Recommended Posts

Ok Marc , qu'entends-tu par offset dans le champ , correction ?  déjà je n'ai plus de jeu nulle part , c'est un plus  non ? Un S-C  sans jeu !  Le secondaire est plaqué sur son pointeau par 3 vis plus longues qui compriment chacune un ressort externe.

  une platine en alu va se fixer au dessus de la 1e en bakélite , avec 3 petites butées micrométriques appuyant sur les têtes de ces 3 vis. Finis clés Allen , tournevis et molettes imprécises à grand pas ( pas d'origine Célestron : 1/4 32  , c'est un pas inexistant créé spécialement pour vendre des  molettes chères ) . Le bricolage de précision est un de mes hobbies .

   J'ai du tps (retraite) des machines-outils, aime les défis  et ça marche. Que penses-tu du réglage avec étoile artificielle ? imprécis ?

J-Louis

photos quand aurai reçu les 3 b microm.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Je lis ce fil après 2 semaines sans astroumpf ou presque et je suis assez surpris...

 

Vous m'appelez Pascal, donc je dis Jean Louis

Relisez attentivement mes interventions et à aucun moment je n'ai décrié vos travaux d'ajustage de C8.

J'ai seulement rappelé des principes généraux de mécanique des liaisons entre solides

Pas besoin, s'il vous plait de m'attribuer retropédalage ou mauvaise foi...

Ma référence à la mécanique quantique était purement humoristique et si vous me connaissiez un peu, vous n'en douteriez pas... Et je n'ai pas besoin de maitre en la matière.

 

Vous me prêtez des intentions qui ne sont pas les miennes et vous m'attribuez des démérites sans me connaître...

 

Je vous ai posé des questions sur des gens que vous auriez pu connaitre et je vous ai tendu une perche en vous disant que je passais par Tours.

Aucune réponse de votre part.

 

Je n'irai pas plus loin dans les justifications que je n'ai nul besoin de fournir, ce serait rentrer dans un type d'échange dans lequel jamais je ne rentre... Je ne suis ni manipulateur ni manipulé, merci.

 

Ce mode de communication ne me convient pas du tout...

Aussi, je ne reviendrai pas sur ce fil et je vous souhaite de tirer le meilleur de ce C8

 

Astroumpf est un beau forum plein de gens très chouettes avec qui j'aime échanger... Cela suffit à mon bonheur...

 

bien à vous...

 

 

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/08/2018 à 20:38, bricoleur37 a dit :

Un S-C  sans jeu !

Du calme, Cheval Fougueux (ton nouveau surnom indien, j'ai dit, ugh ! ;)) et un peu de respect-modération pour tes anciens - qui ne sont pas tous des nuls en mécanique/optique, eux non plus, sous prétexte que toi tu te trouves génial : un SC sans jeu, ça n'existe pas ! :D

Comme je te le disais lundi à 9h22, la lame bouge nécessairement un peu dans sa virole (et je te déconseille fortement de l'en empêcher, mais c'est ton tube, donc tu fais comme tu veux ! :)).

Aussi quand tu inclines le tube, elle vient en butée sur ses vis de centrage, tantôt d'un côté, tantôt de l'autre, entraînant ainsi une translation du secondaire, et la nécessité de toute façon d'un ré-alignement optique. 

Ce jeu, par conception, est incontournable pour absorber les différentiels thermiques entre la virole et la lame.

D'autre part, comme déjà dit aussi, vérifie quand même avant de crier victoire que ton clinquant empêche bien le shifting du primaire dans toutes les positions du tube. Quand il se couche côté clinquant ou à fortiori opposé, je n'en doute pas ; mais quand il se couche dans une position à 90° de celle-ci, ça reste à vérifier, car le guidage est forcément moins précis entre deux surfaces concaves qui travaillent alors latéralement en pince, dont l'une est élastique (le clinquant) : dans cette position latérale, ce clinquant peut se révéler insuffisant à maintenir un bon guidage s'il n'est pas assez "nerveux". Mais s'il l'est trop, d'autres problèmes vont se poser.

Alors c'est bien : tu sembles avoir trouvé une solution originale pour empêcher le shifting du primaire sans pour autant le bloquer, et je suis le premier à t'en féliciter, mais tout cela reste à valider sur le ciel pour commencer.

Et puis ton remède n'est pas le seul à fonctionner, d'autres fonctionnent parfaitement aussi et ont fait leurs preuves depuis longtemps comme en attestent les clichés haute résolution produits depuis de nombreuses années grâce à des SC modifiés par des gens qui les connaissent sur le bout des ongles et qui en ont patiemment traité tous les défauts avec beaucoup de savoir-faire, et de matière grise, aussi.

Alors tu bouillonnes d'idées, c'est sympa, mais pour que ça le reste il ne faudrait surtout pas prendre le melon trop vite, parce qu'en général l'astro a tôt fait de nous apprendre l'humilité ;)

(tu sais - ou pas, manifestement - il y a plein de gens de très très haut niveau dans leurs nombreuses spécialités techniques ou scientifiques qui interviennent ici, des théoriciens, mais tout autant des praticiens hors pair : il y a beaucoup à apprendre d'eux, ce qui n'exclue aucunement de contribuer à son niveau, voire même d'être génial de temps en temps aussi... sans toutefois se prendre trop au sérieux, des fois qu'on y trouve aussi génial que soi, mais avec beaucoup plus d'expérience dans le domaine :))

Edited by Alain MOREAU
  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le shifting n'est pas la plaie tant décriée, et, comme mentionné précédemment, on vit très bien avec.

Bien sur, tu a de mauvais SC (graisse mal répartie) qui entraîne plusieurs dizaines de SECONDES d'arc de déplacement, et d'autres qui font à peine bouger une planète comme Jupiter d'un capteur ! En général c'est quasiment insensible en visuel, et en fait quand tu grossis beaucoup la précision du bouton de MAP va bien plus devenir embêtant et tu va installer un crayford ou une crémaillère => plus de shifting, zéro, nada ! C'est de toute façon INDISPENSABLE, pour faire de la haute résolution, crois moi !

 

Et il y a des règles à suivre pour la collimation comme de TOUJOURS finir la mise au point dans le même sens (au bouton) puis terminer au Crayford. Ainsi fait la collimation ne bouge quasiment pas (test fait à l'interféro sur mon C11 entre autres) car le primaire sera systématiquement en appui toujours du même coté. Là encore quand tu veux sortir de bonnes images, il faut prendre les bonnes méthodes !

 

Pour autant je ne dénigre pas la solution du clinquant, mais bon c'est pour corriger un problème parfaitement secondaire et mineur, tant mieux si ça marche. Je me permet de trouver surprenant d'apporter une solution (certes originale dans sa matière, d'autres ont utilisé des "scotch" très fins) avant d'avoir éprouvé des solutions moins radicales (graisse).

 

Après pour rebondir sur le réglage au laser, c'est parfaitement inutile avec des lasers pour newtons. Ce qui existe, et qui marche certainement mieux (j'ai pas dit que c'était idéal), c'est une cible laser devant le SC, et on glisse dans le PO un plan de référence, plan qui renverra l'image devant l'instrument. On teste ainsi toute la chaine (lame + primaire + secondaire ... deux fois). Problème, ce plan doit être de qualité et rigoureusement perpendiculaire au porte oculaire, et la cible elle aussi bien perpendiculaire à l'axe de l'instrument. Beaucoup d'hypothèses pour arriver à un bon résultat. N'importe quelle étoile offre une onde de référence plane (à la turbulence près) qui donnera de bien meilleurs résultats et ... gratuitement !

Bien sur il faut faire le réglage de nuit, mais c'est quand même pas difficile, on y arrive assez facilement même pour un binoclard comme moi !

 

Marc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Réponse à Alain, Marc    et Paul,

Je ne me crois pas génial et suis ici un des plus mauvais astro ici , j'ai arrêté depuis 30 ans . Mais l'optique je connais et la précision aussi . Je me suis mis en colère contre un zozo qui ne connaît manifestement rien à rien . Vous et Paul j'ai apprécié. J'ai remonté le C8 comme dit , il n'y a AUCUN jeu au coulissement du tube,  j'ai mesuré au 1/10 mm la perpendicularité du miroir au coulissement . La lame de clinquant est très rigide  et le jeu est impossible latéralement car mis le clinquant e maxi ( j'en ai en 1/250e ). La vis de m a p est un peu ferme mais n'a AUCUN jeu longitudinal. Je vais équiper le miroir secondaire de 3 petites vis micrométriques à molettes que j'ai commandées sur le Net. Le miroir Sre est en permanence plaqué contre son axe par 3 ressorts. 

     Je suis aussi rigoureux en réalisation qu'en théorie, mathématique et physique, cela semble énerver les anciens astro que des solutions puissent être apportées . Je suis sûr du résultat mais ai besoin de vos conseils pour la collimation .

ps : mettre du scotch ou coller le miroir sont du bricolage .

J-Louis

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super, mais faudra voir à l'usage, déjà sur le ciel et ensuite le comportement l'été à 25° et l'hiver par -10° :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, la dilatation du matériau (surtout dans ces tolérances de quelques 1/100e de mm) vont se voir au bout d'une année d'exercice. Pour le coup, je ne suis ne suis pas un spécialiste mais je vois comment la mise au point évolue avec l'avancée de la nuit et on est très au delà de quelques centièmes !

Du coup, Celestron, il y a quelques années, est passé au tube carbone ... super bonne idée, on a réglé le problème de la dilatation.

Mais heuuu, le carbone est un très bon isolant thermique. Tube isolé => mise en température bridée (pas/plus de convection avec l'extérieur) => mauvaise images jusqu'à l'aube ! Bizarrement, tu ne trouve plus d'option "tube carbone" au catalogue, c'est marrant non ?

 

La vraie solution serait de laisser le tube en alu (avant en acier) mais virer le pont thermique de la coulisse. C'est le défaut thermique le plus visible. Mais il faut concevoir un nouveau barillet arrière, le fabriquant n'a pas forcément envie.

Pour le clinquant ... faudra voir, peut être que cela marchera.

 

Marc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les 2 tubes coulissants sont en alu ,métal très conducteur,  donc se dilatent en même tps, une lamelle de 2/100e en acier dur gardera son rôle à tte température, pas de jeu possible . Le tube en carbone plus léger certes mais bcp plus coûteux était une très mauvaise idée car la mise en température de l'intérieure est bcp plus lente .

     De plus , je reviens à l'astro pr montrer le ciel à mes petits enfants, pas pr passer les nuits , trop fatigué pour. J'ai acheté un C8 et vu les critiques, j'essaye d'éliminer les défauts.

     Pour le nettoyage des miroirs , je vais en faire hurler certains , J' UTILISE du

CIF vitres en pulvérisation abondante ,  je fais un bouchon avec 2 kleenex que j'imbibe aussi et le fait tourner en poussant sans appuyer bien sûr , en 2 ' le miroir est sec sans traces !!!!!!  GARANTI !  sur le Net , il faut 4 jrs !!!

J-Louis

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui, t'as essayé la spontex pour les trucs un peu récalcitrants ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le tube carbone n'est pas du tout une mauvaise idée. En fait, c'est même une excellente idée si on fait de l'imagerie ciel profond. Faut juste l'associer à des ventilateurs. Voir le C14 de Marc Jousset.

Autrement dit ... le tuning que l'on peut faire sur un tube dépend avant tout de ce que l'on cherche à faire avec son tube (visuel, imagerie HR ou deep sky, ...).

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui Alain , la spontex , puis comme cela n'allait pas assez vite, la meuleuse :D!

 mais essaye donc sur un vieux miroir , c'est surprenant d'efficacité et tout à fait inagressif , Ajax vitres = eau pure + alcool .

    Christian , si on est obligé de mettre un ventilo sur les tubes carbone c'est que la montée intérieure en temp est bcp plus lente. Donc quel est l'avantage à part le poids, du tube carbone ?

  Patry a dit : " bizarrement , tu ne trouves plus de tube carbone au catalogue"

   pourquoi ? dis-je .

J-Louis

Share this post


Link to post
Share on other sites

En matière d’imagerie ciel profond, cela peut être gênant d'avoir un tube qui se contracte pendant la pose. Autrement dit la priorité peut être d'avoir un tube dont la longueur ne change pas (= tube carbone). La question de mise en température est facilement résolue par l'ajout de ventilateur. Dans tous les cas, même avec un tube alu, il faut des ventilateurs (sur les C11/C14).

Fais un tour sur les pages techniques de Marc Jousset et tu comprendras les tenants et les aboutissants :

http://astrosurf.com/jousset/

La plupart des tubes spécialisés pour l'imagerie ciel profond sont maintenant en carbone.

 

Comme je le disais, tout dépend de l'utilisation. Il n'y a pas de solution universelle. Pour ma part, je fais le l'imagerie HR avec le C14 :

- le problème numéro 1 est la mise en température => ventilateur

- le problème numéro 2 est la variation de collimation avec la hauteur => blocage du support du miroir

- le problème numéro 3 est de faire une mise au point la plus précise possible malgré la turbulence => mise au point avec moteur pas à pas

La dilatation du tube ne pose pas trop de problème sur le C14. Pour autant mon Newton solaire de 300 mm est tout en carbone, ce qui fait une grosse différence pour la stabilité de la mise au point ;-)

 

Pour le visuel, il est évident que la stabilité de la mise au point n'est pas enjeu.

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, bricoleur37 a dit :

c'est surprenant d'efficacité et tout à fait inagressif , Ajax vitres = eau pure + alcool .

Tout à fait d'accord, sauf que t'as pas dit Ajax mais CIF et pour moi c'est un truc qui gratte ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Christian , merci pour l'info, je n'avais pas pensé à la dilatation longitudinale.

Alain, oui j'ai fait une erreur de marque , que veux-tu je vieillis , erreur de marque . Par le passé et maintenant Ajax vitres c super rapide .

J-Louis

Share this post


Link to post
Share on other sites

Christian> La place dans un C14 est toute autre de celle présente pour un C8 ! Mais même ainsi, tu le dis toi même, prendre l'option "Carbone", signifiait également de faire des trous dans le barillet.

Et ça, c'est pas le constructeur qui le fait ! Pour un usage quasi exclusivement CP (en planétaire la map est refaite suffisamment souvent pour ne pas avoir à s'en soucier), il existe à mon sens d'autres formules optiques plus adaptées et finalement moins coûteuses !

Il n'en reste pas moins vrai que la mise en température peut être un vrai problème et ruiner une séance d'observation. Et c'est bien plus grave qu'un miroir à qui on laisse le loisir de s'appuyer d'un coté ou de l'autre de sa coulisse (pique gentille à notre hôte :) ).

 

bricoleur37> je vois que je n'ai pas répondu à ta question plus haut. Un miroir sphérique qui a du tilt présente toujours au front d'onde une forme sphérique mais décentrée (par rapport à un miroir perpendiculaire). Le faisceau réfléchi est donc simplement décalé par rapport à son axe "attendu". D'où l'offset au niveau du plan du secondaire. Avec un miroir parabolique tu va (très) rapidement avoir une image déformée si le primaire n'est pas perpendiculaire à l'axe optique. Le besoin de collimation ne se rattrape pas avec un décalage du secondaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Merci , dans ce cas précise le sens de  "tilt" et "offset "

J'ai  essayé de vérifier la position du tube central par rapport au corps du télescope et aussi la perpendicularité du grand miroir, difficile à mesurer mais je suis arrivé à une précision de l'ordre de moins de 1mm .Difficile de faire mieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 j'envisage aussi de remplacer les moteurs 220 V synchrones par des 12V continu avec variateur + accus . Peut-être faut-il mieux un moteur pas à pas , je connais mal cette dernière techno et pour la poursuite , je ne sais pas si c'est faisable ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 A Paul, Alain  et à tous bonjour ,

      

       Après 2 mois passés à restaurer une R4 je reviens à mon C8 . Je l'ai remonté après avoir supprimé tous les jeux et amélioré le réglage du miroir secondaire .  Les 3 vis de réglages sont + longues, serrées à fond , 3 ressorts de rappel sont intercalés entre la tête et le support central en bakélite ( photo ) ; le tout est coiffé par une coupelle tournée en alu sans jeu et fixée par 3 vis . J'ai taraudé 3 trous avec 3 molettes à pas fin ( j'avais prévu des vis micrométriques  mais en petite taille c'est trop cher pour l'instant ), plus besoin de tournevis ! Demain photo pièce montée.

J-Louis

 

IMG_1321.JPG

IMG_1319.JPG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semble que l’obstruction va augmenter.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, dynt a dit :

Heu, tu poses ta pièce en alu comme ça sur la lame de fermeture? un peu risqué, non?

joueur !

bon, si c'est pas un boulet, ce n'est pas si fragile que çà !!!

 

Xavier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

 

au point ou ça en est de toutes façon la lame on s'en fou non?

un peu une figure de style on est plus a ça prés :/

Edited by Praesepe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Icarulus
      Bonjour,
      Je suis à la recherche de conseils (littérature, liens, ...) sur la collimation laser d'un Maksutov de type Rumak (réglage possible  du miroir primaire et du miroir secondaire).
       
    • By Nathanael
      Bonjour à tous,
      J'ai avancé un peu mais pas beaucoup avec le test de Hartman mais  j'ai des problèmes avec ma source. Pour qu'elle soit au plus proche de l'axe afin d'éviter l'astigmatisme de montage, j'ai essayé avec un prisme, c'est mieux, mais c'est un peu difficile à régler j'ai peur que ça ne fasse pas un éclairement très uniforme.
      Dans un autre fil (sur la méthode de Hartman)
       
       
      J'ai donc une question (de plus!) : si je mets une diode, une fibre et un trou, c'est dans quel ordre? Diode, fibre et trou à la sortie de la fibre? Ou diode, trou et fibre?
      D'une façon générale, j'ai toujours un peu de mal à me représenter une source ponctuelle. Je ne sais pas si la source c'est le trou ou la diode qui est derrière. Et donc si l'hétérogénéité de l'éclairement de la led peut se retrouver dans l'image. J'ai un peu cette impression sur mes mesures.
      Quand à la fibre, je ne sais pas comment considérer la lumière qui en sort : une source uniforme du diamètre de la fibre?
      Merci par avance,
      Nathanaël
       
      PS : je fais référence à ce fil et celui-ci aussi.
    • By frédogoto
      bonjour
      après avoir acheté un support porte filtre à tiroir ALATIR pour mon setup FSQ /A7s, j'ai la tres désagréable surprise de constater qu'il introduisait du tilt. etoile nette au centre, flou en haut et en bas.
      Ma question est donc simple quel porte filtre fiable me conseilleriez-vous ?*
      merci pour votre aide les gars
       
    • By Cpt_Igloo
      Bonjour tout le monde (ou bonsoir si vous lisez le soir :p)
      Malgré une météo des plus catastrophiques, j'essaye du mieux que je peux de sortir mon Dobson pour lui éviter de prendre trop la poussière ...
      Malheureusement, je ne comprenais pas pourquoi j'avais tellement de mal à le collimater jusqu'à ce que je me décide à étudier le problème.
      En gros, au Cheshire, pas moyen de centrer correctement le secondaire. Du coup, le plus souvent, je me contentais d'une pov' collim à l'oeilleton de collimation, en me diisant que mon Cheshire devait avoir un souci.
      Et puis, je me suis tenté à mettre une caméra dans le porte oculaire; et là, gros souci (cf. l'image en pièce jointe; j'espère que ça se voit à peu près).
      J'ai rajouté la mire d'ASICAP afin de montrer le souci : le cercle correspondant à l'autre bout du porte oculaire n'est pas du tout centré sur le centre du capteur ... En gros, la caméra n'est pas alignée dans le tube du porte oculaire  ! Du coup, si c'est le cas, quand j'observe c'est pareil avec l'oculaire que je mets, et du coup, toute ma collim ne peut pas être bonne.
      Je soupçonne fortement la bague qui se serre au bout du porte oculaire (où se trouvent les vis de maintien de l'oculaire) d'être responsable de ce décalage; j'ai pensé aussi à cette vis de serrage d'oculaire d'être en tort, mais même en la serrant à peine, on est pas du tout centré ...
       
      Est-ce que d'autres possesseurs de ce Dobson ont rencontré ce genre de souci ? Après, il est possible que je n'ai pas bien compris un truc ....
       
      Merci d'avance pour votre aide
       
       

    • By Christophe BF
      Petite question qui s'adresse à tous les possesseurs (ou ex-possesseurs) de VMC 260L : Quels est le type de filetage en sortie (SC, ...) ? Existe t il des adaptateurs ?
      Par exemple si je veux installer le crayford au filetage SC que je possède sur mon C8, est ce que je pourrais l'installer dessus ? 
       
      Je n'ai pas de VMC 260L ; mais ayant eu la possibilité d'en "soulever" un durant les RCE 2021 j'ai pu constater que c'est vraiment pas lourd ; et donc ce tube commence a vraiment m'intéresser pour son rapport poids/diamètre pour une utilisation sur balcon.
      Je me documente.
       
      Merci par avance
       
      Christophe
  • Upcoming Events