plan dans un champ de 30'.  Mais pas via des photos! Nous sommes des dessinateurs, non ?

      Avec cette information et la méthode de la parallaxe, nous pourrons calculer en première approximation la distance de la comète.
      Ce sera une distance très arrondie, bien sûr, nous ne sommes ni l’ESA ni la NASA!
      Cependant, nous avons déjà fait 2 tests, un avec trois observateurs deux au Québec, André et Claude et moi en Provence et un autre test avec Frank en Arizona, Michael en Virginie Occidentale et moi. Ces deux expériences donnent des résultats très intéressants!  Pour le dernier, le calcul moyen était même étonnamment proche de la réalité!

      Nous pouvons réaliser l’exercice de deux manières: soit pointer 3 fois le centre de la comète sous forme de 3 «X» (un toute les 15 minutes) sur la carte donnée ici, soit beaucoup mieux, esquisser le champ montrant les étoiles repères ainsi que le déplacement de la comète, comme j’imagine vous le faites toujours dans ce forum!? 
       

       
       

       
      Si vous y arrivez, il restera à me communiquer le croquis, votre latitude, longitude et altitude.

      La prochaine phase sera le calcul et ensuite, peut-être une surprise…

      Alors, qui veut essayer?
      Beau ciel à vous tous
      Michel
  • Images